Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Higurashi

Membres
  • Content Count

    8787
  • Joined

  • Days Won

    5

4 Followers

About Higurashi

  • Rank
    Orage supercellulaire

Personal Information

  • Location
    Forbach, Moselle.

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Retour du brouillard givrant ce soir avec -2,5 °C actu. Tx de 2,5 °C.
  2. Selon l'estimation publiée sur le blog du CIMSS, les sommets les plus froids auraient culminé autour de 19,5 kilomètres.
  3. Bilan pour novembre 2019. Source
  4. Température mondiale : 3e mois de novembre le plus chaud, d’après NCEP-NCAR
  5. Automne 2019 en Amérique du nord : le troisième le plus enneigé en superficie moyenne (9,38 Mkm²) depuis au moins 1967. L'automne le plus enneigé était 2018. Source : Global Snow Lab, Rutgers University. https://twitter.com/Francois_Jobard/status/1201786702152577024
  6. Je poste ça ici. Plus d'informations sur le satellite SMOS : https://www.ipsl.fr/Actualites/Actualites-scientifiques/Le-satellite-SMOS-vole-depuis-10-ans.
  7. On peut penser ce qu'on veut de la géo-ingénierie, mais je suis d'accord sur le fait que ce sujet doit faire l'objet de débats, discussions, etc. Je me souviens d'un discours d'Hervé le Treut qui disait que de toute façon, quand on aura atteint les fameux 2 °C de réchauffement, on risque de voir des gens influents prêts à passer à l'action avec ces technologies. Donc autant que ces questions soient réfléchies et débattues avant. Au nom de quoi on laisse ou on ne laisse pas faire, sur quelles bases, au nom de quelles valeurs, etc. Après, il me semble que nous sommes tellement divisés sur nos valeurs que ce type de débats devient vite une guerre de tranchées contre-productive qui ne fait qu'accentuer les clivages. Il n'y a qu'à voir avec le nucléaire ou les OGM. Du coup, il faudrait peut-être d'abord revoir la façon dont sont organisés et pratiqués les débats publics...
  8. C'est clair que si l'on a pas bûché le sujet à fond, il est difficile de défendre les connaissances contre les croyances ou les opinions. L'idéal est donc d'avoir une bonne connaissance de nos connaissances comme le répète si souvent Étienne Klein. Ça demande notamment de travailler une perspective historique : comment dans l'histoire des idées, certaines d'entre elles se sont imposées au détriment d'autres et ont acquis le statut de connaissances ? Quels étaient les arguments des uns et des autres et qu'est-ce qui a fait qu'au bout d'un certain temps, la question a été tranchée au niveau de la communauté compétente ? Pour ce qui concerne le réchauffement climatique, je recommande cet excellent site qui présente justement une histoire des idées. Ce qui est raconté est traçable à la littérature scientifique. Alors oui, c'est en anglais et c'est très long si l'on souhaite lire l'ensemble mais c'est un effort incontournable à mon avis. Je précise par ailleurs que si la réalité et la cause dominante du réchauffement sont des questions tranchées à l'échelle de la communauté, on voit que d'autres ne le sont pas. Par exemple, la sensibilité précise du système climatique à un forçage donné reste matière à débat tout comme la déclinaison plus locale du changement global.
×
×
  • Create New...