Yoann44

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    258
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Yoann44

  • Rang
    Altocumulus
  • Date de naissance 04/10/1988

Personal Information

  • Lieu
    Chauvé (44)
  • Site web
    https://docuclimat.wordpress.com/

Visiteurs récents du profil

1 515 visualisations du profil
  1. Yoann44

    Statistiques et anomalies climatiques globales

    Je me demande d'ailleurs au passage si cette autre étude majeure parue récemment prend en compte cette correction des modèles dû à la rétroaction négative de l'Atlantique ? : https://www.sciencedaily.com/releases/2018/07/180705110027.htm
  2. Yoann44

    Statistiques et anomalies climatiques globales

    Un étude majeure qui a surement identifié une rétroaction négative sur le climat non prise en compte par les modèles. Johan Lorck l'expliquera bien mieux que moi (il va d'ailleurs falloir que je relises à deux fois l'article pour bien le saisir ) mais c'est une étude qui fera surement date : https://global-climat.com/2018/07/07/comment-la-variabilite-du-pacifique-a-ete-sous-estimee-par-les-modeles/ Par contre, je m'inquiète du coup du retour de bâton (si il y en a un) si l'Atlantique tropical se "refroidit" et que le Pacifique tropical continue par contre à se réchauffer comme il le fait depuis quelques années...
  3. Yoann44

    Suivi de l'englacement au pôle nord

    De nombreux facteurs expliquent la variabilité annuelle de l'extension de la banquise arctique, mais dans la tendance de fond rien ne change, on se dirige toujours vers un océan Arctique quasi-découvert de banquise dans les décennies à venir (dans les années 2020 selon certains, plutôt 2030-2040 si on suit la moyenne des modélisations actualisées récemment). Tendance de fond pour l'extension de la banquise en Juin bien visible ici, malgré une fonte "limitée" par rapport à d'autres années récentes au vu des conditions météorologiques qui paraissaient pourtant propices à une forte fonte (cf forum d'artic sea ice sur l'extension) : Source du graphique : http://nsidc.org/arcticseaicenews/ Tu peux aller sur le site du NSDIC trouver les données pour chaque mois, tu verras que la tendance de fond ne change pas, et que s'arrêter à 4 années de fonte "limitées" par rapport à 2012 est trompeur (2012 était quand même plus qu'exceptionnel de par les conditions synoptiques qui ont permis une fonte majeure, il faut le rappeler !). Attention au bruit dans l'étude du climat (je me suis d'ailleurs souvent fait rappeler à l'ordre à ce propos à propos des anomalies de températures mondiales ). Mais gare également à ne prendre en compte également que l'extension, en terme d'épaisseur par exemple on se retrouve au 4 Juillet avec une épaisseur qui s'est considérablement réduite. Source du GIF ci-dessous : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,382.3350.html De plus gare à une probable falaise en Juillet, car en excluant trois zones de l'Arctique qui sont particulièrement lentes à fondre cette année (Kara, Hudson et Baffin) mais qui fondront inévitablement avant Septembre (à moins d'une année exceptionnelle), on se retrouve avec une extension qui se rapproche du record bas. Source : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2223.950.html Il ne faut pas simplement s'arrêter à la simple lecture de l'extension globale pour analyser une saison de fonte, il faut prendre en compte l'épaisseur, l'extension, l'aire, le contenu thermique des océans, la salinité, les courants, les vents (exportation via Fram par exemple), les mares de fonte, les conditions atmosphériques, les différentes zones, etc... bref complexe mais passionnant ! Et gare également à amalgamer couverture/épaisseur de neige dans le cercle Arctique et corrélation avec la saison de fonte, comme il l'est pas mal expliqué dans les topics d'artic sea ice forum, il n'existe pour l'instant pas de preuves sérieuses d'une corrélation forte à ce niveau. Par contre, on sait qu'une faible extension en automne/hiver, ainsi qu'un contenu thermique plus important dans l'océan arctique entraînent plus de probabilité d'avoir plus de couverture de neige dans le cercle Arctique (@Higurashi et d'autres, je m'avance peut-être d'ailleurs sur ce dernier point, si vous avez des études dans la poche qui confirmeraient cela ce serait génial ). Dans tous les cas, je te conseille vivement de suivre les topics de l'Artic sea ice forum, j'en apprends tous les jours et bien que galérant avec l'anglais, tu peux te servir comme moi d'un petit coup de pouce de google translate, même si souvent c'est un peu incompréhensible si tu ne connais pas un minimum les termes scientifiques et/ou de passionnés : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php
  4. Yoann44

    Les cyclones tropicaux gagnent du terrain !

    Intéressant mais inquiétant pour la côte est des Etats-Unis : des recherches sur des sédiments indiqueraient que durant une période passé (de l'Antiquité romaine au début du Moyen Age ) des ouragans majeurs (cat 3-4) frappaient tous les 40 ans environ le nord de la côte est des USA, et ce à la faveur d'eaux sensiblement aussi chaudes qu'aujourd'hui à cause du RCA. La côte est étant déjà une zone très vulnérable et qui risque de connaitre une des hausses les plus importantes du niveau de la mer au niveau mondial, notamment si la circulation thermohaline atlantique nord continue à s'affaiblir, je n'ose imaginer la catastrophe si cela se produit... https://www.newhistorian.com/monster-hurricanes-battered-us-northeast-800-years-ago/2970/ (article sur l'étude lue via l'excellent blog de Robbert Scribbler et les commentaires toujours riches en infos de ses lecteurs : https://robertscribbler.com/2018/07/06/hurricane-beryl-an-odd-outlier-as-cat-5-maria-tears-toward-china/ )
  5. Yoann44

    Suivi de l'englacement au pôle nord

    Merci @Higurashi pour tes précisions toujours pointues et auprès desquelles j'apprends beaucoup Cette récurrence de vagues de chaleur en Sibérie me fait d'ailleurs penser aux recherches menées par Dr Jennifer Francis sur les ondulations plus marquées du Jet stream et aux blocages atmosphériques associés qui s'amplifient, et ce dû au réchauffement prononcé de l'Arctique en hiver, qui lui même accentue son ondulation, donc le réchauffement de l'arctique (et des vagues de froid importantes en Eurasie et Amérique du Nord), etc.... Mais justement ce que j'ai lu pour l'instant pointe surtout sur la saison hivernale. Y'a-t-il des recherches sur ces amplifications de vagues de chaleur en Sibérie ces dernières années, et si oui est-ce en lien avec le réchauffement de l'arctique et/ou l'extension de la banquise arctique ? Tu avais également à un moment mentionné l'impact du réchauffement de l'Arctique sur les ondes de Rosby @Higurashi, serait-ce lié également à la récurrence de ces vagues de chaleur sibérienne ?
  6. Yoann44

    Suivi de l'englacement au pôle nord

    Un bon article à propos de cette vague de chaleur dantesque qui à défaut de "brûler" le pack central (et heureusement) va faire du mal à la banquise côté laptev (déjà bien entamé) et Sibérie orientale : https://wxclimonews.com/2018/07/02/extreme-heat-event-in-northern-siberia-and-the-coastal-arctic-ocean-this-week/ Ce qui est fascinant et effrayant c'est de voir ces anomalies importantes de températures en Sibérie devenir récurrentes l'été entraînant un accroissement des feux de forêts (incontrôlables dans cette région) et la fonte du pergélisol plus au nord. On entre dans du sérieux au niveau du réchauffement climatique (feedbacks dangereux), il faudra cependant voir si cette récurrence aura des conséquences sérieuses sur l'extension de la banquise notamment dans le pack central, ce qui n'a pas l'air d'être le cas jusqu'à présent (cf topic artic sea ice forum : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2278.1900.html où il est décrit qu'il faut que la suie provenant des feux de forêts soient déposées par une dépression pour avoir un effet concret sur la banquise, à l'inverse si cela reste dans l'atmosphère cela favoriserait au contraire une faible entrée du rayonnement dans la basse atmosphère freinant la fonte). Par contre, si les zones périphériques de l'océan arctique sont découvertes dans les années à venir vers Juin et que ces vagues de chaleur impressionnantes venues de Sibérie continuent, il n'y aura plus de quoi stopper des remontées d'air chaud vers le pack central en été (de même que le réchauffement des eaux sera plus rapidement marqué favorisant également la fonte et une faible extension de la banquise en automne/hiver, cf image ci-dessous). Je pense que c'est à ce moment là qu'on atteindra vite une falaise en terme d'extension de la banquise en été, mais ce n'est qu'une théorie personnelle et qui omet plein d'autres facteurs qui rentrent en ligne de compte (oscillations naturelles du climat, modification des régimes atmosphériques, modification des courants marins, etc... )
  7. TF1 cherche à remplir notre temps de météo disponible Mais concernant la surchauffe, cela n'a pas l'air de les inquiéter 😄
  8. Yoann44

    Statistiques et anomalies climatiques globales

    Un papier à ne pas manquer de plusieurs climatologues réputés dont James Hansen faisant le bilan de l'année 2017 : http://www.columbia.edu/~jeh1/mailings/2018/20180118_Temperature2017.pdf
  9. Yoann44

    El Niño - La Niña

    La NOOA vient d'émettre un "El Niño Watch". A voir dans les semaines à venir ce qu'en dira le BOM, en attendant si cela confirme c'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Une bonne car cela calmera une partie de l'accélération du contenu énergétique des océans, cf topic lié : Une moins bonne car du coup on repartirait pour un bon coup de chalumeau atmosphérique, quoique surement moindre qu'en 2016 puisque pour l'instant un el nino majeur n'est pas en vue. https://www.axios.com/el-nino-watch-issued-as-new-event-nears-0ae8c12a-460f-4ce5-930f-1bce02878e72.html http://www.cpc.ncep.noaa.gov/products/analysis_monitoring/lanina/enso_evolution-status-fcsts-web.pdf Une très bon suivi d'el nino également sur un topic d'artic sea ice forum (avec ce forum anglophone de qualité, je fais du coup des infidélités à IC ) : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2228.250.html
  10. Yoann44

    Tendance été 2018

    On est vraiment tombé bien bas avec ce genre de réflexion... Je t'invite à lire ce site : https://www.skepticalscience.com/translation.php?lang=12 Avec un minimum de jugeote, j'espère que tu comprendras déjà que la question du réchauffement climatique n'est pas une "croyance" (sic), ce serait déjà un bon début pour quelqu'un qui a l'air de ne même pas comprendre comment fonctionne la science et qui crache sur un institut public de référence constitué d'experts sur la question. MF fonctionne d'ailleurs comme le font tous les autres climatologues, qui avant de s'avancer sur le climat ne s'avancent pas sans fondements scientifiques, modèles, études révisées par des pairs, mais ceci doit être un grand complot climato-réchauffiste contre Régis Crépet et nous sommes leurs exécutants sur IC !(resic) (au passage Régis Crépet n'a aucune étude sur le réchauffement climatique à son actif et la plus grande partie de sa carrière n'a rien à voir avec l'étude du climat : http://fr.viadeo.com/fr/profile/regis.crepet ) Fin du HS, mais à force de voir qu'il y a encore des climatosceptiques ici et qu'on fait encore une fois référence à ce gus, je me demande si on devrait pas ouvrir un topic dédié à tous les guignols climatosceptiques médiatiques (disparaissant d'ailleurs mystérieusement d'année en année, serait-ce le fait de MF, hum, hum...) qui servirait de défouloir aux suiveurs de leurs "croyances" mais qui nous permettraient aussi de vous expliquer un peu les fondamentaux de la science, sans parler du RCA...
  11. Yoann44

    Suivi de l'englacement au pôle nord

    C'est effectivement étonnant ce qui donne d'ailleurs lieu à des débats intéressants sur les topics d'Artic sea ice forum : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php?board=3.0 Ce qui étonne également est le peu de conséquences actuelle sur l'étendue des évènements actuels en Arctique, certains prédisent une falaise dans l'étendue d'ici peu. On verra bien, mais en tout cas ce printemps et début de fonte est passionnant à suivre (tout en sachant les conséquences désastreuses d'une nouvelle année record ou proche du record)... A noter le record de l'étendue du bassin central, celui qui est le plus à surveiller puisque le dernier à subsister généralement à la saison de fonte (comme l'avait également figuré @Higurashi avec le super graphique posté page 194). Voici un autre graphique à ce propos : Source : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2223.700.html Je ne sais pas d'ailleurs si on peut trouver quelque part un graphique d'épaisseur du bassin central ce qui permettrait d'évaluer le volume et ainsi la probabilité de résistance de ce bassin aux trois mois de saison de fonte qui restent ? Edit : à noter aussi le bon post de Neven sur les données PIOMAS : http://neven1.typepad.com/blog/2018/06/piomas-june-2018.html avec une carte des anomalies d'épaisseur en Mai intéressante puisque les anomalies positives se situent justement là où les événements météorologiques actuels entraînent et vont entraîner une forte fonte et fragmentation de la glace. Il faudra également surveiller l'apparition d'étangs de fonte au niveau du bassin central :
  12. Yoann44

    Statistiques et anomalies climatiques globales

    Etude très intéressante : http://sciencepost.fr/2018/06/les-risques-de-transitions-critiques-associes-au-changement-climatique-sont-ils-sous-estimes/ "En résumé, l’étude indique que la prise en compte de la mémoire des variables climatiques et de sa modification dans le contexte du réchauffement global augmente significativement le risque de connaître des transitions critiques dans les systèmes sensibles à seuils (tels que les écosystèmes, la circulation océanique, les calottes glaciaires, les sociétés humaines…). Les simples analyses de moyenne ou de variabilité sur cette problématique se révèlent donc insuffisantes. En conséquence, les futures études devront considérer plus sérieusement l’auto-corrélation temporelle et son évolution afin de mieux cerner et anticiper ces risques, qu’ils soient de nature physique, biologique ou sociétale." Le lien vers l'étude : https://www.nature.com/articles/s41558-018-0160-7
  13. Yoann44

    Températures des océans et courants océaniques

    Au prochain el nino on risque de déguster au niveau atmosphérique en terme de libération d'énergie contenue dans les océans... : https://www.nodc.noaa.gov/OC5/3M_HEAT_CONTENT/ 3 Vu sur https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2278.700.html En tout cas, j'aimerais avoir l'avis d'un spécialiste à propos de l'accélération notable du contenu en chaleur des océans. Quand on parle de réchauffement climatique, on intègre seulement la notion de réchauffement des températures atmosphériques, mais ne serait-ce pas une erreur, comme si on ne regardait que le sommet de l'iceberg alors que la majeure partie du problème n'est pas visible et risque littéralement de nous exploser en pleine face ?... Quel est votre avis sur la question ?
  14. Yoann44

    Statistiques et anomalies climatiques globales

    Article intéressant qui résume de nombreuses études publiées ces dernières années sur l'échéance de l'approche des +1,5°c de réchauffement et des conséquences potentielles pour le globe : http://leclimatoblogue.blogspot.fr/2018/04/15-c-de-rechauffement-dans-seulement.html
  15. Yoann44

    Températures des océans et courants océaniques

    Intéressant ce graphique (trouvé ici : https://forum.arctic-sea-ice.net/index.php/topic,2278.msg147080.html#new). Il montre bien l'accumulation de chaleur océanique qui a repris en 2017 en annulant la libération de chaleur dû au super el nino de 2016 (quelqu'un saurait où trouver ce même tableur mais sur une plus longue période, il serait ainsi intéressant de comparer l'accumulation annuelle récente en comparaison des décennies précédentes, et de les mettre en relation avec les phases la nina/el nino pour voir si l'effet d'accumulation/libération a changé lors des derniers épisodes par rapport aux épisodes passés) :