Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Lolox

Adhérent Infoclimat
  • Posts

    13834
  • Joined

  • Days Won

    15

1 Follower

About Lolox

  • Birthday 11/10/1976

Personal Information

  • Location
    Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Recent Profile Visitors

6500 profile views
  1. Maigre récolte du jour en tomates, les quelques unes que l'on a sauvé du mildiou mûrissent bien laborieusement. Mais elles mûrissent presque toutes en même temps : Il en reste quelques unes à venir, mais rien comparé à tout ce que j'ai détruit. Les tomates cerises, devenues de véritables buissons, résistent mieux à la maladie et produisent assez pour assurer la consommation courante. Pour une culture faite en plein air dans les Vosges, on s'en sort bien mais j'ai dû me résoudre à traiter alors que je ne le fais jamais... Beaucoup ici ont tout arraché même sous abri ! Les deux premières générations de haricots verts ont été victimes des gastéropodes (dopés par les conditions climatiques) ceux qui en ont réchappé ont bien donné par contre... Les nouveaux semis de fin juillet semblent prometteurs, on verra bien. Par contre on brade les concombres et courges en tous genres, c'est vraiment une année extra pour ces plantes qui ont envahit le jardin. La petite collection de piments développe quelques fruits qui ne mûrissent pas, mais ça viendra avec un peu plus de soleil... Les "oiseaux" sont peu nombreux mais le nombre ne fait pas tout 😄
  2. J'aperçois les flashs à l'horizon depuis Remiremont pour la ligne qui passe vers Pont à Mousson... Le sommet des cumulonimbus est visible depuis ma position et ça roxe du poney !!! Le paquet venant du Sud devrait être pour le secteur en fin de soirée... Là aussi ça a l'air de donner mais je n'en perçois encore rien
  3. Salut mon Judd ! En gros il faut déjà voir leurs taux de remplissage... Je suis dans le Sud Ouest donc je n'ai pas trop suivi ces derniers jours 😁. Mais une fois les retenues pleines, les réservoirs sont "transparents" et n'ont plus aucun effet régulateur sur les crues éventuelles. Après, comme il s'agit souvent d'installations dédiées à la production électrique, la restitution se fera progressivement dans les jours qui suivront les pics de précipitations. Car prolongera un peu les débits soutenus des rivières qui en ont bien besoin suite à plusieurs années de souffrance Pour info en plaine de Garonne, il fait le même temps que dans les Vosges, avec à peine 15°C 😆
  4. J'habite à 10 km de Rupt sur Moselle, à 30 mètres plus bas en altitude, et je n'ai eu que 2 cm de brocotte, rongée par le sol chaud et la température de 1.9°C en ce moment... Autant dire qu'il ne reste presque plus rien et il ne tombe des flocons que lorsque les précipitations sont fortes
  5. Jai quand même l'impression, vu les sorties du soir, que l'on joue de plus en plus avec "du gros" en termes de potentialités hivernales dans la durée. Comme dis l'autre jour, il semblerait que les différentes phases, qui se succèdent et celles en perspective temporelle proche, nous amène progressivement dans un mécanisme pouvant déboucher vers une période froide durable... Cela peut passer par des périodes d'advections un peu plus douces entre 2 décrochages polaires où la capacité à drainer du froid s'amplifierait à chaque nouvel enchainement. La bulle d'anomalies hautes en cours d'accumulation à l'heure où nous dissertons, risque de ne pas se résorber ou s'évacuer en une seule fois, ce qui laisserait autant de portes ouvertes pour parvenir à obtenir un drain froid plus sensible. Virgile faisait d'ailleurs remarquer qu'au fil des échéances, outre le maintien du blocage, on constatait un rapproché des masses d'air arctiques sur notre quadran d'Hémisphère La synoptique à venir, et parvenir à anticiper ses évolutions, c'est du "hight level" quand même les z'amis ! Et cela malgré un froid pour l'instant peu présent, qui peut à priori paraitre décevant pour certains
  6. Serait-ce parti pour un blocage REX ?! C'est un schéma qui se mettrait rapidement en place, dès le début d'échéance, avec l'infiltration d'anomalies basses au niveau des racines la dorsale Atlantique à h+144, et du renversement de la circulation atmosphérique d'Est en Ouest sous le blocage : (J'ai pris une animation du run matinal de GEM où ça se goupillait plutôt pas mal tout au long de notre échéance en termes de sensations hivernales) Dès lors que le blocage est coupé de ses racines, en milieu d'échéance (vers la fin du gif ci-dessus), nous basculons dans un cas d'école de régime de blocage REX . Ca peut être très prometteur si tout se goupille bien, mais très fragile. On est sur du réglage d'horlogerie fine, sinon ça peut vite nous péter à la tronche, ou pour le moins se transformer en pétard mouillé... Beaucoup de paramètres d'interactions entre les anomalies (ou dépressions) sous blocage doivent intervenir pour définir le temps sensible par chez nous. Des conflits de masses d'air bien neigeux peuvent advenir à l'interface entre les masses d'air subtropical advectées sur la partie orientale du blocage, et les masses d'air froid se résorbant sur le continent Européen suite à notre actuel décrochage polaire. C'est une mécanique qui peut se réalimenter régulièrement si peu que les phasages soient bons et que la position des anomalies à l'Est du blocage ne remonte pas trop haut en latitude. Pour exemple, c'est ce type de blocage qui s'était mis en place, dans des conditions différentes, et avec d'autres masses d'air en jeu en Europe de l'Est, lors de la vague de froid de décembre1996 à janvier 1997, qui avait été particulièrement longue, du fait d'un renouvellement régulier de la mécanique Voici le type de montage que l'on pourrait trouver chez certains ICéens dans les jours à venir pour suivre les runs tout en gardant la forme : Je pars bricoler à mon atelier !!!
  7. Surtout le blocage se coupe bien rapidement de ses racines... Ce qui favorise sa mobilité en fonction de la manière dont il peut soit rétablir ce lien avec l'alimentation subtropicale, soit s'évacuer au gré d'une circulation atmosphérique contournant la bulle chaude ainsi isolée. Différences entre ICON et GFS déterministe 12z , entre 144h et 180h où la rupture s'opère: => ICON : Avec l'option rétablissement rapide des racines par une advection sur le flanc occidental du blocage qui se retrouve provisoirement fixé et laissant le temps à un début de continentalisation se mettant en place Pas dit que ça se maintienne ou prenne de l'ampleur par la suite, mais on évacue l'occurrence d'un flux de Sud en première partie d'échéance => GFS déterministe : Un rétablissement s'opère mais la coupure des racines est plus précoce cependant que le rétablissement se fait plus tard... Pendant ce laps de temps la bulle a commencer un mouvement de basculement qui ouvre la brèche à une circulation sous blocage (dépressions circulant bas en latitude), pouvant nous advecter rapidement un profond flux de secteur Sud en fonction de la manière dont les anomalies basses sous blocage interagissent au niveau de la Méditerranée . Ce soir c'est 2 salles / 2 ambiances ! 😁
  8. Mouais, je suis moins sceptique sur les moyennes altitudes que ce qu'il y avait lieu de l'être hier à la même heure pour les Vosges. Les conditions de cette nuit devraient pouvoir permettre à des secteurs dès 600 mètres de tirer leur épingle du jeu à un moment de la soirée & nuit à venir, même avec un iso remontant vers 800 mètres voire un peu plus haut. Plus bas, ce sera compliqué, mais je pense que même si à un moment l'iso est projeté en altitude, il y a moyen de pratiquement tout passer en neige. Il est clair qu'en altitude, dès 600/700 mètres, cet épisode ne sera que du bonus avec un beau cumul à gratter . Pour les vallées, il faudra encore patienter un peu...
  9. Je serais curieux de voir les images de la descente Entre 2 éclaircies, ayant fait monter le thermomètre à 3.3°C, une brève averse bien intense est passée sur Remiremont, et a tout blanchi (ou plutôt grisé) en quelques minutes tandis que la température a chuté en 10 min pour atteindre 2.0°C. Les derniers rayons du soleil reviennent et activent la fonte
  10. Maintenant, sous un régime d'averse, c'est du grésil qui tombe sur Remiremont par 3C. A défaut de la blancheur d'un tapis neigeux, on risque de finir avec un beau tapis de grésil
  11. Si un drain continental doit se mettre en place, il va de soi que dans le contexte actuel ça passe presque systématiquement par un flux de Sud où, c'est une Lapalissade, le Sud est plus exposé que le Nord du Pays... Tout dépendra de la manière dont les anomalies basses se comporteront sur l'Atlantique. Ce matin j'avais envie de faire des flèches pour résumer la situation à l'orée de l'échéance couverte par ce topic, sur la base du // de GFS 06z : Les écarts type reflètent bien ces inconnues quant au comportement de nos minimums dépressionnaires en question : Certes, l'élément qui ressort au premier regard, c'est l'incertitude quant à l'ampleur du dôme de hautes pressions aux plus hautes latitudes. Mais ce qui nous influencera le plus fortement pour la semaine à venir, c'est la manière dont l'alimentation du blocage se maintiendra (ou pas) sur le centre Atlantique. Plus l'anomalie circulant sur le flanc oriental du blocage sera apte à descendre en latitude, et moins notre morceau d'Europe Occidentale se verrait en première ligne d'un flux de Sud avec la perspective d'un conflit de masses d'air (air subtropical Vs. air polaire) sur nos parages. On n'a pas fini de scruter les prochains runs, c'est la seule prévision que l'on peut faire avec certitude aujourd'hui
  12. T'inquiète pas @tao, tu aura bien vite des journaleux pour dire que le temps est glacial avec -5°C le matin en région parisienne (si tant est que cela se produise ^^ ). Le déterministe du 06z de GFS nous propose le maintien des racines anticycloniques sur l'Atlantique, ce qui conforte la perspective d'évolution vers une continentalisaiton du flux, qui pourrait finir par aller chercher des masses d'air un peu plus loin que la toute proche Pologne... En tout cas pour le début d'échéance couverte par ce topic. C'est intéressant, et ça tient à peu de choses
  13. Dommage que l'on soit parti de si haut niveau mercure ce matin, sur Remiremont on a perdu 1.7°C en 1 heure et des flocons agonisants se mêlent au plus fort des précipitations il fait 2.6°C, température en baisse
  14. Avec les précipitations qui se sont intensifié ce matin, on est passé de 4.3°C à 2.6°C actuellement sur le fond de vallée à Remiremont... De vieux flocons mourants viennent se mêler à la pluie
  15. Quand on voit les anomalies positives jusqu'en Mer de Barents, et leur fâcheuse tendance à devenir chroniques, il y a quand même moyen de s'inquiéter sur la manière dont il nous est possible de bénéficier d'un drain froid . Je sais bien que les réserves de froid n'ont pas eu le temps de s'y constituer, mais si on ne peut plus compter que sur un Moscou/Paris pour espérer tâter du -10°C à 850 hPa, on n'en n'est réduit qu'à peu de choses... La synoptique n'est pas idéale pour déboucher sur une vague de froid compte tenu de la répartition des masses d'air froid au niveau de l'Hémisphère Nord depuis le début de la saison, mais c'est peut être aussi ce qui rend possible ce genre de configurations . On ne va pas se mentir non plus, l'air froid (comme le disait @cédric du Lot l'autre jour, il nous faut le chercher avec les dents ces dernières années
×
×
  • Create New...