Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Lolox

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    13796
  • Joined

  • Days Won

    15

Everything posted by Lolox

  1. Je n'en n'ai jamais entendu parler, mais ça ne te coûte rien de tenter le coup sur un de tes arbres cette année pour juger de l'efficacité du procédé. Et pour les deux autres arbres tu gardes le traitement usuel. Et tu nous diras si ça marche Même si l'envie de reprendre l'activité jardin commence à me titiller, j'attends encore car je n'ai pas de serre... Et le climat vosgien ne pardonne pas les excités des plantations précoces comme j'ai pu l'être les années passées. Même en attendant tard dans la saison ça peut quand même être compliqué pour les tomates Du coup, sauf perspectives exceptionnelles, j'attendrai fin mai pour mettre des plants dehors. Pour patienter j'ai lancé la coriandre qui partira dans quelques jours sur un rebord de fenêtre exposé plein sud et elle sera protégée la nuit par les volets Peut-être de premières laitues viendront inaugurer la saison au potager sous tunnels d'ici une semaine. Sinon, tout est en avance, je suis même parvenu à conserver ma Lavande Papillon en pot, elle pousse à vitesse "Grand V" malgré le temps humide. Quelques branches qui dépassaient de la masse de feuillage ont séché mais les plantes sont magnifiques. Elles ont plus souffert de l'humidité de ces dernières semaines que du froid puisque la Tnn de l'hiver est à -6.2°C, dans les Vosges à 400m d'altitude ! Du coup les mirabelliers attendent les prochaines journées ensoleillées pour ouvrir leurs bourgeons floraux : Pas bon signe pour la récolte... 😔
  2. En tout cas on a trouvé comment le virus agit sur la tomate :
  3. 20000 bornes, tu peux les changer pu les finir tranquillou à la belle saison tes boudins d'hiver Ce n'est pas parce qu'il reste des dessins sur la bande de roulement qu'ils sont encore bon. D'ailleurs sur les pneus hiver tu as 2 type de témoins d'usure : un pour rouler en belle saison (même épaisseur que sur les pneus été), et un type de témoin pour la tenue sur neige. En général, avant 15 000 km, les témoins "hiver" sont affleurant
  4. Et oui, le trafic des montées vers les pistes de ski est l'une des choses les plus préjudiciables pour l'environnement, dans sa globalité, concernant l'activité ski. Elle est souvent sous estimée, mais en réalité elle apporte des nuisances directes en termes de bruits, de pollution atmosphérique (et aquatique si l'on considère les tonnes de sels de voirie épandues pour assurer la meilleures viabilité pour des véhicules souvent mal équipés), et indirectes en termes d'impacte carbonne. On tire à boulets rouges sur les camions offrant ce spectacle que l'on peut qualifier de pathétique, mais c'est moins grave quand des dizaines d'engins sillonnent les routes pour dégager la neige. L'une des solutions serait de favoriser le transport par câbles (ex : systèmes débrayables en tous genres telles que des "oeufs") qui faciliteraient l'accès aux altitudes sans toutes les nuisances liées au trafic automobile, mais les projets se heurtent à l'opposition de amoureux de nos paysages emblématiques, et l'on peut aussi les comprendre. Du coup rien n'est vraiment simple, et tout parait critiquable... Après tout, qu'est-ce que l'on a à faire là haut, comme disait ma Grand Mère ?! Sinon, super, il neige au Collet d'après la webcam, mais l'herbe est toujours visible sur le bas côté
  5. Ce qui sous entendrait qu'il est mort et enterré ?! Et même pas un faire part d'obsèques envoyé à ses amis qui l'attendaient depuis si longtemps ? Foutu hiver, tiens !!!
  6. C'est clair ! Après une saison pourrave comme celle-ci, si il tombe 1m le 20 Mars, et tant qu'il y aura des skieurs, il y aura des domaines ouverts. Les charges fixes sont bien tombées tous les mois, plus que les flocons, depuis le début d'année et je ne pense pas qu'il y ait eu d'énormes frais de carburant pour les engins de damages, et/ou d'électricité pour le fonctionnement des remontées mécaniques... Sauf éventuellement à La Bresse où ils se sont vraiment acharnés à rester ouverts dans des conditions parfois impossibles. Du coup, les "petits domaines", si la demande est là, devraient être réactifs et répondre "présent" si jamais par tout hasard les conditions venaient à devenir favorables à la fin du mois de Mars
  7. Un petit clin d'œil aux passionnés qui font tourner "nos" petites stations, les copains jurassiens s'y retrouveront sûrement : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=902482749859815&id=121506071290824 'Te Dieù...
  8. Euh... Les gars, mon fils est inscrit sur le forum, zut !
  9. Cristaux de neige sur le pare-brise jusque dans le centre d'Épinal ! Je ne pensais pas que ça descendrait si bas... 😔
  10. Voilà qui pose le décors en termes de vents potentiels : Ce n'est pas commun de voir de larges zones du piémont exposées à des rafales potentielles à 110 km/h, avec un max entrevu à 164 km/h selon CEP pour les crêtes Ça ne va pas faire semblant...
  11. A vous lire, il n'y aurait que le scénario du déterministe de GFS qui ait de valeur, alors que sur le volet de la combinaison douceur/humidité/vent il est le plus extrême. Au point qu'il reste bien en tête de son ensemble sur le volet "humidité", exemple sur son 06z qui reflète la même chose de que 12z et le 18z d'hier : Ce soir GFS persiste et signe, UKMO bien que "lâchant du mou" sur un flux de S.O. potentiellement plus humide que ce qu'il ne projetait avant sur son échéance ultime n'est pas aussi extrême concernant le rabotage du manteau neigeux. Ce dernier serait dans un premier temps mis à mal par un temps devenant très doux en altitude (les +8°C à 850 hPa sont dans les parages), mais avec une humidité limitée, et un vent encore "acceptable". De quoi décaper les chaumes, mais conserver encore quelques jours un manteau neigeux se stabilisant sur les pentes abritées et sous couvert forestier. ICON irait également dans ce sens. Bref, ça devrait chauffer mais sans nécessairement emporter tout le blanc qui devrait tomber en première partie de la semaine à venir Je sais bien qu'il y a énormément de frustration pour les passionnés de temps hivernal, et amoureux de la Montagne, que nous sommes, depuis ce début de saison. Mais tout peut ne pas virer au pire sur ce coup-ci, et les performances de GFS déterministe cet hiver m'amènent à garder une lueur d'espoir pour parvenir à "sauver les meubles" en fin de semaine. En attendant, et avant tout ça on a la tempête de la nuit de dimanche à lundi qui devrait se prolonger en matinée de lundi et qui risque de tabasser au large, sur le Massif, et les abords de celui-ci. On a toujours des projections que je considère comme inquiétantes avec des valeurs dépassant "aisément" les 100 km/h sur le piémont Lorrain (en particulier au Nord du Massif) et potentiellement du 130/150 km/h à proximité des crêtes Vosgiennes .
  12. Oui, d'ailleurs j'ai trouvé la communication de la station sur les réseaux sociaux très "sage", en mettant bien en évidence les perspectives de tempête et une prise de décision de fermeture prise et annoncée bien en amont De manière générale, ça risque de bien secouer dès les premières hauteurs du massif, les projections en matière de vents ne laissent pas serein... 160 km/h en prévision au Markstein, ça cause, mais si l'on en reste à cette valeur ce n'est pas trop dommageable. En revanche des rafales potentielles autour de 100 km/h dès les premiers reliefs, ça peut impacter pas mal de massifs forestiers dans une période déjà bien tendue sur le plan sanitaire de nombreuses parcelles .
  13. En effet, l'implacable lecture "littérale" des modèles impose une extrême prudence. Redoux il y aura, au week-end prochain selon toute vraisemblance ce soir, mais l'aspect humide et venteux est particulièrement "soigné" sur le déterministe GFS. Or, comme sur les autres modèles du soir, ICON ; GEM & CEP, il est possible que le redoux se produise avec un passage perturbé (incontournable) mais rapidement suivi de l'installation de conditions anticycloniques douces, hélas potentiellement venteuses, permettant une fonte moins rapide. Sur GEFS, pour le massif des Vosges, on voit que niveau PP le run déterministe s'emballe alors que GEFS reste plus modéré sur l'humidité à l'issue de la période plus hivernale... Comme les autres modélisations du soir : Niveau évolution du manteau neigeux, à h+168, voici la version "optimiste" de CEP & consors : Et la version "décapage" en règle sur GFS déterministe : Il tomberait bien une belle couche de neige en altitude, mais l'ablation serait violente si l'on suit GFS déterministe... Qui derrière "compense" un peu le triste tableau dressé par la possibilité d'un abaissement de la barocline ramenant une possibilité de nouvelle "recharge". Le choix s'opère entre le "Coronavirus et la bonne vieille grippe des familles", mais l'impression laissée par la majorité des projections laissent entrevoir un avenir "un peu moins pire" à défaut d'une complète rémission. On se contente de peu, je sais !
  14. Oui, suite à la première tempête de la phase "turbo-zonale" qui s'ouvre, il y a une fenêtre qui pourrait apporter un soulagement en altitude. Seulement, ce pourrait n'être que temporaire compte tenu du redressement du flux au secteur S.O. projeté sur certains scénarios à l'horizon du week-end prochain (GEM ; ICON : CEP). Cela se ferait suite à une possible tempête hivernale en altitude (LPN potentiellement intéressante avec de possibles chutes de neige conséquentes), et le degré d'humidité de cette nouvelle phase de redoux conditionnerait le maintien d'un manteau neigeux au moment peut être le plus propice de la saison (ou le plus stratégique pour ceux qui vivent de ça). Sur GFS déterministe, le redressement du flux serait plus limité à long terme, et permettrait d'assurer les semaines à venir avec un peu plus de sérénité en maintenant un potentiel regel nocturne du manteau neigeux. Pour les basses altitudes, et la plaine, il faudra pas espérer grand chose, mais pour nos Massifs ce qui s'annonce semble "un peu moins pire" que ce que nous avons vécu depuis le début de saison... De là à devenir "optimiste", je n'y suis pas encore 😋
  15. Logiquement tout est lié... Et les failles accumulent de l'énergie qui favorise de plus importants rejeux en fonction de facteurs locaux. Mais je doute que ce soit quantifiable tant les forces en jeu sont colossales lorsque l'on parle de secteurs tels que le "Fossé Rhénan" qui demeure une zone très sensible, quoique l'on veuille en dire
  16. Ce matin, après consultation des modèles, voici l'image qui peut résumer la situation : Ça sent la désertion !
  17. Bon, ben voilà à quoi on en est réduits : Coloriage pour les petits & Tricot pour les plus mûrs, alors même que la modération a concédé à la création d'un topic "à la recherche du Général Hiver" pour palier aux perspectives déprimantes qu'offrent les modèles cette année. Euh... Sérieusement, en plus de 15 ans d'IC je ne pensais pas que ce soit possible : D'observer une telle bienveillance de la modération vis à vis d'un tel topic (c'est dire où on en est rendus ! 😠), De voir un tel topic n'aboutir à rien puisque tous modèles confondus, aucune perspective sérieusement hivernale ne s'affiche depuis plusieurs semaines. Si l'on voulait vraiment jouer le jeu, il faudrait aller chercher des projections de CFS à 1 mois d'échéance au moins... D'ailleurs, pour jouer le jeu de la recherche d'indice, j'ai bien trouvé au delà de h+1000 sur CFS : Et encore, on n'aurait pas d'advection en deçà de - 6 à -8°C à 850 hPa ! Comme le disait Virgile, avant-hier, ce topic ne fermera jamais... Ahahahahahahahahahahahahahahahahahaha !!!
  18. Je sors encore des carottes et panais de l'année dernière, et la terre est bien froide en ce moment même si c'est trop chaud au gout des hivernophiles. Ce week-end je pète les Choux Kale qui ont enfin pris une gelée en dessous de -5°C la semaine dernière, ce qui devrait renforcer leur saveur, j'en suis donc encore à finir les récoltes 2019 mais comme toi le potager 2020 commence à me travailler... Sauf que je me dis que nous n'avons pas eu de vrai froid cette saison, et même en mars on peut encore taper sous les -10°C dans la région, ce qui aurait des conséquences fâcheuses pour d'éventuels semis, même sous tunnel. Statistiquement, ça peut encore taper fort, et si l'hiver n'a pas été au rendez-vous à l'heure dite, rien n'empêcherait qu'il se déclare plus tard au moment où on ne l'attend plus. Perso, je vais encore sagement attendre la fin février, et si aucun coup de froid n'est visible sur les modèles à ce moment là, je commencerai à semer petits pois et salades. Pour l'instant, et à plus forte raison dans le Nord-Est, je laisse le potager aux aventuriers comme vous
  19. Salut mon Judd Tu fais commencer l'hiver météo le 1er novembre ? Pour ma part, même sur les Vosges, le mois de novembre n'a rien à faire en saison hivernale. Et si tu fais commencer l'hiver météo au 1er décembre, ben tu n'as plus aucun jour sous les normes pour cette saison 2019/2020. Ce qui, à mon sens, est encore plus éloquent sur la période que nous vivons
  20. A mon humble avis, le scénario de CEP aura disparu ce soir... Il est lui même déjà moins tranchant que ceux qui nous ont été proposé ces 48/72 dernières heures. Ce qui justifie les commentaires des camarades qui évoquent que ce qu'il modélise ne serait pas non plus une situation apportant des sensations purement hivernales comme ce que l'on a entrevu hier encore. L'élévation de la crête en direction du Groenland était accentuée par l'isolement d'anomalies basses aux abords des Açores, qui avaient pour conséquence de ralentir la circulation des ondes d'HTPG qui se fait d'Ouest en Est à un rythme assez élevé. Cet isolement disparaît presque totalement des projections du jour, et sur les 2 modèles où l'on peut observer cette évolution (UKMO et CEP), c'est clairement moins probant que lors des runs passés. Les ondes continuent à circuler tranquillement sur l'Atlantique, et finissent par s'agglutiner sur le continent Européen... En conséquence, on poursuivrait notre hiver sur un rythme insipide au point. Voici ma tête à la vue des projections de cette année :
  21. Je te confirme que récemment l'hiver 2005/2006 a été largement plus enneigé que Xonrupt cette année. J'habitais à Brabois, et nous avions gardé des plaques de neige tout au long de l'hiver, même lors des faibles redoux il restait toujours des accumulations liées aux vents sur les pelouses de la résidence où nous habitions avec Madame. La première tenue au sol avait eu lieu fin novembre, la fonte des dernières plaques de neige s'étant achevée vers le 8 ou 9 Mars, suite au puissant redoux qui avait succédé à une belle tempête de neige (Pour les dates, j'ai ça à la maison, je redis de mémoire pour l'instant ^^ ). Mon meilleur souvenir d'hiver, puisque sans quitter Nancy je pouvais pratiquer le ski de fond en sortant de chez moi pour aller sur les "pistes improvisées" qui s'étaient développées sur le plateau C'est cette année là qui nous a donné envie de venir s'installer dans les Vosges, pour connaitre de nouvelles saisons similaires, mais je crois que nous nous sommes trompés de massif
  22. En ce moment, la consultation des modèles relève d'une véritable purge hivernophile ! Rien de consistant à l'horizon, tout au plus une trop brève effluve hivernale à l'horizon de la fin de semaine prochaine qui n’apparaît même pas sur les projections déterministes de CEP. Les scénarios majoritaires nous vouent à des effluves océaniques subtropicales trop prononcées pour nos massifs de l'Est, tantôt anticycloniques, tantôt plus humides, mais jamais en mesure de proposer des conditions favorables à l'arrivée de l'Hiver sur nos sommets. Je veux bien essayer de rester optimiste, mais il va me falloir autre chose que la seule considération des projections proposées ce soir
×
×
  • Create New...