Veranne

Membres
  • Compteur de contenus

    513
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Veranne

  • Rang
    Stratocumulus

Personal Information

  • Lieu
    Hauts de St Paul de Jarrat (09), 635 m
  1. Automne / hiver 2017-2018 dans les Pyrénées

    De la neige ce midi sur le massif du Saint-Barthélémy (2348 m) ! Rien sur le Fourcat (2001 m). Une limite de tenue de la neige qui doit donc être aux alentours de 2100 m. Un début septembre frais et pluvieux dans nos montagnes d'Ariège.
  2. Ambiances écossaises

    Magnifiques photos !!!! J'ai cherché en vain un peu de ciel bleu !
  3. Les cyclistes d'IC ?

    Bravo, tu es un sacré érudit. Du reste, bel exemple de course qui bascule totalement suite à la météo. Hampsten n'aurait probablement jamais gagné ce Giro, sans cet épisode neigeux d'anthologie. Le petit grimpeur américain restera à jamais associé au Passo di Gavia... Mais on oublie souvent que c'est Breukink qui a gagné cette étape de légende en doublant Hampsten dans le dernier km de la descente !
  4. Les cyclistes d'IC ?

    C'est vrai que c'est encore une fois un peu troublant. Autant je trouve vraiment Chris Froome moins impressionant depuis 2 ans, autant, pour son équipe, c'est toujours aussi stupéfiant. Ca ne veut pas dire que les autres sont clairs mais au risque de radoter, entre le Wout Poels de chez Vacansoleil (certes bon grimpeur), et celui de la Sky, il y a quand même une sacrée marche. A 7 km de l'arrivée, il y a 6 Sky sur 12-13 dans le groupe maillot rouge Cependant, on a quand même l'impression que l'étau se resserre. Si on arrive à contrôler sérieusement les assistances électriques, il ne restera peut-être plus grand chose aux coureurs pour se différencier malhonnêtement. Après, il faut aussi en avoir envie... Pour le reste, même si Contador a souvent été éthiquement peu exemplaire, on ne lui enlèvera jamais sa science de la course et son audace, qui ont encore fait merveille hier après-midi. Il manquera au cyclisme professionnel.
  5. Les cyclistes d'IC ?

    Salut ! Malheureusement, c'était vrai avant le tournant du dopage sanguin et l'arrivée progressive de l'EPO entre 1989 et 1993. Dans les années 70-80, le dopage aux corticoïdes et aux amphétamines ne changeait pas fondamentalement les hiérarchies, dans la mesure où tout le monde en prenait à un moment ou à un autre. Depuis 25 ans, les exemples de gros rouleurs d'1m85-90 qui n'étaient jamais présents dans le final des étapes de montagne et qui se retrouvent en quelques mois/années au niveau ou plus forts que les meilleurs grimpeurs sont légion. Indurain, Riis, Armstrong, Wiggins, Landis, pour n'en citer que quelques uns. Il est évident que les Sky mènent une fraude de grande ampleur, comme du reste le Contador de la grande époque (2007-2010) et les US postal de l'ère Armstrong. Reste à savoir exactement comment. Je pense que parmi leur panoplie, il y a aussi une sorte de "protection" du même type que celle dont bénéficiait Armstrong (cf. l'épisode du prologue où personne ne les a disqualifiés suite aux" ailerons" non règlementaires, les passe-droits divers...). Quant au tramadol, j'ai malheureusement dû en prendre pendant 7 jours suite à une opération en 2011, sans avoir été informé de ses dangers (à 6 cp par jour conformément à l'ordonnance du chirurgien). Je planais et dormais 15 heures par jour, sans envie de lire. Le sevrage a été très brutal, avec évanouissements quand j'essayais de me redresser la tête et semi-rêves morbides où je voyais mes collègues de travail à mon enterrement, en me disant c'est chouette, ils ont apporté une couronne. Ce truc c'est vraiment de la merde. Pour le coup, cela a été salutaire et une étape dans ma compréhension qu'en matière de santé, on pouvait faire bien mieux en faisant différemment.
  6. Les cyclistes d'IC ?

    Le classement général s'est sérieusement décanté... et le meilleur des grimpeurs est à plus de 5 minutes. Seuls Nibali, Contador et Lopez semblent en mesure de provoquer une attaque susceptible de faire dérailler Froome. Mais avec l'équipe qu'il a et ce qu'on a vu jusqu'ici, ça semble mal embarqué !!!!! Froome n'est plus aussi ubuesque qu'aux TDF 2012, 2013 et 2015 mais comment dire, je l'avais vu sur une vidéo de L'Alpe d'Huez 2008, et il était loin loin . Puis métamorphose totale à partir de la Vuelta 2011... Sans être malveillant (allez un peu quand même) ni nier son talent, son déparasitage et ses plateaux ovales, c'est un peu comme le régime de Zakarin par sa femme nutritionniste, les 8 ascensions d'Armstrong à l'entraînement et la musicothérapie de Bugno. Je suis convaaincu des effets importants des déparasitages mais là, ça fait quand même gros !
  7. Les cyclistes d'IC ?

    Très belle étape de Contador en effet sur ce petit col andalou. On voit bien qu'il n'est pas au-dessus du lot mais il tente... et ça met la pression. Quand j'ai vu qu'il n'y avait plus que 25" au sommet avec un gros train des Sky, je me suis dit aïe. Mais bon, ça met un peu la panique et Froome, dont on ne compte plus les chutes ou les incidents mécaniques à des moments décisifs (comme dans la descente de Domancy au TDF 2016), tombe et ça change la donne. Si jamais il se fait très mal (comme Porte au Mont du Chat), il peut être hors course et la Vuelta relancée. Après il est clair que ça n'a pas donné grand chose cette fois (42" pour Contador, 20" pour les autres favoris) mais en ne tentant rien et en ne misant que sur les arrivées au sommet, Froome, qui est clairement au-dessus de ses adversaires, gagnera cette vuelta facilement.
  8. Les cyclistes d'IC ?

    Magnifique cette montée de Xorret de Cati, avec la petite descente qui va bien, ma préférée depuis le début ! Un jour, j'irai là bas sur mon vélo !!! Je ne sais pas quelles sont les températures en ce moment. Mais une course dans le Pays de Valence au mois d'août, ça doit être quand même bien chaud.
  9. Les cyclistes d'IC ?

    J'aime bien TVG, car ses performances ne m'ont jamais semblé trop extravagantes mais je ne crois pas trop à un bon classement, vu le nombre de cols très pentus. C'est la première fois que je me surprend à suivre une Vuelta chaque soir. En tout cas, le final des étapes est bien tracé, je trouve. Il y a toujours des cols extras en Espagne. Il y a pas longtemps, je suis tombé sur La Bola del Mundo dans la Sierra de Guadarrama. Sympa, je trouve.
  10. Les cyclistes d'IC ?

    Ah dommage pour Geraint Thomas, je suis un inconditionnel de ce coureur toujours très habile sur son vélo. Bon OK, c'est très moyen comme vanne. A noter que Geraint n'aurait plus de rate selon l'article wikipedia et qu'il a gagné chez les juniors le Paris Roubaix en 2004 et plein de trophées sur piste !
  11. Les cyclistes d'IC ?

    Histoire de faire jaser, je pronostique un exploit de Geraint Thomas devant Landa et Froome sur le col à 28%.
  12. Les cyclistes d'IC ?

    Oui, c'est clair Franck Ferrand est juste génial. Et encore, on est loin de ce qu'il fait quotidiennement dans "Au coeur de l'histoire" ! Emission absolument passionnante pour ceux qui aiment l'histoire... En plus, on perçoit une grande gentillesse en lui, ce qui détonne avec le climat malsain du paysage médiatique actuel, de Pierre Bergé à BHL en passant par Radio Vichy, euh pardon France info. Yes, voici quelques points Godwin pour l'étape du jour. Malheureusement, malgré cette belle perf, je sais que je n'ai pas été suffisamment actif pour espérer ramener le maillot de la polémique jusqu'à Paris car j'ai quelques concurrents sérieux sur d'autres fils (yes, à nouveau quelques points !!)
  13. Les cyclistes d'IC ?

    Belle prévision en effet ! Cela dit, on verra aujourd'hui mais Bardet a peut-être déjà perdu le Tour. En revanche, il est pleinement compétitif pour le podium. Pour Contador, c'est presque une bonne nouvelle : il y gagnera une petite marge d'action supplémentaire pour jouer les étapes, bien que 6 minutes soit quand même un débours faible.
  14. Les cyclistes d'IC ?

    Pas mieux. Il suffisait que le groupe bascule avec 30" au sommet du col de 1ere catégorie et Froome était sans équipier en difficulté avec le vent de face. Le temps qu'il fasse revenir ses équipiers et à moins de faire décrocher Landa (ce qui serait un non sens), c'était une occasion en or de le mettre à plus de 2 minutes à la fin de l'étape. Bon après, c'est facile pour nous autres de le dire devant sa TV, je pense que tout le monde était un peu à fond... mais Bardet, Aru, Uran et Martin ont effet perdu l'occasion d'éliminer Froome... Après, la conception des parcours du Tour est un casse-tête. Le vrai problème est l'homogénéisation par le haut du niveau des coureurs (et encore je trouve que c'est bien moins pire cette année) qui fait que chaque leader qui prend le risque d'attaquer à l'avant dernier col se retrouve avec les armadas d'équipiers surpuissants de ses adversaires qui le condamnent. C'est un vrai changement par rapport au "cyclisme de papa", intervenu à mon sens au tournant des années 2000. Au début du cyclisme EPO, il y avait au contraire des performances abracadabrantes avec des types peu nombreux et très au dessus du lot qui attaquaient de loin et résistaient contre toute attente, comme Chiappucci à Milan San Remo 1991 ou Sestriere 1992.
  15. Les cyclistes d'IC ?

    Oui, c'est vrai que le Lautaret n'est pas favorable du tout. En 93, à Serre-Chevalier, Indurain, Rominger et Mejia avaient aussi largement conservé leur avance mais Rominger et Indurain étaient les deux meilleurs rouleurs du peloton. Reste la pluie, qui avait souri à Bardet dans l'étape du Bettex. Après il y a quand même les 8 km de descente du Galibier mais il faut à tout prix passer devant Froome au sommet car sinon il se met devant et il faut quelques km pour le dépasser. Je pensais aussi à l'arrivée au Puy, où il y a peut-être quelque chose à tenter dans la descente car entre Polignac et Le Puy, ça tourne un peu et en plus il y a la journée de repos après. Après tout dépend de la configuration de la course... Sinon, me voilà enfin dans des configurations favorables pour jouer la gagne dans l'IC TDF 2017 et challenger les cadors du peloton IC: Petite sortie de 25-30 km hier avec le VTT sur route : min : 472 m (Saint-Paul-de-Jarrat, pont sur le Sios) max : 802 m (Freychenet, village) Vues magnifiques, avec au programme les 4,5 premiers km du col de la Lauze depuis Celles, et après Nalzen, une remontée bien raide vers Roquefixade, avec à la clé de splendides vues sur la montagne de Tabe (massif du Saint-Barthélémy). Hormis entre St Paul et Celles, circulation limitée à un van de 2 "hippiae arigeorum"...