sastrugis

Membres
  • Compteur de contenus

    2 129
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    26

2 abonnés

À propos de sastrugis

  • Rang
    Cumulus congestus

Visiteurs récents du profil

4 846 visualisations du profil
  1. Pour GFS et CEP, sur la période du topic, les déterministes sont assez proches. A noter que l'américain est un peu plus incisif que l'européen dans la coulée fraîche qui déboulerait en fin de semaine sur l'Europe centrale en provenance de Scandinavie. L'extrême est du pays pourrait donc être légèrement affecté par un temps perturbé alors que le reste de la France resterait bien au sec avec des HG/HP jamais bien loin, prêts à ré-occuper le terrain... On a l'habitude maintenant de ces retours à la case-départ !
  2. sastrugis

    Topic des Lamentations #7

    Les modèles vont finir par nous rendre zinzin !
  3. Bonjour, Ce matin GFS conserve son cap (baisse régulière de la Z500 et arrivée d'air plus frais en bordure est de la masse des HG/HP). Sur le topic, le déterministe continue toujours de galoper en haut de son ensemble, bien au-dessus de la moyenne. Sur les cartes de fin de semaine, la moyenne des scénarios montre un positionnement légèrement plus à l'ouest de la masse des HG/HP atlantique, permettant à la coulée fraîche Scandinave d'étendre ses influence plus à l'ouest du continent (donc de nos frontières de l'est).
  4. Pour la semaine du topic, le point commun des modèles concernant la Z500 est la tendance à la baisse... mais on part de si haut! Si l'on se projette jusqu'à la fin de ce topic, on constate que les synoptiques déterministes commencent à fortement diverger entre GFS et CEP. L'américain milite pour le maintien de la boursouflure assez nordique des HG/HP sur l'Atlantique, alors que l'européen voit leur écrasement (reprise d'une activité cyclonique plus franche entre Groenland et Scandinavie). Mais que valent des déterministes à si LT ?
  5. A la vue de la situation proposée ce matin par GFS, on constate que l'hypothèse du dédoublement des tubes a fait long feu... On s'acheminerait plutôt vers une lente baisse de l'altitude de la Z500, avec quelques scénarios plus incisif en ce sens. Un temps inspiré par les coulées froides sur le flanc est des HG et de l'AA associé en extension vers le nord, le déterministe se recale maintenant très en haut de son ensemble sur la période de ce topic. Bon, d'ici la semaine considérée, cela a encore le temps de bouger...
  6. Bonjour, En attendant la sortie du 00Z pour confirmation (ou non), évolution franche de l'ensembliste de GFS entre le 12Z et le 18Z. Alors qu'un grand fouillis de scénarios régnait jusqu'à lors, il semble maintenant que 2 tubes principaux se détachent avec apparition d'une rupture nette vers le 26/10 : - dans un premier temps, autour du 24/10, dans un contexte toujours de HG ("1a" à 580 et "2a" à 560 hPa) - dans un second temps, autour du 28/10, dans un contexte de faible HG ("1b" à 560 hPa) ou de BG ("2b" à 530 hPa) Autant dire que les types de temps associés pourraient être de natures bien différentes, mais n'anticipons pas avant d'avoir un peu stabilisé cette hypothèse par les prochains runs (c'est pourquoi je ne colle pas ici de cartes synoptiques même si certains scénarios bien tentant commencent à voir le jour pour les hivernophiles..., à l'image du déterministe qui hésite entre les 2 options). En tous les cas, tout ceci est bien intéressant à suivre ! (à commencer par la propension des HG atlantiques à se propulser vers le nord ou bien à s'écraser sur l'Europe occidentale, grand classique dans ce type de configuration saisonnière pré-hivernale... ). ps : une carte quand même pour faire plaisir à Pablo (JMA n'est plus seul !)
  7. Ce soir confirme les propos tenus tôt ce matin dans le topic précédent pour ce nouveau topic... L'ensembliste de CEP (bien que trop limité dans le temps) et celui de GFS laissent planer une grande incertitude . Ainsi, pour la Z500, il y a un gouffre entre les scénarios les plus élevés (voisins de 580 hPa : extension d'origine tropicale et poursuite de l'été indien ?) et les plus bas (voisins de 520 hPa : coulée d'origine subpolaire avec première possibilité (5%) de précipitations solides sur le nord du pays ?). Dans ces projections très éclatées, que penser d'une moyenne bien centrée entre les extrêmes et d'un déterministe qui galope en haut de son ensemble ??? Autant dire qu'il va falloir attendre que la situation se décante un peu au niveau des grands éléments atmosphériques avant de proposer des tendances fiables concernant les types de temps à venir, a fortiori encore plus pour les distinctions régionales. A suivre !
  8. En regardant les 4 derniers runs de GFS pour l'altitude de la Z500, on se rend compte que pour la semaine qui commence demain, les projections sont assez stables (tube net). En revanche, à plus long terme, la prévision devient beaucoup plus incertaine... (tendance globale à l'affaiblissement des HG ?) CEP suit le mouvement, avec une projection assez bien concentrée sur le topic puis un début de forte incertitude au-delà, et un déterministe qui commence à "vivre sa vie" par rapport à la moyenne des scénarios (le modèle s'arrête au 24/10)
  9. Bonjour, Petit tour des 2 modèles phare (GFS et CEP) en revenant sur les projections envisagées hier soir (sortie en cours de GFS 00Z qui ne change rien d'essentiel sur le topic). 1) La semaine risque donc d'être marquée par les suites de la tentative d'affaiblissement des HG (occasionnant un temps perturbé et pluvieux, voire très pluvieux localement dans le SO et l'O du S). 2) Puis nous aurions un second fléchissement en milieu de semaine, avant le retour en force des HG mais par l'O du pays. 3) Bien que les T seraient remarquablement élevées en altitude (environ -10°C à Z 500 et +10 à Z 850) sous les puissantes HG (Z500 à plus de 580 dam), on observerait une baisse significative des T en BC "grâce" au flux de composante plutôt N s'établissant sur la façade E de l'AA, mais aussi un temps sec... Pour la suite, il sera intéressant de suivre le mouvement de ces HG-HP atlantiques : - hier soir encore (18Z), les modèles envisageaient leur progression vers le N, assurant une possibilité d'ondulation favorable à des coulées nordiques sur l'Europe. - ce matin (00Z), ce seraient plutôt le contournement par la façade N de l'AA qui amènerait un flux d'ONO à caractère maritime doux Tout ceci sera à suivre de près car nous sommes là dans du TLT relevant du prochain topic
  10. Oui, pas facile de dire où va taper un "épisode méditerranéen", on peut juste dire que le potentiel existe (et préciser quand on sera dans le CT)...
  11. sastrugis

    Suivi du temps dans le Nord-Ouest - Octobre 2018

    Douceur remarquable sur le NO ce matin, particulièrement sur l'ouest de la Bretagne qui flirte déjà à 6 UTC avec les 20°C !!!
  12. Bonjour, Alors que le début du topic semble toujours sous l'emprise des HG continentales sur l'Europe, laissant pénétrer par l'ouest des talwegs pouvant gagner le sud de la France (et y provoquer des pluies notables, voire abondantes par blocage des flux de SE par les reliefs...), la fin du topic se dirigerait vers le grand retour de l'AA qui "pencherait la tête" vers nous, ramenant douceur et manque d'eau... Tout ceci est encore très loin et donc à confirmer. En résumé, cette année, les HG quand y en a plus (d'un côté) y en a encore (de l'autre) !
  13. sastrugis

    Climatologie - octobre 2018

    Bonjour, Juste pour mémoire, si je ne me trompe, pas fréquent de voir une dépression aussi profonde (938 hPa) se creuser (-20 hPa en 12h) à distance "raisonnable" de nos côtes ?
  14. sastrugis

    Suivi de l'englacement au pôle nord

    Côté températures, depuis une quinzaine de jours nous sommes repartis sur des bases très élevées au niveau du 80ème Nord…