Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

MagicSummer

Membres
  • Content Count

    402
  • Joined

  • Last visited

About MagicSummer

  • Rank
    Altocumulus

Personal Information

  • Location
    Beaucaire (30)

Recent Profile Visitors

1465 profile views
  1. L'écart-type augmente ce matin... Même ET sur l'ENSGEM. Les déterministes ne sont pas bon ce matin pour ceux qui espèrent voir l'or blanc. Même si l'évolution est mauvaise (dans ce sens) et que l'échéance est relativement proche cela va encore bouger au vu de la dispersion...
  2. Ce matin les modèles ont soufflés le froid et ce soir c'est le chaud. Comme l'impression qu'on a fait 10 pas en arrière par rapport à ce matin, surtout si on se place côté LR-Provence-VDR. Ce matin la GF qui était vu stagner au niveau des Pyrénées, permettant de combiner humidité et froid, se dirige de plus en plus tôt et rapidement direction l'Atlantique, sur quasiment tous les modèles. Heuresement que l'écart-type reste conséquent :
  3. Non pas du tout il y a bien une pluie modérée avec quelques rares fortes intensités mais je suis vraiment en limite de celles-ci ^^
  4. Quelques rares flocons se mêlent à la pluie modérée à Beaucaire. Belle surprise !
  5. LPN de plus en plus basse chez nos amis GFS/ICON/CEP en attendant arpège 🔥 Prévision très incertaine sur la localisation des (plus fortes) précipitations également.
  6. Au vu des différences importantes entre ICON, GFS et UKMO ce soir l'incertitude reste grande...
  7. C'est vrai que ça peut faire mal aux yeux toutes ces courbes :D. Cependant je trouve de + en + intéressant d'utiliser les indices à long terme fournis notamment par ECMWF (que ce soit de températures hebdomadaires, l'AO...). Je pense que cela permet de mieux voir les tendances de concentration du vortex, etc. Bien entendu cela n'interdit ni de brèves incursions froides ni un changement de prévision mais la tendance est, je trouve, lourde : la moyenne de l'indice AO prévu par ce modèle tourne entre 1,5 et 2,5 à long terme, signe que cela va être difficile d'obtenir une élévation de dorsale au niveau du Groenland ses prochaines semaines.
  8. Après ce possible coup de froid très bref, on se dirige tout droit vers un vortex imperturbable. Les tendances ECMWF à long terme vont vers une AO très positive pour cette fin d'hiver : Source : https://mobile.twitter.com/WorldClimateSvc/status/1222543827732434945 Les opportunités ont été minces cet hiver et cela ne devrait pas s'arranger.
  9. Les choses évoluent et ont bien changé depuis quelques jours... cela semble désormais très mal parti pour un renversement des vents zonaux à 10hpa, bien visible ce midi avec GEFS : Il à nouveau probable que l'ensemble gefs sous-estime à nouveau leur puissance à long terme. Pour illustrer un peu plus, un graphique (+ des explications) fourni par @SimonLeeWx sur twitter qui montre bien ce problème : Le graphique ci-dessus comprend le déterministe GFS ainsi que l'ensemble GEFS pour les runs 0Z. Il a pris les données de ce modèle et son ensemble entre le 1er décembre 2019 et le 28 janvier 2020. Le graphique représente l'écart moyen des vents zonaux en m/s au 60°N (axe des ordonnées) par rapport à ce qui est observé pour tel jour X (axe des abscisses). Cela signifie que si cet écart est proche de 0 alors le modèle est proche de la réalité. Si l'écart devient positif alors le modèle a tendance à surestimer la vitesse des vents zonaux et pour finir s'il devient négatif alors cette dernière a tendance à être sous-estimée. Dans un premier temps, prenons GFS. On voit que l'écart-type lié aux prévisions reste centré autour de 0, que ce soit à J+5 ou J+10, même s'il grandit fortement au bout d'une semaine (environ). En ajoutant avec cela un écart moyen proche de 0, cela veut dire qu'il arrive parfois que le déterministe surestime ou sous-estime la vitesse des vents zonaux à long terme, mais il reste assez proche de la réalité. Dans un second temps, occupons nous de GEFS. Et là, la différence est notable avec GFS : l'ensemble s'écarte rapidement avec une tendance significative à moyen et long terme à sous-estimer la vitesse des vents zonaux. D'ailleurs, GEFS sous-estime (à peu près) en moyenne de 10 m/s au bout de 10 jours, et 15 m/s au bout de 15 jours ! Source : https://twitter.com/SimonLeeWx/status/1222109505275731975
  10. On n'est pas près de retrouver (faudrait déjà les trouver) des conditions froides et humides durables : en prenant en compte les ensembles à LT le vortex polaire devrait se reconcentrer : Signe d'une combinaison AO+/NAO+. Ces derniers ne sont pas passés respectivement en dessous de 0 depuis fin décembre et mi-décembre ! Et ce n'est pas près de changer... De plus les tendances hebdomataires pour les prochaines semaines tirées de ECMWF n'inspirent pas à l'optimisme et envoient un signal fort avec des anomalies de températures à 2m allant de +0.25°C en Espagne à +4°C en Scandinavie et en Europe de l'Est. Bien sûr cela n'indique en rien le temps à venir mais si l'on retrouve de si fortes anomalies c'est que la tendance est lourde, qu'il y a de fortes chances que l'Europe de l'Ouest devrait rester dans la douceur à long terme.
  11. En espérant que cette date pivot ne soit pas retirée provisoirement 😉
  12. UKMO continue sur sa lancée, lui qui n'est pas bon du tout pour une élévation franche de dorsale :
  13. Personnellement, je ne vois aucun compromis ce matin. Au contraire, de plus en plus d'incertitudes. Tout d'abord UKMO et CEP sont à l'opposé l'un de l'autre ce matin. UKMO ne voit tout simplement aucun talweg américain permettant l'élévation d'une dorsale en sortie de ce continent. Cependant, je suis d'accord avec toi pour CEP. Ensuite, au vu des autres déterministes et des écarts-type il est difficile pour l'heure d'écarter un des scénarii évoqués par sb_ hier : On retrouve bien l'incertitude au niveau de la capacité d'élévation de la dorsale, au Sud-Est du Groenland. Cette zone d'incertitude est habituelle ces dernières années. Autre zone de doutes à proximité immédiate de la France sur la capacité de pénétration d'air frais/froid, l'anticyclone européen n'aidant pas...
×
×
  • Create New...