Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 16/01/2019 dans toutes les zones

  1. 56 points
    un hivernophile qui attendait la stabilitè des modeles
  2. 55 points
    Grosse avancée de GEFS ce soir qui jusqu'à ce midi proposait encore des scénarios de mise en place rapide d'un flux d'ouest sans aucun déferlement Arctique sur nous, rappelons-le. Pour être un peu basique et faire des raccourcis, ça donnait ça sur le plancher des vaches en données brutes (T2M) sur Paris avec des scénarios doux voire très doux: Ce soir exit ces scenarios! le T2M a pris une bonne claque avec un moyenne sous les 0°C pour 2 à 3 jours (à ne pas prendre au pied de la lettre, hein) La descente Arctique devrait donc nous atteindre c'est quasi inévitable. Sa trajectoire sera déterminante pour savoir quelle régions seront concernées par un épisode hivernal. Pour l'instant, il est clairement trop tôt pour se prononcer mais toutes les régions sont potentiellement concernées. La question de la durée de cet épisode froid ce pose également. De ce point de vue, on remarque encore une fois que la puissance et la trajectoire du déferlement sont importantes par rapport à cette situation. Les 3 derniers runs GFS sont riches d'enseignement quant à l'importance de sa puissance et de sa vitesse lorsqu'on se focalise sur le jet de NNO qui en serait à l'origine. On remarque au fil des runs qu'il devient plus puissant et surtout que le max de puissance a tendance à s'étendre vers le sud de runs en runs à 156 h (par exemple). Sud GB ce matin (0z GFS), du sud Islande à sud GB ce midi (GFS0z) et Sud Islande et Ouest Bretagne ce soir: L'autre élément déterminant concernant ce talweg Groenlandais concerne sa trajectoire, en fonction de celle-ci sa capacité sera plus ou moins grande à soulever des anomalies positives de tourbillon subtropical vers la Mer de Norvège. Cet isolement ouvrirait les horizons pour que l'ondulation à l'arrière s'amplifie par la suite dans ce secteur. Le CEP est un des modèles les plus prometteurs en ce sens: Pour autant, l'amplification n'est pas parfaite ensuite puisque le blocage naissant a tendance à partir haut en latitude sur la fin du run mais c'est anecdotique pour le moment. On remarque d'ailleurs à nouveau que le talweg Groenlandais rompt avec le vortex polaire, ce qui a aussi son importance quant à la mise en place d'un éventuel blocage. En tous cas, on flirte souvent avec un blocage hivernal sur pas mal de modélisations ce soir avec un caractère atypique sur les éléments qui en seraient à l'origine. Effectivement, l'ondulation initiale pourrait être assez modeste au moment du déferlement d'où une importance accrue des éléments aval de ce phénomène. Le scénario 4 GEFS est un des scénarios les plus hivernaux du panel (le jaune qui descend à -10°C sur les T2M de Paris au-dessus ), il propose lui aussi une ondulation initiale faible mais un isolement important en Mer de Norvège, un jet de NO qui descend jusqu'en méditerranée et une rupture franche du talweg Groenlandais: Ce type de scénario est minoritaire pour le moment mais il est à garder à l'esprit car plusieurs modèles se rapprochent de cette projection .
  3. 47 points
    Nasa c'est aussi fiable que les prévisions 365 jours de LCM
  4. 37 points
    Je sens qu'on va demander le ban de Ciel d'encre si CEP ne sauve pas les meubles car pour les autres... Sans quoi il sera je pense directement responsable du fiasco probable de l'hiver 18/19. Balancer un modèle brésilien pour nous porter la poisse on avait encore jamais osé manifester un tel mépris pour la classe populaire d'IC !
  5. 31 points
  6. 31 points
    On aurait quand même envie de se pencher discrètement à l'oreille de CEP et de lui dire "Gros mytho...çà va commencer à se voir là...tu abuses"
  7. 30 points
  8. 29 points
    C'est oublier un peu vite le modèle brésilien, préféré de Ciel d'encre, qui a retourné sa veste depuis deux jours, si ça c'est pas de l'info !
  9. 28 points
  10. 26 points
    Bon bah mon inconscient m'a réveillé et je regrette pas GEM rallie GFS et de quelle manière : GEM: Et le copain...: Là allez pas me dire GEM il est en shutdown unh. Cette franche amélioration s'explique par le fait quà 96h le décrochement est beaucoup plus massif et à l'est. En étant plus à l'est en haute latitude il fait remonter une grande quantité de haut pression vers l'Islande-nord est RU. De ce fait derrière la pulsion est superbe pour un blocage net. Ça confirme encore un peu plus le fait que plus la coulée est belle, plus le blocage est beau ensuite. Attention tout de même que ce décrochage ne se décale pas trop à l'est là haut et des décalages ouest restent possible. UKMO par exemple reste encore sceptique même s'il s'améliore par rapport à son 12z, on est à deux doigts d'un ralliement des HPs là haut avec une realimentation qui arrive. Il place l'anomalie d'HP très haute je trouve preuve qu'il a du mal avec ces petites anomalies. Ça aurait peut être bien tourné, mais vite dur de savoir comment il aurait géré : ICON s'améliore durement aussi, ça a du mal à tourner au blocage solide mais il vient de loin: GFS// semble fortement s'améliore fortement aussi à voir la suite : Bon et doux réveil à tous
  11. 26 points
    Salut, je te conseille une relecture attentive du forum de certains hivers .
  12. 25 points
    La masse d’air chez GFS ne va pas chercher loin : -05 à -10° à 850hpa. Oui mais... c’est une sortie très humide dans un premier temps, neigeuse pour bon nombre de régions et un temps plus sec avec la dissipation de la dépression. Ça nous laisse en flux continental et dans ces conditions, malgré une masse d’air modérément froide, ça pourrait être un scénario à vague de froid sur sols enneigés. Je ne commente que cette sortie sans dire si le scénario sera le bon mais je devance certaines et certains : pas besoin d’un -15° à 850hpa pour avoir très froid. Ce thalweg s’il se met vraiment en place a du potentiel
  13. 24 points
    Attention à ne pas tirer de conclusions trop hâtives notamment concernant le placement potentiel de la dépression méditerranéenne. On peut le dire aujourd'hui la coulée froide est assurée, ce qui reste à définir reste le placement du creusement, seulement ensuite il sera possible de se plonger un peu plus dans les détails. Sur les sorties de ce matin on a une tendance à un léger décalage à l'Est il est vrai ce qui engendrerait un creusement assez explosif dans la zone suivante : Il semble donc pour le moment exclu un creusement dans le Golfe du Lion, exclu donc le risque de grosse advection douce pour PACA. Maintenant reste à savoir où le creusement va se placer exactement, c'est ce qui déterminera des perspectives humides généralisées ou non. Pour le moment sur les mailles larges nous avons des creusements assez massifs et surtout très étendus, notamment sur GFS qui est le modèle qui creuse le plus et qui envoi la dépression le plus à l'Est -> conséquence le pourtour méditerranéen se retrouve sous un risque de Mistral asséchant la masse d'air. Pourtant il est dur de se baser sur ce run pour établir une tendance, d'une part car la dépression file bien trop à l'Est un peu vite mais également car la plupart des autres modèles voient le creusement stagner dans le Golfe de Gênes, ce qui est statistiquement plus "logique". Il est encore tôt pour définir des régions plus à risque que d'autres, à la limite vu la synoptique générale Est PACA et Corse semblent les mieux placés à l'heure actuelle mais tout le pourtour possède un risque de neige à un moment ou un autre, ce qui est intéressant aujourd'hui c'est que non seulement le froid semble assuré mais il est même renforcé au fil des runs. Alors froid sec ou chutes de neige ? Difficile de savoir pour le moment, si les centres d'actions restent dans cette dynamique plusieurs paramètres vont être déterminants : - Le placement exact du creusement principal : *à l'Ouest de la Corse => perspectives humides pour tout le pourtour mais plus particulièrement pour PACA mais attention au risque d'advection douce *Entre Corse et continent => PACA et particulièrement Est PACA en ligne de mire, la situation parfaite pour la CA avec une petite orgie neigeuse à la clef *Dans le Golfe de Gênes => Corse en ligne de mire et dans une moindre mesure la CA par retour d'Est dont la puissance resterait à définir 1 ou 2 jours avant, risque de Mistral pour le reste du pourtour *Italie du Nord => Bien plus sec pour tout le monde mais attention au risque de creusement secondaire dans le Golfe de Gênes - La puissance du creusement : Plus le creusement sera puissant plus les isobares seront resserrés et plus le risque de vent asséchant la masse d'air sera présent comme c'est le cas sur le 06z de GFS. - Le risque de creusement(s) secondaire(s) dans ce vaste système dépressionnaire : Nous nous basons pour le moment sur des mailles larges qui n'arrivent pas à appréhender les effets météorologiques et topographiques locaux, on sait combien le risque de creusement secondaire est important lors de descentes froides sur une méditerranée encore "douce" particulièrement en mer Ligure. On sait également combien un creusement secondaire peut changer la donne niveau précipitations, même si le creusement principal se situe en Vénétie, un creusement secondaire n'est pas exclu compte tenu du vaste système dépressionnaire mis en jeu. Enfin bref, tout ça pour dire que la situation est encore magnifique aujourd'hui et que le froid et le changement de temps semblent bel et bien assurés, il faudra affiner dans les prochains jours notamment grâce aux mailles fines mais synoptiquement parlant c'est beau, d'autant plus que comme expliqué au-dessus, il y a encore beaucoup de paramètres plus locaux qu'on ne voit pas. D'après les dernières sorties il semble tout de même que PACA et Corse soient, POUR LE MOMENT, les plus à risque pour voir l'or blanc.
  14. 24 points
  15. 22 points
    Bonjour à tous! J'habite depuis 3 ans à Albertville, (Savoie). Je viens d'Espagne et j'ai la chance de pouvoir profiter de cette région et surtout de me balader avec mon appareil photo dans les Alpes du Nord. Voici quelques clichées faites pendant les quatre saisons. C'est vraiment un paradis de lacs de montagne, faune et flore. Coucher de soleil au lac Guichard. Au fond les Aiguilles D'Arves, Savoie. On aime se balader dans la Chaîne du Mont Blanc surtout en automne et en été. Voici un lever de soleil face au lac de Cheserys pendant l'été 2017 La photographie nocturne est notre passion et cet été on a réussi a grimper jusqu'à le refuge de couvercle, situé à 2700 mètres avec des vues imprenables sur les glacier de Leschaux et la Mer de Glace. On a fait un panorama de plusieurs photos de la Voie Lactée depuis le refuge. Nous pouvons admirer les planètes Mars,Ssaturne et Júpiter. Cet automne on a pu voir les effets de la sécheresse ici en Savoie. Ici un photo du Cirque de Saint-Même. (Chartreuse) . Il ya deux ans il'y avait plan d'eau partout. Dernière photo prise depuis le col de Saisies, Beaufortain. Ce soir du mois de mai il n`y avait personne. La saison de ski c'était fini quelques jour avant et c'est a moi de sortir mon appareil pour profiter de la solitude de la montagne. Je voudrais poster de temps en temps des photos de cette magnifique région. Salud a tous/tes.
  16. 22 points
    À part ça, de belles éclaircies cet après-midi et de micro-averses d'une neige fine. Les chemins sont bien blancs au bois des Fraux, mais pas plus d'un cm au sol (environ 5cm à Prat-de-Bouc) Ta 1,5°C, peu de vent. Temps calme, balade fort agréable. Capou adore la neige, surtout quand il y a des traces et pas plus d'un cm (en fait, il lui faut des pistes damées !) Le Puy de Niermont au loin : Iris dans ses œuvres, à l'instar de certains voisins du Puy-de-Dôme Côté Planèze, plus bas, c'est déjà beaucoup moins blanc...
  17. 21 points
    Frais ce matin mais sans plus avec une Tn de +1.7 °C, en altitude les T° restent froides en attendant enfin un peu plus de neige la semaine prochaine. - 4.5 °C de Ta (à 13h30) aux Estables et à Bauzon (où l'on attend la prochaine coupure internet...13h50 ? toujours inexplicable) J'ai réussi ce matin à me lever en même temps que le soleil....et c'était bien coloré du coté d'un Ventoux encore plus embrumé que moi
  18. 20 points
    Pour mardi on commence à voir 2 scénarios possibles pour la perturbation pluvio/neigeuse : -Soit le décalage se fait à l'ouest et alors la dérépression arrive par la Bretagne en flux d'ouest pour venir butter sur l'air froid continental, neige sur la moitié ouest du pays, sec à l'est. (plutôt CEP) -Soit la perturbation arrive par la Manche avec une langue de redoux dans le corps perturbé jusqu'en région Bourgogne + ou - avec un risque de précipitations liquides plus élevé dans la perturbation mais neige à gogo sur la façade est du pays et transformation neigeuse sur les autres régions sous formes de fronts secondaires parfois assez méchants. (plutôt GFS) D'intuition j'aurais tendance à trouver le scénario 2 plus crédible, il reste néanmoins 100h avant d'être fixés... Arpège s'est bien amélioré même si le décalage à l'est me semble encore trop prononcé, on imagine aux échéances supérieures le risque d'un capotage. On va attendre le père CEP, puis on pourra confirmer ou non ce soir la tendance au blocage, mais cela semble plutôt bien parti... PS : encore ce creusement à 975hpa en méditerranéenne sur GFS ! (alors que sur CEP ce n'est pas du tout le cas 990hpa) Edit : CEP très stable, il solidifie même un peu son blocage, la tendance devient bien stable jusqu'à 168h.
  19. 20 points
    Oui doubleKnacki, le jet à la sortie du continent a son importance mais, déjà à 96 h, on a des différences importantes dans la forme, le comportement, la trajectoire du talweg Groenlandais et aussi dans sa capacité à soulever des anomalies hautes vers la Mer de Norvège. L'écart-type à 96h met déjà bien en évidence ces divergences: (D'ailleurs on dirait presqu'un foetus ce truc là ..... il va accoucher d'une souris ou d'une vague de froid??) Les mêmes éléments d'incertitude qu'hier subsistent, on les remarque aussi en comparant les 2 cartes GFS// et CEP à 96h dans les zones mises en évidence: Sur CEP: Un talweg plus allongé, déjà orienté franchement NO et porté par le jet descendant vers le sud de l'Espagne, et une advection commençant à former une bulle de HTP vers la mer de Norvège propulsée à l'avant du talweg du fait de son avancée vers le sud. On devrait commencer à y voir plus clair demain soir comme le disait Kéké plus haut. En tout cas, dans ce contexte d'instabilité intense des modèles, le CEP impressionne par sa répétition systématique d'un scénario quasi identique;
  20. 20 points
    Il n'empêche ... à ce stade des différentes modélisations désormais disponibles, on ne peut nier que le spectre d'un nouveau "le scénario le plus pourri qui l'emporte" plane de nouveau sur la communauté hivernophile d'IC. Pourquoi donc ? Et bien tout simplement parce que cette issue, très cruelle au demeurant, revient très (trop) souvent depuis 3 ou 4 hivers. Du coup, comme nous l'espérons, voire l'implorons (le bon scénario glacial et neigeux) ... on veut y croire à chaque fois, mais il existe toujours celui qui nous gâche la fête, celui dont on pressent qu'il pourrait rafler la mise de façon machiavélique au final. Le paradoxe dans tout ça, c'est qu'il s'agit là d'un tout nouveau (le //) dont on ne s'est jamais soucié jusqu'à présent, et pour cause, il n'existait pas. Comme si notre destinée était devenue de devoir "se flageller" jusqu'au bout du bout. De mon point de vue, on ne parle plus de "retournements historiques" mais bien d'une nouvelle constante qui nous accompagne depuis quelques hivers à présent (les exemples foisonnent avec en figure de proue notre bon vieux CEP le plus enclin à nous faire miroiter des projections synoptiques de rêve à LT et TLT). Alors, allons-nous conjurer le mauvais sort cette fois ?
  21. 20 points
    En image : Quelques minutes plus tard (mon fils a appelé ce nuage la méduse) : Comme les modèles n'envisagent rien de très hivernal (j'entends par là pas mieux que ce que nous a offert la semaine dernière) à une échéance raisonnable pour le phare oriental du MC que constitue le Pilat, et bien je vous propose de se remémorer une nouvelle fois les paysages hauts-pilatois de la semaine dernière avec une vidéo tournée vendredi au Bessat et sur les crêts voisins (à partir de 50s c'est digne de la Laponie) : Sinon, la Nuit Blanche du Pilat le sera-t-elle samedi soir ? https://www.sangpoursangsport.com/nos-courses/la-nuit-blanche-du-pilat/ A 1200m (Chaubouret) ce n'est pas fameux : http://pv.viewsurf.com/id/548/a/media/c/3424/cm/361863098 A 1240m (Gimel) c'est un peu mieux : Enfin hier soir en rentrant sur Sainté par le Nord de l'agglo, les crêts du Pilat apparaissaient uniformément blancs (au niveau des sols herbeux, secteur la Jasserie).
  22. 20 points
    Ciel d'encre, je te jure, si tout foire... ne revient pas... déménage dans un autre pays, je ne sais pas, fais toi prêtre dans un village de la Creuse ou de l'Ardèche... ou va au Tibet, au côté des moines Shaolin ou mieux encore, paye toi un billet pour coloniser, la lune, Mars ou n'importe quelle autre planète.....................
  23. 19 points
    Bonsoir, J'avais préparé un petit truc sur la fragilité de la synoptique hivernale de CEP mais tout a été déjà bien décrit plus haut par Kyrion et Tao notamment ! Donc je me contente de coller les docs (avec quelques commentaires) qui montraient comment l'épisode froid était possiblement tributaire de micro réglages qui, s'ils disparaissent, nous ramèneraient à du nettement moins intéressant…
  24. 19 points
    Bonsoir Journée bien ensoleillée encore aujourd'hui à peine nuancée par un banc de nuages d'altitude annonciateur de la prochaine perturbation, avant un voile plus important et même des entrées humides venant du Sud ce soir. Les températures sont comparables a celle d'hier; -3°c au matin, 6°c l'après midi mais encore positif ce soir 1°c, avec un vent de Sud Est assez fort en cours de journée et faiblissant le soir. Toujours autant de neige à l'horizon; Un aperçu du Cantal (a peine plus enneigé) Voile au coucher du Soleil:
  25. 19 points
    Ces histoires AO et NAO c'est un peu la loi de la causalité, qui prédit quoi avant l'autre ? Si ces indices sont calculés avec les modèles synoptiques, je me demande bien à quoi ils servent mis à part décortiquer les calculs, en gros, pas besoin de regarder cela pour favoriser va version de l'écrasement AA vers la fin de semaine prochaine...
Ce classement est défini par rapport à Paris/GMT+01:00
×