Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

max87

Membres
  • Content Count

    52
  • Joined

  • Last visited

About max87

  • Rank
    Cirrocumulus

Personal Information

  • Location
    Haute-Vienne

Recent Profile Visitors

755 profile views
  1. Je suis souvent pessimiste mais la carte qu'@Avallon89 nous présente est absolument magnifique. Ces Tx pour le dimanche 27 sont idylliques. Pourvu qu'elles se réalisent !
  2. Dans mon idée, je voulais aussi mettre en avant l'impression que l'on a en France ces dernières années, à savoir que l'on se réchauffe plus qu'ailleurs (?). Par exemple, en Amérique du Nord, il y a toujours des hivers là où chez nous, il n'y a plus rien. On a même vu ces dernières années de la neige au Maghreb ou au Proche Orient quand nous, on avait 10°. Pour ce qui est des Tm globales à échelle mondiale, on est dans les clous, je suis d'accord. Mon propos est un peu léger mais je vous fais confiance pour le discuter scientifiquement. Je ne suis pour ma part que l'instigateur de qu
  3. La question que je souhaite poser dans ce topic est la suivante : Assiste-t-on à une emballement imprévu du réchauffement climatique ? En effet, on observe durant les cinq dernières années un enchaînement de mois en excédent thermique, beaucoup plus qu'il y a ne serait-ce que dix ans. Aujourd'hui nous enchaînons, me semble-t-il, 13 mois consécutifs excédentaires. On a l'impression de vivre d'ores et déjà ce que le GIEC prévoyait pour 2050 ou 2100. Pire encore, la sécheresse semble nous gagner davantage que prévu avec des synoptiques de blocage récurrentes en période estivale. F
  4. Une carte des Tn bien sympathique pour la saison en Haute-Vienne avec 4,9°C à La Meyze par exemple, qui n'est qu'à 360 m d'altitude.
  5. L'ouverture de ce topic hivernal me met en joie même si, comme vous le montrez, il est difficile d'avoir un bel hiver bien froid et neigeux de nos jours. Cependant, la statistique nous permet de croire en un hiver convenable de temps en temps. Pour moi, l'hiver aujourd'hui doit s'apprécier non comme une saison de jouissance liée au froid mais comme un moment de repos entre deux étés brûlants, une bouffée d'air frais pour se reposer. Pour revenir à la prévision, nous n'avons pas évoqué l'état du Gulf Stream. Existe t-il une base de données où l'on peut consulter son taux de sali
  6. Bonjour à tous, Il y a quelques années, la mode était de dire que le Gulf Stream allait faiblir avec cet apport d'eau douce dû à la fonte des glaciers arctiques, ce qui nous promettait des hivers plus froids et des étés sans doute plus chauds. On voit le résultat... Le processus est-il en cours ? Est-il possible ? Était-ce une escroquerie ?
  7. Dans son run du 1er août 2020, CFS entrevoit un mois de septembre dans les normes voire légèrement frais sur la France, malgré un mois d'août qui s'annonce très chaud. Octobre semble être dans les normes sur le plan thermique, si ce terme signifie quelque chose. Pour le mois de novembre, CFS modélise un excédent thermique global sur l'Europe centrale et occidentale. Quant aux précipitations, le mois de septembre s'annonce très sec dans la continuité de l'été, ce qui est inquiétant sur le plan de la sécheresse qui sévit act
  8. Je ne sais pas pourquoi on s'embête à esquisser des tendances pour les étés. Une règle empirique nous montre, depuis environ cinq ans, que l'été météorologique se déroule ainsi : après une première quinzaine de juin fraîche et pluvieuse dans la continuité du printemps, le temps est totalement sec du 15 juin au 15 septembre avec des températures chaudes à très chaudes. L'enjeu se situe simplement dans le fait de savoir si les maximales seront de 35°C ou plutôt de 42°C. Passionnants été français...
  9. Un mois d'août orageux avec d'importants cumuls de précipitations. Septembre : gros rafraichissement avec pluie régulière. Octobre : Frais et humide pour les champignons. Puis un hiver de quatre mois avec une moyenne de -20° sur la France.
  10. Oui, c'était magnifique et c'est la conception que j'ai du socialisme hivernal avec ma politique du "oui à un hiver pour tous", et si en plus on peut éviter d'avoir un été dépassant les 10 °C, c'est parfait. 😉
  11. Merci ! Je le place ici car il fait appel à la météo ainsi qu'un fait de société : l'imaginaire collectif. Bien-sûr, nous pourrons le déplacer si nécessaire.
  12. La météo et le climat induisent des paysages et des ambiances. Réciproquement, le relief et les éléments du paysage modifient le climat d'une région. Cet état des choses crée une atmosphère sensible et un imaginaire collectif. Ainsi, les rêveurs estivaux qui adulent le soleil se projettent en Provence. Ils imaginent l'aridité des sols, la chaleur intense, le manque d'eau en tant que moyen de concentrer les essences. Le climat provençal est donc vecteur de purification, de salubrité. Le Pas-de-Calais, par exemple, donne lieu à un imaginaire du "mauvais temps", pallié par la chaleur d
  13. C'était quand même le bon temps. Avec nos altitudes parfois moyennes en Limousin, ça devait être génial !
  14. Très satisfait du temps agréable d'hier et d'aujourd'hui sur le Limousin ! Si tout l'été pouvait passer comme ça ...
×
×
  • Create New...