Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

faycal

Membres
  • Content Count

    637
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

2 Followers

About faycal

  • Rank
    Stratocumulus

Personal Information

  • Location
    St Germain les Corbeil

Recent Profile Visitors

3331 profile views
  1. L’humidité est sensible sur la région ce dimanche avec des td autour de 17 un peu partout . Attention aux orages peu mobiles ce soir, l’axe de convergence se trouve actuellement sur la Picardie , il devrait au fil des heures glisser vers la région.
  2. Ce soir, la période de temps frais qui se profilait pour cette semaine 20 est franchement raccourci. Dés mercredi, les températures pourraient retrouver des valeurs de saison si il fait beau. La goutte froide ibérique perdurerait alors que les bas géopotentiels sur l'Europe laisserait rapidement place à une solide dorsale. Sur le pays, l'instabilité pourrait alors rapidement se résorber au nord et à l'est, au sud ce serait plus compliqué. Ensuite pour la fin semaine, on retrouverait enfin des valeurs digne d'un mois de mai... Plus sérieusement, le flux pourrait se redresser de manière assez brutale en fin de semaine avec une hausse des températures et un temps plus ou moins instable selon la proximité de la goutte froide. C'est à nouveau la moitié sud qui serait au premières loges pour la pluie. Gare aux orages violents également. Ce scénario est loin d’être isolé comme le confirme l'ensemble GEFS : Quant au coup de chalumeau, il est sérieusement à surveiller ,il se confirme plus au sud comme en Sicile. Voici deux diagramme pour en témoigner , Ajaccio et Palerme. Deuxième coup de pression de la fournaise saharienne à la mi-mai, l'été sera long...
  3. Cette semaine va commencer par une situation assez exceptionnelle en Europe, plus digne du Midwest. Alors qu'un blocage s'installe sur l'Atlantique Nord, un important bloc de bas géopotentiels va se détacher du vortex polaire pour s'installer au dessus de la Baltique pendant plusieurs jours. Dans le même temps, un talweg sur la péninsule ibérique va gagner la méditerranée... Ces deux influences vont se rencontrer sur le pays entre Dimanche et Mardi avec à la clé un possible épisode pluvieux majeur. En effet le flux sera extrêmement divergent en altitude avec un positionnement optimal en entrée droite-sortie gauche du jet. Dans ce contexte, un minimum dépressionnaire particulièrement creux pour la saison (990hpa) se creuserait sur le pays entre dimanche et lundi au sein d'une onde chaude. En parallèle, une advection froid remarquablement tardive en basse-couche gagnerait le nord du pays, au contact de ces deux masses d'air antagonistes, une limite frontale très active ondulerait sur le pays lentement pendant plus de 24h. Sur les régions où le front stagnerait en journée, les températures diurnes pourraient être très basses potentiellement au niveau des records. La neige pourrait faire son retour à des altitudes très basses (une surprise en plaine est possible dans ce genre de situation).
  4. C'est remarquable des valeurs de td aussi élevés à une telle latitude, tant pour les moyennes (15° de moyenne en aout !) que pour les extrêmes. En effet c'est clairement la mousson asiatique qui se fait ressentir en étendant son influence très au nord dés que la circulation polaire s'absente de la région. On voit sur l'exemple de fin juillet 2011 qu'un véritable boulevard peut s'ouvrir au masse d'air tropicale dans cette région.
  5. Le crochet peut être des deux coté, selon s'il s'agit d'un moteur gauche ou d'un moteur droit. S'il ne s'agissait pas d'une supercelulle comment expliquer vous le split ? La cellule s'est separé en deux puis les deux cellules formées ont chacune d'elles déviées du flux d'un coté différent. Enfin un bow echo peut très bien provenir d'une supercellule. Je suis d'accord sur le fait que la cellule vire au bow echo mais pour moi il s'agissait bien d'une supercellule au départ.
  6. Non c'est bien un écho en crochet qui est visible sur les images radar. Une telle signature est typique des supercellules. Autre specialité des supercellules, c'est cette séparation (split) entre le moteur droit et le moteur gauche de la cellule qui a eu lieue entre Narbonne et Perpignan aux alentours de 19h30. Les gros grelons confirment bien le caractère supercellulaire de la cellule. Quant à la 2eme image radar que tu as mis, il s'agit d'une ligne de grain qui fait environ 500km de long soit la moitié de la France , on est pas du tout sur la même échelle donc
  7. Oui c'est vrai , on semble être encore dans un non-orage land, avec un premier axe dans le Centre, l'autre entre Normandie et Picardie et rien chez nous. Çà peut encore un peu bouger.
  8. Risque orageux demain soir sur la région après une chaude journée.
  9. Malgré l'échéance assez lointaine, le redressement du flux en fin de semaine ne fait plus de doute. Ce qui pourrait rendre la situation exceptionnelle, c'est le dynamisme du talweg sur le Proche-Atlantique. A l'avant une crête d'altitude tropicale devrait gagner (au moins) l'ouest de la méditerranée. On voit sur ce stupéfiant diagramme de Toulouse, que la fiabilité est plutôt bonne , l'ensemble CEP est semblable. Sur CEP et GFS, les timing sont différents mais le gros coup de chaleur est là. En parallèle de coup de chaleur remarquable, une très grosse dégradation orageuse est possible si les différents ingrédients sont en phase, c'est typiquement le genre de synoptique qui peut faire mal en fin de printemps.
  10. En effet pourtant cette synoptique n’a rien d’exceptionnelle, elle est même relativement courante . Le problème c’est que depuis quelques années dés qu’un tel flux de sud-ouest se met en place, on va systématiquement cherché des records mensuels. Je ne serais pas étonné qu’on en batte d’ailleurs si les modélisations se confirment.
  11. Le retour de la pluie à priori notamment en milieu de semaine.
  12. On passe encore complètement au travers des orages et pour cause :
  13. Vendredi Le flux de SO va s’accélérer en altitude avec l'arrivée d'une branche de jet par l'Espagne. Cette dernière maintiendra un flux assez divergent en altitude sur toute la moitié nord, dans le même temps la masse d'air resterait assez humide de l'Aquitaine au Hauts de France. Cela serait suffisant pour permettre le développement de quelques orages isolés en cours d'après midi notamment entre Normandie et Hauts de France. En soirée/nuit suivante , une cassure du jet est envisagé par AROME et WRF, forçant la convection profonde. La localisation et le timing de cette cassure reste à affiner mais ce serait entre le SO et le Centre-Ouest. Voici donc ma prévision pour demain ; ZONE A : Quelques orages épars en cours d'après midi notamment sur un tiers nord. Parfois assez actifs mais à priori pas de sévérité particulière. ZONE B : Déclenchements d'orages parfois forts en soirée, les cisaillements moderées permetteraient la formation de petites supercellules avec par conséquent un risque de bonne chute de grêle. Ces cellules pourraient ensuite s'organiser en système multicellulaires moyennement forts avec de bonnes rafales de vents se déplaçant rapidement vers les régions centrales. Samedi: La situation évoluerait peu, l'instabilité s’accentuerait par rapport à vendredi mais les forçages seraient plus tenus. Dans ce contexte, on va retrouver une évolution orageuse assez généralisée en journée de l'Aquitaine aux Hauts de France en passant par la Normandie.Bien qu'assez actifs, ces foyers orageux devrait rester pour la plupart assez désorganise en raison de cisaillements plus faible. Malgré tout, quelques foyers plus organisé ne sont pas exclues sur un quart nord-ouest.
  14. En effet, on se dirige vers le première vraie séquence orageuse de l'année. Cette semaine, une imposante crête d'altitude va se mettre en place sur l'Atlantique Nord, celle ci va durablement s'imposer sur le nord de l'Europe. Une situation de blocage va alors se mettre en place dés ce weekend. Dans ce contexte un talweg en comblement va stagner sur le Proche-Atlantique pilotant un flux de SO modérément dynamique en altitude. Malgré la relative faiblesse de ce talweg, une onde chaude assez marquée pour la saison va remonter d'Afrique du Nord pour gagner la France au sein d'un marais barométrique de plus en plus dépressionnaire au fil des jours. La masse d'air restera constamment particulièrement chaude pour la saison avec des t850 de l'ordre de 10° et des tx autour de 25° sur tout le pays soit des valeurs normales en plein été. En revanche, elle s’humidifiera graduellement au fil des jours jusqu'à dimanche (Figure2). Voici dans le détail, la prévision orageuse pour chaque jour (on est dans de la prévision à court à moyen terme mais je ne sais pas ou d'autre mettre mon message). Jeudi , l'onde chaude précédemment décrite va gagner le pays avec une hausse sensible de l'humidité dans les basses couches par rapport à mercredi. Par conséquent, le réchauffement diurne déstabilisera notablement les profits verticaux notamment sur un quart nord-ouest. En marge d'une branche de jet active sur l'Espagne, deux cassure du jet auront lieu dans le Golfe de Gascogne. La première, timide ne serait pour suffisante pour vraiment déclencher quelque chose , la seconde en revanche plus vigoureuse serait suffisante (Figure 3) pour constituer un système orageux organisé qui sévirait dans le Golfe de Gascogne dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce système aborderait la Bretagne en fin de nuit avec de bonnes pluies et peut être une activité orageuses résiduelle. Ce système pourrait déborder sur la cote atlantique voir causer la formation de quelques cellules isolés dans les terres. Vendredi Le flux de SO va s’accélérer en altitude avec l'arrivée d'une branche de jet par l'Espagne. Cette dernière maintiendra un flux assez divergent en altitude sur toute la moitié nord, ce qui serait suffisant pour le développement d'orage parfois bien actifs sur toute une moitié nord et notamment entre Normandie et Hauts de France. Ces orages s'organiserait en petit système multicellulaires épars la suite demain ...
  15. En effet, ça fait un moment que j'observe la MJO et il faut dire qu'elle sera clairement favorable à la mise en place d'ondulation marquée sur l'Atlantique. Les modèles ont l'air dr suivre cette tendance mais très timidement, probablement en raison du VP qui est très en forme cette année. Cependant on voit que la MJO ne finit pas son tour, le basculement en NAO- est donc peu probable. On repartirait possibmement pour un nouveau tour en phase 6-7 début février et là peut être ça pourrait payer. En conclusion, mise en place d'un régime AR pour fin janvier apres la séquence patate avec pourquoi pas une petite surprise hivernal. Ne pas desesperer, en février la MJO pourrait finir par changer la dynamique très AO+ de cet hiver.
×
×
  • Create New...