Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

greghouse33

Membres
  • Posts

    171
  • Joined

  • Last visited

About greghouse33

  • Birthday 03/20/1984

Personal Information

  • Location
    Soissons (02)

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Premier semestre globalement frais dans le ressenti mais qui contraste surtout avec les années précédentes, car en terme d'anomalies réelles, on ne casse pas trois pattes et un canard ! Deux-trois semaines de temps assez frais qui partent en vrille à cause de 3-4 jours de grosse chaleur, c'est un peu la rengaine depuis des mois. Quant à cette première partie d'été, j'attends toujours mes orages (pas grand chose dans l'Aisne, et je me trouve en Gironde depuis début juillet, et toujours rien). Par contre, c'est sûr qu'au niveau des canicules on a de la chance pour l'instant 😄
  2. De la chaleur modérée, mais sans canicule durable et excessive, des VRAIES dégradations orageuses dignes de ce nom, avec pluies et rafraîchissement immédiat derrière, des journées plus fraîches, avec un petit vent d'ouest pour tempérer... Voilà un vrai temps d'été pour moi ! Ah non, on me signale dans l'oreillette que ça n'existe plus depuis 2015 😁
  3. De mémoire mai 2011 avait plutôt été chaud, à l'image du printemps d'ailleurs, mais effectivement mai 2012 a été moins sympathique ! Après à choisir entre un été type 2011 et un été version RC accéléré et ses multiples canicules, le choix est vite fait 😄
  4. Oui tout à fait, ma dernière phrase était plus une boutade qu'autre chose, mais je reconnais qu'on se laisse facilement avoir par le ressenti immédiat sans prendre de recul avec ces statistiques qui sont, par définition, totalement objectives et implacables ! Après je pense que le printemps 2013 était sans doute le seul vraiment déficitaire de ces 20-25 dernières années (-1,3°C d'anomalie selon MF) mais effectivement, on peut penser que ce type de printemps était plutôt courant dans les années 70. Désormais un tel déficit sur une saison entière apparaît hautement improbable, mais bon, sait-on jamais ?
  5. Pour l'instant la première quinzaine de mai ne semble pas partir sur un excédent thermique 🥶, ici dans l'Aisne les radiateurs tournent encore toute la journée. A voir la deuxième quinzaine qui peut évidemment faire s'envoler la moyenne, mais apparemment depuis quelques années le printemps est la seule saison où on peut éviter les excédents et compenser le reste de l'année... (c'est ça le RC, on a des hivers printaniers, des printemps automnaux, des automnes printaniers, et des étés... caniculaires 😄)
  6. Impossible oui et non, Dame Nature pourrait très bien nous coller un temps bien froid et pourri en mai et même juin, puis d'un seul coup comme par magie l'arrivée de la chaleur et des canicules successives en juillet/août 😄 (en 2013 c'était un peu ça, mais on sortait au moins d'un hiver digne de ce nom)
  7. Je sais qu'on n'est plus en hiver, mais je trouve cette carte assez inhabituelle, même pour un mois d'avril ! Un petit Moscou-Paris pour nous amener la douceur ?? 😄
  8. Mais pourquoi diable n'a t-on pas eu ces conditions synoptiques en plein mois de janvier 😄 ? Parce qu'en plein mois d'avril, franchement... 🤢🤢
  9. Oui d'ailleurs sur le ressenti la première partie de l'été fut plutôt sympa, même avec juillet (c'est vraiment les derniers jours de canicule qui ont plombé le mois). C'est août qui a tout gâché 😪
  10. Oui le problème est que même si les synoptiques sont bien meilleures que les années précédentes, le RC en roue libre nous prive de situations très intéressantes que l'on avait encore il y a encore une dizaine d'années avec des synoptiques presque équivalentes. Après effectivement, on peut se dire qu'un enchaînement d'étés type 2019 et 2020 reste assez improbable (quoiqu'on dit jamais 2 sans 3 😄). Les flux méridiens c'est aussi à double tranchant, après perso je vote pour un été 2014 bis 😍😍
  11. Oui chaque année les probabilités augmentent davantage, après peut-être que - à l'instar d'un février 2012 faisant office de référence en matière de vague de froid dans notre climat actuel - un été type 2011 ou 2014 reste possible. C'est ce qu'on risque d'avoir de mieux en terme d'été un peu "frais" (un été normal maintenant c'est quoi ? Un été sans se taper l'équivalent de deux semaines avec des t°x entre 35 et 40°C ??)
  12. 2019 : canicule en juin et en juillet 2020 : canicule fin juillet et en août Allez, pour 2021 la totale : canicule en juin, juillet et août (on rajoutera septembre pour 2022 😄)
  13. Effectivement un hiver très frustrant au final, notamment pour la moitié sud du pays, et qui se termine de manière cauchemardesque pour les hivernophiles (à moins d'un baroud d'honneur d'ici mi-mars mais je n'y crois pas du tout). J'ai surtout l'impression que le marqueur de cet hiver a été l'absence de flux zonal marqué et que ce sont les échanges méridiens qui ont dominé, mais le fait est qu'on a souvent été placé du mauvais côté et que même lors des périodes les plus favorables (la période du 6-10 février) une bonne partie de l'hexagone est passée à côté des conditions purement hivernales. On aurait pu avoir un 2009-2010 bis mais il a manqué quelque chose pour que les blocages s'installent vraiment (le QBO positif sans doute ?), et puis on a pris aussi 10 ans de RC dans la tronche... Mais au moins on peut voir le côté positif des choses en se disant qu'on rompt avec les derniers hivers en terme de synoptique générale, et que ça augure peut-être d'un nouveau cycle d'hivers potentiellement plus favorables ?
  14. Tout à fait d'accord avec cette analyse, loin de moi l'idée de minimiser le RC et ses impacts, mais c'est un peu le "défouloir" facile de tous nos maux. Des février 56 ou des janvier 85 étaient déjà très rares avant le RC, je pense que la probabilité de retrouver de telles synoptiques avec les T°C associées sont très faibles mais pas nulles, et pas forcément moins improbables qu'avant. Alors oui, on a gagné 1 ou 2 °C, les HP subtropicales ont tendance à remonter plus au nord et à remonter la zone barocline lorsque nous pouvons être soumis à une invasion d'air polaire (surtout depuis 2015 j'ai l'impression), et c'est très frustrant... Après on peut se dire que depuis 2013 on n'a juste pas de chance mais subir autant d'hivers malchanceux c'est quand même étrange 😄. On peut se consoler en se disant qu'à défaut de grand froid généralisé et durable, on peut très bien avoir de belles situations neigeuses sans même avoir une synoptique "canon", exemple récent février 2018 :
  15. Selon Accuweather, on aurait un printemps frais ? Bon j'attends de voir, car depuis 10 ans il me semble qu'il n'y a eu que 2013 et 2016 en déficit thermique pour cette saison. Après, je préfère qu'on ait un printemps doux voire chaud par moments si ça peut nous éviter un été caniculaire 😄 (mais je crois que le RC ne suit pas cette logique... 😒)
×
×
  • Create New...