Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

EOL

Membres
  • Content Count

    367
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by EOL

  1. Il y a 2 heures, Tonnerre 24 a dit :

    Gros brouillard givrant ce matin !!

    Tn : - 6,2 degré !! Ça faisait longtemps 😅

    Et il y a eu un phénomène que je n’avais jamais vu : une averse de givre!! Mais ça tombait comme de la neige! Impressionnant !! Ça a tout blanchi en deux minutes. Si quelqu’un passe par là pour expliquer le phénomène 🤔

     

     

    Bonjour,

    Il est probable qu'il y ait eu un mécanisme semblable à celui formant le poudrin de glace (--> https://fr.wikipedia.org/wiki/Poudrin_de_glace )

     

    Si il n'y a pas d'industries autour de chez toi, alors peut-être que les noyaux de congélation sont d'origine organiques. Il s'était passé un phénomène similaire dans le sud-est toulousain (secteur Rangueil/Ramonville) en décembre 2012, si je me souviens bien.

     

    Léo

    • J'aime 2
  2. Bonsoir,

    Enfin un peu d'eau sur Toulouse! Jusqu'alors nous en étions à 1 petit millimètre sur les deux dernières journées.

    +4.1 mm après cette belle averse, un bien maigre butin quand on voit ce qu'a collecté le reste du sud-ouest depuis deux jours! Mais on s'en contentera, connaissant fort Blagnac ^^

     


    Léo

  3. Bonjour,

    Sous réserve que la grisaille matinale ne soit pas trop tenace les prochains jours, la station de Toulouse-Blagnac pourrait enregistrer un nouveau record mensuel d'ensoleillement (dépassant ainsi les 271.8 h de mai 2011) pour peu que le soleil brille plus de 11h par jours, sachant que nous en sommes à plus de 14h actuellement lors des journées pleinement ensoleillées. Plus à l'ouest et au nord, les valeurs records sont plus élevées et semblent hors d'atteinte, ce mois de mai se hisserait davantage à la 2ième voir 3ième position suivant les stations.

  4. Il y a 3 heures, Bouteiller a dit :

    Moi ce que je constate c’est que les prévisions saisonnières établit  pour le mois de juin sont déjà potentiellement  remis un peu en cause d’après les modélisations à (très) long terme,GFS par exemple,celui-ci voit une récurrence du dipôle dorsales atlantique/twalweg-gouttes froides (Régime AR ou NAO-) sur l’Europe occidentale avec par conséquent une composante du flux majoritairement ouest/nord-ouest  avec fraîcheur (et humidité?) en vue. 

    Évidemment,je ne parle point de ceci comme étant les conditions météos dominantes   de l’intégralité du mois de juin prochain,mais au moins d’une certaine partie!

    Et ceci pourrait tout de même infirmer les prédictions des prévisions saisonnières en ce qui concerne ce mois prochain!

     

     

    Qu’en pensez-vous?

    Est-ce pertinent de juger les conditions qui prévaudront au cours de la première moitié de ce mois de juin à la vue de l’insistance des modélisations depuis quelques  runs? 
     

     


    Bonjour,

    Il est encore trop tôt pour se prononcer avec certitudes sur l'état de l'atmosphère au dessus de l'hexagone pour la première semaine de juin.

    Néanmoins, si des conditions de saison/plus fraîches que la normale se réalisent durant cette première semaine (voire première quinzaine), ceci ne rimera pas forcément avec un mois plus frais que la norme: le mois de juin dernier en est d'ailleurs un parfait exemple.

    • J'aime 2
  5. Il y a 1 heure, gugo a dit :

     

    Pour autant la situation actuelle en France est très "molle" et on se situe sur un genre de mixte NAO+/AR à mes yeux. En effet il n'y a rien de NAO-/BL dans cela mais pour autant on est loin d'un vrai régime NAO+ avec cet anticyclone basé assez haut sur l'Europe et pas de zone barocline bien distincte. On a un effet d'ondulation à l'image du régie AR mais pas sur l'atlantique mais sur l'Europe. Donc à mes yeux c'est un genre d'AR revisité, mais chacun peut le voir à sa sauce disons, il faudra voir quand l'actualisation sera faite en quel régime la synoptique aura été considéré.
     On est clairement sur un entre deux. Ce que je tenais surtout à faire comprendre surtout c'était qu'on était loin du régime NAO+ avec un jet bien tendu et une zone barocline bien marqué comme on l'a eu en quasi permanence durant 2-3 mois ;) (j'ai nuancé les propos dans le second paragraphe merci de la remarque)

     

     

     


    Bonjour Gugo,

    Merci pour ces précisions! Effectivement il apparaît parfois compliqué de détacher tel ou tel régime à la vue de l'organisation des centres d'action. Souvent il s'agit plutôt d'une sorte "d'hybridation" ou de phases de transitions entre deux régimes différents, rendant alors l'identification difficile. 

    Bref, parenthèse refermée sur le présent, place au futur!

    Bonne journée,

    Léo

    • J'aime 2
  6. il y a 11 minutes, _sb a dit :

     

    Bulletin d'informations météo rédigée cette fois-ci par l'ami @gugo, à lire sur la page d'accueil d'IC ou directement.

    Nos analyses se rejoignent. :)


    Bonsoir,

    Effectivement, super travail de Gugo, merci!

    Une petite chose me tâtillonne dans cet article: je me trompe peut-être, mais le régime AR (Atlantic Ridge) n'est-il pas plutôt associé à une crête anticyclonique sur l'Atlantique, à l'inverse de l'important système dépressionnaire actuellement visible sur cette même zone?

    Cela vient bousculer toutes les croyances que j'avais à propos du régime AR jusqu'à présent ^^

    Si quelqu'un pourrait m'éclairer sur ce point, merci!

    Bonne soirée,

     

    Léo

    • J'aime 1
  7. il y a une heure, Cotissois 31 a dit :

     

     

     

    Si l'anomalie de tropopause fait une percée, l'énergie locale de la phase non-tropicale peut être en effet démente. Pour çà, il faut un scénario bien ouest. On devine que si ça part à l'est, ça serait plus inertiel (le temps que le tourbillon freine).

     

    Pour précisément un sting jet, il faudrait surveiller ce qui se dit sur les forums britanniques à mon avis.


    Effectivement, les britanniques sont très calés sur le sujet depuis la tempête d'octobre 87.

    Il y a moyen d'avoir une baroclinie suffisamment importante et rapide pour que le front chaud rencontre l'intrusion d'air sec et nous produise la "queue de scorpion" satellitaire.

  8. L'aérodrome de Carpentras est situé au sud-est de la ville. Si la station météo est effectivement située non-loin de celui-ci (comme c'est le cas de beaucoup de stations), alors il y a de fortes chances que la rotation du vent au nord-ouest, ainsi que son renforcement, aient joué un rôle en faveur d'une potentielle advection de l'air plus chaud provenant de la ville. Mais ça reste hypothétique bien entendu.

    C'est probablement ce qui explique les 2°C d'écart hier entre Toulouse-Blagnac et Toulouse-Francazal, la première étant située au nord-ouest de la ville et ayant surement bénéficié de l'advection de chaleur urbaine sous l'effet du vent d'autan (et du record mensuel brisé). Francazal avait également essuyé les plus fortes quantités d'eau lors de la supercellule de la semaine dernière, le sol plus humide peut aussi avoir été un facteur rafraichissant.

    • J'aime 4
  9. Mes excuses pour l'initiation du HS.

    Le dernier GFS persiste et signe un atterrissage de Leslie aux alentours de Lisbonne samedi soir. ARPEGE le suit. Et ça changerai la donne pour le début de semaine prochaine sur l'hexagone, où sa moitié sud resterait dans les effluves douces et perturbées. Etonnant de voir sur le dernier GFS que les restes de Michael rejoindront ceux de Leslie.

     

    Léo

    • J'aime 2
    • Merci 1
  10. Il y a 7 heures, ava77 a dit :

    Les chances de scénario "zonal des familles" prend de l'ampleur, des perturbations et du mouvement dans la moitié nord enfin... Espérons que les modèles entretiennent cette hypothèse. En attendant une réactu du topic "coup de vent" bonne prévision à tous


    Ce serait effectivement bon pour rétablir de bons arrosages réguliers. Mais avec ces phénomènes tropicaux, leurs transitions extra-tropicales et les importants processus diabatiques mis en jeu, la prévision s'avère toujours compliquée à nos latitudes. Si Leslie est vue par la majorité des modèles ne pas interagir avec un quelconque thalweg, ça semble moins franc pour Michael, et c'est vite le bazar dans les scenarios (scenarii? Bref, j'en sais jamais rien)

    Bonne soirée,


    Léo

×
×
  • Create New...