Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Bruno 49

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    4 671
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Bruno 49

  • Rang
    Cumulonimbus capillatus
  • Date de naissance 20/05/1964

Personal Information

  • Lieu
    Beauvoir mt st michel

Visiteurs récents du profil

1 347 visualisations du profil
  1. Bruno 49

    Prévisions Nord-Ouest Janvier 2019

    La marée de mercredi matin et peut-être celle de jeudi matin sont en effet intéressantes pour les gens disponibles malgré le lever du jour tardif, la lune éclairant la mer en fin de nuit, ça c'est le gros avantage des grandes marées de pleine lune en hiver par rapport à celles de nouvelle lune. 20 à 30 cm de surcote ça donne en fait les hauteurs grosso modo attendues pour les 115 de février et mars. Attention à la déception le soir : entièrement en nocturne et nette dissymétrie en janvier sur toute la Manche entre les hauteurs d'eau du matin et celles du soir (jusqu'à 30/35 cm à St Malo le mardi /mercredi). Sur St Malo toujours, possible houle surimposée à la mer du vent avec interférences renforcées sur le Sillon. 1 à 2 m, pas gigantesque mais c'est inespéré compte tenu du calme plat qui règne pour l'instant cet hiver en Manche. Cela n'ira pas chercher le coup de tabac de début janvier 2018, mais évite le zéro pointé.
  2. D'autant que entre 168 et 240 heures le cep a tendance à exagérer aussi les positions dans d'autres situations hivernales classiques comme les forts coups de vent trop souvent perçus comme des violentes tempêtes. Il est bon pour percevoir la synoptique globale mais il ne lisse vraiment rien, d'où des a-coups énormes d'un run à l'autre.
  3. Les prévisions deviennent préoccupantes pour le réseau électrique européen parce que l'ensemble du continent serait en situation hivernale pendant plusieurs jours, ce qui va rendre les interconnexions plus complexes à gérer.
  4. Oui, pour le moment l'hiver est bien peu tonique sur les littoraux de l'ouest, rien à voir avec janvier dernier ni bien entendu 2014...Le réchauffement climatique ne garantit pas du tout le zonal contrairement à ce qui a longtemps été cru. En revanche il va falloir surveiller en cas de flux, de nord-est ou est dépressionnaire que la pompe à neige s'enclenche ou non le long du littoral de la Manche...
  5. Beurre et argent du beurre pas totalement exclus avec le cep : je rejoins ciel d'encre sur la situation redoutable d'un coef 108 en violent flux de nord ouest avec un niveau de la mer qui serait hissé largement à des valeurs de marée d'équinoxe les 23 et 24 au matin (les marées du soir montent nettement moins en janvier) si on est entre 980 et 965 hpa, Joli retournement quand on sait à quel point la mer a baissé avec les 1040 hpa de moyenne sur la Bretagne depuis le début de l'année. Mais l'injection d'air glacial à très haute altitude reste tout à fait possible dans un deuxième temps avec une élévation très franche de la dorsale, et au delà des 10 jours il peut se passer n'importe quoi au sol.
  6. Bruno 49

    Consommation électrique et météo

    C'est effrayant, c'est de loin le risque collectif le plus mortel en Europe et on en parle si peu....Tout, absolument tout, est asservi à l'électricité or nos moyens de production sont aux taquets. cf sur le site de l'IFRAP : Dans un livre récent « La France dans le noir », Hervé Machenaud, l’ex-directeur exécutif chargé de la production et de l'ingénierie à EDF de 2010 à 2015, nous avait prévenus : en favorisant un accès au marché des productions intermittentes à la fois garanti et à des prix élevés, la politique de la Commission Européenne a fait perdre des dizaines de milliards d’euros à chacun des grands producteurs européens. Logiquement, ils ont fermé des capacités pilotables au charbon, au fuel et au gaz, devenues non rentables parce que rarement utilisées, mais seules capables de faire face aux épisodes de grands froids, la plupart du temps sans vent et bien sûr sans soleil.
  7. Bruno 49

    Le topic des satisfactions #2

    Jolies sorties en vue sur pas mal de modèles même si c'est très loin pour la semaine autour du 23 janvier : effondrement spectaculaire des hp avec flux de nord ouest possiblement fort le tout avec un niveau de la mer qui va remonter de près d'un mètre : on passe parfois de 1040 à 965 hpa sur le large Bretagne) en moins d'une semaine...alors que les premières grosses marées de la fin de l'hiver approcheraient (coef 108 le 23, plus de 13 m sur le papier à St Malo le matin). Pour le moment sur le littoral, c'est de l'huile, pas de l'eau!
  8. La présidente de la la région voudrait démontrer aux gilets jaunes que les politiques ne connaissent pas ceux qu'ils gèrent, elle ne ferait pas autrement : l'heure de pointe du matin selon la sncf, c'est 7h45/9h, et il y a plus de monde à 8h45 qu'à 7h45. Donc ce qu'elle propose c'est d'aggraver la situation en rajoutant les scolaires entre 8 et 9 heures...Il suffit d'aller aux entrées des grandes villes pour mesurer que c'est aussi le cas ailleurs, ça coince évidemment plus à 8h30 qu'à 7h30. Sur les rythmes biologiques : les ados ont effectivement, toutes choses égales par ailleurs, une tendance au décalage vespéral. Mais c'est "peanuts" par rapport aux autres facteurs d'échec scolaire massifs que sont : -la situation de divorce (Jancovici signale d'ailleurs qu'un divorce augmente brutalement la consommation énergétique, ce sont les mariages qu'il faut soutenir et non les séparations!), on n'y peut pas grand chose sauf cesser de les favoriser ( en ayant supprimé la notion de faute) -la télévision (qu'elle soit ou non sur ordi), (cf les 1000 références exposées par M Desmurget dans "TV Lobotomie") -les inégalités sociales et culturelles Décaler d'une heure tout signifie que les accros à la télé se coucheront encore une heure plus tard puisque la télé ne dort jamais. C'est ce qui s'est passé avec les adultes partout où la télé est arrivée à dépasser la borne fatidique des programmes clos à 23 heures. C'est ce qui s'est passé pour l'heure d'été qui, inventée d'ailleurs en pleine explosion de la télé, a décalé l'heure de coucher de toute la population de 3/4 d'heure en 30 ans alors que avant elle était stable. Idem pour les autres écrans. Certains feront peut-être un peu plus de sport ce qui fait certes mieux dormir...mais en moyenne deux bonnes heures après l'activité physique! Pour un résultat pédagogique quasi nul, pour un résultat en termes de transports catastrophiques, on aura donc une société en effet de plus en plus hors-sol (en tout cas hors-ciel) alors qu'il va falloir exactement faire le contraire. Par rapport à ce genre de démagogie, oui, l'heure d'été ou l'heure d'hiver devient un truc marginal... Enfin, il va y avoir de nouveaux des agriculteurs puisqu'il y aura moins de machines dans l'agriculture faute d'énergie ou/ et d'engrais. Or ce sont les cols blancs qui se lèvent le plus tard et les ouvriers agricoles le plus tôt. Bravo pour le message à une institution (l'Educ Nat) qui persiste à croire que 90% de la population va toujours devenir col blanc...
  9. "le coup de grâce" c'est bien ce que j'ai lu? Une telle expression signifie que la carte présentée n'est pas pour toi une hypothèse redoutée mais une prévision définitive. Merci de ne pas me faire lire le contraire de ce que tu voulais dire.
  10. Voilà ce qui pose problème : pourquoi ce run serait-il plus définitif que les autres, surtout dans un modèle qui sort 8 fois en 24 heures si on considère aussi la version en rodage? Il me semble que c'est à cela que romainT31 fait allusion.
  11. Ce soir, pour la première fois, on a clairement sur les cartes à 500 hpa la ligne dite des "528" sur une partie Nord Est de la France (et même les deux tiers sur le parallèle), et aussi sur GEM dans une moindre mesure. Pour moi c'est vraiment à ce moment là qu'il faut envisager de se réjouir ou de s'inquiéter pour les conséquences pratiques du froid humide sur l'hexagone en plaine. Pour les massifs de l'Est, ça sent le plâtrage ce mois-ci... Il était temps pour les Vosges!
  12. Bernard tu viens d'arrêter de gérer les cotisations près de 1 minute là. Et Sebaas qui laisse faire.... Et n'oubliez pas que pour un abonné Ouest- France à Ouessant, une vague de froid c'est en dessous de 10° et une canicule au dessus de 15...
  13. Le capitalisme peut quand même se réguler de façons très diverses. La Norvège et la Suède, où la décarbonation est quasi totale, sont des pays à économie de marché et même, au moins pour la Suède, où la puissance publique a régressé par endroits (diminution du nombre de fonctionnaires). Pour la Norvège en outre, il y a un paradoxe, c'est l'abondement par les fonds de placement, obtenus via la vente du gaz, qui facilite les choses. Mais avec des ressources identiques, on peut ou non faire des choses intelligentes, ce que cette pétition, totalement sentimentale, ignore. Le Danemark, qui a pourtant avec nous la plus forte puissance étatique par habitant, s'est bel et bien planté en misant sur le tout éolien. Les inégalités les plus susceptibles de déboucher sur des conflits ou/et des refus des opinions publiques sont liées à la géographie, trois exemples: -avec la meilleure volonté du monde, il est très compliqué pour un Belge de décarboner sa consommation : densité de population s'opposant à du bois ou à du solaire par concentration massif, absence totale de barrages faute de fleuves jeunes et rapides, bref aucune ressource énergétique...A contrario, c'est plus facile pour les Norvégiens d'avoir des barrages (quasi tous les fleuves ont des profils de chute d'eau! et ce ne sont pas les précipitations qui manquent...) et plus facile pour les Suédois d'exploiter pleinement une vaste forêt totalement vide et de mettre des réacteurs nucléaires, le tout dans un paradis sismique. Il est légitime que les Belges ne soient pas prêts à se priver dix fois plus que les Scandinaves pour décarboner. -le charbon, de loin le poison le plus violent à tous égards (climatique comme sanitaire), est concentré dans une dizaine de pays en gros. Il faudra donc que les quelque 190 autres donnent des contreparties à ces pays pour ne pas taper dedans. -les pays sismiques ont forcément un coût humain et technologique, donc financier, supérieur à acquitter pour produire quelque énergie que ce soit Ainsi, comment veut-on que le Japon produise des barrages hydro-électriques à coût norvégien? Pourtant, ce ne sont certes pas les fleuves jeunes au profil dynamique qui manquent sur l'archipel nippon, soumis lui aussi à des précipitations intenses. Ce qui est clair, c'est qu'il va falloir dégager plus d'argent public pour subventionner les régions géographiquement défavorisées, sinon l'injustice ne sera pas tolérable pour les pays contraints à s'appauvrir d'abord en consommant moins face à ceux qui pourront décarboner surtout en produisant leur énergie "proprement". La taxation (minime par acte mais juteuse au total) des achats/vente financiers spéculatifs était et demeure une très bonne idée, c'est plutôt là dessus qu'il faudrait pétitionner.
  14. je découvre ce fil seulement ce soir, j'y duplique donc ma critique publiée d'abord dans le topic "sommet du climat 2015" : La pétition "l'affaire du siècle" fait un carton en accusant tout le monde, sauf le signataire éventuel les deux pieds vissés dans ses inexpugnables pantoufles de râleur. C'est tellement facile, même si tout n'est pas faux (notamment le fait que les riches ne paient pas assez voire pas du tout)."l'air que nous respirons est pollué" (rien à voir avec le réchauffement, cf le dilemme du diesel)"nos factures énergétiques explosent" ( ben tiens si l'essence et le fuel sont moins chers, on va sûrement tous consommer moins...par ailleurs une partie de ces factures (l'edf) explosent pour remplacer le nucléaire par du courant intermittent en subventionnant les plus riches pour qu'ils mettent des panneaux sur leur toit et détraquent ainsi le réseau électrique, le tout pour un bénéfice carbone nul). Le meilleur :"l'Etat doit prendre les mesures politiques qui s’imposent, tout en garantissant la justice sociale. Il doit réduire notre dépendance au pétrole et nous fournir des alternatives en matière de transport. Il doit investir dans la rénovation des logements et promouvoir l’usage des énergies renouvelables, en abandonnant le recours aux énergies fossiles et nucléaire. Il doit instaurer l’accès de tous à une alimentation suffisante, saine et de qualité, garantir un revenu décent pour les agriculteurs et lutter contre la déforestation. Il doit aussi mettre en place les dispositifs indispensables à l'adaptation de nos territoires et à la protection de nos côtes. Toutes ces mesures auront un impact positif sur nos vies" Dernière phrase pour le moins ambiguë : comment ne pas signer puisque que nous allons vivre mieux sans nucléaire et sans fossiles tout en garantissant la justice, yakafaukon. Et tant pis si tous ces acteurs, eux, savent très bien qu'il y aura une baisse massive du pouvoir d'achat pas seulement pour les plus riches même si en effet il faut qu'ils s'y mettent...Ces ong sont à mon sens avec de tels textes un élément du problème qu'elles veulent sincèrement, je veux le croire, résoudre. Elles ne peuvent pas ignorer que "auront un impact positif sur nos vies" signifie pour le signataire qu'il vivra malgré tout dans un plus grand confort matériel même si ces ONG savent que ce sera un mieux moral d'abord, pour éviter de graves ennuis ensuite. L'écrasante majorité d'entre nous ne ressent pas le réchauffement climatique comme une menace concrète en se levant le matin. Dans un premier temps, il va falloir que nous acceptions de perdre du confort pour simplement sauver les vies du plus grand nombre par la suite. En laissant croire que si les riches paient, (et il faut que ce soit le cas), les gouvernements ont les moyens de ne pas nous faire souffrir dans la lutte qui s'engage, on fait tomber les signatures de gens rêvant en plein jour ; des gilets jaunes pourraient parfaitement signer un tel texte s'ils croient possible d'avoir dans un air pur et sans nucléaire un véhicule électrique et un smic en hausse avec une nourriture meilleure et un chouette logement. Rien dans ce texte ne les dissuade de croire cela. Rien dans le programme du giec pour la France (diviser notre consommation de carbone par 4) ne permet d'étayer cette croyance. 
  15. Il me semble que tu les réprouverais toujours : Art. 4. — Tout homme est libre dans l’exercice de ses facultés personnelles, à la seule condition de ne pas nuire aux droits d’autrui. Art. 5. — Ainsi, personne n’est responsable de sa pensée, ni de ses sentiments : tout homme a le droit de parler ou de se taire ; nulle manière de publier ses pensées et ses sentiments ne doit être interdite à personne ; et, en particulier, chacun est libre d’écrire, d’imprimer ou de faire imprimer ce que bon lui semble, toujours à la seule condition de ne pas porter atteinte aux droits d’autrui. Enfin, tout écrivain peut débiter ou faire débiter ses productions, et il peut les faire circuler librement, tant par la poste que par toute autre voie, sans avoir jamais à craindre aucun abus de confiance. Les lettres, en particulier, doivent être sacrées pour tous les intermédiaires qui se trouvent entre celui qui écrit et celui à qui il est écrit. Emmanuel Joseph Sieyès Emmanuel Joseph Sieyès (1748-1836), Préliminaire de la Constitution. Reconnaissance et exposition raisonnée des droits de l’homme et du citoyen
×