Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

BrunoC

Membres
  • Posts

    27
  • Joined

  • Last visited

Personal Information

  • Location
    Seine Saint Denis

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Sur le secteur de Roissy CDG, ça cogne depuis des heures avec des rafales de l'ordre de 100 km/h. La baraque craque de partout sous les assauts du vent. Impossible de dormir ...
  2. Sur le secteur Roissy CDG pluies continues abondantes accompagnées de vent, le tout sous un ciel gris uniforme. Températures douces autour de 15°C.
  3. Pluie continue et régulière en ce moment sur le secteur de Tremblay en France.
  4. Effectivement, tu as raison, juin aura apporté une contribution certainement non négligeable. Je n'ai malheureusement pas trouvé de données plus récentes. Peut-être certains déséquilibres entre régions auront été atténués par juin. Cela reste à voir.
  5. Bonjour à tous, un bulletin ici : https://www.brgm.fr/fr/actualite/communique-presse/nappes-eau-souterraine-au-1er-juin-2021 accompagné d'une carte : On remarque que malgré les pluies la situation reste mitigée, la recharge des nappes phréatiques étant surtout influencée par les pluies automnales et moins par les pluies que nous avons eues ces dernières semaines qui ont tout de même contribué au remplissage. On voit un axe nord-ouest/Sud-est qui semble couper la France en deux, avec une partie nord et nord-est plutôt avantagée et une partie sud-ouest et Corse-Méditerranée moins bien lotie. Il y a cependant des quelques disparités, comme une partie de l'Aquitaine avec des niveaux sensiblement normaux et plus au Nord du côté des Poitou-Charentes, pays de Loire et Bretagne qui connaissent une situation plus tendue. Il ne faut pas oublier non plus que la météo reste bien estivale sur toute une partie sud du pays, ce qui pourrait amener à des situations semblables à celles que nous connaissons régulièrement maintenant, d'autant plus que la situation est à la baisse dans de nombreux endroits. A suivre ...
  6. Averse orageuse depuis 45 minutes environ sur le secteur Tremblay-en-France, Roissy CDG. Pluie plutôt douce accompagnée de quelques coups de tonnerre et illuminations.
  7. Très intéressantes ces cartes, surtout la première qui illustre une "cassure" entre une petite partie sud de la France et le reste du territoire plus au nord. On voit aussi que la fournaise n'est pas bien loin et qu'il suffirait de pas grand chose pour que les scenarios des années précédentes se renouvellent pour l'été 2021. J'avoue que personnellement ce début d'été me convient bien mieux que ce que nous connaissons depuis quelques années, bien trop excessif, surtout en ville. Une remarque au sujet de la première carte : les températures au niveau de la Finlande et des régions situées autour semblent bien élevées, on le voit aussi d'ailleurs sur la deuxième carte. Est-ce habituel ? Bruno
  8. Gros orage en ce moment sur Bessans(73). Pluie diluvienne accompagnée de tonnerre et de belles bourrasques.
  9. Gros orage depuis environ une heure sur la zone de Roissy CDG. Tonnerre et pluies très abondantes, sous des cieux gris jaunâtre. Impressionnant !
  10. Merci à tous pour vos conseils et vos remarques 😉 Au sujet des ouvrages de météorologie, je vais suivre vos avis. Je vais abandonner le livre de Sylvie Malardel, vraisemblablement trop compliqué pour moi et économiser ainsi 75€. Le manuel de météorologie de Sansosti et Giuffrida, je le possède déjà et c'est effectivement un excellent guide, tout à fait abordable tant au niveau du prix que du contenu. Il est très bien pour débuter et acquérir les notions de base, même s'il ne répond pas toujours à mes questions. Indispensable ou presque. Le guide aviation de MF, je l'ai déjà téléchargé et je pense que tout simeur averti l'a déjà parcouru. C'est le minimum vital pour le pilote et je le citerai dans mes vidéos. Il contient notamment les clés de décodage des METAR, TAF et des cartes (TEMSI, WINTEM). Difficile de passer à côté de celui-ci. Pour le livre de Christophe Calas, je ne le connaissais pas. Je l'ai téléchargé et je vais probablement me le procurer en version papier (je reste attaché au livre plus pratique à mon avis). J'ai survolé quelques pages (sans jeu de mots) et cela semble me convenir, des schémas clairs, du texte abordable et surtout pas de longues démonstrations mathématiques. Peut-être le livre idéal selon moi ! Merci pour cette découverte. Pour ceux qui seraient intéressés je mets le lien de téléchargement valide : http://bibliotheque.meteo.fr/exl-php/vue/mf_-_internet_bibliotheque_numerique_-_publications_de_meteo-france Concernant le format des vidéos je vais suivre les conseils de Cers et _sb. Un format plus court que ce que je fais habituellement, probablement autour de 40 minutes. C'est vrai que mes vidéos théoriques avec un format de 1h15 - 1h30 ne semblent pas trop accrocher les débutants, vous avez raison. J'y ai pourtant passé du temps ... 😦 Je vais lancer un ballon d'essai avec quelques vidéos courtes expliquant les bases : structure de l'atmosphère, quelques définitions et aussi une présentation globale de mon projet. Je verrai bien en fonction des retours si cela convient ou non et je rectifierai le tir en fonction de ce qu'on me dira. Bonne journée à tous, Bruno
  11. Bonjour à tous et encore merci. en effet Cers, mes vidéos sont plutôt longues, les premières dépassaient 3 heures et on me le reproche souvent. J'ai raccourci mes interventions et j'essaie de rester sur un modèle d'environ 1h15 - 1h30, mais ça reste difficile pour moi ! Je vais voir dans le cas présent, mais j'ai l'impression que ça va être plus compliqué que prévu et tu as probablement raison, d'autant plus que j'aborde ici un sujet qui est étranger à la simulation, même si ça fait partie des connaissances que tout pilote devrait maitriser. La plupart des simeurs ne connaissent rien à la météo, comme le public en général et je vais devoir faire preuve de beaucoup de pédagogie pour les "accrocher" sur le sujet et ne pas les perdre en cours de route. C'est d'autant plus difficile que pour faire de la vulgarisation il faut bien maitriser son sujet et ce n'est pas mon cas, je le reconnais. Je vais peut-être m'orienter sur plusieurs vidéos d'une heure tout au plus et y aller très progressivement, thème par thème. Par ailleurs j'aimerais avoir votre avis sur deux ouvrages de météorologie ... et vous parler un peu de moi. Je suis enregistré sur IC depuis quelques années et je consulte régulièrement la rubrique "évolution à plus long terme". Malheureusement je n'y comprends pas grand-chose et je suis toujours incapable de lire une carte de géopotentiels et encore moins de l'interpréter, d'ailleurs je n'interviens jamais. Je me suis procuré deux petits guides de météo, qui je pense sont suffisants pour s'initier aux bases, mais qui sont trop succins pour approfondir mes connaissances. Il y a celui-ci : https://www.cepadues.com/livres/la-meteo-expliquee-9782364936492.html chez Cepadues. Le prix est très abordable, mais j'ai peur qu'il ressemble aux deux autres que je possède déjà et ne m'apprenne rien de plus. Le second est plus sérieux : https://www.cepadues.com/livres/fondamentaux-meteorologie-edition-9782854288513.html. Mais il est bien plus cher et j'ai peur qu'il soit trop complexe pour moi. J'ai lu quelques critiques élogieuses de cet ouvrage, mais certains acheteurs se plaignent de sa complexité. Il semble assez hermétique si on n'est pas agreg de maths ! Bon, sans aller jusque là, mes connaissances en maths et physique s'arrêtent au lycée, dans le supérieur j'en ai fait très peu et j'ai tout arrêté depuis presque 30 ans (je suis professionnel de santé et c'est plutôt de pharmacologie et de physiologie dont j'ai besoin au quotidien). S'il existe des ouvrages (en français) qui se situent entre les deux je suis bien sûr très intéressé par vos conseils. Il m'arrive quelque chose de curieux, en lisant vos explications sur le modèle tricellulaire, que je connaissais très mal, je commence à mieux comprendre certains phénomènes comme la circulation NAO+/- qui restait assez obscure pour moi. Je commence à "raccrocher" les phénomènes entre eux et à avoir une vision plus globale de l'atmosphère et des phénomènes météo. Ce n'est qu'un début timide, mais j'aimerais approfondir ces sujets à l'aide avec un ouvrage plus complet, mais accessible au débutant que je suis. Bruno
  12. Merci Higurashi pour le schéma qui illustre et complète bien tes propos. Bruno
  13. Bonjour _sb, Tu as parfaitement compris la problématique Mais d'abord quelques remarques. Je ne suis pas moi-même pilote et je n'en ai pas les compétences, loin de là. La simu, comme la météorologie, c'est tous publics. On y retrouve de vrais utilisateurs (pilotes de ligne, pilotes privés, militaires, vélivolistes, etc.) mais aussi des simeurs chevronnés qui possèdent un solide niveau théorique, tout comme des anonymes qui ont installé un logiciel de simulation depuis 2 heures sur leur PC et se demandent comment démarrer un C172 alors qu'ils se voyaient déjà aux commandes d'un Antonov. La simu est mère de toutes les déceptions ... et de toutes les réjouissances. Les débutants sont livrés à eux-mêmes, j'y suis passé moi aussi, et il est souvent difficile de trouver des explications claires, concises, pratiques ... et en français. Beaucoup de tutos trainent sur le net, en différentes langues, souvent de très haute qualité, mais il s'agit d'un contenu la plupart du temps destiné aux utilisateurs (très) confirmés. Pour les débutants, bien souvent, le ciel reste désespérément vide et beaucoup abandonnent en quelques jours, découragés et déçus. Pourtant, quel plaisir de faire quitter le sol à un petit appareil la toute première fois ! Voilà mon public, du moins celui que je vise ne priorité. Des pilotes confirmés viennent voir mes vidéos, par pour apprendre bien sûr, mais par curiosité et je reste ouvert à tous les conseils et remarques. A ma grande surprise, certains m'ont contacté personnellement pour m'encourager dans ma démarche et m'ont offert leur aide sur des points que je ne maitrisais pas. C'est ma démarche, quand je ne sais pas, je me demande à ceux qui savent. C'est pourquoi je me retrouve ici Concernant la météo, j'étais parti au début sur le format d'une vidéo d'1h30 environ (les vidéos trop longues sont moins appréciées) dont le contenu porterait sur les précautions élémentaires du pilote. Au programme : lecture de METAR, de TAF, notions sur le décodage de ces bulletins, consultation de l'ATIS et de cartes SIGMET et WINTEM. Comme toujours j'indique aux débutants quelques sources d'information gratuites et libres d'accès sur le net (aeroweb, SIA ou allmetsat par exemple dans le cas présent). Il faut savoir qu'en simu on peut voler en météo réelle, ou organiser sa propre météo. Je conseille aux débutants qui font leurs premiers pas d'utiliser une météo CAVOK pour s'affranchir des difficultés liées au vent, à la visibilité ou au givrage par exemple. Certains simeurs ont toujours volé en CAVOK et ignorent ce qu'est un METAR, un TAF, ou même la pression atmosphérique. Difficile dans ces conditions de présenter des cartes, de parler , d'isotherme 0°, de givrage, de pression atmosphérique, de point de rosée, de courants jet ou de cumulonimbus. C'est là que j'ai pensé que cette vidéo pratique devait être précédée d'une vidéo plus théorique, mais générale et accessible à tous, sur la météo. Malheureusement mes connaissances dans ce domaine restent limitées et beaucoup de lacunes subsistent. J'ai commencé à potasser un peu mes manuels de météo (le manuel de métérologie de A. Giuffrida & G. Sansosti et le techniguide de la météo de J.L. Vallée) mais ce n'est pas toujours évident pour moi. Il faut savoir que les tutoriels théoriques suscitent beaucoup moins d'intérêt que ceux orientés sur la pratique. J'en ai réalisé un sur l'altimétrie et un autre sur les vitesses en aviation et cela n'a pas déplacé les foules, mais plutôt des simeurs plus expérimentés ou des pilotes (mais par curiosité). Je suis assez déçu, car c'est par la vulgarisation, je pense, qu'on peut mettre le pied à l'étrier et accéder à une forme de connaissance plus approfondie et que j'ai passé pas mal de temps à l'élaboration de ces vidéos. Mais c'est exactement ce que tu décris ... ce qu'on gagne d'un côté, on le perd de l'autre. J'aimerais mettre au programme de mon tuto quelques points essentiels et quelques définitions indispensables : pression atmosphérique, quelques rappels sur la géographie terrestre (tropiques, équateur, zones polaires), forces de Coriolis, notions sur la circulation atmosphérique globale (on vole dans le monde entier), quelques notions sur les vents et les courants jet (importants pour les hauts niveaux de vol). J'aimerais faire comprendre aux débutants que l'atmosphère n'est pas homogène, qu'il existe différentes zones et que chacune peut être le siège de phénomènes météorologiques différents. La description de quelques phénomènes intéressants en aéronautique comme le givrage ou les CB. Je pense m'orienter vers une présentation assez globale (pas locale, les simeurs font pour la plupart de l'IFR avec des appareils très différents allant du petit monomoteur à pistons au gros liner type Airbus, en passant par des turboprops modernes souvent très performants ou des petits avions à réaction dotés des dernières technologies qui plafonnent à plus de 30.000 ft) en donnant suffisamment d'explications aux différents phénomènes, mais sans entrer dans l'explication physique de ces phénomènes pour rester dans la vulgarisation. Je crains qu'une seule vidéo ne suffise pas et j'envisage de plus en plus un format en deux vidéos pas trop longues : une pour présenter en résumé l'atmosphère et le comportement des masses d'air, une autre pour aborder quelques phénomènes remarquables. Une fois que le doigt est pris dans l'engrenage il est difficile de l'enlever ... Merci pour tes conseils et ta disponibilité, Bruno
  14. Merci Higurashi pour ton intervention. Bon, j'ai l'impression que je m'enfonce encore un peu dans les complications 😢 Le modèle tricellulaire ne serait donc qu'une tentative d'approche et de compréhension de la circulation atmosphérique globale et serait plus valable au niveau subtropical que pour les zones tempérées. Si j'ai bien compris, le jet subtropical s'explique globalement par le modèle cellulaire, tandis que le jet polaire s'expliquerait davantage par la présence de grands centres d'action (anticyclone et dépression) qui l'organiseraient. Le jet polaire serpenterait en quelque sorte entre ces masses d'air, avec lesquelles il interagirait et vice versa. Donc, et ça c'est nouveau pour moi, l'atmosphère ne s'organise pas de la même façon au niveau subtropical qu'au niveau des zones tempérées avec la présence de zones de hautes et basses pressions que sont les dépressions et les AC. Je n'avais jamais regardé l'atmosphère comme ça ... mais il est vrai que je me contente de regarder le temps sur la France en ignorant ce qui se passe ailleurs ! Je crois que j'ai mis le doigt dans l'engrenage d'une machine infernale ... Merci à tous pour le temps passé, pour votre aide et vos enseignements. C'est incroyablement complexe, mais passionnant ! Bruno
  15. Merci Cers pour ta longue explication sur le modèle tricellulaire. J'ai appris énormément de choses, même si malheureusement toute une partie du vocabulaire météorologique m'échappe encore. Je vais creuser ton commentaire, mais je vois déjà que c'est encore plus compliqué que ce que j'avais pu trouver ailleurs. Mais je ne suis pas étonné, car je parcours assez souvent vos longues discussions, notamment sur les prévisions et je me rends compte de la complexité des phénomènes météorologiques. Encore merci ! Bruno
×
×
  • Create New...