Vincent_L

Contributeur & modérateur
  • Compteur de contenus

    10 212
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

1 abonné

À propos de Vincent_L

  • Rang
    Perturbation tempérée
  • Date de naissance 28/01/1979

Personal Information

  • Lieu
    Nîmes (30) secteur Ouest (Pompidou / Jaurès). Alt : 50 m.
  • Site web
    http://vincentlhermet.blogspot.fr/

Visiteurs récents du profil

942 visualisations du profil
  1. Suivi du temps dans les régions Méditerranéennes

    Incroyable : il a plu cette nuit à Nîmes avec 1 mm au pluvio, la plus grosse pluie depuis les 4 mm du 30 septembre dernier
  2. Suivi du temps dans les régions Méditerranéennes

    Chiffres intéressants ! A garder en tête pour tous ceux qui nous disaient qu'étant donné la sécheresse extrême tout aller "ruisseler" directement... Et pas la peine de m'objecter que c'est parce que les intensités ont été faibles à modérées. Même de grosses intensités n'auraient pas fondamentalement changé la donne, donc si on pouvait arrêter avec ce raccourci simpliste de "sols secs = ruissellement car l'eau ne s'infiltre pas" qui ressort à chaque fois... Encore une fois : il y a globalement bien plus à craindre en termes de crues quand les sols sont saturés que lorsque l'on sort d'une très longue sécheresse... On est en France, pas au Nouveau Mexique ou en Arizona.
  3. Suivi du temps dans les régions Méditerranéennes

    Comme prévu on passe totalement au travers à Nîmes avec 0 mm sur l'épisode et des éclaircies depuis ce matin. Cumul de moins de 14 mm sur les 115 derniers jours et l'horizon reste désespérément sec sur les 10 prochains jours au moins. Pluies salvatrices sur les Cévennes (où la situation commençait à devenir très tendue) même si ça ne suffit pas (surtout à l'Est de l'Aigoual qui n'a pas reçu grand chose par rapport à l'Espinouse ou l'Escandorgue), il faut absolument qu'on renoue avec l'agitation en novembre sinon on va vers de plus sérieux problèmes.
  4. Les cyclistes d'IC ?

    Pour l'étape de Mende, encore une fois c'est du gâchis avec très peu de difficultés avant la côte finale du causse. Il y a un énorme potentiel niveau cols dans les Cévennes, il y a moyen de dessiner des étapes avec 160 bornes de montées et descentes sans interruption mais non, à chaque fois c'est des parcours décevants... La croix de Berthel c'est bof bof, ils auraient au moins pu enchainer par le Finiels ou remonter sur le plateau via les Bondons mais non ils redescendent par la vallée du Tarn... En arrivant de Chamborigaud ils auraient pu monter au Mas de la Barque (col du Pré de la Dame) puis redescendre sur Villefort. Sans parler de l'Aigoual via le Vigan, col de la Lusette etc... qui ne sont jamais empruntés. Après, il y a sans doute des restrictions liées à la zone centrale du Parc National... J'avoue que je ne suis plus trop le Tour, mais en tant que géographe de formation j'aime bien regarder le tracé et le profil des étapes et je trouve qu'il y avait bien mieux à faire pour relier le Tricastin à Mende.
  5. Suivi de l'ouragan OPHELIA (2017)

    Sur twitter, plusieurs météorologues "spécialistes" des cyclones avancent même l'hypothèse qu'on est dans le haut de la fourchette catégorie 3 et pas loin de la catégorie 4 ! La structure est parfaite !
  6. Suivi de la secheresse

    Ben chez moi les tomates ont justement grillé sur pied en août à cause de la sécheresse combinée à la cagne et la canicule. Des variétés bien rustiques et résistantes pourtant, mais 1 arrosage par semaine n'a pas suffit... Un seul pied de tomates-cerises a étrangement survécu, pourtant soumis aux même conditions que les autres, et s'est énormément développé. J'ai actuellement des dizaines et des dizaines de tomates en train de murir sur ce pied qui est encore en train de fleurir d'ailleurs ! A ce rythme je vais récolter jusqu'en novembre facile. Sinon même le thym de mon jardin a grillé par endroit... L'abricotier du voisin a perdu toutes ses feuilles depuis 15 jours déjà (pas le mien qui résiste mieux même s'il souffre), la verveine (gros pied très vieux donc bien enraciné) est également en train de sécher sur place et les figuiers sont aussi passés en mode survie avec défoliation importante en août. Dans les Cévennes la végétation prend cher cette année car outre la sécheresse, il faut rappeler que les fortes gelées tardives (début mai, en pleine éclosion) avaient déjà fait des ravages sur les chênes et les châtaigniers (il avait fallu attendre juin pour revoir des feuilles dans certains coins en fond de vallée). la combinaison des deux extrêmes va faire du dégât. D'ailleurs les châtaignes sont ridiculement petites cette année.
  7. Suivi de la secheresse

    Je rebondis sur le message de Bill07 posté plus haut concernant le Gardon. Oui la sécheresse est sévère et les étiages très prononcés (c'est un fait) mais attention aux médias et à leur choix d'illustrations... On se retrouve souvent avec des photos du Gardon à sec qui proviennent du secteur des gorges entre Dions et le Pont-Saint-Nicolas où il est normal de trouver le lit totalement asséché plusieurs mois par an, et ce chaque année, y compris parfois en plein hiver. La rivière passe tout simplement en souterrain dans le réseau karstique à cet endroit sauf périodes de hautes eaux. Il n'en reste pas moins que oui, l'étiage est très sévère et préoccupant : dans les Cévennes un très grand nombre de petites rivières ou ruisseaux (affluents des Gardons) sont à sec depuis plusieurs semaines.
  8. Suivi du temps à Dawson, Yukon

    Et puisqu'on rentre dans l'hiver je vous poste une illustration que j'ai trouvé dans une revue locale cet été. Comme quoi la notion de froid est toute relative
  9. Suivi du temps à Dawson, Yukon

    Merci pour les infos Seb. Saupoudrage visible à la webcam : http://dawson.meteomac.com/ La ville doit être bien "vide" à présent, par contre la route de Whitehorse doit être remplie de pick-up remplis de matos pour l'hiver qui approche
  10. Pour conclure mon HS climato (toujours côté Languedoc), je rajoute aussi que l'année dernière l'automne a été globalement très calme également... A part l'épisode (qui est resté banal à moyen) autour du 20/11 (du coup bien tardif lui aussi...) qui a essentiellement concerné le relief on a pas eu grand chose à se mettre sous la dent... mais tout ça succède à deux années très intenses (2014 et 2015) d'où le ressenti accentué.
  11. Oui et non . Sur les 10-15 dernières années on a quand même pléthore de (très) gros épisodes très tôt dans la saison, c'est à dire avant le 20 septembre en gros (je parle uniquement pour l'Ouest du Rhône) : début septembre 2002 / début septembre 2005 / début septembre 2010 / mi-septembre 2014 / fin août + mi septembre 2015... Pour la référence à 2011, loin de moi l'idée d'un parallèle absolu (rien ne dit que ça va se débloquer cette année) mais c'était pour relativiser : à la même époque en 2011 on était tous effarés du blocage et de l'absence de perspectives humides sur les modèles. La situation paraissait totalement bloquée et "désespérée", on avait du 31°c vers le 15 octobre... Puis tout s'est enchaîné par la suite. Il faut donc rester zen (même si c'est difficile). Bon c'est du hors sujet mais vu qu'il n'y a quasi rien à analyser sur les modèles... Ludo 13470 : même côté Languedoc l'attente d'une vraie pluie bénéfique est longue. Pour reprendre ton critère de dernière pluie > 50 mm / 24 heures : il faut remonter au 14/09/2016 à Nîmes ou au 13/10/2016 à Montpellier Fréjorgues.
  12. Rappelez vous 2011 : le calme plat en septembre et octobre (avec des T°C > 30°C mi-octobre) puis ça s'est débloqué vers le 23-24/10 avec l'épisode remarquable de début novembre par la suite.... Donc avant de dire qu'il va falloir attendre 2018... Par contre c'est clair que dès qu'une porte s'ouvre elle nous claque au nez depuis quelques temps.
  13. Si j'étais mauvaise langue je dirais que ça signe tout simplement le retour de R. Crépet... Notez qu'il y a toujours la précaution du "point d'interrogation" à la fin du titre aguicheur, pour laisser toutes les portes ouvertes
  14. Suivi du temps dans les régions méditerranéennes

    Continuité de la lose 2017 pour ma part : cet orage a donné plusieurs coups de foudre nocturnes que j'ai observé au volant puis tout à crevé une fois sorti de l'autoroute... Actu petite pluie vers Remoulins...
  15. Suivi du cyclone MARIA (2017)

    Oui ça marche dans le sens de la sous-estimation également lorsqu'il y a trop de vent... Cf. la station du Sancy près de chez toi ou l'Aigoual lorsque le vent moyen dépasse parfois les 100 km/h durant les épisodes cévenols. Comme le dit Cotissois, il est plus prudent de recroiser avec les données radars notamment.