Alex34

Membres
  • Compteur de contenus

    483
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Alex34

  • Rang
    Altocumulus
  • Date de naissance 13/07/1992

Personal Information

  • Lieu
    Viols-le-fort (34) / Draguignan (83)

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Après une matinée plutôt calme, on surveillera un risque d'orages parfois forts cet après-midi notamment sur les secteurs proche de l'Atlas. Instabilité modérée à importante et air froid en altitude seront présents et laissent craindre de potentielles chutes de grêle en fin d'après-midi.
  2. Épisode exceptionnel en Lozère ces prochaines 72 heures : 40 ou 50 cm de neige au-dessus de 1200 mètres semble être une prévision raisonnable et tout cela pour une mi-mai !
  3. Assez remarquable ce potentiel épisode neigeux sur la Lozère dans la nuit de samedi à dimanche. Les accumulations de neige ne sont pas anodines. On pourrait bien dépasser les 10 cm sur de nombreux reliefs et pourquoi pas le double localement sur les hauteurs du Mont-Lozère ?
  4. Après un très bel (mais dommageable) orage de grêle intercepté sur Claret (34) hier, on pourrait remettre ça aujourd'hui mais cette fois-ci c'est surtout le Gard qui devrait être mis à l'honneur. Actuellement, les éclaircies gagnent du terrain et il n'est pas trop tard pour que le soleil réchauffe suffisamment les basses couches avant les averses orageuses attendues dans l'après-midi. Instabilité bien présente et au vu des des potentielles convergences, il faudra s'attendre à des orages plus nombreux que les jours précédents sur la moitié Sud du Gard.
  5. Situation à surveiller lundi. Nous serons au pic de l'activité orageuse de ces prochains jours. Toujours dans ce marais barométrique faiblement dépressionnaire, de l'air assez frais circulera en altitude (-16 à -17°C à 500hPa et 13°C à 850hPa). Dans le même temps, la chaleur sera bien présente au sol avec des tx qui pourront s'approcher des 28 à 30°C. A noter une humidité élevée dans l'intérieur des terres amenée par un vent marin présent mais généralement faible. Les valeurs du point de rosée sont parlantes sur Arpège en dépassant les 20°C. Enfin et c'est là que tout s'explique, une très belle MUCAPE qui atteint et même dépasse les 2000 J/Kg dans l'arrière-pays. Dans ces conditions, la convection n'aura aucun mal à s'enclencher et on surveillera un risque d'orages forts qui se formeront au gré des petites convergences de surface. Avec l'établissement du vent marin, le risque est croissant en allant dans les terres. Sans prendre trop de risque, je miserai bien sur un orage violent dans l'intérieur du Gard.
  6. Pour le moment on n'est pas encore dans ce système de flux de Sud avec entrées maritimes généralisées à la clef. C'est surtout la mise en place de brises thermiques l'après-midi (très classique avec le vent de terre la nuit et le vent marin en cours de journée) qui viendront rafraichir les littoraux et chauffer l'intérieur des terres.
  7. Bonjour à tous, Situation assez atypique que je ne décrirais pas tant elle a été analysée et réanalysée au gré des actualisations des différents modèles. Je retiendrais une chose c'est la différence avec d'autres épisodes comme 2010 par exemple où le drain froid venait forcer un creusement dépressionnaire en méditerranée sans que celui-ci ne génère trop de pulsions douces (même si la T° à 850 n'était pas si basse que ça !). Ici le drain froid en flux d'Est vient se confronter aux basses pressions sur l'Atlantique qui prendraient la direction Açores -> Portugal. Ce qui semble acquis c'est qu'un redoux accompagnera ces précipitations. La question est de savoir son intensité et son timing (je parle plus précisément sur le Languedoc). Allez je me mouille : je ne vois pas comment on pourrait échapper à la neige sur au moins une partie de l'Hérault et du Gard lors de l'arrivée des précipitations. La limite pluie-neige va remonter ça semble inévitable mais la réserve d'air froid est quand même importante pour espérer quelques heures de neige. Surtout qu'on est devant un joli potentiel de feuille A4 On surveillera la mise en place d'une plage d'air froid (la fameuse) entre Nord Gard et Ardèche où la neige pourrait se maintenir plus longtemps qu'ailleurs (outre les reliefs). Pour contrebalancer, nous sommes encore à une centaine d'heures de cet épisode, ce qui laisse encore des possibilités de changement d'ici là.
  8. Nous étions justement en flux d'Est/Nord-Est ... Le tout relié à une dépression en Méditerranée. Au contraire, la configuration était très belle, pas parfaite sur le drain froid, mais très belle quand même. En ce qui concerne le risque neigeux demain, cela reste très hésitant encore ce soir. Il va falloir jongler sur le froid et les intensités pour espérer voir des flocons à basse altitude mais c'est pas gagné !
  9. La situation ne cesse de s'améliorer avec un risque de neige demain matin sur large moitié Nord du Gard et une partie intérieure de l'Hérault, du moins temporairement. Il faudra surveiller un risque de plage froide là où le vent de terre se maintiendra, notamment à proximité des Cévennes. La situation est également à surveiller pour mardi. Selon les modèles, nous aurions un amas convectif dans le golfe du Lion avec un panache qui concernerait nos départements (entre Ouest Gard, Hérault et une partie d l'Aude au minimum). Dans le même temps, l'air froid s'accentuera en altitude et le vent de terre gagnera du terrain au sol. Les ingrédients seront de nouveau réunis pour faire baisser la LPN jusqu'en plaine en cours de journée de mardi. Cela reste assez atypique et demande un phasage parfait mais ce midi, les modèles vont globalement en ce sens (reste à voir Arpège).
  10. C'est vrai que le constat fait peur ... Même si l'on peut toujours trouver des choses à redire, la situation est vraiment très belle... en théorie. Bon, les 12Z semblent être plus favorables pour le Nord du Gard et surtout le département de l'Aude mais il est vrai que l'on pourrait espérer mieux.
  11. Soupe à la grimace ce matin avec des modèles qui se radoucissent progressivement. Personnellement je trouve la synoptique très belle. C'est assez fou qu'on arrive pas à faire de la neige dans cette situation.
  12. Et pourtant il met de la neige sur une bonne partie Nord du Gard ou encore dans l'arrière-pays Montpelliérain pas loin du Pic-Saint-Loup ... C'est fou comme certains peuvent tirer des conclusions avec des lectures brutes des modèles, qui plus est mauvaises. Ce soir on remarque encore une fois que les scénarios divergent et que rien n'est joué. La tendance est à un très léger redoux (de 1°C en moyenne) par rapport à hier mais on reste dans une situation à surprise et une LPN très basse.
  13. Les traits de ce drain continental commencent à se dessiner. Manque de froid ?! Même GFS qui est le moins froid est assez sympathique. Pour espérer de la neige ici de toute manière il vaut mieux être à la limite de l'air doux pour ne pas avoir de froid sec donc non je ne pense pas qu'il s'agit d'une question de froid. Le vent de terre et l'isothermie jouera son rôle. Contrairement aux neige de redoux où on a souvent de mauvaises surprises, là on est dans "THE" configuration pour avoir de bonnes surprises. Il reste à déterminer les détails plus fins qui vont progressivement s'affiner tout en se décalant avec les derniers réglages mais il s'agit surement d'un des plus beaux potentiels à neige sur nos plaines méditerranéennes depuis pas mal de temps !
  14. Clairement, regarder les données brutes des modèles à cette échéance et avec cette synoptique ne sert pas à grand chose. Ce que l'on voit c'est la mise en place d'un flux continental froid, voire même très froid selon les runs et les modèles. Concernant le mistral, j'espère bien qu'il sera là car l'idéal serait une situation à mistral noir. Pour les précipitations, il faut compter sur un retour d'Est (déjà plus ou moins entrevu dans le golfe du Lion) mais il faut s'attendre à le voir apparaître un peu au dernier moment si les modèles s'affinent en ce sens. En tout cas, le potentiel est là et il est beau !
  15. J'ai l'impression que certains oublient vite la sécheresse que nous vivons. Des crues dommageables avec 150 mm (ou même 200) dans de telles circonstances ... cela me parait très peu probable. Pour autant, les SPC vont dans le sens de crues (notamment sur l'Aude) importantes. Quelques chose m'échappe.