Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

DoubleKnacki

Membres
  • Compteur de contenus

    907
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    11

À propos de DoubleKnacki

  • Rang
    Stratocumulus

Personal Information

  • Lieu
    Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
  • Site web
    http://www.franceprevisions.fr/

Visiteurs récents du profil

3 930 visualisations du profil
  1. Oui, car on se rend compte, un peu à l'image de ce qu'il devait se passer cette semaine, que la plongée d'un talweg suffisamment incisif ou, d'un vaste système dépressionnaire avec le bon timing, en amont d'une pulsion commençant à prendre de la latitude, va permettre à celle-ci d'être propulsé largement vers les régions polaires, sans risquer de se faire ratatiner par une résurgence d'activité dépressionnaire toujours en place, entre le continental Américain et les environs du Groenland. Encore une question de dynamique, d'équilibre et de timing... bon ce run n'est pas ultra hivernal, notamment à la vue de la masse d'air à 850 hpa, mais cela montre que " rien n'est verrouillé " et qu'un potentiel intéressant s'annonce, plutôt pour la seconde partie et fin du topic. Si ça arrive à prendre, le vortex troposphérique risquerait de ne pas jouer les malins trop longtemps et la dominance d'un flux zonal vers les zones sensibles, prendrait gravement du plomb dans l'aile.
  2. DoubleKnacki

    Prévisions stratosphériques à moyen & long terme

    Possiblement, oui. Peut-être que CIrus pourra éventuellement nous éclairer un peu plus sur tout ça, mais je pense aussi qu'il va se produire, au moins, un minimum de répercussions. Par contre, il va falloir patienter quelques jours à mon avis, si ce n'est un peu plus, pour que ces effets, ce paramètre soient intégrés dans nos modèles et que les projections réagissent.
  3. La phase descendante du SSW et ce n'est pas faute de l'avoir mentionné et expliquée dans le topic fait pour , ne s'est pas manifestée jusque ici, liée à une propagation complètement bloquée pendant une grande partie de janvier, en basse / très basse stratosphère. Or, cette propagation doit se faire pour les derniers jours du mois, en troposphère, au travers des dernières mises à jour qui se succèdent maintenant, depuis quelques jours (Cf. topic dédié à la stratosphère). La carte que tu montres, à 10 hpa, avec la reconstruction du VPS est bien jolie, mais n'a que peu de valeur, en tout cas pour le moment, car la reprise de la composante zonale qui s'accélère forcément en haute et très haute stratosphère, va mettre pas mal de temps là aussi, à descendre " tout en bas ". A vrai dire, il n'est même pas surprenant que la situation s'est avérée foireuse durant les 3/4 du mois de janvier sans réelles manifestations et configurations hivernales concrètes, avec un SSW non-propagatif dans un premier temps (même s'il le sera, à terme), ayant favorisé des conditions défavorables à la survenue de synoptiques hivernales (NAM+ constante avec composante zonale en tropo en anomalies positives). Le passsage en phase 8 de la MJO avant la mi-janvier, ayant certainement favorisée ce train d'ondes que nous avons maintenant, mais avec peu de chance de succès, dans ce contexte. Après, dire ce qu'il va se produire en lien avec la propagation d'anomalies de NAM- en troposphère d'ici peu, j'en sais strictement rien, surtout qu'il ne s'agit que d'un indice, qui ne fait pas tout. Sauf, hors changement dans les prochaines mises à jour, il est prévu un arrêt des vents d'Ouest, en tropo d'ici peu, jusqu'en fin du mois au minimum, voire éventuellement, un léger renversement. Alors, il serait étonnant de voir un zonal vigoureux dans ce genre de contexte, perdurait dans le temps et le Groenland, croulant sous des anomalies basses avec constance. Après, si le régime d'ondulation venait à s'affaiblir ou se stopper, même si les zones clefs venaient à se dégager, à terme, il ne peut aussi rien se passer du tout... il faut aussi qu'il puisse y avoir un minimum de dynamique vers le continent américain et, en sortie de Terre-Neuve, au minimum. En gros, le SSW n'a eu aucun effet pour le moment... si... celui d'être globalement défavorable. D'ailleurs, le GFS 06z fait partie de ses scénarios les plus lissés et zonaux du panel, car on y trouve de tout dans le reste des scénarios... du zonal, à la dorsale moribonde, mais aussi, plus ample et certaines, même si en minorité, franchement favorables. Je n'ai pas la prétention d'avoir la réponse pour la suite des événements, mais je serais surpris que rien ne se produise, d'ici la fin du mois, à la toute fin de période de ce topic, du moins, dans les projections. Il ne serait pas surprenant qu'il ne se manifeste, rien de concret dans les projections, au cours de la semaine qui arrive, voire, un peu au-delà. Du coup, perso, je vais en profiter pour souffler un peu, sans me triturer l'esprit à chaque run et la suite, on verra plus tard
  4. Oui et puis ce sera à nouveau, moins le cas dans les prochaines mises à jour. Pour le moment, il convient de suivre et d'observer, ça peut très vite bouger à mon avis et comme je l'ai évoqué hier soir, ce Groenland en proie aux dépressions et les coups de " boost " du flux d'Ouest, cela m'étonnerait que ce soit pour une longue durée.
  5. Ce qui est quand même atypique malgré ces ondulations, plus ou moins vite rabbatues ou décapitées par les résurgences dépressionnaires atlantiques, c'est que le moins talweg incisif ou basculement du flux au NO puis au N, ramène quand de l'air polaire maritime, franchement bien refroidi... pour du maritime, avec des poches à -6 à -10c à 850 hpa... je le précise juste. Gavage à bloc pour tous les reliefs, souvent jusqu'au piémont et quelques épisodes neigeux en plaine, pas exclus et pas que, pour le NE... dans ce contexte assez froid, humide, dynamique et dépressionnaire, l'isothermie jouerait pleinement son rôle !
  6. Surtout que, hors erreur de ma part, c'est bien CEP qui a envoyé en début de semaine dernière, le signal important d'une forte ondulation avec blocage possible / porbable, pour ensuite se raviser en fin de semaine, vers une simple ondulation plus passagère, mais apportant tout de même quelques sympathiques sensations hivernales pour la semaine du 21 au 27/01. Mais la quasi-totalité des autres modèles, n'ont fait que suivre " le mouvement " comme des toutous (la palme du " canin désobéissant " pour UKMO, GFS // et Arpège qui ont rejoint le cortège, 2000 ans après la guerre) et en ce sens, l'européen à fort bien anticiper la situation, de A à Z, pas parfaitement certes, mais quand même. Sauf qu'en tant que passionné et c'est là où se situe l'erreur, on aurait tendance qu'à ne se fier qu'au résultat final ou à rapporter une situation tant attendue, qui échoue (dans le sens que l'on ne souhaitait pas), à d'anciens " flops " du modèle en question, qui a alors lancé les hostilités des premières projections hivernales et non pas à l'ensemble du cheminement, fait par le ou les modèles. Je suis autant déçu que certain, en tant qu'hivernophile, mais pour moi, je suis assez satisfait de père CEP . Fin du HS. Sans compter qu'un modèle ne nous doit rien...
  7. Pour ma part, je ne parierais pas sur un indice NAO tapant uniquement dans le neutre ou, le positif, sur une trop longue durée... et, sur une zone côté Groenland restant submergée par des basses pressions, indéfiniment, avec ce type poussée zonale, un peu trop marquée qui pour le moment, inhibent en partie, tout succès d'une pulsion pouvant s'épanouir aux latitudes souhaitées et avec durée. Ce sera peut-être le cas, encore quelques jours, le temps que les projections prennent leurs marques, mais le côté franchement ondulatoire de la synoptique à venir, notamment pour la semaine du topic est fort engageant, avec je le pense, tôt ou tard une dorsale qui parviendra à engendrer une situation évoluant jusqu'au blocage ou, à nous pondre un bel oméga en plein sur le proche atlantique, peut-être mouvant, mais favorisant un très beau contexte hivernal, à un moment donné, sur le pays. Cet avis n'engage que moi, bien entendu et je ne certifie rien, je le précise. @Météodu37 : c'est exactement à quoi je pensais, avec des vents zonaux prévus à l'arrêt (en troposphère) ou, pouvant légèrement s'inverser, à peu près durant la semaine du topic, combiné à un probable régime d'AR qui semblerait se maintenir, voire se renforcer. Alors oui, ça ne suffit pas, que de se caler uniquement sur ces indices, comme l'indice NAO ne suffit pas non plus à lui seul , mais, je reste confiant pour l'avenir...
  8. DoubleKnacki

    Prévisions stratosphériques à moyen & long terme

    Hé ben, ça ne rigole pas dans la dernière mise à jour de GFS avec un couplage strato / tropo plus qu'effectif : GEOS allant quasiment dans le même sens ! De ce fait, la composante zonale devrait en conséquence, être à l'arrêt (voire se renverser) en basse, très basse stratosphère et jusqu'en basse troposphère, entre cette fin du mois et début février : Après un bon mois d'échanges autour de ce phénomène, que je trouve particulièrement passionnant, c'est bon de se dire qu'il y a du positif, de ce côté-là.
  9. Bonjour à tous, Il vient déjà de se dire de très bonnes choses ici sur ce topic et on pressent déjà qu'il risque d'être animé, peut-être autant que celui de la semaine qui arrive, tiens . Effectivement, on voit que la rythmique ondulatoire, devrait normalement rester en place pour la semaine du topic, avec l'occurrence de dorsales, plus ou moins amples et permettant au moins, même si ça ne bloque pas, de plonger par moment le pays, dans des conditions très fraîches à assez froides et humides. Cela, sera certainement profitable aux reliefs qui pourraient se gaver, jusqu'à basse ou très basse altitude (hors changement), mais parfois il est fort à parier, que les plaines pourraient tirer leur épingle du jeu, en situation de traîne active par flux de NO à N, par effet d'isothermie et pourquoi pas, lié et en aval du passage d'éventuels importants creusements dépressionnaires, qui même sans avoir une masse d'air advecté à -10°c à 850 hpa, peuvent largement favoriser des " coups de blanc " ici et là, même passagers. Le Nord-est serait forcément favoriser en premier, mais peut-être pas que ! Si j'utilise le panel GEFS 00z pour l'échéance du 30/01, soit à 240h, on y voit peu de scénarios allant vers un blocage, mais, une forte occurrence de dorsales pouvant atteindre le stade de l'oméga sur le proche atlantique, avec des écoulements de BP polaires plus ou moins massives, laissant augurer un gros potentiel pour un coup d'hiver, non-négligeable. A vrai dire, les foirages ou éventuels résurgences d'un flux d'Ouest sont minoritaires. A suivre, mais cela s'annonce passionnant, après le coup de grisou qui vient de se produire . Je ne sais pas si la propagation des effets du SSW absente, à péché pour la semaine qui arrive, mais en tout cas, elle sera bien effective pour la semaine de ce topic... ce sera un atout forcément supplémentaire ! Je me permets d'ajouter ces deux cartes à mon analyse, car, elles sont parlantes et à associer à la période de ce topic : On y voit tout d'abord, que durant le mois de janvier et, jusqu’à la semaine qui arrive, nous avons subi une résurgence sur l'accélération des vents zonaux (zone entourée de noir), en troposphère, c'est flagrant et je me demande si ça n'est pas en partie, une des causes, du flop ! Pour la semaine du topic (carré rouge), les vents zonaux devraient pas mal s'affaiblir : La propagation d'anomalies de NAM- effective : On conclusion, en tropo, les conditions devraient être plus propices à des dorsales pouvant plus facilement et sur la durée, s'épanouir vers les hautes latitudes.
  10. Bon, au moins, la messe est dite, sans que ce soit non plus le retour à la case départ ou l'occurrence d'un verrouillage totale pour la suite des événements ! La dépression vers l'Italie est assez vigoureuse sur cette mise à jour, que du côté des modèles américains principalement, avec une jolie masse d'air bien froide, au moins temporairement advectée dans le flux dans le flux de Nord-est, en aval, dans son sillage : Sur cette mise à jour, il ne semble pas exclu que le " risque de flocons " puisse pousser jusqu'à la façade Ouest (intérieur de cette zone) et vers le Sud-ouest, notamment et grossièrement, entre mercredi après-midi, soirée, nuit suivante et, jusqu'à jeudi matin. Pas de gros épisodes neigeux à attendre, mais même si ça se limite à un saupoudrage partiel et ponctuel, ou de quelques flocons, on s'en contentera . Pour le topic suivant, nous ne seront pas à l'abri de nouvelles surprises (espérant qu'elles ne soient pas encore digne d'un pneu crevé), avec un flux juste bien sillonné d'ondulations en préparation ! Il faudra encore observer tout cela, dans le prochain topic... ça devient une habitude :
  11. DoubleKnacki

    Prévisions stratosphériques à moyen & long terme

    Il y a au moins toujours un élément positif : On semble valider cette propagation en troposphère d'anomalies de NAM-, d'ici peu en fait... après, une légère hésitation dans la mise à jour d'hier. Je ne suis pas assez un expert pour vous dire, en quoi cela pourrait être favorable, mais, à mon avis, je doute que le vortex troposphérique puisse rester concentré dans le long terme avec un turbo ZO...
  12. En attendant sans doute le coup de grâce ou pas, du CEP 12z, ces 3 sorties m’intriguent... même s'il s'agit de deux modèles secondaires et d'un modèle, Arpège, que je ne rangerais pas du tout dans cette catégorie. il s'agit à court terme, de ces différences dans l'inclinaison de la dorsale avec tous les autres modèles principaux (UKMO, GFS...), plus ou moins étirée vers le NNO pour ces 3 déterministes, avec un écoulement assez massif de BP polaires, vers le pays et une suite, favorable (du moins pour NAVGEM 12z), mais je suis presque certain que ce sera le cas pour JMA 12z et que ce serait aussi possible, dans une moindre mesure, pour ARP ! A noter que c'est légèrement le cas aussi sur GEM 12z (en y regardant avec la loupe) et c'est pour cela que la continuité de son scénario s'avère, un peu plus positif, en tout cas, dans un premier temps. NAVGEM : JMA : Et Arpège, plus tardivement : Peut-être un message d'analyse, inutile au final, mais je voulais juste le souligner une dernière fois
  13. Ceci étant, la moyenne GEFS 12z en cours de sortie, semble avoir arrêtée l'hémorragie et se réajuste même un peu plus favorablement, dans les grandes lignes, avec une dorsale plus inclinée vers le NNE, mais surtout plus à l'Ouest, avec une cyclogenèse plus à l'Ouest et plus prononcée vers l'Italie aussi et, une signature au niveau de la jonction entre la dorsale et les traces de la fameuse bulle tiède, vers les latitudes polaires... on trouve à 144h, pas loin d'une dizaine de scénarios, ou la continentalisation du flux est possible ou se fait, en arrivant à s'infiltrer pile sous l'étirement des hautes pressions, au-dessus des régions scandinaves... mais vu que tout le monde semble focaliser sur ce qu'il se passe sur les Det, je ne vois même pas pourquoi en parler lol... Bon, passé 144h, l'occurrence ce ces scénarios diminue un peu, mais au moins, ça ne devient pas plus catastrophique que l'emballement des Det à s'enfoncer dans les abysses... la moyenne à 850 hpa ne devrait pas continuer de remonter et même, légèrement baisser surtout à l'Ouest. Rien de révolutionnaire certes, mais ça reste important à souligner.
  14. Je ne sais pas ce que ça vaudrait s'il y avait une suite à la maj d'Arpège, mais si CEP 12z part sur cette base (dorsale plus étirée vers le NNO, pouvant permettre à d'éventuelles anomalies de limiter, son écrasement prématuré, plus jonction avec la bulle tiède très au Nord), avec un écoulement de BPs polaires plus massives et, un creusement plus marqué vers l'Italie, il y aura peut-être moyen d'avoir un européen, moins catastrophique ou un peu plus différent... bon, je mise une petite pièce là-dessus... ARP 12z : GFS 12z : Il y a un monde, entre les deux ! ... c'est quand même fou de telles différences ! GEM 12z est moins catastrophique que GFS avec une masse d'air froid plus marquée, étendue et durable dans le temps (avec une façade Est restant franchement, dans des effluves froides). UKMO, il est bien sympa, mais il ne se contente que, de suivre le mouvement, avec un certain retard... Bon, je ne veux pas me faire de grandes illusions pour la sortie de l'européen, mais bon...
  15. Arpège 12z, réajuste encore sa mise à jour et je trouve que l'orientation de la dorsale, tout comme son élévation, s'avère plutôt intéressante et favorable , s'il y avait une suite, avec une jonction probable avec les traces d'une vaste bulle chaude, positionnée à l'Est du Groenland : Pendant ce temps, UKMO 12z devient foireux, accompagné d'ICON 12z.
×