Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

meteomettra

Membres
  • Content Count

    214
  • Joined

  • Last visited

About meteomettra

  • Rank
    Altocumulus

Personal Information

  • Location
    Lausanne, Suisse (650 m)
  • Site web
    meteomettra.ch

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. à Lausanne, on est resté bien à l'écart du plus gros (et avec des gros rideaux de pluie et des nuages devant), du coup pas grand chose en image...
  2. Dans le bilan enneigement, j'ajouterai la station auto de Grand Cor (secteur dent de Morcles) qui fait un gros score en battant sa hauteur maxi pour un début février (mesure depuis nov 1999)
  3. Effectivement la masse d'air froide (si suffisamment épaisse) reste bloquée entre Jura et Préalpes (le Jorat inclus) alors que la fine couche d'air froid de la vallée de Joux est quasi instantanément rabotée par le vent...
  4. probable léger Foehn par dessus le col des Montets et la col de la Forclaz (la température est aussi devenue positive aux Marécottes (1000 m) et Évionnaz au même moment), pas étonnant que ce "mini" Fohen n'aille pas jusqu'à Sion, mais probablement qu'à Martigny ça devait quand même être de la pluie... !?
  5. Je trouve qu'il est toujours très intéressant de regarder les coupes arome comme celle-ci, du SO (à gauche) vers le NE (à droite) en passant approximativement par genève, lausanne et fribourg (le Léman au milieu). Il ne faut pas oublier qu'en basse couche le flux vient du SO donc j'aurai tendance à dire effet de Foehn derrière le Jorat qui assèche (seulement un peu car uniquement les basses couches) et réchauffe Fribourg !? ça semble se confirmer avec les vitesses verticales
  6. par neige de redoux en flux de SO, les RR sont souvent plus fortes dnas un axe genève Yverdon -> isothermie plus forte aussi, peut-être une partie de l'explication ?
  7. Il faut aller chercher dans les extrêmes bords du Valais pour bien trouver la neige - d'un côté un bon paquet de neige juste au dessus du Léman (voir les posts de craftyfox) - et de l'autre au village du simplon (1475 m) http://www.gemeinde-simplon.ch/gemeinde/webcam/?e_12_11_dir=&e_12_11_item=2&e_12_11_view=image
  8. 9.5 cm c'était sur un banc en bois dans l'herbe cet après-midi entre 11 et 13 cm mesurés
  9. sur l'épisode ce sont effectivement les pluvios de Lausanne et Pully qui donnent les plus forts cumuls de toute la Suisse romande
  10. 9.5 cm en fin de matinée (après une déjà bonne humidification) à 650 m
  11. Hello, pour compléter ce qui a été écrit. Tout dépend de quelle région du Valais on s'intéresse, c'est grand et il y a une multitude de climat ; et aussi de savoir si on s'intéresse à la montagne ou à la plaine ! Pour le Val de Bagnes, j'aurai tendance à dire : - cas du fond de vallée : un flux d'Ouest bien dynamique avec une bonne réserve de froid en Valais (pas simplement une mince couche de froid au ras de la plaine, mais une couche de froid bien épaisse qui recouvre tout le Valais), + éventuellement une réserve de froid sur la plaine du Pô qui est aspirée vers le Vala
  12. 20 ans après, catastrophe d'octobre 2000 en Valais -> https://canal9.ch/inondations-octobre-2000-chronique-dune-catastrophe/
  13. Du point de vue géomorphologique, le 06 et le 07 sont très différents. Les fortes pentes des versants alpins et des sols plus ou moins jeunes font que l'érosion est beaucoup plus forte à intensités pluvieuses équivalentes, cela est valable aussi bien pour l'érosion de surface par ruissellement, pour les laves torrentielles et les glissements de terrain. Et le "problème" (problème pour l'homme), c'est que lors de ces intensités extrêmes, la grande quantité de matériau générée par les versants ne peut pas être totalement transportée par les rivières principales qui ont une pente beaucoup plus fa
  14. merci pour les graphs et le lien, je vais regarder ça. Sinon quelques images de Limone Pimonte https://www.localteam.it/video/limone-piemonte-e-un-disastro-prime-immagini-dalla-parte-alta https://www.localteam.it/video/colata-di-fango-su-seggiovia-travolti-impianti-e-piste-da-sci Quand on voit l'ampleur du transport sédimentaire en altitude, on comprend mieux les conséquences malheureuse qui peuvent se produire à l'aval... Je serais curieux de voir des images des surfaces d'érosion dans les plus hautes parties de ces bassins versants pour voir quels types
  15. Salut, j'ai du mal à comprendre cette "preuve". Habituellement, on considère qu'il y a peu d’échanges thermiques entre les couches de surface et la profondeur du à une forte thermocline, donc l'évolution de la température de surface et celle du fond ne sont généralement pas considérées être directement liées. Des références ou des mesures sur l'augmentation de la température en profondeur dans la Méditerranée ? (dsl pas pris le temps de regarder encore) Après tout dépend de ce qu'on nomme profondeur...
×
×
  • Create New...