sastrugis

Membres
  • Compteur de contenus

    2 062
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    26

2 abonnés

À propos de sastrugis

  • Rang
    Cumulus congestus

Visiteurs récents du profil

4 448 visualisations du profil
  1. Prudence bien sûr même si l'ensemble GFS de 12Z semble confirmer une incursion fraîche par le nord en lien avec le talweg potentiel glissant par la Mer du Nord. Tous les scénarios montrent un changement de temps assez franc à partir du 24/8 d'une durée d'environ 2-3 jours. On voit sur l'axe méridien PLM (Paris-Lyon-Marseille) que les scénarios "frais" à 850 hPa sont très concentrés vers +5° à Paris, +7° à Lyon, soit un décrochage sensible par rapport aux jours qui précéderont (entre 13 et 15°C). L'onde se propagerait même jusqu'à la Méditerranée comme nous le montre l'ensemble de Marseille. Le schéma est donc assez voisin de ce que nous proposait le CEP dans son 00Z (qui place lui son déterministe plus vers le bas de son ensemble).
  2. Pour la fin de semaine prochaine, une synoptique à confirmer car quasi systématiquement la "frontière" de fiabilité des modèles se situe entre J+5 (donc à jeudi prochain en l'occurrence) et J+7 (samedi prochain) [même si en été cela paraît un peu plus "sûr" qu'en hiver avec des conflits de flux et de masses d'air moins forts propices aux retournements de tendance parfois radicaux de la "mauvaise" saison !] Pour exemple la prévision envisagée pour ce matin il y a 5 et 7 jours par GFS, CEP et GEM : Il y a 5 jours : très bonne concordance entre la carte témoin de ce matin (à gauche) et les déterministes des 3 modèles. Quelques nuances mais sans conséquences majeures sur la France. Il y a 7 jours : des différences assez sensibles. GEM voyait l'amorce d'une belle ondulation avec les effets d'un talweg pouvant affecter l'est du pays (scénario repris de façon très atténuée par CEP), alors que GFS proposait une démarcation toujours assez rectiligne dans une synoptique proche de l'observation de ce matin. Donc pour le talweg de la fin de semaine prochaine attendons encore un peu pour voir s'il sera repris dans les prochaines sorties ou lissé (?)
  3. sastrugis

    Suivi du temps dans le Nord-ouest - Août 2018

    La bande pluvieuse n'est pas large mais elle passe lentement et en dessous c'est donc bien arrosé.
  4. Et pour corser le tout, ce soir c'est CEP qui reprend et plus précocement le scénario ondulant dans son déterministe du 12Z ! (attendons de voir maintenant comment le dét se place dans son ensemble) A noter que dans son 12Z GFS poursuit le scénario ondulant sur le week-end mais avec des cartes déterministes placées dans le bas (à 850), voire le très bas (à 500) de leur ensemble. L'option retenue par l'américain du profond enfoncement du talweg d'altitude (voir carte) est donc une possibilité mais très peu suivie (en tous cas au niveau 500) par les autres scénarios.
  5. Suite ! Si l'on s'en tient à la prévision d'ensemble CEP pour Paris, on remarque la confirmation du fléchissement des T à 850 hPa tandis que le déterministe continue sa valse hésitation entre le bas et le haut de ses scénarios. La flèche verticale indique la date du milieu de semaine prochaine (mercredi 22) : en 3 jours (prévi des 14, 15 et 16) les possibles se resserrent et ce matin le déterministe se calque maintenant avec la moyenne pour la fin de semaine. Aurait-on trouvé la "bonne" voie ? A partir de ce constat, on peut regarder la carte synoptique avec un peu plus d'attention (pour les certitudes on verra un peu plus tard !) : si cela devait se produire comme le modèle européen nous l'indique, la fin de semaine serait marquée par une légère ondulation de la circulation, ramenant un temps plus perturbé sur le nord de l'Europe, avec de possibles débordements sur la France (temps potentiellement plus frais et instable progressant par le NE du pays). Notons que GFS est proche de ce schéma, et même un peu plus incisif sur la poussée fraîche en fin de semaine par le NE du pays, en raison d'une poussée plus massive de l'air chaud tropical vers le sud du Groenland induisant une bascule plus franche sur l'Europe. Pour la suite les modèles divergent à nouveau avec un européen CEP qui redonne la main aux HG atlantiques (retour de conditions estivales et chaudes) alors que l'américain GFS creuse son sillon frais et instable "grâce" à la plongée du talweg sur l'Europe. Pour la confirmation il faudra attendre de voir comment cela se passe réellement au niveau de la dynamique au sud du Groenland (positionnement et intensité de la cyclogenèse) qui conditionne ou non l'écrasement de la crête atlantique permettant la plongée de l'air frais sur nous.
  6. sastrugis

    Suivi du temps dans le Nord-ouest - Août 2018

    Comme prévu la couche nuageuse a régressé vers le N mais n'a quand même pas libéré totalement le ciel du NO. Des éclaircies +/- franches ont quand même pointé sur les côtes de la Manche dans une ambiance douce et calme.
  7. sastrugis

    Suivi du temps dans le Nord-ouest - Août 2018

    ...pour le moment, "jolie" poche de grisaille sur presque tout le NO : comme souvent, cela s'améliore en descendant vers le sud de la Loire.
  8. ...et pour la fin de semaine, il faut aussi prendre en compte que les déterministes se promènent encore beaucoup dans leur ensemble (normal vu l'échéance encore très lointaine). Voir l'exemple pour Paris entre la prévision d'hier et celle d'aujourd'hui pour GFS (déterministe en noir renforcé) : alors qu'il était dans le haut des scénarios, il est "tombé" dans le 00Z dans le bas de ceux-ci (alors que la moyenne ne bouge pas beaucoup). Idem pour le CEP (qui "voit" moins loin mais présente des divergences importantes de déterministes également et à l'opposé de GFS pour les dates communes les plus lointaines des 23 et 24 août) : moyenne semblable mais déterministe un coup en bas (hier), un coup en haut (aujourd'hui) de son ensemble ! Autant dire que rien n'est vraiment sûr pour le moment... L'option du flux de NO frais humide est donc une option parmi d'autres. 1) GFS 2) CEP
  9. Bonsoir, Effectivement, au niveau du sol les températures de l'air seraient chaudes sur l'ensemble de l'Europe, avec un petit bémol sur la frange atlantique de l'Ecosse à la Scandinavie en raison des passages de perturbations se déplaçant en limite des bas géopotentiels subpolaires. La synoptique montre bien l'influence encore très dominante des masses d'air subtropicales associées aux hauts géopotentiels qui protègent la plus grande partie de l'Europe. A noter, mais c'est encore très loin (donc à confirmer), la plongée de possibles talwegs sur l'Atlantique en direction des Açores venant créer de l'animation instable sur cette partie de l'océan et le renforcement de l'activité dépressionnaire entre Islande et Scandinavie : l'étau se resserre autour de l'Europe par le N et par le SO !
  10. Bonjour, Si la semaine en cours paraît maintenant assez bien calée (peu de dispersion des courbes de T850 et T500), celle concernant ce nouveau topic révèle encore des incertitudes à en croire l'ensembliste de GFS. A partir du 21/8 au nord et du 22/8 au sud, des scénarios assez différents sont proposés par le modèle américain, marqués par une probabilité croissante de précipitations sur la fin de semaine. On notera que le déterministe de la T850 se trouve dans le haut de la fourchette des possibilités (donc optimiste pour les étéphiles) alors que pour la T500 la dispersion est moins importante avec un tube principal bien marqué et quelques scénarios nettement plus frais pour le nord qui ne concerneraient pas beaucoup le sud-ouest et épargneraient davantage le sud-est. Toutefois, si l'air frais venait à "passer" vers le sud, cela pourrait occasionner des phénomènes instables potentiellement assez pluvieux, notamment dans le sud-est. C'est bien sûr encore très loin et on en saura plus dans les prochaines sorties bien évidemment !
  11. sastrugis

    Tendance Automne 2018

    En somme un automne classique sur l'Europe de l'Ouest (retour des temps perturbés avec risques de tempêtes : rapprochement des dépressions atlantiques dans la balance saisonnière habituelle entre Islande et Açores...) et persistance de conditions à caractère estival sur l'est et le nord du continent (poursuite du blocage de hauts géopotentiels entraînant chaleur relative et sécheresse). Pour l'Europe du sud, temps de saisons avec conditions plus agitées pouvant s'intercaler (en fonction de l'enfoncement en latitude et en longitude des incursions fraîches atlantiques venant au contact de l'air chaud méditerranéen). En temps voulu (topic moyen et long terme), il conviendra donc de suivre la dynamique des masses d'air : localisation du conflit entre les bas géop atlantiques et les hauts géop continentaux alimentés par le sud. De la position de ce conflit dépendra la couleur du temps !
  12. sastrugis

    Suivi de la chaleur en Afrique

    La chaleur sur le nord de l'Afrique aura été conséquente/record en ce mois de juillet 2018. Voici les données de TX de Ourgla au cours des 10 dernières années (d'après données OGIMET). Outre le record du 6 juillet (51,3°C), la moyenne sur tout le mois est remarquable : 47,4°C !
  13. sastrugis

    Météo en Algérie

    Bonjour, A la station d'Adrar, en plein désert algérien, le mois de juillet a été particulièrement chaud : la moyenne des TX a été de 48,2°C pour une normale de 45,9°C (valeurs journalières entre 46,0°C au plus froid (!) et 49,5°C au plus chaud) la moyenne des TN a été de 31,2°C pour une normale de 28,8°C (valeurs journalières entre 27,8°C au plus froid et 35,0°C au plus chaud) (on notera que l'histoire du froid nocturne dans le désert est très relative... : si l'on approche les 50°C dans la journée il est difficile de descendre sous les 30°C dans la nuit !) En ce début août, les TX ont fléchi (relativement) mais les TN restent encore très élevées. Valeurs à comparer avec celles de l'été 2017 (déjà plus chaud que la normale).
  14. Bonjour, En comparant la prévision CEP de vendredi 10 août (en haut) pour la semaine du topic et celle de ce matin dimanche 12 août (en bas), on ne constate pas de modification significative de la synoptique. Mes commentaires d'ensemble d'avant-hier et les prévisions plus précises géographiquement de Cédric du Lot d'hier sont donc toujours d'actualité. Bon dimanche !
  15. Oui, comme montré hier et confirmé ce matin, il faudra surveiller les ondulations ramenant de l'air (très) chaud par le sud et de l'air frais par le nord. Attention aux zones de conflits !