Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Oliv13

Conseil d'Administration
  • Compteur de contenus

    1 668
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

1 abonné

À propos de Oliv13

  • Rang
    Cumulus mediocris
  • Date de naissance 09/11/1969

Personal Information

  • Lieu
    Marseille (13)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. En effet @Felix13109, et l'écart entre les 2 stations des Pennes se retrouve également dans leurs Tn, avec 5.2°C pour les Pennes Ville dans le vallon continental contre 8.9°C pour les Pennes Verduron, davantage en hauteur et surplombant Marseille. Logiquement, du moins avec ce temps calme et anticyclonique, l'amplitude s'accroît en s'éloignant du littoral. Tn 9.1°C et Tx 18.8°C à Marseille - Corniche, soit 9.7°C d'amplitude, Tn 8.9°C et Tx 20.6°C à Verduron, soit 12.7°C d'amplitude, Tn 5.2°C et Tx 23.8°C aux Pennes, soit 18.6°C d'amplitude. Avec un maillage dense de stations plus ou moins proches du littoral, les influences maritimes ou continentales sont ainsi plus aisément mises en évidence, et pour une zone de reliefs comme l'agglomération marseillaise par exemple, une dizaine de kilomètres seulement suffisent à mettre en lumière de forts contrastes thermiques et hygrométriques !
  2. Bonjour Mehdi, C'est une option à étudier, en effet. Mais sinon, il existe déjà une solution très simple, c'est le zoom sur le graphique grâce au cliquer-glisser, et là le souci de visibilité est résolu y compris sur les courtes périodes où les pictos OMM sont nombreux. Cela peut être notamment utile lors du passage d'un orage, ou d'une ligne de grains, où les observations de temps présent seront alors couplées à une variation brusque de la pression. J'en profite pour te féliciter pour tes reports réguliers de temps présents sur ta StatIC, ce qui permet, outre l'information instantanée ajoutée, d'avoir des renseignements supplémentaires sur la climatologie mensuelle, annuelle et globale, et d'obtenir, grâce à ces reports de temps présent, des statistiques climatologiques sur les occurrences de phénomènes.
  3. Oliv13

    Suivi de la secheresse

    Globalement, les constatations faites pour Nice sont les mêmes sur la quasi-totalité du littoral méditerranéen français Corse comprise, et le 2 février fut le dernier jour de pluie également à Toulon, à Marseille, à Montpellier... C'est même encore pire à Perpignan où le dernier jour de pluie = ou > à 1mm remonte au 29 janvier et où l'on n'atteint même pas les 20mm annuels (bon, on en est à 22mm à Marseille-Corniche, ce n'est pas plus glorieux). Comme dit plus haut, ces cumuls faméliques sont à mettre en rapport de l'ensoleillement excédentaire et des longues périodes de vent où Mistral et tramontane notamment, s'en sont donnés à cœur joie depuis le début de cette année. Désormais, les effets de la sécheresse de surface deviennent très nettement visibles sur certains arbustes, et plus particulièrement sur la strate herbacée, par endroits déjà sèche et grillée comme au milieu de l'été. Je ne me souviens pas avoir déjà constaté ces signes de sécheresse si tôt dans l'année...
  4. Bonjour @supeu, Effectivement, j'ai remarqué ça cette semaine aussi, c'est une bonne chose ! J'y passerai dans les prochains jours faire des photos de cette nouvelle installation, que je mettrai dans le topic dédié. On ne pourra que regretter qu'une gestion incohérente ait provoqué une frustrante et regrettable interruption de plus 15 ans des mesures dans le centre-ville marseillais (de 2003 à 2019), alors que l'observatoire de Longchamp avait commencé ses mesures 40 ans plus tôt que Marignane , dès l'année 1881 ! D'ailleurs, pour comparer les divers épisodes et moyennes actuels avec le climat passé, je me réfère souvent à ce trésor climatologique de plus d'un siècle de mesure, que l'on peut admirer ici condensé grâce à Infoclimat : https://www.infoclimat.fr/climatologie/globale/marseille-observatoire-longchamp/STAICA31.html On peut notamment observer, pour la pluviométrie par exemple, que 2018 (sur les autres stations marseillaises) se situe dans les records hauts, et que 2016 et 2017 se situent dans les rares années < à 300mm annuels. Et donc que les 1000mm annuels n'ont été dépassés qu'une seule fois, en 1932. Ainsi, les relevés actuels sont différés, et disponibles sur la Publithèque de Météo France à partir du 21 du mois suivant. Certes, c'est payant, mais je rappelle qu'avec les 1000 points annuels offerts pour chaque adhérent d'Infoclimat, on a très largement de quoi s'offrir toutes les données de l'année, et que les 19€ de l'adhésion sont très vite amortis pour qui utilise ses points en totalité (d'une valeur annuelle équivalente à 100€) ! Cet aparté de climatologie étant dit, voici des nouvelles concernant ma recherche de la StatIC de Verduron au nord de Marseille, que l'on évoquait cette semaine. Elle se situe en fait sur la commune des Pennes-Mirabeau mais sur son versant marseillais, à une rue près de la limite nord de Marseille côté Gavotte, mais de la station c'est bien la cité phocéenne, sa rade et ses collines que l'on voit, et c'est donc bien le climat marseillais qu'elle mesure, les écarts doivent être très importants avec la StatIC déjà existante des Pennes-Mirabeau située elle dans le vallon du centre de la commune, donc au nord de la chaîne de la Nerthe, et bien plus proche de Marignane et de l'étang de Berre que de la Méditerranée, ce qui n'est pas le cas de Verduron ! Après ces diverses informations, pour éviter que mon message soit totalement HS et que je me fasse modérer par mes collègues , revenons-en au temps actuel : 9.3°C de Tn hier matin sur Marseille-Corniche, 18°C de Tx sous les brises marines (la Méditerranée étant à 14°C dans la rade), et 9.1°C de Tn ce matin. En l'absence de vent synoptique, c'est le retour à la traditionnelle alternance quotidienne des brises thermiques, nocturnes et terrestres de NE au débouché du vallon de l'Oriol sur la Corniche, puis diurnes et donc maritimes d'ONO à SSE en passant par le SO sur tous les angles de la rade selon l'heure de la journée.
  5. Bien vu, merci @Gaël13 ! Il y avait il y a quelques années un site perso où cette VP2 était en ligne, c'est génial que ses relevés soient de nouveau disponibles , avec parfois de beaux écarts avec les autres stations marseillaises en effet ! Je situe où elle est, j'essaierai de prendre contact avec son propriétaire en vue d'une possible intégration StatIC
  6. Effectivement, il y a aujourd'hui un an, on fêtait la sortie d'un hiver humide et l'entrée en fanfare dans le printemps qui allait être également bien arrosé , comme le reste de l'année d'ailleurs. Sans Mistral, mais avec épisodes neigeux, pluies abondantes, nombreux jours d'orages y compris en été entrecoupés de vagues de chaleur, automne méditerranéen passionnant, bref, on aura savouré tout au long de cette année 2018 tout en se doutant bien que cela ne pourrait durer indéfiniment. Il y a un an donc, je me souviens très bien de cette matinée où il tombait des flocons énormes sur Marseille, 3ème épisode neigeux très tardif alors que le 1er, assez précoce, s'était déroulé le 2 décembre 2017. Allez, pour remuer le couteau dans la plaie, voici la sélection photolive du 21 mars 2018 dans les Bouches-du-Rhône : https://www.infoclimat.fr/photolive-photos-meteo-temps-reel.html?date_type=prise&order=desc&date_deb=2019-03-21&date_fin=2019-03-21&d=2018-03-21&pseudo=&auteur=&motcle=&pays[]=FR&reg[]=04%2C05%2C06%2C13%2C83%2C84&dept[]=13&ville=&geoid= Depuis, on paye durement les festivités de l'an passé, le retour à la réalité est brutal et l'ennui météo grimpant vers son paroxysme au fil des semaines, alors que les prévisions à court terme n'ont plus aucun intérêt et que je me surprends même à m'aventurer sur les prévisions saisonnières car même celles à long terme sont aussi plates que la plaine de la Crau (Anne ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir?). Alors certes, les records d'ensoleillement sont en vue ou déjà explosés, depuis le 1er janvier, le record du nombre de jours avec au moins un rayon de soleil à Marignane battu depuis belle lurette sur un début d'année et toujours en cours, des records de sécheresse hivernale battus également et hélas bien partis pour s'allonger jusqu'à trop longtemps, et toujours des épisodes de Mistral fréquents quand nous ne sommes pas sous un temps figé par les patates anticycloniques. Bref, pour en revenir au temps présent, rien à signaler à part la Tn ce matin à Marseille-Corniche avec 7.2°C. What else ? Nothing...
  7. Parce qu'elles ont existé sur une durée plus ou moins longue (souvent plusieurs années), et leur mention permet de ne pas les oublier, d'étudier leur climatologie et les épisodes passés qu'elles ont pu mesurer.
  8. Sur l'agglomération marseillaise, fort à violent Mistral de dimanche soir à cette nuit vers minuit, en passant par la journée d'hier. Le paroxysme du Mistral a eu lieu dans l'après-midi, avec les rafales maximales du mois atteintes : 95 km/h à Marignane, 71 km/h à Marseille-Corniche. Il s'agissait donc du baroud d'honneur du vent avant le reste de la semaine au calme, ce qui sera fort apprécié car avec le bruit incessant, la poussière et les nuages de pollen, plus tout ce qui s'envole en ville, une telle récurrence de vent devenait franchement pénible et fatigante. A noter que les prévisions sur la semaine ne voient pas la moindre trace de nébulosité après l'instabilité provençale d'aujourd'hui, l'excédent d'ensoleillement n'a donc pas fini d'augmenter ! Il ne subsiste désormais au lever du jour plus qu'un léger souffle de vent de NO, qui devrait être remplacé par de petites brises marines en journée sur la côte. Tx d'hier sur la Corniche 13.8°C, Tn en cours de 7.3°C.
  9. L'écart est moindre sur Marseille (le début 2018 y avait été moins pluvieux qu'à Montpellier, on s'était surtout rattrapés à l'automne), mais ici aussi ce début d'année est incomparable avec l'an dernier. Au 18 mars 2018, il était tombé 140.8mm à Marseille-Corniche, alors que l'on végète à 22.2mm cette année, compteur figé comme à Montpellier depuis le 2 février dernier.
  10. Effectivement, fort mistral depuis hier soir, toute la nuit et encore aujourd'hui, une telle récurrence est vraiment pénible et à défaut de pluie, du calme pour le reste de la semaine sera bien apprécié ! Pensons aux jeunes feuilles qui sortent depuis quelques temps et qui n'ont jamais connu la pluie mais que de fortes rafales de mistral sec qui les déchirent, la végétation ne sera pas resplendissante comme l'an dernier... A noter du vent d'Ouest hier durant l'après-midi ayant limité la Tx sur la Corniche, Tx qui a été atteinte près de 2h après le coucher du soleil vers 20h30 avec 15.7°C, lorsque le mistral et l'air plus sec ont débarqué sur la rade. La masse d'air s'est bien refroidie ensuite puisque malgré le brassage d'air nocturne, la Tn a été de 9.1°C ce matin. Malgré le soleil, il ne fait que 10°C à près de 10h, et le ressenti est bien moindre. Avec un petit retour d'Est actif ce matin, des averses se produisent actuellement sur l'Ouest des Alpes-Maritimes, et depuis Marseille on aperçoit les lointains cumulus sur l'Est du Var et qui gagnent le massif des Maures.
  11. Fort vent d'ESE en mer et sur les Calanques en fin de nuit et début de matinée avec le petit minimum en transit dans le Golfe du Lion . Près de 40 km/h en moyenne à Marseille-Saména, et 68 km/h en rafales. Ce bref passage d'un minimum dépressionnaire nous vaut ce matin quelques entrées maritimes, alternant avec de larges éclaircies sur Marseille, avant que le minimum s'évacue vers l'Est au large de la Côte d'Azur et de l'Italie, provoquant le retour d'un bon coup de Mistral de ce soir à demain en journée. Le soleil devrait donc vite revenir le seul maître du ciel provençal dès le début d'après-midi. Ainsi, le bilan de cette petite dépression relative dominicale est déjà connu à l'avance, quelques grisailles temporaires, suivies d'un nouveau coup de Mistral et surtout pas la moindre goutte d'eau à son passage. Tn de 11.9°C sur la Corniche ce matin, avec un vent provisoirement faible et variable en direction. Autour de 15°C en cette fin de matinée. Bon dimanche à tous !
  12. Oliv13

    Stations en toiture

    Ce n'était pas des stations en toiture, mais pour évoquer le possible vandalisme de stations, on peut y rajouter 2 anciennes et pertinentes StatIC installées sur des sommets montagneux et vandalisées par des abrutis : - celle installée par @snowman43aux Estables en Haute-Loire, au sommet de l'Alambre, ravagée un an à peine après son installation en juillet 2013 ; - celle installée par @Yohan-83 sur le toit du Var au sommet du mont Lachens, saccagée en 2016. Il convient donc de prendre en compte, hélas, que nos chères stations peuvent, comme tout un chacun, faire un jour une mauvaise rencontre et se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, et être les victimes de désœuvrés qui s'en servent comme projectile ou défouloir, que la station se trouve sur un bâtiment, dans un jardin, un champ ou sur le sommet isolé d'une montagne...
  13. Oliv13

    Suivi de la secheresse

    Effectivement, pour le 1er trimestre calendaire, le record de sécheresse a de très fortes chances de tomber à Marignane, du moins pour l'après-guerre. Dans son actualité d'hier, Météo France précise cependant que sur la période de l'hiver astronomique, du 21 décembre au 21 mars, le record de sécheresse depuis le début des mesures en 1921 est celui de l'hiver 1999-2000 avec seulement 6.2mm! L'hiver astronomique 2018-2019 devrait donc, avec ses 15.1mm, prendre la seconde place. Seule différence, et de taille, le 1er trimestre de l'an 2000 s'était terminé par un copieux arrosage la dernière semaine de mars, donc durant le printemps astronomique. Il était notamment tombé 62mm le 31 mars, mois qui avait cumulé 74.7mm, avec un excédent de 146% par rapport à la normale. Le contraste s'annonce total avec cette fin de trimestre puisqu'aucune pluie notable est visible à horizon météo, et jusqu'à la fin du mois. Avec les 0.6mm du 6 mars dernier (seule "pluie" depuis le 2 février), mars 2019 devrait s'achever avec un déficit de 98%... Et encore, pour replacer plus judicieusement ces cumuls pluviométriques dans un contexte plus pertinent, il faut y mentionner l'ensoleillement excédentaire (avec un nouveau record à cette date, toujours aucun jour totalement couvert à Marignane depuis le 1er janvier), et les jours de vents forts et secs, principalement du mistral, particulièrement fréquents depuis le début de l'année. Si l'on compare le cumul pluviométrique sur la StatIC de Marseille - Corniche depuis le 1er janvier, soit 22.2mm jusqu'au 2 février, dernier jour de pluie à ce jour, et le cumul de l'ETP (Evapotranspiration potentielle) qui s'élève déjà à 183mm en 2019, on appréhende mieux la vigueur du dessèchement provoqué par les conditions météo en cette première partie d'année en Provence, avec pourtant des jours courts et températures fraîches. Il devient donc déjà indispensable qu'il pleuve de façon significative et au plus vite, pour éviter un printemps critique, voire un été catastrophique, et je ne parle pas que de l'évident risque d'incendies !
  14. Le Mistral est resté encore bien vigoureux toute la nuit, maintenant des Tn assez élevées en lien avec la masse d'air douce et le brassage d'air empêchant tout refroidissement radiatif sur les zones où il n'a pas faibli. Ainsi, la Tn fut de 12.4°C ce matin sur la Corniche. Le Mistral a franchement faibli vers 7h lors du lever de soleil, et devient désormais anecdotique, une pause plus qu’appréciée en ce samedi après 3 jours où il n'aura pas relâché son emprise sur la Provence ! Actuellement à 11h30, 15.7°C, Hr 60%, faibles brises marines en apparition. Cet après-midi, grâce à la tombée du vent, du réchauffement diurne dans les terres, et du contraste thermique avec une Méditerranée logiquement bien fraîche en cette saison, les brises marines vont prendre provisoirement le relais sur nos littoraux (c'est donc déjà le cas en cette fin de matinée sur la Corniche) avant un nouveau sursaut du Mistral dimanche et lundi. Bien sûr, le ciel d'azur est vierge de la moindre trace de nébulosité et sous cet air sec, la lumière et la visibilité demeurent maximales. Si l'on s'achemine vers des records de faible pluviométrie en mars (et pour cause, pas le moindre mm tombé ni en vue), les records d'ensoleillement risquent bien d'être, comme le mois dernier, titillés, atteints voire peut-être dépassés !
  15. Belle douceur également sur Marseille aujourd'hui malgré un mistral toujours soutenu, bien que fléchissant ce soir. Tx de 19.2°C sur la Corniche (Txx du mois), avec un air assez sec < à 50% d'Hr et donc une visibilité parfaite, sous une lumière éclatante, un ciel bleu azur tranchant avec les rares Cu qui traversaient le ciel à toute vitesse, et les nombreux lenticulaires stationnaires qui auront évolué depuis ce matin sur la Haute-Provence et l'Est de la région. Le soleil était vraiment chaud à l'abri du vent ! La vue de l'image satellite visible, que ce soit en début de matinée ou de soirée, était d'ailleurs flagrante ! 95% de la France masquée par la tartine compacte de stratocumulus (comme hier), et les régions méditerranéennes en pleine lumière, avec des bribes nuageuses en périphérie (lenticulaires et nuages d'ondes de déferlement à l'aval des reliefs limitrophes). Bref, deux mondes opposés qui se côtoient, deux climats diamétralement antagonistes !
×
×
  • Créer...