Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Fil67

Membres
  • Content Count

    2417
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

5 Followers

About Fil67

  • Rank
    Cumulus congestus
  • Birthday 06/16/1977

Personal Information

  • Location
    Massif du Hohneck, 1220m

Recent Profile Visitors

7049 profile views
  1. Première cartouche de la saison froide dans le vide Ca a au moins le mérite d'apporter un temps hors saison en ce moment. Et étant donné qu' il y a peu de chances pour qu'on en ait d'aussi bien calibrées durant l'hiver à venir ( en dehors de l'éternel >J+10) , ça fait une désillusion de moins sur le compteur Et hop d'une pierre deux coups!
  2. Brouillard vent et pluie comme depuis 10 jours environ. Ah non ce matin il ne pleut pas/plus! Plus de 260 mm de flotte depuis le 22 septembre, soit 2 semaines et demi à peine. De là, il faut ensuite remonter en arrière jusque mi juin pour retrouver un cumul similaire, mais du coup sur 14 semaines.
  3. Suivi automne-hiver printemps-été massifs de l'est . On va ressusciter le topic avant la fin de l'année peut-être, parce que si on attend la neige ou plus simplement la pluie, on est mal barrés... 2 records journaliers de Tx à 1200mètres au Chitelet, pour lundi 14 et mardi 15 , respectivement de 2.1 et de 2.8 degrés de plus que les anciens records pour ces deux dates. Aujourd'hui et demain sont en mesure de rallonger la série à 4 assez facilement. Au passage, lundi on a taquiné le records mensuel de tX à 2 dixièmes . Et un record de tnX journalier dans la foulée pour la j
  4. Moi je souhaiterais juste trouver de quoi rallumer la flamme de ma passion pour la météo, avant de la perdre pour de bon, et idéalement autrement que par cette enfilade sans fin de saisons insipides, invariablement trop douces/chaudes ET trop sèches. Mais il est peut-être trop tard, un mois d'agitation, perdu de temps en temps dans tout ça, n'y changera sans doute plus rien.
  5. PS: le réveil sera moins dur
  6. Boh. La flotte, c'est peut-être le seul/ le dernier des phénomènes météo encore raisonnablement à portée de main de bon nombre de passionnés ( et encore...). Va pour le flux d'ouest ou de nord-ouest ma foi
  7. Avec 27/28°c, le fossé rhénan est de nouveau le coin le plus chaud de France à cette heure-ci, exception faite du pourtour méditerranéen. Le vent soutenu en rafales avec effets de foehn locaux et le soleil font le reste: on continue dans la déshydratation, à tout prix.
  8. Changement de décor à quelques kilomètres de là, sur les contreforts du Haut-Koenigsbourg. Zone un peu plus arrosée que l'endroit précédent, sous-sols certes toujours rocheux, mais affleurements moins fréquents, et sols par endroits sensiblement plus profonds. On retrouve du coup beaucoup de hêtres, quasi totalement absents du lieu précédent, qui forment même de belles hêtraies mixtes ( hormis versants plein sud ou crêtes), hêtraies agrémentées de quelques sapins communs. Sinon, présence de bouleaux dans les endroits plus exposés, clairs, pas mal de charmes également, châtaigniers
  9. Situation désastreuse sur le piémont vosgien côté alsacien, après des semaines sans pluie significative et les fortes chaleurs de ce mois d'août. C'est donc depuis 2015 au moins le 5ème été qui voit l'automne littéralement frapper à la porte dès début août pour certains des secteurs les plus endommagés. Les versants est/sud et ouest, sur des sols granitiques pauvres, sont littéralement desséchés par endroits. Le coin n'est certes pas réputé pour sa pluviométrie abondante, guère plus de 600 mm par an, ni pour la luxuriance de sa végétation, mais fortes anomalies thermiques, persistance de
  10. Après les précipitations orageuses locales de la nuit, qui ont surtout bien bien arrosé nos amis outre-Rhin jusqu'au-delà de la Forêt Noire, et de manière assez généralisée qui plus est, situation très préoccupante sur le front de la sécheresse en Alsace, avec un bon quart sud-ouest du Bas-Rhin bel et bien en situation de crise, seuil de restriction le plus haut ( avec vraisemblablement de bonnes probabilités de voir le rouge gagner encore plus de terrain ces prochains temps). De l'inédit semble-t'il pour la région? Tout aussi inquiétant, le niveau de la nappe est d'autre part bien souv
  11. Et nous là haut on demande juste de l'eau, même plus d'orages, juste de l'eau.
  12. Retour en plaine. Grand soleil tempéré par un vent d'est bien sec. Une trentaine de degrés. Jusque là journée d'été classique. Splendide les exploits du changement climatique sur nos étés cependant: rivières à sec, eaux croupies, versants sud déjà en partie dépoilés par endroits en basse montagne, festival de couleurs automnales en plein coeur de l'été sous une lumière crue et une forte chaleur. Arbres morts, branches sèches, vergers décimés, et j'en passe... Et pourtant, on n'a jusqu'ici pas encore eu de méchant coup de chaud cet été. Ca manque juste cruellement de pluie. Ca re
  13. 0.3mm tôt ce matin, avec, sans jeu de mots, quelques coups de tonnerre "noyés" dans la masse! Juillet 2020 fait donc dans l'orfèvrerie de haute voltige, avec un sertissage orageux d'une précision incroyable, entre le 1er au soir et ces derniers coups de tonnerre le 1 août à 5h30 pour clôturer le mois météorologique. Entre les deux, le néant cependant 27.8°c de tmax hier, record journalier pour un 31 juillet, ça l'aurait également été pour une bonne moitié des autres jours de juillet aussi, mais ça reste en-dessous du record mensuel de 29.5°C, et dans tous les cas bien loin du record abso
  14. Pour les Vosges, c'est comme si elles avaient perdu plusieurs centaines de mètres d'altitude niveau forçages, et ça fait quelques étés que l'on y constate ce retrait des amorces orographiques . Y'a quasi plus rien qui démarre par synoptiques favorables, ou en tout cas le peu qui prend n' aboutit plus sur grand chose de bien concret. Finies les fins de matinées chaudes qui s'encombrent et les premiers roulements de tonnerre en début d'après-midi. On va peut-être maintenant enchaîner aussi sur un mois d'août sans orage que ça m'étonnerait pas du tout...
  15. A vrai dire, je ne me pose plus tant de questions. Et non ça n'est probablement pas différent pour le 67 ou le sud-ouest, pas plus que pour n'importe quel autre endroit sur terre: pour avoir des orages faut un cocktail bien dosé, un timing si possible bien ficelé, et, reconnaissons le aussi, un peu de chance. Les deux premiers, ils sont censés être produits à moment donné assez facilement en saison chaude par notre climat français au sens large. Pour le troisième, quand on rate le premier round, on dit qu'on se rattrapera au second, ou au troisième au pire. Maintenant, qu'il fasse un peu
×
×
  • Create New...