Alex34

Membres
  • Compteur de contenus

    477
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Alex34

  • Rang
    Altocumulus
  • Date de naissance 13/07/1992

Personal Information

  • Lieu
    Viols-le-fort (34) / Draguignan (83)
  1. Bonjour à tous, Situation assez atypique que je ne décrirais pas tant elle a été analysée et réanalysée au gré des actualisations des différents modèles. Je retiendrais une chose c'est la différence avec d'autres épisodes comme 2010 par exemple où le drain froid venait forcer un creusement dépressionnaire en méditerranée sans que celui-ci ne génère trop de pulsions douces (même si la T° à 850 n'était pas si basse que ça !). Ici le drain froid en flux d'Est vient se confronter aux basses pressions sur l'Atlantique qui prendraient la direction Açores -> Portugal. Ce qui semble acquis c'est qu'un redoux accompagnera ces précipitations. La question est de savoir son intensité et son timing (je parle plus précisément sur le Languedoc). Allez je me mouille : je ne vois pas comment on pourrait échapper à la neige sur au moins une partie de l'Hérault et du Gard lors de l'arrivée des précipitations. La limite pluie-neige va remonter ça semble inévitable mais la réserve d'air froid est quand même importante pour espérer quelques heures de neige. Surtout qu'on est devant un joli potentiel de feuille A4 On surveillera la mise en place d'une plage d'air froid (la fameuse) entre Nord Gard et Ardèche où la neige pourrait se maintenir plus longtemps qu'ailleurs (outre les reliefs). Pour contrebalancer, nous sommes encore à une centaine d'heures de cet épisode, ce qui laisse encore des possibilités de changement d'ici là.
  2. Nous étions justement en flux d'Est/Nord-Est ... Le tout relié à une dépression en Méditerranée. Au contraire, la configuration était très belle, pas parfaite sur le drain froid, mais très belle quand même. En ce qui concerne le risque neigeux demain, cela reste très hésitant encore ce soir. Il va falloir jongler sur le froid et les intensités pour espérer voir des flocons à basse altitude mais c'est pas gagné !
  3. La situation ne cesse de s'améliorer avec un risque de neige demain matin sur large moitié Nord du Gard et une partie intérieure de l'Hérault, du moins temporairement. Il faudra surveiller un risque de plage froide là où le vent de terre se maintiendra, notamment à proximité des Cévennes. La situation est également à surveiller pour mardi. Selon les modèles, nous aurions un amas convectif dans le golfe du Lion avec un panache qui concernerait nos départements (entre Ouest Gard, Hérault et une partie d l'Aude au minimum). Dans le même temps, l'air froid s'accentuera en altitude et le vent de terre gagnera du terrain au sol. Les ingrédients seront de nouveau réunis pour faire baisser la LPN jusqu'en plaine en cours de journée de mardi. Cela reste assez atypique et demande un phasage parfait mais ce midi, les modèles vont globalement en ce sens (reste à voir Arpège).
  4. C'est vrai que le constat fait peur ... Même si l'on peut toujours trouver des choses à redire, la situation est vraiment très belle... en théorie. Bon, les 12Z semblent être plus favorables pour le Nord du Gard et surtout le département de l'Aude mais il est vrai que l'on pourrait espérer mieux.
  5. Soupe à la grimace ce matin avec des modèles qui se radoucissent progressivement. Personnellement je trouve la synoptique très belle. C'est assez fou qu'on arrive pas à faire de la neige dans cette situation.
  6. Et pourtant il met de la neige sur une bonne partie Nord du Gard ou encore dans l'arrière-pays Montpelliérain pas loin du Pic-Saint-Loup ... C'est fou comme certains peuvent tirer des conclusions avec des lectures brutes des modèles, qui plus est mauvaises. Ce soir on remarque encore une fois que les scénarios divergent et que rien n'est joué. La tendance est à un très léger redoux (de 1°C en moyenne) par rapport à hier mais on reste dans une situation à surprise et une LPN très basse.
  7. Les traits de ce drain continental commencent à se dessiner. Manque de froid ?! Même GFS qui est le moins froid est assez sympathique. Pour espérer de la neige ici de toute manière il vaut mieux être à la limite de l'air doux pour ne pas avoir de froid sec donc non je ne pense pas qu'il s'agit d'une question de froid. Le vent de terre et l'isothermie jouera son rôle. Contrairement aux neige de redoux où on a souvent de mauvaises surprises, là on est dans "THE" configuration pour avoir de bonnes surprises. Il reste à déterminer les détails plus fins qui vont progressivement s'affiner tout en se décalant avec les derniers réglages mais il s'agit surement d'un des plus beaux potentiels à neige sur nos plaines méditerranéennes depuis pas mal de temps !
  8. Clairement, regarder les données brutes des modèles à cette échéance et avec cette synoptique ne sert pas à grand chose. Ce que l'on voit c'est la mise en place d'un flux continental froid, voire même très froid selon les runs et les modèles. Concernant le mistral, j'espère bien qu'il sera là car l'idéal serait une situation à mistral noir. Pour les précipitations, il faut compter sur un retour d'Est (déjà plus ou moins entrevu dans le golfe du Lion) mais il faut s'attendre à le voir apparaître un peu au dernier moment si les modèles s'affinent en ce sens. En tout cas, le potentiel est là et il est beau !
  9. J'ai l'impression que certains oublient vite la sécheresse que nous vivons. Des crues dommageables avec 150 mm (ou même 200) dans de telles circonstances ... cela me parait très peu probable. Pour autant, les SPC vont dans le sens de crues (notamment sur l'Aude) importantes. Quelques chose m'échappe.
  10. Pour ma part, je reste dubitatif sur l'intensité de cet épisode. Des pluies sur de vastes secteurs oui et d'ailleurs c'est une bonne nouvelle pour la sécheresse que tout le monde connait. En revanche, l'aspect orageux me semble faible voire quasi nul. L'aspect convectif pourra être présent. C'est d'ailleurs lui qui pourrait permettre de cumuler localement avec à la clef de bonnes lames d'eau. En revanche, 100 à 150 mm, loc 200 sur 48 à 72h dans nos régions ne sont, en soit, pas dommageables. Quand on voit les valeurs de CAPE, je pense qu'elles sont en grande partie surestimées en réaction à l'advection douce provenant de mer. Par ailleurs, c'est justement en mer que ça se jouera. Les ingrédients sont mieux réunis pour la formation d'orages contrairement aux terres Languedociennes. On pourrait vite se retrouver dans les panaches pluvieux convectifs. En tout cas, cela me semble être un scénario à ne pas écarter. Rappelons le, nous sommes début janvier et miser sur la formation de lignes orageuses avec un vent de terre est un pari risqué. Pas impossible, certes, mais méfiance sur les jolies couleurs des précipitations sur les modèles.
  11. Autant il est vrai que cette pluie annoncée est une TRÈS bonne chose, autant ça ne me passionne absolument pas contrairement au risque neigeux de dimanche (à titre personnel). On est quand même au deuxième épisode de neige en plaine dans les régions méditerranéennes alors que nous sommes que début décembre. Alors oui ce ne sont pas deux situations parfaites en flux d'Est avec 30 cm généralisés mais on prend ce qu'on peut. Au vu des derniers runs des différents modèles, on pourrait quand même espérer plusieurs centimètres dans les plaines intérieures du Gard. Situation passionnante par son aspect "borderline" où il pourrait pleuvoir à 1000 mètres et neiger en plaine là où l'air froid résiste.
  12. Situation atypique quand même avec un ISO 0 à + de 2000 mètres d'altitude et un risque de neige en plaine. On le voit sur les coupes et sondage, les 0°C partent du sol jusqu'à environ 750 hPa. Il ne faudrait pas qu'une couche d'air doux vienne se placer quelque part...
  13. WRF est calculé à partir des données de GFS donc logique qu'il le suive dans les grandes lignes Concernant la situation, elle n'est pas très évidente. Ce n'est clairement pas le contexte rêvé pour un bel épisode neigeux dans nos régions mais pourquoi pas quelques surprises ? Premier élément important : le timing. Des précipitations qui arrivent à 7h du matin ou à 15h en flux d'Ouest, on peut passer du tout au rien. Cependant, si on prend un scénario plutôt pessimiste pour le timing - donc Arpège - on remarque qu'il fait perdurer une plage d'air froid entre Gard / Lozère et Ardèche. Dans ces secteurs, le redoux aurait moins d'influence. Même si WRF s'arrête à 13h, on commence déjà à entrevoir ce même système de plage d'air froid avec une température à 850 hPa qui perdure sous les 0°C. Cela se ressent par conséquent sur la LPN. Bref, c'est pas gagné mais cela reste à surveiller dans les prochaines actualisations.
  14. Entièrement d'accord. Pour le coup, je trouve arome plutôt logique sur l'étendue du panache en comparaison de wrf. Pour ce qui est du placement exact de la convergence, l'idée est la même sur les modèles. Perso j'ai toujours trouvé arpège et arome 0z moins bons. Mais quoiqu'il arrive, inutile de se focaliser sur un run. Clairement si on prend l'ensemble, ça va se jouer entre la Croix-Valmer et la frontière 83/06. Pour la LPN, nul doute que ça ira jusque sur les littoraux sous les fortes intensités.
  15. Prévisions régions méditerranéennes

    Situation passionnante à suivre ! Ce matin on observe bien des différences entre WRF et Arpège. Outre le placement exact du creusement de surface qui devrait s'opérer entre Corse et Var, c'est surtout la puissance du jet de basses couches qui joue sur la différence de LPN entre WRF et Arpège. Par expérience, on sait qu'Arpège a tendance à surestimer les creusements dépressionnaires et par conséquent le vent associé. Je pencherais plutôt pour un scénario intermédiaire mais plus proche de WRF. Quoiqu'il arrive, le flux à 925 hPa reste globalement orienté au Nord-Est et non plein Est. Par conséquent, je pense qu'on peut attendre des chutes de neige jusque sur les littoraux dans la nuit de vendredi à samedi. Durant la journée de samedi, il reste à voir si la faible advection douce sera compensée par l'isothermie sous les fortes intensités.