Alex34

Membres
  • Compteur de contenus

    494
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Alex34

  • Rang
    Altocumulus
  • Date de naissance 13/07/1992

Personal Information

  • Lieu
    Viols-le-fort (34) / Draguignan (83)

Visiteurs récents du profil

1 255 visualisations du profil
  1. À noter un risque orageux au milieu de cette canicule. À la faveur d'un talweg d'altitude, la masse d'air pourrait se déstabiliser mercredi notamment sur une partie du Gard. Ce type de situation se joue souvent à peu de chose mais on connaît le potentiel de ces orages caniculaires.
  2. Au milieu de tout ça, attention au risque orageux demain sur le Gard. Dans ce contexte caniculaire, ça peut vite tourner au vinaigre avec un risque de grêle. Quelques doutes subsistent sur certains points (humidité, nébulosité en altitude) mais j'aurai tendance à suivre Arpège pour le coup.
  3. Il y a de bonnes chances que ça soit bien plus généralisé que sur le champ précipitations oui, enfin d'après mon avis. La frontière "magique" du Rhône ? 🤔 Plus sérieusement, vu l'anomalie qui balaie tout le Sud, je ne vois pas pourquoi il n'y aurait rien. Cela pourrait être moins virulent que plus à l'Ouest avec une instabilité plus mollassonne.
  4. Situation plutôt simple en lien avec cette puissante anomalie qui balaiera le Sud du pays mercredi soir. Simple car c'est un copier coller de ce que nous avons vécu déjà à plusieurs reprises. Les orages éclatent côté Espagnol puis devient vers l'Est en passant par les Pyrénées. Comme à chaque fois, les orages traverseront tout le Languedoc bien que les modèles privilégient l'Aude actuellement.
  5. Situation intéressante et assez complexe pour ce lundi. Si l'on s'en tient aux précipitations brutes comme certains ici, nous pourrions avoir quelque surprises. Le facteur marquant (entre autres) est ce vent de terre en basses couches. Il est bien présent entre 66,11 et O34 alors qu'il est quasi inexistant sur le 30 tandis qu'on a le marin sur la PACA. On serait donc sur de bonnes pluies dans l'occlusion sur l'ouest du Languedoc mais avec un risque orageux a priori bref. Plus à l'est (Gard, VDR, PACA), à l'aide d'une instabilité marquée et des profils saturés, les orages pourront être forts et s'accompagner d'abondantes précipitations. On a quand même quelques bémols et on sent que les modèles pataugent un peu sur certains points et paraissent un peu irréalistes. Quoiqu'il arrive, la situation sera à surveiller et paraît assez notable pour un 16 juillet ...
  6. Exact. Je serai pas étonné que les orages soient plus généralisés avec un débordement plus vers les plaines (pourquoi pas plaines littorales sur le Gard). Une fois les premiers orages constitués par les brises de pente, les courants descendants de ces orages decaleraient la convergence progressivement vers les plaines. C'est un peu ce qu'il s'est passé quasiment à chaque situation diurne cette année.
  7. C'est mieux que rien mais encore beaucoup d'approximations ... Les 1 à 2 % de risque une fois piqué me semblent bien optimistes ou encore le fait que les régions méditerranéennes soient protégées par la sécheresse ... En marchant dans des parcs à Prades-le-lez (34), dans les Pyrénées-Orientales ou encore dans une forêt près d'Alès (30), j'ai eu et/ou des collègues ont eu des tiques sur des vêtements (heureusement). Et on se roulait pas les herbes hautes, on marchait simplement sur un chemin. Bref, on a un début de quelques chose mais le communication est vraiment trop juste face à la réalité du terrain.
  8. Cette première hausse des températures pourraient s'accompagner d'un temps orageux qui sera à surveiller également si je ne me trompe pas. L'instabilité sera en hausse et on voit de petites gouttes froides qui circulent sur le pays. Les orages seront surtout concentrés sur les reliefs mais ils pourront déborder sur les secteurs environnants notamment demain.
  9. Situation intéressante cette nuit, notamment sur le département de l'Hérault. La convergence de basses couches devrait être boostée par la mise en place d'une méso-dépression sur l'Ouest du département. Dans le même temps, une anomalie de basse tropopause remontera de Catalogne. En altitude, un jet sera en place dans le Golfe du Lion plaçant l'Hérault en sortie gauche. Le tout sera conjugué à une instabilité modérée mais présente. Bref, rien d'exceptionnel mais il y a ce qu'il faut pour de bons orages nocturnes en début de nuit avec le centre et l'Est de l'Hérault.
  10. Synoptique digne d'une catastrophe si elle intervenait en septembre. Il faudra surveiller attentivement la situation car nous ne sommes pas à l'abri d'une mauvaise surprise quelques part autour de la méditerranée ...
  11. Encore une journée (très) orageuse en perspective. Sans doute la plus "belle" ou dangereuse selon notre sensibilité entre l'Est de l'Hérault, le Gard, les BDR et le Vaucluse. Belle convergence, instabilité importante, forçage ... tout est là pour de gros orages de grêle. Le seul petit facteur de flop serait cette crasse nuageuse résiduelle mais qui semble déjà se résorber sur l'Hérault et le Gard.
  12. Après une matinée plutôt calme, on surveillera un risque d'orages parfois forts cet après-midi notamment sur les secteurs proche de l'Atlas. Instabilité modérée à importante et air froid en altitude seront présents et laissent craindre de potentielles chutes de grêle en fin d'après-midi.
  13. Épisode exceptionnel en Lozère ces prochaines 72 heures : 40 ou 50 cm de neige au-dessus de 1200 mètres semble être une prévision raisonnable et tout cela pour une mi-mai !
  14. Assez remarquable ce potentiel épisode neigeux sur la Lozère dans la nuit de samedi à dimanche. Les accumulations de neige ne sont pas anodines. On pourrait bien dépasser les 10 cm sur de nombreux reliefs et pourquoi pas le double localement sur les hauteurs du Mont-Lozère ?
  15. Après un très bel (mais dommageable) orage de grêle intercepté sur Claret (34) hier, on pourrait remettre ça aujourd'hui mais cette fois-ci c'est surtout le Gard qui devrait être mis à l'honneur. Actuellement, les éclaircies gagnent du terrain et il n'est pas trop tard pour que le soleil réchauffe suffisamment les basses couches avant les averses orageuses attendues dans l'après-midi. Instabilité bien présente et au vu des des potentielles convergences, il faudra s'attendre à des orages plus nombreux que les jours précédents sur la moitié Sud du Gard.