MCS34

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    1 942
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de MCS34

  1. Le topic des lamentations #6

    Oui enfin, avec ce scénario, il faut davantage s'attendre à des journées pluvieuses et douces qu'à des journées printanières et ensoleillées ! La boue risque d'être de la partie pour un bon bout de temps Peut être même, qu'après 3 étés secs consécutifs, on aura du zonal l'été prochain La roue tourne !
  2. Le topic des lamentations #6

    En même temps, le scénario CEP d'hier soir modélisait une situation exceptionnelle. Or, l'exceptionnel reste exceptionnel. Combien de fois les modèles ont modélisé des situations exceptionnelles à long terme... qui se sont soldées par des scénarios beaucoup plus atténués. Il ne faut pas oublier de recadrer une modélisation (qui plus est issue d'un déterministe !) par les probabilités et les statistiques. De plus, alors que GFS a le défaut d'être parfois instable et d'amplifier l'activité dépressionnaire, CEP a tendance à être parfois moins réactif et à sur-estimer légèrement les situations de blocage. Ce n'est pas la première fois qu'il s'entête dans un scénario idyllique pour les hivernophiles avant de changer son fusil d'épaule à l'approche de l'échéance. Bon, il reste encore des incertitudes mais mieux vaut garder la tête froide. Un scénario relativement banal avec de la neige de redoux a beaucoup plus de chances de se produire qu'une neige durable et généralisée.
  3. Bonsoir, Pour clore la polémique : en réalité, les cartes de Météociel montrent la température à 850 hPa tandis que les cartes issues de l'extranet (que j'évoquais précédemment) affichent la température à 1500 mètres. Or, tim84 m'a précisé que la correspondance 850hPa <=> 1500m est valable en atmosphère standard, mais ce n'est pas toujours le cas. La confusion venait donc de là. En conclusion, ARPEGE 12z modélise bien, pour une période allant du lundi 26 à 16 heures au mardi 27 février à 07 heures locales, -16 à -18 degrés à 1500 mètres sur une partie importante du pays, tandis qu'à 850 hPa, la surface couverte par la masse d'air de -16 à -18 degrés est bien plus réduite. Merci de conserver ce message qui a une visée pédagogique. Bonne soirée
  4. Bonsoir, non je lis très bien. En effet, sur l'espace ARPEGE de l'extranet de Météo France, on a bien du -16 à -18 degrés sur une bonne partie du pays (du Massif central au Nord-Est) à 1500 mètres d'altitude. Mais effectivement, sur les cartes météociel, à 850 hPa, la masse d'air est très légèrement moins froide. Malheureusement, je ne peux pas publier les cartes de l'extranet de MF en public.
  5. ARPEGE 12z est remarquable dans la mesure où il modélise une masse d'air de -14 à -16 degrés (à 850 hPa) sur une grande partie de la France à partir de lundi.
  6. Coups de vent saison 2017-2018

    Voici les rafales modélisées au niveau du sol : Ce run modélise, par exemple, des rafales de 130 à 140 km/h à l'intérieur des terres d'une grande partie du Pas-de-Calais, ce qui correspond à une violente tempête. Bien entendu, ce scénario reste hypothétique, mais ce run CEP 12z modélise bien une véritable tempête pour le Nord de la France. Bonne soirée.
  7. Coups de vent saison 2017-2018

    Sur GFS, il s'agit d'une tempête sur la moitié Nord de la France : Par ailleurs, le champ rafales de GFS n'est pas fiable et peut sous-estimer les rafales dans un contexte convectif. Bonne journée !
  8. Coups de vent saison 2017-2018

    Il a raison. Voici le diagramme de Paris : Bon après-midi.
  9. Coups de vent saison 2017-2018

    L'échéance est encore particulièrement lointaine mais CEP modélise une dépression au creusement très rapide. De telles modélisations démontrent le potentiel très agressif de ce zonal associé à un courant jet particulièrement rapide. Depuis le début de l'hiver, il me semble qu'il s'agirait de la séquence zonale la plus dynamique. Bon après-midi.
  10. Suivi de la tempête Eleanor (Janvier 2018)

    La dépression est bien plus creuse que prévu (972 hPa) contre 979-980 hPa modélisés par GFS et ARPEGE à la même heure : http://www.infoclimat.fr/cartes/observations-meteo/temps-reel/pression-au-niveau-de-la-mer/iles-britanniques-angleterre-irlande.html
  11. Le topic des lamentations #6

    Tout à fait ! J'avoue que je me suis bien fait avoir par AROME Il ne m'aura pas une deuxième fois ! Bordeaux n'a même pas atteint les 100 km/h et je n'ai relevé que 51 km/h à 3m50 du sol chez moi Toute cette vigilance orange étendue pour des rafales convectives aussi aléatoires... Même si quelques stations ont relevé des rafales importantes (égales ou supérieures à 100 km/h), de telles valeurs sont particulièrement minoritaires. Même les stations particulièrement exposées (Pointe de Chassiron... etc) n'ont relevé que des valeurs bien inférieures aux modélisations d'AROME.
  12. Suivi de la tempête Carmen (Janvier 2018)

    En tout cas, AROME a totalement exagéré les rafales convectives. Aucune rafale supérieure à 100 km/h n'a été relevée en Gironde dans l'intérieur des terres. Par ailleurs, aucune valeur remarquable n'a été observée sur le littoral où l'on est resté généralement en dessous de 110-120 km/h. La vigilance orange s'avère totalement injustifiée sur la base des observations alors qu'elle l'était sur la base d'AROME.
  13. Suivi de la tempête Carmen (Janvier 2018)

    La ligne vient de passer sur l'agglomération bordelaise mais les 100 km/h n'ont pas été atteints visiblement.
  14. Coups de vent saison 2017-2018

    Inquiétant... Sur ce run, des rafales de 130-140 km/h entrent dans les terres des départements côtiers... Localement, il risque d'y avoir des dégâts importants.
  15. Coups de vent saison 2017-2018

    C'est curieux puisque ARPEGE ne modélise qu'un banal coup de vent. S'il persiste dans ses prochains runs, leur prévision sera revue nettement à la baisse, je pense.