Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé depuis le 12/11/2017 dans toutes les zones

  1. 80 points
    Bonjour, Je vous propose un résumé des modèles ce matin détaillé. Le week tombe bien j'ai accès au PC Je vous propose un résumé comparaison échéance par échéance . J’essayerai de faire des cartes commenter pour un poste rapide et détaille. Je ferai à chaque fois par échéance le meilleure au moins bon (selon mon avis perso, je ferai en sorte que ma localisation joue pas dans le choix ) Lundi mardi un temps plutôt doux et humide sera à attendre avec un flux d'ouest. I/102h (96h) une coulée pas totalement maîtrisé encore mais de plus en plus bleu: Mercredi serait la journée de transition avec un temps assez sec au nord quelques entrées maritimes qui pourrait donner un peu de pluie (neige) sur les côtes de la manche. Dans le sud la pluie qui tomberait au nord la veille tomberait en quantité au sud avec un super enneigement pour les montagnes: - Description avec ARPEGE: (A noter que sur le 6z à 72h l'activité est plus reculé sur la labrador, une bonne nouvelle pour l'évolution): UKMO voit une pulsion un peu moins haute et un flux plus de NO à cause d'une dorsale légèrement plyus à l'est. L'activité dépressionnaire sur le labrador semblable à ARPEGE. Pulsion la plus puissante de modèles chez CEP avec une coulée un peu en retard : Flux NNO sur GEM: GFS: FIm est le seul à voir une coulée vite envelopper par le système dépressionnaire groenlandais ce qui provoquerait une coulée assez à l'est: II/ 144h l'échéance qui rend fou les hivernophiles actuellement: Alors que jeudi connaîtrait une journée plutôt calme avec de la neige encore en montagne. L'après-midi-soir une réalimentation (un peu un front froid) de la coulée aurait lieu et favoriserait de la nuit de jeudi à vendredi et vendredi environ un fort potentiel neigeux sur les régions du nord dans un premier temps mais aussi du sud... en gros la France entière!!! GFS: Comme on le voit l'activité dépressionnaire serait très contenu (trait jaune), juste une goutte froide (rouge) qui aiderait à alimenter la pulsion d'HPs (pour une fois qu'elle nous aide ), pendant ce temps la pulsion virait à l'AS (anticyclone scandinave) avec le décrochement de la réalimentation (marron) qui viendrait en plein sur nous. Le flux nord (NO au sud) humide et froid donnerait de la neige en quantité fort intéressante: C'est bleu de bleu: Sur GEM scénario similaire à GFS mais avec une activité dépressionnaire plus marqué sur le labrador, la masse froide un peu plus à l'est mais ce qui n’empêchera pas une grande quantité de froid avec même plus d’humidement dans ce cas sous flux NO froid: UKMO ressemble comme deux gouttes d'eau à GEM juste l'activité dépressionnaire un peu plus développé : CEP pour sa part ne voit pas d'évolution en AS mais la joue à une 3ème réalimentation, avec une dorsale anticyclonique qui reste raide comme un piquet peu perturbé par l'activité dépressionnaire, par chez nous hormis l'extrême sud c'est flux de nord humide et froid, le sud ou on aurait un flux d'ouest ça serait tout aussi froid: FIM se rapproche de CEP mais avec une dorsale bien moins solide et donc pas de 3ème alimentation, rien que la deuxième aurait bien de mal à coulé. C'est le moins bon scénario avec un flux NO qui ne serait pas aussi froid que les autres: III/ 192h l'échéance charnière: GEM serait l'évolution parfaite, avec une activité dépressionnaire très reculé, une réalimentation des Hps pour l'AS avec un bloc froid humide qui persiste, l'évolution ensuite est rêvée: CEP a aussi une évolution intéressante, la 3ème coulée aurait u mal à vernir mais la seconde favoriserait un flux NNE humide et encore froid.... (de la neige possible jusqu'au week? ...). On aurait un AA (anticyclone des acores) puissant qui serait alimenté par une GF. L'AA aurait tendance à s'étaler nettement mais le ralentissement conséquent de l'activité dépressionnaire reprendrait et laisserait place à une nouvelle pulsion non négligeable qui favoriserait une nouvelle coulée magnifique mais bon c'est un peu loin..; On aurait un petit redoux avant ça. Chez GFS ça tourne bien jusqu'en fin de topic avec un AS très léger car le rail dépressionnaire redescendrait trop. Chez nous ça serait flux NNE humide et assez froid. En début de topic suivant l'AA se décalerait à l'ouest progressivement à cause d'un cyclone. J'avoue que la dernière phrase que j'ai employé est étonnante et me fait dire personnellement que GFs est un peu perdu pour le topic suivant quand on voit ce type de scénario début décembre... Un autre qui semble un perdu c'est FIm , on serait en plein milieu d'un scénario ultra mou: Les ensembles peuvent nous donner quelques indications. Je vais essayer les 4 coins de la France avec les graphs GFS mais avec CEP je ne pourrais que l'est ça donne cependant la dynamique. CEP à l'est: Nice: Colmar: GFS à l'ouest Laval (Mayenne): Montauban: On voit bien que jusqu'à la fin de topic c'est assez froid dans le nord, ça se radoucit un peu plus dans le sud mais ça resterait assez froid. Un blocage solide semble bien s'affirmer au moins jusqu'à la fin de topic. C'est plus sur la suite que ça diverge maintenant. GEFS semble ouvert avec cette masse anticyclonique en atlantique: g Bilan: Une première coulée qui apporterait de la pluie et de la neige à moyenne altitude pas totalement maîtriser mais dans les grandes lignes ça l'est Une réalimentation visible sur l'ensemble des modèles de jeudi à vendredi, ceci favoriserait de la neige en plaine sur une bonne partie du pays. Quelques divergences encore dont il faut être prudent à l'image de FIm mais c’est quand même très très bien partis. A noter le dynamisme du bleu qui devient plus bleu qui continue! Un blocage qui favoriserait des possibilités neigeuses jusqu'à la fin de topic est présente, jusqu'à la fin de topic ça semble tenir même si c'est encore un peu limite sur certains modèles. On a deux grands types de blocage qui se dégagent, la formation d'un anticyclone scandinave favorisant un temps très froid mais sec ou un anticyclones des acores très puissant favorisant un flux humide et froid. C’est sur le début de topic suivant ou ça diverge beaucoup pour savoir s'il y aura maintien de blocage ou pas. Merci de m'avoir lu Merci à toute les interventions qui sont de bonne qualité et tout ça avec une super ambiance pas tendu comme dans le passé. Ic est une super famille! Gugo. ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- j'étais vraiment comme ça en plus J'ouvre mon portable je tombe sur météociel avec mes petits yeux et là pwouahhhhhhhh feu d'artifice . Une pensée à Sky blue qui devait rire de la tête des modèles au début et après il a fini comme ça: désolé @Sebaas si mon poste est un peu lourd
  2. 78 points
    Bonjour, Bilan à la fin de chaque partis pour ceux qui veulent une simple prévision (sauf le I/) I/La patate Le début de semaine est assez facile à résumer avec un anticyclone français sur nous qui favorisera un temps sec et froid. Pendant ce temps-là en Atlantique deux gouttes froides (qui ont quand même bien perdu en intensité depuis le début de semaine dans les prévisions on est passé de creusement à 970hPa à 995...) se baladeraient une resterait assez au sud de l'atlantique nord, une autre viendrait se joindre au rail dépressionnaire: II/Une première coulée acquise mais sur la forme ça diverge encore En effet les modèles voient tous cette coulée mais sous des formes différentes. Comme on disait hier soir on avait deux camps, GFS-FIM et CEP-GEM, ces deux derniers se sont quand même nettement rapprochés des deux autres. Tout d'abord on a UKMO (et FIM qui est bloqué à 120h mais ressemble à UKMO comme deux gouttes d'eau à 120h) qui fait son apparition et qui va clairement dans le sens de GFS. Une très forte pulsion avec un gros décrochement, avec le sens de rotation (rouge) ça apporterait du froid de très haute latitude (flèche jaune): GFS lui très esthétique mais une petite anomalie un peu trop développée viderait couper l’alimentation plus ou moins temporairement (ça pulserait de nouveau derrière elle), il faut la surveiller comme on va le voir après elle donnerait de belles choses, mais pas sûr quand dans 3-4 jours ça soit toujours le acas, es anomalies sont très dur à gérer ect. De plus GFS n'est pas le seul à voir cette anomalie comme on va le voir : CEP et surtout GEM restent plus limité avec une pulsion bien plus à l'est, cependant la froid coulerait quand même en bonne quantité surtout chez CEP. Ils se sont rapproché par rapport à hier de GFS (très solide dans son scénario) mais ce n’est pas encore une coulée énorme comme le trio FIM-UKMo-GFS Les ensembles font chacun un pas vers le camp opposé. En effet GEFS est très intéressant à l'image de son déterministe mais voit la pulsion un peu plus à l'est à la CEP même s'il est déjà impressionnant. A noter le petit débordement de l'anomalie bien présent sur le sud du Groenland: Ens CEP lui va vers son déterministe avec une pulsion encore plus de manière "diagonale" à cause de l'activité dépressionnaire sur l'ouest Groenland bien plus présente: Bilan première coulée: Elle est clairement acquise, ce matin les deux camps sont toujours présent mais avantage au camp GFS-UKMO-FIM qui avec un rapprochement de CEP-GEM-ensCEp vers eux, GEFS montre quand même que le scénario un peu plus limité d'entre deux reste possible. Cela n'enlève rien au potentiel cependant! Même chez CEP-GEM après le passage de front chaud avec de la pluie et de la neige en moyenne montagne, on aurait le front froid qui arriverait et ça serait le jackpot (surtout dans le cas GFS c'est vrai) avec un froid conséquent et des PPS plus présente que dans le cas de la semaine que nous venons de vivre. Un vrai nouveau potentiel neigeux et bien là! Le froid sera bien là!: Pour se rendre compte du potentiel sur Paris déjà 80% de chance de neige à J+6 après le front chaud (trop tôt pour regarder les quantités les grosses mailles gèrent mal les fronts) en un peu moins de deux ans j'ai jamais vu ça et je pense pas qu'on le voit souvent: III/On remet ça? (je risque de déborder un peu désolé @Sebaas faudrait créer le nouveau exceptionnellement plus tôt sinon XD) En effet, avec cette première pulsion acquise (plus que la forme et intensité à trouver) on peut s’intéresser à la suite et comme on l'a vu pendant la première coulée il se passe des choses en atlantique... En effet la situation première coulée devrait quand même pas mal influencer celle ci, plus elle serait bonne plus celle du début de topic suivant pourrait être bonne. Dans le cas, GEM- CEP on tend au "toboggan" avec un AA puissant, encerclé par les dépressions qui donnerait un flux de NO un gavage rêvé pour les montagnes, en plaine surtout de la pluie même si dans les fronts froid de la neige pourrait être attendu: L'échéance 240h exprime parfaitement la situation avec 3 dépressions autour de l'anticyclone, des HPs au-dessus de la dépression au niveau de l’Islande mais l'AA ne pourrait monter à cause de celle-ci, c'est l'effet "toboggan". C'est un peu un retour du zonal de manière indirecte: GEm est plus ondulant avec un flux NNO fort intéressant hivernophilement parlant : Puis après on a GFS (FIM-UKMO de manière indirecte qui sont dans son camp à plus courte échéance) qui est une folie au niveau du potentiel hivernal. En effet le ralentissement de l'activité dépressionnaire se fait ressentir (même si elle est là et risque de bien titiller la prévision) et on aurait un super conflit de masse d'air sur le 6z ( pour le nord grosses quantités de neige) sur le 0z on avait une petite dépression qui se glissait dans la marrée froide (un peu à la 2012 mais en plus intense, l'ouest et aussi pas mal l'est aurait eu de belles quantités neigeuses). Description du 6z: Elle est un peu fouillis cette carte mais normal vu que c'est un conflit de masse d'air En effet la petite anomalie (bleu) qui apporte un peu de douceur à l'avant (petite flèche noire) viendrait vers l'énorme décrochement (marron) qui apporterait du froid (flèche marron- jaune), pendant qu'une nouvelle pulsion prendrait (grande flèche noire avec l'activité rouge), de ce fait énorme conflit de masse d'aire neigeux): En image la suite: Les ensembles sont encore prudent (logiquement vu l'échéance) avec un anticyclone sur ensCEP bien ancré et qui tend au toboggan comme le déterministe, pour l'est cette histoire est très intéressant avec un ensCEp toujours près des -3.5°C sur Colmar : On voit bien sur le graphs que des scénarios à la GFS sont largement présent, d'autre plus limité au toboggan sont là, je pense ça explique la moyenne très lisse sur la carte ci -dessus (pas toujours un avantage 50 scénarios^^): GEFS 6z lui signe un net cran vers son déterministe contrairement au 0z, même si ce n’est pas au point du déterministe, avec uà 192h la petite anomalie un peu visible de manière indirecte et 2 pulsions présentes, c'est quand même un peu plus actif sur le sud du Groenland: Et plus loin on sent que ça essaye de tenir, à noter quand même le net ralentissement de l'activité à coté du 0z. En orange on a jusqu’où les bas géopotentiels étaient, sur le 6z en rouge ou ils sont: Bilan de la suite : On a un vrai potentiel de seconde coulée froide neigeuse quand on voit la tournure du 6z déterministe et ensemble. Cependant, on doit rester prudent quand on voit la réserve de CEP-GEM avec un effet toboggan vu plutôt (ce qui reste un joli potentiel surtout chez GEM avec le flux NNO), l'ensemble CEP montre quand même que les scénarios à la GFS sont fort possibles, mais que le toboggan peut être là. GEFS voit aussi des toboggans dans son panel mais de manière limité. Le potentiel est largement là en tout cas! Affaire à suivre. C'est un plaisir ce début d'hiver passé avec vous Gugo! Les hivernophiles en ce moment
  3. 63 points
    Bonsoir à tous, On a des différences qui semblent banal qui sont cependant lourde ce soir. Et qui semblent d'ailleurs créer un peu de tension de ce soir, mais au lieu de traiter le fond ça se tape dessus plus qu'autre chose... Bref. En fait chaque modèles ont leur particularité et explication sur leur run. Je vous propose une comparaison de chaque modèle entre chaque échéance avec à la fin un bilant: 144h (les flèches noires, sont la suite du run un peu avec le temps que les BPS mettent à s'allier à un point il faut prendre en compte que la petite dépression glisse sur les HPs) GFS: Avec une coulée qui reste assez séparé des BPs Scandinave à 144h: Chez GEM c'est plus marqué cet écart petite dépression et BPs Scandinave mais avec des BPs Scandinave moins creusé On notera juste au passage que ARPEGE ressemble comme deux gouttes d'eaux à GEM ce soir avec un retard du décrochement de la petite dépression à 114h contrairement aux autres modèles. Donc ARPEGE est avec GEM on peut dire, et ce sont le seul à voir une telle ondulation le week: Ensuite CEP où la petite dépression est bien plus tôt relié aux BPs scandinave (qui sont très à l'ouest à coté des autres modèles), elle est quasi invisible : UKMO lui est bien plus séparé que CEP mais pas au point de GEM, sa dépression est un peu plus intense. Dur à dire l'évolution qu'il aurait eu mais il ressemble pas mal à GFS avec juste une pulsion anticyclonique bien plus marquer qui tend à encercler les BPS (un blocage apparent dès 144h). Semblable à GFS donc avec peut être plus de froid advecté sachant que les BPs scandinave sont plus à l'ouest: FIM lui ressemble très nettement à GEM avec une pulsion qui tend à aller vers les Svaldbards... Conséquences: à 192h: GFS est le seul à ne pas voir de blocage durable ce soir, mais a cependant un scénario bien sympathique: GEM, est vraiment le rêve pour ce soir: FIm le suit seul duo qui se dégage ce soir: Et CEP en effet à z500 il est magnifique c'est le rêve, mais le centre dépressionnaire est un peu trop à l'ouest ça se joue à peu mais ça fait toute la différence et c'est ce qui provoque des températures qui touchent à peine -4°C à 850HPa. Mais dans le fond c'est fort intéressant, avec un énorme blocage polaire maritime, pour ce qui est de l’histoire de ce placement ça pourrait pas mal bouger encore. Il vaut mieux retenir le général que le fond compte tenu de l'échéance, on va voir encore pas mal de run moyen et très bon. Mais c'est une possibilité finale qu'il faut garder dans un coin de sa tête: Conséquences à 240h: Chez GFS l'activité dépressionnaire reprendrait de l'ampleur et signerait bien la fin du scénario: Sur GEM l'AS ne prend pas faute à une nouvelle advection froide de BPs grâce au blocage solide et net en atlantique, flux de N/NNE humide et froid... Rêvé.. Chez FIM l'AS prend: Un AS qui prend forme aussi sur CEP avec un blocage solide, le nord verrait l'arrivée du froid avec l'humidité. Mais le placement mauvais à 144h fait encore des siennes pour le sud: Les ensembles: Chez GEFS on tend à une pulsion solide: Mais les possibilités d'écrasement sont toujours plutôt présente, même si on sent maintenant un maintien et donc une tendance sur certains scénarios au maintien du blocage: Quand on regarde le panel ça se confirme on a bon nombres de scénarios de blocages durables qui tiennent le choix, le scénario GFS étant donc assez isolé: Chez l'ensemble GEM, c'est exactement comme GEFS à 192h et au delà. Juste la pulsion qui a tendance à être un peu plus à l'est: Chez CEP ensemble c'est équivalent à GEFS-GEM mais avec plus de froid présent à 216-240h sur la France: Bilan général: On a donc: -Un CEP magnifique dans les grandes lignes mais un petit détail à 144h fait que ce n'est pas si beau à l’échelle de la France, comme sur le GFS0z ce matin. -UN GEM(/ARPEGE)pour sa part qui évolue de A à Z dans le sens du froid-humide garantissant de belles sensations hivernales. -Un FIM dans le même sens que GEM mais qui tend à un AS en fin de run plus qu'un maintenant du polaire maritime. -Un GFS (je compte pas UKMO car on ne peut savoir comment il aurait prévu l'activité dépressionnaire sur le labrador) qui est bien sur la coulée mais qui ne voit pas le maintient du blocage. -Sur les ensembles ils sont unanimes sur la coulée et donc montre une forte fiabilité, c'est plus du détail comme on peut le décrire sur les DET, mais par contre sur la présence d'un vrai blocage à la CEP-GEM-FIM(-ARPEGE) c'est encore divergent même si les moyennes ont tendance à garder une dorsale plus formé ce soir ce qui fait tendre les ensembles un peu plus vers un blocage solide. Un facteur clé qui sera à surveiller sera le comportement de cette petite dépression à 144h qui glisse vers la France. Pour le maintien du blocage ça sera surtout l'activité dépressionnaire sur le labrador. Bonne soirée Gugo.
  4. 56 points
  5. 54 points
    Au concours de l'analyse météo avec le plus grand nombre de références sexuelles en une seule phrase, je déclare le gagnant de l'année 2017....Run999h !
  6. 53 points
    Un petit résumé de la situation synoptique pour illustrer les peurs et les espoirs (des hivernophiles)
  7. 45 points
    Bonjour, I/ Première possibilité neigeuse dans l'est en plaine à la fin du front chaud, mise en place de la dynamique : Effectivement la première coulée, dû à la pulsion anticyclonique sur l'océan Atlantique aurait tendance à amener de la douceur (flux d'ouest) à cause de son sens de rotation : Logiquement de la pluie est à attendre: Mais en même temps cette coulée apporterait une première salve froide: De ce fait mardi en matinée en plus des montagnes, ou il neigerait à basse altitude, quelques PPs neigeux pourraient bien tomber, ou être mélangé à la pluie. La tenue sera difficile avec le sol humide avant. Comme vous le voyez la neige serait à attendre en quantité sur l'ensemble des massifs: Le mercredi la journée serait plus calme avec le temps de pause entre la première et seconde coulée, pendant ce-temps là le froid se met en place: Quelques averses neigeuse en plaine par si par là avec des entrés maritime par le nord (ne pas prendre au pied de la lettre c'est pour voir les possibilités d'entrée maritime): II/La coulée tant attendu: Après des décalages à l'est pour la coulée hier soir, ce matin on tend à une nouvelle dynamique bien meilleure. En effet ce matin sur l’ensemble des 0z ça décale à l'ouest (sauf GEM j'y reviendrai) et le 6z affirme un peu plus la dynamique: Ca décale plus à l'ouest de 200km à 100h, sur le 0z par rapport au 18z c'était aussi 200km. 400km gagné en 2 runs. On va bien voir l'évolution mais on arrive dans des échéances où ça devient calé et ça a tendance à rester dans le sens de la dynamique. Donc je ne serai pas étonné personnellement de voir les modèles décaler encore à l'ouest ce soir: En dehors de ça, jeudi matin des premières averses voir neige continue pourrait arriver sur le nord de la France. Mais ça ne serait que le début.... Le plus gros effectivement arriverait après avec la coulée froide qui descendrait progressivement sur la France apportant des PPs, plus présente le jeudi après-midi et la nuit de jeudi à vendredi, donner des indications précises sur à quel moment ça viendrait le plus reste compliqué vu l'échéance. Les cartes de PPs, GFS sont trop vagues et on ne voit aucun front juste des cumulations sur 6h (trop large). On a quelques divergences sur cette coulée. En effet GFS serait le plus en avance avec une coulée donc plus à l'ouest que ces précédents runs et une bonne partie de la France concerné par les PPs neigeuses. A 120h le plus gros serait déjà passé: CEP le front serait encore sur le nord à cette échéance mais sur les grandes lignes ça se suit: UKMO lui voit le front froid un peu plus à l'est et entre le timing GFS-CEP, il est cependant plus à l'ouest que son 12z: GEM tend au scénario GFS mais avec un anticyclone très proche de nous déjà. On observe sur ces comparaisons que les différences en atlantique son très visible déjà. Et ça se confirme par l'écart type des ensembles, les trois grosses zones d'incertitudes sont sur l'étendu de la coulée à l'ouest. L'activité dépressionnaire à l'ouest des acores et surtout sur CEP l'étendue anticyclonique de l’Islande à la Scandinavie (troisième incertitude qui a son importance pour la suite): Donc bilan, l'est est assuré d'un épisode froid neigeux, l'ouest commence à pouvoir être de plus en plus confiant (sauf les côtes) après le coup de pression des modèles hier. Voir CEP-GFS-ARPEGE en accord à 102h est rassurant mais on restera méfiant de UKMO-GEM, on voit bien sur les ensembles que ça reste divergent. Même si je pense qu'on va tendre vers une amélioration au fil des runs vu la dynamique de ce matin. III/Et après? On a deux grands scénarios qui se dégagent maintenant, on prendra que UKMO étant très ressemblant à GEM à 144h ils sont dans le même camp encore ce matin: Le premier CEP-GFS: CEP: Il verrait une extension des Hps sur l'atlantique vers la Scandinavie, on aurait un isolement de bulel froid qui provoquerait un flux NNE: Une pulsion partirait de nouveau vers le Groenland permettant un très gros décrochement chez nous apportant un court redoux avant sans doute le jackpot la semaine suivante. L'ancienne coulée ferait office de pompe à froid: GFS ressemble pas mal à CEP, avec un léger temps de retard: A noter que l'écrasement des HPs, provoquerait un redoux, mais pas forcément si extrême car ça durerai même pas 24h se passage temporaire au flux d'ouest pour revenir ensuite au NE. Pendant l'écrasement, des PPs seraient présentent à l'avant du reste de la dorsale. Et c'est là que le plus à l'ouest ou moins à l'ouest le jeudi-vendredi, car des PPs pourraient bien être pluvieuse sur une partie de l'ouest mais peut être bien neigeuse aussi car le froid n'arriverait pas à s'imposer. Je vous propose une carte GFS qui interprète mes propos, elle n'est surtout pas à prendre au pied de la lettre, c'est juste pour représenter ce que j'ai dit au-dessus, si la coulée de départ est plus à l'ouest ça favorise plus de froid et plus de résistance au court redoux sous flux d'ouest et donc permettrait de voir l'apparition de la neige et non de la pluie sur le centre ouest. Dans l'ouest plus proche des côtes la coulée n'étant pas assez à l'ouest pour l'instant le redoux serait trop conséquent et provoquerai de la pluie: Donc dans le cas d'une évolution GFS-CEP, la coulée du milieu de semaine à une importance notable pour la fin de topic. On note encore une fébrilité visible, avec un système dépressionnaire qui passe de l'est du Groenland à la Scandinavie en un run: GEM-UKMO: Ils verraient le retour de l’anticyclone sur la France avec un AA poussé par les gouttes froides à l'ouest: Ensemble GEFS: On observe tout d'abord que GEM est totalement isolé sur l'ensemble GEFS, on sent cependant que c'est limite sur le placement des HPs, mais on sent bien le potentiel c'e'st très ouvert: Ensemble CEP, malgré ces 50 scénarios possibles il est bien plus radicale que GEFS, il voit une vraie pulsion conséquente pendant que les BPs descendent vers l’Europe de l'ouest: Ça reste donc assez flou, mais le topic suivant devrait être bien mouvementé avec de belles choses à attendre.... Bilan: Les trois premiers jours de la semaine marqué par le passage d'un front pluvieux qui donnerait de la pluie à l'ensemble de la France avec de bonnes quantités de neige en montagne. Tout ceci avec l'apport du froid et quelques averses de neige le mercredi sur certaines régions du nord. Jeudi-vendredi arrivée d'une réalimentation du froid avec des précipitations qui pourraient donner de la neige en bonne quantité en plaine sur pas mal de région. Les modèles ce matin ont eu tendance à décaler le tout à l'ouest ce qui rend les choses bien plus favorable à l'ouest notamment. A voir si les choses se confirment ce soir, si c'est le cas ça sentira très bon. Samedi-dimanche le scénario qui sort largement du lot, c'est un léger écrasement de la dorsale accompagné de PPs, selon la quantité de froid advecté le jeudi-vendredi, ces PPs pourrait bien être neigeuses pour le CO et l'est, sinon ça serait de la pluie pour les secteurs les plus à l'ouest de la France. Après ce léger écrasement on finirait la journée dimanche froid et sec sous un flux de NE qui reprendrait sa place. Alors que pendant ce temps-là une nouvelle salve froide s’apprêterait à se déferler sur la France la semaine suivante. Les portes sont très ouvertes donc pour le week-end et la semaine prochaine, on va encore peu dormir sans doute à suivre le GFS 18z notamment On est quand même bien partis pour avoir vaincu les années de disette et ça rien que début décembre . Merci de m'avoir lu Gugo.
  8. 45 points
    Pour mes amis du NE: je vous envoie la photo, 5 mois en avance car j'ai bien peur que la neige n'y soit pas le 1er avril....comme ça s'est fait la seconde, j'ai glissé chef! glace sur le siège
  9. 43 points
    Ski de rando au-dessus de La Bresse (Bioquets) cet après-midi, dans des conditions fabuleuses. Le vent avait soufflé un la neige par endroits. Par contre les crêtes étaient bien bouchées, ça ne devait pas rigoler du côté du rothenbachkopf par exemple.
  10. 41 points
    Et vous trouvez toujours que ça ne pulse pas assez mes chers hivernophiles ?
  11. 40 points
    Merci à Stéphane, alias @Kyrion pour ce superbe Bulletin d'info météo qui reprend de manière très pédagogique le déroulé des événements de ces prochains jours à l'échelle synoptique: http://www.infoclimat.fr/actualites/bim/12735/bulletin-d-informations-m-ampeacutet-ampeacuteorologiques.html
  12. 40 points
    Oui pour l'AS, mais je suis un peu plus tempéré que toi pour la suite en raison de la réapparition de la petite GF des Açores qui nous a joué bien des tours. En 24h les cartes du même CEP pour le dimanche (donc encore très très loin d'accord) ont quand même beaucoup évolué...
  13. 40 points
    Une petite mise au point parce qu'il semble qu'on entende parfois parler de "blocage" avec un certain flottement. "Le blocage n'est pas assuré..." "À voir si GFS continue à ne pas modéliser de blocage", etc... Or GFS, comme tous les autres modèles, projette un blocage. Un blocage ne veut pas dire "il va faire froid durablement". Cela correspond à un arrêt de la circulation zonale d'Ouest/Sud-Ouest. Il peut s'en suivre un régime d'Est/Nord-Est à nos latitudes, mais ce n'est pas systématique. Il existe deux principaux types de blocages : l'Oméga et le Rex. Oméga Rex Ceci est un Oméga : Ceci est un Oméga : Ceci est un Oméga : Ceci est un Oméga :
  14. 39 points
    Bonsoir, Juste une petite légende importante pour comprendre la chronologie. Cercle rose première coulée "séparé" de la seconde coulée qui à lieu plus loin en rouge, le cercle en jaune est l'activité dépressionnaire Scandinave, en cercle marron activité dépressionnaire de la "new pulsion". I/ARPEGE On a l'affirmation de la première coulée froid, avec un front chaud dans un premier temps pluvieux en plaine, neigeux en moyenne montagne: Le potentiel est bien là pour la suite avec du froid qui viendrait dans un second temps et des possibilités de PPs avec: On surveillera l'évolution de cette petite anomalie dans les prochains runs, c'est le genre de situation en hiver ou ces anomalies grossissent et peuvent vite devenir dantesque: A 114h ARPEGE ressemble aux autres modèles qui sont tous en accord à 114h sur un AA en retrait à cause d'une dépression (rouge) qui mouvementerait toute notre semaine: II/UKMO Un AA ondulé mais pas assez pour avoir quoi que ce soit d'hivernale, on tend à un flux ONO humider et douxx puis front selon les fronts des perturbations: III/GFS Ondulation de l'AA bien plus marqué, avec une coulée qui amènerait un front chaud dans un premier temps puis favoriserait une forte coulée froide sous flux NNE neigeuses (j'ai inversé malencontreusement le cercle rose et rouge): Pendant cette coulée une autre petite dépression coulerait avec, le potentiel serait très intéressant avec pratiquement aucun redoux et donc un gros front neigeux qui pourrait avoir lieu dans ce cas: Ensuite une nouvelle pulsion prend mais elle à du mal à partir, une nouvelle coulée sur la France aurait lieu favorisant un flux NNO, mais avant ça un redoux marqué pluvieux de nouveau aurait lieu. Mais la suite c'est intéressant. Ca ne prend pas très haut en attitude c'est trop actif dépressionnairement III/GEM: GEM aurait un flux ONO à l'image de UKMO assez marqué jusqu'au mardi, à partir du mardi une ondulation plus marqué favoriserait un flux NNO: Par la suite il dégage une pulsion massive en atlantique qui tendrait à se joindre à des HPs en haute latitude, ceci provoquerait un très gros décrochement, entre la carte précédente et celle ci un redoux marqué serait là: Sur la fin de run on tend très nettement au décrochement polaire: IV:CEP CEP est le modèle qui marque le plus l'ondulation à 150h environ avec un flux de N assez marqué Après un redoux aurait lieu humide avec. Puis en fin de run on tend aussi à un décrochement marqué : V/GEFS: GFS semble assez optimiste pour mardi: Il tend à la pulsion à LT mais le risque de l'activité dépressionnaire trop forte est là: VI/EnsCEP: A l'image de son déterministe il marque très nettement l'ondulation de mardi et favorise le potentiel de coulée froide marquée avec un flux de nord: A long terme l’ensemble CEP ressemble nettement à GEFS avec une tendance à la grosse pulsion avec la possible dérive en blocage mais l'activité dépressionnaire émet de gros doutes: Pour conclure: Vendredi du topic précédent première possibilité neigeuse pour le nord. Samedi-dimanche redoux avec arrivée d'une nouvelle perturbation sous flux de NO favorisant de la douceur et de la pluie. Lundi-mardi coulée sur la France-Europe de l'ouest, favorisant un flux de nord froid et humide favorisant de nette possibilité neigeuse en plaine Mercredi la légère pulsion qui favorise la coulée du lundi-mardi viendrait se rabattre progressivement sur nous avec un flux de nord Jeudi redoux marqué à cause de l'écrasement anticyclonique et l'arrivée d'une nouvelle coulée froide, la pluie en bonne quantité sera au programme. Vendredi-Samedi-dimanche arrivée de la coulée sur l'Europe de l'ouest avec une pulsion beaucoup plus forte en atlantique (qui tend au gros décrochement selon les modèles), scénario humide et froid pouvant donner pas mal de neige. Bonne soirée! Gugo
  15. 39 points
    Non parce que ca fait combien de mois de décembre où l'on s'ennuie pour rester courtois entre un flux d'ouest à peine perturbé ou un gros AF qui apporte des inversions thermiques? Alors oui, y aura pas de vague de froid, ni 20 cm de neige généralisé sr la France mais pour un passionné de météo, ça reste sympathique par flux de nord/nord ouest sous régime AA à cette époque entre les giboulées de pluie/grésil/neige et les coups de vent à la clé avec ce flux zonal cisaillé. Un début de semaine froid mais sec mais surement très ennuagé avec les hp qui collent la grisaille au sol. Un redoux avec l'arrivée d'une perturbation entre mercredi et jeudi et un nouveau refroidissement à l'arrière avec giboulées et fronts secondaires par la suite, qui pourrait perdurer au début de la semaine suivante.
  16. 37 points
    Coucher de soleil de dingue au crêt, je n'avais que l'iPhone mais il a fait le boulot en partie: La descente en luge sur la route glacée fut épique.
  17. 37 points
    Mode forum infoclimat 2005 : 12 ans plus tard, le forum en 2017, pour le même run...
  18. 36 points
    Comme le français n'a pas l'air de passer pour tous, je vais parler chinois. 发发慈悲吧,对一些人来说,避免晃动 10 卡 在继续 的每一个出口 的模型,这是无法忍受的读数。 您可以将一个或两个,您的意见,您如果您想添加一个链接,请参考模型,但不多。
  19. 36 points
    Bonsoir, Je vais me permettre de faire un poste du résumé de la situation de la fin de topic précédent et de ce topic (j’espère que ça n'irritera pas trop la modération , je marquerai bien le passage dans la partie suivante, je fais ça pour garder un fil conducteur dans la prévision). Ça résumera à partir de la première potentialité hivernale vendredi, jusqu'à la fin de topic. Des bilans sont à chaque fin de partie I/Une première coulée acquise où l'on peut passer au détail sur le mailles fines? Effectivement ça semble bien maîtrisé les décalages sont minimes pour la fin de topic précédent, mais ils se passent des choses en atlantique importante après. Je vous propose un balayage, des modèles avec la comparaison d'où est la zone 536 ça aura son importance pour les CT, je vous invite surtout à regarder l'anomalie violette, plus ou moins développé : A z500 ça ne semble pas jolie mais quand on regarde le dynamisme c'est très esthétique, à voir sur les CT l'évolution de tout ça mais des possibilités neigeuses sont là!: On voit bien sur l'ensemble GEFS la divergence sur la France de jusqu’où la coulée aurait lieu et aussi sur l'anomalie en atlantique: Bilan du I/:Un potentiel neigeux après le front chaud notamment pour le nord de la France est là et sera à affiner sur les topic régionaux mais ça ne semble être que l'apéro avant le grand repas.... II/Une seconde, une troisième, une quatrième coulée?... 1°)GFS-UKMO: En premier GFS (Avec UKMO ressemblant comme deux goutte d'eau à 144h donc UKMo=GFS ) serait constitué d'une petite anomalie qui favoriserait un jolie potentiel neigeux par conflit de masse d'air modélisation récurrente depuis plusieurs runs de sa part cette récurrence de conflit de masse d'air. A voir: Ce qui est surtout intéressant c'est la coulée ensuite: Et en effet on aurait un jolie décrochage polaire froid neigeu idéale pour les hivernophiles : Par la suite une dominance dépressionnaire prendrait la main avec une petite coulée favorisant un redoux pluvieux et légèrement neigeux à l'arrière avec le front froid pendant que la nouvelle pulsion prend: Run GFS esthétique hivernophilement parlant mais il finit sur un touche moins bonne même si ça à largement e temps de bouger comme pour l'AS qui prend dans la suite de run (ça fait 2 runs de suite... je vais compter perso...) 2°)GEM GEM a également un jolie scénario avec une coulée un peu plus en avance et une seconde qui se prépare bien plus tôt que GFS, c’est un flux NO qui serait peut-être un peu trop juste pour des possibilités hivernale en plaine juste de la pluie et de la neige à basse altitude: Mais clairement on ne se le cachera l'évolution ensuite est parfaite avec une dorsale à l'arrière de la seconde coulée qui prend bien et la coulée qui viendrait se joindre à la précédente et à l'énorme système dépressionnaire scandinave (en jaune sur les cartes montées), la situation serait rêvé hivernophilement parlant: 3°)CEP Chez CEP ça rejoint GFS en effet on tend à un comportement de conflit de masse d'air, très intéressant en potentiel neigeux pour les secteurs à l'arrière de la petite dépression, mais contrairement à GFS ça aurait tendance à être trop à l'ouest et favoriserait surtout de la pluie dans l'est notamment. Faute à quoi? A une pulsion trop uniforme, en effet sur GFS ça pulse à l'ouest et à l'est de la dépression rouge qui est bien plus au centre de l'atlantique. Chez CEP la dépression est trop à l'ouest favorisant qu'une seule pulsion un peu trop à l'ouest atlantique pour un bon conflit de masse d'air. Ça reste cependant du détail ça va encore énormément bouger ce genre de décalage et ce qui est bien c'est surtout la forme avec cette tendance au conflit de masse d'air qui se forme (plus limité sur GEM avec une coulée plus marqué): Par la suite un redoux avec un flux d'ouest pluvieux temporaire avant une nouvelle pulsion qui se forme et favorise un décrochage sympathique: 4°)FIM: Sur FIM conflit de masse d'air également avec un bon placement favorisant de grosses potentialités dans le nord comme GFS: FIM tend à une évolution sympa de l'anomalie: Avec un écrasement progressif de la dorsale avec la nouvelle coulée quis e forme derrière avec la nouvelle pulsion: 5°)Ensembles GEFS montre bien le potentiel avec une pulsion qui favorise une coulée de BPs avec une dorsale qui est juste juste avec les BPs atlantique trop dominants: EnsCEP assez plat avec ces 50 scénarios et à du mal à dessiner quelque chose de net mais on voit que contrairement à son déterministe une coulée bien plus marqué à l'est serait possible et favoriserait un très jolie potentiel neigeux à la France Je ne mets pas les ensembles à 240h vous verrez pourquoi dans le III/ Bilan du II/: En effet on observe la tendance au conflit neigeux en tout début de topic favorable uniquement au nord, ça rapporterait trop de douceur au sud sans doute à voir dans le détail. Car comme on le voit entre CEP-FIM-GFS-GEM on a 4 formes différentes. Ces petites anomalies sont très dur à gérer et vont nous faire tourner en bourrique il faudra prendre du recul. Pour la suite comme vous l'avez vu "la suite" (le rouge sur les montages) de la petite anomalie (en violet sur les montages) viendrait couler chez nous avec une pulsion qui prendrait à l'arrière. Entre ces deux coulées on passerait sois par un temps plutôt anticyclonique à la GFS, sois un temps humide à la CEP (doux), GEM (frais), FIM( frais-froid). III/Un peu de folie? : En effet une pulsion massive pousserait vers une petite anomalie anticyclonique pendant qu'en Russie ça pulse aussi très fort. Gros décrochement ? Les 3 déterministes sont d'accord ... (GFS est plus limité à 240h mais on a vu par son évolution que ça tend après à une vraie pulsion (comme GEM-CEP) puis AS pas sûr dans le cas GEM-CEP ça aurait été un AS vu que les pulsions prennent mieux plus tôt et favorisent plus le blocage énorme avec des BPs sur l'Europe : Et bizarrement.... les ensembles qui tendent à des pulsions massives en Atlantique et Russie aussi surtout ensCEP: Bilan du III/ et général: On observe qu'en fait jusqu’à 240h la forme général semble très bien maîtrisé se sont des détails qui font des différences voir grosses différences. En effet une première coulée, puis un probable conflit de masse d'air qui reste à gérer (et c’est sur que ça va nous faire tourner en bourrique, mais ça n'aura pas trop d'incidence sur la suite dans la manière général). En suite une nouvelle coulée qui serait la suite de l'anomalie qui provoquerait le conflit qui viendrait vers la France. Cette coulée est mal géré dans son placement qui diffère nettement selon les déterministes vers 175h, avec CEP qui voit la futur coulée très à l'ouest atlantique, GFS plus à l'est (milieu atlantique) et GEM plus à l'est encore. Ça pourrait avoir des conséquences dans la pulsion à l'arrière et le flux que provoquerait la coulée. En effet CEP est moins bon que GFS dans l'évolution qui est moins bon que GEM dans l'évolution aussi (à 240h). CEP est quand même nettement dans le haut de son ensemble sur les graphs... Enfin pendant que la coulée aurait lieu en France on aurait une pulsion massive qui prendrait en atlantique et de même du côté de la Russie ce qui favoriserait un énorme décrochement sur l’Europe centrale-ouest. L'ensemble des déterministes (FIM y tend bien à 204h) sont en accord et les ensembles tendent nettement à ce dynamisme. Ça pourrait avoir une évolution super, chez GFS ça tourne à l'AS chez CEP-GEM ça aurait été plutôt décrochement polaire. Il faut rester méfiant de la possibilité de pulsion massive avec l'activité dépressionnaire qui peut vite prendre le dessus mais pour l'instant ça semble solide mais c'est loin...Allé on croit en elle vas y fonce! Ça va être passionnant à suivre Merci de m'avoir lu! Gugo! --------------------------------- @DoubleKnacki Mon Jean Claude au moins il porte chance depuis que je l'ai mis Pas comme tes bougies porte malheur Désolé @Sebaas c'est encore très lourd J'avais peur que le LT crascrash mais non mouahahah
  20. 36 points
    Le fait est qu'en fin d'automne, les océans sont encore relativement doux au nord de l'Europe, ce qui tempère fortement la vigueur des éventuelles descentes froides d'origine maritime dirigées sur le vieux continent. Et ce n'est en rien une nouveauté, la mer du nord n'étant pas une invention des dernières années . Néanmoins, il n'est pas non plus inutile de remarquer que le secteur de l'Arctique situé entre le Groenland et Svalbard, donc au nord immédiat de nos contrées, est l'une des zones qui s'est le plus réchauffée à l'échelle du globe en fin d'automne / début d'hiver. Certes un océan un peu plus doux va logiquement limiter davantage la vigueur des décrochages arctiques en flux de nord, mais la vraie problématique c'est que dès le départ on ne joue clairement plus dans la même cour. Juste pour comprendre en quelques chiffres l'ampleur du gouffre, voici les Tm moyennes relevées par décennie en décembre à Longyearbyen (Svalbard) : 1961-1970 : -13,8 ° 1971-1980 : -12,4° 1981-1990 : -13,7° 1991-2000 : -11,6° 2001-2010 : -8,6° 2011-2016 : -7,4° Sur les dernières années, on est à rien de moins que six degrés au dessus de la moyenne des années 60/70/80 au niveau de la "source" des flux de nord. Ça chatouille un peu quand même... A noter quand même pour être complet que Svalbard avait aussi connu une période aussi brutale qu'isolée avec plusieurs mois de décembre particulièrement chauds entre 1929 et 1941, d'une ampleur dépassant même la séquence actuelle (-6,8° de Tm sur dix années consécutives). Mais à l'époque, cela avait coïncidé avec une période particulièrement froide sur l'Europe : les décembre de 1931, 1935, 1937, 1938, 1939, 1941 et 1942 sont tous plus ou moins au niveau de décembre 2010 par chez nous, décembre 1932 et 1940 étant carrément pour leur part au niveau de février 2012. Pour en revenir à la prévision, je ne suis pas véritablement convaincu d'un effondrement rapide du blocage (version on retombe en AF). Le train d'ondes qui a initié ce régime depuis le Pacifique et à travers l'Amérique du nord semble devoir persister même à longue échéance (AWB), ce qui pourrait potentiellement entretenir la situation sur la première décade de décembre. Mais je déborde un peu sur le topic suivant..
  21. 36 points
    A noter tout de même qu'on pourrait atteindre la barre des 5630 dam pour le géopotentiel 500 sur le sud de l'Islande, ce qui est quand même un beau marqueur de la puissance de cet oméga (merci Yann). Il faut remonter au 13 décembre 2010, soit près de 7 ans, pour retrouver une telle valeur en hiver sur la "terre de glace". La situation était cela dit un peu différente à l'époque du fait d'un pont avec un anticyclone scandinave : De manière plus générale, de tels géopotentiels au niveau de l'Islande n'ont été observés que 5 fois en hiver dans les années 1980, 5 fois dans les années 1990, 40 fois entre 2000 et 2010 (!?!), et donc plus rien depuis décembre 2010. C'est dire en même temps si cette sensation de ne plus avoir vu de telles cartes depuis longtemps comporte un réel fond de vérité, et à quel point on a été fort mal habitués au début du siècle. Premier "tilt" donc depuis 2010 .. enfin, sous réserve qu'on fasse bien tilter la cloche, comme ici, et non pas comme là. Même si les cartes ne seront pas toujours similaires à ce qui est projeté les prochains jours, pour les amateurs de comparaisons historiques, vous pouvez toujours aller jeter un œil aux dates suivantes : - 2 et 3 janvier 2010 - 13 au 17 décembre 2009 - 28 décembre 2008 () - 14 février 2008 () - 23 et 24 janvier 2007 - Du 24 au 27 janvier puis du 20 au 25 février 2005 (x2) - 5 décembre 2003 (scénario rêvé des méditerranéens assoiffés) - 13 au 18 décembre 2001 () - 17 au 24 janvier 2000 (Version JC Dusse) Joli potentiel en tous cas pour un tout début d'hiver, je regrette de ne pas être au pays pour en profiter.
  22. 35 points
    Bonsoir, Effectivement c'est intéressant tout ça avec une coulée polaire maritime de plus en plus bleu. Oui vous ne rêvez pas c'est de plus en plus bleu. On avait pas vu ça depuis longtemps. Et c'est quand même très intéressant tout ça. Après le passage du front chaud les possibilités de neige en plaine avec l'arrivée du froid augmente nettement: Des divergences sur le comportement de coulée persistent: FIM GFS sont les deux seuls ressemblants chez les DETs: ARPEGE suit le scénario FIM GFS mais avec une coulée froide plus marqué : Sur l'évolution GEM est sans doute le plus beau avec un blocage solide jusqu'en fin de topic . On voit qu'une nouvelle salve froide descend vers la France en fin de topic: CEP esta un très beau potentiel aussi bec un dépression qui traverse la dorsale mais qui se résorbe vite. Ce qui est moins bien c'est l'activité depressionnaire sur le labrador qui pousse nettement alors qu'une nouvelle salve froide qui descend vers la France GFS lui voit une dépression très active qui couperait les racines d'une pulsion un peu faiblarde Qui provoquerait une France coupée en deux en fin de topic: Sur FIM l'activité trop forte rendrait la dorsale très faible et empêcherait les coulées froide d'aller sur nous: GEFS met en avant pour sa part vraiment un tube de froid avec des conditions assez hivernales jusqu'en fin de topic et début suivant : Bilan très positif ce soir avec les petits risques inquiétant qui semblent disparaître pour le milieu de topic avec la coulée qui aurait lieu. Il reste cependant un peu apparent il faut se méfier. Pour la suite hormis FIM-UKMO les autres sont vraiment pas mal et l'ensemble GEFS suit.... un potentiel qui devient fort intéressant avec des possibilités e réalimentation de la couléeà condition que l'activité dépressionnaire ne prenne pas trop le dessus. C'est le risque mais c'est quand même plutôt bien la tournure que ça prend. Je trouve que ça sent bon et des scenarios limite type CEP-GFS sont selon moi les plus probables que l'on pourrait avoir. Jean Claude se sent bien là : Gugo Bonne soirée.
  23. 33 points
    Toujours des modélisations très intéressantes ce matin. J’ai lu avec intérêt hier soir le petit débat sur l’ampleur toute relative de l’advection froide par rapport à une dorsale pourtant particulièrement esthétique. Sans rentrer dans les discussions ayant trait au RC, je pense qu’une des explications « météo » à cette absence de froid est aussi en lien avec ce qui va se passer au niveau du Svalbard à horizon 5-7j. Je pense que c’est bien à ce niveau que se jouera la vigueur et la durée de notre descente polaire. En effet, la dorsale Atlantique de ces derniers jours va laisser des traces au niveau du pôle avec une anomalie de HTP que l’on identifie sans mal sur cette animation : Le problème, c’est que même si cette anomalie de haute tropopause est idéalement placée, les modèles tendent de moins à moins à la voir être réalimentée par la puissante dorsale qui va avoir lieu la semaine prochaine. Du coup, elle demeure en « circuit fermée » sans avoir la capacité de drainer sur son flanc orientale des masses d’air beaucoup plus froides en provenance de Sibérie. Pour imager un peu ce que je dis, on voit sur cette carte : - l’anomalie de HTP, reliquat de l’advection de ces derniers jours (rond rouge) - les flèches rouges représentent l’apport de la dorsale à venir conduisant progressivement à l’isolement du complexe dépressionnaire (rond bleu) sur l’Europe occidentale Et ce qui est dommage pour qui espère une vraie synoptique hivernale, c’est que l’on n’observe pour l’instant aucune jonction entre cette anomalie polaire et les advections à venir. Du coup, le « vrai » froid se contente de glisser aux latitudes polaires d’est en ouest (Sibérie -> Groenland) sans être advecté vers le sud : c’est ma flèche violette. Seules quelques rares modélisations, à force de multiples coup de boutoirs, envisagent cette jonction et cela aboutit alors à un tout autre scénario. C’était un peu le CEP d’hier soir : Mais aussi le GFS en cours de sortie qui tente bon an mal an cette jonction : A défaut d’observer cette réalimentation, le thalweg a de fortes probabilités d’évoluer en goutte froide sans avoir pu drainer du très froid en altitude (comprendre possibilité de neige plus au moins généralisée en plaine). Maintenant l'on sait également qu'une synoptique évolue par petites touches et que décrocher le gros lot dès la 1ère amorce est exceptionnelle (cf : décembre 2010) donc on ne peut que se satisfaire d'observer pour l'instant même à long terme une continuité dans les advections douces vers le pôle. Quoi qu’il en soit, on se dirige vers une belle séquence hivernale en montagne et dès les premières hauteurs mais aussi en plaine (au moins en terme de t°).
  24. 32 points
    Bonjour à tous, J'ouvre ce topic qui sera la semaine d'entré dans la saison hivernale. A l'heure actuelle une chose se dégage c'est la tendance d'une légère ondulation durant la semaine On voit bien que GFS confirme cette tendance à l'ondulation légère, qui serait favorable pour les massifs et qui favoriseraient des PPs en France : Mais peut être une ondulation qui favoriserait plus? En effet GEM, et surtout FIM - CEP voient une pulsion bien plus intense et qui favoriserait un décrochement plus marqué: La pulsion serait bien plus intense à cause de la dorsale qui se rallieraient à la bulle anticyclonique sur le nord du Groenland(sur FIM voir GEM dans la suite de run) ou sur les Svalbard (sur CEP), CEP voit un VP très explosé: Chez les ensembles GEFS reste très réservé face à ce scénario: CEP aussi reste réservé avec 20 scénarios sur 50 sous les -2°C le 27 novembre quand même pour Colmar: Par contre ce que l'on note c'est la chute assez impressionnant ces derniers runs des ensembles sur la seconde partie de topic. CEP à Colmar tournait autour des +2/3°C avec sa moyenne hier sur le 0z, c'est passé à 0°C. Et surtout GEFS lui est passé de de +2.5°C à -2.5°C de moyenne pour le premier décembre Donc une première partie de topic qui tend à l'ondulation mais l'intensité de cette ondulation semble mal appréhendé aurons nous une belle ondulation avec un ralliement aux HPs en haute latitude ou bien une activité dépressionnaire trop forte favorisant seulement de petite ondulation comme sur GFS? Personnellement je tends au choix de GFS sachant que les modèles ont tendance à sous estimer l'activité dépressionnaire ces derniers temps sur le LT et que l'on pourrait bien avoir des conséquences en troposphère sur ce topic de la courte accélération du VP en stratosphère que nous avons eu ce début novembre (cette accélération favorise un VP en troposphère plus consistant et solide): Pour ce qui est de la seconde partie de topic c'est à surveiller ce comportement des ensembles mais c'est encore loin et c’est beau de rêver.... mais bon. On va suivre ce que donne la première possibilité et après on se penchera si cette ouverture s'affirme pour la seconde partie de topci acr c'est encore flou. On garde quand même toujours cette synoptique général qui tend aux ondulations en atlantique-Europe et ça c'est notable. Gugo
  25. 32 points
  26. 31 points
    Bonsoir, Je vous propose un poste qui va résumer modèle par modèle leur situation prévu . Avec un bilant comparatif à la fin Je ne pourrais vous proposer de carte monter vu que je suis encore sur portable ce soir...j'essayerai d'être le plus clair possible I/GEM 114h: Sur son 12z GEM pour la première fois creuse beaucoup l'activité dépressionnaire à l'ouest de la dorsale. Une dorsale normale sans grande folie. Avec une coulée qui à cette échéance met en avant le front chaud avec pas mal de PP: 144h: Ça creuserait nettement en méditerranée ce qui apporterait la masse froide humide en plein sur nous, c'est assez esthétique l'Europe centrale et de l'ouest se retrouverait au beau milieu d'un gros talweg. Avec sans doute d très belles choses à attendre sI ce run se produirait. Pendant que la dorsale atlantique se fait pousser par les HPs...: La dorsale tiendrait quand même plutôt bien au point qu'on trouve une seconde coulée qui irait en direction de l'Europe centrale, là France serait en partie concerné. Mais la dorsale finirait par craquer après une belle résistance face au dépressions et s'écroulerait sur nous ramenant la douceur le dimanche lundi: II/UKMO 96h: On Voit à l'image de GFS (que nous allons voir juste après ) un Groenland rapidement dégagé avec une faible activité dépressionnaire : 144h: Mais ça prend pas aussi bien que GFS, cependant très belle pulsion avec un anticyclone solide et une coulée froide parfaitement placé permettant d'avoir des conditions hivernales favorable à l'ensemble de la France. On note que la suite du run aurait pu être très ouverte avec une évolution à la GEM avec l'activité dépressionnaire au nord de la Scandinavie qui descend puis écrasement de la dorsale ou bien plus à la GFS avec une activité dépressionnaire faible en atlantique qui permet de tenir la dorsale avec la coulée. Je le vois bien tourner à la GFS sachant que la pulsion est pratiquement relié à l'anticyclone arctique et ensuite la dorsale se serait sans doute relié avec: III/GFS: +72/96h: Une différence qui est marquante sur ce 12z par rapport aux runs précédent c'est le dégagement rapide des BPs à l'ouest du Groenland extrêmement rapide le dimanche pendant que la petite dépression prend un peu de retard à couler. Ce dégagement permet de propulser bien plus rapidement la dorsale en haute latitude: +138h: La dorsale prend logiquement très bien avec une goutte froide qui s'isole vers les Açores qui permet de favoriser la pulsion anticyclonique sans couper les racines, elle prend bien aussi car elle réussit à s'allier avec l'anticyclone au nord du Groenland comme UKMO mais en plus conséquent et plus à l'est . Chez nous la coulée ne serait pas superbe il faut l'avouer, humide et favorable pour les montagnes mais en plaine pour les 3/4 des pays ce n'est pas ça avec un flux d'ouest, seul le quart nord le long de la manche aurait rapidement un flux de NNE permettant des choses plus intéressantes à l'arrivée du front froid: 144h-192h: Mais comme vous le voyez ci dessous la coulée finirait par tourner donnant un flux de NE pour une bonne partie de la nuit de mercredi à jeudi ce qui serait plus intéressant pour les basses altitude. Mais surtout ce qui est encore plus intéressant c'est la pulsion chaude très résistante qui permet la coulée d'un système dépressionnaire bien froid sur nous. Un beau décrochage de polaire maritime qui donnerait de bien belles choses: 192h-240h: Et ce qui est très fort c'est que ce blocage il tiendrait jusqu'en fin de topic et repartirait de plus belle avec une réalimentation : IV/ARPEGE Il nous voit une dorsale bien propre avec une activité dépressionnaire assez forte sur le Groenland, c'est bouché pour un ralliement dorsale anticyclone à cette échéance en tout cas. Il tend clairement vers GEM mais avec par contre une coulée plus à l'est permettant des choses bien plus intéressante que GEM à l'arrivée du front froid. On note la réserve sur la scandinavie et sur les Svaldbards bien présente. Je mise clairement sur une évolution à la GEM pour arpège V/FIM 120h: Comme GFS il démarre avec une très faible activité dépressionnaire qui fait monter la dorsale assez haut mais pas au point de GFS tout en sachant que le scénario de coulée retardé n'a pas lieu on serait au moment du front chaud pluvieux sur ce run: 144h: La pulsion serait vraiment solide avec une petite anomalie qui glisse vers les racines de la dorsale, on observe que la dépression traverserait la France avec les BPs qui étaient sur là scandinavie à 120h qui ce relient à cette première coulée. Une carte bien belle et esthétique, qui nous donnerait aussi de bien joli chose le mercredi jeudi: 192h: La dorsale redescend en hauteur à cause de dépression et la petite anomalie qui viendraient couper les racines de la dorsale, en attendant nous on en Europe de l'ouest on se régalerait avec un décrochement magnifique : L'activité depressionnaire reprendrait son droit en se partant la dorsale en deux et boisculerait notre belle coulée en fin de topic avec le retour de la douceur sous de la pluie: VII/CEP A l'image de GFS une pulsion qui aurait tendance à très bien prendre lundi mais par contre la dépression aurait pas de retard et au contraire se ferait vite envelopper pas le système dépressionnaire scandinave : Une coulée qui prendrait bien forme et serait relativement favorable à partir de mercredi en soirée voir avant, l'activité depressionnaire prend pas mal d'ampleur, elle était déjà très présente à 96h plus que GFS. La dorsale ne prend pas comme GFS à cause d'un anticyclone arctique trop loin: L'activité depressionnaire se développe mais la dorsale est costaud et nous en France c'est le jackpot : Logiquement l'activité depressionnaire cracherais un morceau et couperait l'alimentation qui reprendrait assez rapidement quand on voit la carte à +240h, tout ça avec des HPs pulsé jusqu'au nord du Groenland grâceva la dépression sur le labrador, en attendant en France on se régalerait et ça durerait encore après le topic... comme GFS.... Mais pas sous la même forme GEFS: Le scénarios GFS pur semble un peu isolé, mais son ensemble tend à une belle coulée mais propre avec un bon placement, l'activité depressionnaire est par contre nettement plus forte (tend plus vers du CEP-GEM pour ceci) On sent la tendance de l'envie du maintint de la dorsale de la part de GEFSavec une masse d'HPS toujours présente et des BPs sur l'est de la France. C'est clairement partagé en moitié moitié sur le panel et ça explique l'hésitation de la moyenne : EnsCEP Ironie du sort chez CEP c'est peu actif au niveau dépressionnaire (comme GFS donc aloes que GEFS tend vers CEP) par contre on distingue bien la petite anomalie qui semble se glisser vers les Açores. Très belle coulée pour un ensemble: Chez CEP c'est flagrant on sent l'envie dun maintient des HPs en atlantique mais où? C'est très vaste avec 50 scénarios de l'ensemble et ça se sent, une activité dépressionnaire faible sur le labrador aide bien tout ceci. On voit bien la réalimentation aussi présente chez GEFS à la fin du GIF : BILAN : On a des choses qui se dégagent nettement : -Si on fait dans l'ordre chronologique c'est que la dorsale semble clairement acquise maintenant ça devient difficile d'imaginer une disparition. Même si l'on doit garder une part de prudence. Seul GFS voit un comportement différent qui reste positif voir très pour la suite seul 3 scénarios de son ensemble le suivent. - La coulée qui accompagnerait cette dorsale provoquerait un front chaud avec des pluies en quantité avec de la neige a moyenne altitude le mardi (hors GFS un peu plus tard) avant l'avant d'arriver du front froid le mercredi qui tend très nettement avec le centre dépressionnaire est la dépression qui tend à aller vers l'Allemagne. On ne se le cachera pas le scénario est idéal actuellement et assez fiable avec un bel accord d'ensemble et déterministes. Ce placement favoriserait des conditions hivernales et fort intéressant quand le front froid avec les PPs arriverait, la neige en plaine semble jouable sur pas mal de secteurs. -Ensuite une chose qui apparaît radicalement sur les modèles également ce soir et je trouve que ça en parle peu (c'est quand même la tendance à la réalimentation de la coulée par des BPs Scandinave et ça sur tous les modèles même celui qui évolue le plus mal GEM qui voit ce te coulée en Europe centrale qui toucherait la France en partie. -Et dernière chose c'est quand même cette histoire de blocage où on est toujours pas avancé. En effet GEM(-ARPEGE)-FIM voient le tout s'écrouler le week-end à cause de l'activité dépressionnaire alors que CEP-GFS-(UKMO) tendent à un blocage solide qui résisterait à l'activité depressionnaire malgré que les racines du blocage soient plus ou moins coupé par moment ect. GEFS est assez partager et l'ensemble CEP lui tend plus nettement vers le scénario du blocage. Donc tout ceci est bien partagé mais ce qui est notable c'est qu'à l'image de GEM-FIM ça ne sera pas facile de déloger la dorale contrairement aux dernières années, elle serait bien ancré et lecraisément se ferait progressivement s'il y a écrasement. On note aussi cette tendance présentent nettement ce soir sur l'ensemble des scénarios c'est une seconde pulsion qui pourrait plus ou moins réalimenté la dorsale. Merci de m'avoir lu. Gugo!
  27. 30 points
    Information spéciale : voici la véritable identité du plus gros contributeur à la vie du forum prévision.
  28. 30 points
    L'abus de hach(ures) à long terme peut entrainer de grandes désillusions, ce devrait être inscrit en haut de toutes les cartes de notre amis GFS . Ceci n'est pas une prévision, mais un rappel. La configuration à l'échelle synoptique est bien calée depuis quelques temps déjà, elle présente des similitudes depuis la mi-novembre à savoir un régime appelé Atlantic Ridge qui correspond à une remontée de l'anticyclone subtropical vers le Groenland, les déferlements anticycloniques sont très fréquents sur le proche Atlantique rabattant par effet balancier de l'air froid et maritime en flux de NNO sur l'Europe. Il s'agit donc bien d'air froid d'origine polaire mais essentiellement maritime. cette configuration générale est donc souvent limite concernant la neige pour les 3/4 du pays, elles donnent classiquement des traines actives assez froides occasionnant des averses de grésil, pluie et neige mêlée voir neige seule sur les collines Normandes ou vers le NE, cette configuration est en revanche très favorable pour les versants NO des reliefs dès les basse altitudes. Des surprises sont toujours possibles lors du passages de fronts secondaires actifs, mais il faut souvent une ondulation d'amplitude plus importante pour redresser le flux plein nord, ou lorsqu'un creusement secondaire s'opère en méditerranée pouvant donner de la neige dans le SE par retour d'Est. On le voit d'ailleurs sur cette carte, ces régimes de temps n'entraîne pas forcément d'importants déficits thermique, en lien avec l'origine maritime de la masse d'air (sauf exception lorsque l'amplitude de cette ondulation est très importante, comme en décembre 2010, bloquant toute circulation atlantique mais c'est bcp plus rare) Lorsque GFS ou même CEP envisage ces configurations à LT, il y a un certain lissage qui s'opère compte-tenue de l'échéance. La synoptique est souvent belle avec des isobares plein nord et de l'air froid dégoulinant de façon relativement homogène. GFS 0.25 par le jeux des calculs hachure à tout va et c'est le drame . Classiquement lorsque l'on se rapproche de l'échéance, les ajustements s'opèrent avec par exemple des petits creusement secondaires qui apparaissent, des interactions à plus fine échelle qui n'étaient jusqu'ici pas envisagés et qui viennent perturber la belle mécanique lissée du LT. Apparait alors souvent un positionnement un peu différent de la dorsale, les flux entrevus plein nord s'orientent plus vers l'ouest avec le jeux des petits creusement, l’homogénéité de l'air froid est mise à mal... C'est exactement ce qui se passe actuellement et cela a toujours été ainsi, du moins depuis que je suis sur le forum.
  29. 30 points
    La semaine à venir est globalement plutôt bien ficelée au plan supra-synoptique, par contre il y a encore de nombreuses (petites) incertitudes au point de vue synoptique et infra, de sorte que le scénario en terme de temps sensible est encore un peu flou dans le détail, et encore moins évident pour le WE prochain. Sans surcharger mon analyse de champs météo annotés, voilà quelques remarques que je peux faire pour la semaine à venir. Lundi : en altitude, le bloc froid de ce week-end se décale vers l'Europe centrale, laissant l'air froid en basses couches avec de l'humidité résiduelle plaquée près du sol, tandis qu'en altitude un axe de dorsale mobile s'étire du Golfe de Gascogne à l'Alsace. Une onde douce bien alimentée se présente par le nord, et vient onduler sur les régions voisines de la Manche avant de s'enfoncer vers le sud en perdant de l'activité. La dessous, de bons cumuls à attendre sur les départements côtiers, un coup de vent en WSW surtout sensible sur la Manche orientale. A noter dans le premier gradient de ThetaE au niveau du front chaud, un maigre signal de phénomènes gissants vers les Ardennes (3 flocons et un peu de verglas) mais dans l'ensemble l'air froid antérieur n'est pas assez froid et l'air doux de la perturbation bien trop doux pour espérer autre chose que de la pluie.. dont beaucoup de régions ont besoin. Mardi : le front froid balaie le pays, suivi d'un nouveau refroidissement. La LPN baissera au passage, à basse altitude mais probablement pas en plaine. Une des premières sources d'incertitude (chronologiquement) de la semaine à venir réside dans l'éventuelle réactivation du front froid vers le centre-est, avec un regain de dynamisme d'altitude. Dans ce contexte, de la neige jusqu'en fond de vallées abritées du secteur chaud (Jura, Alpes du Nord c'est quasi certain, l'incertitude c'est pour le Massif Central voire le Limousin). La nuit suivante, on surveillera une première limite secondaire qui devrait donner grésil (sous l'air le plus froid d'altitude), pluie/neige mêlée en plaine et un peu de neige à basse altitude, sans tenue généralisée. A noter qu'en Corse du Sud, le passage de l'axe de dorsale mobile sera suivi d'un bref épisode pluvio/orageux en soirée de mardi. Mercredi : l'air froid est bien installé à tous niveaux. Les précipitations devraient rester faibles et éparses, à l'exception de quatre régions : - Côtes de Manche, avec des averses bien alimentées en flux de NN - Côte Aquitaine et surtout Pays Basque, classique avec le flux qui revient au NNW, et de la neige en continu sur le relief au dessus de 800/1000m - un bon gros tiers NE du pays, au plus près du cyclonisme d'altitude, surtout en zone de relief. En plaine, rares averses de pluie et neige mêlée, voire neige seule, mais sans tenue significative, plutôt dans l'après-midi, au moment du maximum d'instabilité. - entre côte d'Azur et Corse Jeudi : dans les grandes lignes, c'est la même chose que la veille. On suivra (très attentivement) l'infiltration d'une onde faiblement perturbée par le nord, mais qui pourrait donner de la neige en plaine à l'avant d'une nouvelle advection froide d'altitude. Vendredi : les conditions anticycloniques se renforcent en surface, ça pourrait être la journée la plus froide de la semaine, à l'échelle du pays. Moins de précipitations, mais toujours sur les mêmes secteurs. Week-end: GFS et CP diffèrent sur l'arrivée d'une onde douce par le nord sur les régions de l'ouest. Dans le scénario GFS, il y aurait un conflit de masse d'air avec un vaste panel de phénomènes, entre pluie seule, pluie verglaçante, neige de redoux, neige seule.. Les quantités seront plus importantes dans l'air doux, soit sur l'ouest du Massif Central puis les Pyrénées. Ensuite, continentalisation du flux. Sur CEP, l'onde douce ferait basculer le pays dans un régime bien différent pour le début de semaine suivante, avec une nouvelle advection polaire maritime après l'important redoux.
  30. 30 points
    Plus qu'une semaine à attendre avant que certains d'entre nous (les plus jeunes) découvrent l'existence de la neige. Toute ressemblance avec un Gugo n'est pas fortuite.
  31. 30 points
    C'est clair ! 4 sorties par jour, ça laisse le temps d'explorer des scénarios bien différents... Et c'est peut être pour ça que beaucoup aiment ce modèle On est quand même en présence d'une situation peu classique, le type de temps sensible envisagé en début de semaine prochaine rappelle étrangement l'hiver 2005/2006 (qui a laissé de grands souvenirs dès les premiers plateaux du Nord-Est, et dans la plupart des Massifs de moyenne montagne. Pour les plaines, ce ne sera pas tout de suite le "Grand Soir", en tout cas tant que le flux restera à composante N.O., et même Nord en cette saison où les Océans sont encore bien échauffés au sortir de la belle saison. Dans ces conditions, il faudra être aux alentours de 400 à 500 mètres d'altitude pour trouver une ambiance franchement hivernale. Par contre, dans un second temps, à mesure que le flux deviendrait plus continental, le froid deviendrait rapidement plus sensible y compris en plaine (là dessus je rejoints tout à fait @lame2 ). Autant on peut attendre autour de 7°C d'écart entre la T850 et le sol vers 250/300 mètres d'altitude en flux Nord ou Nord-Ouest, autant lorsque le flux passerait en secteur N.E. la différence serait bien moindre et dans pas mal d'endroit avec du -5°C à 850 hPa on peinerait à dépasser le 0°C en journée. On peut ergoter en évoquant le fait qu'il n'y ait pas grand chose de froid à advecter dans une telle situation, mais compte tenu de la saison c'est encore bien tôt pour voir du -15/-20°C approcher nos régions. Enfin, si jamais le flux prend une composante Est pendant quelques jours (ce qui n'est pas exclu compte tenu des modélisations actuelles), il ne faut pas minorer le fait qu'en cette période à l'approche du solstice d'hiver, le froid a tendance à se "générer" rapidement surtout sur des zones enneigées. C'est donc une belle parenthèse hivernale qui s'ouvre à nous, et ne boudons pas notre plaisir à commenter de telles modélisations même si une fois que M. Dusse est passé par là il ne reste plus grand chose à rajouter
  32. 30 points
    Bonsoir, Je vais essayer de vous proposer un résumer de mon portable donc pas sûr que ce soit parfait . Je vais me permettre de déborder sur le topic précédent par contre pour une explication de cause à effet. En effet on observe 2 écoles sur la fin de topic précédent, GEM-GFS qui voient une dorsale légère ou fine (GEM) contre ARPEGE-UKMO-CEP ou c'est plus voir vraiment plus consistant, alors cette ondulation devrait donner de la neiger à basse altitude et pourquoi plus dans le nord quand le front froid passerait même si ça reste compliquer (à voir plus en détail sur les CT). Au delà de ça on surveillera la possibilité de bombinette que met en avant arpège et ukmo qui peut vite perturber les modèles tout comme la GF qui a fait son apparition au sud des acôres. Ces bébétes sont des dangers pour les possibilités hiver à plus longue échéance d'où la relative prudence que nous devons avoir : Et j'y viens car en effet comme on le voit ci dessus CEP-UKMO semblent donc meilleur sur la première pulsion... Et étonnement on observe que CEP-UKMO ont une prévision fort alléchante pour ce topic (UKMO ressemblant comme deux goutte d'eaux, et même il serait mieux en terme d'advection) avec une formation d'un blocage durable en atlantique extrêmement solide avec la disparition des anomalies aux acores Ressemblance Ukmo -cep: CEP et son évolution de reve: On notera que le scénario CEP ne favoriserait pas énormément le sud et surtout le SE en première partie de topic avec les rotations des BPS on aurait un flux OSO. Dans le nord et surtout NO ça serait plus un flux de NE. Mais par la suite avec ce blocage solide ça serait sans doute toute la France sous advection froide avec les BPs Scandinave qui tenderaient à venir par chez nous. Alors qu'en face on a GFS/GEM qui sont moins bien surtout GEM (GFS c'est très intense et ça serait très beau mais ce n'est pas solide comme blocage avec une dorsale qui s'écraserait en seconde partie de topic, je sais c'est gourmand comme propos mais vu qu'on a plein de beaux scénarios faut bien quand même les repartir même s'ils sont beau ) Je pense vous avez compris la relation que je mets en avant c'est que plus la première dorsale est intense plus la seconde semble l'être. Ce qui est bien c'est que CEP n'est plus dans le plus bas de son ensemble il est dans le milieu... voir au dessus Ce qu'on observe sur le diagramme (et je vous invite à comparer entre deux échéance sur le panel est visible) c'est qu'en général les scénarios les plus intenses sur la primaire ondulation sont les plus intenses /durable sur la seconde hormis GFS et peut 1 ou 2 scénarios rebelles. FIM a aussi ce comportement rebelle en ressemblant à CEP a 216 alors qui ressemble à GFS à 120h: L'ensemble CEP marque bien plus la pulsion que GEFS toujours bon à savoir. Voir les cartes de keke au dessus. Alors à voir l'évolution du front froid pour ce week-end pour le nord, pas mal de pluie en vue et ça c'est une bonne chose. On se méfiera d'une possible bombinette et aussi les anomalies des acôres. Pour ce topic le comportement exacte de cette première ondulation aura une importance sur la seconde je pense. On a pas réellement de choses à surveiller vu la solidité des pulsions pour l'instant. Faudrait suivre plutôt la quantité d'advection froide et aussi l'activité depressionnaire entre le labrador et le Groenland, en se rapprochant de l'échéance elle peut vite augmenter et tout capoter elle aussi. J'espérais ca ira malgré que ce soit sur portable ^^. Bonne soirée Gugo
  33. 29 points
    Bonsoir, Journée anticyclonique typique d'hiver en Limagne ce jour. brouillard puis soleil, le tout dans la fraicheur. Suite et fin de ma sortie de dimanche.
  34. 29 points
  35. 28 points
    Sauf que je pense qu'on répète suffisamment de fois "hivernophilement parlant"... en tout cas pour ma part. D'ailleurs je trouve ça mieux de prendre un partie dans la prévision (si on précise tel ou tel parlant assez régulièrement) car sinon ça serait plat et pas aussi facile à rédiger et compréhensible au niveau de la communication car ça permet de donner plus de sens à la situation. C'est un peu facile de critiquer quand on ne rédige pas de poste de prévision, viens en faire et tu verras que ça simplifie bien plus la communication en prenant un "partie".
  36. 27 points
    Bonsoir, On ne va pas se le cacher c'est vraiment le bazar à LT quand on rentre dans la précisions. On a les grandes lignes comme on pouvait le voir dans la conclusion mais difficile plus. Je vais quand même essayer de me tenter à se jeu un peu délicat. Pour commencer je vais faire du jour par jour je pense ça sera le mieux. Car chaque jour pratiquement il se passe quelque chose et c'est pour ça que d'une vue général c'est même un peu flou par moment. On verra bien si c'est à vraiment nul ou pas mon post I/Lundi Pour ARPEGE, lundi, une coulée sur la France aurait lieu favorisant de la pluie en grande quantité notamment au sud en France en montagne ça serait le jackpot, un flux OSO, on se méfiera sur le nord ou ça pourrait être frais le matin. Première possibilités neigeuses? Ca serait quand même assez compliqué, dans la journée le front froid arriverait progressivement et on basculerait à un flux de nord marqué qui pourrait bien en fin de journée donner de belles surprises: (ARPEGE=UKMO) Sur GEM c'est une tempête de modélisé et ça ne serait pas forcément que de pluie loin de là, le froid est extrêmement présent et à l'arrière là ou les flèches vont du nord vers le sud le potentiel neigeux est très fortement là quand on voit les z500 extrêmement froide, à l'avant ça serait de l'eau par contre et de la neige à basse altitude. Comme l'a démontré @mica2006 quelques scénarios de GEFs suivent GEM: Et celui qui suit GEM (comme depuis plusieurs jours ils se suivent les bougres) c'est CEP avec le même potentiel que GEM donc: Sur GFS c'est un flux de NO à cause d'une pulsion plus stable et une activité dépressionnaire présente juste au dessus de cette pulsion. Un flux NO qui ouvre bien plus de porte en plaine compte tenu du froid en altitude vraiment fortement présent. Surtout que le flux virerait NNO dans la journée avec le petit bout d'activité dépressionnaire au dessus de l'AA qui viendrait vers nous: II/Mardi Une nouvelle pulsion se forme avec la coulée d'une nouvelle dépression qui se fait progressivement sur l'atlantique, pendant ce temps là chez GFS c'est le jackpot avec un flux de nord fort intéressant en terme de précipitations et froid favorisant un potentiel neigeux en plaine: GEM on aurait le front froid sue l'ensemble de la France de la tempête les choses serait vraiment sympathique sans doute, même si dans le sud le flux serait trop d'ouest avec des z500 moins froide ça serait plus de la pluie UKMo tend à un léger flux de nord à la GFS mais moins intense, il laisse bien plus de place à la nouvelle pulsion déjà à cette échéance: CEp est un mixte de GFS/UKMo face à GEM, avec une coulée nette mais avec beaucoup plus de froid que chez GFS-UKMO: III/Mercredi Mercredi, la pulsion à l'ouest prendrait forme et provoquerait le glissement (en rouge sur les cartes 144h) de la dépression atlantique, donc favorisant de la pluie et un redoux en plaine (sauf sur CEp ou le redoux est quasi inexistant au nord): IV/Jeudi Le jeudi la nouvelle pulsion prend forme nettement favorisant un flux de nord voir NO (dans le cas CEP) et ouest au sud surtout chez CEP. Cependant le froid très présent et les précipitations qui seraient bien là avec ce polaire maritime laissent penser à qu'on peut s'attendre à quelque chose de superbe: V/Vendredi La coulée s'affirme le vendredi avec une pulsion solide, GEFS suit clairement: VI/Samedi-Dimanche GFS est le plus intéressant dans l’évolution avec un anticyclone Islandais, GEM tend au blocage mais est limité avec l'activité dépressionnaire du Groenland. CEP lui est très limite avec l'activité dépressionnaire du labrador qui reprendrait trop l’avantage, même si ça resterait froid et humide jusqu'en fin de topic sans doute : Conclusion: On a quand même bien des choses qui se forment mais sous plein de forme différente. Chaque modèle à son point fort dans le potentiel hivernal. GFS en seconde partie de topic, CEP en début, GEM un peu tout le long. Ça va être dur d'avoir les trois réunis même si ça serait le rêve. Suspens donc... et à suivre de près toutes ces possibilités. Pour le sud il faut avouer que ça sera plus laborieux que pour le nord de A à Z dans le topic. Bonne soirée Gugo!
  37. 27 points
    Plus que 5 cm dans l'herbe et le double sur les haies. 2.8° çà fait mal. Je suis parti au Ballon d'alsace ce matin et au cours de mon trajet j'ai pu constater qu'il y avait 20 cm à l'entrée de la Bresse et 15 cm à Cornimont aussi haut que Fraize. il y faisait un degré de moins que chez moi avec 0° . Difficile de regarder sa route avec ces paysages et ces sapins chargés... Et pour finir en beauté le ciel s'est dégagé au dessus de 950m avec -2 au ballon vers 11h. iL y a environ 50 cm au ballon et 50cm au Collet. Désolé je n'avais rien pour mesurer. La suite se passe de mots :
  38. 27 points
  39. 27 points
    Pour être complet, on peut également remarquer que la chute de l'AO entrevue désormais, ne correspond pas véritablement au schéma initialement entrevu. Si on remonte aux premiers signes que nous avions d'un éclatement du vortex troposphérique à très long terme, il s'agissait d'un véritable "coup de hache" en provenance du Pacifique nord via Béring. Avec un éclatement entre une partie de vortex rejetée sur le Canada, et l'autre sur la Sibérie. Je vais illustrer avec le CEP, mais GFS était dans les mêmes orientations ; voici respectivement les CEP 00z des 7, 8 et 9 novembre pour le 17 : Remarquable stabilité malgré les échéances lointaines ! Maintenant, comparons avec la réalité observée du 17 novembre : Cela fait quand même mal aux gencives... Une chute de l'AO est toujours entrevue, mais elle est désormais la conséquence d'une advection de hauts géopotentiels en provenance de l'Atlantique sur une échéance un peu plus tardive : On a tout même énormément évolué sur le type de schéma global, et ce n'est donc pas seulement sur une échelle européenne que cela ce serait mal goupillé. A noter d'ailleurs que pour le 18 novembre, à J+10, ENSCEP modélisait un indice AO moyen de environ -2,3 et GEFS d'environ -1,9. A J+7, je n'ai pas l'archive d'ENSCEP mais GEFS avait accentué la chute à -2,1. Valeur observée de l'AO au dernier pointage, +0.1. Jolie baffe.
  40. 27 points
    Maintenant que notre semaine est calée dans les grandes lignes on peut faire une analogie entre le comportement de l'AO/NAO/MJO et les modèles. Tout d'abord la chute de l'AO qui s'amorce aujourd'hui, avec un pic a -4 d'ici 6 jours, elle est en lien avec la propagation d'un puissant glissement (et non d'une véritable "poussée") de hauts potentiels de l'Atlantique vers le Groenland puis d'un isolement vers le pôle scindant en deux le vortex polaire troposphérique. On note que l'AO dessine une pointe vers le bas car elle remonte aussi sec, cela correspond a la lente dissipation de celle bulle chaude et la "reconstruction" du VP qui retrouve un mouvement plus circulaire. Du coté de la NAO la baisse est en lien avec cet évènement, cet isolement(temporaire) d'une bulle chaude aux hautes latitudes provoque de fait une circulation des basses pressions sous ce blocage sauf que ce dernier file rapidement et se retrouve vite bien trop loin de nous. Le pays bascule donc dans un flux de sud-ouest plutôt anticyclonique avec des basses-pressions circulant du nord Atlantique aux pays scandinaves, c'est donc bien une variante d' NAO- mais décalée vers le nord au point de ne pas nous concerner comme on pourrait s'y attendre dans d'autres situations. Quand a la MJO, inopérante depuis plusieurs jours et qui va surement le rester, on ne pouvait donc pas compter sur un quelconque mouvement de coté là qui aurait put donner un coup de pouce a une dorsale Atlantique, car au final cette propagation d'une bulle chaude est simplement liée a la désorganisation du VP et sans autre forçage extérieur clairement identifié. Tout cela souligne une nouvelle fois toute la difficulté de faire une prévision sur la base de ces indices, qui ont certes une valeur mais sur une échelle synoptique tellement vaste qu'ils ne garantissent pas grand-chose (voire rien) et dessinent simplement une tendance globale que l'on est forcé de croiser avec les sorties de modèles, et se contenter de dire "la situation hémisphérique est favorable" ramené a l' échelle de notre petit pays c'est assez peu significatif. Je dirais donc quand même (mais c'est un simple avis personnel) que sur cette situation précise on a clairement joué de malchance, c'est un peu bateau mais par rapport aux trois derniers hiver il me semble que l'on en est, malgré une certaine ressemblance sur la façon dont ça a évolué, assez loin, et que d'autres possibilités devraient se présenter (et comme l'a dit Yann, nous ne sommes que mi-novembre).
  41. 26 points
    Arpège 12z et GEM 12z, proposent par contre une advection froide beaucoup moins " kiss cool " et très édulcorée... bon en même temps, j'ai très rarement vu le modèle Canadien modélisé du -6, -8 ou -10°c à 850 hpa, même avec des synoptiques quasi parfaites (un paramétrage spécial, fait par un douceurophile ?! ). A voir maintenant les dernières sorties de la soirée, avec CEP, la star tant attendue chaque soir depuis plusieurs jours. C'est un peu comme le vieux sage, au fin fond du Tibet, on attends ses bonnes paroles et qu'il nous montre la voix, sans artifices : A suivre !
  42. 26 points
    Bonsoir, Peu de temps ce soir, une photo parmi une 40aine (comme la couche de neige) cet am sur notre chaîne des Puys... a 16h30 -7°C, des congères de presque 2m (digne de son voisin le massif du sancy), un paysage sculpté par le froid. Moment éphémère au combien spectaculaire au coucher de soleil ce soir.
  43. 26 points
    Quelques photos envoyées par un ami qui était dans le secteur du Hohneck hier
  44. 25 points
    Bonjour, Je ne comprends pas la passivité de la communauté sur la situation alors qu'elle s’extasiait début de semaine sur une situation un peu perdu d'avance (ce week) avec une dorsale qui se faisait raboter run après run et une coulée moins en moins forte. Ça se voyait à 1000km que ça allait mal finir... bref. Au-delà ça on a vraiment un accord des modèles pour la fin de topic et un réel potentiel de conflit neigeux conséquent. En effet jeudi-vendredi on passerait progressivement d'un flux ONO à NO à NNO pour que vendredi soir et samedi on soit en plein flux de nord, l'ensemble des modèles sont d'accord la dessous, des possibilités neigeuses en plaine avec un froid bien présent est là c’est net: Dimanche,un potentiel bien plus notable de conflit neigeux est là, ceci est dû à un renouvellement de la pulsion laissant glisser une petite anomalie qui s'intensifierait vers la France. GFS est très intense sur cette possibilité depuis plusieurs runs, GEM12z la voyait en venant plein nord sur la France, le 0z voit une anomalie assez limité, sur CEP vu que l'échéance 192h est trop tôt le dimanche ça se voit pas trop mais on voit bien une anomalie qui descend et à 216h on la voit bien centré sur l’Espagne comme GFS. Un accord assez net des déterministes: Pulsion un peu plus à l'est sur GEM: Pour le lundi matin de la semaine qui suit GFS-CEP ressemblant comme deux gouttes d'eau , GFS est moins actif sur le Groenland et favorise plus une pulsion haute favorisant plus un AS On voit par le panel que la seconde pulsion et surtout cette anomalie est encore pas totalement bien géré mais c'est fort intéressant sur certains scénarios de l’ensemble: Bonne journée. Gugo
  45. 25 points
    Personne ? Non ! Sauf, peut-être, un petit village d’irréductibles en Armorique...
  46. 25 points
    bonsoir quelques photos du Champ du Feu cet a-m quelques années que le paysage n'a pas été si féérique
  47. 25 points
    In va pas repartir sur le RC, cest pas possible .... 😑 Certains oublie qu'on est pas encore en hiver ... cr coup de froid est précoce pour la saison alors forcément les masses d'air froid drainées sont moins froides qu'en Janvier ou février !!!! Arretez de parler de RC à tout bout de champ !
  48. 25 points
    Certains que tu as cité, ne sont pas vraiment de retour, mais plutôt très fidèles au poste depuis bien avant la mise en avant de ces projections . Même si personne ne le remarque quand il y a aussi du Ced33 (présent sur IC depuis ses débuts et que je salue au passage) qui passe par là et du " Piloutop en observation dans sa tour de guet ", qui observe le forum, c'est aussi un indice supplémentaire , du potentiel de la synoptique à venir. Gugo ce matin, à son réveil, après avoir consulté les dernières mises à jour Bonne journée !.
  49. 25 points
    Oui, tout ceci demande en plus un " sacré équilibre " (et une grande précision, comme souvent), qui restera de toute manière fragile jusqu'à atteindre une certaine échéance. Ceci, entre l'isolement, l'importance et l'écoulement des basses pressions scandinaves d'une part et l’activité dépressionnaire, principalement vers Terre-Neuve, de l'autre et entre ces deux zones clefs, notre importante pulsion (évoluant en blocage) au cœur des débats, plus ou moins malmenée, rabotée, étirée, colmatée, inclinée, lissée... En tout cas et au travers des toutes dernières mises à jour, ce blocage n'est absolument pas remis en cause, du coup, il va falloir aussi maintenant (enfin d'ici peu) surveiller le comportement des basses pressions Scandinaves, de part leur isolément probable et de la direction que prendra à terme, ce plus ou moins gros bloc " plein de surprises potentiellement hivernales "( ), glissant délicatement, sur la face orientale de notre gentil oméga . A priori, le Nord, le Nord-est et une partie de la façade Est, à moins d'un grain de sable de dernière minute (toujours largement possible), devraient visiblement pouvoir récolter une bonne partie du gâteau... pour le reste du pays, c'est toujours beaucoup plus délicat, comme souvent. Avec GEM 12z, la circulation Atlantique (et son activité dépressionnaire) est en vacance pour un bout de temps jusqu'en fin d'échéance , avec la persistance de conditions banalement hivernales pour une grande partie du pays, mais hivernales quand même. Arpège 12z me semble, aussi de très bonne facture, même s'il s'arrête à moyen terme. UKMO 12z modélise une tentative (ce qui ne veut pas dire que je pense que ce serait forcément le cas) d'évolution en AS (même si, ça ne semble pas tout à fait certain, donc), avec une configuration qui serait propice à du froid relativement sec (potentiellement sensible en basse couche, compte tenu de l'inclinaison progressive du flux), là aussi à terme. GFS 12z à bien revue sa copie depuis ce matin, avec une puissante dorsale bien esthétique, mais il reste toujours plus hésitant par la suite... cependant, sa moyenne lissée continue de mettre en avant, un blocage potentiellement assez durable et un contexte assez hivernal assez bien positionné sur le pays (environ 50 % des scénarios, à moins d'une erreur de ma part, modélisent de sacrées configurations fort jolies, à l'échelle de l'Europe, autour de 192h et du big blocage, massif, dans la forme). Après, entre ce qu'il y a sur le papier et la finalité du scénario... A suivre... rien n'est encore gagné et les surprises, encore meilleures ou mauvaises peuvent, encore survenir dans les 24 à 48h à venir (et même au-delà). Pas d'emballement, hein , mais il est difficile de reste indifférent face à un tel potentiel... que ça produise ou pas, ça fait partie du jeu et très intéressant à décrypter et à suivre. @ALASKA semble déjà bien pré-installé dans sa forêt (ce qui est un bon signe ) :
  50. 25 points
    hello, je suis allé courir dans le massif du grand ballon ce matin en restant au dessus de 900 m. l'ambiance et les paysages étaient fabuleux...5/10 cm localement 15 cm au dessus de 1000 m. en fin de matinée, redoux assez marqué sous 1000 m...fonte rapide et ca commencait a devenir gadoue ! les photos de ce matin sont ICI quelques unes en direct sur le topic:
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00