Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Veranne

Membres
  • Content Count

    530
  • Joined

  • Last visited

About Veranne

  • Rank
    Stratocumulus

Personal Information

  • Location
    Hauts de St Paul de Jarrat (09), 635 m

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Oui, c'est sûr mais il faut aussi dire que ce TDF 2020 sera très dur et usant physiquement, et qu'à force d'efforts, la 3ème semaine va nous réserver comme cette année quelques belles défaillances. Un peu comme le TDF 1987 qui avait été très difficile et avait vu les coureurs propres (Hampsten et Mottet) fléchir en 3ème semaine, après d'excellents débuts. Pinot leur ressemble un peu et même si ce n'est pas systématique, il s'est déjà plusieurs fois effondré, le TDF 2019 et le Giro 2018 n'étant que les 2 derniers exemples en date. Sans compter que le parcours passe dans pas mal de régions propices aux températures insupportables en cas de canicule. Quant aux bordures, avec la Charente-Maritime et le Tarn, il y a de quoi faire !
  2. Lol, je ne m'y attendais pas à celle-là ! Sans compter les parcours d'approche de 20 bornes pour atteindre de telles altitudes... Mike Horn fera un jour une émission sur le Loiret, c'est sûr !! Centrale est réputée pour son concours d'entrée très exigeant car très complet : félicitations pour ta réussite ! Pour moi, c'est impressionnant car même avec beaucoup de travail et en le présentant 10 fois, j'aurais été totalement incapable de réussir un tel concours. J'avais regardé des reportages photos sur IC à propos de la vallée de Chevreuse et ça avait l'air effectivement très sympa. A+ et bon courage !
  3. Et salut, c'est vrai qu'on passait à cette époque un temps anormalement élevé du côté de Rebréchien et Chanteau ! J'avais pour ma part atteint la quintessence avec les 138 m de la Maison forestière du Grand Clouet de Rebréchien, qui m'avaient permis de battre tes 137 m de la Charmoise. Mais pour être tout à fait honnête, je dois aussi rappeler que tu m'avais pulvérisé par la suite au Tour de Lombardie IC, que tu avais d'ailleurs failli remporter ! A l'époque tu étais en prépa, j'imagine que tu dois avoir pratiquement terminé ton école d'ingénieur maintenant non ? Pour ma part, j'ai quitté le Loiret depuis maintenant 3 ans mais je suis tombé il y a quelques jours sur cette interview du maire d'Olivet (en tant que VP d'Orléans métropole) : https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/un-nouvel-itineraire-de-la-loire-a-velo-bientot-amenage-entre-orleans-et-mardie-1563529732 Il dit qu'Orléans métropole va aménager prochainement, en plus de l'actuel itinéraire de la Loire à vélo (en rive sud par l'ile Charlemagne) une piste variante en rive nord entre Orléans et Mardié. Je trouve ça chouette car le passage en rive nord sera très sympa si on reste au bord du fleuve entre le Cabinet vert, l'église de St Jean de Braye, le canal d'Orléans, Combleux... A + !!!!
  4. Ca a l'air super comme endroit. Pour le TDF IC, on s'était bien marrés mais c'était un peu irresponsable quand même. Avec Imaginee, on s'étaient tous les 2 vautrés à force de se tirer la bourre pour aller chercher des altitudes plus faibles que l'autre pour remporter les sprints intermédiaires du maillot vert... finalement remporté par Jeb. C'est un très beau souvenir. Jeb, qui est un authentique champion cycliste, avait remporté le Tour avec de magnifiques sorties dans les Alpes... mais je me souviens avoir fait le beau après avoir porté le maillot jaune une journée, avant d'être rapidement éjecté du podium. Si ça t'éclate, tu peux relire à partir de la page 34, ça dure 3 semaines de juillet 2015. C'est un peu plus miteux qu'une vraie course mais on avait bien rigolé. Mon regret est de ne pas avoir pu pérenniser la saison IC avec nos camarades faute de temps. En tout cas, si quelqu'un souhaitait la relancer, je participerai avec plaisir ! Fab
  5. Très intéressant, merci beaucoup pour tes analyses plutôt encourageantes. J'avais lu ta prose il y a quelques pages sur le micro doping et ça m'avait aussi bien intéressé ! Dans un autre registre, j'avais beaucoup admiré les photos "ski de fond" de ta période "Planezard" (comme d'ailleurs celle de Snowman des Estables) dans ces belles montagnes du Cantal que je ne connais pas du tout (à part le traditionnel passage par le Lioran et les gorges de l'Alagnon). Il est vrai que les performances abracadabrantesques de Froome type La Pierre Saint Martin 2015, Ventoux et Ax 3 domaines 2013 se font plus rares et c'est tant mieux. Froome lui même n'a pas été révoltant en 2016 et 2017 et a gagné ses tours plutôt humblement, surtout grâce au cadenaçage de la course mais aussi grâce à une certaine science de la course (attaque dans la descente de Peyresourde en 2016...). Quant à Richie Porte, il n'a plus rien à voir avec sa période Sky ! J'étais aussi très content de voir Barguil et Martin à ce très bon niveau dans leurs équipes françaises. Avec Gaudu et Latour, nous disposons d'une belle génération ! Cependant, comme tu le dis, cela tient parfois à peu de choses. A propos du TDF 2011 sur lequel je me suis extasié 2 messages plus haut, il ne faut pas oublier que sans la chute et l'abandon de Wiggins dans les premières étapes, on aurait sans doute eu droit à au scenario du TDF 2012 avec 1 an d'avance. Wiggins venait de remporter le Dauphiné et semblait rétrospectivement le mieux à même d'accompagner les meilleurs en montagne avant de les exploser dans le contre-la-montre de Grenoble ! D'ailleurs, en 2012, avant son TDF victorieux, Wiggins avait aussi gagné le Dauphiné ! Sinon, que penses-tu de ta nouvelle base ? Honnête pour les sorties vélo ? En ce qui me concerne, j'avais touché le fond lors de mes 12 mois passés en Val de Marne, avec 20 km pour sortir de la ville et atteindre.. les plateaux céréaliers ventés de la Brie... puis se réintoxiquer au retour lol. L'Orléanais n'était pas folichon non plus mais il avait quand même l'avantage de pouvoir faire du vélo sans s'intoxiquer et de voir du très beau patrimoine de Beaugency à Combleux en passant par Cléry et Saint Hilaire, avec par dessus tout LE fleuve royal. L'Orléanais fut d'ailleurs pour moi le théâtre du seul Tour de France IC couru de l'histoire. Ce fut en 2015 et les archives du forum doivent d'ailleurs en avoir gardé trace. Un tour de France passionnant fait de rebondissements et de chutes. Un TDF remporté par Jeb il me semble devant notre compatriote MidiPy. En ce qui me concerne, je luttais de manière acharnée avec mon voisin Imaginee, pour aller chercher mètre par mètre de dénivelé. Mon seul regret : ne pas avoir gagné le Paris Roubaix IC car j'avais repéré de belles sections pavées à Orléans lol Fabien
  6. Bien sûr, il n'y avait pas photo dans la réalité, comme il n'y a pas eu photo entre le trio Chiappucci, Bugno et Indurain et Leblanc-Mottet au Tour 91. Tour dont Mottet termine 4ème à 7'37 d'Indurain. Mais mon hypothèse était : "en cas d'affrontement vraiment juste, à savoir sans le soutien pharmaceutique". Même si on ne le saura jamais, je suis persuadé qu'intrinsèquement Péraud était meilleur que Nibali. Vincenzo Nibali a beau avoir beaucoup de panache et de talent, il a, dans ses plus belles années, écumé les équipes douteuses. Certes, les Astana de Vinokourov n'ont jamais atteint le niveau de fraude de la Sky mais ils étaient clairement plus impliqués dans ce petit jeu qu'AG2R ou de la Française des Jeux. D'ailleurs, il avait fallu que Froome et Contador abandonnent pour que ce TDF retrouve de l'intérêt. Evidemment, ce que j'avance est par essence invérifiable, du moins à notre modeste échelle, c'est tout le problème de ce sport, dont tous les palmarès sont remis en doute. D'ailleurs, peut-être même qu'un jour Romain Bardet deviendra le vainqueur sur tapis vert du Tour 2016 ?
  7. Beaucoup de passion dans vos échanges ! Quand je vous lisais, j'imaginais Jalabert dire "attention, s'ils continuent, ils vont se faire sanctionner par les commissaires de course" avec son petit accent caractéristique En ce qui me concerne, j'ai adoré ce TDF, qui arrive en seconde position de mon classement des plus intéressants de la décennie 2010 après le TDF 2011 et avant le TDF 2014. 2011 était selon moi un peu mieux car il y avait eu un suspense jusqu'au bout : -avec l'enchaînement creshendo de 4 étapes pleines d'offensives et de surprises dans les Alpes (Gap, Pinerolo, Galibier et L'Alpe) - et une fin en apothéose, avec l'attaque de Contador dans le Télégraphe puis sa défaillance dans les 3 derniers km de l'Alpe, rattrapé par Pierre Rolland et Samuel Sanchez. Et enfin la prise de possession finale de Cadel Evans dans le clm de Grenoble. Un Cadel Evans qui avait parfaitement couru sur la défensive tout au long de ces 3 semaines. Par contre, la traversée des Pyrénées avait été soporifique. Je me souviens notamment de l'étape de Beille où l'on avait rien vu hormis une attaque de Cadel Evans aux 300 m qui lui avait permis de prendre 2 secondes aux Schleckos. Dans un autre registre, je me souviens aussi rétrospectivement de la double chute d'un jeune coureur gallois de chez Sky dans l'étape de la veille... Cela dit, cette édition 2019 était aussi passionnante grâce aux Français, à Movistar et à Bernal qui ont pris le risque d'attaquer. Mon étape préférée au niveau sportif a été celle du Prat d'Albis, spécialement les 6 derniers km de montée, qui se sont faits à bloc, avec Pinot qui multiplie les changements de rythme et réussit successivement à faire craquer Alaphilippe puis à lâcher Buchmann et Bernal. Thibaut Pinot est l'archétype du Français, talentueux mais inconstant, capable du meilleur (vainqueur à l'Alpe d'Huez, au Tourmalet, aux Lacs de Caovadonga ou au Tour de Lombardie) comme du pire (chute dans la descente d'Allos au TDF 2015 alors qu'il est parti pour remporter l'étape, pneumonies et abandons à répétition, incidents mécaniques au plus mauvais moment...) . J'adore ce coureur qui a éclaboussé tout le monde de sa classe dès son plus jeune âge. Je pense au Tour de France 2012 qui nous ramène au pire de l'ère Armstrong-Bruyneel avec la doublette Wiggins-Froome... mais où Thibaut Pinot gagne à seulement 22 ans cette magnifique étape de Porrentruy. J'ai aussi revu la montée de Peyragudes, où il arrive juste derrière la doublette Sky (il est vrai que Froome avait encore distancé Wiggins mais, stoppé par l'oreillette, avait dû temporiser, ce qui avait permis à Thibaut de revenir). Cet exploit me fait penser au jeune Luc Leblanc (24 ans) qui, au Tour 1991, était parvenu grâce à ses seuls talents de grimpeur et au prix d'un effort surhumain où on le voit grimacer et faire l'élastique à finir en haut de l'Alpe d'Huez avec les 2 superdopés impassibles Indurain et Bugno (qui réalisèrent alors la montée la plus rapide de l'histoire, à plus de 3 minutes cependant, des records qu'établiront ultérieurement Pantani et Armstrong). Il est vrai qu'il y avait eu des moments de temporisation entre les différentes attaques de Bugno. N'empêche que Luc Leblanc était le seul à les avoir accompagnés. On parle souvent du successeur français de Bernard Hinault que l'on attend depuis 1985 mais hormis Fignon qui aurait dû gagner le Tour en 1989, on oublie souvent que sans les progrès obscènes de Bugno, Indurain et Chiappucci, EPO oblige, la victoire du TDF 1991 aurait dû se jouer entre Leblanc, Mottet, Fignon, LeMond et dans une moindre mesure Hampsten. LeMond étant largement prenable en montagne cette année là et Hampsten bien trop faible en contre-la-montre, la probabilité de victoire d'un Français aurait été très élevée cette année-là. On oublie aujourd'hui à quel point Mottet et Leblanc étaient de grands coureurs et à quel point ils se sont fait voler leurs palmarès à partir de ces années là. Qui se souvient par exemple que Mottet termine 2ème du Giro 90 à 6 minutes du Bugno fuoriclasse qui explose tout cette année là mais dont on sait aujourd'hui ce qu'il en est ? Ce petit coureur d'1 m 64 était non seulement un rouleur de très grande classe (3 grands prix des Nations), un descendeur hors pair, un très bon sprinteur et un grimpeur plus qu'honorable, mais il avait comme Fignon la science de la course qui lui permettait de renverser les situations par des échappées victorieuses. Comme Thibaut Pinot, il brillait sur la classique des feuilles mortes qu'il avait d'ailleurs remportée en 1988. Mais sur le TDF, il faiblissait généralement en 3ème semaine. Quant à Leblanc, il n'aurait certes probablement jamais été champion du monde à Agrigente ni vainqueur à Lourdes Hautacam sans EPO mais on oublie souvent que jusqu'en 1993, il n'en bénéficie pas. Je reste pour ma part persuadé qu'il aurait pu gagner le TDF 1991 !!! Mon hypothèse est que sans le rythme infernal imprimé par Chiappucci dans le Tourmalet, il n'aurait jamais eu de fringale dès le lac de Payolle, fringale qui, maillot jaune sur les épaules, lui fera perdre la bagatelle de 12 minutes et ses espoirs de victoire... Enfin, dans la rubrique "successeur français de Bernard Hinault", je n'oublie pas JC Péraud, qui est passé tout près en 2014. Même si on ne le saura jamais vraiment, JC Péraud, connu pour ses grandes capacités physiques et jouissant comme David Moncoutié d'une réputation de coureur propre était sans doute, dans un monde sans dopage, supérieur à Nibali, alors poulain de Vinokourov (avec tout ce que cela implique). En tout cas, Péraud brillait souvent sur les pentes du Faron lors du Tour Med, en début de saison, ce qui, à mon avis, est un élément à mettre à son crédit (les grosses chaudières ne tournant pas encore à plein régime en février). Quelques prises de positions audacieuses mais pas forcément pertinentes qui, je l'espère, susciteront un peu débat ! Fab
  8. Bienvenue en Ariège ! Tu seras sans conteste la position la plus montagnarde des Ariégeois d'IC. J'imagine que tu es aussi très bien placé pour les coups de foehn ! Quant à moi, je suis sur le versant nord du Fourcat à 635 m d'altitude, en position d'avant-chaîne pyrénéenne. Situation assez différente de la tienne, avec un climat plus nébuleux qu'en Hte Ariège et des chutes de neige qui tiennent moins longtemps que dans les fonds de vallée de Hte Ariège de la même altitude (Luzenac, vallée du Vicdessos...). Cela dit, ce climat est bien plus intéressant à mon goût que celui de Toulouse, spécialement en été, où les nuits sont toujours fraîches (à comparer à l'insupportable fournaise toulousaine). Bonne installation et bon week-end !
  9. Bravo pour cette victoire !
  10. Très déçu pour ma part aussi de cette traversée des Alpes. Dure époque pour les passionnés de vélo. Même si je la craignais, je ne voulais pas croire à la supercherie Geraint Thomas. On avait pourtant eu de beaux exemples dans les Paris-Nice des années passées. Autant Froome n'était pas un mauvais grimpeur dès son époque Barloworld (même s'il était très loin de sa domination de la décennie suivante), autant un mec du gabarit de Thomas battant les Bardet, Quintana, Barguil et consorts en haut de cols pentus, ça n'a pas de sens. C'est moins gros que Wiggins gagnant le Tour ou Hincapie au plat d'Adet mais quand même bien étonnant. Je me suis pris à me réintéresser au Tour pour son côté sportif en 2011 puis 2014, mais également épisodiquement pour certaines victoires d'étape avec un final passionnant comme en 2015 (Mende, Bardet en Maurienne, Pinot à l'Alpe), en 2017 aussi un peu. Mais là, c'est pas possible ! Ces sky tuent tout intérêt à la course !! Pour le reste, notre ami Gugo a raison de dire qu'on focalise une animosité sur les Sky et que les mêmes coureurs probablement tout aussi dopés sont plus "populaires" dès qu' ils changent d'équipe comme Uran, Porte, Landa, Nieve..., Il a raison aussi de dire que Sky recrute de grands coureurs. Kwiatkowski, Poels ou Nieve n'ont pas été fondamentalement meilleurs chez Sky qu'avant. Je ne suis pas étonné qu'ils aient lâché beaucoup de grimpeurs dans leur rôle d'équipier, car non seulement ils sont bons grimpeurs, mais leur objectif est surtout de faire péter les leaders en roulant vite, sans se préoccuper comment ils finiront l'étape. En revanche, pour les Britanniques Froome, Thomas ou Wiggins, la métamorphose est frappante ! Bref, comme dit Le Planézard, ça serait bien que toutes les équipes soient obligées d'adhérer au MPCC et qu'il y ait une réelle volonté de contrôler les équipes dévoyées. Là, on soupçonne une sorte de collusion, comme du temps de l'US Postal/Discovery mais sans que la vérité ait encore éclaté. De toute manière, quand on voit à chaque page de pub des petits bonhommes rectangulaires vert anis qui se donnent la main avec un visuel et un slogan lénifiants (le tout financé par le contribuable), ça en dit long sur l'intégrité du TDF, de l'UCI... et du pouvoir corrupteur de l'argent. Mais ça, ce n'est pas un scoop ! Allez à plus les gars !!!
  11. Très belle étape en effet ! On trouve tout l'esprit de Paris-Roubaix où un petit trou laissé sur des coureurs comme Lampaert ou Van Avermaet devient rapidement irrémédiable. Bardet avec ses 3 crevaisons + celle de Mûr de Bretagne. Il fait plaisir à voir en tout cas, car vous l'aurez sans doute remarqué, Bardet tombe très très rarement, contrairement aux Froome, Fuglsang, Porte, Thomas, Martin, Rolland et même Pinot... Entendons nous bien, j'adore Pinot qui est pour moi la quintessence du champion français, avec son panache et son inconstance, mais aussi un talent fou et un sacré tempérament (une sorte de Richard Gasquet ou de J. Alesi du vélo ?). Mais il faut reconnaître que le voir se faire semer ou/et chuter dans des descentes décisives, comme celle d'Allos en 2015, est parfois frustrant. Avec Bardet, on n'a pas ce genre de déconvenues. En tout cas, cette étape aura permis d'éloigner 2 sérieux prétendants à la victoire finale : Uran est un coriace, et il aurait été très dur de lui prendre 2 minutes en montagne. Froome n'est pas impérial (cf Mûr de Bretagne).. Reste à voir ce que va donner Thomas en montagne...
  12. En effet, Thomas est un mauvais descendeur et moi aussi je n'y crois pas trop : la Hourquette d'Ancizan en 2011 où il avait chuté deux fois dans la descente, la descente du col de Manse en 2015 (où ce n'était pas sa faute) mais qui l'élimine, les éclats qu'il prend chaque année dans les descentes de Paris-Nice, sa chute dans la Majella en 2017 (où ce n'est pas non plus sa faute mais où le résultat est le même). Thomas comme Porte est souvent victime de ce genre de faits de course. A l'inverse, le talent de Nibali est de se sublimer dans les éditions précédentes...
  13. En ce qui me concerne, pas plus perturbé que ça puisque je me suis regardé les étapes en replay en rentrant du travail... et en coupant allègrement les passages ! Il y a quand même eu quelques cassures et dégâts dans cette 1ère semaine, et l'étape de demain s'annonce passionnante. Globalement, je suis toujours satisfait des parcours du TDF, mais j'aime bien quand on met aussi des étapes un peu vallonnées en 1ère semaine et de ce point de vue Mûr de Bretagne était pas mal. Le seul regret est que samedi, jour de grande audience et de la Fête Nationale tombe en même temps que cette étape Dreux-Amiens. C'était typiquement un jour pour mettre une étape mouvementée comme celle des pavés. Sinon, on a déjà vu que Chris Froome n'était pas au mieux (pour l'instant) mais je suis inquiet de voir ces Sky arriver à se placer sans problème en tête du peloton quand ça roule très vite dans le final pour protéger leurs leaders. J'espère qu'il ne vont pas nous faire les dernys sur les pavés avec Gianni Moscon et consorts ! Je ne pense pas que ça va se passer comme ça mais je redoute aussi que Sky nous aient concocté un super Geraint Thomas de substitution. Il faut dire que je me suis re regardé des étapes du TDF 2009... avec le "surprenant" Bradley Wiggins (4ème du Tour), qui n'a pas plus alerté que ça les commentateurs de l'époque, alors qu'un an avant, il était un pilier du grupetto ! Pour Woet Poels, ça serait moins choquant car c'était déjà un bon grimpeur. Cela dit, les anciens Sky favoris sont légion. Comme d'habitude, Uran a couru extrêmement juste et discrètement. Porte est jusqu'ici pas mal placé non plus, Landa est pour l'instant très bien placé aussi... même si demain ça pourrait changer demain. Bardet et Barguil déjà loin, tout en ayant pas plus mal couru, clm par équipe oblige. Demain Nibali très attendu. Ca va être bien ! Enfin, la Palme pour moi va à Franck Ferrand. Il y a des dizaines d'années de travail derrière ces petites présentations sur le patrimoine. C'est bien sûr sans commune mesure avec ce que Jean-Paul Ollivier et Eric Fotterino faisaient mais je ne les blâme pas car personne de toute manière n'était capable de faire aussi bien que Franck Ferrand. Vous l'avez deviné, je suis un inconditionnel d'Au coeur de l'histoire, émission qui malheureusement va s'arrêter malgré des succès d'audience et de podcastage inégalés. Mais que voulez vous, Franck Ferrand doit être sur la liste de ces "cerveaux malades", à qui il ne faut plus donner la parole... Comprenne qui pourra !
  14. Belle étape pour moi aussi. Armstrong lâché qui fait une belle attaque à la fin de la Colombière et une super descente pour reprendre Kloden à la fin. Wiggins déjà bien en vue après son amaigrissement impressionnant.
  15. Intéressante ton analyse. J'ai hâte de l'étape des pavés ! J'ignorais la sortie récente d'Hinault et me suis empressé de faire une recherche internet. Ca sent le roussi, si même Hinault dit ça !!! Victoire sur le terrain au TDF 2018 puis déclassement comme Contador en 2010 ? Pour le reste, j'aime bien le parcours de cette année et j'espère qu'en 2019, il reviendra au Pilat car ça fait quelques temps qu'on ne l'y voit plus. Mon rêve serait une arrivée sous le Crêt de l'Oeillon, ma montagne sacrée !!!
×
×
  • Create New...