Météo Oise

Membres
  • Compteur de contenus

    725
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Météo Oise

  • Rang
    Stratocumulus

Personal Information

  • Lieu
    Cires-les-mello (60)

Visiteurs récents du profil

1 398 visualisations du profil
  1. Météo Oise

    Tornade EF0 à EF1 à Lattes, Crès et Teyran (Hérault)

    Ok, dommage^^ Effectivement, ce n'est pas aussi exceptionnel que ça. Les tornades sont assez fréquentes dans cette période de l'année (notamment en Octobre) grâce aux épisodes méditerranéens et les traînes actives. En 2015, j'avais fait une petite étude sur la répartition des tornades en France entre 2000 et 2014.
  2. Météo Oise

    Tornade EF0 à EF1 à Lattes, Crès et Teyran (Hérault)

    Salut @Seziou / Zarge © et @mangasource! Serait-il possible de faire une carte sur le sens du chute des dégâts (arbres, panneaux, projections)? Cela permettra d'avérer définitivement le cas de tornade.
  3. Météo Oise

    Correction virtuelle CCL

    Bonsoir, Merci pour les explications apportées à ton message. Je vais essayer de clarifier quelques incompréhensions que j'ai pu laisser dans mon précédent message. Je voulais parler ici d'un soulèvement par ascendance mécanique (et donc du niveau de condensation par ascendance mécanique (LCL)). Oui, c'était un peu confus de ma part et assez mal exprimé. La correction est effectivement effectuée sur le profil de température et la parcelle d'air soulevée. Dans mon précédent message, je voulais dire que dans la correction, on changeait la température T_LCL (vu qu'on se place à partir de la parcelle d'air corrigée) et non le niveau de pression P_LCL (à moins que ce raisonnement ne soit pas correct). Je voulais parler ici d'un soulèvement par convection (avec CCL). Merci pour cette réponse!
  4. Meanwhile in France, October 2018
  5. Avant la lecture de ce topic, il est nécessaire d'adresser un message de prévention: L'abus d'alcool est dangereux pour la rédaction de sujet sur Infoclimat. A consommer avec LA modération. Tout commença au mois d'Avril dans un village situé non loin de la Comté. Ce sera bientôt le printemps. Et les vergers seront en fleurs. Et les petits oiseaux feront leurs nids dans les coudraies. On sèmera l'orge du Sud dans les champs des Basses Terres. Et on mangera les premières fraises à la crème... Mais qu'est-ce que je raconte? Bref! On est le 12 Avril et enfin, je me décide de sortir la titine qui sommeillait dans le garage. Le potentiel a l'air totalement explosif, une dynamique et une cape à faire pâlir les américains! Je me dirige donc vers la vallée de l'Epte et les premiers coups de foudre commencent à m'accompagner entre Gisors et Gournay-en-Bray. Une belle averse de grêle tombe au moment où je circule dans le centre-ville de Gournay. Mais malheureusement, en raison d'une atmosphère brumeuse, je n'ai réussi à prendre aucune photo. Je vous laisse Jeff Goldblum résumer cette première chasse aux orages. Déçu par l'épisode du 12 Avril, je décide de réitérer une chasse aux orages pour la journée du 14 Avril. Je me dirige donc vers le Vexin normand (Ecouis). Les premières cellules éclosent sur le Val-d'Oise au moment où je m'apprêtait à franchir la frontière normande (qui rappelons-le, est en réalité une frontière bretonne puisque la Normandie appartient à la Bretagne). Premier constat sur la route, je me demande si c'était vraiment une bonne idée de partir... Je change légèrement de route et je me place aux Andelys. Si ça floppe, autant profiter de la belle vue! Et bien évidemment, il n'y a rien eu durant tout l'après-midi. Je décide donc de partir et bien évidemment, sur la route du retour, je constate qu'une magnifique cellule orageuse était née en face du château. GE-NIAL. Je vous laisse sur ce montage photo qui illustre parfaitement mon ressentie lorsque j'ai vu le radar. Mais fort heureusement, une lueur d'espoir a illuminé le radar. Des cellules orageuses ont commencé à éclore dans le sud de l'Oise. J'improvise donc une petite chasse inattendue aux alentours de ma ville et je réussie à capturer un petit arcus bien sympathique. Mais ce dernier n'ira pas plus loin car tel Zeus avec son coup de foudre, l'inhibition convective qui m'accompagne à chaque chasse foudroie la cellule en quelques instants. Les jours passent et un nouvel épisode intéressant se prépare dans la Marne et il est bien plus vigoureux que ce j'ai vécu depuis le début de l'année (en même temps, difficile de faire moins vigoureux). Je n'ai jamais chassé à plus de 100 km de chez moi, j'ai donc décidé pour une fois de tenter ma chance dans une région lointaine, très lointaine... Et bien évidemment, j'essaye de mettre toutes les chances de mon côté. Dès le matin, j'ai commencé à faire bouillir de l'eau, histoire de faire monter les points de rosée et de laisser le frigo, histoire d'accentuer les conflits de masse d'air. Et comme tout bon chasseur d'orage le sait, un petit sacrifice humain pour Satan, ni vu ni connu, juste avant le lever du soleil, maximise les chances d'avoir de l'orage. Je décide donc de partir vers 13h en direction de la Marne et je me place à Mutigny. Les heures passent et le système orageux se dirige un poil trop à l'est de ma position. La partie avec le paquet stratiforme se dirige donc vers moi (j'ai l'habitude). Je remarque très rapidement cette déviation en regardant le sens du vent après avoir pris une poignée de sable. Le radar d'IC m'a aussi aidé mais c'est un petit détail. Je décide donc très rapidement de changer de position et de me diriger vers Châlons-en-Champagne. Les premières gouttes sur le pare-brise commencent à tomber, telle la sueur sur mon front, lorsque j'arrive sur la N44 à hauteur de Châlons-en-Champagne. Au Sud, l'horizon est bien sombre mais aucune base est visible. GO GO GO! Faut aller plus à l'Est. Tout en respectant les 80 km/h, je me dirige vers le Bar le Duc par la D994. Au loin, l'horizon s'éclaircit et les premières bases se montrent! Ouf! Je décide de m'arrêter non loin de Bussy-le-Repos et là, l'extasie est à son comble. Le doigt de Dieu (enfin...le petit doigt) montre toute sa fureur et se dirige dangereusement vers ma position. The suck zone C'est à ce moment-là que j'ai remarqué un abreuvoir avec un tuyau d'eau qui s'enfonçait profondément dans le sol. Je décide donc de retirer ma ceinture...ah bah non, la tornade vient de se dissiper. Dommage, je n'aurai pas de belle blonde à sauver. Mais bon, ça aurait pu, il y avait Chris pas loin... (que je salue au passage pour ces magnifiques photos de la tornade ) Mais reprenons le fil de cette chasse, car ce n'est pas fini! Oh qu'il est beau, qu'il est beau, qu'il est beau, qu'il est beau le méso. Coucou toi, tu veux voir ma grêle? Enfin, presque... Je décide de partir vers le Nord. Mais entre décider et le faire, il y a tout un monde... J'ai malheureusement, fait une erreur monumentale. J'ai confondu la D994 et la D3. Et au lieu de me diriger vers le nord, je me dirigeais vers l'est-nord-est. Et la chasse a rapidement pris fin. Mais la joie était là, car j'en ai enfin vu une! Une tornade! Mais deux, ça aurait pu être mieux... Je passe rapidement sur l'épisode du 12 Mai qui a réussi à sortir un pseudo front de rafale sur le valois. Mais bon, de toute façon, tous les meilleurs orages évitent Senlis^^ Passons maintenant au 25 mai... Le 25 Mai, une grande date dans le monde de la chasse aux orages. Et si le 25 Mai 2018 était le successeur du 25 Mai 2009? Alors que s'est-il passé ce 25 Mai? Ai-je raté ma chasse aux orages? La réponse en image: Je ne m'attendais pas à grand chose pour les jours suivant le 25 Mai. Le potentiel était quasiment le même et je dois bien avouer qu'une certaine lassitude commence à s'installer. On nous ressort la même soupe chaque jour avec de l'orage mais pas de dynamique. Le 27 Mai, en cours de soirée, une petite cellule sympathique s'est formée sur le pays de Thelle. Etant donné qu'elle était quasiment stationnaire, j'ai donc décidé de sortir de ma grotte et de la traquer. L'ambiance était bien au rendez-vous avec le coucher du Soleil. Le jour suivant cette chasse, la dynamique en altitude était un peu plus intéressante. Un vaste système orageux remontant vers l'Oise a donné un sympathique arcus. Mais au final, sans grand intérêt car il n'était pas trop esthétique à mon goût. Moi, je voulais de l'arcus à la sauce 27 Juillet 2013 Ils avaient dit qu'on allait avoir des knackis tomber du ciel Entre le 30 Mai et le 11 Août, plus aucune chasse. Hé oui, il faut bien récolter les patates pour cet automne et cet hiver. Le 12 Août fut la dernière chasse de cette année et malheureusement elle s'est terminée sur un bilan assez mitigé. J'étais trop bien placé car les orages sont quasiment nés sur ma position et il m'a été impossible de prendre de l'avance. Je n'ai donc pas pu en profiter. Les soulèvements de poussière étaient toutefois bien sympathiques. D'ailleurs, il faudra que je pense à passer l'aspirateur dans ma voiture car j'ai laissé la fenêtre ouverte durant ma chasse... Au final, cette saison orageuse se résume à la journée du 29 Avril. Le reste de la saison a été assez médiocre. Il est donc maintenant temps de fermer le rideau jusqu'à la prochaine saison. Je vous laisse avec les inconnus qui concluront ce topic. Merci encore d'avoir pris le temps de lire mes déboires et n'oubliez pas: "La fleur en bouquet fane et jamais ne renaît!"
  6. Météo Oise

    Les radiosondages français ont disparu depuis le 9 Juillet

    Bonjour, Merci pour vos réponses. Je n'étais pas au courant de ce changement de format pour les données météorologiques.
  7. Bonjour, J'ai remarqué récemment que tous les radiosondages météo français n'étaient plus réactualisés depuis le 9 Juillet 12h UTC. Que ce soit sur Estofex, Météo-Centre (UQAM) ou le site de l'université de Wyoming, il n'y a plus de radiosondage depuis cette date. http://www.estofex.org/cgi-bin/data/data.cgi http://meteocentre.com/radiosonde/get_sounding.php?lang=en&show=0&hist=0&area=fr&stn=07145&type=rs&yyyy=2018&mm=07&dd=09&run=12 http://weather.uwyo.edu/upperair/europe.html Pourtant sur le site de Météo-France, les radiosondages sont toujours disponibles et bien actualisés chaque jour. Auriez-vous des informations à ce sujet? EDIT: je constate le même problème du côté espagnol.
  8. Bonjour, J'ai une question à propos de la correction virtuelle pour déterminer la CAPE sur un radiosondage. Dans le cas d'une condensation par ascendance, on apporte une correction virtuelle au LCL et de ce fait, le LFC est déterminé par le croisement entre la pseudo-adiabatique saturée et la courbe de la température virtuelle de l'environnement. Mais qu'en est-il d'une condensation par convection? Doit-on croisé le rapport de mélange de la parcelle soulevée avec la courbe de la température virtuelle de l'environnement ou la courbe de la température de l'environnement pour avoir le CCL (Convective Condensation Level)? D'avance merci pour votre aide.
  9. Météo Oise

    Suivi du temps dans le Nord - Août 2018

    Bonjour, Je suis allé me positionner cet après-midi dans le secteur du Vexin. J'étais aux premières loges de la formation de l'orage qui a concerné une grande partie de l'Oise. J'ai été étonné par le fait que les orages avaient une base haute. Cela sentait donc le roussi pour espérer avoir un bel orage avec de belles structures. Et j'avais bien raison... De plus, j'étais beaucoup trop proche et je n'ai donc pas pu profiter longtemps du spectacle. Et lors de chaque repositionnement, l'orage me rattrapait très rapidement. J'ai toutefois pu immortaliser et vivre quelques bonnes rafales descendantes (on devait être aux alentours des 100 km/h). Au début, je pensais que c'était plus que ça mais je suis retourné voir les dégâts et je n'ai constaté que quelques arbres brisés et de nombreuses branches cassées, donc 100 km/h, ça me semble cohérent (par rapport à ce que j'ai vu durant l'épisode du 6 Juillet 2017). Voici quelques photos prises dans le secteur de Ravenel. Fin de vie d'une rafale descendante. Soulèvement de poussière suite au passage de la poussière. Donc, une chasse mitigée. J'aurai préféré avoir autre chose L'épisode orageux du 29 Avril reste donc la meilleure chasse que j'ai effectué cette année.
  10. Météo Oise

    Eclipse totale de lune le vendredi 27 juillet

    Bonjour, Malgré le voile nuageux, l'éclipse de Lune était visible depuis l'Ain. Voici une petite composition des différentes phases de l'éclipse (de 22h40 à 00h30).
  11. Météo Oise

    Suivi du temps dans le Nord

    Amorce supercellulaire (ou supercellule LT vu sa taille) sur Neuilly-en-Thelle. Une belle base arquée était présente et sous le noyau de précipitations, il y avait beaucoup de grêle (<0,5 cm) et les routes sont devenues blanches.
  12. Météo Oise

    Recensement des tornades en France

    Très intéressant, j'ignorais que ces tornades avaient une telle fluctuation au niveau de la vitesse du vent. As-tu un article faisant mention de cette découverte? En tout cas, cela pose en effet de nouveaux problèmes et interrogations sur l'échelle de Fujita. Concernant l'échelle de TORRO, je suis d'accord avec toi et cela m'a d'ailleurs posé des difficultés pour classer les différents dommages avec cette échelle (j'ai utilisé le document utilisé par Tordach). Donc il est probable que je n'utilise que l'échelle de Fujita pour mes prochains rapports. Pour les données thermodynamiques en fortran (et en python même), oui, il y en a et je le sais Mais j'aimerai le faire moi-même
  13. Météo Oise

    Recensement des tornades en France

    J'ai également été étonné par ces calculs. J'ai du refaire une bonne dizaine de fois les calculs pour me rassurer. Cependant les valeurs de l'hélicité relative dépendent beaucoup du storm motion, et comme on peut le voir sur cette étude, l'incertitude de l'hélicité relative reliée au storm motion est très élevée. Si on néglige l'incertitude (à ne pas faire bien évidemment^^), les valeurs de l'hélicité relative peuvent s'expliquer par la présence d'un profil venteux particulièrement bien cisaillé en vitesse et en direction. On observe d'ailleurs une belle allure courbée sur ce profil. Je voulais faire une analyse thermodynamique, malheureusement, je ne sais pas encore codé un émagramme en c++. Et sur les émagrammes présents sur le web, il n'y a que la CAPE à la surface qui est calculée. Or elle était nulle durant cette journée. Mais la MUCAPE, elle, était bien présente (selon les modèles météo). J'essaierai cet été de coder tout ça afin d'effectuer ce type d'analyse Concernant l'échelle de Fujita-TORRO, je l'utilise d'après les recommandations de l'ESSL. Après, je suis d'accord, il y a ce problème de précision au niveau de l'échelle de TORRO. A vrai dire, il y a ce problème pour toutes les échelles d'intensité de tornade. Par exemple, quelle est la différence entre une tornade d'intensité F3 de 332 km/h et une F4 de 333 km/h (problème souligné par Doswell pour les deux échelles de Fujita). Il recommande d'ailleurs de ne plus utiliser ces échelles en raison de l'incertitude qui est beaucoup trop importante. http://cadiiitalk.blogspot.fr/2016/05/can-we-do-away-with-tornado-fef-scale.html La NOAA a d'ailleurs recommandé d'utiliser l'échelle de Fujita sans se soucier des vitesses. Pour le cas de l'échelle de TORRO, j'ai également appliqué cette recommandation. Donc, je ne l'utilise pas pour estimer la vitesse des vents mais uniquement l'intensité des dégâts. C'est pour cela que dans mon étude, il y a cette absence de l'estimation du vent car il y a beaucoup beaucoup trop d'incertitudes à ce jour sur ces échelles. Et je ne suis qu'un étudiant qui n'a pas encore assez d'expérience dans le domaine L'utilisation de l'échelle de TORRO dans mon étude permet seulement de déterminer s'il s'agissait d'une tornade F1 en bas de l'échelon ou en haut de l'échelon.
  14. Météo Oise

    Recensement des tornades en France

    Bien vu! Il y a eu une petite erreur de codage de ma part. Je corrige ça tout de suite, merci
  15. Météo Oise

    Recensement des tornades en France

    Merci! Cela fait un certain moment que je n'ai pas publié de rapport. Malheureusement, les études y sont pour quelque chose mais je tâcherai d'en publier un peu plus