Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Leaderboard

  1. ivoire42

    ivoire42

    Adhérent Infoclimat


    • Points

      907

    • Content Count

      10920


  2. un_Mauzunois

    un_Mauzunois

    Adhérent Infoclimat


    • Points

      744

    • Content Count

      4549


  3. Sebaas

    Sebaas

    Conseil d'Administration


    • Points

      664

    • Content Count

      19092


  4. Fanfoe63

    Fanfoe63

    Adhérent Infoclimat


    • Points

      538

    • Content Count

      4743



Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/20/19 in all areas

  1. 43 points
    Voilà une situation fortement atypique, on voulait de l'action, on est servi Il faut remonter il y a le 32 ans, le 7 Juin 1987 pour avoir une situation quasi similaire. Une dépression secondaire est née dans le golfe de Gascogne et a évoluer sur le pays dans la nuit du 6 au 7 Juin. L’Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon sont les régions les plus impactées. En Alsace, Basse-Normandie, Haute-Normandie, Franche-Comté, Limousin, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Picardie et Rhône-Alpes, les rafales ne dépassent pas les 100 km/h, le maximum a été enregistré à Biscarosse avec une rafale à 126 km/h. Revenons à notre époque maintenant, avec la naissance d'une dépression nommée MIGUEL au large Nord-Ouest du Portugal. Une zone de basse pression concerne la partie Ouest de l'Europe depuis le proche Atlantique avec une poche d'air froid marquée en altitude ( jusqu'à -38 voir -40°c à 500 hPa ). Suite à la proximité des hautes pressions sur les Açores, de l'air plus chaud et humide persiste près de la péninsule Ibérique. On observe alors la mise en place d'une zone fortement barocline, avec un gradient thermique marqué dans les basses-couches Dans le courant de la journée de ce Jeudi, une anomalie de surface a pris forme subitement sur le Nord-Ouest du Portugal dans une zone fortement instable. Elle a ensuite évoluée au sein même d'une ondulation du courant jet en altitude, alors qu'une anomalie d'altitude peu marquée transitait dans le même temps plus en aval de celle-ci. On observe dés lors une cyclogenèse explosive dans la Galice, avec un creusement dépressionnaire important avec une anomalie d'altitude devenant plus marquée dans un environnement de plus en plus dynamique. Actuellement, la dépression se creuse toujours dans la Galice avec une pression centrale pointée à 996 hPa, en passant sur les côtes de l'extrême Nord de l'Espagne. On relève d'ailleurs de fortes rafales sur les côtes Nord de l'Espagne avec jusqu'à 110 km/h localement, 108 km/h relevé à Bares. Sur les images satellites, on peut distinguer une belle structure nuageuse enroulée autour d'un centre bien défini, avec un oeil assez visible, indiquant que la dépression arrive à maturité. Elle possède également un beau système frontal bien abouti, avec le front chaud qui s'infiltre depuis le Sud-Ouest du pays vers les régions centrales, marqué par des nuages de haut altitude ( apportant un ciel fortement voilé voir couvert avec quelques gouttes ). On distingue clairement le front froid présent en embuscade et qui arrive par nos côtes Ouest, ce front possède une forte convection avec une activité pluvieuse importante, pouvant être localement orageuse. A l'arrière, une occlusion est possiblement en train de se former dans un ciel de traîne particulièrement dynamique et bien constitué. Ces prochaines heures, la dépression va montrée un comportement "extra-tropical". Dans la nuit et la matinée de Vendredi, la dépression devrait continuer à se creuser tout en remontant vers nos régions. L'importante humidité engendrée par les fronts, évolue dans une masse d'air qui deviendra de plus en plus instable au fil des heures, avec une instabilité croissante dans les basses-couches. Une instabilité engendrée par une advection d'air bien chaude dans les basses-couches, visible sur les valeurs de Theta'E à 850 hPa, la dépression présente ainsi des caractéristique tropicales avec un cœur chaud. En moyenne altitude, une advection de tourbillon absolu permet la naissance d'importants axes de convergence en basses-couches, créant ainsi de fortes ascendances au sein du front froid principalement, il ne faudra par s'étonner qu'un risque orageux modéré concerne certaines régions avec un risque de phénomènes tourbillonnaires dans le même temps. En raison d'un cisaillement vertical du vent peu important, le creusement de la dépression peut s'établit en-dessous des 990 hPa, même en arrivant dans les terres, où elle perdra de sa structure bien évidemment. D'ailleurs, certains modèles voient la naissance d'un effet Fujirawa avec la naissance d'une dépression secondaire près de la Manche. Voici différents scénarios proposés par les principaux modèles, qui cernent le mieux ce genre de phénomène : AROME 12z : La dépression arriverait dans le courant de la nuit et courant de la matinée près des nos côtes Ouest. C'est en fin de matinée qu'elle semble entrée dans les terres entre la Loire-Atlantique et le Morbihan, avec une pression pouvant être encore autour des 990 hPa. En cours d'après-midi, elle se couple avec la dépression secondaire présente en amont sur la Bretagne, elle transite progressivement sur les régions Normandes avant de s'évacuer par la Manche en début de soirée. Pendant ce temps-là, la dépression secondaire pourrait encore transiter sur les régions Normandes en cours de soirée et début de nuit. Les premières fortes rafales devraient être relevées près des côtes dans le courant de la nuit, avec les premiers 80-90 km/h attendus entre la Bretagne et l'Aquitaine. C'est en cours de matinée que les rafales se renforceront dans les terres jusqu'en milieu-fin de soirée, sur un axe allant du Poitou-Charentes aux Ardennes. Près des côtes, les rafales peuvent atteindre les 110-120 km/h, des pointes jusqu'à 130 km/h ne sont pas à exclure sur les caps exposés, surtout entre la côte Nord de la Bretagne, les régions Normandes et la côte d'Opale, au passage de la dépression secondaire. Dans les terres, entre Bretagne, Pays-de-la-Loire, Haute et Basse-Normandie, Centre et Poitou-Charentes, les rafales pourront atteindre localement les 90-100 km/h, et jusqu'à 100-110 km/h très localement entre les Pays-de-la-Loire et Poitou. Entre le bassin Parisien, la Picardie, le Nord-pas-de-Calais et le Nord-Est, ainsi qu'une partie du Centre-Est et du Sud-Ouest, les rafales seront moindre, mais on pourrait atteindre localement les 70-80 km/h, jusqu'à 90 km/h dans les campagnes exposées. ARPEGE 12z : On est dans la même tranche horaire pour l'arrivée de la dépression en fin de matinée, avec un très léger décalage plus au Sud, où elle ferait son entrée entre la Loire-Atlantique et la Vendée. En cours d'après-midi, elle s'infiltre entre les Pays-de-la-Loire et les régions Normandes, avant de s'évacuer sur la Manche en début de soirée. On observe également un effet Fujirawa, de moindre importance contrairement au 12z d'AROME. Près des côtes, les rafales peuvent atteindre les 100-110 km/h, le Centre, les régions Normandes, les Pays-de-la-Loire et le Poitou, semblent concernés par les vents les plus forts avec jusqu'à 90-100 km/h. Ailleurs, on retrouve les même secteurs concernés avec des rafales allant jusqu'à 70-80 km/h, localement 90 km/h entre Auvergne et Rhône-Alpes ainsi qu'entre Aquitaine et Limousin. ICON 15z : Il suit de près AROME pour la trajectoire et la tranche horaire de l'arrivée de la dépression, en s'évacuant toujours par la Manche en début de soirée. Cependant, on ne remarque pas d'effet Fujirawa contrairement aux autres. Niveau vent cependant, il adopte un comportement un peu excessif mais à ne pas négliger. Il entrevoit des rafales pouvant atteindre les 130-140 km/h près des caps exposés entre Aquitaine, Poitou et Pays-de-la-Loire. Dans l'intérieur des terres, le Poitou et le Centre semblent les plus concernés, avec des rafales pouvant très localement atteindre les 110-120 km/h, mais jusqu'à 90-100 km/h de manière plus générale. Sur le Nord-Ouest et une moitié Est du pays, les rafales peuvent atteindre localement les 90 km/h, voir plus dans le Centre-Est. WRF NMM 5km 12z : Avec un petit décalage plus à l'Ouest, WRF envisage quasiment la même trajectoire que les autres. Il est rejoint de près par le modèle GEM, également pour l'intensité du vent où l'on rejoint légèrement le scénario du 12z d'AROME. Les rafales devraient atteindre les 80-90 km/h sur un quart quart Nord-Ouest, avec des pointes jusqu'à 100 km/h très localement. En bref, le vent s'annonce fort à violent localement dans la nuit de ce Jeudi à Vendredi et dans la journée de Vendredi. Près des côtes, les rafales peuvent atteindre les 110-120 km/h, très localement plus sur les caps exposés. Dans les terres, entre le Centre-Ouest et les régions centrales, les rafales peuvent atteindre les 90-100 km/h localement, alors qu'ailleurs, entre le Nord-Ouest, l'extrême Nord, le Nord-Est et le Centre-Est, les rafales peuvent atteindre les 70-80 km/h, très localement les 90 km/h. Une perturbation active devrait concerner bon nombre de nos régions avec des pluies parfois soutenues en plus du vent. Après sont passage, c'est un ciel de traîne dynamique et instable qui s'installe avec de nombreuses averses. Des averses qui pourront évoluer localement jusqu'à l'orage, là où le vent pourrait également s'avérer au passage de ces grains. Journée agitée à suivre de près
  2. 27 points
    La grêle a fait la une des journaux ces derniers jours, notamment dans la Drôme, mais la Lozère n'a pas été en reste. Je vous propose de revivre le puissant orage de grêle qui a tangenté Mende ce 15 juin 2019. Si la ville a été épargnée par la grêle, il n'en a pas été de même dans le secteur du massif de la Boulaine qui a connu des chutes localement destructrices (grêlons de 4 cm voire davantage). Les 6 images qui suivent montrent l'arrivée de l'orage sur Mende, la séquence s'étale sur environ 10 mn, entre 12h54 pour la première photo et 13h04 pour la dernière. L'orage approche et l'horizon Ouest / Nord-Ouest prend une allure des plus menaçantes Les stratus issus du précédent orage se font aspirer La teinte "bleu-vert" du ciel ne laisse que peu de doute quant au potentiel grêligène de l'orage Les précipitations commencent à faire disparaître le paysage tandis que le vent se lève franchement Les bases surbaissées du "monstre" survolent la ville Les flèches de la cathédrale sous la menace Dernière image avant d'être englouti dans le déluge Deux heures après l'orage je décide de me rendre dans le massif de la Boulaine et me rends compte de l'importance de la chute de grêle ! Des spécimens de 3-4 cm (voire un peu plus) sont encore bien présent au sol dans le secteur du village de Servières notamment. Dans la forêt, le spectacle est étrange, avec un tapis blanc rappelant l'hiver et de légères nappes de brouillards provoquées par le contraste en la grêle recouvrant le sol et les rayons du soleil qui est désormais de retour. Au final cet orage aura provoqué des dégâts (carrosseries abîmées, velux cassés, végétation hachée) dans tout ce secteur compris entre la vallée du Lot et du Coulagnet. Un comble quand on sait que la saison orageuse 2019 a vraiment tardé à se mettre en place avec un gros déficit d'orages depuis avril.
  3. 26 points
    Week-end extraordinaire dans le Jura La montagne est juste sublime à cette saison, ça mérite un petit partage Vendredi Creux de la Croue (Suisse proche des Rousses, massif du Noirmont). Ça doit taper des belles Tn là au fond! Pas mal de neige en sous-bois et lisière dès 1400 m d'altitude, impressionnant. On voit que l'hiver a mis du temps à se terminer Exemple Creux de la neige dans le massif du Noirmont. La photo ne rend pas la profondeur. En gros on ne voit pas le fond. Redoutable neigère mais beaucoup moins accessible au remplissage que la "notre" Samedi, direction le crêt Chalam, 1540 m dans l'Ain Vue extraordinaire sur les monts et plateaux jurassiens Et non moins extraordinaire sur l'arc alpin et le seigneur des lieux, le Mont Blanc De retour en vallée, vue sur les crêtes du Haut Jura depuis la route proche des Molunes. Magnifique tapis d'herbe et de pissenlits Dimanche, Transju'trail de Mouthe aux Rousses Levé du jour revigorant pour ne pas dire glacial du côté de la combe des Cives à Chapelle des Bois! 3,6° à la station IC et peut-être moins à cet endroit là Chapelle des Bois depuis la Roche Champion 250 m plus haut Quelle beauté ce massif
  4. 22 points
    Ce midi, CEP est maintenant beaucoup plus chaud de GFS, que ce soit le deterministes ou l'ensemblistes. Voici le diagramme de Toulouse , la moyenne des scénarios atteint les 25° à 850hpa mardi, le deterministes est hallucinant... L'arrivée d'une telle masse d'air (t850>25°C) sur notre doux pays est, de base, un événement rarissime, en juin, ce serait tout simplement inédit, pour cette raison, il convient de garder une certaine réserve face au modélisation les plus extrême. Pour autant, ce midi, même les scénarios médians font état d'une canicule majeure (t850 >20°C sur la majeur partie du pays, ponctuellement t850>25°). Cette barre des 25° à 850hpa qui nous menace n'a été atteinte et même approché qu'une poignée de fois, jamais de manière durable et généralisé. Voici un petit mémory : + En 2003, la t850 fut de l'ordre de 22-23° pendant 10 jours, ce qui déclasse complètement cet événement en terme de durée, les 25° furent ponctuellement atteint dans la moitié sud. Cet épisode détient les records absolus de chaleur à 850hpa sur tout un quart nord-ouest. Au sol, je pense que tout le monde, connait le résultat, des 40° à la pelle un peu partout et une bonne partie des records absolus. + Fin juillet 1983 , un petit cut-off très dynamique sur le Portugal va amener une masse d'air incroyablement chaude sur tout une moitié est du pays. là aussi les 40° sont aisément dépassé avec meme plus de 42° dans le Var. Les records de t850 dans le sud-est datent tous de cette décade exceptionnelle. + Mi août 2012, cet événement fut plus remarquable en altitude qu'au sol en raison de l'avancée dans le saison, en effet, le soleil de fin août n'est plus aussi chaud qu'au coeur de l'été. Dans le SO, il s'agit là du record de chaleur à 850hpa + Début juillet 2015, Les 25° à 850hpa ont à peine été atteint et pourtant les 40° ont été atteint jusqu'à la moitié nord et même 41° à St-Etienne et Cazaux.
  5. 21 points
    Vraiment monstrueux cet orage qui a fait le chemin Ardèche -> Alpes... On était (avec @Albert Sanchez) placés au nord de Valence au moment où celui-ci a déboulé dans la vallée, un miracle d'avoir croisé une station essence lors de notre arrivée, on s'en est souvenu et on a déguerpi à temps... Plus de photos/vidéos plus tard dans un sujet dédié sur le forum, une photo prise à pile 14h, soit à peu près 15min avant que le déluge de grêle ne débarque :
  6. 21 points
    Bonjour à tous , Chelieu , Chamonix , Grand Saint Bernard , Petit Saint Bernard , la Rosière, Chambery ... 570 bornes en moto ce samedi ! Le top vu le temps !👍🙂
  7. 20 points
    Quelques photos du potager en ce moment en presqu'ile d'Arvert fraisiers : de gauche à droite: fraise, ail, oignons, échalote, carotte et patate Patates (Charlotte et Binje) qui sont magnifiques des semis de poireaux, navets, salades, choux fleurs-pomme-bruxelles... Choux, tomates, betteraves Betteraves, glaïeuls, haricots verts, quelques semis en place, puis haricots pont l'abbé de nouveau les haricots pont l'abbé, puis semis de carottes, aubergines et poivrons, tomates. Sous le tunnel, melons, pasteques,butternut, potimarron, potiron, concombre, cornichons. Ils seront mis en place prochainement. une vue d'ensemble autre vue: On n'achète jamais de légumes. On stocke : Au verger, des cerises par milliers...même les étourneaux ne savent plus où donner de la tête car les cerisiers sont bien chargés dans le coin Celles tombées sont vite mangées par le coq et ses poules (il s'agit d'un coq Marans Noir à Camail Cuivré): Voilà. à bientôt Lio
  8. 20 points
    Bonjour, alors comme promis voici un petit apperçu de mon jardin: Carottes en premier plan (qui vont bientôt être dépressées), puis tournesol (pour le côté fleurs, attrait des abeilles et graines pour les mésanges l'hiver), maïs (les coccinelles et autres "gendarmes" y pullulent dedans l'été), et pommes de terres (variétés Mandola et Monalisa). Les dernières pommes de terre plantées le 23 avril (variétés Charlotte, BF15, Agata et Bintge). Ok les rangs sont un peu plus longs et pas vraiment droits! Le coin salades, avec les prochaines laitues Novappia en plein air (déjà 36 récoltées sous serre depuis la fin mars...) Sous la serre, les tomates dont 3 pieds ont souffert du gel (Variétés Fournaise, Marmande, Fandango, Pyros, Buffalo Steack et tomates cerise Pépé F1) puis concombres et physalis (que j'essaie cette année). Les premières tomates après les pieds: Le carré aromatiques et mellifères, avec menthe, lavande, thym, sauge des bois, verveine, gaillarde et valériane. La partie fraisiers, qui ont déjà bien donner depuis début avril. Variétés Charlotte et Mara des Bois. Une vue extérieure de la serre, afin de faire un peu de pub' à cette entreprise Bretonne qui le mérite vraiment (moins de 1000€ cette serre de 6mx4m livrée avec pieds droits, 2 portes d'1m20, filet d'ombrage, fil deltane, bâche pro 200g/m²...) Et enfin, un peu de céréales pour la rotation des cultures et enrichir un peu le sol en humus avec du blé (grains pour les poules du voisin en échange d'oeufs!) et du seigle, céréale appréciant particulièrement la terre de sologne, où les coquelicots abondent dedans pour le plus grand plaisir des abeilles et où les grenouilles se cachent, mais me rendent bien service en détruisant les limaces! Et en arrière plan, une partie du matériel météo quand même! Voili-voilà pour le côté potager ici qui me permet de m'aérer l'esprit et de m'occuper un bon moment! Manque sur les photos les endives, potimarrons, courges, haricots, fenouils...!
  9. 19 points
    Oui sympa la lumière de fin de journée sur le Granier qui disparaît derrière les rideaux de pluies. Photos prises au téléphone sans retouches. Les grondements sont de plus en plus forts et fréquents.
  10. 19 points
    La situation générale semble se concrétiser pour l'ensemble de la semaine ( hormis peut-être pour la toute fin de semaine et le week-end ), mais on peut déjà tirer quelques bonnes conclusions, notamment pour le début de semaine. Dans les grandes lignes, c'est une semaine humide, douce et parfois chaude qui pourrait s'imposer, avec le passage de quelques salves pluvio-orageuses, surtout en début et milieu de semaine. Actuellement, nous avons ce vaste minimum dépressionnaire qui ondule entre l'Islande et l'Ouest de la Grande-Bretagne, ce qui nous apporte un flux d'Ouest, à tendance légèrement Sud-Ouest dans les basses-couches. Evidemment, ce genre de flux dans une configuration comme celle-ci, nous apporte de l'air humide et donc pas mal de nuages sur une large moitié du pays. Mais les éclaircies arrivent à dominer dans l'ensemble, grâce à l'établissement d'une dorsale d'altitude de faible amplitude sur l'Europe centrale. Au Nord-Ouest des Açores, on observe la formation d'une dépression possédant un faible creusement en raison d'une zone barocline peu importante, limitant ainsi la cyclogenèse. Cependant, le placement du courant jet permet tout de même un léger creusement, étant donné qu'une anomalie d'altitude est venue se conjuguer à une branche de courant jet dynamique et ondulante entre le flanc Sud et Ouest de la méso-dépression. C'est celle-ci qui va nous intéresser pour ces prochains jours, puisqu'elle devrait être reprise dans une circulation méridionale plus au Sud, avec un courant jet prenant une orientation Sud-Ouest à Nord-Est. On constate une importante anomalie négative de pression sur l'Atlantique depuis début, ce qui correspond bien à une configuration de NAO-, qui devrait encore persister ces prochains jours. A partir de Lundi, le minimum présent entre Grande-Bretagne et Islande devrait entamer une décalage un peu plus au Nord, tandis que la méso-dépression sur les Açores, remonte progressivement vers le large du Portugal. Pendant ce temps-là, l'anticyclone actuellement positionné entre France et Allemagne devrait se décaler vers l'Est de l'Europe, avec l'approche d'un talweg d'altitude par l'Ouest. En altitude, le flux s'oriente au Sud voir Sud-Ouest avec l'arrivée d'air chaud depuis l'Espagne, alors que dans les basses-couches, le flux est plus orienté Est à Sud-Est, avec le positionnement de l'anticyclone. On se retrouve avec un apport d'air sec depuis l'Est, alors que le flux de Sud-Ouest apporte de l'air plus humide, avec de plus, un possible développement d'un minimum en surface, entre le Nord de l'Espagne et le golfe de Gascogne d'ici Mardi. Sinon, penchons-nous un peu sur la situation de Mardi. La méso-dépression en provenance des Açores va progressivement se diriger sur le Nord-Ouest du Portugal et le Nord de la Galice. Dans un second temps, le minimum de surface secondaire, ayant pris naissance sur le Nord de l'Espagne, devrait remonter le long de nos côtes avant de se diriger vers la Grande-Bretagne. Ci-après, une brève description de la situation attendue, avec la probabilité d'orages parfois violents sur le Nord-Ouest, le Centre-Ouest, et dans une moindre mesure le Sud-Ouest. Beaucoup d'incertitudes encore, avec ARPEGE et ICON qui proposent des scénarios moins importants, alors que GFS s'accorde légèrement avec WRF. On va attendre tranquillement la sortie des mailles fines de AROME d'ici demain. Le minimum devrait s'étirer sur une bonne partie du pays, avec l'installation d'un flux d'un imposant flux de Sud très chaud et humide depuis l'Espagne, avec une puissante advection de Theta'E prime à 850 hPa ( avec des parcelles de chaleur jusqu'à 56°c ). Dans le même temps, la Theta'W augmente jusqu'à 20-22°c, provoquant ainsi une très forte déstabilisation des profils verticaux. On observe des indices de SBCAPE très élevées avec des valeurs parfois supérieures à 3500 j/kg pour des indices de LI s'abaissant parfois jusqu'à -10K voir -12K ( bien évidemment, ces indices sont accentuées avec l'effet de la chaleur dû à l'important flux de Sud ). Côté dynamisme, on distingue plusieurs axes de convergence parfois bien dynamique près du sol, contribuant ainsi à de bonnes ascendances synoptiques, conjuguées à un profil de cisaillement vertical intéressant sur la tranche 0-6km, permettant ainsi le développement d'un probable système multicellulaire. Le hic étant du côté de la dynamique en altitude, une branche de courant jet ondule sur le Sud du pays tandis qu'une seconde arrive en provenance du Sud-Ouest, accompagnée de la méso-dépression qui arrive depuis les Açores, ne mettant pas notre pays dans une quelconque position d'entrée où de sortie de rapide de jet. Le point positif vient d'une belle petite diffluence en haute altitude sur le Nord-Ouest du pays, conjuguée à un bon dynamisme dans les basses-couches et près du sol. Cependant, un autre point mais cette fois-ci négatif, le manque cruel de forçages, qui ne pourrait provenir uniquement d'un petit front sur l'extrême Nord-Ouest, où de l'anomalie en provenance des Açores. La limite Tropopause serait assez haute en raison d'une advection d'air sec depuis l'Est du pays en basses-couches, alors que l'air humide s'impose plus en altitude et près du sol, on exclu pas alors la naissance d'orages à bases élevées. Le risque orageux le plus prononcé, concerne l'Est de la Bretagne, les régions Normandes et la région Centre, là où l'instabilité semble la plus importante et conjuguée à un très bon dynamisme. Alors que le front passerait en matinée sur la Bretagne, des développements orageux pré-frontaux prendraient naissance entre l'Île-et-Vilaine, les Pays-de-la-Loire et les régions Normandes entre le début et le milieu d'après-midi. Ces orages s'organiseraient en un amas pluvio-orageux en fin d'après-midi sur les régions Normandes ( au vu des cisaillements profonds entre 0-6km ). Egalement en fin d'après-midi et début de soirée, d'autres orages potentiellement Supercellulaires peuvent prendre naissance sur la région Centre et aux alentours. Un risque d'orage peut-être moins violent mais fort, pourrait concerner le Sud-Ouest et le Centre-Ouest dans la nuit de Mardi à Mercredi. Pour la suite des événements, les 2 minimums de basses pressions semblent se décaler doucement vers la Grande-Bretagne pour le milieu de semaine. En passant sur la Manche Mercredi, le flux de Sud-Ouest instable devrait concerner l'Est et le Nord-Est, avec une seconde pulsion chaude et de possibles orages pouvant être forts voir violents ( encore trop tôt pour déterminer l'intensité ). Pour le moment, on voit un bel accouplement entre instabilité et dynamisme, avec des valeurs modérées de MUCAPE conjuguées à un bon dynamisme dans les basses-couches ( petit courant de jet-gust provoquant une hausse de la vitesse du shear au vent ). Entre Jeudi et Vendredi, le pays semble se trouver dans une situation de marais barométrique à tendance dépressionnaire. Le flux en altitude continue de s'opérer au Sud-Ouest, avec des remontées humides, qui se caractérisent par plusieurs passages pluvieux sur pas mal de nos régions. Sur l'Atlantique, de nouvelles ondulations apparaissent non loin des Açores, évoluant dans un talweg d'altitude assez bien structuré, et qui pourrait nous intéresser pour le week-end à venir tandis que l'anticyclone reste bien logé au Sud des Açores. Les hauts géopotentiels devraient encore concerner une bonne partie de l'Europe, on pourrait d'ailleurs voir la tentative d'une cellule de hautes pressions, qui pourrait s'établir entre Scandinavie et Grande-Bretagne, mais ça reste encore assez diffus pour le moment. Côté masse d'air, on note un léger retour d'air plus frais et océanique par les côtes de la Manche en milieu de semaine. Partout ailleurs, on observe une petite baisse du mercure mais de manière assez raisonnable, on reste sur une moyenne de 16-18°c pour la moitié Nord, avec quelques pointes à 20°c ( ce qui est relativement bas pour la saison il faut le dire ), tandis que la moitié Sud, dont le Sud-Est, pourraient avoir plus de chance avec un mercure pouvant grimper jusqu'aux alentours de 25°c voir plus localement. C'est un week-end assez perturbé qui devrait nous concerner si l'on en croit les scénarios de ce soir. Alors qu'une cellule de hautes pression s'établit plus au Nord, entre Grande-Bretagne et Scandinavie, un nouveau minimum devrait arriver depuis le Portugal, en venant longer nos côtes avant de remonter sur la Grande-Bretagne, un peu comme le scénario de début du mois. On se retrouve alors avec une nouvelle pulsion douce, faisant ainsi grimper les températures parfois au-dessus des normales et plus particulièrement sur la moitié Sud ( la moitié Nord semble un peu plus protégée par les hautes pressions ). Dans le même temps, ce flux de Sud-Ouest pourrait apporter de nouvelles remontées pluvio-instable sur le pays occasionnant fortes pluies et orages. CEP est un peu plus différent côté masse d'air, où il voit une belle remontée des températures sur une large partie du pays contrairement à GFS, même si l'extrême Ouest et Nord-Ouest semblent encore un peu à l'écart. Pendant ce temps-là, GEM mise sur un gros bloc dépressionnaire sur l'Atlantique, avec des hautes pressions plus franches sur notre pays, mais étant toujours concerné par un flux de Sud-Ouest chaud et instable. Enfin, ICON, NAVGEM et UKMO semblent se raccorder avec le scénario du GFS, avec une intensité plus ou moins différente du minimum. En bref, c'est une semaine agitée qui devrait nous concerner dans l'ensemble. Entre Lundi et Mercredi, plus remontées instables accompagnées d'orages ( pouvant être forts à violent ), pourront concerner bon nombre de nos régions entre le Sud-Ouest, le Centre, le Nord-Ouest et le Nord-Est, avec des températures parfois supérieures à 32-34°c dans le Sud-Ouest et jusqu'à 28-30°c sur la moitié Nord ( Mardi étant la journée la plus chaude ). Pour le reste de la semaine, c'est un temps humide et doux ( inférieur aux normes visiblement ) qui devrait s'imposer avec plusieurs passages pluvieux. Enfin pour le week-end, de nouveaux orages et un temps plus chaud pourrait une nouvelle fois nous concerner, mais l'incertitude à cet heure reste encore très importante.
  11. 19 points
    Bon ben pas vraiment orageux ici, plutôt côté Est, mais il retombe de grosses gouttes ! M'enfin ce soir on a eu le temps de semer quelques trucs dans le jardin ... on verra bien. Ta +14,3 °C et vent nul. [fin du HS ] Ce jour en début d'aprem, on a testé le golf maison ... c'est prometteur ! Puis faisant fi des prévisions météo on est parti à La Sauvetat (20 km au Sud de Clermont) ! Fanfoette avec son K-Way et moi non pas en string (comme évoqué ci-dessus) mais en short et petit sweet. Une fois garés, il tombait 3 gouttes, pas de quoi nous effrayer. Mais sortis du village on a pris un orage faible mais de grosses gouttes froides avec 2 coups de tonnerre : Easy à fond et nous sous une haie ... (Fanfoette 1 - Fanfoe 0 !) Plus loin .... un nid d'orchis à odeur de bouc (comme à la maison) : plein de moucherons et ça pue .... Puis bien plus loin au retour, la forteresse de La Sauvetat, franchement sympa ! (comme d'hab, les photos réussies sont de Fanfoette et les artistiques de myself ). Le centre ville a su garder son cachet du 13ème (je crois !?) : La tour de guet (pas facile à photographier tellement tout est resséré) : Ensuite, l'église ! De jolis vitraux vraiment ! Et des murs peints (restaurés j'imagine, mais ça change de certaines autres églises bien trop austères) : Ça c'est en hommage à un film avec Louis de Funès .... Fortifié je vous dit ! Et pour finir, le top du top en ce 21 ème siècle connecté : le bon sens !
  12. 19 points
    Bonjour ! rentré de chasse, petit passage par votre région a l'occasion de la dégradation orageuse, dans la partie nord de l'aisne notamment ! Avec une belle SC a l'ouest de St-Quentin avec de la grosse grêle, c'est d'ailleurs la SC la plus durable de cette épisode avec un transit du sud de l'oise jusque dans le département du nord Interception d'une puissante ligne orageuse ensuite a la frontière avec les ardennes : J'ai tenté de choper la pointe sud mais au final trop tard et je me suit retrouver en plein dedans ! grêle, pluie et surtout très grosses rafales avec du dégâts sur la végétation a l'est de Montcornet notamment ! vu ici sur son évacuation !
  13. 18 points
    Ambiances (téléphone) à l’ouest De Vichy :
  14. 18 points
    Bonjour, Une partie de la semaine du topic, semble assez bien cernée, du moins dans les grandes lignes pour notre pays, avec la dominance d'un flux de secteur Sud-ouest moyen, plus ou moins dynamique et à tendance dépressionnaire, généralement plus chaud et sec sur la Façade et beaucoup plus frais et parfois humide sur la façade Ouest, avec probablement, une zone de conflit de masse d'air quelque part sur la France, plutôt en général dans ce cas de figure, sur les régions centrales, mais avec quelques variables probables sur son positionnement. Des salves pluvieuses, pluvio-orageuses et parfois clairement orageuses seront donc à envisager, surtout à compter de mardi et puis, les jours suivants au gré des moments et des régions, sans rentrer plus dans les détails à l'heure actuelle, puisqu'il va plutôt falloir s'infiltrer dans les topics régionaux, pour affiner tout cela dans les détails, comme d’habitude. Côté températures et après un lundi et un mardi, encore chaud et sans doute lourd, sur pas mal de secteurs, hormis peut-être dans un large quart Nord-ouest, sous les précipitations passagères, le mercure devrait considérablement chuter, surtout par rapport avec ce week-end, en se rapprochant ou en repassant parfois sous les normes de saison, en allant jusqu'en fin de semaine, possiblement sur les 3/4 du pays, en dehors de la façade Est qui pourrait garder une chaleur marquée et parfois lourde, au moins jusqu'à jeudi, compte tenu de la composante du flux et de la synoptique. Ensuite et pour la tout fin de semaine du topic, ainsi que pour le week-end, personnellement, je trouve que le scénario final n'est pas encore si évident que ça à cerner, concernant l'évolution de la situation, avec des modèles et leurs mises à jour respectives, encore sujets à des réajustement parfois notables (normal, compte tenu des échéances) et il n'y a pas encore de " consensus " vraiment clair et concret. En effet, suivant les projections scrupuleusement et à la loupe, depuis plusieurs jours maintenant, il y a visiblement des difficultés au travers de certains de nos modèles, dans la gestion et l'anticipation, vers l'échéance 120-144h sur l'atlantique, quelque part au Sud-sud-ouest immédiat du Groenland, d'une certaine interaction subtile, entre le vaste système dépressionnaire en place bien mise en avant par l'énorme masse d'anomalies de basse tropopause à 1.5 Pvu, et une pénétration d'une dépression, se faufilant directement sous la crête d'altitude étirée jusqu’aux confins d'un Groenland. Anomalies à 1.5 Pvu et son animation concernant l’interaction mise en avant avec plongée graduelle du talweg, vers les Açores : Ce n'est donc pas " un coup de fumette " de GFS 😜, mais une évolution logique d'un scénario, découlant de cette interaction qui ne tient qu'à un fil et qui peut vite nous faire basculer du côté " bouillant " ou " ne pas se faire ", avec une option plus " light " voire plus " effet Kiss-cool ". Ciblage de cette possible interaction à Z500 hpa qui pose certaines difficultés aux modèles : Celle-ci (la petite dépression ciblée ci-dessus), aurait tendance à rentrer en interaction avec le complexe de bas géopotentiels atlantiques, entre jeudi et vendredi prochain, allant par la suite plus ou moins s'isoler en cuf-off sur le proche atlantique, comme suggéré avec entêtement jusqu'aux mises à jour de la nuit dernière sur le GFS //, mais aussi sur le GEM 00z dans une certaine mesure et, sur le GFS bientôt à la retraite, qui reprends maintenant le scénario de son remplaçant. On peut y rajouter ICON qui ce matin, dans son 00z, reprenait aussi dans les grandes lignes, à peu près le même scénario. Cela, aboutirait forcément, à la mise en place d'une pompe à chaleur pour le pays, avec de fortes chaleurs généralisées, probablement assez sèches dans l'ensemble, mais éventuellement orageuses, sur la façade Ouest. Même si je fais toujours " nettement " plus confiance à CEP qui reste encore et encore, le modèle le plus performant, s'entêtant lui aussi d'ailleurs depuis plusieurs mises à jour, dans un scénario beaucoup plus rafraîchi pour une grande partie de l'hexagone, à l'orée de la fin de semaine et le week-end prochain, avec occurrence d'un talweg ou d'une GF, ayant plutôt tendance à venir s'écouler sur la France, voire selon les mises à jour d'un flux d'Ouest à Nord-ouest, je resterais tout de même un peu méfiant pour le moment, surtout par le fait que son déterministe ne cesse de se situer dans la tranche basse de son ensemble, voire vraiment dans les scénarios les plus " frais " depuis pas mal de temps maintenant et quasiment à chaque sortie. Malgré ses performances indéniables, ce n'est pas non plus le " messie " à chaque coup et il n'est pas toujours non plus le plus " performant " dans la gestion de l'interaction des basses pressions atlantiques, comme j'ai déjà pu le remarquer dans certaines situations passées... à contrario de GFS, parfois meilleur élève dans ce domaine. De plus, depuis ce matin, il y a une recrudescence de scénarios plus ou moins chaud généralement en flux de secteur Sud-ouest (en étant parfois proche de ce que propose le GFS actuel), dans le panel CEP, pour la fin de semaine et le week-end prochain, mais aussi dans l'ensemble GEFS 06z qui malgré des scénarios très éclatés passé le 09/06, propose une moyenne revue à la hausse en terme de masse d'air à 850 hpa par rapport à ses mises à jour antérieurs. Dans tous les cas, les moyennes GEFS et CEPens, sont relativement proches, avec un flux de Sud-ouest " tièdes et sans doute potentiellement orageux ", en tout cas pour le moment et, hors nouvelles évolutions dans les prochaines mises à jour. Animation de la moyenne GFS 06z : Animation de la moyenne CEP 00z : Ainsi et au regard de ce qui est analysable à l'heure actuelle, 3 scénarios me semblent possibles pour la fin de semaine et le week-end de la semaine du topic : Rafraîchissement rapide, quasi-généralisé et indiscutable pour la période ciblée, plus ou moins humide, soit via un flux d'OSO à Ouest, voire de Nord-ouest pris en étau entre l'approche d'une dorsale atlantique et les hautes pressions en position sur l'Europe de l'Est, ou bien, via le passage, l’écoulement et / ou le positionnement d'une GF sur le pays ou très proche, évitant ainsi tout risque d'une nouvelle bouffée chaude. Ce scénario était assez majoritaire jusqu’à hier soir, mais je trouve que c'est moins évident, à l'heure de la rédaction de cette analyse. Mise en place d'une pompe à chaleur sur le proche atlantique, avec l'invasion d'une nouvelle bouffée chaude, plus massif peut-être et possiblement plus durable que celle de ce week-end, avec un temps chaud à très chaud et sec sur une grande partie du pays, mais pouvant éventuellement se doter d'une tendance orageuse, sur la façade Ouest, au plus près de l'atlantique. Ce scénario me semble encore assez minoritaire, mais pas à écarter, notamment au regard de certaines mises à jour, du jour et des ensembles évoqués dans les paragraphes, au-dessus. Simple flux de Sud-ouest moyen, plus ou moins dynamique, modérément chaud au gré des régions et sans excès a priori, avec la persistance de salves pluvio-orageuses ou orageuses, çà et là, complètement à l'image des moyennes GFS & CEP. Ce scénario final, ne me surprendrait même pas à vrai dire et de ce fait, je verrais personnellement ce soir ou au pire demain, des déterministes allant généralement dans ce sens, en abandonnant peut-être une option à la sauce Européenne, tout étant quand même en marge de ce que propose le modèle américain. A suivre.
  15. 18 points
    Salut tout le monde ! Temps plutôt agréable aujourd'hui je viens de courir il fait vraiment bon. Déjà 19C en centre ville de Clermont avec de jolis cumulus de beau temps. Bientôt une petite averse possible ça se charge. Quelques photos d'hier sinon j'ai fait un grand tour entre le guery, col de la croix Morand, Chambon , st nectaire et Chaynat.
  16. 18 points
    Bonsoir Quelle belle journée en Beaumontie : Tn +8,5 et Tx +25,9 ! par contre y’aurais pas un marabout pour amener un peu d’eau ? @Thundik81 ben si PlantNet me l’a dit mais j’aime pas le nom ... 😉 concernant la propriété... pas de temps de rentrer dans le HS 😁 pour moi il s’agit simplement de respect mutuel et ça ça existe encore ! sinon rando sur La Ciotat ce jour:
  17. 17 points
    Alarmant peut-être pas (encore), mais il envoie du bois oui Clairement pas non, comme déjà dit, les mécanismes mis en oeuvre ne sont pas du tout de la même échelle, et une canicule aura toujours une bien meilleure prévisibilité qu'une VDF.
  18. 17 points
    En tout cas, le gel de ce matin est derrière nous, l'été arrive, les feuilles se développent bien et rendent le paysage de plus en plus vert et beau, l'eau des lacs se réchauffe, les oiseaux gazouillent de partout et les bestioles en tout genre (moucherons, moustiques, et autres joyeusetés) qui aiment bien nous tenir compagnie sont également de la partie... (rire jaune... lol) Tx (provisoire ?) de 17,9°C.
  19. 17 points
  20. 17 points
    Bonsoir à tous ! Le temps c'est vachement assombri sur Saint Etienne depuis quelques minutes. La température est passé de 25° à 14h à 16° il y a 30 min et plus que 13° maintenant. Le thermomètre est en chute libre avec la bascule des vents au Nord-ouest. A noter qu'il a neigé sur les crêtes du Sancy (source : météo Auvergne) Arôme qui voyait le front froid perdre en intensité à l'approche de la Loire semble se tromper car il est encore bien consistant. A suivre. Bonne soirée devant la cheminée 😛
  21. 17 points
    (photos de retour sur Flickr !) Ha mais saviez-vous qu'il avait neigé au plan d'eau de Cournon ces derniers jours ?? Là c'était hier au lac d'Aubusson : Et aujourd'hui en forêt de la Comté SINON ! Les toutous vont bien ! Iris a chassé le canard une bonne partie de la matinée d'hier : Et Capou a randonné en forêt cet après-midi :
  22. 17 points
    Bonjour ! J'ai profité de la superbe journée d'hier pour aller faire une rando dans les Vosges. Direction le Honneck, une première pour moi 😃 Voici donc quelques photos de cette randonnée. Au départ de la station de Gaschney à 11h15 nous atteignons rapidement le lac du Schissrothried : Puis celui de Fischboedle : Après une pause pique-nique à la chaume de Kerbholz et la traversée sportive de la combe de l'Ammelthal nous débouchons au belvédère du Spitzkoepfe. La vue vers la vallée de la Wormsa est superbe 😀 La rando se poursuit par la montée au Honneck via la combe de Wormspel. Il reste encore de beaux névés de ce côté de la crête ! Nous parvenons ensuite au Honneck. Le panorama à 360° vaut la peine même si n'apercevons pas les Alpes 😄 Vue sur les névés de la combe de Wormspel ainsi que ceux du Kastelberg derrière : En redescendant au col de Schaferthal on retrouve un très beau panorama : On termine avec un petit chamois (ainsi qu'une part de tarte et une bonne bière) 😉 Finalement, près de 15 km en 5h30 environ et une belle découverte ! Le coin doit être superbe en automne et nous y retournerons certainement 😃
  23. 17 points
    Grand soleil en Nord Ardèche malgré de rares nuages. Fond de l'air toujours trop frais en raison du vent de Nord bien présent. La nature est en retard et moi aussi, j'ai plus d'un mois de retard sur le port du short au travail.
  24. 16 points
    On a pas eu un topic aussi actif depuis Février ( oui je me suis amusé à regarder 😅 ), apparemment tout le monde est en ébullition avec ces fortes chaleurs attendues sur le pays pour la semaine concernée. Signalons tout de même que nous sommes que Mercredi, l'incertitude est donc encore très importante, surtout au vue de la synoptique. A la rigueur, si ce n'était que des hautes pressions ça irait, mais là, il s'agit d'un minimum à tendance dépressionnaire, ce qui est un phénomène assez compliqué à prévoir dans ses déplacements ou encore sa position à l'heure actuelle. D'un point de vue général, le minimum actuellement calé sur la région du Québec, devrait subir un décrochage d'ici ces prochains jours, on observe déjà un dédoublement sur la partie Est du Québec . Une anomalie viendrait alors circuler dans une branche de jet orientée Nord-Nord-Ouest à Sud-Sud-Est, celle-ci irait donc tout droit vers les Açores. Ce courant jet présentant une intensité modérée, l'anomalie pourrait entamer un léger creusement, sans pour autant descendre en-dessous des 1000 hPa en raison d'une zone barocline peu importante et de l'absence d'une anomalie marquée en altitude. Elle devrait occasionner une poussée des hautes pressions Atlantique sur notre pays d'ici ce week-end, l'anticyclone viendrait alors se caler entre Allemagne et Scandinavie dans un premier temps. Désormais, intéressons-nous à la période concernée ( entre le début et milieu de semaine ). Sur l'Atlantique, avec la poussée d'une puissante dorsale liée à la remontée d'une dépression entre Canada et Groenland, l'anomalie se retrouve piégée dans une circulation fermée, avec la formation d'une barrière de hautes pressions entre Scandinavie et Atlantique Nord. Ce qui oblige l'anomalie à s'isoler dans un fond de talweg sous forme de cut-off ( l'air n'est pas assez froid en altitude pour parler de goutte-froide, elle est de -20°c à 500 hPa sur les dernières sorties ). Celle-ci, au vu de sont positionnement quasi stationnaire au large de nos côtes, devrait occasionner la mise en place d'un flux de Sud à Sud-Ouest très chaud sur une grande partie du pays, avec l'établissement d'une faible dorsale en altitude qui s'étire d'Afrique du Nord en mer du Nord. A partir du milieu de semaine, l'anomalie semble se combler progressivement avec une pression atmosphérique qui tend à grimper en sont centre, cela lié à l'anticyclone qui gagne en puissance plus au Nord, et qui a de plus en plus d'emprise sur l'anomalie. Ce qui devrait permettre à notre faible dorsale de s'étirer un peu plus au Nord et d'entamer une légère inclinaison vers l'Europe centrale. Pour la fin de période et donc pour le week-end, l'anomalie semble se diriger plus au Nord, allant ainsi se frotter contre la barrière anticyclonique, qui pourrait ne pas résister et ainsi céder. Le flux prendrait alors une courbure plus Ouest-Sud-Ouest, marquant ainsi un changement de temps, puisqu'un talweg pourrait approcher par nos côtes pour début Juillet ( hors topic mais intéressant de le préciser ). Les conséquences maintenant, qui ne sont pas à négliger étant donné que cette situation est perçue depuis plusieurs jours maintenant. Le pays devrait connaître une imposante et puissante advection chaude sur tout les niveaux à partir du tout début de semaine. Déjà, rien qu'entre Lundi et Mardi, on voit des températures jusqu'à 22-24°c à 850 hPa entre le Sud-Ouest et le grand Est, avec parfois 26-28°c entre Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Notons tout de même l'important gradient de température qui s'impose entre les côtes et l'Est du pays, avec parfois plus de 15°c de différence. Dans le milieu de semaine, le flux de Sud-Ouest semble gagner en puissance avec de l'air encore plus chaud remontant d'Afrique sur une large partie du pays, avec jusqu'à 26-28°c à 850 hPa, c'est dans le Nord-Ouest que la masse d'air serait moins chaude ( entre 10-16°c en basses-couches ). Pour la fin de semaine, l'air chaud semble se résorber doucement par l'Est alors que de l'air plus " agréable " pourrait envahir le pays par l'Ouest avec l'orientation du flux à l'Ouest-Sud-Ouest en fin d'échéance. Dés Lundi, les températures peuvent atteindre les 30-34°c sur une large partie du pays jusqu'à Mercredi. A partir de Mercredi justement, les températures peuvent atteindre les 36-38°c sur la moitié Est et Sud du pays jusqu'à Jeudi-Vendredi. Le Nord-Ouest pourrait bénéficier d'un temps légèrement moins chaud, avec des températures plus agréables, pouvant atteindre les 23-25°c. Entre le début et milieu de semaine, avec la remontée de plusieurs minimums, de nombreuses remontées pluvio-instables peuvent s'opérer au sein de l'important gradient thermique entre l'Ouest et l'Est. Les régions du Nord-Ouest et du Centre-Ouest semblent les plus concerner par ces remontées, il est encore trop loin pour l'affirmer, mais plusieurs dégradations orageuses pourraient alors s'opérer sur la moitié Ouest avant le retour d'un temps plus calme, malgré une humidité persistante sur l'Est du pays cette fois en fin de semaine. Reste à déterminer l'intensité de ces remontées pluvio-orageuses ( on en sera plus que d'ici ce week-end ). Deux exemples d'extrême avec Brest et Lyon sur les ensemblistes de GEFS. Notons le peu d'écart-type présent sur l'ensemble des perturbations jusqu'au 26-27 Juin. Quelques différences à noter sur le déterministe de CEP côté synoptique. On commence la semaine comme envisagée par GFS, mais dés le milieu de semaine, l'anomalie semble déjà être reprise par la circulation d'un talweg sur le proche Atlantique. Sur la moyenne, les températures sont un peu moins chaudes à 850 hPa avec 20-22°c, la barre des 24°c reste ancrée sur la Méditerranée, même si les régions autour du golfe du Lion peuvent être légèrement concernées, mais ça reste encore trop local à cette échelle. Le 0z de UKMO indique qu'il semble prendre le même chemin que GFS en tout début de période, à voir sur ces prochaines réactualisations. Demain et Vendredi, on aura déjà plus de précisions avec les sorties de ARPEGE et de UKMO sur une plus longue échéance. JMA et ICON s'accordent ensemble par rapport à l'intensité et à la localisation de ces fortes chaleurs, qui se concentreraient sur l'Est du pays avec jusqu'à 24°c à 850 hPa. GEM a tendance à rejoindre le scénario GFS avec des fortes chaleurs plus généralisées. Le mois de mai 1922 a été particulièrement riche en événements climatiques mais surtout connu pour sa vague de chaleur mémorable. Les températures relevées au cours de cet épisode de chaleur exceptionnel pour la saison talonnent celles relevées lors de certaines canicules estivales qu'a connu le pays. dans certaines villes du Sud-Ouest des températures maximales supérieures à 30°C pendant 12 jours consécutifs ! Parmi les records de chaleur encore inégalés à ce jour on note 35.4°C à Bordeaux (33 ), 34.8°C à Paris (75), 33.4°C à Toulouse (31), 32.5°C à Nancy (54), mais aussi 34.1°C à Bruxelles (Belgique). La situation synoptique envisagée ressemble de près au début de mois d'Août 1947. Dans le sud de la France, le pic de la canicule est atteint les 2 et 3 août, avec 40°C à Lyon et davantage encore plus au sud. Un peu plus récent, on a connu la fin du mois de Juin 2011, pas la même côté synoptique avec une dépression calée entre Grande-Bretagne et Islande, alors que 2 anticyclones étaient positionnés de part et d'autres de notre pays. La zone concernée par l'épisode de fortes chaleurs a concernée plus particulièrement le centre-est du pays, de l'Ardèche jusqu'à la Côte d'Or, où les températures maximales ont pu atteindre voire dépasser 38 degrés. Les valeurs maximales prévues dans le Nord-Est du pays (Île-de-France, Champagne-Ardenne, Lorraine) étaient de l'ordre 33 à 36 degrés. Une vague de chaleur a également concernée notre pays au début du mois de Juillet 2015, avec des températures jusqu'à 24-26°c à 850 hPa pendant plusieurs jours. Plus qu'à garder un oeil sur tout ça et suivre l'évolution des prochaines réactualisations. Mais il est bien probable de connaître une période de très fortes chaleurs pour la fin du mois, entre la moitié Sud et Est du pays pendant au moins 5-6 jours.
  25. 16 points
    Les dégâts collatéraux de la victoire de Clermont Toulouse samedi dernier se font encore sentir manifestement. Belle journée aujourd'hui, ciel absolument bleu, températures élevées (27°C) mais agréables en fin de journée : 21°C actu. Petite promenade digestives pour écouter les zoziaux au bord de l'étang de la Gravière. Il aurait bien besoin d'une petite coupe celui-là :
  26. 16 points
    Salut la compagnie, sacré journée ou comme par hasard je me suis trouvé sou l'orage le plus fort de France du jour. En effet posté du coté de Tain-l'Hermitage les dégâts sont considérable du coté de Romans/Isère (26). Juste une pour vous faire saliver la suite sur ma page et photolive et prochainement dans un topic dédié Coté pluie et bien je fait le plein encore 9.6mm pour le passage orageux suite au 40.2mm de la journée et nuit d'hier. Ce mois de juin affiche 88.9mm.
  27. 16 points
    Quelle journée dites moi ! J'en ai épuisé mon stock de smileys ! Merci en tous cas à tout le monde pour le suivi de cet orage. Vers 17h, enfin l'accalmie ! et illico : petite sortie avec les toutous, question d'admirer la Toscane Auvergnate après la pluie entre Billom et Tinlhat (tx 15°C) Enfin dehors !!
  28. 16 points
    40.1°C à Ajaccio ! 3ème valeur absolue. 33.7°C à Sartène moins foehnée cette fois...
  29. 16 points
    En photos au smartphone : Sur le GR42, les flaques constituaient des pièges à pollens : Vu depuis la Madone, le bourg de Rochetaillée prêt à se faire engloutir par le plafond nuageux en provenance du Nord : Depuis mon message précédent, toujours dans le brouillard, sous la pluie (faible et fine) et un courant d'air frisquet (on vient de passer sous les 10°C).
  30. 16 points
    Bonsoir à tous, peu présent depuis le début de semaine et pour cause la famille s'est en agrandi Mardi matin aux aurores avec la venu d'une petite princesse. Fait marquant, elle a trouvé le moyen de pointer le bout de son nez le même jour que ça mère, de ce fait je n'est plus d'excuse d'oublier l’anniversaire de madame 😅 Autrement pour en revenir à la météo se fût une belle journée un peu frisquet sur le matin avec 8.8°C en Tn suite au front la veille et au 4.5mm tombé durant la nuit. Coté vent c'est encore très calme loin de l'ambiance "Thoupiesque" C'est quand ton anniversaire car je verrai bien un bon petit anémo connecté sur ta propriétés 😍
  31. 16 points
    La boucle va se boucler pour ce mois de mai bien frais, en regardant la base climato de Tence sur infoclimat depuis 2014, il s'agit du 1er mois de mai concernant les températures minimales et le 6 ème concernant les températures maximales (dernier sur toutes les lignes). Cependant il devrait se finir avec une belle remontée des températures, les 25°C semblent être jouables pour ce week-end. Aujourd'hui, petite amélioration, Tx de 15.3°C accompagné d'un vent de Nord (bien présent durant ce mois-ci). La veste était bien supportable par moments au Mont Felletin ( sud du Pilat entre Riotord et St Bonnet le Froid). J'en ai profité pour prendre quelques photos.
  32. 16 points
    De retour d'une excursion avec des étudiants en météorologie du Prof. Manfred Dorninger de l'Université de Vienne. Nous avons passé deux jours dans l'Alpstein et le premier jour, nous avons examiné de plus près les localités des phénomènes éoliens (Laseyer-Rotor --> https://www.schweizerbart.de/content/papers/download/88250 ainsi que Brülisau, ici nous avons la plus haute fréquence de foehn en Suisse avec des intensités jusqu'à 185 km/h à une altitude de seulement 900 m --> https://www.youtube.com/watch?v=SL-2reAVOfc). Malheureusement, le temps était très mauvais et il pleuvait presque constamment les deux jours.... Hors sujet en ce qui concerne les lacs d'air froid, je m'excuse et peu à peu on s'approche du sujet.... En route vers le Sämtisersee, nous avons croisé le Hexenwäldli (bois de sorcières), l'une des lentilles de pergélisol les plus basses des Alpes suisses (~1200m). Les épicéas sont plus petits qu'un sapin de Noël typique, très noueux et le diamètre du tronc n'est que de quelques centimètres. Cependant, certains de ces arbres ont plus de 100 ans ! Directement sous la surface, nous avons pu déterminer une température de -2 °C à l'aide de photographies thermographiques: Au Sämtisersee même, nous avons effectué des mesures pendant la nuit et déterminé le profil de température - mais à cause du mauvais temps, il n'y a pas eu d'inversion. Hier, nous étions à Hintergräppelen. Les données en temps réel manquantes l'indiquaient déjà la semaine dernière : Les fortes précipitations et la fonte des neiges qui en a résulté ont causé l'accumulation d'un lac temporaire dans la dépression. La limite est clairement visible en raison de la limite inférieure de la neige : Comme les données sont revenues entre-temps, on peut supposer que ce capteur n'était pas sous l'eau, mais que la faible distance qui le séparait de la surface de l'eau réduisait le rayonnement du signal. Cependant, lorsque j'ai ouvert le boîtier dans lequel l'enregistreur est monté, une montée d'eau s'est produite - le boîtier doit être complètement rempli d'eau pendant des jours.... En ce qui concerne les données, le pire était à craindre, mais quel miracle : les données pouvaient être lues sans problème et l'enregistreur fonctionne parfaitement ! Grâce à l'aide active des étudiants et du professeur Dorninger, nous avons pu retendre et réparer la station (la pression de la neige a plié le mât et le poids de la neige sur les haubans a fait pénétrer le manchon au sol sur environ 20 cm pendant l'hiver - je dois penser à mieux...) et maintenant la station est revenue comme elle devrait être: Les discussions avec les étudiants ainsi qu'avec l'un des experts de la recherche sur les lacs d'air froid (professeur Dorninger effectue les mesures dans le Grünloch) ont été passionnantes. Il connaissait les activités des chercheurs en loisirs en Italie et en Slovénie, mais ne savait pas qu'il y avait aussi diverses activités en cours en France, Espagne, Hongrie, Roumanie et Belgique. Nous avons convenu qu'un séminair sur le sujet serait très intéressant - l'idée doit encore être développée, mais si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à me contacter par mail ou par message personnel via le forum. Je n'ai pris que quelques photos pendant l'excursion, peut-être que j'en aurai d'autres des autres participants......
  33. 16 points
    Il aura fallu attendre les environs de 17h pour observer les premières éclaircies sur ma position. Ce matin 2,5/3mm dans le pluvio. En allant relever ce dernier, on marchait presque à chaque pas sur des escargots de Bourgogne. Au smartphone : Cet après-midi, à défaut de soleil, je suis allé trouver de la couleur sur le terrain autour de la maison. Au réflex : Une fleur sauvage de Centaurée des montagnes : Une fleur sauvage de Fraise des bois : Une fleur du jardin, celle de la Ciboulette : Moins sauvage, l'intérieur d'un Iris ornemental : A noter également de nombreuses jeunes pousses d'arbres (plus que les autres années je trouve), ci-dessous de Châtaigner : J'aurai pu rajouter celles du Sorbier des oiseleurs, du Hêtre commun, de l'Erable Sycomore, de l'Alisier blanc, du Bouleau verruqueux, du Chêne pubescent, etc. J'aime même trouvé une pousse de Genêt purgatif sur une zone rupestre. Ce soir sous un ciel étoilé le thermomètre entame sa baisse : +8,6°C à 22h30.
  34. 16 points
    Enfin une journée printanière ensoleillée (après une succession de journées printanières pluvieuses et nuageuses). Le ciel s'est dégagé en cours de matinée et les Tx sont montées à 16,8°C dans l'après-midi. Balade au château le matin, dans le gris encore humide donc. Le propriétaire a posé à l'entrée ce joli panneau. Je m'abstiens de copier coller la photo, pour la raison que je ne veux pas créer d'ennui, mais ceux que ça intéressent liront ce que j'en pense dans le commentaire de la photo ici : https://www.flickr.com/photos/danahilliot/47901956721/in/dateposted-public/ Bref, ça commence à être sérieusement la jungle au château, à ce rythme.. on n'est pas prêt d'y organiser des visites (et on m'a confié que les travaux de restauration entamés (la tour en contrebas tu t'en souviens @Fanfoe63 elle est entourée d'échafaudage, ça fait des années qu'il y sont, rongés par les ronces) il y a quelques années, avaient été tout simplement laissés en plan.. si quelqu'un a une connaissance dans les monuments historiques, je cherche un contact là..) L'après-midi, il faisait grand beau : balade aux étangs (autre propriété privée, mais le propriétaire est beaucoup plus sympa). Ça fleurit et resplendit : Et les eaux sont bien montées cette fois-ci : Charmante bâtisse pour finir avec le détail qui tue (elle était vide hein) Sinon, tique assez gonflée arrachée derrière la queue de Capou, à sa base, que je n'avais pas vue. Le Loulou me semblait assez patraque après sa sortie du soir. On va surveiller ça de près, et si ne va pas, direct aux urgences véto demain matin.. Je croise les doigts. (EDIT : en fait ça a l'air d'aller.. il a même joué un peu avec Iris à l'instant, et semble avoir retrouvé la pêche - mais bon, avec ces bestioles les tiques on ne sait jamais : je ne sais pas depuis combien de temps elle était accrochée, d'où mes appréhensions)
  35. 15 points
    Bonjour journée d'hier bien printanière et celle d’aujourd’hui à un gout d'été. Tx de 29.6°C sous un ciel laiteux et une petite brise de Sud. A présent le ciel se troue pour laisser entrevoir le ciel bleu Ta 26.6°C. "Petit" panorama d'hier soir en direction du Vercors depuis les coteaux Ardéchois. Quand je dit petit en vérité ce pano est composé de 46 images. Dimension original 15392x8296px sois un total de 127 692 032‬ pixel de quoi en faire une tapisserie pour un hangars?🤣 Photolive.
  36. 15 points
    Superbe arcus sur la gacilly est 56! Impressionnant avant l'arrivée de la cellule orageuse. Désolé qualité téléphone pour l'image.
  37. 15 points
    Je crois qu'il est nécessaire de rappeler tout le monde à l'ordre ce soir, puisque ces cartes semblent faire réagir tout le monde, et pas dans le bon sens ... Pour les prochains messages, il va falloir faire preuve d'une chose importante : l’objectivité ! Ce qui signifie de parler au conditionnel, de comparer plusieurs modèles et plusieurs sorties, bref de faire une analyse qui va permettre de faire avancer la prévision. Car là on a déjà droit au combat entre les estivophiles qui s'excitent en parlant de record national et de Jean Jouzel à l'aide d'une seule carte à J+10 comme si l'évènement était acquis, et à l'inverse des hivernophiles qui affirment avec certitude que la synoptique est impossible à mettre en place mais sans aucune argumentation derrière... Bref, reprenez-vous s'il vous plait !
  38. 15 points
    je viens de rencontrer une bande de motards à la boulangerie des baraques, on peut y boire le café, eux cassaient une ch'tite croûte, ils m'ont demandé si j'étais du coin car ils vont à Villefort (48) je leur ai montré le radar d'IC ...vous auriez vu leurs tronches on s'amuse comme on peut en retraite... pluie modéré, parfois plus soutenue depuis 10h00, 5,4mm en 1h. Ta 13,6° vent SSE.
  39. 15 points
    En effet, Treize avait bien besoin d'un petit rappel conceptuel 😀
  40. 15 points
    Bonsoir, Quand on fait le tour des modèles et de leurs moyennes respectives, on pressent une semaine dominée par un flux de Sud-ouest, plus ou moins dynamique selon les journées, globalement assez chaud à chaud, mais parfois, franchement chaud sur le Sud du pays et, le Sud-ouest. L'atmosphère pourrait être cependant " plus tempérée " dans ce type de synoptique sur une partie de la moitié Nord, sans risque de fortes chaleurs a priori et dans l'état actuel des projections. Dans ce courant de Sud-ouest qui serait " assez souvent moite et lourd " selon les secteurs, on repère facilement dans les champs de pression à Z500, l'apparition avec plus ou moins de récurrence, de ces fameuses zones bien connues généralement durant la saison estivale, entourée par du 1015 hpa, relatif en général au creusement dans le flux de minimums dépressionnaire en surface, couplés à un jet plus ou moins vigoureux. Sans grande surprise, on sent vite que ça pourrait parfois tourner à l'orage au gré des journées et des régions, avec possiblement... les fameuses bouffées orageuses présentes généralement sur l'axe principal, allant du SO au NE, mais pas que bien entendu. Concernant ce coup de chaud à venir (bien plus sensible au Sud, qu'au Nord), sa durée mais aussi son intensité, découlera forcément de la persistance de ce flux de secteur Sud-ouest et de la capacité des talwegs ou GF à s'enfoncer aléatoirement dans cette sorte de " cuvette " qui se sera crée en début de semaine, sur le proche atlantique, avec une tendance à vouloir s'abaisser (s'enfoncer) jusqu'aux Açores. Tant qu'il y aura une alimentation constante en BP en tous genres, constamment comme attirées dans cette zone, la chaleur, souvent moite et parfois orageuse pourrait se maintenir, un peu comme comme au travers d'une sorte de nouvelle récurrence, avec un flux gardant quasiment la même composante. En tout cas, le dernier CEP 12z illustre bien tout cela et je trouve qu'il est le plus " insistant " des modèles depuis quelques mises à jour, sur la survenue d'un contexte estival, chaud et donc potentiellement orageux, avec une certaine durée (restant largement à confirmer) : Et étant donné donné que les grosses chaleurs, pour ne pas dire le chalumeau, seraient en position entre l'Afrique et la péninsule ibérique une grande partie de la semaine du topic, le moindre " coup de levier " sera forcément propice à envoyer les effluves bouillonnantes de la marmite, déborder avec une certaine facilité, sur une partie du pays du moins. Il en va s'en dire que le " coup de chaud " évoqué par MF est bien réaliste, en tout cas à l'heure actuelle et hors nouvelle évolution. Une bouffée de chaleur, sans doute tout autant voire plus intense que la dernière et, certainement un peu plus durable a priori. Après, on sent que ça reste quand même fragile dans un certain sens et dans les grandes lignes, sans vaste AA bien déployé sur l'Europe et sans " big " dorsale ornée de rouge à Z500 (mais pas que) envahissant le pays et au-delà, donc, rien n'est vraiment certain du moins concernant la durée de ce très probable épisode estival.
  41. 15 points
    Comme prévu les clichés. J'étais postée à la tour panoramique de Moncalou à la frontière Dordogne/Lot. Je gardais espoir mais je commençais quand même à me poser des questions...Je me suis dit que quand je bougeais de ma position initiale, j'arrivais trop à l'arrache sur un nouveau spot, ou bien j'en trouvais pas, et généralement il y avait le plus gros sur ma position initiale. Alors je n'ai pas bougé et j'ai mangé mon sandwich jambon-fromage, qui a fait venir les orages 🤭 Bon à savoir pour tous les chasseurs ici présents ! Beaucoup d'éléments permettent de pencher pour une supercellule : - Signature radar en arc - Déviation du flux : Nord-Est alors que le multicellulaire remontait plein Nord - Cisaillements de direction largement visibles à son arrivée : flux de Sud-Ouest pour l'arcus à sa base, flux de Nord-Est à l'étage moyen - Grêle (autour de 2 cm) au début des précipitations en regagnant la voiture - Structure assez typique et de nombreuses décharges intra-nuageuses assez puissantes A l'avant : Bon ça commençait à vraiment souffler et se rapprocher dangereusement. Je redescends et me place dans les vignes "jusqu'à ce que la pluie arrive". J'avais à peine lancé la pose que je me prends de la grêle et doit replier. Je connaîtrais une grosse douche avec pas mal de vent, juste le temps de regagner la voiture et de la déplacer afin d'avoir une vue plus dégagée vers les rangs de vigne. Ça se calme niveau pluie et il tombe de sacrés bidules électriques encore proches, donc je commence depuis le coffre de la voiture...Sans avoir pris le temps d'essuyer l'objectif Le ciel s'éclaircissait temporairement, mais il m'a fallu être réactive car quelques minutes plus tard, les altocumulus de la deuxième salve orageuse envahissait déjà le ciel par le Sud-Ouest. La deuxième salve sera finalement décevante car il y aura beaucoup de crasse qui cachera l'activité électrique. Vers minuit je décide donc de rentrer et à mi-chemin je retrouverai des trombes d'eau...Qui dureront au-delà de 2h du matin lors de mon endormissement ^^
  42. 15 points
    12°C dans l'Orne, 34°C dans le Bas Rhin mercredi pm: ça promet!
  43. 15 points
    Promenade au bord du Madet ce jeudi. Pendant que la mauzunoise enregistrait oiseaux et rivière avec son matériel de captation sonore, et que les toutous vaquaient à leurs occupations de toutous, je photographiais afin d'essayer de trouver une illustration adéquate pour mon bouquin à paraître : "L'Émancipation des domestiques". Douceur en sous-bois, autour de 18°C et ciel couvert - le soleil n'est pas encore pour aujourd'hui.. Une rencontre sur le sentier :
  44. 15 points
    Plantation de quelques pétunias hier (par manque de temps je plante que du très classique en fleurs ici, avec surtout des oeillets d'Inde, dipladénias... J'ai semé mi-avril des cosmos bipinnatus et sulphuréus mélangés à des zinnias et bleuets pour faire une sorte de jachère fleurie: on verra bien le résultat!). A peine fini, l'équipe de contrôleurs des travaux finis est arrivée du ciel, comme c'est le cas régulièrement: Madame, Monsieur et l'amant La femelle est la moins farouche et se laisse approchée à 30cm. Bon bain dans le bassin... Trouvez l'intrus Et avant de repartir, une bonne chasse sous les arbustes pour se gaver d'escargots, limaces et autres gastéropodes indésirables dans le jardin! C'est tout de même mieux qu'un insecticide, non? Bonne journée.
  45. 15 points
    Bonsoir Ben va falloir vous y mettre pour remonter le thermomètre d’ici ce WE (On rentre) ! Sinon pas vraiment d’eau visiblement en Beaumontie.... contourné comme souvent ! Hé oui le Miodet transporte un peu de trucs suspects. D’ailleurs mon grand père y pêchait la truite (déjà évoqué). Vincent y’a aussi des mines à Auzelles ... Pour les vairons y’en avait plein le Couzon au Salet dans ma jeunesse .... mais plus maintenant ... (idem truites) Sinon hier Easy toujours dans l’eau mais plus calme ! Et nous on a surfé ... (mon futur pseudo Brice63 😁) Aujourd’hui plus calme car genou en vrac (trop de sport je vous dit !) Allez hop apéro et bonne soirée !
  46. 15 points
    Si on résume globalement la tendance pour la semaine du topic : - Flux d'Ouest-nord-ouest ou de Nord-ouest, de plus en plus à courbure anticyclonique en première partie de semaine, puis devenant de plus en plus franchement anticyclonique en allant vers la fin de semaine, avec l'arrivée progressive d'une véritable pulsion s'élevant peu à peu par l'Afrique et la péninsule ibérique, laquelle sera chargée de plus en plus en air chaud, notamment et principalement pour le week-end prochain. Un temps partiellement nuageux à prévoir donc lundi, au gré des régions, avec parfois de belles éclaircies surtout vers le Nord-ouest et vers le quart Sud-est, mais aussi un risque de quelques petites pluies ou ondées au cours de la journée, surtout sur un axe Sud-ouest --> Nord-est (peut-être agrémentées d'un ou deux coups de tonnerre pour le détail), sous un ciel bien chargé. Un peu le même scénario vers la région PACA et en Corse... Mardi : installation probable d'un ciel de traîne au cours de la journée, à peu près sur les 3/4 de la moitié Nord du pays, apportant nuages, éclaircies et averses par endroits, selon les régions et les moments de la journée, probablement sonorisées de quelques coups de tonnerre çà et là. Un petit quart Nord-ouest pouvant rester à l'abri de cette agitation, mais aussi une moitié Sud peut-être jusqu'en seconde partie d'après-midi, avant une progression de celle-ci, vers le Sud, mais tout en perdant de l'activité et fréquence, en terme de précipitations. Risque de quelques ondées orageuses aussi, vers les Alpes du Sud (plutôt par évolution diurne) et sur la montagne corse. Mercredi : on commencera à sentir les effets de l'arrivée de l’anticyclone par l'Ouest, avec un net assèchement de la masse d'air et une légère hausse des températures surtout maximales (que je signale pour le détail, car non significative), notamment dans l'intérieur du pays par rapport à la veille (hormis dans le Sud-est et près de la grande bleue où il continuera d'y faire, assez chaud). Côté temps, plutôt assez beau à peu nuageux si je fais une moyenne sur la journée, ceci après la désagrégation des résidus nuageux matinaux, positionnés sur un axe allant du Sud-ouest au Nord-est (sous la forme de nuages bas, je pense). Cependant, il sera à noter encore un certain risque d'ondées entre le Jura et le Nord des Alpes, jusqu'aux confins de l'Isère avec peut-être un ou deux coups de tonnerre, pour le détail. Peut-être aussi, un léger risque d'une ou deux toutes petites ondées résiduelles, vers l'extrême Nord, près des Pyrénées et sur la montagne corse, mais vraiment rien de bien méchant. Jeudi : calme et sec sur une large moitié Sud et beaucoup plus nuageux sur une grande partie de la moitié Nord, avec un petit passage perturbé, possiblement sous la forme de quelques pluies faibles ou ondées passagères, principalement des Hauts-de-France et de l'IDF à la région Grand-Est, tout en débordant peut-être vers la Bourgogne-Franche-Comté, mais ceci restant à confirmer et à affiner, compte tenu de l'échéance. Une modeste dégradation peu notable je pense, se faisant dans un air relativement doux, malgré la composante du flux et la présence d'un ciel très chargé, tandis que partout ailleurs, le mercure n'évoluera pas beaucoup, voire sera temporairement en légère baisse là où il y aura des nuages, tout en restant toujours plus réchauffé, vers le quart Sud-est. Vendredi : peut-être encore, l'occurrence d'un petit passage franchement nuageux et faiblement perturbé, quasiment pour les mêmes régions et secteurs que la veille, mais je parierais sur quelques petites pluies, bruines ou ondées peu marquées et dispersées, tandis que plus à l'Ouest et au Sud surtout, la hausse des champs de pression et de l'assèchement de la masse d'air se fera nettement sentir en journée, avec un temps beau à peu nuageux en moyenne et, une hausse des températures, surtout maximales, par la moitié Sud, surtout à partir du Sud-ouest où les 25°c seront possiblement dépassés (et encore plus largement dans le Sud-est), mais on sentira peu à peu cet air de plus en plus réchauffé, envahir le reste de nos régions, en marge et à l'arrière de la dernière petite perturbation. Ensuite, c'est un week-end, beau, chaud et donc clairement à estival à attendre sur notre pays, sans trop de doutes malgré l'échéance, avec des températures évidemment chaudes pour un grande nombre de régions, devenant franchement réchauffées, surtout pour le Sud et le Sud-ouest, donc largement au-dessus des normes, avec sans doute la barre des 30°c atteinte dimanche, vers le Sud de la Nouvelle-Aquitaine. Peut-être une petite évolution orageuse pour le Sud des Alpes dimanche, ce qui ne serait pas étonnant, mais ça reste du domaine de l'hypothèse.
  47. 15 points
    tao, pour la petite histoire, ce train "Perpignan-Rungis" devait être supprimé dès cet été et remplacé par une cinquantaine de camions (vive l'écologie!), mais finalement, il est en sursis jusqu'à fin 2019. Un projet de transport ferroviaire des camions sur le train Barcelone-Rungis via Perpignan est à l'étude . Pour les fenouils, tu as certainement raison. C'est la première année que j'en cultive, je comptais les semer en godets au mois de mars pour les replanter en mai, sauf que j'ai manqué de temps et j'ai donc tenté un semis directement en place. Je ferai mieux l'année prochaine! dourts, un peu trop sableux malheureusement, la terre sèche de peur et ne retient pas l'humidité. Elle manque aussi de matières organiques, d'où l'idée d'avoir un peu de céréales à paille histoire de l'enrichir un peu en l'enfouissant. aMeR77, merci, et oui je travaille à côté, dans... les fruits et légumes (si vous habitez à l'ouest d'une ligne Reims-Carcassonne en gros, et que vous avez un magasin G*and F*ais près de chez vous, ils sont passés par mes collègues et moi). En surface cultivée, il y a environ 4500m² autour de la maison. Mes parents étaient arboriculteurs et n'ayant pas repris l'exploitation, il reste encore 2,5Ha en friches, que j'entretien juste histoire de ne pas être envahi par les ronciers. Bien sur que si, j'ai des employés, sans eux je n'y arriverai pas! Mais je leur offre juste le gîte et le couvert, avec un peu de coquelicots et de moutarde, en ce moment: C'est aussi l'intérêt d'avoir des céréales, car les coquelicots sauvages se plaisent dedans, ce que l'on ne voit plus de nos jours dans les champs, à force de desherber à tout va. Quand on laisse la nature tranquille, elle retrouve vite ses droits. Cela aurait pû etre "la cigale et la fourmi", mais je n'ai pas (encore?) de cigale ici! Bon dimanche à tous!
  48. 15 points
    Bonjour, voilà ce qu'il se passe quand on a oublié de mettre le: Ciel gris, pas vraiment menaçant, Ta: 18.7 °C et léger vent de nord-est.
  49. 15 points
    Bonjour, La fraîcheur printanière ralentit la fonte des névés. Malgré un enneigement banal cet hiver, hier, il restait encore 45 cm de neige au jalon à 1700 m en face nord du Puy Ferrand, soit la 3ème valeur la plus élevée après 2013 et 2010 (période de référence 2004-19). On observe aussi quelques névés résiduels ici dans le Cézallier vers 1400 - 1500 m : Le temps des orchidées et des jonquilles, en attendant celui des narcisses... Le sens de l'accueil au Lac d'En Haut de la Godivelle (pour faire écho aux messages de Vincent / @un_Mauzunois sur ce sujet): Bonne soirée
  50. 15 points
    Bonsoir,de belles éclaircies et quelques passages nuageux avec des gouttes par moment. tx de 18° c ta de 13° c Les dernières morilles de la saison !
This leaderboard is set to Paris/GMT+02:00
×
×
  • Create New...