Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

acrid vintaquatre

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    6248
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

2 Followers

About acrid vintaquatre

  • Rank
    Orage multicellulaire
  • Birthday 10/26/1988

Personal Information

  • Location
    Siorac en Périgord (83 m), Périgord Noir, au bord de la douce Dordogne... <3

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Comme GFS n'est jamais fiable par beau temps et que Arpège est en général plus proche de la vérité, je me lance avec Angoulême ! En attendant le choc thermique en rentrant dans le SO mercredi, je retourne dans la fraîcheur bretonne ! Nous sommes dimanche et il est 10h07 bla bla bla...
  2. Entre tous ces orages jeudi et vendredi soirs : Puis les invités du weekend : J'en suis venue à oublier de jouer ! Je m'en vais donc de l'autre côté des Pyrénées à Pamplona ! Il est 23h01 le 29 juin tout ça tout ça...
  3. Retour sur la soirée et le début de nuit de vendredi. Longue chasse de 21h à 2h30 avec pas moins de 3 salves orageuses qui auront défilé. D'abord une ligne bien constituée à la frontière Dordogne/Lot en milieu de soirée vers le coucher du soleil, avec à l'avant immédiat quelques cellules solitaires vers 21h, dont celle-ci qui m'a prise de court sur les hauteurs de Veyrines de Domme. Elle lâchera quelques bons gros impacts en air sec qui craqueront fort. Le rideau de précipitations était bien dissocié, on le distingue à peine sur la droite de la photo : Je ressors de la zone de précipitations rapidement, à la faveur de la ligne qui se rétracte aux frontières du Lot, laissant une ambiance plutôt sympa au soleil couchant : J’atterris sur le rocher de la Croix de la Mission à Castelnaud, offrant une vue large vers l'Est. Le spectacle est assez grandiose avec le soleil qui vient de se coucher dans mon dos : Je reste un bon moment sur le spot, profitant du temps sec et de la bonne distance pour faire une séquence timelapse...La nuit tombe progressivement... : Une accalmie se dessine, alors que la deuxième salve remonte d'Agen. Cela semble prendre la direction d'un spot auquel je pensais depuis une petite heure...Me voilà donc vers 23h sur l'aérodrome de Domme, avec vue à plus ou moins 360°. Ça revient par le Sud et avant de prendre une grosse douche, je peux saisir quelques beaux impacts : Je redescends vers la vallée avec l'idée de poursuivre ma chasse sur un autre spot (histoire de varier les compositions). Je constate quelques beaux ruissellements sur les petites routes, beaucoup de boue débordant des fossés. Je profite au cingle de Montfort de l'évacuation de cette deuxième salve... Mais je vais devoir patienter longtemps, longtemps pour la 3ème salve. J'ai l'impression qu'elle met un temps fou à arriver...Et la fatigue commence à arriver une fois l'adrénaline retombée. Je réalise qu'il faudra pousser à l'Ouest. En effet, la partie Sud diminue largement en activité, tandis qu'une série de cellules s'active avec surprise bien plus à l'Ouest. Je file donc et m'arrête à Beynac pour finir (ça tombe bien c'est sur la route pour rentrer !). Cette dernière cellule lâchera pas mal de foudre avant de mourir et après une approche par le Lot-et-Garonne plutôt intra-nuageuse. Je dois alors jongler avec une pluie faible à modérée, essuyer l'objectif régulièrement en espérant qu'un bel impact ne tombe pas à ce moment là. Mais surtout, le brouillard sera de la partie, remontant par nappes de la vallée. S'il n'empêchera aucunement de voir le spectacle kéraunique, il pourrira complètement (mais temporairement) la vue sur le château et le village. Je vise temporairement au Sud vers la vallée du coup... Ici un moment de répit du brouillard avant que l'activité ne faiblisse, me permettant de saisir ces décharges électriques au-dessus du château !
  4. Si j'étais dehors dès 22h à quelques km de chez moi pour "observation vers le Sud", afin d'aviser plus concrètement de ce que j'allais faire ensuite, ce n'est que 23h15 que je me positionne au-dessus de Beynac. Je sais que j'y ai des vues Sud/SO et Ouest avec des compositions qui en jettent (ouais nos paysages périgourdins c'est quand même autre chose que les champs de patates de la moitié des clichés orageux qui passent sur la toile !). Là je me positionne sur les terrasses au pied de son très célèbre château avec une vue Ouest/SO. L'activité électrique est presque exclusivement intra-nuageuse, mais elle est particulièrement intense avec 2 à 3 décharges par seconde lorsqu'elle arrive sur le département. Cela permet de mettre en valeur une structure nuageuse relativement atypique. J'arrive tout de même à chopper au zoom quelques ramifiés simultanés lointains : Une vingtaine de minutes après j'essuyais un puissant front de rafales autour de 80 km/h, faisant voler la poussière de partout. Peu de précipitations en revanche, mais c'est beaucoup plus tombé à l'Ouest immédiat. Il aura fallu attendre l'évacuation 30 km au Nord du système principal pour obtenir de jolis coups de foudre plein Sud, le plus souvent à coups d'extra-nuageux : L'impact du milieu a dû tomber sur Daglan 😛
  5. Le thermomètre a baissé plus précocément qu'hier à la même heure. 31,4°C après un maxi de 34,7°C (petite toulousade). Des bancs de cirrus se tapent l'incruste actuellement...Sur le radar il y a de petites choses qui émergent ici et là, mais on sait comment il est le radar MC...
  6. 31°C actuellement et un point de rosée à 20,6°C, pas de vigilance orange de MF. Ça devrait me rassurer pour la fiabilité des orages de ce soir. Mais d'un autre côté, des chasseurs vont débarquer d'autres régions et en général ça fait tout foirer, alors je reste prudente !
  7. 28,4°C, tx à priori définitive à Limoges. J'hésite entre l'euphorie de décrocher enfin la fourchette : Et les boules d'échouer à 0,1 du perfect :
  8. Je me lance avec Limoges-Bellegarde ! Situé bien en hauteur, c'est typiquement le trou à non-chaud, contrairement à sa voisine Limoges-ville, bien plus à même de titiller les 30°C ! Nous sommes samedi 20 juin, il est 13h09, les planètes sont alignées, tout ça tout ça !
  9. Bonsoir, Ce dernier mois du printemps météorologique s'est révélé une fois de plus doux, voire chaud, inégalement arrosé et très ensoleillé. - Les températures moyennes ont connu globalement des excédents assez marqués. Pour une fois ces dernières années, les excédents les plus faibles sont au Nord-Est et les plus importants au Sud-Ouest. La première quinzaine a été plutôt fraîche partout avec un régime de flux d'Ouest et de gouttes froides. La deuxième quinzaine aura connu des conditions globalement très stables et souvent très douces, voire chaudes au Sud-Ouest avec des valeurs très estivales. Pas de véritable pic de chaleur pour autant n'a été observé... - Comme souvent à cette période de l'année, sous l'effet de gouttes froides et de pluies parfois orageuses, les cumuls de pluie sont très hétérogènes, même au sein d'une région. Si globalement il a bien plu sur le Sud-Ouest, le Centre et la façade Est, et que la sécheresse a largement dominé dans l'extrême Nord, on observe de fortes irrégularités locales. - L'ensoleillement est atypique avec un maximum national détenu par le Pas-de-Calais ! La barre des 300 heures a été franchie presque partout au Nord de la Loire, chose rare même en plein été ! A contrario on observe une situation proche de la normale ou à peine excédentaire dans les régions méditerranéennes et près des Alpes et Pyrénées.
  10. Pour se consoler, on regarde le nombre annuel de gelées chez toi et...
  11. Ouais enfin depuis octobre 2019 Moncoutié a pris régulièrement de belles branlées et a été incapable d'en envoyer aux autres quercynois et aux périgourdins !
  12. Première cigales rouges entendues le 27 mai...Depuis 2 semaines c'est plutôt calme...En attendant les grises la semaine prochaine assurément !
  13. Bilan du mois de mai dans le Sud-Ouest (rajout des stations RADOME) : - Largement excédentaire, il est souvent le 2ème ou le 3ème le plus chaud (toujours derrière 2011 et parfois 1989 aussi). La deuxième quinzaine a été chaude, sans record, avec des 30°C souvent difficiles à atteindre, mais avec une ambiance très estivale durable (des excédents autour de +7/8°C) ! - Les pluies ont été irrégulières dans le temps et l'espace. Seuls les 2 premiers jours du mois ont apporté des cumuls homogènes. L'épisode du 10/11 mai a vu des cumuls records entre Gironde et Landes et vers le Tarn, tandis que le nord de la région n'aura reçu que quelques millimètres. Quasiment pas de pluie sur les 3 semaines suivantes... - L'ensoleillement s'est révélé très généreux, mais on reste loin des records de 2011 où les 300 heures étaient souvent franchies.
  14. Bilan du mois de mai dans le Sud-Ouest (rajout des stations RADOME) : - Largement excédentaire, il est souvent le 2ème ou le 3ème le plus chaud (toujours derrière 2011 et parfois 1989 aussi). La deuxième quinzaine a été chaude, sans record, avec des 30°C souvent difficiles à atteindre, mais avec une ambiance très estivale durable (des excédents autour de +7/8°C) ! - Les pluies ont été irrégulières dans le temps et l'espace. Seuls les 2 premiers jours du mois ont apporté des cumuls homogènes. L'épisode du 10/11 mai a vu des cumuls records entre Gironde et Landes et vers le Tarn, tandis que le nord de la région n'aura reçu que quelques millimètres. Quasiment pas de pluie sur les 3 semaines suivantes... - L'ensoleillement s'est révélé très généreux, mais on reste loin des records de 2011 où les 300 heures étaient souvent franchies.
  15. Et 29,3°C au Triadou, davantage qu'au Luc...Je dis ça, je dis rien !
×
×
  • Create New...