Lolox

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    13 354
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    13

1 abonné

À propos de Lolox

  • Rang
    Tempête explosive
  • Date de naissance 10/11/1976

Personal Information

  • Lieu
    Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Visiteurs récents du profil

1 657 visualisations du profil
  1. Est-ce que l'on peut retenir, en repensant aux modélisations d'il y a une semaine, que c'est un sacré retournement de veste des modèles ! Ça n'arrive tellement pas souvent, qu'il faut en garder la mémoire... La dernière fois c'était en février 2012, j'espère que la prochaine fois ne sera pas en 2022 ! Pas de carte dans mon message, à peine de la prévision dans la teneur de mes propos, mais tout ça pourrait se résumer à : "pffffiouuuuu !"
  2. C'est clair ! 4 sorties par jour, ça laisse le temps d'explorer des scénarios bien différents... Et c'est peut être pour ça que beaucoup aiment ce modèle On est quand même en présence d'une situation peu classique, le type de temps sensible envisagé en début de semaine prochaine rappelle étrangement l'hiver 2005/2006 (qui a laissé de grands souvenirs dès les premiers plateaux du Nord-Est, et dans la plupart des Massifs de moyenne montagne. Pour les plaines, ce ne sera pas tout de suite le "Grand Soir", en tout cas tant que le flux restera à composante N.O., et même Nord en cette saison où les Océans sont encore bien échauffés au sortir de la belle saison. Dans ces conditions, il faudra être aux alentours de 400 à 500 mètres d'altitude pour trouver une ambiance franchement hivernale. Par contre, dans un second temps, à mesure que le flux deviendrait plus continental, le froid deviendrait rapidement plus sensible y compris en plaine (là dessus je rejoints tout à fait @lame2 ). Autant on peut attendre autour de 7°C d'écart entre la T850 et le sol vers 250/300 mètres d'altitude en flux Nord ou Nord-Ouest, autant lorsque le flux passerait en secteur N.E. la différence serait bien moindre et dans pas mal d'endroit avec du -5°C à 850 hPa on peinerait à dépasser le 0°C en journée. On peut ergoter en évoquant le fait qu'il n'y ait pas grand chose de froid à advecter dans une telle situation, mais compte tenu de la saison c'est encore bien tôt pour voir du -15/-20°C approcher nos régions. Enfin, si jamais le flux prend une composante Est pendant quelques jours (ce qui n'est pas exclu compte tenu des modélisations actuelles), il ne faut pas minorer le fait qu'en cette période à l'approche du solstice d'hiver, le froid a tendance à se "générer" rapidement surtout sur des zones enneigées. C'est donc une belle parenthèse hivernale qui s'ouvre à nous, et ne boudons pas notre plaisir à commenter de telles modélisations même si une fois que M. Dusse est passé par là il ne reste plus grand chose à rajouter
  3. Pour plus de clarté, les prévisions au delà du week-end sont à suivre sur ce lien : Cependant pour les massifs et les premiers contreforts, la bascule vers une impression pré-hivernale, voire hivernale à mesure que l'on montera en latitude (comme en altitude) se ferait en cours de week-end donc dans l'échéance de ce topic. Il n'est pas impossible que cela se fasse dans des conditions agitées, coup de vent possible sur le Nord-Ouest en lien avec un creusement encore mal localisé et appréhendé : UKMO à 96h : et à 120h : GEM sur la même phase synoptique mais dans un léger décalage temporel par rapport à UKMO : Et comment ne pas illustrer par GFS ? (Je suis sûr que vous vous êtes demandé pourquoi il n'apparaissait pas plus tôt ) : ARPEGE n'y va pas de main morte sur le Sud GB : Il y a de quoi offrir un temps animé, d'autant plus qu'à l'arrière on pourrait assister à un bel appel d'air froid (polaire maritime) et plus si affinités... Pour l'instant c'est plutôt l'activité le long de la barocline qui pose question pour la fin de semaine. Que celle-ci soit plus ou moins active ne devrait finalement pas impacter l'évolution vers un flux aux origines polaires de plus en plus affirmées... Mais c'est une autre histoire
  4. Je pense que ce n'est pas comme ça qu'on utilise ce type d'instrument ! Perso, j'aurais plutôt utilisé un tasseau de section carrée, et j'aurais simplement fixé le mètre dessus Si non, il y a l'option "piquet de bord de route" qui a eu l'occasion d'être testée par quelques uns ici
  5. Je te roulerai plus volontiers dans la neige !
  6. UKMO emboite le pas de CEP ce matin, tandis que GFS reste toujours très tenté de nous coller un flux de S.O virant même S.S.O. en bordure d'une barocline assez active si l'on en juge par le creusement sur 'Angleterre entrevu à moyen terme. Ce scénario signerait la fonte totale du manteau neigeux (humidité + vent dans la douceur) tandis que sur la projection Européenne après un redoux intense la situation se prêterait à de nouveau cumuls dès la fin de semaine prochaine... A voir d'ici quelques runs, mais une évolution en cut-off près des Açores serait salvateur à moyen terme comme sur UKMO 12z ou CEP 0z : UKMO à 120 h : GFS à la même échéance : CEP de ce matin à 144h : Un mix entre ces scénarios opposés pour nos petites montagnes pourrait ne pas être inintéressant... Je dois reconnaitre que la situation apparait largement moins figée que ce que je ne le pensais il y a 2 jours quand je pensais que c'était "cabane" jusqu'à début décembre (à l'encontre de l'avis émis à l'époque par Kyrion et Pablo25 qui voyaient une situation ouverte) C'est un beau bordel au niveau de l'hémisphère Nord, et sur l'Atlantique Nord en particuliers, qui s'annonce avec pas mal de gouttes froides amenées à interagir avec la circulation zonale à de plus hautes latitudes. Les prochaines sorties sont à scruter attentivement, on flaire que l'on joue peut être jouer quelque chose :
  7. Ah oui, effectivement c'est pas très clair aux alentours du 23 novembre : Sur GEFS les courbes hésitent entre +5 et +10°C à 1500 mètres d'altitude... Il pourrait plus volontiers tomber de la merde plutôt que de la neige avec ces températures ! Bon, pour éviter de me faire taxer d'adorateur de GEFS, je concède le fait de jeter un œil à l'ENCEP : Ah oui, on a 2 ou 3 courbes qui descendent à -5°C, sur 50 courbes représentées... Soit moins d'une chance sur 10 en termes de probabilités ! Mais comme des cartes valent bien mieux que des courbes, et surtout qu'un long discours, voici ce que ça donne pour le 23 novembre sur nos déterministes phares : GFS 6z : En effet, le suspens est à son comble... A quelle sauce serons nous mangés ?! FLUX DE SUD-OUEST humide ou anticyclonique ?!! Faites votre choix ! Toujours est-il qu'à l'horizon du 23 Novembre, à part la vitesse à laquelle la bulle chaude aux abords du Groenland s'évacuera vers la Mer de Baffin, il n'y a guère de mystère sur ce qui nous attend . C'est la "face B" des situations gouvernées par un Anticyclone Groenlandais... Si ça part vers Baffin, pour nous c'est douceur affreuse, éventuellement couplée à de l'humidité si affinités ! En tout cas, pour la blanche neige, malgré un petit coup dimanche, c'est rideau pour nos massifs à perte de vue : Soyons désinvolte, n'ayons l'air de rien...
  8. J'irais même plus loin mon cher Thib, vue la configuration annoncée par les modèles, la prochaine fenêtre risque de ne pas être avant la mi-décembre... souvent ce type de config se prolonge sur 3 semaines, avant une faiblesse laissant la possibilité d'un changement, et parfois elle se reconduit pour 2 semaines supplémentaires. Pour faire simple, veuillez lire les mots suivants à haute voix sinon ce n'est pas drôle : "On s'est fait léser avec un grand "B" !" Vraiment moche ces derniers débuts d'hiver... On devrait s'en souvenir pour les prévis saisonnières de l'année prochaine !
  9. Ce n'est pas une "évaporation", mais simplement une branche secondaire du Jet moins dynamique qui ne parvient pas à totalement couper l'élévation des hauts géopotentiels sur l'Atlantique. Il s'agit d'un ajustement dans la circulation qui, chez nous, a tout de suite des répercussions importantes. On risque d'en voir d'autres de tels ajustements, mais ce n'est pas parce que sur ce coup nous avons une espèce de retour en arrière que c'est "gagné" pour autant
  10. Pourtant, tu n'es visiblement pas un animal à fourrure !
  11. Et à plus long terme toujours, même si à court terme des choses intéressantes sont encore à attendre, le CEP de ce soir confirme la possibilité d'une espèce de mise en place d'un blocage en Oméga/AG qui permettrait aux Massifs les mieux enneiger de pouvoir entrevoir une période de neige continue assez intéressante. Ne parvenant pas à mettre des gifs de CEP, voici trois cartes : Si cette évolution se confirme, l'hiver sera lancé en altitude, et probablement au delà ! Il faudra se méfier du comportement des branches diffluentes du Jet, qui seraient capables de maintenir une circulation zonale résiduelle qui peut encore changer bien des choses. Le timing de rabattement des dorsales anticycloniques, ou de leur forçage par l'intrusion de bas géopotentiel, semble primordial pour passer d'un côté ou de l'autre de la limite favorable du blocage (ou plutôt pseudo blocage qui n'est pas encore garanti ). Intéressant ce début d'Hiver sur les modèles, j'ai hâte qu'il débute vraiment !!!
  12. A mon sens, pour nos montagnes on va surveiller l'Omega en perspective pour l'instant au centre Atlantique, mais à long terme la plupart des modèles entrevoient un système de blocage intéressant mais dont la position (entrevue pour l'instant) nous serait défavorable. Je ne propose pas encore de cartes pour des échéances pareilles, mais c'est un schéma de temps qui pourrait nous conduire jusqu'au début de décembre voire plus si affinités. Un affinage important des projections est à attendre cependant un placement différent, de quelques milliers de kilomètre des acteurs synoptiques pourraient être très intéressant dans un schéma d'anti Groenlandais qui succéderait à plusieurs ondulations en Atlantique... Bon deux animations :
  13. Suivi du temps dans le Nord-est

    Quelques dégâts liés aux rafale du coups de vent de cet après-midi A Remiremont centre, le rond point au départ de la rue du Général Leclerc est condamné d'accès, le Sapin de la ville, installé il y a une semaine, penche dangereusement. Un peu plus haut, dans la vallée de la Moselotte pas mal d'arbres cassés par les rafales en fond de vallée, cette dernière étant d'ailleurs transformée en un véritable Lac de même que les prairies du fond de la vallée de la Moselle. Une averse de neige mêlée est passée tout à l'heure, mais quand la neige devenait majoritaire les précipitations ont cessé
  14. Suivi du temps dans le Nord-est

    Oui effectivement Chris, sur certains secteurs les couples observés attendaient une baisse de la température de l'eau mais aussi un débit un peu plus fort pour entamer le début des festivités. C'est la suite qui va compter... Car l'année passées on avait eu des débits d'étiages hivernaux importants mettant une partie des frayères usitées à sec. Celles qui avaient pu rester dans de bonnes conditions alors ont pour la plupart été victimes du gel (couplé aux faibles débits) qui est intervenu en janvier, avec des observations de gel du substrat par conduction du froid au niveau des sédiments. Bref, pour les disciples de Saint Pierre, c'est à présent la suite qui va compter !
  15. Suivi du temps dans le Nord-est

    Les petits affluents du Massif commencent à bien gonfler ! Au niveau de Remiremont la Moselle commence a déborder dans les prairies (un grand classique) mais compte tenu des intensités attendues dans les prochaines heures, on peut redouter que certains ruisseaux, déjà à de forts débits, engendrent des inondations localisées. En tout cas ce grand coup de flotte fera le plus grand bien, en espérant que ce ne soit pas le dernier avant trop longtemps parce que nos rivières en ont grandement besoin Le coup de froid attendu derrière tout ça devrait sonner le début de la remontée des Salmonidés qui étaient restés bien tranquilles jusqu'alors. Et c'est là que le maintien de débits assez soutenus devient primordial