Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Meteorologist Office

Membres
  • Posts

    492
  • Joined

  • Last visited

7 Followers

About Meteorologist Office

  • Birthday 04/29/1998

Recent Profile Visitors

3378 profile views
  1. Merci beaucoup pour tes éléments de réponses, après avoir pris du recul dessus, je reviens plusieurs mois après ayant des interrogations plus précises et ciblées sur tes éléments de réponses... Ils sont plutôt propices aux orages multicellulaire, monocellulaire ou monocellulaires à pulsation? Néanmoins quels type de supercellules peut-on avoir avec ce genre de gradients? Donc là tu parles de gradient vertical, n'est-ce pas? Dans un certains nombre de configurations, on peut tout de même avoir des supercellules sous les lignes de grains voire même plus rarement des tornades ( mais bon qui peuvent aussi être associées à des orages de nature non supercellulaires). C'est vrai que quand on voit les cartes des médias TV américains ce sont des images qui marquent mais j'ai l'impression que les pires outbreaks tornadiques ont eu lieu lors de forts conflits de masses d'airs? Et pour le coup de telles tornades ne peuvent que se produire sous des supercellules. Après peut-être Donc de ce que je comprends les conflits de masses d'airs donc les forts gradients thermiques horizontaux sont plus propices aux orages pas forcément sévères disons? Est-ce que tu peux donner plus de précision s'il te plaît sur la superposition verticale qui est cruciale ( pour les orages violents de toute évidence du coup) ? Ce que tu dis là ne serait-ce pas lié par hasard à ce que j'ai pu lire ( il y a bien longtemps déjà) dans le Techniguide de la météo de Jean Louis Vallée qu'il fallait qu'il y ait au moins 24°C d'écarts entre 2 étapes distincts de la troposphère sinon à un degré près ça ne pouvais ne pas se produire? Mais là on ne parle pas de simple orages, on parle d'orages violents ( encore faudrait-il se mettre d'accord sur ce terme car même certains multicellulaires peuvent être destructeurs ou même monocellulaires)? Donc ce que tu dis là est uniquement valable pour les supercellules ou les orages violents tout court, donc pas forcément de nature supercellulaires? Et est-ce que la condition que tu viens de décrire dans cette partie a une influence pour les orages banaux? Je vois quand tu parles de cisaillement de surface tu fais j'imagine référence au cisaillement 0-1 km? ou à d'autres cisaillements? Car certains considèrent la surface jusque 2-3 km. Néanmoins il faut veiller aussi à ce que l'humidité ne soit pas trop trop forte du moins pas trop longtemps car sinon non seulement la convection peut vraiment avoir du mal à s'initier de manière bien plus profonde, mais niveau phénomènes convectifs sévères si vraiment ça s'initie je vais utiliser un langage de charabia mais c'est trop crasseux si tu vois ce que je veux dire. De ce que j'ai compris c'est surtout les ingrédients qu'il faut regardait tels préconisés par Schultz que tu viens de m'énumérer car on peut très bien avoir des conflits de masses d'airs mais sans ces ingrédients là et donc pas d'orages violents mais de simples orages c'est ça? Le meilleur exemple c'est aussi à nos contrées où tout le monde pense que des vagues orageuses surpuissantes généralisées vont suivre les fins de canicules sauf que ça ne se passe pas souvent comme ça. Mais le fait que la plupart des immenses outbreaks tornadiques se produisent sous les conflits de masses d'airs n'indiquent pas en fait que ce sont les conflits de masses d'airs qui engendrent cela mais les ingrédients évoquées par contre lorsqu'il y a ces ingrédients là c'est lié aux confits de masses d'airs mais tous les conflits de masses d'airs n'en contiennent pas: pour le coup il faut attention car il y a inclusion que d'un côté et donc pas d'équivalence et beaucoup de gens peuvent tomber dans le piège. Es-tu d'accord avec mon raisonnement? Je vais entrer dans les détails mais qu'est-ce qui fait que certains conflits de masses d'airs produisent ces ingrédients favorables aux orages violents et aux tornades et d'autres non? Ps: quand jai cité chaque élément de ton message, ça n'a pas adapté la numérotation des parties! Ok donc on commence à être dans les généralités, on peut pourquoi pas parler d'une zone de conflits de masses d'air histoire de contextualiser les choses mais ensuite aller sur un paramètre important et relativement global qui peut leur être associé ou pas comme ce que tu as décrit là.... Et ensuite entrer plus dans les détails en parlant de paramètres plus typiques aux supercellules et aux tornades comme les cisaillement directionnels, la vorticité etc... Ps: quand j'ai cité chaque élément de ton message, ça n'a pas adapté la numérotation des parties!
  2. Intéressant ce que tu dis. Est-ce que tu fais référence dans ton message au calibrage des modèles qui on est d'accord explique le fait que tels ou tels modèles se trompent ou ont juste? Et si je ne m'abuse c'est ça aussi qui induit beaucoup d'amateurs ( dont au final je fais parti) à penser qu'il y a nécessairement des modèles bien et d'autres "peu performants " ( pour employer un langage relativement correct)?
  3. Situation bien active sur une partie Texas qui était d'ailleurs en moderate risk ce qui n'est pas non plus systématique à cette époque de l'année bien que cela ne soit pas pour autant exceptionnel. A suivre si la ligne de grain va persister car bien que l'hodographe soit parfait, la cape elle, est relativement faible.
  4. Pas mal de dégâts ... Certains parlent même de plusieurs tornades qui se seraient produites:
  5. Au moins 5 tornado warning pour le Texas et ça pourrait évoluer encore. Au moins 4 supercellules sous cette ligne de grain:
  6. De mon côté on va dire qu'en tant que passionné j'ai plutôt été comblé par les images n'ayant pas eu la chance de résider à Guingamp ( #ironie). Il me semble d'ailleurs que le terme conflits de masses d'airs est qualifié d'assez fallacieux par les scientifiques américains ( mais peut-être pas seulement) pour expliquer la formation des tornades et des orages violents. Mais du coup est-ce qu'il y a des explications à cela surtout qui seraient abordables pour le commun des mortels ?
  7. Quelles sont les différentes sources d'erreurs? Est-ce nécessairement seulement liés à l'observation? Dans un sens oui mais est-ce qu'il est possible si ces sources d'erreurs ne sont pas utilisées à bon escient de sous estimer un scénario? Les orages dévastateurs qui se sont déjà produits par le passé et qui ont été mal anticipés sont dus à quoi? Quelles sont les types de configurations donnant lieu à une convection plutôt nocturne , des phénomènes convectifs relatant davantage de conditions mélangées etc...? Et surtout point plus délicat à comprendre pour la majorité des gens quelles sont les sources qui produisent ces configurations et quelles sont leurs erreurs et comment les anticiper au mieux? Bien entendu le lapse rate doit certainement jouer beaucoup.
  8. Louis Bodin qui est réputé beaucoup plus sérieux que d'autres journalistes ( ce qui est quand même logique en principe au vu de son profil scientifique) parlait en début de semaine de l'arrivée en force de l'hiver dès ce weekend en annonçant des températures absolument pitoyables! C'est là que je me dis que même des personnes aguerries/ sérieuses sont malheureusement de nos jours tenues en laisse par la passivité et la fainéantise de la population de s'informer mais aussi par les institutions médiatiques et politiques cherchant tout simplement le buzz !
  9. Les dégâts sont vraiment très importants en ce qui concerne la tornade qui a frappé le Mississipi. Photos extraites de la story de Jason Scott. Nombreuses infrastructures et écoles fortement endommagées !
  10. Tornade d'intensité remarquable à Columbia au Mississippi capturée par Walmart hier après-midi.
  11. Autre photo superbe du manteau neigeux remarquable à Dultuh avec la présence de nombreuses congères !
  12. Plus de 50 cm de poudreuse ont recouvert Duluth le WE dernier. Cette agglomération située dans le Nord du Minnesota est particulièrement exposée à ce genre d'effets de lacs notamment en début et en fin de saison lorsque le lac ne gèle pas complètement. Généralement le cœur de l'hiver y est plus tristounet , glacial et sec.
  13. Selon un dernier bilan ( encore provisoire hélas) , jusque 42 victimes ont été recensées jusqu'à présent. J'ai eu des retours que la Terre aurait même tremblé au Kosovo: certains font écho d'une magnitude 5 mais ça reste largement à confirmer bien entendu. D'autres secousses secondaires ont également secoué les banlieues de Tirana hier après midi compliquant le travail des secouristes. Voici une vidéo prise au moment de la secousse principale qui a eu lieu selon un triangle Thumane- Durrës. Voici d'autres photos remarquables:
  14. Merci pour ces informations. 1000 morts ça ne plaisante pas. Le soucis des Balkans c'est que les infrastructures sont vraiment craignos et il ne suffit pas qu'il y ait un énorme séisme pour que tout soit mis à mal sans oublier que l'Albanie Grèce Macédoine c'est clairement les zones les plus à risque des Balkans. J'ai déjà été à de multiples reprises au Kosovo: il y a quelques années il y avait un petit séisme ( rien à voir avec ce qu'a connu l'Albanie hier) à Peja et les habitations étaient fortement endommagées et vouées à la destruction pour un certains nombre d'entres-elles. Si jamais un séisme aussi puissant venait à se produire au Kosovo je n'ose pas imaginer le calvaire: en effet la densité de population là bas est énorme!
  15. Je ne sais pas si je poste dans le bon topic: merci donc de déplacer le sujet si ça n'a pas sa place ici. Comme certains ont pu en être informé un virulent séisme de magnitude 6.4 a frappé l'Albanie hier: les communes de Durrës et Thumane ont été particulièrement touchées. Ce sont les zones les plus peuplées d'Albanie. Précision: c'est le plus puissant séisme à avoir frappé les Balkans depuis plusieurs décennies. Selon le sismologue albanais, Rrapo Ormeni, il s'agirait du plus puissant séisme survenu dans la région de Durres depuis 1926 au moins. Le bilan actuel selon les dernières news fait état d'au moins 28 morts : bilan très provisoire qui pourraient encore bien s'alourdir! En images les dégâts impressionnants. De nombreuses populations sont sinistrées évidemment : La fête de l'indépendance de l'Albanie qui devait avoir lieu demain et après-demain a été annulée! Les images ont été extraites de l'AFP et des médias albanais!
×
×
  • Create New...