Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

ChristianP

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    2860
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

2 Followers

About ChristianP

  • Rank
    Cumulus congestus

Personal Information

  • Location
    Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)
  • Site web
    http://www.facebook.com/meteobesse.stationmeteo

Recent Profile Visitors

1608 profile views
  1. J'ai mis à jour mon graphe de l'année dernière avec l'anomalie provisoire (ça ne va pas se refroidir de nombreux centièmes en une semaine !) de MF de 2019 pour la France. Ici fin 2018, j'avais comparé la partie concernée du loess/60 ans (recalé sur 1976-2005 des projections) avec les projections pour la France du graphe extrait de " Evolution des températures annuelles/saisonnières Climat passé et futur – France métropolitaine " (MF) Je n'ai pas de temps à consacrer pour rentrer dans les pixels et coller le dernier loess/60 ans à jour fin 2019 sur les project
  2. Ton oeil ou le mien, ou autres, ne sont pas scientifiques pour ce niveau de finesse de courbure, tu opposes du pifo à des calculs, je ne vois pas la même chose. Je t'ai expliqué pourquoi dans ma réponse (car la différence significative entre la linéaire et la quadratique, ainsi que la physique (une accélération est prévue avec une courbure), indiquent qu'on doit explorer ce fit, donc de fait c'est comme vérifier si la dérivée seconde avec ses IC, est significativement positive/différente de 0.) Je vois bien que tu suis le bruit avec ton oeil, alors que le mien suit le
  3. Je ne vois aucune extrapolation, je ne vois pas où il prolonge les données dans le futur, ce sont des obs, de plus il n'y a qu'une série est qui est significativement en accélération depuis 1980, en prime celle non recommandée pour la climato, ERA5 (Si tu appelles extrapolation le fait d'explorer la courbe quadratique plutôt que la linéaire, ce sont les tests statistiques qui commandent de la regarder dans le cas présent plutôt que la linéaire, car c'est significativement meilleur que la linéaire. De plus physiquement on est sensé observer une accélération un jour ou l'autre, donc une courbure
  4. Oui, l'auteur utilise la même méthode qu'il reprochait aux négativistes avec le plateau, cette fois c'est côté chaud. Il a pourtant été informé de son erreur par des spécialistes du domaine comme par exemple ici, mais je vois à l'instant qu'il persiste dans les commentaires à la suite, où il montre qu'il ne ne sait pas que les barres d'erreurs d'une tendance/10 ans sont bien plus importantes que sur une valeur annuelle ! Pour le moment l'accélération significative est sur une bien plus longue durée (ce serait fort qu'elle le devienne que sur 10 ans !), mais elle n'est pas
  5. Cotissois, tu contredis tes propres références où les scientifiques évitent justement de plonger dans la variabilité décennale d'autant plus que l'échelle spatiale est fine. Les courbes sur 11 ans des graphes HD que tu utilises, n'ont pas de sens pour le signal de fond climatique (le signal non interne au climat) à l'échelle d'une station bien trop bruitée (C'est déjà parfois trop bruité sur 30 ans à cette échelle), car c'est compliqué au niveau global où les prévis décennales sont encore très loin d'être efficaces. Les graphes de Dann17 sont bien plus parlants pour le fond que les graphes ave
  6. Cet histoire de sondage ne colle pas dans des secteurs comme la plaine du Luc, la topo et le foehn sont particuliers. Dans les records par vent de terre là-bas, la T est aussi la résultante de multiples compressions/foehn en amont en passant les collines et les mini plaines pour finir par un énième effet hot avec la plus forte compression, plus puissante encore, en tombant des massifs dans la plus grande et basse plaine au Luc/Le Cannet avant le massif des Maures. Plus on va vers l'W et NW du Var (selon la direction du vent de terre) et moins l'air est chaud malgré le vent de terre et malgré l
  7. Le 28/06, la station de Besse sur Issole (83) a enregistré le nouveau record de Tx du mois de juin à Besse, 40.8° au thermo MF, 2 ème valeur de la station avant les 40.7° d'août 2003 et après le record absolu 41.8° en août 2017 et surtout c'est la première fois que le seuil des 40° est franchi avec une situation à brise de mer habituelle. Ancien record avec la brise 39.9° en 2003. 39.8° dans l'abri Young ventilé méca à la norme USCRN (Record absolu 40.7° en août 2017). 43.4° dans l'abri Socrima en site classe 4, même valeur qu'en août 2017. Preuve une fois de plus, qu'u
  8. Au final à Teyran en site classé 1, pour les stations mobiles, Socrima et Pt 1000, 44.5°, abri Vue modifié et Pt 1000, 44.6°. Nombreux incendies dans le secteur sur le retour, 30 départs, 3 visibles des environs de St Gilles. 3 autoroutes fermées. Routes infernales un vendredi soir. 5
  9. Bof, pas impressionnant ce nouveau record pour la période car en 2019 avec le RC supplémentaire depuis 2002, avec la tendance de fond, on devrait perdre bien plus d'un coup qu'il y a 17 ans et en particulier plus que pour le plus gros pic de fin juin 2002. https://nsidc.org/greenland-today/greenland-surface-melt-extent-interactive-chart/
  10. Et oui quand les IC se croisent, on ne peut départager les valeurs, elles ne peuvent pas être considérées comme significativement différentes. C'est pour cette raison qu'il vaut mieux suivre les écarts d'au moins 0.1°.
  11. Pour ceux qui s'intéressent à la précision de l'anomalie de température globale annuelle : https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1029/2018JD029522 http://sci-hub.ren/10.1029/2018JD029522 (papier "libre"/hacké, lien probablement rapidement invalide)
  12. En juin 1987, 122 km/h. Je m'en rappelle bien, car j'étais sur la route dans le secteur. http://tempetes.meteo.fr/spip.php?article98
  13. J'ai téléphoné à un responsable vendredi 31 mai. Comme je lui ai précisé, le principal problème de cette station pour la climato (d'IC, d'un passionné de vent maxi, de pluie en 1 mn, de captures de toutes les variations de T et autres comme avec des stations MF et Davis) c'est qu'elle ne mesure pas les paramètres pendant 80% du temps pour des raisons d'autonomie électrique ( 1 mois). La station travaille que pendant les 2 dernières minutes avant l'envoi des données toutes les 10 minutes, donc pendant 8 minutes, elle ne voit rien. Hors test capacité du matériel, même s'il était b
  14. Très intéressant ! Cependant ça peut-être largement le hasard de la météo /climato de ces périodes, car vu le peu d'échantillons, il n'y a absolument rien de statistiquement significatif (sans avoir besoin de le calculer tellement c'est trop faible . Ca ne veut pas dire qu'il n'y a rien, mais là faute d'échantillons, trancher dans ce sens serait justement se remettre totalement au hasard capable de produire bien pires coïncidences dans l'IC à 95% . ) et surtout pour une bonne raison, par le fait qu'il n'y a pas la comparaison du pyrano avec l'héliographe sur le même site avec les
  15. 5 à 10% mais sur quel pas de temps ? Je n'ai pas vu ça dans la doc des essais MF avec les comparaisons réalisées pour la mise au point de la méthode, ni pour son acceptation à l'OMM avant d'introduire la méthode du pyrano la plus précise, inventée par MF (Oliviéri). Il ne faut pas mélanger des écarts donnés pour une journée et les écarts au mois et encore moins à l'année, sur des normales, ça n'a pas de sens. Avec ces + 5 à +10% avancés ici, si c'était à l'année et pire aux normales, autant rester au Campbell ! Avec la méthode du pyrano, MF a relevé -0.6% sur le cumul pendant 8 ans à Carpentr
×
×
  • Create New...