faycal

Membres
  • Compteur de contenus

    495
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3

Tout ce qui a été posté par faycal

  1. Cette semaine va observer la mise en place d'un régime de dorsale atlantique. 2 anomalies d'altitude vont nous descendre du Groenland , la seconde sera bien plus marqué. -La première dés cette nuit avec la mise en place d'un régime de traîne assez marqué Lundi qui s'amenuisera mardi. Le tout se fera dans une ambiance assez fraîche (2/3° sous les normes). La répartition des averses sera assez irregulière, elles seront nombreuses et parfois fortes dans le nord-est avec le portour mediterannéen resterait au sec. Comme souvent dans un régime de traine, c'est la température à l'étage moyen qui donne une idée du risque d'averses. - Mercredi, une nouvelle anomalie quittera le cercle polaire en faisant cap sur le pays. Un front chaud assez marqué entrera par la Bretagne et s'éternisera toute la journée sur la moitié nord accompagné d'un très fort coup de vent sur le Pas de Calais, le temps sera alors particulièrement desagréable sur ces régions avec un ciel couvert et des pluies faibles intermittentes. Sous ce ciel, la fraicheur sera parfois très marqué l'après midi avec des tx plafonnant à 15° voire moins au nord de la Seine. Au contraire dans le sud du pays, sous l'effet du front chaud, la journée sera assez agréable avec un ciel voilé et des températures autour de 25°. En cours de soirée, l'anomalie de tropo va faire irruption par les cotes de la Manche exacerbant le soulèvement dynamique le long du front ondulant qui sera en place dans le nord. Un front froid très actif va alors se former au nord de la Loire avant de balayer le pays du NO vers le SE dans la nuit apportant un arrosage copieux et un bon coup de vent. Le sud-est restera encore une fois à l'abri grâce au foehn de grande échelle induit par les Alpes et le Massif Central. -Jeudi, alors que le front froid quittera nos frontières, le tawleg englobera la majeur partie du pays. Il sera marqué par de fortes advections froides en altitude (Moins de -25° à 500hpa pour la première fois de la saison). Dans ces conditions, une traine active se dessinera en cours d’après midi, elle pourrait prendre un caractère orageux dans le nord. -Vendredi et Samedi, le tawleg ne se résorbera que lentement, le régime de traine se maintiendrait décrivant cependant une graduelle atténuation. La fraîcheur deviendra sensible et s'accentura samedi avec des tn franchement automnales (entre 4 et 8° dans les plaines continentales) , les gelées blanches pourraient faire leur apparition dans les vallée de l'est à basse altitude, la neige également fera son entrée en moyenne montagne sous les 2000m. -Dimanche, une amélioration s'amorcerait par l'ouest ... ?
  2. Suivi du cyclone IRMA (2017)

    Voilà pour la position du monstre. Les Iles Vierges sont en plein dans l'oeil qui mesure environ 40kmh de diamètre. Ce soir encore les modèles sont alarmant pour la suite et l’échéance se rapproche. Porto Rico échappe au pire même si nord de l’île devrait etre bien secouer avec une houle cyclonique digne de ce nom. Meme tarif pour la RépDominiquaine et Haiti. Ensuite pour Samedi, IRMA menaçerait à nouveau très serieusement des terres émergés. Il est fort probable que le nord de Cuba ou les Bahamas soient durement touchés avec autant de violence que l'a été St Martin et St Barth. Le plus souhaitable serait que le cyclone passe pile entre les deux mais vu la taille de l'engin, on aurait quand meme des vents cyclonique et sur Cuba et sur Bahamas. IRMA atteindrait alors son maximum d'intensité après une nouvelle intensification (à determiner) tout en entamant un virage vers la droite et la c'est Miami qui serait directement menaçé. Ce n'était qu'une option, ça devient le scénario médian. Ce qui est modelisé par GFSdet ce soir dépasse de loin tout ce qui a été vu en Floride dans l'histoire moderne. Ce qui est assez marquant sur ces modélisations, c'est la précision dont ferait preuve IRMA pour venir frapper là où ça fait le plus mal ...
  3. Suivi du cyclone IRMA (2017)

    Voilà une carte qui résume très bien la prévision pour la suite: Les zones rouges sont en alerte cyclonique, celle en bleu en alerte de tempête tropicale (niveau d'en dessous), celle en rose pale en pré-alerte cyclonique. IRMA si elle y parvient frapperait Miami et ses 5 millions d'habitants Dimanche en pleine journée selon la carte.
  4. Suivi du cyclone IRMA (2017)

    La on a le record pression à l'échelle mondiale. Mais ce modèle prévoyait dejà pour aujourd'hui 18h une pression inferieur à 900hpa, on en est loin, il semble très excessif.
  5. Suivi du cyclone IRMA (2017)

    Selon les dernières modélisations IRMA éviterait Porto Rico, Haiti et la Dominique en restant bien au nord. Cependant il ne perdrait aucunement son intensité. Après St Martin , c'est les iles Turques et Caiques, petit archipel de 50 000 habitants qui subirait. Ensuite les modèles divergent , selon CEP, IRMA toucherait très durement Cuba alors que GFS envisage plus une trajectoire passant par les Bahamas d'ici à ce weekend. Et puis cela pourrait tourner à la catastrophe, la pression minimale passerait sous les 900hpa et c'est la Floride qui en payerait les frais . Sur GFS12z, Miami serait en miette :
  6. Le topic des lamentations #5

    Je ne comprend pas, l'air était pourtant bien frais à l'arrière du front froid. Desolé mes camarades mais nous sommes fin août, le rayonnement solaire commence à diminuer sensibement (le soleil chauffe autant qu'à la fin du mois d'avil). Or comme vous les savez le réchauffement diurne est le principal moteur des orages. En effet plus le soleil tape fort, plus le sol va se réchauffer en journée ce qui va avoir pour effet de resserer le gradient thermique vertical car la température de la moyenne et haute atmosphère ne varie que très peu. Tout cela pour dire qu'à la fin du aout, le potentiel instable des continents est bien plus faible qu'au mois de juin avec la même masse d'air et la même synoptique. Voilà une comparaison entre deux profils verticaux de Trappes, celui du 21.06 et celui du 29.08, ces 2 dates la masse d'air était sensiblement la meme : 18° à 850hpa et un td d'environ 15°. Et pourtant : On a une CAPE négligeable à gauche alors qu'à droite elle atteint les 2000J/kg. Et c'est comme ça dans toute les zones continentales (non cotière), la saison orageuse est centré sur sur le solstice d'été. La saison des orages violents se situe alors du 5 mai au 5 août.
  7. Prévisions en Ile-de-France

    Très probable passage orageux sur la région et notamment le 91 et le 77 vers 17h. Malgré l'instabilité très modérée, des structures multicellulaires bien abouties sont possibles structuré par de forts cisaillements generés par une vigoureuse branche de jet qui surplombe la région cet après midi et qui va sensiblement s'intensifier en fin de journée. A 14h45, la convection devient profonde entre Poitou et Tourraine. Suivant le violent flux d'altitude orienté au SSO, cette zone orageuse devrait se diriger vers l'IDF sans perdre son caractère instable au vu des valeurs de td sur la région Centre et l'IDF comprises entre 17° et 19° traduisant une forte humidité en basse couche .
  8. Climats du monde

    Climat très inhospitalier en raison du vent. Mais le plein été peut contenir quelques belles journées chaudes, ce qui est remarquable à 72° de latitude, à moins de 2000km du pole nord. L'iso 10° à 850hpa remonte assez fréquemment jusqu'à là et même l'iso 15° vient parfois rendre des visites assez surprenante. Je ne sais pas si le 26,6 a été relevé ces jours là mais en tout cas c'est assez spectaculaire.
  9. Dégradation orageuse à surveiller pour Mardi. Un tawleg particulièrement incisif va transiter de la Gallice au massif alpin accompagné d'un refroidissement important à l'étage moyen jusqu'aux régions méditerranéennes. Dans le même temps une bonne convergence humide devrait se mettre en place sur tout une moitié est ,structuré par une onde théta qui remontera du golfe du Lion. Le premier "mécanisme cévenol" de l'année pourrait vraisemblablement se mettre en place pendant quelques heures avec de bons cumuls de la montagne noire à la basse vallée du Rhône et pourquoi pas en Provence. On voit dejà le passage progressif en mode automne sur les cartes d'instabilité. En effet avec la diminution du rayonnement diurne et l'inertie des océans, les grosses valeurs d'instabilité se déplace des continents vers les océans entre le début et la fin de la saison chaude notamment en méditerranée qui est une mer fermé. Ce phénomène est exacerbé par les valeurs de SST records.
  10. GFS6z est tout simplement remarquable. Pour info la journée de première quinzaine d'aout la plus froide à 500hpa date du 6.08.1985 avec des pointes à -24°. Pour tout le mois d'aout, c'est la journée du 29.08.1986 qui remporte la palme avec des pointes à -27° et une large moitié sous les -25°. Les adevections froides à l'étage moyen envisagé par GFSdet sont au niveau de ces records.
  11. Semaine à venir marquée par un dégradé NO/SE important. Dans le NO mise à part une petit coup de chaud possible en fin de semaine, l'air océanique assez frais se maintiendrai avec un temps variable et des températures ne dépassant guère 25°. Cependant sous l'impulsion d'une profonde aire de bas géopotentiels sur le Proche Atlantique , une masse d'air tropicale va s'installer en mediterannée occidentale débordant largement sur tout un quart sud-est du pays. Voila deux diagrammes, l'un piqué à Rennes et l'autre à Marseille pour illustrer le monde qui les sépare. Egalement une dégradation orageuse importante à surveiller entre Lundi et Mardi. Un profond talweg parviendrait à s’enfoncer jusqu’au région de l'est là où une masse d'air chaude et instable serait en place.
  12. Coup de chaud très probable à partir de jeudi 27 dans le SO. Biarritz De moins en moins certains en remontant vers le nord. La Rochelle Tout juste envisageable sur la moitié nord Paris
  13. Suivi du temps dans le Sud-Ouest

    Effectivement la moiteur dans le Béarn cette après midi n'a rien à envier au région tropical avec des td approchant les 25°. L'instabilité est extrême sur cette zone avec un rapport de mélange compris entre 15 et 20g/kg et un LI simulé à environ -13 sur la zone. La convection risque d’être extrêmement brutale et intense à l'arrivée du forçage en soirée. La vigilance sera lancé à 16h je pense.
  14. A l'avant d'un talweg de longue amplitude mais assez peu dynamique, une masse d'air tropicale remonte d'Afrique ce Mardi, elle finira par couvrir l'ensemble du territoire la nuit prochaine avec des t850 comprises entre 16 et 23°. Ce réchauffement très marqué ne se fera qu'en basse couche et de l'air relativement froid se maintiendra à 500hpa (entre -12 et 15°). Le gradient thermique sera alors particulièrement resserré, déstabilisant ainsi les profils verticaux. L'instabilité sera marqué dés la fin de matinée dans le NO devenant rapidement très forte sur les 2/3 du pays avec des valeurs de MUCAPE parfois supérieur à 2500J/kg-1. Au sein de cette masse d'air chaude et instable, un minimum de surface va se creuser dans le Golfe de Gascogne avant de gagner la Manche en cours de journée renforçant la convergence au sol dans l'ouest. +Un premier forçage se présentera sur un quart nord-ouest en cours d'après midi induit par une petite cassure du jet. Le flux en altitude dejà bien cyclonique deviendra divergent entre Bretagne et Normandie alors que le minimum surface évoqué ci dessus fera converger les vents au sol. Ce forçage pourrait ensuite se propager au nord de la Seine vers l'IDF et les Hauts de France (selon AROME12z). La convection se déclenchera alors entre les cote d’Armor et la Normandie aux alentours de 16h avec probablement une ou plusieurs supercellules, risque de grosse grêle et de fortes rafales. Cette activité orageuse parfois violentes se décalera probablement vers la Normandie et possiblement les Hauts de France et l'IDF. +Par ailleurs un second forçage affectera en soirée un quart SO positionné alors en entrée droite d'un petite branche de jet en transit entre Golfe de Gascogne et Massif Central. Après quelques amorces supercellulaires, les orages s'organiseront en un système multicellulaiires potentiellement très venteux qui remontera vers les régions centrales en cours de nuit. Par ailleurs le minimum de surface renforçera les vents de sud et de sud-est en basse couche, ce qui aggravera les cisaillements profond et notamment le cisaillements directionnel. Dés lors, l'hélicité dans les basses couches deviendra significative dans le SO et plus particulièrement sur les cote de la Manche et au nord de la Seine. Ceci justifie le risque supercelullaires.
  15. Je ferais une prévision orageuse detaillé ce soir mais on peut peut d'ores et dejà localiser un risque supercellulaire important pour demain. En effet une petite branche de jet va transiter à l'entrée de la Manche mardi après-midi plaçant la Bretagne et l'ouest de la Normandie en entrée droite assez divergente. Dés la mi-journée l'instabilité latente sera forte avec Li<-5 et mucape sup à 2000jKg-1. De plus le minimum de surface et le jet de basse couche qu'il induira rendront le profil vertical particulièrement cisaillé. Le cisaillement directionel sera alors optimal pour la formation de supercellule aboutie. Ce sondage simulé par GFS0.25 piqué dans le Cotentin est très representatif de ce que je viens de dire. On retrouve une instabilité extrême (Mucape à plus de 3000JKg-1) et des cisaillements très marqué. De plus on peut voir sur la colonne de gauche que les forçages seront bien présent avec de fortes ascendance dans les basses et moyennes couches. A suivre donc ...
  16. On a quand meme une petite cassure à 500hpa, on passe de -7° à -12° en 36h sur ton diagramme alors qu'à 850hpa la température continue de s'élever sur la même période. Quant aux forçages, certes ils seront anarchiques comme tu l'a dis mais faiblards je ne pense pas. Dans ce contexte cyclonique en altitude, une petite cassure du jet peut vite rendre le flux très divergent sur une petite zone. Dans cette masse d'air très fortement instable , humide et sans inhibition. Ces forçages bien qu'anarchique seront largement suffisant.
  17. Petit point sur les deux principaux risques méteo de la semaine. Tout d'abord la chaleur : Alors que la canicule est bien installé sur la péninsule ibérique, un creux barométrique va s'installer sur le Proche Atlantique. Le flux devenant bien cyclonique en altitude va provoquer la formation d'un minimum de surface dans le Golfe de Gascogne. Ce dernier va redresser le flux en basses couche advectant une masse d'air brûlante en provenance d'Ibérie qui envahira ensuite tout le SO lundi puis s'étendra sur l'ensemble du territoire mardi. +Quand aux orages, ils seront très nombreux en début de semaine. En effet ce coup de chaleur sera accompagné d'une onde théta assez impressionnante, humidifiant les basses couches de l'atmosphère. Le ressenti pendant ce coup de chaleur sera alors très lourd. Dans le même temps un creux barométrique va se dessiner sur le proche atlantique et un tawleg en approche dans le Golfe de Gascogne accompagné d'une cassure du jet devrait rendre le contexte très divergent en altitude sur tout une moitié ouest du pays là ou la masse d'air sera la plus instable. Tous les ingrédients seront alors réunis sur une grande moitié ouest pour une dégradation orageuse majeure. La disponibilité en humidité sera très importante tout comme l'instabilité. Enfin aucune crète d'altitude ne viendra inhiber la convection comme souvent en période de fortes chaleurs estivales. +Mercredi les forçages gagneront tout le pays alors que la masse d'air restera encore quasi tropicale. Le risque d'orages violents se géneralisera alors à l'ensemble du territoire. Il faudra attendre Jeudi pour voir de l'air plus stable gagner du terrain par l'ouest.
  18. La semaine qui arrive risque d’être vraiment très orageuse. En effet seul les basses couches vont subir un fort réchauffement alors qu'en altitude un refroidissement devrait s'opérer à l'approche d'un large talweg sur le proche atlantique. En l’absence d'une dorsale d'altitude, l'inhibition convective habituellement très importante en période de fortes chaleur devrait être limité.
  19. Suivi du temps en Ile de France

    Espérons. Difficile d'anticiper quelque chose dans cette bouillie pluvio-instable.On a plusieurs monocellule notamment entre 91 et 78 mais aucune n'arrive vraiment à sortir de lot. En tout cas l'ambiance est tropicale sur l'IDF ce soir avec encore 25° chez moi malgré la pluie.
  20. Suivi du temps en Ile de France

    Comme prévu un axe de convergence s'est organisé au SE immédiat de la région. Pour l'instant seul quelques ondées s'y développent mais rapidement la hausse des températures et de l'instabilité latente devrait permettre une convection profonde. Hélas les cisaillements reste très faible dans ce contexte de cut-off en comblement, les structures orageuses seront donc essentiellement mono-cellulaires. Le risque de grosse grêle et de violentes rafales est alors rendu marginal. Cependant l'absence de flux directeur et la forte disponibilité en eau dans les basses couches font craindre de grosses lames horaires localement.
  21. Suivi du temps dans le Sud-Ouest

    Ambiance tropicale cet après midi.
  22. Suivi du temps dans le Centre-Ouest juillet 2017

    Ambiance quasi tropicale cet après-midi avec des td qui atteignent la barre des 23°.
  23. Suivi du temps dans le Nord Ouest .

    On est bien bien en présence de structures supercelullaires avec un split, c'est à dire une division de la cellule principale en deux cellules. La celulle nord dévie complètement d'environ 60° à gauche du flux.
  24. Voilà ce que je prévois pour demain, Mardi. Pour aujourd'hui j'y crois moyen, on semble bien en marge de la convergence humide qui sévira sur la région Centre. Le sud de la région semble plus exposé en fin de soirée. Toute ma prévision sur le topic LT : http://forums.infoclimat.fr/f/topic/51837-du-26-juin-au-2-juillet-2017-prévisions-semaine-26/?page=4#comment-2777262