anecdote

Membres
  • Compteur de contenus

    4 786
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de anecdote

  • Rang
    Cumulonimbus capillatus
  • Date de naissance 26/09/1978
  1. 2 remarques : - Un redoux spectaculaire et humide en altitude au-dessus d'une pellicule d'air et de sols glacés : grand danger de pluie verglaçante sur la région - je m'étonne qu'on ne parle guère ici de ce danger. Et là vu les contrastes de température verticaux et les glissades assurées, je mettrais vigilance rouge. - Concernant la brièveté d'une vague de froid intense, c'est très rare mais possible : tout d'abord une vague au sens premier du terme n'est guère qu'un passage d'une masse d'air ; Si il n'y en a qu'une et les autres ne suivent pas derrière, c'est 2/3 jours de froid max. Par ailleurs, historiquement j'ai en mémoire un exemple du début du XXe siècle où la température dégringole en 2 jours pour remonter aussi vite et aussi intensément ensuite : je crois que c'était en janvier, à Paris la Tx passe de +7°C à -7°C en 48 h (oui, la Tx) avant de remonter à +7°C en 48 h (en gros. N'étant pas chez moi actuellement, je vous retrouverai l'épisode d'ici lundi).
  2. 2 remarques : - Un redoux spectaculaire et humide en altitude au-dessus d'une pellicule d'air et de sols glacés : grand danger de pluie verglaçante sur nombre de régions - je m'étonne qu'on ne parle guère ici de ce danger. Et là vu les contrastes de température verticaux et les glissades assurées, je mettrais vigilance rouge. - Concernant la brièveté d'une vague de froid intense, c'est très rare mais possible : tout d'abord une vague au sens premier du terme n'est guère qu'un passage d'une masse d'air ; Si il n'y en a qu'une et les autres ne suivent pas derrière, c'est 2/3 jours de froid max. Par ailleurs, historiquement j'ai en mémoire un exemple du début du XXe siècle où la température dégringole en 2 jours pour remonter aussi vite et aussi intensément ensuite : je crois que c'était en janvier, à Paris la Tx passe de +7°C à -7°C en 48 h (oui, la Tx) avant de remonter à +7°C en 48 h (en gros. N'étant pas chez moi actuellement, je vous retrouverai l'épisode d'ici lundi).
  3. Qui trouve plus belle carte que CEP sur le lien suivant ?
  4. Les runs sont ÉNORMES ce soir, c'est exceptionnel ! Jamais vu depuis les débuts d'Infoclimat. Je n'ai pas souvenir d'avoir vu de telles cartes depuis janvier 1987, et pourtant des cartes, j'en ai vu ! L'épisode des 40 cm de neige à Paris début mars 1946 ferait presque pâle figure sur le plan synoptique : Marée blanche en vallée du Rhône fin décembre 1970 : 31 janvier 1986, petit joueur : 15 janvier 1987, à peu près au niveau : CEP ce soir : http://old.wetterzentrale.de/pics/Recm1921.gif
  5. Peut-être mais à grande échelle, c'est quand même lui qui propose les plus beaux scenarii, et c'est pour cela que je ne le regarde plus trop... Ceci dit, je comprends l'attrait qu'il exerce sur les ICistes, c'est bien connu : j'aime GEM https://www.google.fr/search?q=gemme&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjsgsrnq7nZAhVBXBQKHT_zBmIQ_AUICigB&biw=1374&bih=1021
  6. De tous temps GEM est séduisant dans le sens du froid : Par exemple lorsqu'un flux de nord est prévu c'est GEM qui fournit les plus belles cartes. Je ne sais pas pourquoi mais GEM renforce le froid quasi-systématiquement.
  7. Climatologie Février 2018

    On n'en parle pas trop (le forum prévisions a aspiré quasiment tous les internautes tel un trou noir) mais le déficit thermique de février va être remarquable pour les maximales (1°C à 3°C de déficit à ce jour au tout début de la période de froid...) A noter une Txx actuelle de 14.4°C à Nice qui a de bonnes chances d'être la Txx mensuelle ce qui serait à mon sens tout-à-fait remarquable (Normale = 13.4°C) (record de Txx basse depuis 1973 : 15.0°C en février 1979 et 2003)
  8. Ce qui est intéressant surtout c'est la nouvelle pulsation d'air froid en milieu de semaine prochaine depuis la Scandinavie (mercredi -> jeudi). Plusieurs modèles semblent voir cela. Il y aurait donc 3 vagues de froid successives (au sens premier du terme), celle de la semaine actuelle (modérée), celle de lundi/mardi (la plus intense en termes de vent) et enfin celle de jeudi (la plus intense en termes de froid).
  9. Ca y est, le sud toujours pas content... évidemment quand on habite St Etienne forcément ça impressionne moins... Le sud vs le nord, encore une histoire de schtroumpfs, heureusement GA rgamel et AS raël vont mettre tout le monde d'accord
  10. G. Séchet prévoit -8°C dans Paris le 27 février. Quand on sait que la valeur la plus basse enregistrée début mars à Paris depuis 1873 est de -9°C (fin XIXème siècle), on mesure l'ampleur du phénomène, d'autant que la minimale réelle pourrait être plus basse. Notons tout de même les -8.6°C du 7 mars 1971 et les -5.5°C du 13 mars 2013.
  11. Incroyable ces modèles... c'est à qui proposera le scénario le plus froid le meilleur potentiel depuis 2012 voire 2005, pour la saison. 166 membres en ligne !! Ce n'est plus un forum, mais une salle de shoot
  12. Non, de Russie européenne (et même rigoureusement de la mer de Barents), pas de Sibérie dont l'air glacé a beaucoup de mal à franchir l'Oural de toutes façons.
  13. Désolé mais GEM est de loin le modèle qui propose les scénarii les plus séduisants, toujours dans le même sens (celui du froid), même lorsque le contexte de circulation atmosphérique est plus doux (NAO+ typiquement). Par conséquent cela fait un moment que je ne le prends plus trop au sérieux...