Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

cycloneoi

Membres
  • Content Count

    39
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About cycloneoi

  • Rank
    Cirrostratus

Personal Information

  • Location
    La Réunion
  • Site web
    http://www.cycloneoi.com/

Recent Profile Visitors

527 profile views
  1. Une nouvelle cyclogenèse est en vue au Nord des Mascareignes cette fois-ci. Celle-ci devrait aboutir sur la formation de la future tempête tropicale Calvinia. si le système devait traverser l'archipel, il est trop tôt pour dire quelle sera les conséquences pour les îles soeurs (la Réunion & Maurice). Le hic, c'est que tout ça pourrait se dérouler durant la période du réveillon du nouvel an. Mon point du jour publié sur mon blog ici
  2. Malheureusement les prévisions se sont avérées justes et le Nord-Ouest de Madagascar a été frappé de plein fouet par Belna. Ce qui est surprenant, c'est que le système qui a eu beaucoup de mal à maintenir le stade de cyclone tropical durant toute sa descente Sud s'est intensifié de manière spectaculaire en quelques heures alors que l'impact était imminent. On retrouve assez souvent ce type de situation, dans lequel un cyclone connait une phase d'intensification juste avant le landfall. Belna a présenté une signature satellite impressionnante au moment où l'oeil avait commencé touch
  3. Cette saison cyclonique 2019/2020 du Sud-Ouest de l'océan indien commence très fort avec déjà deux systèmes qui ont atteint le stade de cyclone tropical (dont un très intense). L'imagerie sat de BELNA en ce samedi matin montre clairement un oeil alors que dans le même temps la convection principale se consolide avec des sommets nuageux très froids sur le quadrant nord. Patrick CYCLONEOI.COM
  4. Comme prévu BELNA a atteint le stade de cyclone tropical. C'est un encore cyclone de niveau minimal mais il va se renforcer franchement maintenant et devenir probablement un cyclone intense. Un passage à l'Est de Mayotte à + de 100km de distance dimanche est le scénario envisagé. L'île aux parfums se retrouverait alors dans le côté maniable, ce qui suggère un impact plutôt atténué pour l'île. Mais la marge d'erreur doit conduire à la prudence, il suffit d'un écart de quelques km pour changer la donne. Par la suite, il existe un risque important d'impact pour Madagascar
  5. Pour la taille réduite je faisais référence à Ambali. Concernant Belna, il y a de l'incertitude sur l'intensité future. La persistance d'un cisaillement d'altitude et la possible interaction avec les terres malgaches rendent la prévisibilité difficile.
  6. Impressionnant Ambali !! Ce système qui était à peine développé par les modèles de prévision est devenu carrément un CTTI (sommet de l'échelle d'intensité dans le SOOI). C'est le premier CTTI observé depuis avril 2016. Une intensification qui fut explosive et fulgurante, aidée par la petitesse du phénomène. Heureusement qu'il est resté au large des Mascareignes. Après une telle démonstration, Ambali va commencer à s'essouffler sévère en raison d'une détérioration des conditions environnementales. Une dissipation est prévue dès ce WE. Un mot de Belna qui comme je l'avais
  7. C'est finalement ce qui était à l'origine la zone suspecte 92S qui a lancé la saison cyclonique 2019/2020 au nez et à la barbe de la DT n°2 suivi depuis belle lurette au Nord de Madagascar. Ce système de taille réduite (et donc difficilement prévisible en termes d'intensité) présente une signature satellite en rapide progression. Sur l'imagerie sat récente, un oeil est visible au centre d'un core de plus en plus symétrique. Le stade de cyclone tropical est-il jouable d'ici ce soir. Je mets une pièce sur ce scénario. À suivre. Au Nord de Mada, la DT n°2 pourrait également être bapti
  8. ZONE SUSPECTE 91S - secteur Seychelles Une zone suspecte 91S est sous surveillance depuis plusieurs jours dans le secteur des Seychelles. Celle-ci pourrait être le point de départ d'une cyclogenèse au cours des prochains jours. Il existe toutefois une incertitude élevée en raison d'un désaccord important entre modèle sur le timing et la localisation de l'éventuelle future cyclogenèse. Mais, ce système pourrait sonner le lancer concret de la saison cyclonique 2019/2020. Mon point du jour à découvrir sur cet article que je viens de publier sur mon blog. Patric
  9. UN MOIS DE NOVEMBRE 2019 VIERGE Contrairement à l'année dernière, ce mois de Novembre 2019 est parti pour être vierge de cyclogenèse. En cause, un Equateur Météorologique d'Alizé positionné sur l'hémisphère Nord de l'océan indien et un dipôle océan indien exceptionnellement positif qui défavorise l'activité sur la partie Est du bassin, zone pourtant habituelle de cyclogenèse en début de saison. Le mois de décembre pourrait devenir plus favorable à la cyclogenèse et donc permettre de lancer la saison cyclonique 2019/2020 de l'océan indien Sud-Ouest. Pour plus de détails j'ai publié un
  10. Le CMRS de la Réunion vient de publier ces prévisions pour la saison cyclonique 2019/2020 du Sud-Ouest de l'océan indien. En résumé : L'activité devrait être concentrée sur la partie ouest du bassin. Le risque d'impact est donc accru pour les terres habitées. 8 à 11 baptêmes (mais avec une incertitude élevée sur ce scénario). Un ratio de conversion tempête vers cyclone supérieur à la normale Des trajectoires rapidement Sud probablement majoritaire, même si une grande variété de type de trajectoire n'est pas exclu (parabole voire Est). Plus de détails da
  11. Alors que Kyarr est en train de battre de l'aile, un nouveau système s'est formé dans le Sud-Est de la mer d'Arabie. Baptisé Maha, l'évolution future du système est encore incertain concernant l'intensité. Les principaux modèles de prévision ont dit mal à définir un scénario solide pour le moment.
  12. L'environnement sec , mais il semblerait aussi que la détérioration de la divergence avec l'affaiblissement des outflow qui ont bien boosté son intensification initial, participe également à l'affaiblissement. Enfin, l'imagerie sat du jour montre un système avec un centre complètement exposé, ce qui indique visiblement du cisaillement, alors que les données du CIMSS montrent plutôt que Kyarr se trouverait dans une bande de cisaillement faible. Patrick
  13. Bonjour. Oman effectivement peu courant mais déjà vu. D'ailleurs ces derniers temps le sultanat est souvent impacté. Quant à Dubaï, j'ai coutume de dire que rien n'est impossible. Toutefois, sa position et l'environnement particulièrement sec de la région fait que ça paraît peu probable. Patrick
  14. Kyarr commence à s'essouffler. La méthode d'estimation d'intensité automatique SATCON met en évidence cet essoufflement. La signature sat se dégrade. Si la prévision de trajectoire semble maintenant stabilisé, au niveau intensité ça reste incertain entre le CMRS qui voit un affaiblissement rapide et la Navy qui propose une cyclolyse plus progressive. Pourtant, anticiper le taux d'affaiblissement des prochains jours sera déterminant pour savoir le niveau de menace pour Socotra et les régions côtières du Golfe d'Aden. À noter qu'une nouvelle zone suspecte pourrait être le point de dé
  15. L'advection d'air sec issue du sable du Sahara un phénomène vraiment propre à l'Atlantique Nord qui effectivement est un facteur non négligeable dans ce bassin.
×
×
  • Create New...