Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Flora

Membres
  • Content Count

    279
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About Flora

  • Rank
    Altocumulus
  • Birthday 04/23/1975

Personal Information

  • Location
    Torfou, à la jonction 44-49-85

Recent Profile Visitors

1045 profile views
  1. Il s'agit de l'hyponomeute. Ce sont des chenilles defoliatrices, et tu as très bien fait d'enlever leur cocon. Leurs dégâts commencent par cet enroulement des feuilles, des boursouflures, puis les trous. Tu peux éviter leur progression en mettant des colliers de glue. L'idéal serait que tu installes un nichoir à mésange noire ou bleue dans ton pommier. Elles sont très friandes de ces chenilles. Si en revanche leur nombre devient trop important et menace la survie de ton arbre, pulverise du bacillus (mais cela tuera toute chenille alentour, sans discrimination).
  2. Plutôt oui, à cause de leur nombre grandissant. L'inflorescence risque d'être compromise: chetive, voire vidée de sa sève (elle va roussir). Nous avons ce problème aussi sur nos lancelot, et nous avons traité au savon noir. Au bout de 5 jours et traitements, fourmis et pucerons ont disparu. Mais on continue de surveiller.
  3. Comme quoi ce barrage tient encore. Dans nos régions du Nord Ouest. Pour plus au sud, je ne sais pas. Il faudrait faire un point température sur les 30 dernières années. (Moueurf... pas ce soir! Trop de boulot, là, avec l'école qui passe en mode "deconfinee mais sécurisée...") En revanche, le dicton complet étant "St Urbain (le 25 mai) les tient tous dans sa main"... lui, a sauté depuis pas mal d'années. De plus, il est difficile de faire la part des plantes qui étaient cultivées alors (choux, pommes de terre, carottes, betteraves, pois, navets, salades, artichauts...) de celles qu'on a maintenant tendance à cultiver, et pas qu'en complément, mais plutôt en majorité (tomates, melons, concombres, poivrons, aubergines, piments, haricots verts...). Je dirais que ça intervient nettement quant à nos peurs de simples gelées blanches...
  4. Faut pas qu'ils hésitent à déposer la marque. On aura de quoi pour faire les procès ensuite...
  5. Tente de mariage pour les choux kale (on n'a pas voulu découper le filet anti-insecte. Ça coûte trop une blinde! Et de toute façon, c'est la saison 😅) Structure avec grillage à poule derrière pour faire monter les concombres. Le potager s'est fait defoncer la dernière bordure, extension oblige - mais pas de ciment pour en replacer une et tenir les pavés. On attend lundi... Sous le sureau, les céleri branche poussent tranquillement et les fèves attirent tous les bourdons du coin. Les digitales au loin creusent la terre de leurs racines pivotantes afin d'aider le cerisier à s'installer et drainer cette terre si lourde. Dans la serre, poivrons, piments et aubergines. Des radis et des salades aussi. Quelques pieds de tomates montent sur leur tuteur accroché à la grosse ficelle à la barre du haut. Pareil pour les courges pepo: recyclage en bambous et fer à béton pour qu'elles puissent monter tranquillement jusqu'en haut. Quelques courgettes et autres courges attendent jeudi prochain pour être mises en terre au potager. Bon jardinage à tous entre les gouttes!
  6. Je confirme ce que dit @guillaume67 Tu as des pièges à phéromones contre la mouche de la cerise. Comme elles volent entre avril et juillet, il faut les disposer dans tes cerisiers à cette epoque-là. L'autre moyen est le carton jaune englué - mais comme il attire et piège tout insecte volant, j'eviterais. Il existe aussi des insecticides bio contre ces mouches (à base de pyrethrinoide) mais il faut rester vigilant (tes fruits étant destinés à la consommation, le sigle EAJ doit obligatoirement apparaître sur le paquet). Comme les pièges à phéromones sont très efficaces, je conseillerais cette solution. Il faut en revanche bien observer les cycles de la mouche chez toi, pour les poser au meilleur moment. Et répéter l'opération à la même date l'année suivante. Quant à sa pullulation cette année sur ta terre, c'est en effet dû au manque de gel de cet hiver (l'asticot tombe avec sa cerise et s'enterre). Ramasse toutes les cerises tombées (et ne les mets pas au compost). Si tu as des poules, ou que tu peux en "louer" quelques heures, tu peux gratter ta terre en surface et les laisser repérer puis manger les vers. Cela limitera la population pour l'année prochaine, déjà.
  7. @julien46 Les dégâts des limaces sont reconnaissables par les trous et tranchées /feuilles attaquées. En revanche, les feuilles qui ne grandissent plus, qui jaunissent et s'entortillent, c'est plus la signature d'un manque de drainage, d'une compression du bulbe, voire de son pourrissement. Par ailleurs, les "baveux" s'attaquent aux plantes affaiblies (dont les feuilles sont moins coriaces que si elles avaient été en pleine forme), ou les très jeunes pousses. Donc dans le cas de tes oignons, c'est une conséquence. Pas la cause.
  8. Au vu des feuilles qui "se tortillent", j'ai l'impression que ta terre n'est pas suffisamment drainee, et qu'elle compacte trop les bulbes dans l'humidité. Tu peux planter tes oignons en butte, dans ce cas. Cet arbre, c'est un fusain? Parce que les chenilles ressemblent furieusement au Grand hyponomeute du fusain (Hyponomeuta cagnagella). De fait, il faudrait t'en débarrasser. Si c'est la 1ère année, ils ne vont pas faire de grands dégâts. En revanche, l'année suivante, ils peuvent defolier entièrement l'arbre. Tu peux enlever les "nids" en coupant les branches qui le soutiennent, et t'en débarrasser (poubelle, barbecue, etc...) Mais ton observation de "grosses mouches" prouvent que la nature s'occupe du problème 😊 Ce sont des mouches "tachinaires" (tachinidae) qui sont les parasites des chenilles susmentionnées. Donc tu vas pouvoir juste laisser faire 😅
  9. Tes deux chenilles sont des noctuelles. La 1ère est la noctuelle du noyer (amphipyra pyramidae: ainsi nommée à cause de la forme pyramidale de son derrière). Pour la 2nde, c'est plus facile; c'est la Cucullie du bouillon blanc, ou Brèche (cucullia verbasci). Sinon, contente que tes lavateres aient repris le dessus! 😊
  10. @guillaume67Du moment que leur terreau est mouillé avant, je ne vois aucune contre-indication.
  11. La patate contre le taupin, ça marche super bien😊! https://m.youtube.com/watch?v=pdgJ7Rp-NaU
  12. "Le réchauffement climatique, à titre personnel, je ne le vois pas. Mon métier, c'est d'être lucide." Donc quant t'as pas personnellement vu un truc, c'est que t'es professionnellement lucide. 😂😂😂
×
×
  • Create New...