Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Dionysos

Membres
  • Content Count

    229
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Dionysos

  1. En ce qui concerne l'élévation des températures, elle est incontestable , c'est particulièrement facile à voir, notamment en hiver. (moins de neige, moins de gel, dans les régions où ces phénomènes étaient autrefois fréquents ) En ce qui concerne l'ensoleillement , j'ai mené une étude sur la station de Saint-Geoirs. Sur les 30 dernières années, on constate bien une progression (30 années mesurées avec le même matériel, pyranomètre installé en 1989), d'ailleurs, on peut déjà avancer que la normale de cette station va augmenter sur la période 1991-2020, par rapport à la normale 1981-2010. (sauf années 2019 et 2020 calamiteuses, et encore) Mais il s'agira d'une progression bien modeste à l'échelle d'une année. (je pense autour de 50 heures) Sinon, il est clair que les 10 dernières années ont été , en moyenne, particulièrement bien ensoleillées sur de nombreuses régions françaises, mais il peut s'agir simplement d'une période temporairement favorable, on est d'accord
  2. Pour ma part, j'ai réalisé une étude sur la station de Saint-Geoirs sur les 30 dernières années (insolations annuelles mesurées a priori a
  3. L'ensoleillement marque un peu le pas dans ce mois de juin... Au 19 juin, à Saint-Geoirs, il manque encore près de 100 heures pour atteindre la normale mensuelle. On peut donc penser que ce mois de juin sera, au mieux, dans la normale ou faiblement excédentaire, mais loin des records en tout cas. Sur l'année 2019 au total, ça reste plutôt bon néanmoins puisqu'on vient de dépasser la moitié de la normale annuelle 1981-2010 Signalons, au passage, que la station de Millau n'avait hier soir, en cumul annuel, que 19 petites heures d'avance sur celle de Saint-Geoirs...😉
  4. Pour l'instant , sur hier et aujourd'hui, beaucoup moins de pluie qu'annoncé, dans la cuvette grenobloise. Mais le soleil est aux abonnés absents (mis à part quelques apparitions hier après-midi) Et la (relative) fraicheur est de retour : la Tx a atteint péniblement 21,4° hier à la station de Saint- Martin d'Hères (à la faveur d'une après-midi un peu plus lumineuse)
  5. Pour la station de Saint-Geoirs, juin 2003 détient toujours le record, avec 339 h
  6. Je pense qu'on peut déjà dire qu'il est très peu probable que juin 2019 batte le record de juin 2006 à Lyon. Il manque 248 heures à faire en 23 jours, soit 18 jours d'insolation maximale sur 23 Or les prévisions annoncent déjà 3 jours assez sombres consécutifs sur le Centre-Est , à partir de demain... Au vu des prévisions, ce mois de juin 2019 sera, au mieux, bien ensoleillé dans le Centre-Est, mais il ne tutoiera pas les records
  7. Il y a quelque chose que j'ai remarqué, je ne sais pas si c'est très inhabituel... Nous sommes quand même le 8 juin et la station de Montpellier Frejorgues n'a toujours aucun Tx > 30° . Aucun Tx > 25° en juin pour l'instant non plus, le cumul annuel étant relativement faible (même si les Tx entre 20° et 25° sont légion , par contre) Que ce soit pour les Tx > 30° ou les Tx > 25°, la station de Saint-Martin d'Hères est au-dessus pour l'instant (sans avoir pour autant réalisé une année exceptionnelle sur ce point, loin de là)
  8. Au 6 juin inclus, le cumul de la station de Saint-Geoirs est de 940h. Ceci place 2019 sur le podium des années les mieux ensoleillées à cette date, derrière 2003 (967h) et 2017 (998h) Rappelons que 2003 et 2017 ont été au final les 2 années les plus ensoleillées de l'histoire de la station (2003 devant 2017) Cette année 2019 est donc à suivre de près...
  9. Changement de temps aujourd'hui Ciel couvert avec légère pluie et vent du nord. Une amélioration est prévue dans la journée, mais il n'y aura pas de 6ème jour consécutif avec Tx > 30°. Pas même certain qu'on atteigne les 25°....
  10. Je reprends l'exemple de Saint-Geoirs (car station que j'ai le plus étudiée, mais ça doit être valable aussi pour d'autres stations) Le pyranomètre y a été mis en place en 1989. Sur les 30 dernières années, on constate une progression de l'ensoleillement, faible entre la 1ère décennie et la 2ème , un peu plus marquée entre la 2ème et la 3ème décennie (2060h -> 2098h -> 2160h) Cette progression (certes modeste dans l'absolu) ne peut être expliquée par un changement de matériel , puisque, sauf erreur, toutes les mesures de la période considérée ont été réalisées avec le même matériel dans cette station. Par ailleurs, un changement de matériel ne peut non plus expliquer la concentration d'anomalies "hautes" de la dernière décennie (2011, 2015 et 2017, toutes les 3 au-dessus de 2300h) Par contre, il est possible, en effet, comme le dit Dann17, que cette décennie 2010-2019 soit un cycle favorable, sans aucun lien avec le RC, qui sera suivi d'un "retour de bâton" dans les décennies suivantes. L'avenir le dira...
  11. idem pour Saint-Geoirs Sur les 10 dernières années, il n'y a que 2 valeurs en dessous de la normale 1981-2010 (2013 et 2014 , toutes les 2 d'assez peu) les 8 autres valeurs sont en-dessus, et surtout, pour certaines très en-dessus (2011, 2015, 2017)
  12. Je ne sais pas... Ce qui est certain , c'est que les températures de la station dite de "Grenoble-Saint Geoirs" ne sont pas représentatives de la ville de Grenoble elle-même. La station de Saint-Geoirs est située à 40 km de Grenoble, et surtout en dehors de la cuvette grenobloise, bien connue pour être un "îlot de chaleur" à la belle saison par rapport au reste de la région. Les 4 premiers jours du mois de juin ont été en tous cas bien chauds à Grenoble. Si surchauffe il y a à SMH , je ne pense pas qu'elle soit importante...
  13. En effet, 10 années ce n'est pas représentatif, on est bien d'accord. Ceci dit, l'année prochaine la "normale de référence" de la station de Saint-Geoirs va de toute façon faire un bon d'au moins une cinquantaine d' heures : les 2066h de 1981-2010 vont être remplacées par une valeur qui sera aux alentours de 2130h pour 1991 - 2020 (j'imagine qu'il va y avoir une évolution similaire pour Nantes) Après, 50 ou même 100 heures de plus sur une année, ça reste bien modeste, évidemment.
  14. Ces constatations ne sont pas propres à l'arc atlantique À l'autre bout de la France, la moyenne de la station de Saint-Geoirs sur les 10 dernières années est presque 100 heures au dessus de sa normale 1981 - 2010 ( 2158h contre 2066h ) Mais Serge L disait que les changements de matériel pouvaient entraîner sur une année des différences allant jusqu'à 150 heures... Donc pas évident de s'y retrouver. (il faudrait savoir si les stations que tu cites ont connu des changements de matériel, et quand)
  15. Je suis tout à fait d'accord, c'est pourquoi j'ai utilisé le conditionnel ("pourrait") L'idée était de dire que, même s'il venait à se réchauffer fortement, le climat de Paris resterait en tout état de cause à dominante océanique ("Biarritz") et non méditerranéenne ("Marseille"). Dans les régions françaises au climat le plus rude, le réchauffement climatique peut être perçu positivement, surtout dans un contexte de hausse continue des prix de l'énergie (moins de froid = moins de chauffage...) . Mais, de manière plus globale, il est évident que le réchauffement climatique va poser un certain nombres de problèmes, les plus graves étant peut être effectivement ceux qui concernent l'agriculture. D'où, là aussi, "optimiste" entre guillemets....
  16. Oui, c'est tout à fait cela. Les études disent que la limite du climat méditerranéen est remontée du défilé de Donzère au défilé de Cruas, lesquels sont effectivement distants d'une vingtaine de kilomètres. Il y a depuis le début des années 1980 notamment , une augmentation continue de la température moyenne et, dans une moindre mesure, de l'insolation moyenne. Mais cela ne suffit pas à faire un climat méditerranéen. les études sérieuses les plus "optimistes" considèrent d'ailleurs généralement que le climat de Paris pourrait à terme devenir celui de Biarritz... mais pas de celui de Marseille 😉
  17. Tout dépend par rapport à quoi on compare. À Grenoble, ce mois de mai a été le 2ème plus frais des années 2000 (seul mai 2013 avait été plus frais) De même , le nombre de jours avec Tx > 25° n'est que de 4 , 2ème chiffre le plus bas des années 2000 (là encore seul mai 2013 avait fait pire, avec 2) Mais surtout, ce mois de mai a connu, en début de mois, les 2 minimales les plus basses des années 2000 (respectivement 1,4° et 2,1°) Par contre , c'est vrai que l'ensoleillement a été correct (pile dans la normale) Evidemment, si on regarde avant les années 2000, il y a eu des mois de mai bien pires que celui-ci. On va dire que ce mois de mai 2019 était une anomalie fraîche dans le contexte du réchauffement climatique.
  18. Un jolie Tx à 32,9° ce jour à Grenoble (Station de Saint-Martin d'Hères) 2ème jour du mois de juin, 2ème Tx > 30° 😀 Ça change du mois de mai (aucune Tx > 30° et seulement 4 Tx > 25° ...)
  19. Tx de 32,9° à Saint-Martin d'Hères 2ème jour consécutif avec Tx >30° (hier 31°) Quel contraste avec le mois précédent, qui n'avait connu que 4 jours avec Tx > 25° ...
  20. À Saint-Geoirs, mois de mai pile dans la normale 1981-2010, avec 220 h Sur l'année , le cumul est de 859 h , ce qui représente un excédent entre 10 et 15 % À noter que l'insolation en année glissante s'élève désormais à 2412h (malgré 3 mois sombres : nov 18, dec 18 et jan 19) Ceci s'inscrit dans une tendance générale où la plupart des stations françaises sont au-dessus de leur normale
  21. Bilan de ce mois de mai dans le Sud-Isère : - L'insolation, longtemps médiocre, s'est finalement redressée en fin de mois. Elle finit pile dans la normale 1981-2010 (220 heures) - Les températures moyennes ont longtemps flirté avec les records de fraîcheur de mai 2013, mais finissent finalement un peu au dessus Il s'agit malgré tout du 2ème mois de mai le plus frais des années 2000, derrière mai 2013 donc.
  22. Je suis d'accord avec ces affirmations. Précisons juste que le Sud-Isère est connu pour être plus ensoleillé que Nord-Isère, notamment lors de conditions anticycloniques d'automne/hiver (car les phénomènes "de basse couche" y sont nettement plus rares ) Pour revenir à des chiffres , et rien que des chiffres , voici ce que ça donne sur les 12 derniers mois : La Rochelle 2569 Millau 2454 Saint- Geoirs 2412
  23. Le contenu de ce topic semble intéresser certaines personnes, au vu du nombre de réponses. Je n'ai pas le sentiment qu'il y ait tant de redites dans le contenu... Les membres du forum qui ne sont pas intéressés par ce topic ne sont pas obligés d'en lire le contenu. (je ne lis pas personnellement certains topics dont le sujet ne m'intéresse pas, je ne me permettrais pas pour autant d'affirmer que le contenu de ces topics ne présente aucun intérêt dans l'absolu ...)
  24. J'habite dans l'Isère donc je suis amené à beaucoup parler de la principale station météo de l'Isère ... Je parle de ce que je connais le mieux et qui constitue mon environnement direct. Est-ce si aberrant ? 😉 Comme un membre marignanois (?) du forum nous parle depuis le début de l'année des records régulièrement battus par Marignane... (ça ne me gêne pas personnellement)
  25. En fait, je trouverais intéressant que ce topic soit l'occasion (entre autres) de battre en brèche des clichés qui ont la vie dure. Pour en fréquenter, je sais que les Aveyronnais voient volontiers les Alpes comme une région "du nord" dont le climat serait gris et froid... 😉 Or la vérité, c'est qu'une station comme celle de Saint-Geoirs, par exemple, a des cumuls d'insolation annuels en réalité très proches de ceux de Millau (un petit peu en dessous certes, mais 100 heures sur une année , ce n'est pas grand-chose), ta carte le confirme d'ailleurs . À ce sujet, une anecdote que j'aime rappeler : le record d'insolation annuelle de Saint-Geoirs est légèrement supérieur à celui de... Carcassonne 😉
×
×
  • Create New...