Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Bruno 49

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    5433
  • Joined

  • Last visited

About Bruno 49

  • Rank
    Orage monocellulaire
  • Birthday 05/20/1964

Personal Information

  • Location
    Beauvoir mt st michel

Recent Profile Visitors

4761 profile views
  1. Dans la même veine paradoxale : près de 40 mm à la quasi insulaire pointe de la Hague, ce qui reflète mieux le danger orageux que les 4 mm sur Cherbourg/Maupertus. Cette première salve orageuse est véritablement maritime. Un beau gâchis pour les uns ou une bonne initiative pour les autres selon qu'on espère de l'eau ou qu'on craint les inondations...
  2. Le deuxième orage havrais nous touche davantage, grêle en vue.
  3. Je suis sur Vattetot/mer 6 km à l'est d'Étretat, rageant : l'orage havrais remonte plein nord, il croise au large mais nous ignore. À noter le vent, toujours fantasque en cas d'orages, le grand frais annoncé s'est effondré en début de soirée.
  4. C'est possible, mais au delà de 10 jours nous avons peu de modèles et peu de fiabilité. Notons que sur le modèle canadien GEM déterministe de ce matin, cette fin ensoleillée se limiterait à la moitié sud : -sur les deux "poids lourds" (gfs et cep) dont celui que tu cites, la circulation dépressionaire reprend (pas à grande ampleur certes!) au sud du Groënland, et elle permet le positionnement de l'AA sur tout le pays. -sur le canadien, cette circulation ne reprend toujours pas, ou plutôt elle se fait à travers le Groënland lui-même jusque à j + 7 (144h), puis elle cesse. La dépressio
  5. Pas avant le 23 ou le 24 d'ouest en est, donc l'impression sur la semaine serait chaude (le nord-est excepté peut-être). cédric a par ailleurs bien précisé qu'il a lu GFS, mais le considère comme esseulé. La carte que tu montres confirme l'option de GFS. Le cep de ce matin entrevoit aussi un changement, mais beaucoup plus tardif.
  6. J'ai d'abord tiqué en lisant ceci juste après le cep déterministe d'hier soir et la 25° à 850hpa passant (brièvement) les Pyrénées, puis je viens de voir le gfs déterministe 6z à déconseiller aux gérants d'offices de tourisme cardiaques ou dépressifs en raison de sa vision d'été frais et pluvieux s'imposant peu à peu sur toute la dernière décade de juillet dès le 21 après une séquence pluvio-orageuse. Tout bien réfléchi, (et comme d'habitude), tu as raison : En tout cas au delà du 21, le jeu est plus ouvert que je ne le croyais.
  7. Oui. Ce qui fait quand même plus que la Normandie et même la Bretagne. Je n'ai d'ailleurs pas dit autre chose. Dans un monde normal, la chaleur c'est 25°.
  8. Les déterministes de ce soir sont tous favorables à une amélioration brutale à partir de mercredi/jeudi. Et les ensemblistes GEFS et Cep sont à plus de 12° à 850 hpa sur tout le pays dès ce dimanche, ce qui est élevé à 7 jours. Alors je veux bien que une certaine chaîne de télé spécialisée dans un domaine cher à IC en fasse souvent beaucoup voire trop, mais la chaleur je ne trouve pas que c'est de trop pour qualifier l'ambiance du prochain week end😇. Et la cause semble durable : le retour d'un minimum d'activité dépressionnaire entre Terre Neuve et le Groënland, suffisant pour décaler ver
  9. Salut Bernard, je n'ai pas été clair, j'évoquais des stations en mer entre ces deux terres, là où passent majoritairement les dépressions pilotant le turbozo.
  10. Je plussoie, si on avait une station plantée entre le sud du Groënland et le sud de l'Islande, je serais curieux de voir quel est l'excédent de pression dans le secteur non pas seulement la semaine du topic, mais depuis le début de l'année ; de fait, avec ce blocage original, la France est en ce moment un aimant attirant les dépressions atlantiques fussent-elles minables (et en cette saison elles le sont souvent). D'ordinaire, ces dépressions dévient vers le Skagerrak et ne font qu'entretenir nos excédents thermiques en Europe de l'ouest, mais pas en ce moment. En revanche, dans le su
  11. Il est vrai que j'avais à la fois écrit de façon peu rigoureuse amélioration en fin de semaine et risque de passage perturbé le dimanche. Disons que dès jeudi on a bel et bien un beau répit mais qu'en effet dès samedi il y a des risques par le nord-ouest sur le dernier gfs...lequel montre également que l'accélération des événements de la semaine prochaine irait pas mal avec des conditions de plein été très rapidement à l'arrière (dès le lundi matin, oh que ça ferait plaisir😇...). C'est donc une sortie moins poussive que lors de mon post, et plus prometteuse d'une embellie par la suite. Il s'
  12. Il y a quand même un accord sur une amélioration en fin de semaine. Grosse incertitude à compter du dimanche 4 sur la solidité de la dorsale, une circulation, poussive mais efficace, sous GA restant possible, visible surtout sur le contrôle GEFS 0z (on continue à y avoir des projections de hp inhabituelles dans la durée - depuis avril! - à hauteur du sud Groënland, CEP 0z déterministe étant plus timoré sur leur extension). La France restant alors un des rares endroits à l'abri de la chaleur alors qu'elle en est environnée, avec par exemple un début d'été torride sur l'Europe orientale et centr
  13. Avallon89, le déterministe cep est certes isolé, mais son scénario est présent sur tous les ensemblistes, et pas marginalement. Par ailleurs tu fais de la "démocratie météo" : à savoir que le scénario isolé a tort. Lorsqu'il s'agit d'un des deux "poids lourds", que nous n'en avons que deux versions par jour au lieu de quatre, et que la visibilité est particulièrement délicate, cela n'est pas une garantie. Je crois que c'est cela qui "titillait" _sb. Sur ledit cep, la variation est d'ailleurs surtout valable pour le week end : ultérieurement, la goutte froide est rétrograde,
  14. Je n'ai pas lu dans le post visé la moindre satisfaction de son auteur. Pour le reste, il n'y aura pas besoin de toutes façon d'être hors topic, je suis peut-être défaitiste à l'excès (ce qui stimulera peut-être la contradiction des experts du forum) mais je pense que l'état de l'art ne permet guère de s'aventurer à 7 jours dans une synoptique aussi flasque. Que dire alors de la localisation des orages éventuels quand ils ne sont liés ni à un front ni à une instabilité verticale suffisamment assurée...
  15. Je suis d'accord, c'est même la seule chose qui reste de la récurrence depuis avril. Du coup, la visibilité long terme qui est déjà souvent plus médiocre en été qu'en hiver en prend un coup, car les gouttes froides peuvent véritablement errer ou se fixer n'importe où, sans se cantonner au sempiternel large Portugal (mais cette localisation fait toujours partie des possibilités).
×
×
  • Create New...