Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Littérateur-géographe

Membres
  • Posts

    8
  • Joined

  • Last visited

  1. Oui, j'ai déjà entendu parler de Trewartha. À Koppen, je lui reproche son approche trop globalisante : pour moi, l'Écosse et le Nord-Ouest de l'Espagne n'ont rien à faire dans la même catégorie par exemple. Océanique oui, mais le reste, non. Les deux climats ne devraient avoir qu'une lettre en commun. À Trewartha, je lui reproche en effet d'avoir une catégorie subtropicale bien trop large. Entendre le mot "tropical" quand l'été ne dépasse pas les 22 degrés de Tm, ça me semble pour le moins étrange. D'ailleurs, Sant-Francisco classé en méditerranéen m'interpelle aussi. Il faudrait vraiment créer une catégorie pour les climats océaniques plus secs et plus doux que frais. (Certaines zones d'Australie, de Nouvelle-Zélande, d'Orégon, du littoral Atlantique pourrait s'y retrouver) Sinon, je serais intéressé par une carte de l'Europe avec la classification de Trewartha mais je n'en trouve pas sur le web.
  2. Oui, c'est pour ainsi dire spécial, cette fixette. J'ai été consulter la page wiki de la fameuse commune et la moitié de l'espace est dévolu à son supposé micro-climat où ça commence par "Il est méditerranéen et non pas océanique comme on aimerait nous le faire croire." Je sais pas, il y a des gens qui consacrent leur vie à une cause telle que faire avancer la médecine dans tel ou tel domaine pour éviter que des millions de gens crèvent d'une maladie et d'autres qui veulent prouver qu'un bled est beaucoup plus chaud qu'un autre.
  3. Décidément, j'ai du mal avec Koppen. Entre la végétation luxuriante du Pays Basque, ses fougères et ses palmiers d'un côté et le crachin de la Mer du Nord avec brise très fraiche de l'autre et ses étés à 16 degrés, pour moi, il y a un monde. Même avec son été modéré, le Pays Basque me semble bien plus proche des côtes de la mer Noire en Cfa que de la mer du Nord.
  4. Ok, si Csc, c'est frais et sec avec les traditionnels seuils de température, je comprends mieux la logique du classement. Rien avoir donc avec le littoral Atlantique au Sud du Morbihan où il est évident qu'on est plus près des 7 mois au dessus des 10 degrés que des 4. D'ailleurs, la côte Basque n'est-elle pas a plus de 7 mois > 10 degrés ? Ne serait-ce pas Cfa dans ce cas ? Pour le littoral belge, c'est tellement du Cfb qu'il faudrait même rajouter une lettre pour dire "hyper-pluvieux". Ça tombe un jour sur deux.
  5. Merci pour le lien. On parle du Csc seulement sur un site non pro ? Pourtant, le Csc est cité ailleurs mais jamais développé. La classification a le mérite d'être précise mais il me semble y avoir quelques aberrations. Par exemple : New-York en subtropical ? Est-on sérieux ? N'est-ce pas l'archétype du climat tempéré à forte tendance continentale avec des hivers hyper neigeux et des étés caniculaires ?
  6. Merci à tous pour vos réactions. J'avais également pensé m'établir sur la Côté Basque pour avoir à la fois les bienfaits de l'azote marin et de l'air vivifiant de la montagne mais les terrains y sont rares et chers. Puis, la pluie à grosses gouttes m'est rédhibitoire. Sur Noirmoutier, le sol, dans certains coins des forêts de pins, me semble particulièrement bien conserver la chaleur. J'y ai passé plusieurs nuits en tente en octobre et j'ai parfois même eu chaud ! Je me demande : où est-il possible d'avoir des ressources détaillées des sous-types de Koppen ? On ne parle du CSC nulle part. Si je suis bien, c'est le CSB en plus frais ?
  7. Merci pour vos réactions, cela rejoint mon ressenti. Je trouve en tout cas qu'il s'agit là d'un bon compris pour moi qui souhaite vivre près de la mer mais qui n'apprécie ni l'instabilité et la fraicheur humide de la mer du Nord ni la chaleur accablante de l'été méditerrannéen. Dommage que l'immobilier y soit cher...
  8. Bonjour à tous, Je suis un auteur qui a décidé de laisser libre cours à son esprit nomade et de partir à l'aventure il y a quelques mois, en quête du milieu le plus propice pour y développer un style de vie alternatif, en harmonie avec la nature. Je suis originaire des plaines belges, dans une ville-cuvette où la sensation de fraîcheur humide matinée de pollution était très présente, tout juste entrecoupée par des épisodes caniculaires ou des vagues de froid, épisodiques mais de plus en plus férquents. C'est tout naturellement que je me suis dirigé vers le littoral Atlantique, la Côte de lumière, Noirmoutier et les Charentes Maritimes plus précisément. La différence en termes d'ensoleillement me semble appréciable et le temps est beaucoup plus stable. Pendant que j'expérimetais des longues périodes de temps sec et clair avec des maximales comprises entre 15 et 22 degrés, ma contrée d'origine faisait le yoyo avec le mercure et les précipitations. J'ai cependant été surpris d'entendre les locaux m'affirmer plusieurs fois qu'ils avaient "le climat de la Côte d'Azur avec dix degrés de moins l'été". De fait, les dépliants touristiques (source peu rigoureuse, j'en conviens), certaines pages wiki et quelques cartes plus sérieuses (dont une que j'ai trouvée ici) mentionnent que certaines petites zones seraient en Csb. Alors, vue de l'esprit ou réalité tangible ? Je dois dire que dans toute la zone centrale de Noirmoutier, l'air restait très humide et le fond de l'air se disputait entre le doux et le frais, plutôt comme une variante bien plus clémente des plaines belges que comme la Côte d'Azur.
×
×
  • Create New...