faycal

Membres
  • Compteur de contenus

    501
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

À propos de faycal

Personal Information

  • Lieu
    St Germain les Corbeil

Visiteurs récents du profil

814 visualisations du profil
  1. Tendances Hiver 2017-2018

    En fait, je trouve que la remarque de Judd est loin d’être bête, on observe remarque q'effectivement les années très cycloniques dans l'atlantique sont souvent suivi par des hivers avec une tendance AO-. Meme si cette démarche n'a rien de très scientifique, voilà l'indice AO mensuel des mois d'hiver qui ont suivi les saisons cycloniques que tu as cités. Respectivement 2005 , 1995 , 2004, 1950 Novembre : 0,2 , -0.7 , 0,7 , -0.5 Décembre : -2.1 , -2.1 , 1,2 , -2 Janvier : -0.2 , -1.2, 0,3 , -0.1 Février : -0.2 , 0,2 , -1,2 -0.4 Je ne tire aucune conclusion de cela bien évidemment, l'échantillon est bien trop petit. Je pense par contre qu'il existe surement une cause commune à une forte saison cyclonique et à une relative faiblesse du VP. Sur ces 16 mois, seul 2 ont connu une AO vraiment positive plus de la moitié avec une AO bien négative. J' y reviendrai lorsque que posterai ma première vrai prévision pour cet hiver que je prépare actuellement.
  2. Tout à fait Ciel d'encre, c'est pour cette raison que le raccourci MJo pacifique = Nao- me semble un peu trop rapide et égoïste. La MJO facilite et amplifie la circulation méridienne de grande échelle à nos latitudes. La NAO est bien trop local pour refléter ça systematiquement, la AO est je pense plus adapté
  3. Bon à 4 jours du début de topic, on commence à cerner la chronologie des événements de notre semaine 43. Le début de semaine serait calme , sec et assez nuageux, l'humidité résiduelle ayant du mal à s'évacuer piegé par l'anticyclone. Au fil des jours, les éclaircies se multiplieraient dans une certaine douceur. Les matinées seraient plus fraîche en allant vers l'est. La douceur deviendrait à nouveau remarquable en fin de semaine avec des t850 autour de 15° dans l'ouest soit des valeurs digne d'une mi-juillet. Comme l'a mentionné Gugo, la MJO est très active ces derniers temps, elle est en phase 5 et va très probablement continuer sa progression en phase 6 puis 7. Bon vu que ce forum est sans cesse bombarder de cet indice en hiver, et que l'on est dans un cas d'école, je vais essayer d'éclaircir les effets de cet indice moi même n'étant pas un expert loin de là. Pour ce qui n'ont aucune idée de ce que c'est, google est une bonne idée. +Les dernières phases (5-6-7) sont associés à une forte convection dans le Pacifique tropical. Je simplifie beaucoup mais ce surplus de chaleur latente du à la convection affaiblit la cellule subtropical pacifique (l'équivalent de l'anticyclone des Açores) . + Cela va alors inviter les dépressions du Pacifique à se former très au sud, courbant alors le jet. Cette perturbation du vortex polaire d'abord cantonné au Pacifique se propage alors par effet domino au reste de l'hémisphère nord. Pas de panique si ce que je vous raconte semble chinois voilà un exemple concret, notre situation actuelle ; 1- Début de phase 5 : 2- Phase 6 à 7 Desolé je n'ai pas eu le temps d'expliquer tout cela avec plus de détail et avec de meilleurs schema, le temps me manque. J'y reviendrai dés que possible sur ces changements de régime via la MJO.
  4. Tendance Automne 2017

    Effectivement la MJO semble se lancer dans le Pacifique et elle ne fait pas semblant. Ces effets à nos latitudes devrait se faire sentir dés la semaine prochaine avec cette forte anomalie BP dans le Pacifique, effet direct de la convection tropicale intense qui sévira plus au sud. Cet affaissement du jet dans le Pacifique favoriserait par effet domino l'installation de HG vers le Groenland à la tout fin du mois. On voit que malgré l'échéance la tendance est lourde avec +20hpa sur les 22 scénarios du panel à plus de +300h. Par conséquent la mise en place d'un régime NAO- semble probable pour fin octobre, début novembre. Cela n'est pas du tout une bonne nouvelle pour la santé du vortex polaire qui a facile une vingtaine de jours de retard par rapport à la norme.
  5. Mois hors-norme

    Je viens de finir l'épisode sur décembre 1879, si vous voulez vous documenter sur ce mois, l'article de méteo passion est vraiment excellent avec de nombreuses illustrations. Oui les différentes stations méteo ont commencé à s'organiser en réseau dés le milieu de 19ème siècle afin de crée des cartes quotidiennes de pression notamment, ce qui permettait dejà d'effectuer des prévisions à 2-3 jours.
  6. Mois hors-norme

    J'ouvre ce topic pour documenter et vous faire vivre les mois les plus atypiques de l'histoire climatologique de France. Sans tarder, je vais commencer fort avec un véritable ovni climatique qu'aucun d'entre nous n'a connu malheureusement. Décembre 1879 +Dés la mi novembre, une mécanique bien hivernale se met en place avec un flux continental bien froid à partir du 15 sous l'influence d'un blocage bien costaud sur la Scandinavie. +Cet AS migre progressivement vers le Groenland et après un redoux très relatif, le froid revient pour de bon sur les deux tiers nord du pays dés le 27. Il ne dégel dejà presque plus sur une bonne moitié nord. carte 1/2 +Le 1er décembre, avec l'arrivé de bas géopotentiels en provenance de Scandinavie, les températures baissent encore d'un cran. Le 2, la masse d'air s'assèche temporairement à l'arrière d'un dépression transitant en méditerranée( carte 3). Le mercure observe alors un premier plongeon avec -20° à Nancy, -13° à Paris St Maur le 3.12 . La Marne commence son enbacle. Dans le même temps, une profonde dépression pointé à environ 965hpa entre dans le Golfe de Gascogne accompagné d'une masse d'air subtropicale amenant un redoux spectaculaire sur tout une moitié sud. Dans la journée du 4, le front chaud butant sur l'air glacial. Alors qu'il fait 15° à Clermond-Ferrand et 16° à Marseille, une tempête de neige d'un rare violence touche un axe Bretagne -Normandie-IDF-Alsace 24h durant. +Une nouvelle limite neigeuse traverse tout une moitié ouest le 6 avec un redoux très relatif (1,5° à Paris), rajoutant une couche de 3-5cm. (carte 5) +Un dernier petit front descend sur le pays le 8 avec entre 5 et 10cm supplémentaire. (carte 6) +A partir du 9 décembre, toute la moitié nord du pays est sous une épaisse couche de neige et même une bonne partie de l'Europe continentale, en parallèle un puissant anticyclone vient s'installer au dessus de ces sols gelés. Une aussi grande surface ennéigé combiné à l'approche du solstice, à l’assèchement de la masse d'air et au vent très faible (coeur de la cellule anticyclonique) fait baisser les températures en plaine à des niveaux juste incroyable. Ces niveaux ne seront meme pas approchés en 130ans dans de nombreuses régions et notamment dans l'ensemble du bassin parisien . On enregistre le 9 et le 10.12. -28° à Senlis -27,6° à Melun -25,6° à St Maur -17,8° à Rouen -10° à Marseille. Et contre tout attente, cette situation dure, l'anticyclone reste vissé sur ces positions durant plus de 3 semaines. Pendant toute cette période, le froid garde toute sa vigueur malgré un important redoux en altitude.Les inversions sont alors très marqués, à un tel point la station de plaine du Puy de Dome (388m) finit plus froide que celle du sommet (1467m) avec -6.5° contre -4°. Un front chaud finit par arriver le 28 décembre mettant fin à cette terrible vague de froid. +Pour finir voilà un bilan de ce mois de décembre en cartes: * Temp min et max à Paris. Sur le résumé quotidien de Paris, on se rend compte de l'ampleur de cette vague de froid, on compte plus de 19 tn inférieur à -10° et seulement 7 jours de dégel. On peut se poser demander si une telle vague de froid est encore possible de nos jours avec tous les îlots de chaleur urbain. En effet, il ne faut pas oublier qu'à la fin de 20eme siècle, la ville de Paris était loin de ce qu'elle est aujourd’hui...
  7. Cette semaine va observer la mise en place d'un régime de dorsale atlantique. 2 anomalies d'altitude vont nous descendre du Groenland , la seconde sera bien plus marqué. -La première dés cette nuit avec la mise en place d'un régime de traîne assez marqué Lundi qui s'amenuisera mardi. Le tout se fera dans une ambiance assez fraîche (2/3° sous les normes). La répartition des averses sera assez irregulière, elles seront nombreuses et parfois fortes dans le nord-est avec le portour mediterannéen resterait au sec. Comme souvent dans un régime de traine, c'est la température à l'étage moyen qui donne une idée du risque d'averses. - Mercredi, une nouvelle anomalie quittera le cercle polaire en faisant cap sur le pays. Un front chaud assez marqué entrera par la Bretagne et s'éternisera toute la journée sur la moitié nord accompagné d'un très fort coup de vent sur le Pas de Calais, le temps sera alors particulièrement desagréable sur ces régions avec un ciel couvert et des pluies faibles intermittentes. Sous ce ciel, la fraicheur sera parfois très marqué l'après midi avec des tx plafonnant à 15° voire moins au nord de la Seine. Au contraire dans le sud du pays, sous l'effet du front chaud, la journée sera assez agréable avec un ciel voilé et des températures autour de 25°. En cours de soirée, l'anomalie de tropo va faire irruption par les cotes de la Manche exacerbant le soulèvement dynamique le long du front ondulant qui sera en place dans le nord. Un front froid très actif va alors se former au nord de la Loire avant de balayer le pays du NO vers le SE dans la nuit apportant un arrosage copieux et un bon coup de vent. Le sud-est restera encore une fois à l'abri grâce au foehn de grande échelle induit par les Alpes et le Massif Central. -Jeudi, alors que le front froid quittera nos frontières, le tawleg englobera la majeur partie du pays. Il sera marqué par de fortes advections froides en altitude (Moins de -25° à 500hpa pour la première fois de la saison). Dans ces conditions, une traine active se dessinera en cours d’après midi, elle pourrait prendre un caractère orageux dans le nord. -Vendredi et Samedi, le tawleg ne se résorbera que lentement, le régime de traine se maintiendrait décrivant cependant une graduelle atténuation. La fraîcheur deviendra sensible et s'accentura samedi avec des tn franchement automnales (entre 4 et 8° dans les plaines continentales) , les gelées blanches pourraient faire leur apparition dans les vallée de l'est à basse altitude, la neige également fera son entrée en moyenne montagne sous les 2000m. -Dimanche, une amélioration s'amorcerait par l'ouest ... ?
  8. Le topic des lamentations #5

    Je ne comprend pas, l'air était pourtant bien frais à l'arrière du front froid. Desolé mes camarades mais nous sommes fin août, le rayonnement solaire commence à diminuer sensibement (le soleil chauffe autant qu'à la fin du mois d'avil). Or comme vous les savez le réchauffement diurne est le principal moteur des orages. En effet plus le soleil tape fort, plus le sol va se réchauffer en journée ce qui va avoir pour effet de resserer le gradient thermique vertical car la température de la moyenne et haute atmosphère ne varie que très peu. Tout cela pour dire qu'à la fin du aout, le potentiel instable des continents est bien plus faible qu'au mois de juin avec la même masse d'air et la même synoptique. Voilà une comparaison entre deux profils verticaux de Trappes, celui du 21.06 et celui du 29.08, ces 2 dates la masse d'air était sensiblement la meme : 18° à 850hpa et un td d'environ 15°. Et pourtant : On a une CAPE négligeable à gauche alors qu'à droite elle atteint les 2000J/kg. Et c'est comme ça dans toute les zones continentales (non cotière), la saison orageuse est centré sur sur le solstice d'été. La saison des orages violents se situe alors du 5 mai au 5 août.
  9. Prévisions en Ile-de-France

    Très probable passage orageux sur la région et notamment le 91 et le 77 vers 17h. Malgré l'instabilité très modérée, des structures multicellulaires bien abouties sont possibles structuré par de forts cisaillements generés par une vigoureuse branche de jet qui surplombe la région cet après midi et qui va sensiblement s'intensifier en fin de journée. A 14h45, la convection devient profonde entre Poitou et Tourraine. Suivant le violent flux d'altitude orienté au SSO, cette zone orageuse devrait se diriger vers l'IDF sans perdre son caractère instable au vu des valeurs de td sur la région Centre et l'IDF comprises entre 17° et 19° traduisant une forte humidité en basse couche .
  10. Climats du monde

    Climat très inhospitalier en raison du vent. Mais le plein été peut contenir quelques belles journées chaudes, ce qui est remarquable à 72° de latitude, à moins de 2000km du pole nord. L'iso 10° à 850hpa remonte assez fréquemment jusqu'à là et même l'iso 15° vient parfois rendre des visites assez surprenante. Je ne sais pas si le 26,6 a été relevé ces jours là mais en tout cas c'est assez spectaculaire.
  11. Dégradation orageuse à surveiller pour Mardi. Un tawleg particulièrement incisif va transiter de la Gallice au massif alpin accompagné d'un refroidissement important à l'étage moyen jusqu'aux régions méditerranéennes. Dans le même temps une bonne convergence humide devrait se mettre en place sur tout une moitié est ,structuré par une onde théta qui remontera du golfe du Lion. Le premier "mécanisme cévenol" de l'année pourrait vraisemblablement se mettre en place pendant quelques heures avec de bons cumuls de la montagne noire à la basse vallée du Rhône et pourquoi pas en Provence. On voit dejà le passage progressif en mode automne sur les cartes d'instabilité. En effet avec la diminution du rayonnement diurne et l'inertie des océans, les grosses valeurs d'instabilité se déplace des continents vers les océans entre le début et la fin de la saison chaude notamment en méditerranée qui est une mer fermé. Ce phénomène est exacerbé par les valeurs de SST records.
  12. GFS6z est tout simplement remarquable. Pour info la journée de première quinzaine d'aout la plus froide à 500hpa date du 6.08.1985 avec des pointes à -24°. Pour tout le mois d'aout, c'est la journée du 29.08.1986 qui remporte la palme avec des pointes à -27° et une large moitié sous les -25°. Les adevections froides à l'étage moyen envisagé par GFSdet sont au niveau de ces records.
  13. Semaine à venir marquée par un dégradé NO/SE important. Dans le NO mise à part une petit coup de chaud possible en fin de semaine, l'air océanique assez frais se maintiendrai avec un temps variable et des températures ne dépassant guère 25°. Cependant sous l'impulsion d'une profonde aire de bas géopotentiels sur le Proche Atlantique , une masse d'air tropicale va s'installer en mediterannée occidentale débordant largement sur tout un quart sud-est du pays. Voila deux diagrammes, l'un piqué à Rennes et l'autre à Marseille pour illustrer le monde qui les sépare. Egalement une dégradation orageuse importante à surveiller entre Lundi et Mardi. Un profond talweg parviendrait à s’enfoncer jusqu’au région de l'est là où une masse d'air chaude et instable serait en place.
  14. Coup de chaud très probable à partir de jeudi 27 dans le SO. Biarritz De moins en moins certains en remontant vers le nord. La Rochelle Tout juste envisageable sur la moitié nord Paris