Fil67

Membres
  • Compteur de contenus

    1 824
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    9

4 abonnés

À propos de Fil67

  • Rang
    Cumulus mediocris
  • Date de naissance 16/06/1977

Personal Information

  • Lieu
    Massif du Hohneck, 1220m

Visiteurs récents du profil

3 824 visualisations du profil
  1. Fil67

    Suivi du temps dans le Nord-est – juin 2018

    Belle image sat en ce milieu de journée: Avec un joli front froid qui coiffe délicatement le nord-ouest de l'Europe, depuis la Baltique jusqu'aux Pays de la Loire. Front chaud marqué à l'avant sur les Pays Baltes, et un secteur froid qui se dessine sur la mer du Nord. Structures qu'on retrouve sur la carte des températures potentielles à 1500m: Activité réduite au néant dans la partie occidentale du front froid, sur la France, en raison des hautes pressions. Avec une coupe Nantes-Hannovre ( gauche-droite), on peut voir l'épaisseur sur laquelle l'air froid postérieur va s'infiltrer: C'est très superficiel sur le nord-ouest de la France à gauche, tandis qu'on peut parler d'une intrusion froide en allant vers le nord-est, dès le Bénélux, après quoi le front finit par gagner suffisamment en punch pour apporter les premières précipitations sur le centre de l'Allemagne. On serait en hiver, on crierait au décrochage arctique
  2. En même temps, ça fait maintenant plus de 8 10 semaines que le fossé rhénan est le secteur le plus chaud du nord-est ( en matière d'excédents thermiques, alors que la moyenne y est en temps normal déjà plus élevée qu'ailleurs sur le nord-est). Du coup, à masse d'air égale, faut bien l'évacuer tout ce surplus de chaleur alsacien, et ça prend un peu plus de temps Trêve de plaisanterie, il est peu probable cependant que les valeurs d'Arpège soient réalistes. Ca descend sur du 10°c chez la plupart des modèles, voire même un peu moins parfois.
  3. Pas que Judd, pas que! Mai pour Entzheim, excédent de 3.3°c sur les Tmax ( réf 1981/2010 s'il vous plaît!) Avril, excédent moyen de 5°c sur les Tmax!!! Et juin jusque là, excédent de 3°C! Depuis 3 mois, on vit tout simplement avec au moins un mois d'avance sinon deux sur le calendrier Ben alors Judd, tu n'es pas tout à fait réveillé ce matin?!? ( ou alors c'est moi qui le suis pas du tout et qui zappe ou comprends pas un truc?)
  4. Modéré Les ensemblistes commencent à devenir impressionnants, que ce soit GFs, EC ou GEM, avec une moyenne qui chatouille es 15°C/850hPa à plus de 10 jours, alors qu'on attend plutôt d'eux de tendre vers la normale climatologique à ces échéances. On attendra une confirmation dans la limite des 5 jours, mais à mon avis, vu qu'on a radicalement changé de synoptique et qu'on baigne de toute façon dans les gros excédents depuis 2mois et demi maintenant, la messe est probablement déjà dite. Après avril, après mai, après juin, c'est peut-être au tour de juillet. Préparez vous à dire de nouveau au revoir à vos pelouses pour quelque temps!
  5. Bon ben jeudi, ce sera très probablement peanuts pour nous! Beau temps le matin sur l'est du nord-est, à l'avant du front froid qui occupera déjà l'ouest du nord-est: Et retour d'un ciel dégagé par le nord-ouest au plus tard pour la nuit de vendredi, à l'arrière du front froid qui se calera sur les Alpes: Entre les deux, une masse d'air qui se déstabilise sous notre nez dès la mi-journée: Mais en dehors du relief du Jura, ça pourrait n'être qu'un gros pétard mouillé pour tout le nord-est. PAs pour autant cependant qu'il fera frais, car avant l'arrivée des nuages par le nord-ouest, le soleil brillera encore suffisamment longtemps et dans une masse d'air encore suffisamment chaude en altitude ( 14/15°C à 1500m) pour entraîner des maximas pourtant très estivaux sur l'est du nord-est: Les vents de nord-ouest en basse couche, sous et derrière le front froid, se chargeront comme prévu d'empêcher toute accumulation d'énergie: Si bien que finalement, transition au sec dans la très grande majorité des cas, entre une matinée et un milieu de journée chauds et ensoleillés, et une fin de soirée/début de nuit fraîche ( on perd 12/13°c à 1500m en 24h, mais pas de panique, on les reprendra très vite par la suite), sans précipitations, mais avec une possibilité de bonnes rafales de vent pivotant au nord-ouest pour marquer le coup. Dans la plus pure tradition! Quant à la suite, ma foi, elle se passe de commentaires, au gré des chutes et des hausses du mercure en altitude, on devra sans doute attendre un certain temps avant de retrouver une synoptique apte à susciter l'apparition de posts sur les forums prévisions: le temps des hautes pressions plus ou moins au-dessus de nos têtes , à n'en plus finir, semble démarrer pour de bon.
  6. Il est parfois (rarement) aussi fait mention de Rotabac pour nommer notre petit Cervin vosgien. Mais Rothenbachkopf tout court (à vos souhaits pour les germanophobes), pour un sommet situé côté Alsace, ça sonne finalement quand même mieux et...plus alsacien!
  7. Je me demande si l'évolution attendue jeudi ne sera finalement pas un bis repetita de ce qui s'est passé aujourd'hui, à savoir un passage dépressionnaire marginal en altitude, dans un contexte de hauts géopotentiels, et sous couvert de hautes pressions en surface, le tout couplé à un timing pas forcément favorable pour exacerber la masse d'air présente sur place. Le front froid qui a traversé le nord-est aujourd'hui n'a pas apporté la moindre activité, tandis qu'il génère quand même en ce moment-même et en préfrontal une petite activité instable sur le sud-est de l'Allemagne, où un peu d'énergie a pu s'accumuler. Il devrait en être de même jeudi prochain, avec une synoptique sensiblement identique, pour ce qui est des bases du moins. Ainsi, pour aujourd'hui à gauche, et pour jeudi à droite selon Arpège: Dans les deux cas, même si le nord-est est le secteur de France où les conditions seraient les moins anticycloniques, le talweg circulant sur le rebord nord-est des hautes pressions atlantiques se heurte au mur de hauts géopotentiels présents sur le pays. La dynamique sera plus marquée jeudi, mais avec des géopotentiels plus élevés qu'aujourd'hui encore. Et dans les deux cas, on note une poussée anticyclonique de surface en direction du nord de la France, qui contribuera à tempérer l'activité dépressionnaire. Concernant l'énergie convective disponible, on est là aussi sur un schéma similaire. Pour aujourd'hui à gauche, pour jeudi à droite: AUjourd'hui comme pour jeudi prochain, les zones les plus propices à l'instabilité devraient se situer majoritairement à l'est et au sud-est du nord-est, les conditions anticycloniques en surface et en altitude sur le nord de la France, avec un flux plutôt sec d'origine atlantique en basse couche ne permettant pas aux indices d'instabilité de s'envoler. Du coup, ça devrait déclencher à l'approche du front froid du Massif Central au Jura et de là sur tout l'arc alpin, avec un nord-est en marge de cette dégradation. L'analyse des cartes de prévi de vents moyens en basse couche pour jeudi en dit déjà long ( toujours Arpège): Ca aura déjà pivoté NW en milieu de journée, avant même que l'instabilité puisse vraiment s'exprimer. A la mode des plus beaux flops des saisons précédentes dès lors qu'un peu de dynamique entrait en jeu, le spectre de la transition sèche et calme entre une journée de forte chaleur (mercredi, voire jeudi) et une journée fraîche ( vendredi) se rapproche un peu plus ce soir. A affiner d'ici là quand même, on est sur du J+4/5
  8. Fil67

    Suivi du temps dans le Nord-est – juin 2018

    Qu'est-ce que ça va être alors le week-end prochain, si les tendances se confirment? Avec 21/22°c en attendant , c'est la troisième fois ce mois-ci que l'on passe ( de très peu) sous les normales de saison ( pour info, l'excédent de la première quinzaine est de 3°c , minima comme maxima). A peine un scoop quoi
  9. Des orages quasi quotidiens jusqu'au 10/11juin, depuis déjà une semaine plus rien, et si la dégradation de jeudi prochain ne prend pas ( le risque est grand avec de l'air frais s'infiltrant en basse couche sous conditions peut-être trop anticycloniques), on pourrait bien boucler juin sans la moindre nouvelle activité orageuse, aussi incongru que cela puisse paraître ! De fait le changement radical se confirme de plus en plus, on change totalement de circulation et de synoptique désormais, avec des hautes pressions qui en moyenne vont venir s'installer sur l'ouest et le nord-ouest de l'Europe, limitant ou empêchant les apports d'air chaud par le sud-ouest, mais permettant surtout le maintien d'un temps sec très peu instable. Le répit sera le bienvenu, mais j'espère qu'on reverra les orages en juillet quand même!
  10. Les divergences ne sont plus aussi grandes entre américain et européen concernant l'évolution en milieu de semaine prochaine. GFS persiste encore majoritairement dans son scénario favori jusque là, à savoir le recul des hautes pressions à partir du 21, suffisant pour permettre à un talweg de circuler d'ouest en est sur la moitié nord de l'Europe, et influençant au passage l'évolution de la météo chez nous ( rafraîchissement sensible), et EC commence aussi à sentir une "soufflante" perturbée nous effleurant les oreilles, aboutissant là aussi à une chute modérée du mercure en altitude. Illustration avec la moyenne ensembliste entre mercredi et vendredi prochain, au moment de la possible transition ( à gauche ensembliste américain de 6h, à droite ensembliste européen de minuit) Comme dit le déroulement n'est pas totalement différent chez les deux modèles, l'européen à droite reste cependant un peu plus anticyclonique. GFS nous simule une transition potentiellement instable mercredi et jeudi: On retrouve d'ores et déjà ce pic instable sur les 4 derniers ensemblistes de l'américain ( Strasbourg): Quelques scénarios vraiment isolés vers le haut les 20/21 juin prochains ( on n'en tiendra pas compte à ce stade), mais la moyenne des valeurs d'énergie convective disponible ( courbes du bas) est légèrement plus élevée pour ces 2 dates ( tout comme l'est également celle des valeurs de température potentielle à 1500m dans les courbes du haut). Bref, retour de l'énergie et de l'instabilité en milieu de semaine prochaine selon l'américain. Bon après, on le voit sur le graph surtout aux courbes de ThetaE/850hPa, c'est le foutoir. Mais intéressons-nous de plus près à ces 2 journées des 20/21 juin. En commençant par le contexte synoptique prévu ( cartes du déterministe en cours). Pour le 20: Avec un pivotement des vents au sud-est en basse couche sur le flanc occidental des hautes pressions de surface centrées vers la frontière Allemagne/Pologne, on va assister à une humidification par le bas, en basse troposphère ( air de provenance méditerranéenne). La masse d'air va prendre quelques degrés par rapport aux jours précédents, du coup, chaleur et humidité accrue en basse couche vont permettre aux valeurs de CAPE de grimper en flèche. Ce sera cependant encore fortement anticyclonique en altitude, avec une inversion/couvercle vers 1500/2000m, que ce soit au niveau de la température, ou de l'humidité, comme le montre bien la prévi de sondage ci-dessous, pour mercredi après-midi: Probablement aucune conversion de l'instabilité, en raison d'un environnement encore défavorable. Même les reliefs devraient peiner à générer autre chose que quelques cumulus de beau temps. Il en serait autrement par contre jeudi: Avec le passage à proximité du nord-est du coude cyclonique associé au système dépressionnaire scandinave. La dynamique d'altitude circulerait essentiellement sur l'Allemagne cependant, selon cette sortie, mais un vigoureux front froid allant en fin de journée de la Finlande à la Bretagne en passant par la Baltique, l'Allemagne et le nord de la France devrait pouvoir délivrer une impulsion supplémentaire et forcer l'air chaud et instable préfrontal à se soulever à l'avant. Par manque d'humidité, l'activité deviendra sporadique, localisée, faible puis inexistante au sud de la France, où les géopotentiels resteront très élevés et de manière inchangée, mais il n'est pas impossible que ça puisse prendre localement sur le front froid au-dessus du nord-est. Ce sera peut-être l'occasion d'observer quelques cellules plutôt isolées dans un environnement "propre", mais pouvant se montrer vigoureuses compte tenu de la synoptique ( CAPE élevée, dynamique faible/moyenne, grosse instabilité) A confirmer d'ici là, il ne s'agit ici que de la seule vision américaine actuelle, je le rappelle. L'européen simule quand même une évolution orageuse aussi pour jeudi, mais dans un contexte plus "mou" que celui que propose l'américain ( manque de dynamisme, cisaillement nul, conditions un peu plus anticycloniques on l'a vu sur les cartes d'ensembliste tout en haut). Seules l'instabilité et l'énergie pourraient permettre de conclure à des cellules parfois fortes localement.
  11. Interruption provisoire du schéma en place depuis la mi-mai, ou confirmation sans grande transition d'une nouvelle synoptique pour le début d'été? Ca "frétille" très gentiment niveau flotte au-delà des 5/6 jours, associé à une reprise possible d'un environnement partiellement instable ( EC comme GFS), mais ça ne convainc pas la moyenne pour le moment: de manière pas si surprenante que ça, le temps très majoritairement sec pourrait durer désormais, ce qui serait alors une rupture totale avec le déroulement des choses depuis un peu plus d'un mois. On va surveiller l'évolution de ces 2/3 prochaines semaines. Elle pourrait conditionner la suite de l'été, si l'on suit la nouvelle "logique" de fonctionnement de l'atmosphère. En attendant, mis à part une petite faiblesse ce week-end, avec une petite dégradation légèrement instable qui démarrera samedi et s'achèvera dimanche ( concernant plutôt l'est du nord-est), le beau temps devrait être de la partie la plupart du temps la semaine prochaine, avec des températures progressivement en hausse, les maximas franchissant les 25°C probablement à partir de mardi, pour finir par aller taquiner localement les 30°C en seconde moitié de semaine, à voir pour combien de temps. On a ensuite une rupture à partir du 21 juin ( ensembliste américain et européen dans une moindre mesure): les scénarios divergent ultérieurement, la moyenne baisse cependant assez clairement chez l'américain, même si certains membres continuent sur leur lancée dans la fourchette haute des 10/15°C à 850hPa). Le retrait de la dorsale anticyclonique sur l'Atlantique devrait être la cause du rafraîchissement "moyen" ( ensembliste américain): Cela permettrait à un flux de nord-ouest de ramener de l'air océanique un peu plus frais, mais avec une dominante anticyclonique, le temps resterait toujours plutôt sec. L'ensembliste européen tente lui aussi une évolution dans ce sens, même si le processus est moins franc, et un peu plus tardif ( ce qui correspond du coup plus ou moins à la synoptique générale des scénarios américains qui persistent malgré tout dans la chaleur après le 21) L'été arrive donc pour de bon passé le week-end ( bien que déjà là par les températures depuis un certain temps), à voir si il s'installe.
  12. Fil67

    Le topic des satisfactions #2

    Ce qui est appréciable cette année, après ce printemps plutôt gris, humide et un peu frais dans le sud, c'est que nos amis du sud justement vont trouver les 25/30°C tout à fait à leur goût ( dans un premier temps) D'autres années, une fois qu'avril et mai avaient épuisé le stock 25/30, il fallait que ça monte ensuite rapidement à 30/35 en juin pour assouvir les insatiables appétits Du coup au nord on est contents aussi: après la "chaleur" persistante du printemps et les innombrables orages de mai, ce changement de synoptique va peut-être nous permettre de profiter de conditions estivales agréables, au sec et au calme pour changer un peu, et surtout loin de tout excès de chaleur.
  13. Fil67

    Suivi du temps dans le Nord-est – juin 2018

    Ca fait tout drôle de ne plus voir les premiers choux-fleurs pointer sur l'image sat! A la place, stratus et/ou de strato-cumulus sur le pays, et il faut aller actuellement entre Corse et nord de l'Italie pour retrouver l'instabilité qui nous accompagnait depuis quasiment un mois maintenant sur le nord-est. Ciao ! Anomalie des géopotentiels à 500hPa sur les 4 dernières semaines: A encadrer!
  14. Oui, ça penche peu à peu de l'autre côté de la balance. Que ce soit Ec, GFS ou GME, les cumuls de pluie entrevus sur les 10 prochains jours n'auront plus rien à voir avec ce que l'on a connu ces dernières semaines. Il pourrait effectivement tomber autant sur ce laps de temps que pendant 15 ou 20 minutes de l'une des nombreuses averses tropicales qui ont concerné récemment le nord-est ( 10/20mm selon les secteurs). Changement radical si il se confirme. Un ensembliste américain pour la plaine d'Alsace (et extrapolable au reste du nord-est) Températures passagèrement sous les normes en altitude aujourd'hui et demain, rien d'exceptionnel, puis rapidement au-dessus en seconde moitié de semaine ( rien de spécial là non plus). Evolution apparemment plutôt fiable ensuite, majoritairement dans les clous. Un intervalle estival agréable en vue? Côté précipitations les scénarios à instabilité encore récemment proposés deviennent très rares, et la moyenne semble promettre le retour d'un temps effectivement durablement sec. Un petit pic encore néanmoins, ce week-end, qui ne fait cependant pas encore tout à fait l'unanimité dans son déroulement, son timing, et son intensité. Il résulterait quoiqu'il en soit de la synoptique suivante, déjà cernée dans les grandes lignes: Synoptique qui montre l'approche par le nord-ouest d'un talweg plus ou moins en voie d'isolement ensuite ( à confirmer) Pivotement du flux au sud-ouest à l'avant, mais aucun appel d'air subtropical. L'instabilité resterait donc très en retrait, pour ne pas dire absente, et la perturbation associée au talweg ne présenterait dès lors pas de sévérité particulière ( quelques heures de pluie faible à modérée sur le nord-est, réparties entre samedi seconde moitié de journée et dimanche). Une fois ce petit intervalle dépressionnaire passé, on attribuera au reste de la semaine une synoptique que l'on qualifiera d'océanique plutôt anticyclonique ( plutôt sec, mais pas trop chaud)
  15. Fil67

    Suivi du temps dans le Nord-est – juin 2018

    DIngue cette récurrence de fortes pluies en vallée de Munster ces derniers temps! Vous en êtes à combien d'épisode au-dessus de 20mm sur ces dernières semaines? J'ai l'impression que ça fait au moins 3 ou 4 fois. Sur la crête, 7/8mm au pluvio, dont une bonne moitié hier après-midi, et le reste cette nuit.