Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sastrugis

Membres
  • Content Count

    2845
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    41

Everything posted by sastrugis

  1. La nature n'aimant pas le vide, je continue à squatter le topic avec des petits points sur la situation 😉 Pour cette semaine, un grand classique printanier avec la succession de deux types de masse d'air bien différents dans le cadre de mouvements globalement sub-méridiens : un début de semaine marqué par les invasions froides nord-continentales, dans le prolongement d'un talweg scandinave ; une fin de semaine avec une inversion complète du champ barométrique sur l'Atlantique nord et à la clé une advection d'origine tropicale. A confirmer bien sûr pour la fin de semaine car l'incertitude augmente au fil des projections plus lointaines A noter pour la fin de semaine que GFS 06Z n'est franchement pas d'accord avec CEP... Mais il change son fusil d'épaule dans le 12Z, avec un très bel AF/AE, preuve que rien est encore joué pour cette fin de topic !!!
  2. Ce soir le 12Z des quatre principaux modèles (GFS, CEP, UKMO et GEM) sont à l'unisson à J+4 pour voir une intrusion d'air froid continental débouler sur l'Europe occidentale pour la fin de semaine. Cette fin mars nous propose une des situations les plus intéressantes depuis des mois pour les amateurs de synoptiques hivernales… sauf qu'à cette période de l'année le soleil est déjà bien haut dans le ciel et les nuits de moins en moins longues... donc que près du sol cela va vite à s'échauffer, même avec -8°C à 850 hPa.
  3. Peu d'incertitudes pour GFS ce matin dans son 06Z (ex. de Paris) pour la coulée d'air froid des 29 et 30 mars , après on verra !
  4. D'après CEP, à l'échelle nord-hémisphérique, on aurait un changement complet dans l'organisation des masses d'air avec un VP éclaté et faisant débouler sur l'Europe une masse d'air arctique… Une belle configuration pour les hivernophiles… mais un peu tard dans la saison en plaine pour en "apprécier" les conséquences potentielles !
  5. Premier dégel hier (+0,9°C) depuis le 31 octobre dernier...
  6. Chaque jour qui passe entraine le tassement ("plus que" 75 cm aujourd'hui) et nous éloigne du record égalé à battre (82 cm). Alors, à quand une belle chute en cette fin d'hiver ? Les masses d'air moins froide y sont plus propices mais franchiront elles les reliefs qui isolent Dawson ? On attend de tes nouvelles Lalaskan !
  7. Et à nouveau bien blanc aujourd'hui !!!
  8. En se rapprochant de l'échéance (entre J+5 et J+7), les modèles tendent naturellement à s'aligner sur une synoptique vue dans le précédent post. Parallèlement, des ajustements se font progressivement à l'intérieur de chaque modèle. Sur les 4 derniers déterministes de GFS, par exemple, on voit progressivement un grand classique se réaliser avec un léger écrasement/dégonflement de l'AS et le comblement du vaste complexe dépressionnaire sur le bassin méditerranéen. Au final, avec cette baisse du gradient de pression, le flux continental serait moins fort et, comme dit par @_sbdans le post d'introduction du prochain topic, la France amorcerait une période dans le ventre mou de la synoptique...
  9. Ce matin, pour la fin de ce topic (dimanche 22), les déterministes des principaux modèles s'alignent tous sur un schéma assez proche les uns des autres... Au final, l'intrusion froide par le NE de l'Europe n'aurait pas lieu mais nous serions à la croisée de deux influences d'origine continentale, l'une fraîche par l'ENE (en lien avec un AS positionné au S de la Scandinavie), l'autre plus douce de l'ESE (pilotée/aspirée par des pressions plus faibles à l'ouest du bassin méditerranéen). On voit qu'un décalage (inévitable) de quelques centaines de km dans un sens ou dans un autre pourra avoir des conséquences sensibles sur le niveau thermique de la masse d'air et la position de la limite entre ces deux flux qui pourrait diviser la France en deux. Avec le recul, et pour l'ensemble de cette semaine qui s'ouvre aujourd'hui, nous serions en définitive assez proche de ce que nous proposions à l'ouverture de ce topic en posant la question : " La semaine concernée par ce topic marquera-t-elle l'arrivée du printemps ? "
  10. et tout a fondu rapidement : le soleil est fort à la mi-mars… et +2°C au compteur !
  11. Je ne serais pas surpris que dans son 12Z GFS reparte à la baisse ! GFS en ce moment c'est : Edit : perdu ! à moitié car le déterministe plonge quand même temporairement le 21 😉 mais pour après (prochain topic) on est 15°C au-dessus d'hier, avec +5°C au lieu de -10°C 😄
  12. Grâce à ton suivi quotidien, on en aura vu de la neige cet hiver en France 😃
  13. Attention quand même ! 1) on n'est pas encore à l'abri d'un revirement des modèles ! (même si CEP a revu également sa copie à la hausse) 2) si le flux est faible et le temps clair, certaines régions abritées peuvent encore subir de bonnes gelées matinales… malgré la douceur globale de la masse d'air en lien avec son alimentation par le SE (merci la dépression ibérique). Encore une fois, comme dit depuis le début de l'hypothèse de mise en place d'une configuration à risque hivernal, il faudra surveiller l'évolution à l'échelle synoptique, avec notamment le positionnement/inclinaison de l'A nordique et le noyau de BP ibérique...
  14. Bonjour, Ce matin GFS déterministe 850 hPa semble emporter dans son sillage hivernal de fin de semaine un plus grand nombre de scénarios de l'ensembliste, et également faire tâche d'huile vers l'altitude avec une 500 hPa qui suivrait également le mouvement...
  15. Très belle configuration hivernale pour GFS à la fin de ce topic. Mieux vaut tard que jamais, même si vu l'avancement dans la saison on aimerait passer à autre chose ! Dommage que nous n'ayons pas eu cela il y a deux mois… Bon, maintenant nous sommes dans du TLT et quand on replace le déterministe dans son ensemble on calme les relents hivernaux A noter que CEP dét. est pas mal non plus (pour les hivernophiles tardifs), mais également isolé dans son ensemble...
  16. Il court, il court le furet GFS déterministe, il est passé par ici…, il repassera par là !
  17. Le déterministe de GFS s'amuse avec nous ! Pas d'autres commentaires pour le moment 🙃
  18. Deuxième TX supérieure à 10°C aujourd'hui sur Moscou...
  19. C'est tout vu ce matin ! Comme mentionné hier, les As à 192, 240h... c'est vraiment une configuration hyper fragile à mettre en place. Si GFS a été prompt à le dégainer sur son déterministe hier, en revanche CEP est resté sage sur ses fondamentaux "climatologiques" ! Quoique ce matin c'est lui, l'Européen, qui fait un pas dans ce sens alors que l'on sent bien que GFS abandonne la partie scandinave (ce qui sera à confirmer sur son 06Z). En fait, il n'y a pas véritablement de surprise quand on replace GFS dans son ensemble : le déterministe se rapproche tout simplement de sa moyenne, alors qu'hier il en était totalement à l'opposé en choisissant un scénario "extrême" :
  20. GFS fait un pas vers l'option plus ondulante de CEP : on le voit sur l'évolution du déterministe entre hier 00Z et ce matin 00Z. La bulle de HG/HP, qui était prévue hier encore venant s'étaler sur l'Europe de l'Ouest, serait contrariée dans son avancée par la coulée fraîche/froide associée au talweg plus plongeant et de large amplitude circulant plus au Nord. Ces éléments sont bien sûr à replacer dans l'ensembliste dont la moyenne bouge peu (trait rouge) comparativement au déterministe (tireté noir) qui plonge pour l'ensemble de la semaine. Donc rien n'est joué ! Pour le milieu de semaine (J+10 quand même… donc vraiment à confirmer !), la situation tendrait vers l'établissement d'une forme de blocage allant de l'Atlantique à la Scandinavie. Sur l'Europe de l'Ouest cela pourrait entraîner pour GFS un flux continental très frais, perturbé sur la moitié Est du pays dans le sillage de la GF issue de l'isolement partiel du talweg, et donc "meilleur" et plus doux en allant vers l'Ouest (mais attention : circulation sous As, que l'on connait surtout dans les modèles à 240H mais rarement sur le terrain le jour J...). Pour CEP, pas d'As mais un Amn (anticyclone de Mer du Nord) qui dirigerait aussi un flux continental mais sans véritable réserve d'air froid d'altitude, donc des nuits fraîches à froides mais des journées printanières (mais attention ici aux petits noyaux dépressionnaires, notamment celui sur la péninsule ibérique qui pourrait "casser" l'élévation des HG/HP…). Au final, encore beaucoup d'incertitude pour cette semaine car les scénarios à HP/HG continentaux sont très fragiles !
  21. Et 2 heures plus tard on n'y voit quasi plus rien !
  22. Bonjour, La semaine concernée par ce topic marquera-t-elle l'arrivée du printemps ? Après des semaines dominées par les circulations perturbées et venteuses (à nuancer bien sûr selon les régions), les HG atlantiques et l'anticyclone des Açores seront-ils assez influents pour repousser plus au nord les BG et dépressions mobiles circulant autour de la dépression mère islandaise ? Pour le moment, c'est encore très loin mais le modèle américain propose une lente transition allant dans ce sens (exemple de Paris) : tous les scénarios présentent en effet une même tendance au réchauffement dans la basse (T850) et moyenne atmosphère (T500), signe d'une remontée des conditions subtropicales vers les latitudes moyennes… Si la trajectoire est commune, toutefois le déterministe parait plus optimiste pour les printonophiles que la moyenne qui reste un "cran" en-dessous. L'enjeu sera donc de préciser au fur et à mesure que l'échéance se rapprochera quelle sera la position de la zone barocline, ce qui conditionnera le temps... Pour illustrer les incertitudes, voici ce que nous proposent GFS et CEP (qui représenterait un des scénarios bas de GFS) pour le début de ce topic : le modèle européen pencherait donc encore vers la prolongation des masses d'air polaire maritime arrivant par le NO (amenant un temps frais et instable) ; le modèle américain n'est pas fondamentalement différent à l'échelle synoptique mais son décalage des leviers en présence environ 1000 km au N et 1000 km à l'E, placerait l'Europe occidentale dans une position bien différente (en France, temps calme anticyclonique avec intrusion de masse d'air d'origine subtropical par l'O). Bien difficile de dire aujourd'hui quelle dominante l'emportera ! Nous serions au cœur de l'hiver, j'aurais parié volontiers sur l'américain avec ses récurrences de HG/HP venant se coller à l'Europe mais, au printemps, avec la déstructuration saisonnière du VP, les circulations plus méridiennes sont plus facilement réalisables... La moyenne de GFS tend vers une situation intermédiaire entre les 2 modèles déterministes : ce qui donnerait un dégradé N/S assez commun, entre des relents de fin d'hiver (en marge des perturbations circulant sur un axe GB/Scandinavie) sur une moitié N du pays et un petit air de printemps au S, après le dégagement vers l'E des résidus d'un talweg qui se serait plus ou moins enfoncé vers le bassin méditerranéen (bien visible sur le déterministe de GFS).
  23. Eh bien bon anniversaire Lalaskan ! Si on suit ta logique, attention aux records de froid quand tu fêteras tes 60 ans 😄 Comme cadeau, on te propose de continuer à nous faire vivre le quotidien météo de Dawson City pour 40 années de plus !
  24. Malgré le tassement inévitable, la couche se stabilise à 80 cm. Donc s'il devait se produire une chute raisonnablement conséquente (5 cm), le record serait battu... En attendant, un petit -40°C de plus au compteur (de justesse : -40,1°C)
×
×
  • Create New...