Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 11/07/19 in all areas

  1. 60 points
    Bonjour, Alors je préfère le dire d’entré et être franc, ma vision des choses à l'heure actuelle sur cette nouvelle semaine est en partie subjective car je suis personnellement convaincu comme j'ai pu l'expliquer sur le topic saisonnier que jusqu'à la fin de mois on risque d'avoir de fortes dynamiques de blocages en haute latitude. Les modèles y laissent des prémices maintenant c'est loin et pas encore fait... Pour le début de semaine il semble clair que le retour de la douceur et d'un temps doux devrait avoir lieu après les premiers prémices hivernaux de la semaine d'avant. Une petite dépression viendrait se décrocher du nord de l'atlantique vers le golf de Gascogne : Elle n'est pas visible à 168h sur CEP mais glisse bien à 144h vers la méditerranée: Sur GEM et GFS ça stagne plus sur le golf de Gascogne: Situation douce et humide, il faudra juste surveiller selon le placement de la dépression méditerranée (et s'il n'y a pas liaison des deux anomalies) de possible conflits neigeux sur l'est de la France avec l'air froid qui descend de la dépression en méditerranée et l'air chaud qui monte de la dépression sur le golf de Gascogne, mais je pense qu'à 2m il ne fera pas assez froid même à l'est. Les choses à suivre à mes yeux c'est un peu plus loin dans le topic avec de fortes anomalies anticycloniques qui stagnent sur des hautes latitudes en atlantique, Scandinavie et Sibérie. Rien de très concret et flou au vu de l'échéance à première vue, mais on sent bien que des choses se trament avec les fortes propagations d'ondes anticycloniques et la MJO qui va favoriser ses dynamiques en fin de moi. Sans compter la PNA totalement neutre ce qui ne favorise aucun mouvement anticyclonique ou très dépressionnaire du côté de l'Alaska-USA et ça on ne va pas se le cacher quand il n'y a pas trop de mouvement côté nord pacifique c'est plus favorable du côté atlantique à des montées anticycloniques si la situation s'y prête: Par les 3 déterministes on voit que 4 facteurs principaux sont à suivre: Les montées et la propagation des ondes de Rossby avec des blocs anticycloniques qui s'imposent plus facilement qu'en temps normal sur les hautes latitudes. La cyclogenèse au sud du Groenland, elle est dictée par les anticyclones et leur capacité de montée. Selon son comportement elle peut favoriser diverses montée anticycloniques à son flanc est ou bien favoriser une dynamique de circulation sous blocage comme sur CEP12z d'hier ou GFS06z. La bloc anticyclonique en Europe de l'est qui complique en partie les choses à cause des talweg dépressionnaire prononcé en méditerranée. Il peut rapidement devenir problématique en empêchant des coulées dépressionnaires froide sur l'Europe mais à l'inverse il peut favoriser des propagations d'HPs aux hautes latitudes en atlantique et nord scnadinavie avant de potentiellement se décaler plus sur le centre Russie (GFS0z) Evidemment et c'est aussi important que les 3 autres, surveiller tous les petits paramètres actuellement à 144-168h qui ont une forte influence sur la suite. Pas à une échelle hémisphérique comme les 3 points précédents mais à une échelle Europe-Atlantique. C'est de petits détails tel les petits creusement en Europe de l'ouest ou encore la quantité de hautes pressions qui montent en haute latitude de la petite dorsale créé par la cyclogenèse à 168h qui peuvent faire des différences sur la situation pour notre Finistère de l'Europe qui est la France. Quelques représentations : CEP12z : Avec la cyclogenèse qui glisse progressivement et favorise une mise en place de circulation sous blocage: Le 0z dans la même idée mais avec de gros décalage, normal vu l'incertitude et l'échéance, on se retrouve plutôt en base de blocage, il aurait été intéressant de voir s'il y aurait eu glissement de la cyclogenèse vers nous en fin de topic. GFS06z de même dans l'idée mais avec un positionnement plus au nord et un peu trop à l'ouest mettant un pays comme la France à la limite avec la douceur, mais pour les positions précises on repassera déjà on va essayer de cerner la synoptique et la dynamique générale. GFS0z avec son anticyclone russe qui favorise la création du blocage nord atlantique avant de se retirer laissant place à un potentiel de coulée de polaire maritime massif: GEM0z lui voit une situation un peu plus bouché avec trop de dépression mais on observe une pulsion anticyclonique massive au large du Canada se mettre en place en fin d'échéance, pile en direction de bloc d'HPs au nord du Groenland: Pour moi le début de semaine sera très humide et doux. Mais la seconde partie de semaine selon le placement des centres d'actions soit sec et doux (pulsion anticyclonique et blocage sur nous) soit frais puis froid (à tournure hivernale) et possiblement humide... Affaire à suivre, mais à mon avis le topic va nous réserver des surprises. Ça n'est qu'un avis personnel.7 --> Début de semaine transition de la synoptique de la semaine d'avant et de la nouvelle en vue --> Doux et humide à l'ouest, frais et humide à l'est --> Milieu de semaine phase de mise en plus d'une synoptique de blocage--> Phase de transition douce ou humide et fraîche --> Fin de semaine mise en place d'un blocage massif favorisant potentiellement une dynamique hivernale. Voilà comment je vois la semaine. Je me doute que des rabat-joies viendront dire gnagna c'est trop loin gnagna t'as l'anti Russe, gnagna ça tourne toujours mal, gnagna ça manque de masse d'air bien froide (faux car en cas de blocage massif ça peut vite descendre on le voit avec GFS0z, et puis il faut bien s'y faire avec le RC et on n'est qu'en novembre...) . Bref vous avez le droit de penser ça mais pour moi la forte propagation d'onde anticyclonique avec un VP au ralentit (gros AO-), une MJO qui va favoriser notre côté de l'hémisphère bien que ça ne fait pas tout et toutes ses anomalies hautes latitudes provoqués par la synoptique de la semaine précédente c'est se voiler la face de dire que rien ne se trame. Après est ce que ça prendra j'en ai pas la réponse (enfin j'ai mon idée... ), mais à l'heure actuelle on va droit vers une synoptique hivernal à l'échelle Europe-atlantique après la première partie de semaine de transition. Bonne journée Gugo ÉDIT :D'ailleurs GEFS s'ouvre de manière intéressante ^^
  2. 45 points
    Petit coup de chaud sur le topic après les sorties matinales, on sent que la reine des saisons a débuté . Beaucoup d’analyses pertinentes postées sur ce topic du coup pour apporter quelque chose de nouveau je trouve qu’il est intéressant de faire une rétrospective sur la très belle performance de l’ens CEP. En effet, entre la sortie de dimanche dernier (gauche) et celle de ce matin (droite), on observe une belle concordance quant au positionnement de nos principaux centres d’action. Placement du vortex polaire, hauts géopotentiels aux abords du Groënland, hautes pressions européennes... tout y est (à une échelle synoptique évidemment) : Pour revenir à la prévision, outre les fortes précipitations qui concernent actuellement le pourtour Méditerranéen, il faudra surveiller le potentiel coup de vent en milieu de semaine prochaine. Pour la première fois depuis début novembre on va retrouver temporairement une circulation zonale avec un courant jet capable de traverser la France alors que jusqu'à présent il plongeait en direction de la Péninsule Ibérique. On devine sur le 12z de GFS que le phasage entre anomalie de surface et courant jet prend bien avec cette courbure nettement identifiable aux abords du Finistère. Comme l'avait mentionné Ciel d'encre et Bruno en début de topic, l'arrivée de cette dépression coïnciderait avec de fortes marées (99) et pourrait donc offrir un "beau" spectacle : Cependant, cette séquence tempétueuse ne devrait être qu'un bref interlude avant un nouveau ralentissement du courant jet en fin de semaine. Ce ralentissement associé à une reprise de la cyclogenèse sur le continent nord américain (cf : message de Sasturgis) devrait permettre de réalimenter notre blocage Groënlandais agonisant. Déterministes concordants et écart-type faible, on peut dire ce soir que cette dorsale ne fait a priori plus guère de doute ce soir (attention : échelle d'écart-type dynamique sur IC ce qui peut être trompeur sur le degré d'incertitude) : Concrètement, après un mercredi tempétueux, le reste de la semaine devrait être bien plus calme et doux. Probablement assez ensoleillé sur le pourtour Méditerranéen mais bien plus humide sur le reste du pays. C'est à partir de samedi que se situe selon moi la limite de prévisibilité ce soir. En effet, si on reprend la carte des écart-type, on retrouve 3 zones d'incertitudes liées entre elles et qui conditionneront la synoptique de la fin de ce topic : - Groënland : incertitude sur la capacité de la dorsale à se propager vers les latitudes les plus septentrionales - proche Atlantique : hésitation quant au positionnement de la dorsale, classiquement plus celle-ci aura des racines occidentales plus les chances d'observer un déferlement polaire seront importantes et vice versa. - Scandinavie : hésitation quant à la propagation de la dorsale après son élévation. Selon les scénarios, la dorsale se propage vers la Scandinavie et coupe rapidement le thalweg de ses racines polaires ou au contraire demeure sur l'Atlantique et favorise un déferlement polaire plus massif et durable sur l'Europe. Objectivement, les sorties de ce matin ont mises en avant ce qu'on peut espérer de mieux en terme de sensations hivernales mais leur isolement et l'absence de récurrence de ce scénario ce soir montre toute la fragilité de cette synoptique. Si on travaille avec la moyenne, on peut dire que malgré une dorsale d'ampleur le vortex polaire devrait tout de même rester bien concentré. Passage temporaire en flux de nord et retour à des températures de saison voire plus fraiches, probablement ; véritable décrochage polaire ça me parait tout de même compliqué même si on ne peut totalement l'exclure. Un juste milieu sera probablement trouvé entre la moyenne matinale à tendance dépressionnaire et celle de ce soir : En revanche, on peut tout de même noter que cette dorsale Atlantique semble s'inscrire dans la durée avec pour la première fois des indices de blocage qui s'agitent avec un vrai signal de fond sur le long terme (≥ 10). Or, tant que celle ci restera positionnée de telle manière, le terrain restera favorable à des décrochages polaires sur l'Europe... mais quid de la France ?
  3. 41 points
    Hello, Les quelques chutes de la nuit n'auront fait que compenser le tassement, puisque j'en suis resté à 51cm ce matin vers 7h. La Tn était en cours avec -3.9°C à mon départ, sous un ciel dégagé et un paysage magnifique. Petite séance photo, qualité portable et non retouchées en partant au boulot : Le jardin en ouvrant les volets : Devant la maison : La vallée de la Dunerette : Travail partiel de déneigement : Vue en direction du Chaussitre, avec l'antenne visible (1240m) : Le lever de soleil : Et pour finir, l'ambiance dans les bois : Bon, faut bien avouer, ce fut bien dur de descendre au taf aujourd'hui ;-) Bonne journée !
  4. 29 points
    Bonjour, L'idée du jour - Profiter de la neige tant qu'il y en a : En s'élevant au-dessus de la vallée du MD tôt ce matin : Le Sancy, avec les traces des 3 premiers skieurs devant, quelques petites coulées sous le sommet : Le passage à la station météo Infoclimat toujours bien prise dans la neige / le givre: De belles accumulations sur les crêtes : Le plafond nuageux est remonté en milieu de matinée, ici en direction de Super-Besse. Conditions de ski excellentes, avant la ruée des très nombreux skieurs partis un peu plus tard, pensée pour @un_Mauzunois Bonne journée
  5. 25 points
    Petite digression, l'hiver arrive a grand pas sur nos déterministes ce matin... Avec le clou du spectacle pour justement le 1er jour de l'hiver. On sent que ça va bien le faire...putain...
  6. 24 points
    Bonsoir, Matinée humide, après-midi dans la grisaille pour installer les décorations de Noël. Je partage quelques photos de mon escale au barrage de Lavalette. ( barrage qui est destiné à alimenter en eau potable la ville de Saint-Étienne ) Beaucoup de touristes sont venus assister au spectacle de l'ouverture de la vanne. C'est vraiment spectaculaire, on ne s'en rend pas vraiment compte sur les photos. Actu ce soir Ta:1.8, ciel partiellement étoilé.
  7. 23 points
    Ce qui est clairement visible est le nombre d'architectes en hiver sur le forum ! Des plans, on en a un paquet mais bien peu ont des fondations ! Pas étonnant que la plupart ne forment que des gravas ! On reste sur une dynamique d'amples ondulations, sinon rien de changer depuis mon post d'hier : le contexte reste indéterminé donc chacun peut parvenir à (aper)cevoir ce qui l'intéresse.
  8. 23 points
    C'est exactement ça. Les modèles laissent un sentiment mitigé puisqu'on observe des échanges méridiens prononcés qu'on pourrait supposer prometteur mais pour autant aucun blocage n'arrive véritablement à se mettre en place. C'est tout le paradoxe des deux cartes ci-dessous où on a d'un côté des anomalies prononcées de géopotentiels (gauche) sans que pour autant la circulation soit véritablement bloquée via une circulation rétrograde, et cela quelle que soit la latitude (droite, l'indice ne dépasse jamais les 10) : Je pense que ce topic ne va pas enthousiasmer les foules puisque finalement il y a très peu de doutes sur la synoptique avec un écart type très réduit vu l'échéance sur la majeure partie du continent européen (gauche, on y devine la courbe de hautes pressions), la dorsale étant durablement alimentée par le thalweg sur le proche Atlantique qui va mettre plusieurs jours à se résorber (droite) : En revanche, les topics régionaux (notamment Méditerranéens) risquent d'être plus agités car si la situation est calée sur une échelle synoptique il réside une incertitude sur l'inclinaison et la profondeur du thalweg. Pour l'heure la proximité de celui-ci et sa faible mobilité semblent favorables à un épisode pluvieux notable sur la façade est et plus particulièrement le pourtour Méditerranéen. Les forçages à l'avant de l'anomalie basse tropopause associés à une puissante advection douce et humide d'origine subtropicale laissent augurer de ce potentiel : Pour envisager quelque chose d'hivernal il faudra attendre probablement a minima fin novembre si ce n'est plus car pour l'instant difficile d'imaginer ce qui pourrait perturber la circulation qui se met en place. Sans reprise d'une véritable dynamique sur l'Atlantique, la France risque d'être durablement en zone neutre entre agitation océanique et hautes pressions continentales. Un temps de saison finalement.
  9. 23 points
    Bonsoir, Cette fois c'est parti (photo tél portable sur la route de la Croix Morand ce soir) : Premières neiges au sol vers 1150 m côté Est, au bourg du Mont Dore de l'autre côté, environ 5 cm au MD 1200 m. Bonne nuit
  10. 22 points
    C'est surtout une question de langage, beaucoup de gens / médias font la confusion entre cause et facteur aggravant. Les épisodes cévenols et/ou méditerranéens c'est avant tout une dynamique synoptique (le plus souvent un déferlement froid d'altitude, généralement causé par une dépression plongeant vers le Golfe de Gascogne et/ou la péninsule ibérique, qui vient surplomber une masse d'air plus douce et plus humide en basses couches). La température de surface joue alors comme facteur aggravant, mais pas une cause première. D'où le fait qu'il n'y a pas de relation entre la fréquence des épisodes et cette température de surface. D'ailleurs, même s'ils sont bien évidemment moins intenses, il y a régulièrement des épisodes en fin d'hiver / début de printemps, quand la Méditerranée est pourtant au plus froid de l'année (exemples parmi tant d'autres, 247 mm en 48 heures à Cogolin (83) en avril 1998, 291 mm en 48 heures aux Plans (34) en mars 2004, 138 mm à Céret (66) en quelques heures en mars 2013...)
  11. 22 points
    Bonjour, neige modéré à Grèzes avec déja environ 4 à 5 cm de neige mouillée tombée sur un sol gelé autant dire que cela glisse bien! ta de 0° c
  12. 20 points
    Quelques belles lumières à la tombée du jour sur les hauteurs d'Égliseneuve-près-Billom. Tx 9,7°C, Ta 7°C. De lourds nuages descendent les pentes du Forez : vers le sud-ouest : Capou automnal :
  13. 20 points
  14. 20 points
  15. 19 points
    Alors bon, certes, c'est que le Miodet, et certes, rien d'aussi impressionnant que le débit affiché par d'autres cours d'eau actuellement, mais ça fait plaisir de voir notre cher Miodet en pleine forme (jusqu'à la fin septembre, son lit ne devait guère dépasser 1,50m de large à cet endroit). Ici à Estandeuil : La base extra-terrestre de Pierre-sur-Haute vue de pas loin de chez moi (ok, faut une loupe, mais je doute qu'il reste beaucoup de blanc là-haut) Belles éclaircies en tous cas en fin de journée, avec là comme ailleurs une baisse notable des températures (de 8,7°C dans l'après-midi à 3°C actuellement)
  16. 19 points
    Sans surprise, carton plein aussi pour Isola 2000 (situation en milieu de nuit) une neige probablement assez lourde, compte tenu de l'altitude de l'iso 0 sur l'épisode Probablement autour d'1,5 m au sol désormais.
  17. 19 points
    Bonjour, voici quelques photos de neige a St Blaise du Buis @+ jéjé38140
  18. 19 points
    ... suite Le Mont-Dore entre averses et éclaircies : Ambiance très nébuleuse au col du Guéry et peu de neige un peu plus loin en direction des Dômes L'automne laisse la place à l'hiver (enfin on espère...) : Sinon, on dépasse désormais 150 mm de précip à Pessade depuis le 1er novembre. Bonne AM
  19. 18 points
    Bonjour, Je peux comprendre l'emballement mais restons tout de même prudent. Ça fait 3 jours que un coup GEM laisse des prémices hivernaux à LT (216/240) puis un autre coup GFS puis un autre coup CEP... Ce matin certes c'est plus sérieux avec CEP et GFS plus ou moins dans la même logique et un gros bloc de scénarios de GEFS qui va dans ce sens. Dans ce bloc GEFS seulement une partie voie une coulée très sérieuse et une autre une coulée froide temporaire et modéré. De plus ce que l'on a à 240h ce n'est que le début de la coulée donc en gros la véritable situation se trouve à des échéances encore plus lointaine... Soit 265h :S. ÇA fait beaucoup, c'est hors topic et ce n'est qu'une tournée matinale. On va attendre une confirmation des choses ce soir car c'est loin voir trop loin...
  20. 18 points
    Contrairement aux récurrences chaudes, les récurrences froides ne semblent pas durer cette année et on surveillera du coin de l'oeil la barocline au niveau des Açores, depuis cette été les dépressions descendent anormalement vers cette zone ce qui provoque à chaque coup une remontée chaude sur l'Espagne et la France. Avant l'entrée dans l'hiver, l'activité sud Atlantique semble d'avantage réagir (avec le RC ?) même si évidemment il faut prendre cela avec pincettes comme toujours, et qu'il n'est pas non plus impossible que ces anomalies très au sud viennent se loger sous un blocage nord Atlantique entre Groenland et Islande amoindrissant la possibilité de grosses douceurs en turbo SO...
  21. 18 points
    Le Lac Pavin sous ses premiers habits d'hiver hier en fin d'après-midi Ce matin un demi-cm de neige recouvrait Besse et le ciel bleu est de sortie !
  22. 17 points
    Une dépression qui circule actuellement en Mer du Nord, responsable du coup de vent actuel, va après son passage permettre une descente d'air froid polaire qui va arriver sur notre pays ce week-end. Cet air très froid viendra alimenter en basses couches un anticyclone qui devrait se développer sur l'Europe Occidentale et le proche Atlantique la semaine prochaine, dirigeant alors un flux de nord-est en surface sur la moitié Nord de la France. Dans ce contexte, on peut s'attendre à un temps nettement moins perturbé et plus sec à partir de lundi, à des gelées nocturnes/matinales en plaine et des températures restant assez basses en journée. Néanmoins, en dépit de faibles valeurs de température à 850 hPa, le flux de nord-est assez sensible présent au nord de la France en début de semaine pourrait limiter le risque de très fortes gelées et par la même occasion d'inversion thermique. Une petite dépression va par ailleurs traverser le sud de notre pays dimanche en direction de la Méditerranée et probablement venir s'isoler en goutte froide. D'intensité relativement faible, cette dépression pourrait être accompagnée de précipitations malgré tout assez soutenues, surtout dans le sud-est de la France. L'anticyclone qui se renforce en début de semaine prochaine entraîne en parallèle sur son bord ouest, dans le bassin Atlantique, une advection d'air chaud (fortes valeurs de theta-E) venant alimenter en surface les dépressions des hautes latitudes surmontées par un vortex polaire bien constitué. Une hypothèse est la suivante. Dans un contexte où l'air froid qui va nous concerner prochainement devrait assez rapidement être drainé vers l'est, laissant place à un air un peu plus doux, notre anticyclone coupé en partie de son alimentation sur l'Europe Occidentale, pourrait bien montrer des signes de faiblesse et commencer à reculer à partir du 5 décembre, en faveur à une nouvelle descente d'air froid polaire sur l'Europe. C'est un scénario encore fragile à l'heure actuelle mais qui revient assez régulièrement jusqu'à maintenant dans les prévisions d'ensemble de GEFS. Cependant, en fonction de l'évolution des HP et de la direction que vont prendre les BP, cette coulée d'air froid envisageable par la suite pourrait comme souvent dans ce genre de situation concerner majoritairement l'Europe Centrale, seulement nous effleurer voire totalement nous épargner. Un scénario favorable à une nouvelle descente d'air polaire sur la France : Un autre scénario, favorable à un déferlement plus à l'Est en Europe : Au delà de cette échéance, certains scénarios voient déjà une nouvelle dépression déferler par le nord et se creuser dans le golfe de Gênes. Si un tel scénario se réalisait, nous pourrions peut-être observer une période de froid plus durable... Mais l'échéance est déraisonnable. Restons donc concentrés sur la situation des 10 prochains jours, déjà bien difficile à anticiper.
  23. 17 points
    Ma voisine ardéchoise viens de m'envoyer une photo de la rivière La Beaume (affluent de l'Ardèche) au pont de l'île (07 Vernon) Le pont submersible est submergé (on le devine sous la vague)
  24. 17 points
    Faut pour chez moi on ne bas pas le record de 2013 avec 48cm contre 38cm ce jour par contre en 2013 c'était fin novembre !!! Mais très belle épisode quand même on va pas faire la fine bouche 😁 Sinon superbe journée on en a pris plein les yeux avec ce soleil !!!😍 Tx 4.2c° actu -1.2c° neige au sol entre fonte et tassement entre 32 et 35cm crouté en surface photos prise vers 16h30
  25. 17 points
    Temps froid et brumeux, le brouillard est apparu avec le lever du jour ! L'ambiance est géniale et la neige ne bouge pas. 21 cms au total pour l'épisode. Voici une photo du jardin des parents :
  26. 17 points
    Sur les quartiers sud, elle commençait déjà à ramasser dès les 1ers rayons de soleil (vers 8h45 à mon départ). Coté végétation, pas trop de casse dans mon quartier si ce n'est des feuilles et tous petites branches :
  27. 17 points
    Pouah il tombe de ces pizzas à Valence ! Enorme ! Et on a pas encore pris ce qui est en train de remonter plus au sud... Les routes sont blanches maintenant !
  28. 17 points
    Journée presque douce (Tx 8,5°C) et grand soleil pour la balade de l'après-midi autour de Mauzun, Égliseneuve et Bongheat (suis guéri par contre, tendinite tout le long de la rando, durant 2h30, vu que j'ai décidé, bravache, de pas faire demi-tour - une bonne boiterie - décidément, quand ça veut pas hein..) J'ai hésité à prendre ou bien les raquettes ou bien les skis de rando, et finalement j'ai opté pour des chaussures de marche. J'ai bien fait. Une vue sur le château avec à l'arrière-plan, au loin (si loin !!) la neige sur les crêtes du Forez, à Pierre-sur-Haute : En fin de balade désolé pour la luminosité) Norton, le nouveau big copain à mamzelle Iris :
  29. 16 points
    Oui, et je pense que tes 2 phrases que j'ai mis en gras sont liées et expliquent l'atermoiement (relatif) des modèles à cerner la synoptique qui couvrira l'échéance de ce topic. C'est en raison de la faiblesse de la cyclogenèse au niveau du Labrador que l'on arrive à cerner moins facilement que d'habitude ce qu'il adviendra de ce blocage Groënlandais. J'ai l'impression qu'il y a un effet de seuil relativement important selon que ce simili blocage arrive ou non à s'isoler. Dans le premier cas, à partir du moment où celui-ci arrive à s'isoler, il permet de drainer sur son flanc oriental (flèche noire) des anomalies de basses tropopauses qui, au contact des "hautes pressions" (flèche rouge) vont renforcer l'instabilité barocline (pointillés rouge). On se retrouve donc dans un environnement favorisant le renforcement du courant jet avec les conséquences que l'on connait dès lors qu'une anomalie arrive à y trouver appui (0z matinal) : A contrario, dès lors que l'on n'observe pas d'isolement on se retrouve avec une zone de contact entre anomalie basses et anomalies hautes bien moins marquée. On assiste alors plutôt à une série de thalwegs surfant sur un courant jet bien moins marqué. Il devient dès lors beaucoup plus difficile pour une dépression de se creuser sur cette succession de vagues formée par un courant discontinu (GFS 12z). Le potentiel tempétueux s'en trouve fortement réduit : En tout cas, comme tu le mentionnes cela reste encore très ouvert puisque même un isolement relatif et temporaire de ce blocage Groënlandais permet d'accélérer rapidement le flux, le CEP du soir en est un bon exemple : Edit : Quant au positionnement du VP, je reste sur ma faim et un peu étonné de ne voir pour l'instant davantage de modélisations favorables à un déferlement polaire sur l'Europe occidentale. Même si les modélisations ne sont pas forcément plaisantes, je trouve que l'on a connu un placement des centres d'action bien moins favorable par le passé.
  30. 16 points
    2 squatteurs de plus dans le Pilat ce matin Bonne balade au Planil, quel pied dans une bonne couche de neige poudreuse, avec de superbes vues, que c'est bon
  31. 16 points
    Bonjour, 22cm relevé a l'instant mais une neige qui s'est déjà bien tassée. Dessus c'est de la poudreuse par contre. Ta de -2.7°C, ciel clair.
  32. 15 points
    Récurrence, ce sont les mêmes zones qui sont visées bien que les « modalités » soient différentes. On a une advection chaude et humide (mais tout de même moins humide que le week-end dernier) : un front chaud aborde LR rapidement suivi du front froid. L'occlusion se ferait en arrivant sur PACA, déstabilisant la masse d'air dans un contexte relativement bien humide. Très visuelle, la carte isobarique « Bracknell » du Met'Off avec une dépression qui entre dans le golfe de Gascogne pilotant nos deux fronts et l'occlusion qui se rapproche rapidement. Un minimum de surface se créerait sur le Languedoc ou le golfe du Lion (ce qui modifierait les convergences), on voit l'enroulement frontal sur les theta-e et le front froid qui rattrape le front chaud. Dans un tel contexte, difficile pour W-LR d'avoir autre chose que quelques miettes, avec un flux de SSW à SW en altitude et W à NW en basses couches. Plus à l'est, avec la faible mobilité évoquée par d'autres intervenants, on aurait deux convergences majeures de surface distinctes. L'une en vallée du Rhône et le ENE-LR, l'autre sur les littoraux de PACA évoluant vers le proche-intérieur. Enfin, le relief alpin s'associerait à l'occlusion pour aider à la convection (jusqu'à quel point ?). Deux axes sur cette modélisation : la vallée du Rhône donc et la plaine intérieure du Var. Les convergences font partie des réglages fins, c'est pourquoi les zones d'intensités et de cumuls max diffèrent d'un modèle à un autre et d'une sortie à une autre. On ne peut pas cibler précisément. Cependant, les reliefs devraient une nouvelle fois jouer un rôle (aussi important, moins important sur le week-end dernier ?) et je pense entre autres aux Maures et à l'Estérel et, entre les deux, la vallée de l'Argens. D'ailleurs, sur la sortie d'ARPEGE ci-dessus, la convergence est « idéalement » (sic) placée. À cela s'ajoute la déstabilisation associée à la toute jeune occlusion sur PACA : la CAPE pourrait atteindre les 500 à 1000 J/kg sur SE Var, ce qui est pas mal du tout pour la saison. En prenant MOLOCH (modèle régional à mailles fines (2.5 km) dont celui-ci est issu de GFS) pour PACA, on remarque la « complexité » de la situation sur le sud du Var et donc la potentielle dangerosité de l'épisode au vu de la saturation des sols. Complexité avec la topologie des convergences de surface sur le Var (se déplaçant ensuite sur le 06). À l'ouest, en mer, air sec et frais sous flux d'W à NW. Cet afflux d'air sec est à surveiller à l'arrière immédiat. Au sud du Var, flux plein sud. À l'est, flux de NE, à l'intérieur, flux d'est à nord-est. À noter la puissante convergence au sud de Gênes encore une fois où cet épisode est prévu le plus sévère, convergence similaire à celle du dernier week-end. Fort heureusement, le potentiel précipitable est vu moins abondant mais c'est très relatif puisque la moindre pluie fait réagir les sols et les cours d'eau ! Comme souvent, ce sont les réglages fins qui vont être déterminant : - la vitesse d'occlusion ; - la position exacte du minimum secondaire de surface ; - les axes de convergences de surface. Les valeurs de CAPE y sont d'ailleurs dépendantes et l'écart-type s'en ressent : Pour l'illustration, les cumuls pour les douze premières heures de dimanches par le même MOLOCH 12Z : et le cumul total vu par ICON-EU 12Z : On peut y voir l'illustration des options encore proposées suivant la manière dont les réglages fins sont résolus. Peut-être convient-il de chercher dans une sorte de scénario moyen entre les deux ? Pour la suite, un mot : baisse des températures acquises. En revanche, des pluies concerneront le bassin occidental de notre Méditerranée. Remonteront-elles suffisamment au nord pour nous concerner ? ou pas ?
  33. 15 points
    Cinq heures sans messages... Tout le monde a chopé la gastro ou quoi ? 🤮 🤣 Pas mal de flotte depuis hier soir, avec une succession d'averses qui pour une fois n'ont pas trop faibli en franchissant la vallée de la Creuse. Ce matin encore, alors que le ciel s'éclaircissait un peu à Dontreix, je me suis pris une bonne saucée à Giat entre 10 et 11h00, avec des intensités comme on en voit pas souvent en hiver dans le coin. Ici il est tombé 20 mm sur les dernières 24 heures, le mensuel devient conséquent et passe à 117 mm. Les sols saturent pour de bon car les cours d'eau réagissent très nettement. La crue n'est plus très loin pour la Sioule qui affleure les prés vers Pontgibaud. C'est un peu moins visible ici, au pied de la butte de St-Pierre-le-Chastel vers 17h00 : Niveau T° ça reste doux et homogène, sans surprise. Tn : 5.0°, Tx : 7.5°
  34. 15 points
    Bonjour, Mon instinct m'a fait ouvrir les yeux plus d'une heure avant mon réveil. Un petit coup d'œil au radar et j'ai su que j'avais fini ma nuit 😁. Direction la fenêtre : tout est déjà blanc dehors. Bonne chute de neige en cours et il y a de quoi faire derrière 😊. Désolé pour la photo minable mais cela donne l'ambiance ici en ce moment avec un vent modéré à fort.
  35. 15 points
    Salut , Oui localisation des RR , T plus que limite et même jusqu' au milieu de ce topic Pâquerettes , échéance encore lointaine pour ce genre de synoptique à conflit de masse d'air ... Bref avant de bander devant , voire d'éjaculer avec la concrétisation sur le terrain en veritables plaines , il y a encore de la marge , pour l'instant laissons la encore toute discrète dans le pantalon !😁
  36. 15 points
    Le Puy du Rocher à gauche et celui de la Sagne du Porc à droite (Monts du Cantal), photo prise à l'instant de chez moi. On notera en bas à gauche le clocher et les quelques maisons du hameau de Lescure. Les puristes ou les nostalgiques (fallait rester.... 😁) retrouverons également les maisons du hameau du Ché au centre...
  37. 15 points
    Bonjour, il neige faiblement avec du vent. Malgré la faible couche de fraîche (j’irais voir après le petit dej mais je dirais 3-4cm), l’ambiance est bien sympa. Cession luge pour ce matin.
  38. 14 points
    Je profite de ce dimanche pluvieux où le farniente est roi dans l'appart pour proposer un coup d'œil sur cette journée et les modélisations du dimanche précédent. L'image satellite de cet après-midi : On y rencontre un certain nombre d'éléments, tant en altitude qu'en surface, que les modèles nous montrent avec leurs courbes et leurs plages colorées. En altitude, on perçoit les grands mouvements des masses d'air, jaune pour celles d'origine subtropicale, en bleu pour celles d'origine arctique. En vert, les zones de conflits, peu marqués en ce dimanche, le principal concernait le nord du bassin méditerranéen occidental mais celui-ci se comble et s'estompe. Notre quadrant est relativement calme. Sur la gauche, une confrontation brève mais brutale s'esquisse entre une tentative de pulsion chaude et une descente froide. Une anomalie se crée qui pourrait donner un coup de vent, voire plus, sur notre nord-ouest mardi / mercredi. Pour l'heure, elle est encore inoffensive : et pour cause, son interaction avec la dépression de surface en provenance des Antilles ne s'est pas encore réalisée. C'est cette anomalie naissante qui devrait rebooster sur cette onde tropicale. Justement, au sol, les différentes occlusions, nombreuses, se matérialisent par des rubans nuageux plus ou moins actifs : autour de la mer Tyrrhénienne, sur l'ouest du pays en apportant de la crasse et sur le proche Atlantique. Cette dernière donnera un peu de pluies cette nuit sur la Bretagne et demain sur la façade ouest du pays. Au nord de la galice, front chaud et front froid sont encore distincts. À l'arrière du front froid, des limites secondaires sont clairement visibles avec un ciel de traîne dans le sillage de la descente froide d'altitude. Ces averses se manifesteront sur l'ouest demain après-midi. Au niveau de la modélisation, on a ceci pour 12h UTC (13h, soit deux heures avant l'image satellite) : Une semaine auparavant, la sortie du dimanche 17 novembre 00Z modélisait ces champs pour ce dimanche midi : Les différences sont minimes et ces modélisations évolueront peu durant la semaine écoulée. Les quatre noyaux bas de HG sont présents et correctement positionnés sur la côte est des États-Unis, l'Atlantique ouest et est et en Méditerranée et les deux pulsions chaudes sont présentes vers le Groënland et le Royaume-Uni. Les zones de conflits sont déjà bien délimitées (matérialisées par les plages de vorticités et d'ascendances). Même l'anomalie au large du sud marocain est marquée. Il faudrait remonter 24h avant, soit à la modélisation du 16 novembre 00Z pour enfin rencontrer des différences synoptiques notables : Du côté d'IFS, l'observation est la même. La modélisation d'hier soir pour ce midi : et celle du 17 novembre 12Z pour ce midi : Au niveau du Z500 (bleu), les différences sont minimes et la modélisations d'IFS ressemble grandement à celle de GFS. Au niveau de la surface, le champ de pression diffère entre les deux dates, ce champ est nettement plus sensible que le Z500. Sachant cela, la pression au sol, si elle diffère relativement sur les positions précises est correcte au niveau de ses gradients. Pour les T850, avec un Z500 similaires, les T850 se retrouvent similaires entre les deux modélisations d'IFS. On peut dire que les prévisions synoptique et sous-synoptique ont été bonnes depuis H168 / 180. Naturellement, si, à ces échéances, on se focalise sur des champs fins (style T2m, RR ou vent à 10m) qui plus est sur une zone précise (la France), on va de désillusions en désillusions et les modèles semblent complètement versatiles d'un run à l'autre. Pourtant, de façon tout aussi naturelle, on part du général vers le particulier au fur et à mesure du rapprochement de l'échéance. C'est une des clés de base. Une autre clé est d’observer l'évolution de chaque modèle pour constart les tendances. Cette semaine-ci, la tendance était nette, les évolutions étant sporadiques, comme montrées. Parfois, c'est instable et l'analyse de l'évolution des modélisations devient encore plus importante, comme cela semble être le cas pour la semaine 49.
  39. 14 points
    Bonjour! En effet, les runs du matin, que ça soit de CEP ou même GFS. pour la toute fin du topic (limite HS) sont bien meilleur que les runs précédents. On voit que sur les projections de ce matin, contrairement aux jours précédents, l’activité dépressionnaire sur le labrador n’a pas pris le dessus sur la pulsion. Justement, depuis quelques jours j’observais cette pulsion qui devait se mettre en place autour du 29 sur l’Atlantique. A chaque fois, l’activité dépressionnaire sur le Labrador prenait le dessus et s’en suivait décalage a l’est et rabotage. Parallèlement, j’observais les indices de la nao et ao et je trouvais bizarre, vu les valeurs projetées, que l’activité au niveau du Labrador soit aussi puissante. on voit que même si elle reprend vers le neutre, au premier décembre elle reste bien basse. Donc ce petit retournement de veste ne m’étonne pas. Après peut être existe t il d’autres indices à l’aide desquelles on peut prévoir l’activité dépressionnaire? Bon c’est encore bien loin, donc il se peut très bien que dès le 6z GFS nous re balance un bon flux de sud ouest ou un AF.😅 Bref bientôt le retour de l’ambiance du forum l’hiver et ça fait plaisir!😀 Yanice
  40. 14 points
    On sort de la récurrence dés mercredi, à savoir l'effondrement dans un flux de nord ouest des basses anomalies dépressionnaires d'origine arctiques venant se centrer sur notre pays. Cela nous a apporté une grosse fraicheur, pas mal de PP, de la neige à gogo en montagne même à basse altitude et parfois en plaine. Tout s'est déroulé comme prévu. Donc toujours un temps maussade avec pas mal de pp aux pieds des Pyrénées et dans le nord est sous forme de pluie et même de neige jusqu'en plaine et le tout dans une très grande fraicheur pour la saison jusqu'à mercredi. dés mercredi/jeudi, on se dirigerait vers un temps avec la France qui aurait son cul entre les 2 chaises pour un temps c'est à dire une situation classique automnal sur la France. Sur le plan synoptique, on aurait : - Un flux d'ouest dépressionnaire, zonal vraiment pas en grande forme. - Des hautes pressions très bien installées sur la Russie ayant la particularité dans un premier temps de se prolonger vers la mer de Norvège. Cela signifie un flux dépressionnaire atlantique pincé en direction de la méditerranée ne pouvant pas rentrer sur le continent européen un temps encore bien humide. A l'ouest, à cause de la proximité des petits centres dépressionnaires et à l'est à cause des pp remontant en flux de sud de la méditerranée. Coté températures, malgré une remontée par rapport au début de semaine, pas d’excès de douceur malgré ce vent de sud à sud est car les basses couches de l’atmosphère resteraient fraiches. Par contre la limite Pluie/neige devrait bien remonter. Il faudra aussi surveiller les remontées de fortes pluies autour de la grande bleue même si pour l'instant, cela est encore pas très précis que ce soit sur la localisation et l'intensité. A partir du week end prochain, l'anticyclone russe pourrait légèrement reculer laissant les basses pressions atlantiques gagner du terrain sur le nord ouest du continent européen. Le flux pourrait donc basculer un peu plus à l'ouest/sud ouest: Toujours des PP mais cette fois ci le retour de la bonne douceur. A confimer.
  41. 14 points
    Ta +3,1°C sur ma position. Encore quelques photos pour marquer le coup!
  42. 14 points
    Les flocons sont plus petits. Ta 0.9°C à 22h15. On entend toujours gouter. Bon, ça commence quand même à ressembler à quelque chose. Photos de l'ambiance actuelle à St Etiennostok :
  43. 14 points
    Tu m'a l'air d'être un bon gars BIROS79 ! Par ici le temps s'éclaircit sur les Monts du Cantal (vue depuis l'Est).
  44. 14 points
    Bonsoir à tous, comme d’autres me revoilà après la saison estivale... quelques flôcons grésil hier soir un léger blanchiment ce matin les pneus neige sont montés, la neige peut venir maintenant petite balade aux champignons cet aprem, sûrement une des derniers récoltes de la saison la vue depuis le coin à cèpes est pas vilaine...
  45. 13 points
    Il est presque acquis qu'un coup de froid touchera la France en début de ce topic avec une dorsale anticyclonique sur l'océan faisant basculer le flux au nord puis au nord est. Reste à savoir combien durera ce coup de froid et si des PP peuvent déborder sur notre pays. Par la suite, formation d'un AF, retour du flux d'ouest ou résistance du froid?
  46. 13 points
    ... Pluie soutenue mais irrégulière et vent fort tout le jour dans les monts d'Auvergne. Par curiosité, j'ai jeté un oeil aux valeurs provisoires de cumuls de précipitations pour novembre aux 4 coins du MC sur les stations du réseau Infoclimat : > 150 mm ou pas loin : Lapte / St-Alban / St-Amans / Aurillac / Tence > 200 mm : Salins / Malbosc / Burzet / Riotord > 250 mm : Pessade / La Bourboule > 300 mm : Mont-Aigoual / St-Yrieix-le-D. / Cheylade > 400 mm : Mas de la Barque Bientôt 500 mm, les palmes pour : Le Falgoux (490) et Borne (492) Année 2019 = année excessive pour les précipitations ! Bonne soirée
  47. 13 points
    Belle journée et petite Tx de +6,5 °C Ta +3,3 °C ... ceux qui se lèvent demain matin vont gratter Très joli ! ... renversant même
  48. 13 points
    Bonjour, froid ce matin avec-3 degrés, il fait un ciel se dégageant et 16cm de fraiche et légère neige. Les routes sont verglacées.
  49. 13 points
    Point du soir : Neige modérée depuis 13h , routes pratiquement impraticables sans équipements entre Saint Nazaire et Saint Jean (nombreuses voitures abandonnées sur la D76 ) + arbres couchés par la lourde neige + coupure de courant incessante ce soir. De retour à Saint Jean en royans où il neige toujours par 0° et on atteint à mon domicile, 20cm de neige à 230m d'altitude.
  50. 13 points
    Pile 15cm de neige légère à 7h30. Le déneigement fut assez facile. On devrait atteindre les 20cm sans problème vu le radar et vu comme ca tombe présentement:
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Create New...