Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Fil67

Membres
  • Content Count

    2372
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    9

5 Followers

About Fil67

  • Rank
    Cumulus congestus
  • Birthday 06/16/1977

Personal Information

  • Location
    Massif du Hohneck, 1220m

Recent Profile Visitors

6215 profile views
  1. Face à certains débordements qui frisent parfois la puérilité, le mieux est encore de réagir de manière tout aussi puérile. Mais de le faire en accord avec les règles de fonctionnement du forum évidemment, en allant bidouiller dans les paramètres du compte, et en y activant l'option "ignorer utilisateur" ( on peut même, si l'on veut, bloquer ces agaçantes petite mentions en bas à droite, qui, utilisées seules, à répétition et de manière tout à fait superflue, en disent parfois très long sur les intentions ouvertement perturbatrices de ou des auteurs) Bref, une fois tout ça fait, le ressenti après un passage sur le forum est généralement et curieusement de suite beaucoup plus serein, effet garanti Et entre nous, heureusement, cette section du forum est suffisamment riche de contributions géographiquement très variées et intéressantes pour pouvoir se permettre d'ignorer l'un ou l'autre utilisateur, sans tomber pour autant dans un black out météorologique par manques d'infos ou de reports d'observations. A bon entendeur
  2. Joli petit lenticulaire vers le haut de la vallée de Munster depuis tôt ce matin. Le soleil est de retour, ça fait pas de mal après 4/5 jours dans le brouillard presque complet.
  3. Si gros écarts ( entre le Sotré et le Chitelet, je précise)? On était majoritairement sur du stratiforme ces derniers jours, mis à part les pluies de dimanche ( lecture sur pluvio manuel). Mais je vois que l'écart s'est réellement creusé ces 3/4 derniers jours. Le vent soutenu doit y être pour quelque chose .
  4. 75mm cumulés depuis le début de l'épisode perturbé dimanche dernier, le tout réparti sur de nombreuses heures de précipitations faibles à modérées, mais régulières; en durée probablement plus que l'ensemble de l'été du coup, marqué le plus souvent par de violentes mais brèves averses! Bref, de bonnes pluies qui arrosent et qui ne ravinent pas immédiatement. Toutefois, petit tour en forêt à l'issue de ce qui restera la semaine la plus perturbée je crois depuis début mai ici: la litière desséchée est encore loin d'avoir laissé pénétré partout ces bonnes pluies, et le sol , souvent tourbeux de surcroît, est par taches encore totalement poussiéreux sous la couche de feuilles mortes. L'eau trouve heureusement quand même des points de passage par ci par là dans cette couche de feuilles étanche. Idem sur les chaumes, les pelouses rases n'ont toujours pas laissé passer l'eau par endroits. C'est dingue! A se demander si ce n'est tout simplement pas la couche de neige de l'hiver prochain qui permettra à l'eau de percoler enfin de manière efficace partout dans ces sols parfois quasi imperméabilisés, remettant ainsi les compteurs à zéro.
  5. oui, oui, on cherche effectivement le suspens là où il se trouve en ce moment: en l'occurrence dans chaque degré en plus ou en moins au niveau de la masse d'air en atmosphère libre En attendant, c'est parti pour 2 jours sous les normes en milieu de semaine. Le voilà peut-être le vrai suspens en fait : 1) est-ce que ça va réellement tenir d'ici là, sans rogner encore vers le haut durant les prochaines 24/36heures? 2) comment les 4/5°c d'anomalie négative pendant 48h à 1500m, si ils se vérifient, vont se concrétiser pour les basses couches? Logiquement oui, avec le pivotement des vents au nord-est en basse couche, ça va forcément ramener une partie de l'air très frais qui va s'écouler sur l'Europe centrale. 3) que diable va-t'il nous arriver ensuite? COncernant cette dernière question, même si la réponse est déjà curieusement toute prête et la fiabilité déjà proche des 100%, on va laisser le suspense atteindre des sommets insupportables, et attendre que l'on rentre dans l'échéance appropriée ( J<5) pour en parler concrètement au niveau régional. Allez couvrez vous bien en milieu de semaine Edit, j'avais pas vu, mais on peut presque s'estimer chanceux, dans le nord du nord-est, d'avoir une petite coupure dans la monotonie en milieu de semaine. Pour la Franche-Comté, pourtant pas si loin, c'est pas la même du tout:
  6. Ah ça je confirme, tu vas en effet prendre direct, mais pas dans le sens où tu l'entends je crois
  7. Ah oui, la fameuse opportunité orageuse virtuelle à long terme ! Pour la ...45 ème fois au moins cet été, si je ne me trompe ?
  8. Non non non, pas encore, c'est beaucoup trop tôt! Faut pas oublier qu'on a encore à engranger avant cela quelques 30°C+ au sud et 25°C+ au nord courant octobre pour terminer cette saison chaude en beauté. Et pour ça, il faudra du bon ciel bleu et un grand soleil . Ca n'empêchera évidemment pas à 2/3 jours particulièrement frais/froids, sous une première descente polaire passagère, de faire la une à moment donné, comme quasiment chaque année à cette période ( histoire de casser un peu la rengaine quand même). Mais il y a peu de chances en effet que ce type de synoptique apporte la pluie tant espérée. Bah, ça va finir par être "marrant" de voir combien d'années on peut tenir comme ça
  9. C'est vrai que pour le coup : Bon on a eu d'autres synoptiques aussi ceci dit, et même si elles ne sont souvent que passagères, ne noircissons pas le tableau plus noir qu'il ne l'est
  10. Finalement, c'est bien mieux comme ça, et ça cadre beaucoup plus dans notre climat français: Ouf, quoi. Mais gros ouf de soulagement!!! On a échappé au passage d'une dépression, et mieux encore à celui d'une perturbation qui aurait pu apporter de la bonne flotte sur tout le territoire quasiment.
  11. Oui, problématique. ON ne sent pas vraiment de bascule jusque là dans la tendance qui s'est tout doucement mise en place depuis 4/5 ans. Pire encore, on assiste ces derniers mois même à une accentuation de l'assèchement, avec multiplication des hautes pressions, influences dépressionnaires totalement marginales quand elles parviennent à se faire une petite place pour quelques jours en saison chaude, pour quelques semaines en saison froide, le tout naturellement sur fond de thermomètre en fièvre quasi permanente, que rien ou presque ne vient atténuer. On prie pour basculer cash , de manière imminente, dans une ère subitement et de nouveau durablement plus humide, sans transition aucune avec la traversée du désert que l'on expérimente à l'échelle quasi nationale depuis 2015? Je n'y crois pas trop, et si on fait intervenir cette notion de cycles, on peut même craindre que la sécheresse actuelle puisse se poursuivre encore ( un an, deux ans?) avant de commencer à laisser place peu à peu à cet éventuel nouveau cycle plus humide. Ca va être le grand test. Un 2020 du même acabit que 2018 et 2019 serait probablement une situation de jamais vu, avec des conséquences de plus en plus lourdes et réellement néfastes pour le pays.
  12. NOn l'hiver prochain ( vu qu'il n'y aura sans doute guère plus à faire que durant les derniers )
  13. SI par transition sèche on entend, globalement, absence d'un front ( pluvieux ou orageux) suffisamment étendu et marqué pour apporter quelques millimètres en moyenne un peu partout, ça va être vite vu je crois Fut un temps ( y'a pas si longtemps ceci dit) où les transitions ne se soldaient pas uniquement par une limite orageuse que l'on pouvait voir venir, mais aussi bien souvent, ou alternativement du moins, par un front froid tout de même actif ensuite. Travail intéressant, peut-être dans la rubrique climato nord-est, cet hiver
  14. Très très doux ce matin oui, en cause le petit vent qui semble avoir permis de brasser le frais de basse couche durant une bonne partie de la nuit. Si ça continue, même pas sûr que l'on puisse encore parler d'une fin de la période estivale cf certains déterministes, américain mais aussi européen, qui peinent maintenant de plus en plus à faire passer la courbe de température à 1500m clairement sous les 10°C, avant de repartir à la hausse. Pas de changement de masse d'air, pas de changement de temps, logique quelque part
  15. Pfiouuu, c'tte transition sèche de grande classe la semaine prochaine! On perd quasi 15°c, on en reprend quasi 15°C dans la foulée, le tout dans l'inaction la plus totale, dans un sens comme dans l'autre. Eh, rappelez moi sous quel climat on vit au fait ? Petit comparatif nord-est de la France à gauche, et Pologne à droite. Pourquoi? Pour comprendre, en partie, le côté sec de la chose: chez nous l'air froid ne s'infiltrera qu'en basse couche. Front froid inactif, ciel de traîne très vite rattrapé par les hautes pressions et l'absence de vrai froid d'altitude. Quelques 2000kms plus à l'est en Pologne, on note un gouffre vertigineux dans la courbe de température à 5000m, là est toute la différence, ça va titiller l'atmosphère sur une bien plus grande épaisseur. Bon, au-delà du soleil, de l'insolation, de l'ensoleillement et de la durée décroissante du jour (et des 4/5 strato-cumulus qui feront passagèrement office de front froid mardi en cours de journée), on surveillera les risques de première ( edit: pas que en fait) gelée sous abri dans les trous à froid sur le nord-est.
×
×
  • Create New...