MCS34

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    2 024
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de MCS34

  • Rang
    Cumulus congestus

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. MCS34

    Suivi de l'épisode Méditerranéen du 14 au 16 Octobre 2018

    Vigilance ROUGE à 6 heures selon un journaliste LCI.
  2. MCS34

    Ouragan/TC Leslie --> Portugal!

    D'accord. Donc la dépression n'est pas très creuse. Sa pression centrale serait située aux alentours de 1000 hPa. On se situerait alors davantage vers le scénario ARPEGE. Non ?
  3. MCS34

    Ouragan/TC Leslie --> Portugal!

    Pourquoi la pression remonte-t-elle déjà à cette station ? https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/alcobaca/000EX.html Le centre dépressionnaire est-il déjà entré quelque part dans l'intérieur des terres ? Ou bien la dépression remonte-t-elle davantage vers le Nord ?
  4. MCS34

    Ouragan Michael

    On a peut être atteint la catégorie 5 selon le dernier vol de reconnaissance :
  5. MCS34

    Ouragan Michael

    Magnifique !
  6. MCS34

    Ouragan Michael

    130 kt et 923 hPa selon le NHC. https://www.nhc.noaa.gov/ On n'est qu'à 7 nœuds de la catégorie 5.
  7. MCS34

    Ouragan Michael

    La pression centrale de Michael s'abaisse désormais à 920 hPa environ.
  8. MCS34

    Ouragan Michael

    Selon le NHC, on est à 125 kt. Cf. https://www.nhc.noaa.gov/
  9. MCS34

    Ouragan Michael

    Il continue de se creuser. Sa pression centrale serait située autour de 928 hPa selon le dernier vol de reconnaissance.
  10. MCS34

    Ouragan Michael

    De plus en plus esthétique !
  11. MCS34

    Suivi médicane/TLC en Méditerranée

    ARPEGE modélise carrément un véritable ouragan subtropical avec des vents moyens de 120 à 130 km/h près du centre ! L'œil apparaît distinctement sur la modélisation : Ce scénario reste encore très hypothétique mais ces cartes sont vraiment belles à regarder !
  12. MCS34

    Suivi du temps dans le Sud-Ouest -Septembre 2018

    Tn de 5,9 °C à Bouliac ce matin contre 9,4 °C à Mérignac !
  13. Une consultation qui ne liera pas juridiquement les Etats donc. Procéder à plusieurs consultations nationales pour ce sujet apparaît risqué politiquement dans la mesure où l'opinion populaire, du moins celle exprimée dans certains pays, risque de ne pas être suivie pour des raisons d'harmonisation entre Etats. Le Premier ministre belge souhaite également s'entendre avec la France, l'Allemagne et l'Italie (source). Pour l'instant, on ignore totalement la position des Gouvernements de ces 3 Etats. Les pays du Benelux organiseront-ils toujours une consultation si, par exemple, la France décide de choisir son fuseau horaire sans solliciter l'avis de ses citoyens ?
  14. Massivement ? En réalité, pas autant que ça (un peu plus de 50%) : Source : https://g8fip1kplyr33r3krz5b97d1-wpengine.netdna-ssl.com/wp-content/uploads/2018/09/discontinuing-seasonal-changes-time-swd-406_en.pdf (page 9). Mieux encore, les citoyens de la République tchèque se sont prononcés plutôt en faveur de l'heure d'hiver (UTC +1). Pourtant, on aurait pu imaginer qu'ils allaient, à plus forte raison, se positionner pour l'heure d'été (UTC +2) dans la mesure où ils vivent encore plus à l'Est que les Allemands. Mais non ! Apparemment, le culte des longues soirées d'été ne les préoccupe pas outre mesure. Si l'on voulait absolument se baser sur les résultats de cette consultation pour déterminer les fuseaux horaires, l'Allemagne serait à UTC +2 tandis que la République tchèque et le Danemark seraient à UTC +1 ... ! C'est un scénario très peu vraisemblable, qui n'aurait pas de sens. De toute manière, cette consultation n'a pas valeur de référendum. On ne peut donc pas se baser sur elle pour deviner les futurs fuseaux horaires.
  15. Procéder à des consultations publiques au niveau national exposerait au risque d'aboutir à une incohérence géographique des fuseaux (exemple : Pays-Bas au fuseau UTC +1 et Belgique au fuseau UTC +2). Il faut être un minimum réaliste. On ne peut pas organiser des référendums pour chaque mesure à prendre. Par exemple, il existe des lois nécessaires (de santé publique, par exemple) qui n'auraient jamais été adoptées si l'on avait demandé l'avis au "peuple" ... C'est pour cela que nous sommes dans un système de démocratie représentative (on élit des élus, censés être compétents, qui votent les lois à notre place) et non dans une démocratie directe. Au delà de ces arguments, il existe une contrainte de temps. En effet, dans la mesure où les Etats devront choisir leur heure avant avril 2019, il sera difficile pour eux d'avoir le temps d'organiser des référendums sérieux en expliquant à leurs populations les avantages et les inconvénients de chacun des deux fuseaux horaires possibles.