Météo 44

Membres
  • Compteur de contenus

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Météo 44

  • Rang
    Cirrus
  • Date de naissance 13/05/1998
  1. Voici la photo du dernier gros éclair inter-nuageux/impact :
  2. Bonjour à tous, Voici mon premier récit de "chasse" aux orages à domicile, comme je prévois d'en écrire assez régulièrement. Bon comme cette année 2017 commence extrêmement mal pour la Loire-Atlantique et la région nantaise, j'ai décidé de vous faire partager ma petite collection de l'année dernière et de 2015. Je commence donc avec les orages de la soirée et de la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 juin 2016. **** Au sein d'un mois de juin très frais, maussade et pluvieux, un brusque coup de chaleur instable envahi la France en ce 22 juin 2016. La suite, vous la connaissez : des orages forts à violents éclatent dans le nord-ouest, en particulier le long des côtes de la Manche. Une situation il faut le dire plutôt atypique, qui change du fameux axe "sud-ouest/nord-est". De mon côté, je reste assez sceptique sur le risque pour la Loire-Atlantique. Le département est certes dans la zone à risque par Keraunos, et en alerte orange par Météo-France, mais le ciel très nuageux et les averses tout au long de la journée et surtout le matin limitent un peu la hausse des températures. Les cellules orageuses, plutôt faibles, restent bloquées sur les côtes et n'arrivent pas à rentrer dans les terres par manque de dynamisme. En revanche, malgré quelques degrés en moins que prévu, l'ambiance est tropicale avec un indice humidex et un taux d'humidité incroyables. Pas la peine de songer à ouvrir portes et fenêtres, ou alors à vos risques et périls d'avoir tout votre intérieur de maison trempée comme dans un sauna !! Une petite cellule parvient tout de même à lâcher 2-3 gros positifs en début d'après-midi à mon nord. Branle-bas de combat, vite je choppe mon caméscope et je m'installe tant bien que mal sur le rebord de fenêtre côté ouest (quel idiot !!). Je patiente quelques instants, soudain un gros flash me surprend côté nord, et en même temps le téléphone de la maison se met à sonner, grrrr !! Vite, je fonce raccrocher avant que le tonnerre ne se fasse entendre, de justesse. Un puissant coup de canon ébranle alors murs et fenêtres, digne du positif. Celui-ci se fit d'ailleurs entendre à au moins 25 km à la ronde d'après un témoin. Ce fut le dernier impact de cette cellule furtive, excité et en même temps angoissé en me demandant si j'avais réussi à chopper l'impact dans le cadre, je fonce sur le pc regarder tout ça. Bingo, il y est ! Enfin, seulement un inter-nuageux, mais c'est la première prise à moitié réussie de la journée, et j'espère pas la dernière... Le restant de l'après-midi se passe, entre averses à caractère orageux et belles ambiances nuageuses (un énorme sillage turbulant me passe au-dessus de la tête, le centre du front ondulant). Les orages restent désespérément bloqués en mer et sur les côtes vendéennes et ligériennes, je commence à me demander si ça ne sent pas le gros flop pour ici. Mais je garde espoir en voyant ce que les modèles numériques prévoient dans la nuit, à savoir au moins un beau MCS du sud Bretagne au nord. Enfin à partir du milieu de soirée, les choses s'accélèrent. Les orages parviennent à rentrer dans les terres et foncent tout droit vers l'agglomération nantaise à la queue leu leu, ce qui promet du beau spectacle pour la fin de la soirée. L'ambiance est alors incroyable : Un temps extrêmement lourd, un taux d'humidité digne des tropiques, et de magnifiques cellules qui me frôlent et lâchent de gros inter et impacts, accompagnés de tonnerre sourd et plus ou moins lointain incessants. Florilège : A noter qu'il s'agit d'orages d'étage moyen, avec des bases très hautes. Les éclairs peuvent paraître plutôt proches, surtout le dernier, mais en réalité il est tombé à au moins 3 km voire plus ! Petit problème de capteur CMOS au passage, très difficile à rattraper, c'est pourquoi j'ai finalement décidé de laisser la photo originale. Le cellules se succèdent ainsi jusqu'au coucher du soleil. Le tonnerre est quasi continu et semble venir de partout, j'ai d'ailleurs parfois du mal à savoir d'où exactement. On dirait des bruits de bombes qui tombent à au moins 10 km, faisant trembler le sol. Ambiance très particulière. Enfin l'apothéose de la soirée : alors que l'activité électrique diminue en intensité et que les éclairs s'espacent (environ un toutes les 5 à 10 minutes), une dernière averse lâche de splendides internuageux à plusieurs km mais à base très élevée. (Étant donné que je n'arrive pas à insérer l'image, je la mettrai en-dessous de ce post.) Voilà donc pour cette première partie de récit sur ces orages du 22-23 juin, la suite (sur la seconde offensive dans la nuit) arrive très bientôt !
  3. Youtube/vidéos et météo

    Merci Ho j'ai du filmer une bonne heure et demi en tout, mais j'ai gardé que le meilleur ^^ et encore j'ai pas filmé un autre orage modéré qu'il y avait eu dans la nuit.
  4. Youtube/vidéos et météo

    Je vous présente ma chaîne Youtube : Météo44, où je poste mes vidéos d'orage, des timelapses (vidéos en accéléré), etc... Ma vidéo la plus vue, celle sur les orages violents du 2 juillet en Loire-Atlantique :
  5. Juste un mot à dire : MAGNIFIQUE !! L'incendie provoqué par l'impact est impressionant aussi ! J'ai vu et filmé cet orage de l'est de Nantes, malheureusement d'assez loin mais c'était déjà super, alors en plein dedans ça devait être incroyable !
  6. De magnifiques photos, bravo !! Cet orage était en effet magique avec d'un côté le coucher de soleil flamboyant et de l'autre l'arc-en-ciel et les éclairs ! Je l'ai vécu de Thouaré-sur-Loire (est de Nantes), d'ailleurs il me semble reconnaitre certains éclairs
  7. Oui effectivement je comprend, moi aussi j'ai pratiquement pas dormi de la nuit (après une nuit précédente déjà bien mouvementée), autant dire que c'était dur d'aller bosser le matin ! Mais je suis content d'avoir tenu jusqu'au levé, vu comme ça a pété fort...
  8. De magnifiques photos, en revanche tu as raté le meilleur de l'épisode orageux, avec un orage très violent en début de matinée du 2 juillet ! Une activité électrique incroyable avec un arcus multicouche, c'est rare des orages d'une telle intensité en Loire-Atlantique