Météodu37

Membres
  • Compteur de contenus

    581
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Météodu37

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance 28/09/1998

Personal Information

  • Lieu
    Tours

Visiteurs récents du profil

458 visualisations du profil
  1. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Cyclone tropical catégorie 4 ENAWO : Pression minimale estimée en sont centre : 925 hPa Vent moyen maxi sur 10 minutes : 110 kt, soit 200 km/h Vent soutenue maxi sur 1 minute : 120 kt, soit 220 km/h Vent rafales maxi : 150 kt, soit 280 km/h Onde tempête : CI à 6.5 pied, soit 2 à 3 mètres de haut, voir plus si possible Position : Touche les terres de Madagascar, NEAR 14° 6 S - 50° 6 E 07/03/2017 0600 UTC Le critère de vent moyen et l'onde de tempête empêchent le système d'être classé catégorie 5 . Le système atteint sont maximum actuellement alors qu'il se renforce depuis le 6 Mars. A voir qu'en plus, le système arrive sur les terres de Madagascar, d'où sont maximum atteint puisque celui-ci va s'affaiblir progressivement avecu ne alimentation moins importante. On distingue très bien sur l'image satellite infrarouge colorisée ou encore le satellite de données Dvorak, la convection intense qui représente le mur de l'oeil, un oeil qu'on distingue très bien également. On y voit aussi très bien les bandes spiralées qui constituent d'importantes lignes de grains intenses. Le système est prévu de baisser en inténsité de manière assez vite d'ici les prochaines 12 à 24 heures avant de se désagréger complètement dans les 48-72 heures. Des dégâts considérables peuvent se produire aux toits et aux façades légères. Des dégâts irréparables peuvent être causés aux petites habitations. Une évacuation d'urgence des plain-pieds dans un rayon de 400 mètres des côtes, des habitations d'un étage dans un rayon de 3,2 km et des rivages. Ce cyclone peut causer une érosion importante sur les plages. Des coupures importantes d'eau potable et d'électricité peuvent se produire. Dépression tropicale 97 S, futur tempête tropicale FERNANDO : Données : Pression minimale estimée en sont centre : 999 hPa Vent moyen maxi sur 10 minutes : 30 kt, soit 55 km/h Vent soutenue maxi sur 1 minute : 35 kt, soit 65 km/h Vent rafales maxi : 45 kt, soit 85 km/h Il ets très fort probable que cette dépression évolue assez vite en tempête tropicale dans les prochaines heures avec une intensification de la convection et du flux cyclonique. Elle adopterait le nom futur de FERNANDO, elle adopte déjà une belle forme enroulée sur l'image stellite avec une front froid particulièrement important sur snt flanc Ouest. Plus d'informations dans les prochains jours.
  2. Onde tropicale 90 P : Une onde instable et potentiellement intéressante se met en place sur la Pacifique Sud, pour le moment, on ne signal rien de spécial mais certains scénarios sont pour un renforcement jusqu'au stade de dépression voir tempête tropicale si la dynamique atmosphérique le permet.
  3. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Dépression tropicale DINEO : Pression minimale : 991 hPa Vent moyen maximum sur 10 minutes : 56 km/h Rafales maxi : 74 km/h La dépression tropicale a présenté un renforcement au stade de cyclone tropicale pendant le 15 Février avant d'arriver dans les terres et de déstrcturer complètement avec une coupure d'alimentation direct. DINEO devrait continuer dans les terres en tant que simple dépression tropicale. Le flux de basses couches est essentiellement de composante Nord-Est au niveau de l'équateur bien qu'une composante plus nord définissant un talweg de mousson est notable à l'Est de 80°E. Onde tropicale 91 P : Il s'agît particulièrement d'amas orageux organisés en amas autour d'un centre de convergence des vents près du sol. Une zone de gradient thermique tente de se mettre en place à l'avant dans les terres ( bande spiralée couective à l'avant des orages, possible formation d'un front ), mais cela ne semble pas suffisant pour le creusement d'un système. Les principaux modèles n'envisagent pas d'évolution particulière pour ce système. Onde tropicale 99 S : Une forte convection est en cours sur l'Ouest de l'Australie et commence à prendre le large petit à petit. Dans cette zone, la température de l'eau oscille entre 28-30°c, un facteur favorable à la persistance de la convection, d'autant plus que le flux qui va piloter cette onde va la faire progresser dans une eau qui sera supérieur à 26°c, mais on ne s'attend pas à un creusement significatif, une simple dépression tropicale semble se profiler.
  4. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Forte Tempête tropicale modérée DINEO : Pression minimale : 980 hPa Vent moyen maximum sur 10 minutes : 100 km/h Vent soutenue maximum sur 1 minute : 110 km/h Rafales maxi : 140 km/h Alors qu'une phase sèche de la MJO est présente au niveau de l'océan Indien, le flux de basses couches est essentiellement zonal de composante Est-Nord-Est au niveau de l'équateur et à l'ouest de 80°E. Il n'y a pas de convergence avec le flux d'alizé et aucune ZCIT en configuration de talweg de mousson ne peut être dessinée sur le bassin. En conséquence, il n'y a toujours pas ou peu d'activité convective significative au sein du domaine tropical. Elle est par contre forte au voisinage de la forte tempête tropicale DINEO localisée sur la moitié sud du canal ainsi que localement au large des côtes sud-est de Madagascar.
  5. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Onde tropicale 98 S : Le flux de mousson est globalement présent sur l'ensemble du bassin mais il n'y a tres peu d'activité convective significative dans la zone proche équatoriale. L'activité convective se concentre autour d'EX-CARLOS et sur une ligne de convergence dans son sillage, ainsi que dans le canal du Mozambique. Sur le Sud du canal, une zone de convection intense se maintient à la convergence entre le flux de mousson qui descend dans le canal et le flux anticylonique au Sud de Madagascar. La passe ASCAT d'hier soir à 19h30Z révèle une petite circulation fermée, les pressions sur la zone sont en baisse, la station d'europa au Sud de la circulation a perdu 1.5hPa en 24heures. De plus les dernieres images satelites montrent une bonne divergence d'altitude, et une activite convective forte sur la zone. La derniere passe SSMIS de 03h46Z montre une convection profonde morcelee et encore peu organisée. Pour les prochains jours, sous l'influence d'une bonne divergence d'altitude et en l'absence de cisaillement vertical de vent, la convection déjà présente pourrait alors se structurer. Ainsi, en début de semaine prochaine, les modèles déterministes et ensemblistes disponibles sont en bon accord pour développer un système tropical significatif dans cette zone, sur des eaux au potentiel énergétique particulièrement élevé. Onde tropicale 94 P : La zone convective se maintient sur le Nord de l'Austraie avec une convergence persistante près du sol mais pas de signe de développement en vu. Les modèles n'indiquent pas l'arrivée d'une anomalie en altitude pour permettre au minimum de se creuser. Il s'agît surtout d'amas convectifs apportant des orages actifs sur la partie Nord du pays.
  6. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Tempête tropicale modérée CARLOS : Pression minimale : 988 hPa Vent moyen maximum sur 10 minutes : 80 km/h Vent soutenue maximum sur 1 minute :90 km/h Rafales maxi : 120 km/h Le système se désorganise progressivement avec une baisse d'intensité de la convection visible sur les images satellites. De plus, les eaux deviennent de plus en plus froide autour de ce système tropicale. Au vu de sa désorganisation assez rapide, un suivi n'est désormais plus nécessaire sur ce système. Associée à la convection au milieu du canal du Mozambique, les modèles proposent la formation d'un minimum. Pour les 5 prochains jours, les conditions environnementales apparaissent peu favorables pour un développement significatif en raison notamment d'une faible alimentation de basses couches à la fois polaire et équatoriale. Dépression tropicale 94 P : Le centre de convergence s'établit toujours sur le Nord de l'Australie avec une convection assez importante dans ce secteur. On ne s'attend pas à une nette évolution de la situation. Dépressions tropicales 95 P et 96 P : Il s'agît de deux dépressions qui ondulent autour des îles. Là aussi, pas d'évolution notable à attendre donc pas de suivi nécessaire.
  7. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Cyclone tropical catégorie 1 CARLOS : Pression minimale : 975 hPa Vent moyen maximum sur 10 minutes : 120 km/h Vent soutenue maximum sur 1 minute : 130 km/h Rafales maxi : 170 km/h Celui-ci présente un renforcement depuis ces dernières heures mais ne devrait pas dépasser le stade de cyclone catégorie 1. On remarque la convection commence à se désorganisée petit à petit même si elle reste assez intense mais la température des eaux devient un peu moins favorable à l'alimentation en air chaud et humide. Néanmoins, l'image satellite témoigne d'une belle structure nuageuse où l'on distingue bien la bande spiralée ( couverture nuageuse instable sous forme de ligne de grain intense ). Le flux de mousson est principalement présent sur la partie ouest du bassin, mais devrait graduellement décliner au cours des prochains jours. Ce flux de mousson alimente une zone de convection profonde située sur le nord du canal qui tend graduellement à se déplacer vers le sud. Ailleurs l'activité sur le bassin est concentrée à proximité du cyclone tropical Carlos qui évolue au sud-sud-ouest des Mascareignes. L'océan Indien tropical est particulièrement vierge d'activité convective avec la présence, entre autre, d'une phase sèche de la MJO (phase active sur le Pacifique Ouest). En cours de week-end ou début de semaine prochaine, les modèles proposent la formation d'un minimum au large des côtes sud-ouest de Madagascar. Les conditions environnementales de basses couches notamment, apparaissent marginalement favorables à la formation d'une tempête. Néanmoins un développement lent est possible. Dépression tropicale 95 P : Un minimum de basse pression ondule vers la Nouvelle-Calédonie même si celle-ci semble un peu mal organisée. Des vents forts et des pluies soutenues ont concerné(e)s l'île il y a quelques heures. L'environnement semble moins favorable à une intensification du système mais cela reste à surveiller tout de même. Onde tropicale 93 S : Elle fût une bonne petite dépression torpicale sur les côtes Ouest de l'Australie mais est actuellement en train de se résorber puisque l'environnement n'est plus favorable à son alimentation et à sont dynamisme, elle va se se diriger petit à petit vers eaux devant plus froides au Sud de l'Australie. Onde tropicale 94 P : Un centre de convergence est actuellement en train de se mettre en place sur le Nord de l'Australie, à cela s'y ajoute une masse d'air humide chaude et bien instable. Les images satellite témoignent d'une zone convective en cours dans cette fameuse zone de convergence sur le Nord de l'Australie. On ne s'attend pas à un nette renforcement dans les prochains jours, mais celle-ci pourrait légèrement se renforcer en arrivant dans les terres d'ici la semaine suivant.
  8. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Tempête Tropicale Modérée CARLOS : Pression minimale : 995 hPa Vent moyen maximum sur 10 minutes : 75-80 km/h Vent soutenue maximum sur 1 minute : 85-90 km/h Rafales maxi : 105-110 km/h Le flux de mousson est présent sur l'ensemble du bassin mais ne converge pas directement avec l'alizé de l'hémisphère sud, excepté au niveau de la Forte Tempête Tropicale CARLOS. Hormis au sein de ce système, la convection profonde est principalement présente sur le bassin sur le nord du canal, l'activité est localement forte au sein de l'air chaud de basses couches dans la convergence au ralentissement du flux de mousson le long de 15S.
  9. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Tempête tropicale modérée CARLOS, pré-alerte cyclonique sur la Réunion : Pression minimale : 996 hPa Vent moyen maximum sur 10 minutes : 75 km/h Vent soutenue maximum sur 1 minute : 85 km/h Rafales maxi : 105 km/h Le flux de mousson est présent sur l'ensemble du bassin mais ne converge pas directement avec l'alizé de l'hémisphère sud, excepté au niveau de la Dépression Tropicale n°04. Hormis au sein de ce système, la convection profonde est présente sur le bassin à l'est de 60°E, entre 2°S et 7°S au sein d'un axe de confluence de vents de secteur Ouest. Sur le nord du canal, l'activité est localement forte au sein de l'air chaud de basses couches, déstabilisé par l'arrivée d'un faible cut-off sur la pointe nord de Madagascar. Un axe de forte convection discontinue est présent dans le secteur nord du système depuis les Seychelles et rejoint la masse nuageuse centrale du système par son secteur est. L'organisation générale de la masse centrale continue de s'améliorer.
  10. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Dépression tropicale 03 S : Alors que pendant les journées de Vendredi et Samedi, le système a présenté un renforcement assez soudain ( stade tempête tropicale atteint avec pression minimale à 993 hPa ). Actuellement, le système perd assez vite en intensité mais garde tout de même une belle structure de dépression tropicale avec un enroulement nuageux bien marqué et un très belle structure frontale juste à l'avant ( front froid ) avec une convection qui s'écrase de plus en plus avec, pour commencer, une température de l'eau largement défavorable à l'alimentation en air chaud et humide. Sans oublier l'absence de forçages en altitude, de plus, les hautes pression ne sont plus très loin, on a donc aussi l'arrivée d'un flux plus anticyclonique en altitude. Le suivi de ce système s'arrête aujourd'hui, il devrait rester en tant que simple dépression synoptique et ne plus présenter d'organisation particulière ni même menacer quelconque terres. Onde tropicale 91 S : Le bassin reste en configuration de Talweg de Mousson (TM) à l'Est de 50E ondulant autour de 12S. L'activité convective reste faible à modérée et fluctuante au sein du TM. Mais à proximité de la Perturbation Tropicale n°91 S, elle est localement forte et tend à se maintenir près du centre. Durant les prochains jours, la convergence du flux de mousson au sein du TM va diminuer en devenant plus zonal en raison du maintien d'une forte activité convective sur le continent maritime. De plus, le flux d'alizé devient moins fort avec le passage de plusieurs thalweg dans les moyennes latitudes. En fin de semaine prochaine, la convergence de basses couches pourrait cependant s'améliorer, notamment sur la partie ouest du bassin avec une poussée du flux de mousson et l'arrivée d'une nouvelle cellule anticyclonique. Enfin, jeudi ou vendredi prochain, les restes du système suivi par le BOM au nord-ouest de l'Australie pourraient rentrer dans notre zone de responsabilité sans risque de reintensification. Depuis hier soir, de la convection profonde persiste à proximité du centre. Cependant, les données micro-ondes disponibles (F18 de 0150Z), ne semblent pas indiquer de réelle intensification. Les dernières images satellites confirment la présence d'un cisaillement d'est-sud-est modéré à fort en altitude (supérieur à 20kt d'après le CIMSS à 06Z). Il semble même qu'un vortex soit maintenant exposé à l'est immédiat de l'activité convective principale. Au cours des prochains jours, malgré des probables bouffées de convection temporaires, le cisaillement vertical en haute et moyenne troposphère devrait réussir à affaiblir le minimum en apporter de l'air plus sec au dessus du centre. Les différents modèles numériques sont en accord avec ce scénario.
  11. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Onde tropicale 90 P renomée tempête tropicale 03 S : On y est, le système a quitté les terres Nord-Ouest de l'Australie et se trouve actuellement dans la zone maritime. La température de l'eau dans le secteur tourne entre 26-28°c, ce quoi largement alimenter la convection en air chaud et humide ( d'où le net renforcement comme prévu ). De plus, la convergence des vents s'entretient de plus en plus et la conjuguaison anomalie de surface-anomalie d'altitude est maintenant favorable à une bonne cyclogenèse. Les deux seuls bémols présents sont la présence d'un shear du vent assez important et un manque de forçages en altitude pour la convection qui reste profonde mais pas assez prononcée, même si un courant jet assez fort passe plus au Sud et favorise l'apparition de tourbillons cycloniques, le renforcement ne sera que temporaire et assez limité. Sur les images satellites, on distingue très bien l'enroulement nuageux autour du centre, la pression centrale est d'ailleurs estimée à 993 hPa et le vent selon l'analyse sur les graphiques des données Dvorak aurait atteint des rafales entre 80-85 kt ( actuellement en légère baisse ). La tempête tropicale va se diriger vers l'Ouest-Sud-Ouest, mais les eaux seront un peu moins réchauffées, la température devrait se trouver entre 24-26°c, à peine favorable à la convection. Comme on peut déjà le remarquer, à cause du manque du forçage et d'un shear de vent se renforçant, le système comment à s'affaiblir légèrement. D'ici Dimanche, le système ne serait plus qu'une simple dépression tropicale avant de se désagréger petit à petit dans les hautes pression situées plus au Sud. Onde tropicale 91 S : Depuis ce matin, la convection montre des signes d'organisation et de courbure. Ainsi, depuis 0600Z, une petite bande incurvée dans le quadrant Nord-Ouest de la circulation s'est développée et les images micro-ondes de la nuit montrent un centre de basses couches mieux défini. Les épanchements de Cirrus à la fois côté polaire et équatorial traduisent une bonne divergence d'altitude. En l'absence de données ASCAT complètes, le vent maximal est estimé à 20/25 kt atteignant localement 30kt dans le demi-cercle Sud. La pression centrale est estimée à 1008 hPa. Le centre est localisé vers 11.0S/74.3E à 0900Z. Les conditions environnementales sont prévues peu favorables à une intensification. En effet, la circulation évolue au Nord de la dorsale subtropicale d'altitude et subit donc un cisaillement modéré à fort de secteur Est. De plus, l'alimentation de basses couches va devenir insuffisante avec un flux zonal équatorial peu efficace et une alimentation polaire, elle aussi en baisse (lié au transit du talweg prédemment évoqué). Ainsi les modèles déterministes y compris CEP, le plus dynamique, ne creuse plus cette circulation. La prévision d'ensemble confirme cette tendance avec des probabilités de creusement faibles.
  12. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Onde tropicale 90 P : Toujours pas de réel renforcement mais le creusement tente de s'intensifier petit à petit, on estime sa pression centrale à 1003 hPa, alors qu'il y'a quelques jours, l'on était à 1010 hPa. Comme prévu, le shear du vent est à la baisse et l'environnement devient favorable au développement de l'onde. La convergence en air chaud et humide se maintient près du sol, la convection s'organise de plus en plus en amas ( on distingue d'ailleurs 3 amas convectifs bien organisés ). La phase d'intensification devrait s'enclencher entre Jeudi-Vendredi quand l'onde arrivera au-dessus de la zone maritime. Elle devrait être influencée par un flux de Nord-Est qui devrait la faire faire descendre le long des côtes Ouest et Nord-Ouest. La combinaison entre l'anomalie d'altitude et de surface va être assez iportante pour favoriser une cyclogenèse plus ou moins active. On exclu pas une évolution en système catégorie 1 si la dynamique d'altitude reste la même. Onde tropicale 91 S : Le bassin reste en configuration de Talweg de Mousson (TM) à l'Est de 50E ondulant autour de 10S. L'activité convective reste également principalement localisée à proximité des deux circulations de basses couches présentes dans le TM. En fin de semaine, le flux de mousson est toujours prévu de diminuer quelque peu sur la partie ouest du bassin tandis que plus à l'est, il va prendre une composante plus zonale limitant la convergence de basse couches côté équatorial. Au cours des dernières 24h, l'activité convective s'est renforcée près du minimum associé à un renforcement des courbures anticycloniques du flux sortant en altitude. Toutefois les observations de surface d'Agaléga et de la bouée 5301603 montrent une tendance à la hausse des pressions environnementales comparées à hier. De plus la convection profonde formée ne présente aucun signe de courbure et reste désorganisée. Il n'y a pas de centre évident à pointer sur les données observées au cours des dernières 24h. Toutefois un centre de rotation semble toujours possible approximativement vers 13S et 59E. Au cours des prochains jours et malgré des conditions temporairement favorables en altitude, la présence excessive d'air sec en basse à moyenne troposphère et un manque de convergence de basses couches devraient fortement contrarier le développement d'un phénomène significatif. Si ce faible minimum devrait se maintenir au cours des 5 prochains jours, GFS le maintient au sein du TM entre 10S et 15S au cours des prochains jours et IFS (le modèle européen) le descend vers le sud-ouest au sud de 15°S. La prévision d'ensemble tend à favoriser la solution GFS. Les dernières images satellites permettent de localiser le centre de basses couches exposé à 11Z vers 9.3S et 79E à 11Z avec une activité convective en baisse comparé à hier. La pression centrale est estimée à 1009 hPa. Au sein d'un environement défavorable (air sec et cisaillement principalement), le système n'est pas prévu s'intensifier au cours des prochains jours.
  13. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Onde tropicale 90 P : Une masse d'air humide et instable circule sur le Nord de l'Australie provoquant une intense convection dans ces secteurs. Il s'agît là de l'onde tropicale elle même qui se creuse petit à petit, mais le creusement reste tout de même limité avec un dynamisme d'altitude moins important que prévu pour le moment, la zone est soumise à un shaer du vent modéré, donc plus ou moins favorable au creusement de l'onde. Dans les terres, un autre minimum de basse pression, plus concentré en surface, circule dans une masse d'air très chaude et humide apportant ainsi de nombreuses averses et orages. Plus au Sud-Ouest du pays, une crête anticyclonique circule en altitude principalement ( un peu moins marqué au niveau du sol ). Ce qui limite le creusement de l'onde tropicale, c'est la présence de la crête anticyclonique en altitude ainsi qu'une anomalie d'altitude mal structurée afin d'engager une cyclogenèse favorable. C'est la convergence des vents en basses couches qui arrive à maintenir la convection dans la masse d'air humide et instable. On se s'attend pas à un réel creusement d'ici les prochaines heures, la crête anticyclonique en altitude pourrait se renforcer et une vaste cellule de haute pression pourrait s'établir entre l'Ouest et le Sud du pays. C'est seulement à partir de Jeudi-Vendredi qu'on pourrait observer un renforcement se sont creusement avec l'affaiblissement des hautes pression et l'arrivée d'une anomalie d'altitude un peu mieux structuré mais faiblement dynamique, mais cela suffira à intensifier sont creusement, d'autant plus que la vitesse du shear au vant pourrait petit à petit faiblir dans les prochaines 24 heures devenant ainsi un environnement favorable à l'onde tropicale. De plus, le début de la cyclogenèse devrait commencer quand l'onde commencera à quitter les terres, la température de l'eau dans ce secteur pourrait être largement favorable à l'alimentation en air chaud et humide à la convection, la température de l'eau pourrait osciller entre 26-28°c par rapport à là ou se trouverait l'onde. Pour le moment, l'intensité du système ne devrait pas être très important, on devrait rester au stade de dépression tropicale, tout dépendra de la dynamique atmosphérique.
  14. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Je voulais en parler hier mais je n'ai pas eu le temps, certains modèles envisageaient la naissance d'une onde tropicale active au Nord de l'Australie, et c'est actuellement le cas. Onde tropicale 90 P : Une vaste zone convective est en train de s'organiser sur le bassin Nord de l'Australie. Un contexte de convergence se mt en place dans les basses couches, de plus, la convection se situe dans un environnement avec un shear du vent favorable à l'intensification de la convection. Un peu plus au Sud, un autre minimum de basse pression s'organise avec un axe de convergence plus dynamique, plusieurs cellules orageuses circulent entre l'Ouest et le Sud du pays. Celle-ci présente déjà une belle organisation avec un noyaux de vorticité cyclonique marqué en altitude. En ce qu'il concerne son évolution, c'est surtout la dynamique en altitude qui va permettre au système de bien se développer. En effet, on s'attend à un très nette renforcement du système pouvant être le stade tempête voir cyclone, mais l'intensité reste à déterminer. Le vent de Nord-Est dans les basses couches va avoir tendance à pousser l'onde en direction du Sud-Ouest. Justement, c'est entre l'Est de l'océan Indien, le Sud de l'Australie et la nouvelle-Zélande, qu'une grande branche de courant jet dynamique circule. Le système devrait venir s'y isoler ce qui va le mettre en configuration d'entrée gauche, la situation va donc très vite devenir favorable au développement de tour billons cycloniques. L'onde tropicale devrait se renforcer d'ici les 3-4 jours.
  15. Saison cyclonique 2017 - Océan Indien

    Le bassin est en configuration de Talweg de Mousson (TM) à l'Est de 50E ondulant entre 9S et 12S. L'activité convective au sein du TM est modérée et fluctuante mais localement forte autour des 3 minimums identifiés. Au Sud-Est d'Agaléga: L'animation satellite montre un centre de basses couches partiellement exposé vers 12.6S/59.0E à 0600Z. La pression est estimée à 1010 hPa en cohérence avec les données observées par la bouée n°5301603. Les vents maximaux sont estimés à 15/20 kt. Au Sud-Est de Diego-Garcia : L'imagerie satellitale permet de localiser un centre de basses couches vers 10.4/S75.8E partiellement exposé à 0600Z. La pression minimale est estimée à 1009 hPa. La dernière passe Ascat montre des vents maximaux atteignant 20/25kt. A l'extrémité Est du bassin : Une faible circulation est présente vers 9.2S/89.7E à 0600Z. La pression est estimée à 1011hPa et les vents maximaux à 15/20kt. Aujourd'hui, le potentiel de développement des 3 circulations a significativement diminué comme le reflète les 2 derniers réseaux de la prévision d'ensemble du CEP. En effet, à partir de demain, l'alimentation équatoriale de basses couches faiblit tandis que la convergence côté polaire est peu efficace avec la présence d'un flux d'alizé bien zonal. De plus, un cisaillement vertical de vent modéré de secteur Nord-Est va affecter les 3 circulations. Mais, il semble surtout que ce soit l'alimentation humide qui soit déficitaire au sein du talweg de mousson et qui empêche la convection profonde de se maintenir durablement. Le produit MIMIC-TPW du CIMSS confirme cette impression avec un contenu en eau précipitable qui faiblit depuis 72h dans le TM. En conséquence, les modèles déterministes CEP et GFS n'envisagent plus de creusement significatif mais maintiennent la présence des 2 circulations situées au Sud-Est d'Agaléga et de Diego Garcia pour la semaine à venir.