Oliv13

Conseil d'Administration
  • Compteur de contenus

    1 476
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

À propos de Oliv13

  • Rang
    Cumulus humilis
  • Date de naissance 09/11/1969

Personal Information

  • Lieu
    Marseille (13)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Oliv13

    Évolution de la nature 2018

    A Marseille, le printemps végétatif qui avait démarré avec une large avance lors de ce mois de janvier trop doux, puis freiné en février avec un petit déficit thermique, est reparti de plus belle avec la douceur revenue, mais surtout avec les pluies de ce début d'année qui permettent enfin à la végétation de revivre un peu. On dépasse enfin les 100mm depuis le 1er janvier et après les 200mm d'avril à décembre 2017, c'est ici davantage l'eau qui fait défaut à la végétation plutôt que les températures... Les amandiers ont pour la plupart terminé leur floraison et la foliaison est désormais bien entamée, les prunus sont à leur tour en pleine floraison, celle des abricotiers débute. Concernant les feuillus d'alignement et dans les parcs, certains platanes débourrent, comme les marronniers, savonniers, peupliers blancs, érables, tilleuls, etc... Dans la garrigue, les romarins et bruyères sont en fleurs depuis le mois de décembre, et les plantes herbacées sont en plein développement (iris nains, salsepareilles et orchidées méditerranéennes sont en fleurs aussi), profitant vite du sol humidifié en surface tant que cela dure et avant les fortes chaleurs et la sécheresse estivale qui risquent d'arriver dans 2 mois. Seuls les arbustes méditerranéens, caducs comme l'amélanchier ou le pistachier térébinthe ou persistants comme les chênes verts et kermès, ou pistachiers lentisque, filaires, nerpruns alaterne ou oléastres et oliviers sauvages n'ont pas significativement démarré, mais cela ne devrait vraiment plus tarder, d'autant plus avec la douceur méditerranéenne de ces derniers jours.
  2. Oliv13

    DIFFERENCE INFOCLIMAT/WU/WEATHERLINK

    Bonjour @toby, Il ne s'agit ni d'un bug, ni d'une erreur de calcul, mais de la conséquence du système de récupération des données sur Weatherlink IP. Les données sont récupérées à partir des pages Weatherlink toutes les 10 minutes, mais il arrive parfois, lorsque la rafale se produit précisément au moment de la récupération des données, que la valeur ne soit pas encore affichée sur la page Weatherlink, et ait disparu 10 minutes plus tard lors de la récupération suivante. Cela ne concerne que quelques secondes, mais cela suffit parfois pour que la rafale ne soit pas prise en compte sur Infoclimat, ce qui fut le cas dans l'exemple que tu cites. Sur WU c'est bien pire puisque la récupération des données se produit toutes les 15 minutes et sur ce site, il y a donc tous les quarts d'heure 5 minutes où les données ne sont pas prises en compte, il y a donc bien plus de chances que les rafales passent à la trappe. Alors on pourrait augmenter la fréquence de récupération des données, toutes les 9 minutes par exemple pour ne plus rater de rafales, mais cela aurait pour conséquence de fausser la récupération des cumuls de pluie horaires, certains basculements d'augets étant parfois pris en compte 2 fois dans l'heure. Je ne peux que te conseiller de faire comme je le fais pour notre station de Marseille-Corniche, c'est à dire surveiller si les plus fortes rafales sont bien prises en compte sur Infoclimat, en corrigeant le tableau quotidien des données (tu peux éditer la rafale max en cliquant sur le petit crayon au début de chaque ligne), soit sur la rafale/10mn, ou bien en rajoutant la rafale maximale sur une heure, ce qui l'affichera bien dans la climato mensuelle et annuelle. De même, il est possible a posteriori de corriger la rafale maximale du jour (ou toute autre valeur d'ailleurs) sur le tableau de climatologie mensuelle, cette fois en cliquant sur le petit crayon affiché en fin de chaque ligne.
  3. Salut et bienvenue dans la cité phocéenne Nico ! Je vois sur ton profil que nous sommes proches voisins, en effet j'habite également dans le 6ème arrondissement, près de la place Castellane, et mes parents habitent entre Notre-Dame de la Garde et la préfecture Pour en revenir au temps qu'il fait, comme d'habitude Marseille et plus généralement l'Est des Bouches du Rhône restent en marge des remontées pluvieuses qui, après avoir copieusement arrosé nos voisins languedociens depuis le début de l'année (où l'on dépasse déjà par endroits les 400mm), arrosent cette fois l'Est de notre région, du Var à la riviera italienne. Mes parents, en WE italien à Sarzana à l'Est de La Spezia ont droit à de fortes pluies orageuses ce matin avec un fort vent marin et une mer démontée. On prévoit autour de 90mm ce dimanche sur Gênes, ça fait rêver... Ici donc, le bilan de cet "épisode" s'élève à...2mm sur la Corniche, entre les 0.2mm de bruine en début de matinée hier, la brève averse ayant duré quelques minutes hier soir vers 23h (éclairs visibles au large, l'activité électrique ayant disparu à l'approche des côtes...) puis une brève averse de 0.4mm ce matin vers 6h. A part ça, le vent marin de SE reste bien présent et souffle parfois assez fort, maintenant températures et hygrométrie élevées avec un point de rosée oscillant entre 11 et 13°C. La Tx d'hier fut de 17.2°C (Tx du mois), sans atteindre la Txx annuelle de 18.3°C le... 7 janvier dernier, alors que la Tn de cette nuit n'est pas descendue en dessous de 14.4°C ! Le cumul pluviométrique du mois, grâce aux pluies du début de semaine, s'élève désormais à 26.6mm, permettant enfin au cumul annuel de dépasser le seuil des 100mm (106.2mm précisément), évidemment l'un des plus faibles sur le pourtour méditerranéen français. Cela dit, rien ne prouve que les 300mm annuels, frôlés en 2016 et 2017 seront cette année atteints ou dépassés. A titre de comparaison, il était bien tombé 102.8mm en mars 2017 à la Corniche (dernier mois excédentaire à ce jour) sans que les 300mm ne soient finalement atteints en fin d'année, ce qui donne une idée de l'intensité de la sécheresse depuis ! Bien qu'étant sur le littoral méditerranéen, on n'est ici ni à Montpellier, ni à Gênes et il vaut mieux éviter de rêver et de se languir (désespérer) que cela se débloque, bien que tout reste évidemment possible, puisqu'il était bien tombé plus de 200mm sous un orage en V stationnaire en quelques heures sur la Corniche le 19 septembre 2000. Wait and see...
  4. Contrairement à la ligne de grains d'hier matin vers 8h (-4°C sur la Corniche en moins de 20 minutes, éclairs, grêle et fortes rafales lors de la brusque bascule du vent) ayant apporté 7.4mm avec une intensité maxi de 26.8mm/h, cette nuit, c'est uniquement de la pluie faible qui est principalement tombée entre 2h30 et 4h avec une intensité maxi de 2.2mm/h, ayant rajouté 1.8mm. Le cumul de l'épisode (et donc de ce mois de mars) s'élève donc à 9.2mm, et celui de 2018 à 88.8mm. On peut encore espérer atteindre les 100mm annuels avant la fin du mois au vu des prévisions pluvieuses des prochains jours. Le soleil est déjà bien revenu sur la cité phocéenne à cette heure, avec quelques bancs résiduels d'Ac et Ci, sous un vent bien faible de NO. A noter une ambiance franchement printanière ce matin avec une Tn de 11.1°C vers 01h, et une Tx de 13.7°C à 6h30 ! Évidemment, le chauffage est coupé depuis hier matin, et il est temps d'enlever quelques couches d'habits. Conformément aux prévisions, nous voilà passés de l'hiver au printemps en 3 jours !
  5. Oliv13

    Le topic des lamentations #6

    Je ne suis pas vraiment d'accord avec vous mes voisins marseillais. Bien sûr, il est frustrant de voir que ce fut la fête dans la majorité de nos régions méditerranéennes de Perpignan à Nice sans oublier la Corse (pluies et neiges abondantes) hormis l'habituelle zone de l'agglomération marseillaise au Vaucluse (globalement soumis au même régime que nous, que ce soit par Mistral ou vent d'Est), nous sommes en ce début de printemps assez proches des moyennes, du moins pour 2018. Au niveau thermique, pour ces 3 mois d'hiver, l'écart aux moyennes était à Marignane de -0.9°C en décembre, +4.1°C en janvier et -1.9°C en février, ce qui fait que l'excédent thermique de janvier est largement atténué par les 2 autres mois de l'hiver plus frais. Certes, le bilan reste positif mais l'on a connu d'autres hivers bien plus doux en moyenne. La situation est plus préoccupante pour la pluviométrie, mais surtout à cause des 2 dernières années autour des 300mm. En ce début d'année, avec près de 80mm sur la Corniche marseillaise et 110mm à Marignane, nous sommes relativement proches des moyennes (certes, pas en décembre bien trop sec). Du coup, contrairement à @13008, s'il y a des flux pluvieux pour nous, peu importe la direction d'où ils proviennent, je les verrais arriver d'un bon œil pour tenter d'atténuer la sécheresse récurrente ici. Après, on peut toujours se lamenter en se disant que nos voisins de l'Hérault, outre la tempête de neige, ont déjà reçu (et parfois déjà dépassé) en 2 mois l'équivalent de toute notre pluviométrie de 2016 ou 2017, mais rien ne sert de toujours se lamenter sur les excédents de nos proches voisins, puisque ces contrastes temporels ou géographiques sont l'une des caractéristiques de notre climat méditerranéen.
  6. Bonjour à tous, ici, dans le triangle des Bermudes, nous avons du nous contenter de toutes ces belles photos et reports de temps agité qui ont concerné l'ensemble du SE, parfois de façon très rapprochée puisqu'il a neigé jusqu'à Aix au nord, la frontière varoise à l'Est et celle du Gard à l'Ouest. Il n'a donc pas neigé sur Marseille, mais double frustration, il n'y a même pas plu non plus que ce soit avant-hier ou même hier. avec 0.0mm sur la Corniche, le contraste avec le reste du midi méditerranéen est donc total... Comme on pouvait s'y attendre, le foehn a donc joué pleinement son rôle et n'a laissé que quelques gouttes tomber hier après-midi n'arrivant même pas à humecter rapidement le bitume. Bref, un épisode venteux et nuageux ici à oublier au plus vite ! Par contre, le phénomène qui ne nous évite généralement pas, c'est le vent, d'Est cette fois, et sans aller jusqu'aux 141 km/h de Trets, la VP2 située au sommet d'une tour dans le quartier de St Loup dans le 10éme arrondissement a mesuré hier en début de soirée 101 km/h (bien dur de dormir cette nuit avec fenêtres et portes qui grincent, aérations qui sifflent). De façon anecdotique, quelques branches de pins à terre ce matin et de légers dégâts en ville, qui ne laisseront pas de traces. On a connu, lors de l'épisode neigeux du 7 janvier 2009, les dégâts importants sur la végétation méditerranéenne avec plusieurs dizaines de cm de neige collante (toujours visibles 9 ans plus tard), comme cela se passe cette fois sur l'Hérault, et même si ces chutes de neige sont passionnantes à vivre, elles ne sont pas à souhaiter tous les ans pour préserver nos forêts. Par ici, elles sont déjà bien assez largement affectées par les 2 dernières années à 300mm chacune pour ne pas y rajouter un brutal élagage naturel. Dans ce flux d'Est, la Méditerranée est restée particulièrement calme dans la rade de Marseille pas du tout concernée cette fois par la vigilance vagues/submersion, contrairement au reste du littoral méditerranéen. Je n'ai donc cette fois pas eu à aller protéger la VP2 de la Corniche, contrairement à la grosse marinade du 11 décembre dernier. Cela dit, sur le littoral exposé des Calanques, l'état de la mer devait être tout autre avec des vagues ayant dépassé les 6 mètres à la bouée de Planier. Les passagers des ferrys appareillant de la Joliette sur une mer paisible ont du être bien surpris dès l'île Maîre et le cap Croisette dépassés ! Allez, pour finir sur une note positive, la température négative mesurée mardi matin à notre station de la Corniche avec une Tn de -1.4°C, évidemment la Tnn de 2018 et seule gelée en 5 ans avec celle du 17 janvier 2017 (-0.2°C) jusqu'à celles de fin février 2013. Pour retrouver température plus basse, il faut ainsi remonter à la vague de froid de février 2012. Malgré l'état avancé de la végétation suite à un mois de janvier trop doux, fleurs et parfois feuilles étant déjà bien sorties, cette petite gelée ne devrait guère avoir de conséquences sur la végétation du moins sur le littoral marseillais où l'on devrait malgré tout voir des amandes cette année. Ayant vu les amandiers fleuris jusqu'en Haute-Provence, les pertes risquent d'être bien plus importantes dans l'intérieur de la région, pays aixois compris.
  7. Oliv13

    [Réseau StatIC] Suivi du déploiement

    C'est désormais le cas, restrictions levées.
  8. Oliv13

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes

    Plus précisément, le cumul est en 2h mais il y a eu un bug de récupération des données des stations sous Weatherlink IP à 9h et pour ne pas perdre de précieux mm dans la climato, j'ai un peu triché et j'ai rassemblé les cumuls des 2 dernières heures à 10h. Mais l'intensité a été (pour une fois) favorable à Marseille, et on atteint désormais à la station les 9.2mm depuis 8h du matin, 20.8mm sur le mois et 70mm en 2018 (ça ne fait que 200mm d'écart avec Montpellier, mais 70mm en un mois et demi ici c'est déjà pas mal!). Un tout petit rattrapage qui sera évidemment le bienvenu pour la végétation après les 299mm de l'an dernier. ..
  9. Oliv13

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes

    Très grosses difficultés de circulation également au nord de Marseille sur la Côte Bleue (hauteurs de Carry-le-Rouet), Martigues, les Pennes-Mirabeau, Le Rove, et surtout vers Plan-de-Campagne où la couche approche les 5cm avec des poids-lourds en train de chainer, des voitures et cars en travers de la route. Par ailleurs, le plafond nuageux étant très bas, la visibilité est particulièrement réduite dès les premières hauteurs. Les prévisions étaient bien en deçà de la réalité (personne, même ici sur le forum n'avait prévu un tel épisode, même bref), mais l'intensité des précipitations sur le littoral n'était pas facile à prévoir. Évidemment au vu de la situation actuelle, il est certain que si les prévisions avaient vu juste, la vigilance orange aurait été de mise, et les services départementaux davantage réactifs. Ce n'est pas le cas, et c'est donc une grosse pagaille sur les secteurs précités ! Les aléas de l'hiver...
  10. Oliv13

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes

    La route qui traverse le massif des Calanques (la Gineste) est totalement enneigée, et la circulation à l'arrêt dans le sens Cassis--->Marseille. On aperçoit par moments depuis Marseille le massif, qui est tout blanc. Toujours de la pluie et neige mêlées ici en centre-ville, d'intensité modérée à forte. Sacrée belle surprise en tout cas !
  11. Oliv13

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes

    Toujours une pluie/neige modérée sur Marseille-centre avec de jolis flocons, et neige seule en périphérie de la ville, où la neige tient au sol, entrainant de grosses difficultés de circulation surtout à cette heure d'affluence (notamment l'A7 entre Marseille et Aix-en-Provence, où il neige assez fort). Déjà 5.2mm à Marseille-Corniche, où les flocons mêlés de pluie continuent à tomber. Avec le flux d'Est et l'isothermie, l'influence de la mer ne radoucit pas l'air autour de la station. 16.4mm pour février et 66mm en 2018.
  12. Oliv13

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes

    Bonjour à tous. Environ 1cm de neige au sol sur le campus de Luminy dans le 9ème arrondissement de Marseille, le massif des calanques va donc blanchir pour la seconde fois de l'hiver après le 2 décembre dernier. Pas sur que les amandiers qui sont tous en fleurs apprécient beaucoup, mais c'est les risques des plantes à réveil précoce... Neige en grains sur les plages et même en centre-ville au début des précipitations entre 7h30 et 7h50, puis neige et pluie même en ville depuis, avec une intensité devenant provisoirement modérée à forte, neige seule sur les quartiers en hauteur et périphériques (12eme arrondissement par exemple).
  13. Oliv13

    Suivi de la secheresse

    Effectivement, la sécheresse est pour la seconde année consécutive vraiment critique sur le littoral provençal, et sur l'agglomération marseillaise comme sur une large partie des Bouches-du-Rhône. On stagne depuis le 1er janvier à 230.6mm à Marseille-Corniche, où la sécheresse n'a pas relâché son étreinte depuis désormais 2 ans. La dernière journée avec pluie efficaces pour la végétation, soit au minimum 5mm en 24h, date du 6 mai dernier ! On approche donc des 5 mois (estivaux, chauds, ventés et secs) où la terre n'a plus jamais été réhumidifiée en surface, sans parler des couches plus profondes du sol, et les modèles demeurent désespérément secs pour la moyenne échéance... C'est pourquoi je pourrais encore aujourd'hui publier des centaines de photos de végétation à l'agonie (c'est aussi le cas en ville avec des arbres d'alignement qui succombent à ces 2 années sèches), mais ça fait mal à voir... Par exemple, certains arbres n'ont pu conserver que de rares feuilles jaunes qui tombent actuellement, sans pouvoir dire pour le moment s'il s'agit de la mort de l'arbre ou d'une défoliaison automnale prématurée. Dire que dans les années plus normales, les pluies de fin août et septembre provoquent un réveil de la végétation après la sécheresse estivale, avec retour de la strate herbacée, nouvelle foliaison, et parfois une seconde floraison des marronniers d'Inde, des cerisiers, etc... On en est très loin cette année et de vraies pluies n'étant toujours pas à l'ordre du jour d'ici la 1ère décade d'octobre, ce phénomène ne pourra se constater que sur les herbes et plantes en éveil durant l'hiver, comme par exemple avec les luzernes arborescentes, dénudées depuis juin et qui attendent toujours de l'eau pour reverdir puis fleurir.
  14. Oliv13

    Pluviométrie depuis le 1er Janvier 2017

    230.6mm à Marseille-Corniche, où la sécheresse n'a pas relâché son étreinte depuis désormais 2 ans consécutifs. La dernière journée avec pluie efficaces pour la végétation, soit au minimum 5mm en 24h, date du 6 mai dernier ! On approche donc des 5 mois (estivaux) où la terre n'a plus été réhumidifiée en surface, sans parler des couches plus profondes du sol, et les modèles demeurent désespérément secs pour la moyenne échéance...
  15. Oliv13

    Suivi du temps dans les régions méditerranéennes

    Disons que tu as peut-être un peu trop vite tiré des conclusions sur les conséquences des pluies d'hier, qui ont il est vrai bien arrosé pas mal de secteurs de l'Est de PACA. Tant mieux pour nos voisins qui ont eu le bonheur de revoir un cumul quotidien à 2 chiffres, mais non, toute la Provence n'a pas bénéficié de pluies utiles pour la végétation (> à 5mm), loin de là, et les cumuls ont été très disparates. Avec un épisode à 2,6mm à Manosque, 2.8mm à Marignane, 3.4mm à Carpentras, 3.8mm à Marseille-Saména, 4mm à Istres, 4.4mm à Marseille-Corniche, la sécheresse est toujours en pleine forme dans pas mal d'endroits. Pour preuve, certains arbres d'alignement à l'agonie dans Marseille sont ce matin dans le même état que les jours précédents, leurs rares feuilles restantes restent roulées et en cours de dessication (et je parle là de micocouliers, un arbre emblématique de la Provence!). D'ailleurs, concernant le risque d'incendies, il est logiquement toujours très élevé et en ce frais lendemain de passage pluvieux, la moitié des massifs des Bouches-du-Rhône sont comme tant de fois cet été interdits d'accès avec ce nouveau et énième épisode de Mistral qui débute : Et au vu des prévisions très venteuses de la semaine à venir et de l'absence d'espoir pluvieux proche, cette situation n'est hélas pas prête de changer. Pour Marseille-Corniche, les 4.4mm d'hier ont débuté à 11h par une belle mais brève averse orageuse à 11h (intensité maxi 45.4mm), suivie de gouttes ou pluies faibles jusque vers 18h30. Ce 4.4mm, évidemment le cumul de septembre, correspond d'ailleurs au cumul que je redoutais depuis le début du mois, faisant une suite logique aux 1.4mm de juin, aux 2.4mm de juillet et aux 3.4mm d'août... Avec les 7.2mm tombés durant les 3 mois d'été, nous en sommes donc à 11.6mm depuis le 1er juin. Pire, sur les 4 derniers mois glissants, le cumul total s'élève à 14.6mm, ponctué par de fortes chaleurs, un ensoleillement hyper majoritaire et des épisodes venteux à répétition, ce qui donne une idée du stress hydrique actuel de la végétation dans le coin. Rien ne vient pour le moment confirmer que ce cumul de 4.4mm évoluera d'ici la fin du mois, et encore nous ne sommes là que dans le domaine des stats climato. Le plus important serait que la Nature puisse enfin revivre avec de bonnes pluies, mais hélas le "printemps végétatif de l'automne" faisant suite aux premières vraies pluies post-estivales ne sera pas pour ce mois de septembre... Après une Tx de 21.3°C hier tôt vers 10h20, ce matin, la Tn sur la Corniche a plongé à 14.7°C et il faut remonter au 22 mai dernier pour retrouver une Tn plus basse. Sous un ciel parfois voilé par des bancs de cirrus en évacuation, le Mistral est pour le moment modéré mais devrait rapidement se renforcer, si bien que la grande parade maritime dans la rade de Marseille, déjà reportée dimanche dernier pour la même raison à aujourd'hui est de nouveau reportée, peut-être au 22 octobre prochain. On se baignait il y a moins d'une dizaine de jours dans une mer à 24/25°C en rade marseillaise, et elle est ce matin à seulement 15.8°C à Planier ! L'an dernier, elle était à la même date à 24°C, pendant que la Tx à Marignane était de 32.2°C. Un monde d'écart avec la période actuelle !