sastrugis

Membres
  • Compteur de contenus

    1 303
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

À propos de sastrugis

  • Rang
    Cumulus humilis

Visiteurs récents du profil

1 539 visualisations du profil
  1. Pour mettre en perspective les différentes cartes auxquelles nous avons accès, au besoin juste un petit rappel (emprunté à Ludo47 dans un post du 7 novembre 2015) pour ceux qui ne se souviendraient pas des "fondamentaux" dans l'utilisation des modèles : "Un modèle déterministe : s'utilise jusqu'à trois jour d'échéance, ces modèles présentent un seul scénario. En gros, on définit un scénario et on s'y tient. Un modèle ensembliste : s'utilise au-delà de trois jours, il présente plusieurs scénarios ( 50 pour le CEP), le travail du prévisionniste est de sélectionner le scénario le plus réaliste parmi les différents proposés ( parmi les 50 pour les prévisionnistes français par exemple). En gros, au-delà de trois jours, les modèles déterministes ont tendance à dériver, c'est pour cela que l'on utilise des modèles dit ensemblistes qui proposent plusieurs scénarios possible." et à Cotissois 31 le 28 janvier 2008 : "Le modèle reste le même, c'est l'utilisation qui en est faite qui est différente. Les runs officiels donnent un unique scénario, entièrement dépendant de la situation initiale. C'est le scénario déterministe. Mais on effectue souvent une étude statistique en lançant le modèle avec des conditions très légèrement différentes. C'est l'ensemble de scénarios "pertubés" qui est utilisé dans les analyses, avec notamment leur moyenne." Pour plus d'informations : http://www.meteofrance.fr/prevoir-le-temps/la-prevision-du-temps/les-techniques-de-prevision Pour illustrer les différences : à gauche le run de contrôle de GEFS pour samedi 23/12 ; à droite la moyenne.
  2. Suivi du temps dans le Nord-Ouest

    A noter que Caen a connu seulement hier sa première gelée sous abri de la saison hivernale 2017/2018 !
  3. Tendances Hiver 2017-2018

    Pour la pulsion Pacifique envisagée par GFS, on la voit bien déjà dans le cadre du LT sur cette carte (extrait d'un montage posté dans les prévisions) et on devine les conséquences potentielles... ps HS : "Hey Jude", pour le pluriel choisis entre "scenari" et "scénarios" !
  4. Pour poursuivre dans le temps jusqu'à la fin du topic et élargir la vue européenne à l'hémisphère nord, voici ce que donnent les 2 "gros" modèles pour le samedi 23/12. Comme il est difficile de dissocier les causes et les effets, voici justes plusieurs observations purement descriptives : le "choix" ondulant de GFS serait associé à la double forte poussée de HG sur le Pacifique et l'Atlantique et à un éclatement (en conséquence ?) du VP dans sa partie euraméricaine. Dans ce contexte, l'Europe pourrait être soumise à des coulées froides, voire ultérieurement à une circulation rétrograde si la poussée atlantique venait à s'isoler en AI ou en AS. Pour CEP, les poussées de HG sur le Pacifique et l'Atlantique seraient plus modestes et le VP euraméricain garderait son homogénité, ce qui serait plus favorable à une circulation zonale et des HP recouvrant une grande partie de l'Europe. Bien sût tout cela est très fragile car il ne s'agit que des déterministes et à 240 h ! L'intérêt est juste de mettre en évidence deux évolutions contrastées que l'avenir se chargera d'ajuster dans une de ces voies... ou une autre encore !
  5. Pour la fin de semaine de ce topic (samedi 23/12), les jeux sont encore assez ouverts comme nous le montrent les modélisations de GFS, GEM et CEP. Mais tout ceci est encore du TTLT, avec donc une option plus ondulante (GFS) et une moins ondulante (CEP). Un des deux se trompe nécessairement, voire les deux ? A suivre !
  6. Frigo sibérien en route

    Pour ce jour, -53,1°C à Verhojansk et... "seulement" -51,9°C à Ekyuchchyu. La suite demain ! edit : -53,5°C à Verhojansk à 18UTC
  7. Avant d'évoquer la fin de cette semaine, je suis curieux de voir comment GFS va gérer en milieu de semaine cette dynamique tropicale qu'il voit de plus en plus forte et à même la France... A ce train là, d'ici qu'il nous refasse le coup de l'AS pour peu que l'activité dépressionnaire "la-haut" se calme un peu ?
  8. Une semaine qui commence sous le signe du cobra royal, ça devrait nous réserver des surprises, non ?
  9. Ce serait un moindre mal pour les hivernophiles mais cela n'apparaît pas (encore) vraiment dans les modèles Pour le moment, sur les modèles, les HP poussent un peu vers la GB mais l'air qui nous affecterait (sur la France) contournerait cet AA et nous arriverait "océanisé". C'est encore très loin et des décalages de +/- 200 km n'auraient rien d'étonnant bien sûr pour modifier les conditions à l'échelle de l'Ouest européen. il suffit de regarder comment GFS "revoit sa copie" (comparaison du GFS 00Z hier à gauche ; et du GFS 6Z ce matin ç droite) pour voir que rien est véritablement calé pour cette semaine ! Au gré de l'activité dépressionnaire outre Atlantique l'AA s'écrase zonalement ou prend de la vigueur méridienne.
  10. Tu veux dire "le passage en AF" ? Sinon, on est d'accord ! (voir mon post juste au-dessus avec les cartes qui le montrent)
  11. Bonjour, Après le bon coup de fraîcheur humide et instable fortement probable de la fin de semaine en cours qui précède ce topic (cartes de gauche pour vendredi matin), les modèles à LT (192h, au centre) semblent tous indiquer le passage obligatoire par un étalement de l'AA sur l'Europe occidentale jusqu'aux confins nordiques de la Scandinavie, puis à nouveau une dynamique plus ondulante (TLT 240h à droite) et l'apparition possible d'un AR sur certains modèles. Les différences entre modèles se font à partir du milieu de semaine au niveau de la gestion de l'air froid résiduel sur l'Europe centrale (peu présent sur CEP, encore marqué pour GEM et intermédiaire pour GFS), mais cela n'influencerait guère le temps sur notre pays. Ensuite, pour la fin de semaine, les déterministes divergent entre CEP-GFS qui voient l'AR s'installer et commencer à étendre son influence vers l'Europe centrale, et GEM qui penche lui pour une nouvelle plongée d'air froid par la Scandinavie. En résumé : le point commun des 3 modèles est le positionnement de l'AA et l'activité sur l'axe Labrador-Groenland-Scandinavie, ce qui devrait grandement conditionner le temps sur l'Europe occidentale sur cette période... mais pourrait être nuancé par les incertitudes sur la formation possible d'un puissant A continental russe. A suivre !!!
  12. Suivi du temps à Dawson, Yukon

    Encore beaucoup d'eau libre sur la photo : baignade possible pour Lalaskan pour se rafraîchir durant les coups de Chinook !
  13. Frigo sibérien en route

    A Verhojansk, on est descendu finalement jusqu'à -52,2°C (soit "mieux" que Ojmjakon qui en est resté à -51,8°C)
  14. Suivi du temps au Royaume Uni

    Grâce à la poussée d'une petite dorsale, très "joli" refroidissement par rayonnement nocturne ce jour : et même près de -13°C à Shodon à 9h !
  15. Hivernophile, certes, mais réaliste aussi, l'évolution proposée par le CEP ne va pas dans le sens de nos souhaits ce soir... Le modèle européen rejette le courant perturbé sur un axe classique ces dernières années "Labrador-Islande-Bassin arctique", sous lequel l'AA s'étire langoureusement des Açores à l'Europe occidentale, véhiculant des masses d'air doux et stable en provenance des latitudes subtropicales. Fini les coulées froides sur l'Europe occidentale Dans cette configuration, la partie Sud du pays pourrait tirer son épingle du jeu avec la formation de "faux froid" dans les BC alors qu'au Nord l'air humide et doux contournant l'anticyclone serait synonyme de formations nébuleuses stratiformes donnant un temps bien ennuyeux. Le pire est qu'à l'échelle hémisphérique on ne voit pas vraiment ce qui pourrait à l'encontre de ce scénario de CEP. Heureusement que GFS est là pour entretenir un peu le suspens avec un pseudo AS (en fait A Lituanien)... mais dont les effets s'arrêteraient pour le moment très loin de nos frontières. On va donc laisser passer quelques jours pour voir si des "grains" de sable viennent perturber cette tendance (qui me parait assez solide). En attendant des jours projections meilleures :