Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Oliv13

Conseil d'Administration
  • Content Count

    1741
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

1 Follower

About Oliv13

  • Rank
    Cumulus mediocris
  • Birthday 11/09/1969

Personal Information

  • Location
    Marseille (13)

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Avec la 71ème Tn > à 20°C, le seuil des 70 nuits tropicales à Marseille-Corniche a donc été dépassé aujourd'hui, puisqu'il est quasiment acquis qu'avec le vent d'Est, la Tn ne sera pas battue d'ici 20h ni certainement d'ici demain matin. Pour rappel, 2018 avait connu à la station 73 nuits tropicales, ce qui constitue pour le moment le record à Marseille-Corniche, mais qui est menacé de près par l'année en cours. Les années précédentes avaient connu des nombres de nuits tropicales moindres, mais comme partout sur nos littoraux, on remarque donc leur nette augmentation sur ces 2 dernières années : 2013 : 58 2014 : 55 2015 : 62 2016 : 59 2017 : 57
  2. Avec le retour de conditions chaudes (et une très nette remontée en quelques jours de la température de la mer sur le littoral bucco-rodhanien), c'est le retour des Tn tropicales sur le littoral provençal et azuréen. Tn de 20.4°C et Tx matinale de 28.5°C à Marseille - Corniche à l'avant d'une petite ligne d'averses remontant de Méditerranée. Des virgas sont d'ailleurs visibles au large depuis les plages du Prado, où Infoclimat tient son stand dans le village de la fête du vent-festival international du cerf-volant. Nous espérons vous y voir nombreux d'ici demain 18h, en compagnie de plusieurs adhérents et administrateurs de notre association. D'ores et déjà, @Laurent15, @Seziou / Zarge ©, @Parpaiolo, @fred13, @Oliv13, @mich13, @Nico 080 sont présents, et ne devrait plus tarder @13008
  3. 2 cigales entendues en ce moment même dans la pinède de notre-Dame de la Garde en plein centre-ville avec un chant en continu, je me faisais pourtant à l'idée de ne plus en entendre cette année surtout après la journée fraiche et pluvieuse d'hier. Possible qu'avec la chaleur des prochains jours, on en entende donc encore quelques unes.
  4. Petit retour sur les pluies d'hier sur Marseille, où malgré l'activité électrique noyée dans la masse au début de l'épisode, l'intensité maximale à la Corniche sur l'épisode fut de seulement 21mm/h, pas mal pour un cumul de 32.6mm que l'on peut donc qualifier plutôt de pluies stratiformes qui auront été bien assimilées par des sols pourtant totalement secs jusqu'alors. Cet arrosage, le premier significatif depuis début avril a donc fait grand bien à la végétation qui montre déjà des signes de réaction avec les feuilles qui se redressent et se rouvrent, sauf pour quelques sujets probablement trop affaiblis et affectés structurellement par le stress hydrique et qui auront donc du mal à s'en remettre. Autre conséquence heureuse de cet arrosage (très relatif notamment du côté des Alpilles j'en conviens), la carte d'accès et de risques d'incendie dans les massifs bucco-rhodaniens est toute verte (sans la moindre restriction) pour la première fois depuis des mois, et celle du Var est seulement classée en risques modérés de niveau 2 (l'échelle n'a toujours pas été harmonisée entre ces 2 départements) . A noter la température de la mer à Planier qui après avoir touché les abimes pour un début septembre avec 15.6°C avant-hier titille cet après-midi les 18°C. Au vu des prévisions estivales (et sans Mistral) des prochains jours, on peut encore espérer regoûter aux joies de la baignade comme il est de coutume à minima en première partie de l'automne.
  5. Malgré l’arrêt des précipitations sur Marseille depuis une heure, il s'agit même déjà de la journée la plus pluvieuse de l'année à Marseille-Corniche (en prenant le cumul sur l'épisode débuté à 5h). En même temps, ce n'était pas bien difficile, puisque jusqu'à cette nuit, seulement 2 journées avaient dépassé les 10mm en 2019, les 3 (27.6mm) et 6 avril (29.2mm), 2 journées qui à elles seules formaient la moitié du cumul annuel jusqu'alors, c'est dire si tout le reste de l'année fut désertique ! Sur les 3 mois d'été, il était tombé 3.8mm (juin 1.2mm, juillet 2.2mm et août 0.4mm). Rajoutons-y janvier avec 10mm, février avec 12.2mm, mars et son zéro pointé, et mai avec 8.2mm. Le seul mois de l'année avec des précipitations utiles à la nature fut donc avril et ses 83mm, et avec les épisodes de vents forts et de canicules qui ont suivi, on peut imaginer l'état de stress hydrique extrême de la végétation qui, comme en 2016 et 2017, gardera des stigmates de cette sévère saison sèche. La sélection naturelle est en cours et s'adapte progressivement au changement climatique envisagé et enclenché sur nos régions méditerranéennes.
  6. A noter qu'avec une Tn de 18.5°C ce matin à Marseille-Corniche, il s'agit de la Tnn depuis plus de 2 mois, il faut en effet remonter au 20 juin pour trouver Tn plus fraîche avec 17.9°C, le 14.1°C de Tn du 13 juin étant assurément la Tnn absolue de cet été 2019. Pour rester sur les Tn, nous en sommes depuis le 1er juin à 52 nuits tropicales à la station, chiffre qui au vu des prévisions devrait encore bien augmenter d'ici la fin de l'été météorologique.
  7. Effectivement, il subsiste un bug d'enregistrement du mot de passe qui prive certaines stations de cette fonctionnalité de récupération des données à posteriori, même si cela fonctionne déjà pour certaines. La récupération a lieu quotidiennement, en fin de soirée. Cela dit, autant renseigner dès à présent ces informations pour chaque propriétaire de StatIC car une fois ce bug corrigé, la fonctionnalité sera effective pour toutes les stations correctement configurées.
  8. Tu devrais renseigner et enregistrer les fuseaux horaires et mot de passe Weatherlink de ta station via l'onglet "Gérer" accessible sur les pages de tableaux et graphiques. Ainsi, il est possible de récupérer automatiquement a posteriori les lignes de données manquantes (aux heures fixes et à la demie), permettant ensuite d'y implémenter les phénomènes observés.
  9. Pire que ça, c'est même encore moins de cette moitié sur le littoral provençal avec seulement 117mm à Marseille-Corniche, 93.5mm à Marignane, 94.2mm à Toulon-le Baou, 99.5mm à St Mandrier/Cap Cépet, soit sur les stations les plus ensoleillées et les plus ventées de France. De plus, la répartition de ces maigres pluies est très mauvaise avec le seul mois d'avril pluvieux, et plusieurs mois à 0mm (mars) ou tout juste une petite poignée de basculements d'augets mensuels...
  10. Oui c'est tout à fait normal, car tu sembles avoir zappé ce que j'ai déjà indiqué plus haut dans ce fil : La récupération à posteriori ne concerne que les lignes toutes les demi-heures (aux heures piles et à la demie de chaque heure, ce qui suffit amplement à rétablir une climato complète), puis cette récupération n'est pas permanente mais se produit uniquement le soir aux alentours de minuit 🙂
  11. Non, du moins pour le moment, cette fonctionnalité développée par @Fred59_ et @Raph06 est réservée aux seuls dataloggers IP, et je ne sais pas si l'extension aux dataloggers USB est possible et envisagée.
  12. Oui on le sait, la preuve avec la StatIC de La Bourboule, déconnectée entre le 23 juillet et hier matin. Hier soir vers minuit, la récupération a posteriori a fonctionné, et complété automatiquement les tableaux de données, graphiques et tableaux climatologiques pour toute la période sans connexion.
  13. Le panache des fumées qui s'étalent sur le Golfe du Lion devient plus dense et plus visible depuis Marseille, ici depuis la webcam de la calanque de Saména
  14. Déjà avant hier avec le gros incendie de Générac, les fumées avaient voilé le ciel marseillais avec même des cendres qui voltigeaient en ville. Aujourd'hui, le panache de fumée s'étend davantage vers l'ouest du Golfe du Lion. Par contre, le pyrocumulus de Générac est déjà nettement visible depuis Marseille au NO, et prend de l'ampleur au fil des minutes. Il devrait hélas être bien plus visible d'ici le coucher de soleil dans l'axe de l'incendie gardois. Croisons les doigts pour que le fada qui s'obstine à flatter son ego avec ces multiples mises à feu soit vite retrouvé, identifié et espérons-le sévèrement puni... 🙄 Pour les risques de demain, on prend hélas les mêmes et on recommence. En ce qui concerne les Bouches-du-Rhône, la quasi-totalité des massifs seront de nouveau totalement interdits d'accès à l'exception des parages de la Sainte Victoire.
  15. Bien que des mesures de restrictions n'y soient pas encore imposées, le département des Alpes-de-Haute-Provence vient de passer au stade de Vigilance Sécheresse (donc à considérer grisé sur la carte ci-dessus), le bassin versant du Calavon étant déjà au stade d'alerte depuis le 22 juillet : http://www.alpes-de-haute-provence.gouv.fr/Actualites/Plan-d-action-secheresse-declenchement-du-stade-de-vigilance-dans-les-Alpes-de-Haute-Provence
×
×
  • Create New...