BlaireauDesNeiges

Membres
  • Compteur de contenus

    160
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de BlaireauDesNeiges

  • Rang
    Altostratus
  • Date de naissance 02/08/1988
  1. Tendance été 2013

    A mon avis le gros souci dans cette affaire de ressenti c'est effectivement une histoire de stabilité/instabilité. Si on parle de ressenti, comparer Aout 1976 que j'imagine stable et sec, à un Aout 2008 ou 2010 beaucoup plus perturbé est un non-sens, sauf pour élaborer des statistiques. Un même mois peut donner un ressenti carrément opposé selon le type de temps qui a prévalu. Par exemple, si on compare un Mars 2001 à un Mars 2012, je pense qu'en terme de ressenti on va avoir des commentaires très différents alors que ces mois sont pourtant proches thermiquement. L'été 1976 fut ressenti chaud dans le NO autant à cause de la chaleur que de l'extrême stabilité. Pour l'été 2003, l'ayant vécu aux alentours de Grenoble, je peux dire que ce qui me faisait le plus peur était moins la chaleur que l'absence totale de pluie pendant quasiment 3 mois.
  2. Préparation concours TSE de Meteo-France

    Grave, quel loose ! Le pire c'est que vu que je suis nul en physique je me suis dit "bah mes calculs doivent pas être bons, ça doit être une autre formule!". Donc rien mis, et apparemment j'ai bien fait. Ce qui ne m'empêchera probablement pas cette matière de me plomber (tout fait en maths, 6 questions non répondues en physique...) mais bon, c'est une leçon à prendre Dommage d'ailleurs pour le coup que je n'avais pas connaissance qu'il y avait des ICéens, ça m'aurait permis de me sentir moins seul. Enfin, vu le peu de temps que j'avais ça n'aurait pas fait grande différence de toute manière mais ça aurait pu être une occaz' au moins de se voir en cher et en os Pour les Toulousains, vous étiez où ? Pour ma part presque tout en haut à gauche (3ème rangée en partant du haut il me semble).
  3. Préparation concours TSE de Meteo-France

    Je suis d'accord avec les commentaires au-dessus. Je suis allé au concours en touriste juste histoire de voir la bête (et précisément pour cette raison j'ai été un peu pudique quant à me manifester sur ce topic auparavant) et je ne l'ai pas trouvé draconien. Les maths m'ont paru faciles, sauf peut-être la géométrie dans l'espace où il fallait un peu réfléchir. Pour la physique effectivement il y avait des questions où je me demandais pourquoi je ne trouvais aucune réponse juste. Cela étant mes connaissances sont bien moindre pour cette dernière. Je ne pense pas être pris mais pour l'année prochaine, je me dis qu'en comblant bien comme il faut mes lacunes en physique je pourrai avoir mes chances. Pour le Français bah... C'est du français quoi, on ne sait jamais si le correcteur va apprécier mais c'était largement faisable ! Sur Toulouse il y avait un peu plus de monde, il me semble que nous étions autour de 120 candidats. Pas tant que ça finalement. Bref, tout cela est plutôt encourageant pour la suite
  4. Tendance printemps 2013

    A mon avis dans cette affaire, ce n'est pas tant les Agriculteurs qui sont à accuser de se plaindre, que les médias qui aiment le goût du sensationnel et relayer des propos exagérés tels que "le printemps le plus frais et le plus humide depuis 30 ans". Même si la réaction du sieur Phoenix est mal présentée je peux comprendre qu'à force de voir sans arrêt les médias sauter sur des propos distordus on puisse finir par en avoir plus que marre. Aucun d'entre nous ne méprise les agriculteurs. Nous savons tous que leur métier est loin d'être facile d'autant que le temps est particulièrement changeant ces dernières années. Il suffit de constater l'alternance de printemps exceptionnellement chauds comme 2007 ou 2011 et de printemps bien plus frais comme 2010 ou 2013. Mes connaissances sur l'agriculture sont limitées mais il m'est facile d'imaginer qu'il doit être plus difficile de s'adapter dans de telles conditions, même par rapport aux années 70 où quasiment tous les printemps étaient plus frais que cette années, mais ces derniers étaient plus disons "réguliers" dans la fraîcheur, engendrant moins de mauvaises surprises. Mais si nous respectons les agriculteurs, bon nombre d'entre nous sont par contre irrités de voir des gens interviewés tenir des propos exagérés, qu'ils soient agriculteurs ou autre.
  5. Tendance Hiver 2012/2013

    Au moins il y a bien une chose dont on n'a pas à se plaindre cet hiver, c'est le dynamisme. Et franchement après deux hivers globalement ennuyeux (2010/2011 n'a vraiment été sympa que jusqu'à Noël, après c'était patator jusqu'à plus soif, et 2011/2012, bien qu'un peu meilleur grâce à Décembre agité et la VDF de Février, a été particulièrement mou en Janvier) je ne me plains pas. Question neige, seul le Sud-Ouest et les régions méditerranéennes peuvent se plaindre, mais en même temps ce ne sont pas des régions habituellement connues pour la fréquence de l'or blanc, et mine de rien les Pyrénées connaissent enfin un hiver digne de nom en montagne, ce qui n'est pas si fréquent ces dernières années. Chose positive également, le Sud-Ouest manque de neige en plaine mais connaît enfin le rechargement des nappes phréatiques qu'on attendait depuis des années. Non franchement on peut voir dans cet Hiver un hiver "banal", bien Français avec neige et froid à l'Est, et relative douceur humide à l'ouest mais banal n'est en rien synonyme d'ennuyeux. Certes on manque un peu de situation exceptionnelle telle la neige en Décembre 2010 ou le froid intense de Février 2012, mais je préfère largement ça à un patator qui s'étale sur la France tout l'hiver telle la sangsue qu'il est. Pour la suite de cet hiver je pense que rien n'est joué, vu le bordel qui traîne sur les modèles avec le dynamisme de la circulation qui semble continuer, on peut s'attendre à tout et surtout à une éventuelle prolongation de l'hiver en Mars. Je ne dis pas que ça va forcément arriver, mais que c'est une possibilité non négligeable.
  6. Le topic des lamentations #3

    Ah la patate qui revient en Septembre, on ne devrait même plus faire de prévisions météo pour l'automne étant donné qu'il s'avère être toujours le même : sec, ensoleillé et désespérément ennuyeux J'espère vraiment que pustulator ne sera là que pour quinze jours ou au pire un mois, histoire qu'il serve encore à peu près à quelque chose, genre faire le beau temps. Parce que si c'est continuer à se le taper en Octobre jusqu'à fin Février, dixit la période où il ne sert qu'à nous imposer sa crasse de stratus habituelle, je me tire une balle !
  7. Le topic des lamentations #3

    Je sais que c'est loin et qu'il y a un espoir de changement mais... Vision d'horreur, Patator est de retour en force, comme par hasard au 1er Septembre ! /index.php?&app=forums&module=extras&section=legends#'> Par pitié non, tout mais pas ça ! Je sens encore l'automne ennuyeux à souhait arriver, et les joies du déficit pluviométrique qui vont avec A la limite s'il se contente de s'incruster pour la première quinzaine histoire de finir bien l'été je ne dis pas non, mais on sait ce qu'il en est avec Pustulator, une fois collé à la France môssieu ne part pas avant six mois
  8. Tendance été 2012

    Bien sûr, mais je parle de l'été météorologique, en France, et uniquement sur le plan thermique. Après les disparités régionales seront probablement grandes entre le nord et le sud ainsi que sans doute entre l'ouest et l'est. La pluvio et l'ensoleillement risquent quant à eux d'être encore plus grandes, un sacré bazar entre un quart SE baigné de soleil ou presque et un quart NO accro aux nuages et crachins divers.
  9. Tendance été 2012

    Au final je pense que ce mois d'Aout va très probablement dépasser Aout 2009 ou 1991. Pour 1997 c'est moins sûr mais quoi qu'il en soit l'anomalie sera gratinée et reléguera la fraîcheur de la première quinzaine de Juillet au rang de lointain souvenir Juin ayant été doux contrairement aux apparences, je pense qu'au final l'été 2012 devrait avoir une anomalie assez honorable, au même niveau voire même légèrement au-dessus de l'été 2005.
  10. Le topic des satisfactions

    Moi itou. Je ne suis pas fan de la chaleur, mais j'aime les évènements historiques. Alors tant qu'à subir la fournaise, autant pousser le bouton à fond ! D'autant plus si ça se produit à une date relativement inhabituelle comme c'est le cas, les records risquent d'autant plus de tomber. Et ça, quoi qu'on en dise, c'est toujours beau à voir ! /index.php?&app=forums&module=extras&section=legends#'> Du coup, j'espère que c'est le CEP de ce matin qui voit juste avec une fournaise durable !
  11. Le topic des satisfactions

    Le dernier GFS... Potentiellement plus de 24°C à 850 HpA sur le sud-ouest, plus de 20°C sur quasiment toute la France, et ce pour une semaine entière ! Si ce scénario se réalise ça sera une canicule d'intensité mémorable voire historique pour un après 15 Aout... Je suis loin d'aimer la chaleur habituellement mais là il y a un évènement exceptionnel qui se profile. Déjà que la première moitié d'Aout est pas mal dans l'ensemble pour la France (sur l'est notamment) on risque d'avoir une anomalie bien méchante qui va complètement bouter la fraîcheur de Juillet de nos souvenirs d'été. Aout 2003 est imbattable, mais 1991 (peut-être même 1997) pourrait être battu ! Décidément les deuxième quinzaine d'Aout font fort ces dernières années.
  12. Passage aux normes 1981/2010

    C'est vrai que la référenciation aux nouvelles normes, à fortiori en cours d'année, est d'autant plus déroutante. Pour les mois de Mai et Juin 2012 on voit clairement la différence : ils paraissent quasiment "normaux" avec un écart thermique inférieurs à 1°C par rapport aux nouvelles normes. Si on était resté aux normes 1971/2000 ils auraient eu tous deux un écart d'environ +1,5°C ce qui aurait changé nettement la donne au niveau classification thermique et aurait permit de mettre d'autant mieux en exergue le réchauffement climatique conséquent sur ces mois-ci -puisqu'ils nous paraissent "normaux" à "frais" alors que par rapport à ceux de la génération précédente ils sont au contraire très doux-. Sans jouer au "fanatique réchauffiste", je pense que dans un contexte où la rapidité du réchauffement climatique n'est pas suffisamment ancrée dans nos esprits il aurait été plus sage de continuer avec les anciennes normes pour mieux en voir l'ampleur, mais cet avis n'engage que moi.
  13. Tendance été 2012

    Pour l'augmentation de l'ensoleillement estival, je reste sceptique. J'aurais plutôt tendance à penser à une stagnation relative. Les étés ensoleillés semblent effectivement en moyenne plus chauds, mais le réchauffement concerne aussi les étés "pourris". 2007 qui pourtant s'est accompagné d'un ensoleillement en berne avec parfois des records de minimum sur la période Juin/Juillet/Aout présente un déficit de température somme toute assez faible puisqu'il est quasi-conforme aux normales 1971/2000. Qu'on compare avec d'autres étés "pourris" comme 1977 ou 1978 qui eux présentent un déficit d'ensoleillement à peu près similaire mais une température moyenne bien inférieure ! J'ai l'impression qu'actuellement même les mois les plus pourris comme Aout 2006 ou Juillet 2011 restent bien plus chauds que les mois pourris d'antan comme Aout 1912 ou Juillet 1919. Après l'ensoleillement n'est pas le seul facteur déterminant de chaleur estivale, Aout 1991 fut il me semble plus ensoleillé qu'Aout 2003 et pourtant on sait lequel fut le plus chaud. Idem entre Juin 2006 qui fut aussi voire plus ensoleillé que Juin 2003 et dont pourtant la différence de température est flagrante. Les masses d'air, l'orientation du flux, le positionnement des centres d'actions, tout cela joue aussi. Je ne traduis ici que des impressions qui peuvent tout à fait être démenties par des bases plus scientifiques, mais j'ai tendance à penser que le réchauffement concerne tous les types d'étés, mais que la "nature" des étés va peu changer. En bref, les étés "pourris" seront moins frais et les étés dits "estivaux" seront plus chauds et donc potentiellement caniculaires, mais il existera sans doute toujours au même niveau cette alternance d'étés maussades et d'étés plus ensoleillés.
  14. Tendance Automne 2012

    Juste pour le fun : regardez les dernières anomalies de "CFS tend. Saisonnières" sur Météociel, ça fait deux runs qu'ils nous prévoient une fin d'été automnale, et un Automne et une fin d'année carrément polaires ! Concernant l'état de la banquise c'est vrai que ça ne semble pas prêt de s'arranger, la fonte est vertigineuse depuis un mois mais il paraît que c'était prévisible au vu des endroits ayant été concernés par l'embâcle.
  15. Le topic des lamentations #2

    C'est exactement cela. Pour le moment ce mois de Juin est avare en journée vraiment agréable, pour le moment seule la journée du 5, ensoleillée et pas trop chaude, le fut vraiment. Pour le reste du mois c'est entre chaleur étouffante et fraîcheur déprimante. Et ça fait depuis le mois de Mai que c'est comme ça, entre un coup de chaud extrême les 10/11 où c'était pratiquement la canicule, un pont de l'ascencion presque hivernal et une fin Mai lourde à en crever (seuls deux ou trois jours genre le 23 ou le 26 ont été réellement agréables), je ne peux pas claironner ma satisfaction quant à la météo ces derniers temps Et je redoute en effet un été de cet acabit, non pas un été dit "pourri", mais plutôt d'un été en dents de scie, où notre cher ami le rhume sera le grand vainqueur de la saison. Mais qui sait ? Je parlais de Juin 2008, or après ce mois Juillet 2008 m'avait largement satisfait niveau temps (3 ou 4 jours de plus en plus chauds et ensoleillés puis grosse dégradation orageuse, j'étais en région Rhone-Alpes à ce moment-là), espérons que ça sera pareil cette année Pour Octobre 2011 ce n'est pas si étonnant, l'ensoleillement est il me semble un facteur très important (D'ailleurs au niveau des minimales le début Octobre 2011 n'était pas sensass', avec 5°C à Mont-De-Marsan le 3 Octobre par exemple), mais les masses d'air, le flux, la couverture nuageuse jouent beaucoup. La température moyenne en Automne à Uccle est plus élevée que celle du printemps, alors que la durée d'ensoleillement du Printemps est nettement supérieure.