Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

adri34

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    5113
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by adri34

  1. La notion de ressenti n'est autre que le bilan thermique de notre corps. Ce dernier ne sait mesurer que ça, pas la température de l'air. Les indices biométéo essaient de décrire ce bilan en isolant le paramètre le plus influent pour simplifier le calcul, mais il faudrait en créer un regroupant tout (difficile à calculer partout de par la quantités de paramètres, il faut donc extrapoler avec les données usuelles). J'essaie d'en développer un à partir du Wet Bulb Glob Temperature (WBGT) que je trouve plutôt intéressant, mais qui ne décrit que le stresse lié à la chaleur. Oh oui ça rayonne ^
  2. Oui c'est vrai, disons que l'intérêt c'était d'avoir aussi les Tnx et Txn de chaque mois, les précip min et max et l'ensoleillement min et max. Egalement lorsque les stations tombent en rade sur infoclimat (comme parfois le Mont Aigoual), la sonde de secours est toujours là et ça apparaissait Les relevés montagne ce sont les stations NIVOSE donc une par massif, assez hautes (2100 à 2800m) et censées représenter le massif. Leurs données ne sont plus disponibles ? Fâcheuse nouvelle ! Après les prévis montagnes à part l'extranet qui propose certains lac et refuges, le site m
  3. Alors ce qui est intéressant comme le note @boublou07 c'est que le soleil à 90 degrés tape au dessus. Schématiquement on st comme des cylindres verticaux, donc lorsque le soleil est assez bas on capte plus de lumière directe venant de celui-ci. Plusieurs choses à prendre en compte : - en aôut il fait plus chaud qu'en mai (environ 5-7 degrés de plus en moyenne ce qui n'est pas négligeable), le vent sera moins refroidissant (chaleur sensible proportionnelle à l'écart entre Tair et Tpeau) - le sol est plus sec donc bien plus chaud (peut être 15/20 degrés plus chaud) (le rayonnement
  4. Bonjour je viens de voir le nouveau site. Il est très joli, mais je suis encore perplexe quand à sa clarté et maniabilité. Par exemple, pour voir des prévisions à 15 jours d'un regard c'est plus compliqué qu'avant je trouve, pareil pour le temps de la journée. Ça ressemble davantage à accuweather. L'ancienne version était mieux pourquoi changer ? Par contre, plus embêtant, certaines rubriques ont disparu, comme les "normales et relevés" dans la partie "climat". Peut être que ça va réapparaitre mais c'est dommage qu'ils l'aient enlevé. Ils auraient à mon sens plutôt dû l'étoffer et pr
  5. Salut ! C'est une super nouvelle ça ! Bienvenu dans la famille des météo ! 🙋🏼‍♂️ Une rentrée qui s'annonce sans doute particulière 🙄
  6. Salut, Si tu n'es pas fonctionnaire, tu dois être issu d'un organisme tel que CNRS, IRD... pour pouvoir y travailler, SI un poste se libère ! Donc en fait c'est pareil que faire la fac en gros. Il faut une thèse passer des concours... il y a très peu de places. En tant que fonctionnaire il y a des places, comme ingénieur de recherche ou chercheur (il faut faire une thèse après l'école, envrion 3 sont proposées chaque année). Mais là aussi un poste doit se libérer. On croise les doigts pour toi alors !
  7. Bonjour, Alors je n'y habite pas mais je pense pouvoir répondre à plusieurs de tes questions. Comparé à lezignan c'est beaucoup moins venté ! Déjà tu as des reliefs un peu tout autour, puis tu n'est pas dans la vallée de l'aude qui canalise et accélère le vent. Si tu te trouve dans une vallée tu devrais voir une nette différence (il peut y en avoir mais moins fort et moins frequent). Si tu es en hauteur exposé au vent il peut souffler fort sur les crêtes par contre. Niveau ensoleillement tu n'y perdras rien, au contraire tu y gagnera je pense. Lezignan c'est pas
  8. C'est un sujet intéressant. Pour bien se faire il faudrait prendre tous les relevés pluviométriques sur de courtes periodes de la journée et les comparer aux marées. Si on trouve une corrélation c'est qu'il y a une possible influence. Ce serait intéressant à faire ! Ob pourrait se dire que le sable mouillé par la mer retirée chaufferait et plus d'eau s'evaporerait en plus de noyaux de condensation. Mais est ce que l'étendue est suffisante ? Pas sur. Ce qu'on peut dire cependant c'est que les marées marées les plus hautes peuvent être associées aux perturbations. Globalement l
  9. Sujet très intéressant et franchement je n'ai pas d'explication solide. Je suis originaire de Montpellier et réside depuis 3 ans à Toulouse. Mon ecperience : Les stratus ne sont pas observés sur l'arc méditerranéen sauf intrusion d'air maritime (entrées maritimes). Les brouillards matinaux sont rares mais quand même présents si l'air est peu mobile sur sol humide, notamment dans les vallées où il peut faire très froid. Ce que j'ai noté c'est que la condensation de l'air dans ce type de brouillard de rayonnement se fait sous forme d'une rosée intense ou de nappes de brouillard fines (quel
  10. Le terme de subtropical est extrêmement vague. Subtropical c'est entre les latitudes moyennes et tropicale donc autour de 25-40 degrés de latitude voire davantage (20-45). Le climat méditerranéen est un climat subtropical pour sa grande majorité de par cette définition. Vouloir définir un climat subtropical ou des zones c'est assez bizarre, le climat est un continuum. Si on devait le définir la caractéristique majeure des subtropiques c'est la subsidence à l'échelle synoptique donc un climat doux, ensoleillé, et sec avec un vent faible. Subtropical humide ne serait qu'un climat tempéré h
  11. Sujet intéressant c'est vrai que la récurrence d'hivers doux sans ou avec peu de froid sont de plus en plus fréquents, à l'image de cet hiver inexistant ! Le gulf stream provoque une élévation d'environ 5 degrés de la température sur le nord est Atlantique (comparé aux mêmes latitudes australes). S'il venait à disparaître on aurait une chute de 5 degrés de la temperature, rien que ça ! Modulé par un peu ou beaucoup de réchauffement global. Après pour m'être longtemps penché sur les données de température en hiver on observe des cycles quand même dans ce fond de réchauffement
  12. Sujet intéressant parce qu'il y a plusieurs approches. 1) Si on parle de plantes ce qui va déterminer si elles peuvent vivre ou non dans un climat est d'une part leur rusticité ou résistance au froid, d'autre part leur résistance à la sécheresse. Le reste n'est un problème pour aucune plante. Sur la région de nice notamment le littoral les températures froides sont très rares. Le record absolu pour nice n'est que de -7 degrés en janvier 1985 ! Il ne gèle quasiment jamais (1 jour en moyenne). Si un peu abritée n'importe quelle plante tropicale s'y plairait. Pour moi le c
  13. Salut ! Les principe général de la mesure des paramètres meteo c'est que ces mesures doivent être comparables entre elles. Pour se faire il faut s'affranchir au maximum des obstacles qui agissent comme des particularités. Obstacles ou sources de chaleur comme des parkings ou autre. Si tu te dis qu'en vent de sud une haie d'arbre coupe le vent et que ton voisin qui n'en a pas mesure une vitesse double de la tienne ce n'est pas comparable. Plus c'est dégagé plus l'air circule et plus tu mesure les caractéristiques d'une masse d'air peu impactée par l'environnement proche
  14. Intéressant mais bizarre. A ce moment là je me demande bien comment est fait l'abri passif. Ceux de météo France utilisent des doubles persiennes qui renvoient la lumière du soleil et celle réfléchie par le sol. A ce moment là pas de sur estimation de plus de quelques dixièmes surtout l'hiver le soleil est bas donc même avec 500 w/M2 que la neige fraîche réfléchit à 80% ça fait 400 w/M2 c'est assez proche d'une prairie d'été où le soleil tape à 1000 w/M2 avec le sol qui en réfléchit 30% soit 300 w/M2. En plus de ça l'abri à l'air givré ce qui peut freiner l'air dans l'abri ? Je sais pas
  15. Le 44 de Toulouse a été mesure dans un abri ouvert on ne sait où. Un 41.2 a été mesuré le même jour donc dans un abri Stevenson classique. A cette époque certains postes principaux possèdent déjà un abri fermé depuis parfois assez longtemps. Il faut jeter un coup d'œil aux stations locales pour savoir qui mesure comment. Au moins 3 abris différents circulaient dans les différents réseaux. Dur d'y voir quelque chose. Besançon c'est un abri semi ouvert à persiennes. Je sais pas ce que ça vaut je le fabriquerai pour le tester un jour
  16. Station de Besançon dans les années 1920
  17. Petit état de l'humidité des sols dans l'intérieur de l'hérault sur mon terrain à sainte croix de quintillargues. Barres d'erreurs correspondant à l'écart type de 4 points de mesure sensés représenter la diversité des possibles. En trait la moyenne. On voit nettement l'effet des jours anticycloniques de février qui ont asséché le sol avant le retour de pluies plus régulières. Alors entre ces points ça fluctue et je n'ai pas choisi les dates de relevés mais concernant celles_ci les 01/11 01/12 font suite à de fortes pluies où sont pendant (temps sec le jour du relevé), le 01/01 fait suite à une
  18. Salut ! Je vois que tu n'as pas encore eu de réponses depuis un mois que tu as posté ton sujet ! L'évolution de l'océan c'est une question très vaste ! Évolution de sa biologie ? De sa physique ? De sa chimie ? Parler des causes de l'évolution ou des conséquences, appliquées à la météo pourquoi pas il y a un lien évident en température de surface et précipitations extrêmes. Si ça t'intéresse j'ai un collègue du Master qui bosse dessus. Tu as aussi le phénomène El Nino qui a des conséquences sur tout le pacifique et même plus en terme de climat d'économie.
  19. Bonsoir ou bonjour à tous Pour compléter mon installation je souhaiterais trouver, à prix raisonnable, un datalogger non cette fois ci pour la température et l'humidité mais pour le vent ou la pluie ! Un mini anémomètre avec port USB ou un pluvio du même type seraient rêvés pour installer dans ma campagne ! Si vous avez des références n'hésitez pas à le soumettre ici, même avec un pti panneau solaire avec batterie ! Le soleil ça manque pas la bas Bonne soirée!
  20. C'est bizarre ton histoire. Comment est le vent ? Si la formule prend en compte le vent et qu'il est à 0 ça peut très vite faire des températures extrêmes. D'autres part la formule incluant l'humidité est l'indice de chaleur différent de l'humidex et donnant pour des températures "basses" (<35 disons) des valeurs inférieures à l'humidex. En soi cette formule est intéressante à voir comment elle est faite. Si le rayonnement solaire sur une surface horizontale est pris en compte, c'est une erreur à mon sens à moins de faire le lézard dqns son jardin puisqu'on se tient
  21. Vérargues doit sacrément surchauffer dans cet environnement. J'ai vu le poste de Christian avec sa mesure de 44.5 à Teyran dans un coin très dégagé. Au vu de la situation proche j expense que cette TX de 44.5 est bien elle de la zone. Verargues surestime d'un bon degré si ce n'est plus du aux arbres. Gallargues probablement avec les immeubles et villevieille avec les herbes encore hautes et le talus à proximité juste dans l'axe du vent avec quelques arbustes étant donc parfait pour isoler l'environnement du vent. Le spiibtes de TX éclair de cette station en sont la preuve. De
  22. Au contraire si le vent est nul (ce qui est jamais le cas mais pour l'exemple si) que tu sois cloisonné ou non ne changera pas bcp à moins que le sobstzcles soient réfléchissant. Si tu as un vent de l'ordre de 15 kmh à 10m (comme c'était le cas), à 1m50 un site très dégagé aura 10 kmh tandis qu'un site plus fermé et rugueux aura un vent plus proche de 2-5 kmh. Le obstacles entraînent de la turbulence qui dissipe l'énergie et augmente également les flux de chaleur. De ce fait l'environnement va se retrouver isolé et le transfert de chaleur du sol vers l'air se fera plus. D'autre part un a
  23. Tout simplement que Toulouse blagnac à été ouverte en 1947 ! La valeur du 44 est souvent citée. Elle a été mesurée dans un abri de type ouvert tel qu'il en existait depuis le 19 ème siècle et qui peu à peu ont été remplacés par des abris Stevenson jusqu'à disparaître totalement après guerre. Un autre poste releva ce jour d'août 1923 la valeur de 41.2. La différence entre les deux est typique de celle que l'on peut observer entre un Stevenson et un abri ouvert dans les conditions de mesure estivales. C'est donc cette valeur qu'il fait retenir
  24. La situation synoptique est extrêmement rare. En général les masses d'air très chaudes sont associées à des flux de sud assez forts qui ne permettent que de scorer loin dans les terres et en dernier lieu le littoral par retour du vent de terre en fin d'épisode avec une masse d'air amoindrie. Les deux ensemble sont très rares. Effectivement en août 2017 une situation proche s'était produite mais avec une masse d'air 4 degrés plus fraiche (26 au mont aigoual). Donc un des seuls moyens d'aller plus haut, c'est d'avoir une masse d'air plus chaude, on ne peut plus aller au delà du gradient adiabati
  25. Les températures relevées vendredi dernier tiennent de l'exceptionnel. Une masse d'air bouillante et en même temps un vent de terre qui vient foehner et donc produit une adiabatique sèche du niveau 850 hpa à mettons 27 degrés vers la plaine ce qui donne 42 degrés auquel s'ajoute le sur-adiabatisme des basses couches qui pousse à 46. La situation est alors parfaite ! Le seul moyen de faire mieux c'est d'avoir les mêmes conditions météo, avec une masse d'air plus chaude. N'oublions pas que l'on est juste après le solstice le soleil est à son maximum le printemps et l'hiver ont été secs les
×
×
  • Create New...