Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Météodu37

Membres
  • Content Count

    739
  • Joined

  • Last visited

About Météodu37

  • Rank
    Stratocumulus
  • Birthday 09/28/1998

Personal Information

  • Location
    Tours

Recent Profile Visitors

1560 profile views
  1. Oui oui évidement, rien de concret là-dedans, juste pour montrer une possibilité d'un temps plus humide pour la fin d'échéance. On note un certain changement chez GFS ce midi, plus particulièrement pour la fin de semaine. Hier, il nous proposait avec forte poussée anticyclonique sur l'Atlantique, alors q'un système dépressionnaire descendrait progressivement par flux de Nord sous nos latitudes. Aujourd'hui, les hautes pressions ne s'étalent plus du Sud au Nord et d'Ouest en Est, l'anticyclone semble venir s'imposer par l'Ouest en s'installant sur l'Europe occidental. Ce qui fait que la dépression qui devait nous concerner, se retrouve poussée au Nord de la Grande-Bretagne faisant route ensuite vers les pays Scandinaves. Le minimum isolé en Méditerranée tend à se combler pour la fin de semaine, en se dirigeant un peu plus vers la Turquie. Cependant, on remarque une certaine faiblesse dans les hauts géopotentiels de l'anticyclone, suite à l'ondulation toujours persistante d'une anomalie en haut altitude près de la péninsule Ibérique. Elle pourrait nous intéresser pour le prochain topic avec des remontées chaudes et instables pilotées par l'approche d'un talweg Atlantique. CEP continue de modéliser l'isolement du cut-off sur la Méditerranée, qui entame une trajectoire allant de l'Italie jusque sur le détroit de Gibraltar. Très visible sur le déterministe, les moyennes de CEP commencent également à bien cerner cet isolement, de plus, les écarts-types sont peu présents élargissant ainsi le champ des possibilités. Au vu de sont placement, cela pourrait apporter probablement un peu d'action sur les régions du Sud, mais CEP reste le seul à prévoir une trajectoire pareil. GEM suit de près GFS avec un cut-off qui se dirige plus sur l'Est du bassin Méditerranéen.
  2. En tout cas, il semblerait qu'on se dirige vers un Atlantique de plus en plus dynamique si l'on en croit la projection du vent zonal sur les moyenne de GFS. Pour le moment, celui-ci ne présente pas une grosse activité, mais on remarque clairement l'impact des prochaines dépressions qui vont venir sur le Nord du bassin, alors que le courant jet empêchera l'étalement des hauts géopotentiel vers le Nord en faisant office de barrage. Les hautes pressions auraient donc tendance à s'étaler d'Ouest en Est, entre les Açores et la péninsule Ibérique. Le courbure du flux en altitude prend alors une dominante Ouest à Nord-Ouest, imposé par la circulation dépressionnaire plus au Nord, caractéristique d'un régime de temps zonal. Depuis un certain temps, nous étions positionné dans un régime de blocage avec un courant jet bloqué sur l'Ouest du bassin, et des hautes pressions plus dominantes vers l'Ouest de l'Europe. Lorsque ce régime de blocage va se disloquer, il est probable d'assister à une forte poussée des hauts géopotentiels vers la Grande-Bretagne et la Scandinavie d'ici ce week-end, pouvant occasionner une structure de type oméga, mais peu durable avec l'activité dépressionnaire présente en arrière. Pour le moment, GFS se maintient sur un début et milieu de semaine assez perturbé avec un imposant flux d'Ouest à Nord-Ouest humide et frais. Progressivement, la poche dépressionnaire pourrait venir se loger entre la Grande-Bretagne et la mer du Nord, avec une orientation du courant jet plein Nord-Ouest, en raison d'une poussée de hauts géopotentiels depuis les Açores jusqu'en Grande-Bretagne. Progressivement, l'anticyclone pourrait s'installer sur le pays dés Jeudi et ne pas bouger jusqu'au week-end. Le GFS // s'associe avec GFS sur le début de semaine, mais celui-ci voir un anticyclone plus durable, plus puissant et plus large. Il semble s'étirer depuis le proche Atlantique, jusque sur l'Europe centrale, repoussant ainsi les dépressions bien au Nord. Et au vu du positionnement des HP, la masse d'air pourrait être plus douce par rapport à GFS qui voir un certain petit rafraîchissement, avec des températures de saison, voir légèrement en-dessous. Un début de semaine sous le signe de l'humidité entre Lundi et Mercredi, avec le passage de plusieurs perturbations sur le Nord du pays, les champs de pressions semblent rester assez élevés sur le Sud du pays, empêchant ainsi l'enfoncement des perturbations plus au Sud. Par la suite, le temps semble redevenir plus calme et plus sec mais cependant, on remarque une légère faiblesse des hautes pressions dans le courant du week-end ( avec un large étalement des HP du Sud au Nord sur l'Atlantique ), lorsque la dépression Atlantique vient se positionner sur la Grande-Bretagne, en glissant petit à petit sous nos latitudes. Il n'est donc pas impossible d'avoir un temps plus mitigé pour le week-end avec un risque d'ondées à ne pas écarter. De l'autre côté, GEM garde sont scénario d'hier soir avec le comblement de la dépression Atlantique en cut-off sur la Méditerranée. Les hauts géopotentiels de l'anticyclone Atlantique, viendraient rejoindre les autres hauts géopotentiels présents plus au Nord vers la Scandinavie, ce qui occasionne une belle circulation fermée qui empêche les dépression de venir circuler sous nos latitudes. De plus, celui-ci modélise une belle dépression en milieu d'échéance, qui passe entre Islande et Grande-Bretagne, c'est l'anomalie qu'il voyait hier dans les hauts géopotentiels de l'anticyclone Atlantique. Lors du comblement de la dépression en début d'échéance, le flux prendrait une orientation Nord-Nord-Ouest, avec une nette baisse des températures, qui se ferait ressentir surtout le matin avec des minimas parfois en-dessous de 5°c sur certains de ces scénarios. Pour la milieu d'échéance, on note le retour d'un air plus doux et océanique par l'Ouest avec le retour plus franc des hautes pressions et l'établissement d'une petite dorsale d'altitude entre la péninsule Ibérique et la Grande-Bretagne. Il rejoint donc l'hypothèse de GFS pour le début de semaine qui devrait être marqué par un temps humide et frais. PS : On remarque une bulle de bas géopotentiels qui se balade dans les hauts géopotentiels de l'anticyclone Atlantique en milieu d'échéance. Elle semble provenir depuis l'Ouest de l'Afrique, il se pourrait que celle-ci influence l'environnement des hautes pressions, ce qui signifie que la situation peut encore très bien bouger et prendre une tout autre tournure. Pour ce qui est de CEP, il modélise un très bel isolement en cut-off vers la fin d'échéance sur la Méditerranée. Pendant ce temps-là, les hautes pressions s'installent nettement sur l'Europe. Mais il faut surveiller l'évolution du talweg d'altitude présent en embuscade sur le proche Atlantique.
  3. Je fais ma rentrée moi aussi, après quelques temps d'absence pour plusieurs raisons, le temps me manquait cruellement. Cela dit, je n'ai pas loupé grand chose au vu d'un été calme ( malgré évidemment les 2 canicules ), et d'une saison orageuse très peu enrichissante. Nous voilà donc en Septembre, on se dirige doucement mais surement vers l'automne, ce qui veut dire que la situation météorologique devrait de plus en plus bouger ces prochaines semaines et mois à venir. En espérant de l'action, et surtout, de la pluie pour nos sols et nos cours d'eau puisque c'est une catastrophe, on va pas se mentir. Enfin bon, il semblerait que ça ne soit pas sur ce topic qu'on va assister à de l'action, avec ce que nous propose les modèles pour l'échéance concernée. En commençant par GFS, où l'on reste dans un scénario assez mou dans l'ensemble. L'anticyclone reste ancré sur les Açores, alors qu'une dorsale d'altitude persiste entre Russie et Scandinavie depuis un certain moment. Pour répondre à @cyle , il n'est pas exclu de se prendre des restes de DORIAN. Celui-ci devrait être repris par la circulation zonal, avec un courant jet tout aussi favorable sur sont flanc Sud, et un Atlantique-Nord soumis à une importante zonale barocline quand on regarde les champs de Theta'W à 850 hPa. D'une manière générale, le flux devrait osciller entre le Nord-Ouest et l'Ouest au fur et à mesure que la dépression synoptique évolue ( ex DORIAN ). Peut-être pas beaucoup d'action, mais notons qu'il est probable d'avoir plusieurs passages pluvieux plus ou moins actifs en fonction des champs de pression. On note le passage de plusieurs perturbations entre le début et le milieu de semaine plus principalement, et il semblerait que ce soit les régions situées au Nord de la Loire et dans le Nord-Est qui soient les plus arrosées. Pour la fin de semaine et week-end, le temps pourrait rester assez bien mitigé dans l'ensemble avec une dominance humide, puisque la dépression pourrait se retrouver dans une circulation atmosphérique de plus en plus fermée avec l'établissement d'un champ de hauts géopotentiels tout autour du système. Celle-ci se comblerait progressivement entre la Grande-Bretagne et le mer du Nord, à voir comment vont réagir les hautes pressions sur l'Atlantique. PS : Ce n'est peut-être rien du tout à cet échéance, mais je tiens à signaler qu'une nouvelle anomalie tropicale pourrait évoluer depuis l'Ouest de l'Afrique en se dirigeant comme la plupart des systèmes tropicaux, vers les Antilles avant de remonter vers Terre-Neuve. Elle pourrait ensuite être reprise par la circulation zonale, et nous intéresser pour le prochain topic, il serait intéressant de voir si elle peut influencer l'environnement des hauts pressions sur les Açores d'ici ces prochains jours. On voit un CEP totalement différent de l'Américain avec un tout autre scénario. L'axe dépressionnaire sur l'Atlantique devrait se concentrer entre Islande et Scandinavie, alors que les hautes pressions s'imposeraient largement sur l'Ouest de l'Europe, avec l'établissement d'une belle dorsale d'altitude. Elle pourrait d'ailleurs occasionner une pulsion d'air doux dans les basses-couches, mais reste à voir comment va évoluer le talweg sur l'Atlantique. Pendant ce temps-là, GEM semble rejoindre copieusement le scénario de l'opérationnel du CEP avec un puissant anticyclone axé sur le pays. 2 points à noter tout de même, la présence d'un cut-off suite au comblement d'un talweg en provenance de l'Atlantique, et la présence d'une belle petite anomalie tropicale dans les hauts géopotentiels de l'anticyclone Atlantique. Sur les dernières mises à jour, il semblerait que ICON et UKMO suivent le scénario proposé par GFS, attendons encore les prochains runs.
  4. 11h48, 38.9°c à Saint-Dizier, ça redescend 😅
  5. La canicule s'en va progressivement, on a tout de même encore atteint jusqu'à 35-38°c en vallée du Rhône, et +30°c entre Franche-Comté et Sud-Est ( région Languedocienne comprise ). On a observé une petite poche d'air chaud jusqu'à 28-30°c entre le Poitou et la région Centre. On distingue clairement l'impact des orages sur les températures entre l'Auvergne et la région Lyonnaise, avec 23°c actuellement sur Clermont-Ferrand, et encire 35°c sur Lyon, une différence de +10°c sur moins de 200 km, c'est quand même énorme. Ces orages présents sur l'Auvergne, continue d'apporter un flux d'air chaud juste à l'avant, d'où des orages parfois violents attendus ce soir ( attention aux fortes pluies avec un risque d'inondations-éclairs localement, au vu du caractère stationnaire et diluviens de ces orages ).
  6. Gros dégâts via le lien facebbok ( je parle niveau arbres ), ils ont un assez gros diamètre certains. Vu le système orageux qu'il y a eu hier, un phénomène tourbillonaire n'est pas improbable, il faudrait une enquête de terrain plus approfondie.
  7. Plus qu'à 0.7°c du record absolu pour Strasbourg avec 38°c relevé à 17h00 , le record mensuel du 9 Juin 2014 a été battu ( 37°c ).
  8. On est sur une Tx de 37.8°c pour Obernai (67), apparemment, le record mensuel serait de 35.6°c le 26 Juin 2019. Mais n'y a t'il pas de soucis sur cette station ?
  9. C'est vrai que si on se plie à la définition même de ces mots, la température est une mesure, et chaud est un ressenti, mais sur le fond, ça a le même sens
  10. L'épisode caniculaire se termine peu à peu en se décalant vers les régions de l'Est. C'est de l'air plus doux et océanique qui arrive par l'Ouest-Nord-Ouest, lié au décalage de la dorsale d'altitude vers l'Est et à l'approche d'un talweg sur le proche Atlantique. Les fortes chaleurs se concentrent entre le Sud-Est et le Centre-Est principalement, mais également dans le Nord-Est, entre l'Alsace, la Lorraine et la Franche-Comté où l'on dépasse localement les 35°c, voici ce qu'on relève actuellement dans ce secteur : 36.8°c à Colmar-Meyenheim (68) 36.2°c à Soultzeren (68) 35.8°c à Shirrhoffen (67) 35.°3°c à Wintersbourg (57) 34.6°c à Buhl-Lorraine (57) 33.9°c à Nancy-Essey (54) 33.1°c à Dôle-Tavaux (39) Et jusqu'à +30°c partout ailleurs sur ces régions, notons également la persistance de fortes chaleurs également en altitude, avec 28.7°cc à la Chapelle-des-Bois (25 - 1072m d'altitude), 28.3°c à Belmont - Champ de Feu (67 - 1002m d'altitude), ou encore 28.1°c à Les Fourgs (25 - 1140m d'altitude). C'est donc encore dans le Sud-Est où ça chauffe encore durement avec des températures largement supérieures à 35°c entre la PACA et le Rhône-Alpes, et +30°c généralisées entre ces régions, voici ce qu'on relève au plus haut actuellement ( à savoir que ça pourrait encore grimper de 1-2°c ces prochaines heures ) : 39.4°c à Pertuis - La Farigoulier (84) 38.7°c à Aix-en-Provence (13) 38.8°c à Carpentras (84) 38.2°c à l'Isle-sur-la-Sorgue - Velorgues (84) 38°c à Pertuis (84) 38.3°c à Saint-Paul-Trois-Châteaux (26) 38.1°c à Bourg-Saint-Audéol (07) 37.6°c à Avignon (84) 37.4°c à Tulette (26) 36.6°c à Granges-lés-Beaumont (26) 35.9°c à Lyon-Bron (69) Il fait encore entre 27-28°c entre 1200-1300 mètres d'altitude dans les Alpes, et parfois plus de 30°c jusqu'à 1000 mètres. Les indices humidex sont encore très élevée ( et devraient l'être encore plus dans le courant de l'après-midi ), avec jusqu'à 45 en vallée du Rhône ainsi qu'entre Vaucluse et Bouches-du-Rhône. Ailleurs, les températures dépassent localement les 25°c entre le Sud-Ouest, le Centre-Ouest et la région Centre, avec par exemple,29.9°c à L'Hospitalet (24), 30.3°c à Daglan (24, clin d'oeil à @acrid vintaquatre ), 29.6°c à Mortagne-sur-Sèvre (85), 29.7°c à Tour-en-Sologne (41), 29.3°c à Guéret (23) et 29°c à Saint-Bonnet-de-Bellac (87). On remarque une poche de températures à +25°c entre la Vendée, la Touraine et la Sologne, en remontant jusqu'à bassin Parisien, où l'on atteint jusqu'à 28-29°c. C'est dans le Nord-Ouest que l'atmosphère est plus respirable, avec à peine 20°c près des côtes, et jusqu'à 22-24°c plus dans les terres, le plus bas est pour Boulogne avec un petit 17.2°c.
  11. N'y aurait-il pas un bug sur la station de Gujans-Mestras (33) sur les températures maximales extrêmes ?? N'empêche, on est à 6°c du record mondial 😂
  12. Petit info hors températures, mais tout aussi un record, le radiosondage de Payerne en Suisse a mis en évidence des géopotentiels records. En effet, il fallait monter à 5987 m d'altitude pour trouver le niveau de pression 500 hPa, soit un record absolu depuis que l'on tire des ballons-sondes à Payerne en 1943
  13. Sinon ( hormis les bateaux et à haute altitude ), on en parle qu'on ne descende pas en-dessous des 14°c sur l'Europe ? et encore plus de 20°c dans les terres, et jusqu'à +30°c sur l'Ouest de l'Europe
  14. Voici les relevés en Indre-et-Loire concernant les Tx enregistrées : Le Grand-Pressigny : Tx de 36.6°c, battant sont record du 6 Août 2018 qui était de 36.5°c, soit +0.1°c Ciran : Tx de 36.4°c, encore un peu en arrière du record mensuel et absolu Véretz : Tx de 35.5°c également en arrière du record mensuel et absolu Continvoir : Tx de 34.8°c, égalant le record absolu du 6 Août 2018, mais battant sont record mensuel de +2.5°c qui était de 32.5°c le 30 Juin 2018 Tours - Saint-Symphorien : Tx de 34.6°c , encore un loin du record mensuel et absolu, sont record mensuel est menacé demain (36.8°c). On attend des températures jusqu'à +38°c sur ces secteurs, des records à prévoir entre demain Jeudi et Vendredi.
  15. Avec l'effet de l'urbanisation, on observe encore des températures jusqu'à +30°c en banlieue Parisienne, avec encore 31°c à Paris 6ème - Saint-Germain-der-Près, 30.8°c à Parsi 20ème - Porte de Vincennes, 30°c à Paris 5ème, et encore entre 25 et 27°c autour de la petite couronne. Hormis les régions Normandes, les Hauts-de-France, la Bretagne et une partie des Pays-de-la-Loire ( où l'on a entre 16-18°c, voir localement +20°c à l'Ouest des PDLL ) , les températures avoisinent encore les 26-28°c sur la plupart des autres régions. On observe encore 29.7°c à Lyon-Bron (69), 29.5°c à Nice (06), 28.1°c à Sisteron (04), 28.7°c à Sandillon (45), 28.4°c à Bourges (18) et 28°c à Montélimar (26). En milieu de nuit, les températures pourraient ne pas descendre en-dessous de 22-23°c sur les régions concernées. Dés le matin, il pourrait déjà faire plus de 20°c à certains endroits comme le Centre, le Nord-Est ou encore entre les Cévennes et le Sud-Est du pays ( région Lyonnaise et Parisienne comprises ). C'est à partir de demain que ça va commencer à devenir sérieux avec la barre des 40°c qui peut-être localement atteinte, et jusqu'à 38-39°c jusque dans les régions centrales, le Sud-Ouest et le Nord-Est.
×
×
  • Create New...