Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Lolox

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    13831
  • Joined

  • Days Won

    15

Everything posted by Lolox

  1. J'habite à 10 km de Rupt sur Moselle, à 30 mètres plus bas en altitude, et je n'ai eu que 2 cm de brocotte, rongée par le sol chaud et la température de 1.9°C en ce moment... Autant dire qu'il ne reste presque plus rien et il ne tombe des flocons que lorsque les précipitations sont fortes
  2. Jai quand même l'impression, vu les sorties du soir, que l'on joue de plus en plus avec "du gros" en termes de potentialités hivernales dans la durée. Comme dis l'autre jour, il semblerait que les différentes phases, qui se succèdent et celles en perspective temporelle proche, nous amène progressivement dans un mécanisme pouvant déboucher vers une période froide durable... Cela peut passer par des périodes d'advections un peu plus douces entre 2 décrochages polaires où la capacité à drainer du froid s'amplifierait à chaque nouvel enchainement. La bulle d'anomalies hautes en cours d'
  3. Serait-ce parti pour un blocage REX ?! C'est un schéma qui se mettrait rapidement en place, dès le début d'échéance, avec l'infiltration d'anomalies basses au niveau des racines la dorsale Atlantique à h+144, et du renversement de la circulation atmosphérique d'Est en Ouest sous le blocage : (J'ai pris une animation du run matinal de GEM où ça se goupillait plutôt pas mal tout au long de notre échéance en termes de sensations hivernales) Dès lors que le blocage est coupé de ses racines, en milieu d'échéance (vers la fin du gif ci-dessus), nous
  4. Surtout le blocage se coupe bien rapidement de ses racines... Ce qui favorise sa mobilité en fonction de la manière dont il peut soit rétablir ce lien avec l'alimentation subtropicale, soit s'évacuer au gré d'une circulation atmosphérique contournant la bulle chaude ainsi isolée. Différences entre ICON et GFS déterministe 12z , entre 144h et 180h où la rupture s'opère: => ICON : Avec l'option rétablissement rapide des racines par une advection sur le flanc occidental du blocage qui se retrouve provisoirement fixé et laissant le temps à un début de contin
  5. Mouais, je suis moins sceptique sur les moyennes altitudes que ce qu'il y avait lieu de l'être hier à la même heure pour les Vosges. Les conditions de cette nuit devraient pouvoir permettre à des secteurs dès 600 mètres de tirer leur épingle du jeu à un moment de la soirée & nuit à venir, même avec un iso remontant vers 800 mètres voire un peu plus haut. Plus bas, ce sera compliqué, mais je pense que même si à un moment l'iso est projeté en altitude, il y a moyen de pratiquement tout passer en neige. Il est clair qu'en altitude, dès 600/700 mètres, cet épisode ne sera que du bonu
  6. Je serais curieux de voir les images de la descente Entre 2 éclaircies, ayant fait monter le thermomètre à 3.3°C, une brève averse bien intense est passée sur Remiremont, et a tout blanchi (ou plutôt grisé) en quelques minutes tandis que la température a chuté en 10 min pour atteindre 2.0°C. Les derniers rayons du soleil reviennent et activent la fonte
  7. Maintenant, sous un régime d'averse, c'est du grésil qui tombe sur Remiremont par 3C. A défaut de la blancheur d'un tapis neigeux, on risque de finir avec un beau tapis de grésil
  8. Si un drain continental doit se mettre en place, il va de soi que dans le contexte actuel ça passe presque systématiquement par un flux de Sud où, c'est une Lapalissade, le Sud est plus exposé que le Nord du Pays... Tout dépendra de la manière dont les anomalies basses se comporteront sur l'Atlantique. Ce matin j'avais envie de faire des flèches pour résumer la situation à l'orée de l'échéance couverte par ce topic, sur la base du // de GFS 06z : Les écarts type reflètent bien ces inconnues quant au comportement de nos minimums dépressionnaires en qu
  9. T'inquiète pas @tao, tu aura bien vite des journaleux pour dire que le temps est glacial avec -5°C le matin en région parisienne (si tant est que cela se produise ^^ ). Le déterministe du 06z de GFS nous propose le maintien des racines anticycloniques sur l'Atlantique, ce qui conforte la perspective d'évolution vers une continentalisaiton du flux, qui pourrait finir par aller chercher des masses d'air un peu plus loin que la toute proche Pologne... En tout cas pour le début d'échéance couverte par ce topic. C'est intéressant, et ça tient à peu de choses
  10. Dommage que l'on soit parti de si haut niveau mercure ce matin, sur Remiremont on a perdu 1.7°C en 1 heure et des flocons agonisants se mêlent au plus fort des précipitations il fait 2.6°C, température en baisse
  11. Avec les précipitations qui se sont intensifié ce matin, on est passé de 4.3°C à 2.6°C actuellement sur le fond de vallée à Remiremont... De vieux flocons mourants viennent se mêler à la pluie
  12. Quand on voit les anomalies positives jusqu'en Mer de Barents, et leur fâcheuse tendance à devenir chroniques, il y a quand même moyen de s'inquiéter sur la manière dont il nous est possible de bénéficier d'un drain froid . Je sais bien que les réserves de froid n'ont pas eu le temps de s'y constituer, mais si on ne peut plus compter que sur un Moscou/Paris pour espérer tâter du -10°C à 850 hPa, on n'en n'est réduit qu'à peu de choses... La synoptique n'est pas idéale pour déboucher sur une vague de froid compte tenu de la répartition des masses d'air froid au niveau de l'Hém
  13. Ces situations gouvernées par la mise en place d'un Anticyclone aux abords de l'Islande, sont très difficiles à anticiper en termes d'évolution sensible sur le Pays. C'est très "casse-pipe" à gérer pour les modèles, puisqu'en termes de temps sensible chez nous, ça répond à tout un tas de réglages fins , un peu à la manière des situations évoluant vers un AS où bien des revirements sont possibles jusqu'au moment où l'évènement se produit. La continentalisation progressive du flux, après résorption des anomalies basses débarquant ce soir sur l'Europe Occidentale prend de la consistance ce s
  14. Pour le piémont Vosgien, la cause est entendue pour l'heure... Avec 4.3°C c'est une belle pluie froide qui tombe en ce moment, les flocons n'auront duré que bien peu de temps sans réel intérêt. Ce qui est intéressant avec le couvre-feu actuel, c'est que compte tenu du calme ambiant (pas de véhicule en circulation dans le fond de vallée) , on entend le bruit des bourrasques de vent dans les forêts des parties sommitales environnantes Bon, le mercure baisse mais ce ne sera jamais suffisant pour apporter du solide sur mon secteur de fond de vallée vosgienne
  15. Il y a eu quelques flocons sur Remiremont, mais ça reste bine sec... Il vente et la température est remontée à 4.0°C 🙈
  16. Premiers flocons sur Remiremont, il fait 3.4°C après que ce soit monté à 3.8°C. C'est léger, pour l'heure on peut les compter au gré du vent ^^
  17. Habitant à 400 mètres, je ne sais que trop bien que c'est la limite basse en ce type de configuration ^^ Je sens bien, pour demain chez moi, le vieux mélange par 1.2°C, et la LTN 150 mètres plus haut . Disons que des géopotentiels aussi bas, à cette période de l'année, on n'en n'a pas souvent, et ça arrive plus volontiers à une période de sortie d'hiver où les basses couches se réchauffent facilement . Du coup, on ne sait jamais, sur un malentendu...
  18. Indépendamment des coins de la Haute Moselle et des Vosges Saônoises, de manière générale, le flux à partir de la nuit de lundi à mardi devrait être favorable au piémont Vosgien (ou Lorrain), depuis la Vôge jusqu'aux Vosges du Nord, bref tout ce qui constitue "le versant occidental" du Massif. Dans ce contexte, il est vrai que le Sud-Ouest du massif est souvent plus avantagé en termes de cumuls, cependant, au final en neige au sol le Nord des Vosges, à altitude égale, s'en sort parfois mieux en passant un peu plus au travers des redoux Pour te taquiner un brin, je te dirais qu'à l'inv
  19. Je repense à Pablo qui disait, un peu plus tôt "il n'y aura plus de décalage vers l'ouest" Si GFS, et pas mal de scénarios de GEFS, voient un big GA se constituer, au point qu'il pourrait finalement nous être défavorables, nous sommes encore à des échéances qui laissent la place au doute... J'ai l'impression que ce soir on en vient à avoir des projections trop belles pour nous être favorables C'te loose !
  20. Sur le panel GEFS, on peut quand même constater qu'à h+168, ce sont GFS déterministe (en bas à droite) et le run de contrôle (en haut à gauche) qui figurent parmi ceux ouvrent le plus amplement les portes du Groenland et du passage vers la Baie de Baffin : Je suis vraiment perplexe, car une telle propagation pourrait nous mettre "gros Jean comme devant" pour ce qui concerne la potentialité d'arrivée d'un air froid par chez nous... Et pourtant que les cartes sont belles, avec un potentiel à frustration qui risque de s'affirmer au fil des jours
  21. Effectivement @Sebaas , merci du rappel quant au respect des échéances Mais c'est délicat sur ce point particulier car nous débattons en effet d'un détail qui se situe à h+144 (donc dans le topic précédent) mais surtout de ses conséquences pour la première partie de l'échéance qui concerne ce topic. En effet, Yann pointe du doigt un élément qui pourrait conduire à un "foirage en règles" d'une situation des plus intéressantes. La route d'ici à ces échéances étant encore bien longue vers une installation laborieuse et "durable" de conditions fraiches et agitées sur bon nombre
  22. Je ne dis pas le contraire, et ta remarque est à prendre en compte car cette projection existe, mais je relativise aussi un peu en connaissant les travers de ce modèle très performant au demeurant. Nous serons au moins d'accord sur ce dernier point mon cher Yann ^^
  23. En effet, mais c'est aussi l'un des points faible d'UKMO que d'avoir du mal à percevoir ce genre d'interactions entre un isolement de petites anomalies de la circulation générale à l'issue d'un balayage par un profond talweg. A mon humble avis, il ne faut pas non plus accorder trop d'importance à UKMO, à son échéance ultime, sur un "détail synoptique" s'opérant sur le continent US.. Bref, je reste réservé
  24. Il n'est guère bien différent de CEP 00z : C'est l'ouverture des portes du Groenland à l'élévation du dôme de HG sur l'Ouest Atlantique, qui conditionne l'axe de déferlement final du décrochement polaire. Plus l'ouverture vers le Sud de l'Inlandsis se fait tôt, plus le décrochage parvient à se déclarer sur un axe Nord du Royaume Uni/Archipel des Açores, avec une courbure de flux défavorable aux plaines même si ça reste beau à voir à 500 hPa . Les projection d'une synoptique marquée par un régime "Atlantic Ridge" vers un pilotage par l'installat
  25. Dans le débat sur les possibilités de précipitations sous forme solide jusqu'en plaine pour les échéances du début du topic, il faudra attendre de voir passer quelques cessions de runs pour tirer des conclusions "définitives" Je plussoie aux propos de ceux qui mettent en avant que décembre n'est pas la période optimale pour ce genre de phénomène dans des configurations où de tels décrochages polaires s'établissent à la manière de celui projeté par les modèles. La moindre inflexion du courant de circulation atmosphérique apportant une masse d'air plus ou moins océanisée aura son importa
×
×
  • Create New...