Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

MCS34

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    2114
  • Joined

  • Last visited

About MCS34

  • Rank
    Cumulus congestus

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. On dépasse désormais les 200 mm en 6 heures sur une grande partie de l'Hérault, avec des pointes à 240-260 mm dans le même laps de temps. Je ne comprends pas l'absence de vigilance rouge. Les seuils me semblent bien atteints.
  2. Flop dans le bordelais, une fois de plus, avec un vent d'Ouest à l'avant du système orageux et une température en chute (19.3 °C actuellement à Bouliac).
  3. Lorenzo est désormais un ouragan de catégorie 5 ! Inédit à cet emplacement géographique :
  4. L'imagerie témoigne d'une ré-intensification rapide : La structure de l'ouragan devient plus symétrique et son œil est de mieux en mieux dessiné ! Mieux encore, selon l'analyse Dvorak, il serait aux portes de la catégorie 5 actuellement : Il est vraiment dommage que l'avion de reconnaissance ne soit passé qu'au moment où l'ouragan était bien moins esthétique visuellement !
  5. Dorian se renforce à nouveau et pourrait redevenir un ouragan majeur : http://moe.met.fsu.edu/~mnissenbaum/RadarArchive/KJAX/loop.html La pression centrale repasse sous la barre des 960 hPa selon le dernier vol de reconnaissance :
  6. Dorian semble véritablement se reprendre, en témoigne notamment son Dvorak qui est en augmentation significative : http://tropic.ssec.wisc.edu/real-time/adt/odt05L.html
  7. Il est à noter que la structure de Dorian devient de plus en plus symétrique, autre signe d'un renforcement :
  8. Nous sommes dans le haut de la catégorie 5 apparemment... 165 noeuds...
  9. Regardez-moi ça, nous avons un champion : Ce n'est qu'un petit exemple parmi d'autres... Sur les réseaux sociaux et sur certains journaux en ligne (Le Figaro en particulier...), nous pouvons constater des tonnes et des tonnes de réactions comparables. En dépit d'une prise de conscience globale, il reste une grande partie de la population, profondément climatosceptique, qui fait totalement l'autruche. Il ne s'agit même pas des vieux climatosceptiques qui venaient, autrefois, contester la gravité du réchauffement avec des arguments scientifiques (certes non valides et bancals). Non, même pas, il s'agit d'une bêtise sans nom, d'un véritable obscurantisme. Avec le développement des réseaux sociaux, nous avons l'impression que le phénomène s'aggrave. Peut-être qu'il ne s'agit même pas que d'une simple impression, mais d'une réalité, à savoir qu'une partie non négligeable de la population se radicaliserait en adhérant, d'une manière croissante, à des thèses complotistes et en rejetant les données scientifiques. Inquiétant. Nous ne sommes vraiment pas sortis de l'auberge. Comment voulez-vous qu'une politique climatique digne de ce nom s'applique quand nombre de citoyens ne veulent pas entendre parler de la menace.
  10. Grosse cellule au Sud du Bassin qui dévie du flux en direction de l'agglomération bordelaise, me semble-t-il.
  11. Éclairs et odeur de fumée ici. Certainement un incendie déclenché par la foudre dans le secteur.
×
×
  • Create New...