Lolox

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    13 515
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    13

1 abonné

À propos de Lolox

  • Rang
    Tempête explosive
  • Date de naissance 10/11/1976

Personal Information

  • Lieu
    Remiremont - Porte des Hautes Vosges (400 m)

Visiteurs récents du profil

2 217 visualisations du profil
  1. Et quel redoux mon cher @oliv92 ! Les premières réactualisations du soir ne laissent même pas planer l'option d'un "entre-deux" quant au balayage de l'air froid. Un froid tout aussi intense que bref se dessine, restera à voir si au niveau du sol un tel "balayage" sera suivi rapidement auquel cas il pourrait y avoir de vastes secteurs impactés en milieu de semaine par des pluies verglaçantes là où le brassage sera le moins efficace Par la suite, l'évolution du soir s'oriente vers des masses d'air froid relativement peu éloignées de nous mais bien en mal à nous atteindre... Noir c'est noir disait le philosophe (Eh non je ne mettrai pas la chanson ! ). EDIT : ARPEGE = L'ombre d'un doute ! Mais si aucun "cador" ne le suit (genre CEP), ça reste un signal très minoritaire pour une meilleure résistance du froid
  2. Ouep... Cépafo ! Si l'on considère que GFS détient le bon scénario Mais pour ma part je trouve la circulation rétrograde du blocage vraiment extrême si l'on suit ce schéma. On pourrait également envisager que des interactions se produisent en Méditerranée (pas toujours bien perçues par Gfs à moyen/long terme) et que finalement le résultat soit moins tranché que ce qii est projeté actuellement Time will tell !
  3. Oui et il y a quoi à l'ouest ? Le phâmeux morceaux de vortex Sibérien comme l'evoquait @lame2 hier soir dans le topic Long Terme Comme @Fil67, je pense que l'on peut se perdre dans les schémas que nous connaissons ces derniers temps, et à fortiori la semaine prochaine. On verra si GEFS remporte la mise concernant un redoux définitif, mais pour l'instant je ne pense pas qu'il soit tout à fait dans le juste même si ces deux derniers jours les autres modèles se sont ralliés un à un à ses projections concernant le redoux du milieude semaine. Il me paraît trop extrême
  4. Lorsque l'on se base sur l'intervention de Kyrion un peu plus tôt ce matin, en considérant que l'air froid accumulé en basses couches risque d'avoir du mal à être délogé par un redoux massif en altitude, outre le risque de pluies verglaçantes qui pourrait se préciser, je pense que l'on peut aussi partir sur le principe que suite à ce redoux aussi intense que bref (et si l'ensoleillement n'est pas trop important), la suite pourrait apporter son lot de neige sans que les T°850 ne soient si basses que ça. Petit coup d’œil sur le graphique ENCEP de ce matin pour Remiremont : On serait dans un contexte humide, avec des T°850 hPa faiblement négatives (si l'on suit le run déterministe et le run de contrôle) et des basses couches encore bien refroidies par le passage glacial du début de semaine... A mon avis, il faudra voir dans le détail comment tout ça va se goupiller, il est encore un peu tôt pour évoquer un flop ou afficher une position défaitiste En effet, il faudra voir à l'approche de l'échéance comment les masses d'air se comportent en fonction de leurs origines respectives, mais il faut garder à l'esprit que l'on ne sera pas dans un schéma "classique" de flux d'Ouest bien installé où un vieux -6°C à 850 hPa donne à peine quelques flocons mouillés en plaine à la faveur d'une petite ondulation C'est passionnant, et un peu frustrant, à suivre tout ça
  5. En tout cas il faut remonter au topic de prévision du 30 janvier au 5 février 2012 (92 pages à l'époque !) pour trouver un sujet plus animé dans la section prévisions à long terme, c'est déjà une belle performance si tard dans la saison hivernale ! Certes la situation n'est pas réglée, loin de là, dans le détails pas mal d'éléments peuvent encore prolonger le passage très hivernal qui se profile. Cela dit, lorsque comme moi on a passé quelques jours sans suivre toutes les sorties des modèles, on ne peut que constater que la tendance à un redoux massif prend du poids... A mon avis les sorties de ce soir, voire demain matin au plus tard, permettront de juger un peu plus précisément de la manière dont ce redoux (temporaire ou pas ?) se ferait ressentir en deuxième partie d'échéance.
  6. Surtout, l'ensoleillement n'est pas garanti ce qui pourrait s'associer à des Tx bien inférieures à 2005 Et puis hier, comme ce soir encore sur CEP, c'était un redoux en flux de Nord (sic !) qui pourrait intervenir et occasionner des choses intéressantes... Laissons un pzu les projections se décanter à long terme, mais rien n'est joué ce soir
  7. La famille "modèles" n'est pas forcément bien couverte pour faire face aux rigueurs à venir...
  8. La neige commence à tenir chez moi, le jardin vire au blanc et ça tombe joliment sans que ce ne soit vraiment modéré. Il fait 0.7°C, quelques dixièmes de trop et des terrains détrempés ne facilitent rien
  9. 270 mètres d'altitude exactement, c'est vrai Ici, à 408 mètres exactement, il fait encore 2.9°C et toujours de la pluie seule, ça baisse un peu après être monté à 3.2°C. Quand je pense qu'à minuit il faisait 0.2°C, je suis dégouté
  10. J'ai reçu une photo de Sarrebourg où même la route est blanche à 300 mètres d'altitude seulement Ici même pas 1 flocon noyé dans la masse
  11. Oué c'est nous qui sommes du mauvais côté pour une fois... Ça fait mal mais c'est comme ça ! Cet hiver n'est pas bon pour nos vallées et ce jusqu'à moyenne altitude... Je ne pensais pas que ce puisse être aussi frustrant D'habitude nous n'avons ni froid, ni neige, parce qu'il n'en tombe pas même en altitude. Là j'ai juste l'impression d'habiter Nancy-Metz
  12. Vous tenez la clé depuis quelques jours lorsque la plupart d'entre vous évoquent le fait que ça se joue à peu de choses depuis quelques jours Je n'ai pas souvenir, depuis le temps que je les consulte, d'avoir vu autant de divergences et de revirements entre les modèles Tout se jouera sur la meilleure appréhension d'un détail à court terme pour que l'on passe d'un potentiel à vague de froid à une possible arrivée du printemps... Le moindre décalage dans la pulsion douce, son placement, et son devenir, provoque un changement de temps sensible très contrasté à moyen terme. Le grain de sable, ou l'huile dans le rouage selon son état, c'est cette petite dépression qui s'isole ou pas de la circulation Atlantique au large de Terre Neuve et s'arrête aux portes de l'archipel des Açores : Sur CEP ça le fait ensuite parce qu'elle reste en interaction tardivement avec la circulation d'Ouest et favorise ainsi l'advection des anomalies hautes : Alors que sur GFS ça ne le fait pas en raison d'une anomalie trop faiblarde, qui s'isole rapidement de la circulation Atlantique et du coup s'avère moins dynamique (pour illustrer le préambule du scénario pré-printanier) : Maintenant que vous avez l’œil sur cet acteur, regardez les gifs en zoomant sur ce qu'il se passe en Méditerranée Eh ouais, il y a un autre facteur de complexité dans la modélisation des échéances suivantes... La mise en place, ou non, d'une interaction entre anomalies continentales et mer Méditerranée. Ce soir parmi les projections favorables à la mise en place d'un creusement Méditerranéen, initiant une suite hivernale sur l'Europe Occidentale, on peut rajouter à CEP, les modèles comme UKMO (même si c'est pas franc du collier), JMA (excessif quant au creusement méditerranéen), ARPEGE (ou c'est léger niveau dépression méd. mais où par contre la petite dépression à l'origine de l'advection est bien pêchue, peut être même à l'excès) : Pourquoi est-ce que je mets ARPEGE si court en échéance vous demandez vous ?! Et bien parce qu'il illustre que les interactions sont tellement compliquées en ce moment qu'il arrive même que si un ingrédient foire à court terme, il se peut que l'autre élément vienne compenser la faiblesse du premier Il est intéressant de voir que les modèles Européens projettent un peu "d'agitation" en Méditerranée car ce sont peut être les plus performants sur ce secteur qui relève la plupart du temps d'un détail à l'échelle synoptique. Bref, je mise une pièce sur un scénario "d'entre deux" sur la combinaison possible à moyen terme, débouchant sur des possibilités un peu plus intéressantes "hivernalement parlant" que le balayage en règle entrevu entre autres par le déterministe de GFS ce soir pour la fin d'échéance. Nous serons un peu plus avancés d'ici ce week-end
  13. Je me suis permis de mettre la carte à h+192 pour GEM, car celle affichée était à h+180 Ajoutons GFS qui est aussi un schéma d'une belle advection froide : On voit que ça se joue à pas grand chose entre l'un des scénarios ou l'autre. Peut être une bonne base pour un compromis, qui au sol pourrait maintenir une impression bien fraîche malgré l'avancée dans la saison... Même sous cloche de HP si une advection fraîche survient avant l'instauration du dôme, on aurait encore de quoi maintenir des sensations contrastées entre un soleil qui monte et un fond de l'air un peu piquant
  14. Belle valeur déjà si tôt dans la soirée ! Le froid en altitude se ressent bien quand même, à Remiremont il fait déjà -1.6°C et le ciel est bien dégagé malgré quelques bancs nuageux. Les quelques averses de grésil de la journée n'a pas permis de maintenir le saupoudrage qui commençait ce matin sitôt que l'on sortait de la ville. L'enneigement continu débute autour de 550 / 600 mètres sur le piémont, pendant un épisode froid ça fait un peu bizarre (sic ! ) !!! Bon, pour la première fois en 2018, et la seconde depuis le 1er décembre 2017, il se pourrait que je relève moins de -5°C demain matin... Le délire à 400 mètres d'altitude aux portes des Hautes Vosges
  15. C'est à la fin du bal qu'on paie l'orchestre ! Parler de la durée d'une hypothétique vague de froid dont on n'est même pas certains qu'elle est lieu, même si les signaux sont positifs, c'est largement pas envisageable Ce soir, en attendant CEP (qui continentalisait faiblement mais un peu plus que la veille sur son run de ce matin ), la tendance à un basculement du flux à des origines continentales semble tenir la corde. Cela dit, il n'est pas encore à écarter la possibilité que les HP se ratatinent sur nous, il faudra plusieurs runs pour accroître le poids de la tendance continentale... CEP ce soir pourrait commencer à accentuer un rapprochement avec ce scénario, et commencer à dissiper quelque peu les doutes que l'on peut encore légitimement avoir