Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

meteobreizh35

Membres
  • Content Count

    98
  • Joined

  • Last visited

About meteobreizh35

  • Rank
    Cirrocumulus
  • Birthday July 5

Personal Information

  • Location
    Saint-Etienne-en-Coglès

Recent Profile Visitors

1303 profile views
  1. En terme d'ONI pour le moment l'actualisation de l'indice s'est arrêtée sur le trio Juillet/Août/Septembre donc pas facile de s'y fier, en terme d'Anomalie de SST les -2°C font de moins en moins de doutes puisqu'au 29 octobre on était déjà à -1,8°C sur la zone 3.4 : Pour les semaines à venir le plongeons devrait continuer, d'après CFS ( Qui a été l'un des meilleur pour la prévis du phénomène ) on devrait pointer juste au dessus de -2,5°C d'anomalies ( ce qui en ferait la Nina la plus forte depuis 1921 🥶 ). Pour le moment on est toujours sur une Nina de type Classiques ( EP )
  2. Salut, une erreur de ma part, c'est rectifié
  3. Bonjour ! Personnellement je serais moins pessimiste pour cet hiver ... Ça n'a échappé à personne, nous somme actuellement sous régime Nina qui devrait se renforcer jusqu'au mois de Janvier ( épisode bien prononcé à venir d'après les modélisations ). On sait que ces phases favorisent un régime AR notamment en fin d'Automne et début d'Hiver. Il est donc probable d'avoir un début d'Hiver météorologique assez froid avec de fréquentes pulsions Anticycloniques sur l'Atlantique Nord, ce que les modélisations saisonnières nous indiquaient jusque récemment . (Ci-dessous à gauche, la moyenne de G
  4. Bonjour, je pense que ce n'est pas vraiment judicieux de regarder les PEs en voyant l'énorme incohérence qu'il peut y avoir entre les différentes perturbations , c'est simple aucune se ressemble dans la PE AROME . Le but d'un ensemble c'est de pouvoir détacher un scénario majoritaire ou faire une moyenne de tous les scénarios, mais est-ce réaliste de déterminer quelque chose avec un ensemble qui hésite à 24h entre le passage du Centre sur la Cornouaille Anglaise et la Charente Maritime ? Et certains ne voient même pas de centre, le tout dans seulement 16 scénarios 😅 ... Le déterministe à lui s
  5. Bonsoir, le calme revient ( temporairement ) un petit résumé d'une journée d'Eté d'abord très chaude puis orageuse ☀️ La température à culminé à 35.3°C à 16h30 ici dans le Coglais, près de Fougères (35); Le temps est vite devenu très lourd et difficilement supportable, les premiers cumulus sont apparus en fin d'après-midi à l'avant d'une cellule présente au Sud de la Mayenne puis ça à vite dégénéré, une ligne convective à éclot juste au dessus d'ici rapidement de grosses gouttes d'orages sont apparus, un vrai déluge ! Ces premières cellules se sont ensuite écartés puis rapidement une aut
  6. Bonsoir , Au 20 juin , Anomalies par villes : Lille : +0.4°C , Caen : -0.75°C , Paris-Montsouris : -0.35°C , Le Mans : -1.1°C , Angers -Beaucouzé : -1.1°C , Blois : -1.35°C , Châteauroux : -2°C , Niort : -1.6°C , Nancy : -0.7°C , Dijon : -1°C , Poitiers : -1.25°C , Bordeaux : -2.15°C , Toulouse-Blagnac : -1.75°C , Perpignan : -1.1°C , Marseille-Marignane : -1.15°C , Cannes-Mandelieu : -0.85 , Lyon : -1.1°C , Strasbourg-Entzheim : -0.4°C , Clermont-Ferrand-Aulnat : -1.65 , Brest-Guipavas : -0.4°C , Rennes St-Jacques : -1.2°C **Anomalie national estimée à -1.07°C pour ces 20
  7. C'est le cas ou la dépression ne creuse quasiment pas cela , il n'y a pas assez de dynamisme pour forcer la limite pluie/neige à s'abaisser assez et c'est essentiellement de la pluie en effet , mais dans le cas ou ça creuse en dessous de 990 hPa on va dire , avec des courants descendants plus violents advectant d'avantage d'air froid vers le sol , comme sur WRF ( coupe verticale températures ci-dessous ) ou CEP, l'occlusion serait bel et bien neigeuse grosso modo entre l'Est Bretagne et l'ex Haute Normandie , avec possiblement de grosses intensités pendant une bonne heure sur ces zones le to
  8. Bonjour ! Et bien ça ne se bouscule pas des masses par ici alors qu'on devrait connaître notre premier épisode hivernal pas plus tard que demain enfin ! En soit la synoptique ne paye pas de mine avec une simple ondulation qui casse pas trois pattes à un canard , mais en général c'est lors de ces configurations que l'on arrive à avoir un temps hivernal avec des PPs solides sur nos régions ! cf ces dernières années ... - En détail : Le vortex polaire bien concentré cet hiver à permis de concentrer le froid vers les régions polaires, et ces prochains jours on va changer de ré
  9. J'aurais plutôt tendance à dire que les plus fortes rafales devraient être enregistrés sous le front froid même qui débarquera par les côtes de la Manche le Dimanche soir, il sera accompagné de puissantes rafales associé au jet de basses couches que l'on retrouvera typiquement parallèlement au front , le pic de Rafales serait vers 20/21h sur les régions bordant la manche , je pense que ARPEGE sous estime les valeurs honnêtement , j'ai du mal à croire qu'avec un tel dynamisme et resserrement isobarique ( s'apparentant à la tempête Vivian en 1990 ) on ne dépasse même pas les 120 Km/h sur les c
  10. Comme un petit air de déjà vu ... à Gauche synoptique de Vivian en février 1990 , à droite ce que l'on va connaître ( l'Estimation des rafales lors du passage de Vivian juste en dessous de la carte de 1990 )
  11. Etant curieux je voulais comprendre quel était l'origine de ces cycles ENSO ( par exemple pourquoi certaines années on retrouve des Ninas de fortes intensités et elles disparaissent quasiment sur la période suivante pendant quelques années ? ) mais ne trouvant pas d’explication sur ce point ou alors des suppositions ( j'ai aussi bien sûre lis les postes sur ce fil au passage toujours intéressant à lire les postes de Treizevent sur ce phénomène ^^ ) Du coup je me suis amusé à chercher en épluchant les courbes , observant des modélisations dont certaines m'étaient inconnus (L' Anomalie Po
  12. Dans le raisonnement ce ne sont pas les cycles Solaires en eux mêmes qui déclencheraient les phases Ninos et Nina ^^ Ils seraient à l'origine de ces successions phases chaudes / phases froides durant en moyenne 6 ans ( "grande" échelle temporelle ), c'est l'indice QBO qui serait le réel déclencheur des phases la Nina et El Nino ( échelle temporelle "réduite") avec comme j'expliquais différentes répercussions de ce dernier par rapport à la phase en place, que je classerais comme ceci : Pour les phases dites froides de : 1983 à 1989 / 1995 à 2001 / 2007 à 2012 : Phas
  13. Je suis complètement d'accord, mais là il faut dire que la façon dont les cycles ENSO suivent les cycles solaires est assez frappante, et pour appuyer d'autant plus sur cette corrélation je vais prendre le tableaux représentant les anomalies de géopotentiels que Gugo nous montre à propos des prévisions saisonnières sur la partie réceptions des particules, là c'est encore plus explicite ( il n'y aurait pas de lien ici avec la réception de particules les courbes ne collent pas ) On reprend donc depuis le début, prenons le pic d'activité solaire de 1990 comme exemple, si on prend en compt
  14. Bonsoir 😊, ci-dessous un petit schéma fait maison ( désoler pour la présentation c'est vite fait lol ) qui compare les anomalies de SST sur la zone 3.4 ( tiré du site ClimateReanalyseur.org ) aux cycles solaires , bon ce n'est pas nouveau en soit , on peut voir un décalage de 4/5 ans entre les cycles solaires et ENSO , correspondant sans doutes à la réception des particules. Je m'interrogeais par rapport à la survenu d'événements El Nino souvent assez fort ( sur ce schéma encadrés en noir) en plein creux de la phase des apparitions de Nina, et ce assez régulièrement, pour se situer par rapp
  15. Bonsoir , l'hiver météorologique n'est plus loin et pour marquer l'entrée dans cette saison nous avons un risque neigeux qui se profil par conflit de masse d'air, qui est vu depuis quelques jours déjà , se précisant petit à petit ... Actuellement nous avons le soulèvement d'une dorsale Atlantique provoquée par une profonde dépression sur Terre-Neuve , celle-ci engendre une descente d'air froid mais aussi le glissement d'une dépression en direction de l'Europe occidental. Ce creusement est vu plonger en direction de l'Espagne en faisant remonter de l'air doux à l'avant , on a alors une
×
×
  • Create New...