Ciel d'encre

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    2 404
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    22

3 abonnés

À propos de Ciel d'encre

  • Rang
    Cumulus congestus

Personal Information

  • Lieu
    Caen (14) / Plougrescant (22)

Visiteurs récents du profil

2 978 visualisations du profil
  1. Une fenêtre est (enfin) ouverte pour un changement de synoptique favorable à l'arrivée d'un temps hivernal. Comme le disait Jacques Brel, "rêêêever ....unn imposssssible rêveuuu...." Je reviendrai plus sérieux ce soir.
  2. Je ne pense pas que ta remarque concerne la météorologie. Ce que tu constates relève sans doute plus simplement d'un phénomène informatique lié à l'interpolation des données brutes du modèle par le logiciel de météociel. En d'autres termes, il n'y a aucune conséquence sur la prévision. D'ailleurs, il ne sert à rien de s'attarder à ce point sur des valeurs isohypses et isobares qui ne sont que des données terminales. C'est tenter de couper les cheveux en quatre.
  3. Changer de pseudo

    Je vous remercie de le prendre en compte. Entre une déconnade légère et un changement qui prend l'allure d'une sanction...il n'y aurait pas un peu d'abus ?
  4. Changer de pseudo

    Ciel d'encre s'il vous plait !
  5. Sans oublier l'AS où l'on mange, l'ASsiette...
  6. Tu ne comprends décidément rien. C'est désolant.
  7. Bon, ces accusations de défaitisme commencent à être GONFLANTES. PREMIÈREMENT. On ne contrôle rien de ce qui se passe dans le ciel, il n'y a donc ni victoire ni défaite. Poster des messages enchanteurs ne changerait RIEN au programme, alors autant être réaliste quant à ce que nous proposent les modèles. DEUXIÈMEMENT. Voici quelques diagrammes, du Sud en remontant vers le Nord : On voit parfaitement sur GEFS que, même si l'intensité de l'advection arctique d'altitude est sujette à imprécisions (à plus ou moins 5°c près), sa durée est toujours courte, entre 24 et 32 heures (1 jour à 1 jour et demi !) et de moins en moins marquée en allant du Nord / Nord-Est au Sud-Ouest...Conclusion : Le caractère furtif de l'épisode fait l'unanimité (ou quasi) des scénarios. En outre, même si les températures à 850hpa restent éclatées à la suite de cette advection polaire, l'ensemble montre une hausse générale (plus ou moins rapide et intense)...Ce dernier point dépendra de latitude de la zone barocline : si basse, le temps deviendra pluvieux et frais / si haute, le régime perturbé sera plus doux Toulouse (pour le Sud) : Clermont-Ferrand (pour le Centre) : Paris (pour le Nord)
  8. Je partage le sentiment que les dés sont jetés. Il y a toujours une branche de Jet (en provenance du sud-Groenland ) qui devrait décrocher de l'air arctique...Mais... un autre rapide de Jet, en provenance du large des USA et de Terre-Neuve, est prévu contrarier l'écoulement polaire en accélérant la poussée zonale au dessus de l'Atlantique. En conclusion, seul un petit tiers de la France pourrait être finalement effleuré par l'air froid d’altitude... Avant l'arrivée rapide d'une énième perturbation Atlantique accompagnée d'une douceur humide...
  9. Avez-vous vu le CEP parallèle ?
  10. Le topic des lamentations #6

  11. C'est facilement vérifiable. La vérification évite de balancer une analogie avec un événement paroxysmique tout en se défendant d'en faire. Certes le Jet s'annonce puissant, mais le courant d'O-NO devrait priver le rail perturbé d'une anomalie chaude suffisamment marquée en basse couche. Ceci n'empêche pas un risque de coup de vent ou tempête sur la période, mais restant à priori dans la mesure....
  12. C'est la configuration classique d'un blocage Russo-Scandinave, plutôt Oméga que Rex, avec deux branches de Jet le contournant. L'une par le nord (la branche principale, vers l'Atlantique Nord-Est) et l'autre par le sud (la branche secondaire vers la Méditerranée). Elles peuvent l'emporter l'une et l'autre alternativement (devenir principale ou secondaire), ce qui à chaque coup réalimente le blocage en tourbillon subtropical et l'amène à durer parfois longtemps... La France se retrouve dans une position où les perturbations venues de Atlantique freinent leur course vers l'est et pivotent vers le sud-est. Du coup, les régions de l'Ouest et du Sud deviennent très arrosées tandis que le quart Nord-Est s'assèche relativement. C'est bien visible sur GFS :
  13. Ce n'est pas comme ça qu'il faut faire, Sébaas, il faut dire : "au prochain de ce genre, je te renomme "rikiki 58".
  14. En fait ça sent : 1. la plongée (temporaire) du Jet Atlantique vers la Méditerranée en amont de l'Oméga Scandinave. 2. le redressement du courant Atlantique au SO réalimentant l'Oméga et, en conséquence, l'isolement d'une froide Méditerranéenne... Conclusion : Pas de courant continental froid vers la France car l'AS est en configuration d'Oméga et non Rex. Pas de zonal non plus (contrairement à ce que je pensais il y a quelques jours). Une situation "d'entre-deux" un peu frustrante...mais il s'agit quand même d'une configuration inédite cet hiver. Je trouve que cet hiver nous livre un large panel de configurations différentes.
  15. Changer de pseudo

    Roooo. Alors ça....