Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Antoine Coeuré

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    194
  • Joined

  • Last visited

About Antoine Coeuré

  • Rank
    Altostratus
  • Birthday 11/17/1998

Personal Information

  • Location
    Richardménil (54630)

Recent Profile Visitors

1350 profile views
  1. Belle étude ! Pour les fréquences de pluies > 1 mm , > 5 mm ou > 10 mm, la cause pourrait être "simplement" à chercher du côté d'une variabilité naturelle s'établissant sur plusieurs décennies : a la vue des courbes, on identifie bien des oscillations sur minimum 10 ans.
  2. Par rapport aux probabilités affichées, il faut éviter les rassemblements. Les probabilités suivantes permettent uniquement de dire, entre autres, qu'à 90% les prévisions saisonnières envisagent des températures au moins aussi chaudes que la normale sur la zone présentée et suivant la période étudiée (Europe du Sud-Ouest jusqu'à l'Europe du Nord-Est) dont 50% en excédent thermique par rapport à la dite normale). A l'inverse, faire deux "blocs" à 50% n'a pas réellement de sens selon moi. Donc autrement dit, statistiquement et suivant les modélisations de Météo France, uniquemen
  3. En combien de temps/combien de mois le lac pourrait se recharger pour ressembler à la dernière photo ? Il faudrait que j'arrive à consulter les archives concernant l'évolution de la hauteur d'eau du lac, on aurait plus d'informations sur ce sujet de recharge en eau.
  4. Un petit bilan en ce début de deuxième quinzaine pour Nancy. I] Les occurences de phénomènes : températures, brouillard, ... On comptabilise d'ores et déjà : 13 Tx>20°C, 7 Tx>25°C (+2 par rapport à la moyenne). On peut tabler en raison des prévisions encore trois jours supplémentaires de Tx>25°C. Les prochains jours jusqu'à J+7 s'annonçant bien doux, les tx seront toutes >20°C. Aussi, on ne comptabilise que deux jours de précipitations/brouillard pour ce mois de septembre. Au passage, sur l'ensemble de l'été (de Juin à Septem
  5. Curieuse situation : sur Propluvia, j'ai remarqué que la Meurthe et Moselle n'est plus en vigilance orange concernant les restrictions d'eau depuis le 15 septembre minuit. La Moselle et les Vosges figurent toujours en vigilance orange... Rectification : un nouvel arrêté pour le 54 est en vigueur, nous sommes toujours en vigilance orange.
  6. En termes d'analyse statistique et en prenant le panel GEFS, on aboutit à ces écarts-types pour le moment pivot (autour du 16), j'ai donc ajouté ci-dessous les écarts-types respectifs du 15 au 18 : Et même en allant jusqu'au 19-20, l'écart-type resterait assez proche : Donc les écarts-types seraient et resteraient assez faibles jusqu'au 19-20 car < 5. Dans l'ensemble, on tournerait régulièrement sur une valeur d'écart-type comprise entre 2 et 4. En termes de statistique, cet écart-type relativement f
  7. Les dernières études confirment que même pour l'Europe, on assistera à un changement de répartition de l'eau et ce de manière annuelle. Il en ressort une chose intéressante d'après la simulation sous forme de vidéo et disponible à l'adresse suivante : https://www.notre-planete.info/terre/climatologie_meteo/changement-climatique-GIEC.php En France, des précipitations déficitaires seraient probables en moyenne annuelle (ce phénomène étant de plus en plus visible et intense au fur et à mesure de l'évolution dans le temps) : notamment à 2'59/3'00 avec un zoom sur l'Europe.
  8. Introduction : On retiendra aussi pour les prochains jours des géopotentiels qui progressivement vont crever les plafonds... Des géopotentiels digne d'un milieu d'été sous une période caniculaire. I] Le type de temps Pour le type nous concernant ces prochains, on distinguera deux phases : - d'abord une phase de résorption d'un marais barométrique séparant les deux bulles de hautes pressions : jusque Mardi soir - Puis une phase de Hautes Pressions qui se mettra en place dans la foulée de manière a
  9. Salut guillaumej, voilà une réponse structurée à ta question : 1/ Rappel sur le DJU. Le DJU (Degré Jour Unifié) permet de réaliser des estimations notamment pour la consommation d'énergie thermique de bâtiments, résidences, ... 2/ Méthodologie de calcul. Le DJU se calcule à partir d'une température de 18°C (que tu sois sur Infoclimat ou pas). La question que tu vas sans doute me poser : pourquoi 18°C et non 20°C ? Parce que on estime que la température des locaux/habitations est d'environ 19°C auquel on soustrait 1°C qui correspond à des déperdissions the
  10. Question qui peut paraître HS : est-il prévu avec l'origine de cette masse d'air, des particules de sables dans le ciel durant cette canicule ? Merci pour la réponse.
  11. Autres caractéristiques de cette synoptique hors du commun : le paramètre 1.5 PVU, la TPE à 850Hpa & l'Humidex. Quand on les regarde attentivement, il y a des choses intéressantes : Exemple pour le jeudi 27 juin 2019 à 2h00 : Les géopotentiels de minimum 1200gpdam et jusqu'à 1500gpdam mettent en évidence la dynamique en altitude de la situation : la pompe à chaleur qui fonctionne et qui nous apporte cet air bouillant. D'où des géopotentiels bien supérieures au niveau moyen. On remarque également la présence de vents assez soutenus (à 1,5 PVU) car
  12. Tu peux largement soustraire 10% d'HR par rapport aux prévisions annoncées. Dans un de mes posts d'hier, j'ai montré que les HR affichées sont largement surestimées. Pour la journée d'hier, il était annoncé des HR en Lorraine comprises entre 50% et 60% pour 17h. Or celles-ci étaient comprises entre 30% et 40% dans les faits. Mais mise à part l'effet sur l'humidex et sur les records potentiels, les impacts seront limitées. D'un côté si l'air est humide (HR comprise entre 60% et 80%) ce qui correspondrait respectivement à la journée et à la nuit, on
  13. Ce qui est impressionnant et ce qui illustre le potentiel de la situation, c'est la fameuse "ligne" à laquelle nous serons concernés la semaine prochaine. Pour les novices : la ligne 564 sépare l'air chaud de l'air tiède la ligne 582 sépare l'air très chaud de l'air chaud Voici le résultat : pour la soirée du vendredi mais j'aurai pu prendre pour exemple la journée du mardi ou du mercredi La ligne 582 serait atteinte sur le territoire ce qui est très rare. La ligne 564 serait atteinte très à l'Ouest et au
  14. Les valeurs des humidex et des températures au sol sont très biaisées sur GFS concernant l'épisode de fortes chaleurs à venir... Voici ci-dessous le taux d'humidité relative prévu pour ce vendredi 21 juin à 17h : En moyenne entre 60% et 65%. La réalité : Donc il y a bien une surestimation de l'HR. Il ne faut pas oublier que pour le moment il n'a pas beaucoup plu ce mois de juin (et probablement peu d'ici demain soir) et idem pour le mois de mai passé (déficit de 30% de pluviométrie). Je parle évidemment de mon secteur (les enviro
  15. La fameuse limite "582" qui sépare l'air chaud et l'air caniculaire concernerait l'Est de la France. Ce qui est rare et donne une idée de la masse d'air. Quant à la ligne "564" qui elle, sépare une masse d'air chaude et tiède, elle se situerait bien à l'Ouest et au Nord (Sud de la Suède). Éloquent. A ce titre, les figures ci-dessous le montrent : A l'échelle européenne : A l'échelle nationale : Tout va bien... P.S : bien que l'échéance est assez lointaine, les différents modèles simulent cette masse d'air très chaude qui concernerait la
×
×
  • Create New...