Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

lovelol47

Membres
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited

About lovelol47

  • Rank
    Cirrostratus
  • Birthday 02/07/1963

Personal Information

  • Location
    Villeneuve sur lot

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. C'est exact, je viens d'avoir mon frangin au téléphone, ça s'est rafraîchi. Il m'a confirmé que cela été très intense sur la région bordelaise ces derniers jours.
  2. Ok, ce sont des températures incroyables mais dans le SE depuis 1 mois, dans le SO Depuis 15 jours nous avons à affronter la chaleur. Le nord et Paris ne subiront que deux jours. Cela dit, je prends en compte le manque d'habitude, le degré d'urbanisation et le mode de vie. Marrant et incompréhensible de voir des reportages sur les chaînes infos sur des gens qui sortent en pleine chaleur.
  3. Déjà 33°c à 11 h. Sur les bases et même au-delà du mardi 23. Ce qui va nous " sauver ", c'est que l'humidité est bien moindre.
  4. Affolant de voir que les températures ne parviennent toujours pas à redescendre la nuit. Là, on se situe dans un phénomène vraiment rare. Encore une fois, je suis allé à la pêche aux statistiques et en août 2003, même avec 40 en journée, on pouvait bénéficier d'une relative fraîcheur la nuit. En 2019, aucun moment de répit, pas même un bon 20°c au lever du jour qui permettrait de souffler un peu.
  5. Enfin...! la température commence à redescendre en dessous de 27°c. Pour confirmer ce qu'il me reste de mémoire, je suis allé vérifier dans les stats IC de 2003. Si la canicule avait été effectivement de plus grande ampleur, jamais en revanche nous n'avions connu de telles nuits tropicales, pas moins de 4 à 5 degrés d'écart, d'autant que le vent était bien plus présent. Fenêtres ouvertes depuis 22h hier au soir, ventilos en continu, locataire d'une vieille maison cube peu isolée, dans chaque pièce 32°c au thermomètre. Accablant, irrespirable. Je pense que cette canicule fera date par son
  6. 37° à Agen à 14h, il n'y a plus aucune raison pour que le record de 1947, 41°c, ne tombe pas et qui sait... ne soit largement éclaté. En revanche, côté ambiance, c'est suffocant, irrespirable, l'indice humidex est à 45 et c'est pas fini.
  7. Il ne fait que...25°c ici mais 29 dans la maison. Je n'ai pas dormi plus de trois heures. Souhaitons qu'aujourd'hui la prévision se soit trompée de quelques degrés, sinon...on va morfler ! D'autant que tout semble indiquer que la chaleur va se poursuivre ( moindre certes ) dans le temps. Mon seuil de résistance commence à se fatiguer, l'inconfort de cette moiteur est continuelle, du matin jusqu'au soir, surtout la nuit.
  8. Pas certain mais y a des chances ! 33°c à 22h ! Avec 50°/° d'humidité, la nuit risque d'être longue...
  9. Vu du 47. Euh...! Comment dire ? 31°c et 60°/°d'humidité, si la température ne stagne pas entre 15 et 17h (comme d'hab ), sachant que le pic est souvent atteint vers 19h, on risque de frôler les records. Et si les prévisionnistes ne se sont pas trompés, demain effectivement sera une journée record. 42°c est JOUABLE. Je le dis sans sans ironie, je ne possède ni clim ni piscine et tous les gens comme moi qui travaillent à l'extérieur( heureusement, je suis en vacances ) apprécieront... Cela va se jouer sur quatre jours ( certains dans le sud-est doivent bien rigoler (ja
  10. Gobalement, je suis d'accord avec toi. Comme je ne suis pas de la première jeunesse j'ai connu 1976 mais à l'époque je n'étais qu'un pré-ado et les températures ne m'atteignaient que peu alors qu'à l'époque c'était une catastrophe naturelle très rare, sécheresse+chaleur rarement égalée. 2003, c'est le pic, le summum et cependant je l'ai moins mal vécu. La grande nouveauté de 2019, au moins dans le sud-ouest où je réside, c'est l'humidex qui depuis 15 jours ne baisse pour ainsi dire jamais et ça c'est une plaie pour les organismes. Pour ma part, je travaille en extérieur avec une tenue obligato
  11. Au-delà des chiffres et autres statistiques, je ne suis ni météorologue ni scientifique, je dois reconnaître qu'hier je n'avais jamais vécu quelque chose de pareil et si 1976 et 2003 restent des références en termes de t°, le 29 juin 2019 fera date. Jeudi dernier ( soit le 27 ), le phénomène n'avait commencé que vers 15h, 15h30, tandis qu'hier dès midi, la chaleur s'est installée comme un couvercle puissant sans échappatoire. Le taux d'humidité ne cessant de grimper, pas question de rester au dehors plus de dix minutes. Le vent chaud faisait croire qu'il y avait de l'air mais il n'y en avait a
  12. Le vent vient de se lever il y a environ 15 mn , on a perdu 3 degrés, allez on ouvre en grand portes et fenêtres. Bien pire que jeudi, avec un indice humidex effarant, j'espère qu'on a touché le point ultime de la canicule.
  13. Est-ce qu'on peut le prendre en compte, à 15 kms vol d'oiseau de chez moi... 49.2 !!! https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/temps-reel/-mae-lycee-marguerite-filhol-fumel/ME134.html
  14. D'accord avec ton analyse. Certains endroits géographiques dans le monde sont bien spécifiques mais de là à dépasser tout entendement ( lu hier ou avant-hier un humides de 52 à Daglan...😫).
  15. Infernal, il ne fait que 38°c mais l'humidex vient de franchir la barre des 49 ! Je suis sorti 5 minutes dehors, on dirait une sorte de torpeur, rien ne bouge, un vent léger, pas un son, ni bruit de voitures, ni chants d'oiseaux, rien, j'avais du mal à respirer. Même en 2003, je n'avais connu rien de pareil. C'était une chaleur " sèche ", beaucoup moins éprouvante. Cela dit, il semblerait que l'humidex redescende, tant mieux.
×
×
  • Create New...