Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Altostratus57

Membres
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Altostratus57

  • Rang
    Cirrus

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Non, je ne connaissais pas l'existence de ces fiches "métadonnées", et leur présence sur le site de Météo France. Me le signaler est une bonne chose. Le faire d'une manière moins cassante aurait été encore mieux, mais bon, je ne veux pas trop en demander... En tout cas, les choses sont désormais claires. Il faudrait donc dorénavant se rabattre sur la station de Nancy pour obtenir les relevés d'ensoleillement les plus proches de Metz. Le problème, c'est qu'il y a quand même une certaine différence d'ensoleillement entre les deux stations (1,5% environ). 1,5%, ça peut paraître assez faible, mais ce serait trompeur. En comparant les données de quelques années, on se rend compte que souvent, il y a d'importants écarts mensuels en faveur de l'une ou l'autre station qui se compensent entre eux. L'écart-type doit donc être important. Je pourrais utiliser les relevés de Nancy à partir de Mai 2013. Mais je ne crois pas que ce serait une bonne idée. Autant n'utiliser que les données nancéiennes, et ce dès 1991, pour ne pas fausser les comparaisons entre les années, ou entre différentes périodes.
  2. Bon, continuons à observer l'évolution climatique à Metz, avec cette fois-ci, les précipitations et l'ensoleillement. Comme je ne dispose pas des cumuls de précipitation antérieurs à 1999 (les données d'Infoclimat pour Metz sont incomplètes), je dois me contenter de comparer une période assez courte, en l'occurrence 2001/18, avec les normes 81/10. Ce qui nous donne : On peut constater que la période depuis 2001 est marquée par une forte diminution des précipitations (-8% pour une année-type, on passe même en dessous de la barre des 700 mm de cumul annuel moyen). Cette diminution est très inégalement répartie, car si elle est très marquée pour les printemps et les automnes, elle est bien plus timide pour les étés et les hivers. Passons à l'ensoleillement. Je ne parviens pas à me procurer les données postérieures à avril 2013 pour Metz (ni sur Météo France, ni sur Infoclimat, etc.). J'en viens même à me demander si Météo France n'a pas tout simplement arrêté de relever l'ensoleillement pour la station de Metz. Par conséquent, je dois me contenter de comparer une période courte (de 2001 à avril 2013), aux normes 91-10, ce qui a un intérêt limité. On peut tout de même constater une forte hausse de l'ensoleillement printanier et automnal (excepté novembre), tandis que l'ensoleillement hivernal n'augmente que grâce à décembre, et que l'ensoleillement estival diminue (et même fortement pour le mois d'août). Ce qui est assez spectaculaire, c'est de constater qu'en terme de taux d'ensoleillement,, août se fait très probablement doubler par avril, et même possiblement par septembre. En fait, d'avril à septembre, le taux d'ensoleillement doit être à peu près le même pour ces 6 mois (soit environ 45%). Un petit point sur l'évolution des températures : Toujours les mêmes constats (la Txm d'avril est impressionnante). A noter que le fait d'arrondir à une décimale après la virgule fait disparaître toute Tnm négative pour les périodes 91/18 et 01/18.
  3. Pour en revenir à cette année 2018, il est à noter que si 2018 est bien partie pour battre le record de la température moyenne annuelle la plus élevée (record détenu par 2014), elle est aussi bien partie pour battre le record de la température maximum moyenne annuelle la plus élevée (record détenu par 2003, avec 16,75 °C). Il suffirait que la txm de décembre 2018 soit supérieure à 3,5 °C pour que ce soit le cas.
  4. Merci. Pour les précipitations, ça devrait m'être très pratique. En revanche, pour les températures (pour Metz), j'utilise les données que j'ai récoltées moi-même sur le site de Météo France. Et concernant l'ensoleillement, je constate que là-aussi les données sont manquantes à partir de mars 2013 (pour la station de Metz). Est-ce-que quelqu'un aurait une explication ?
  5. Bon, j'ai effectué les mêmes calculs pour Metz, en comparant les mêmes périodes que celles comparées par RomainD, c'est-à-dire une période allant de janvier 2000 à mars 2017. En revanche, je n'ai effectué ce travail que pour les températures. En effet, premièrement, je ne dispose pas encore des cumuls de précipitations pour les années 2000 à 2008. Deuxièmement, pour une raison que j'ignore, les statistiques d'ensoleillement pour la station de Metz, à partir du mois de mai 2013, ne sont plus disponibles sur le site de Méteo France. Nous avons donc : Les observations sont à peu près les mêmes que celles de RomainD pour Strasbourg, et Thib91 pour Nancy : La température moyenne annuelle de 2000 à mars 2017 est d'un peu moins d'un demi-degré (0,48 °C) supérieure à celle de la norme 1981/10. Les températures maximum ont d'avantage augmenté que les températures minimum (0,59°C de plus pour la tx annuelle). Novembre, avril et juin sont les mois qui ont le plus "bénéficié" de cette augmentation des températures. L'augmentation des tx moyennes est particulièrement impressionnante pour le printemps et pour l'automne. La tn moyenne de mars est la seule à diminuer (un peu, de 0,15°C). Seule la tn moyenne de janvier demeure négative. Le nombre moyen de jours sans dégel a nettement diminué (-25 % environ). Par contre, le nombre total de jours avec gel n'a, quant à lui, qu'assez peu diminué (-8%, soit environ 5 jours). En revanche, l'augmentation de la température moyenne a été moins marquée qu'à Strasbourg (environ +0,5°C contre +0,7°C°). L'augmentation est plutôt bien répartie tout au long de l'année, même si elle est tout de même un peu plus importante pour les automnes (+ 0,57 °C contre "seulement" +0,41°C pour les hivers).
  6. J'ai bien prévu de faire des comparaisons entre des périodes plus courtes (par exemple, entre décennies, ou entre périodes de 15 ans, sans années communes). Je pense que j'en posterai certaines sur ce topic, et d'autres sur le topic mis en lien par Thib91.
  7. C'est-à-dire que j'aimerais conserver un topic spécialement consacré à l'évolution des résultats des relevés climatiques à Metz, avec des messages réguliers, etc. Maintenant, si vous estimez que c'est superflu... En revanche, ce que je peux déjà faire, c'est effectuer une comparaison (mais pour l'instant, des températures uniquement) entre la période 01/2000 à 12/2017, et la poster sur l'excellent topic que tu as mis en lien dans ton message, thib91.
  8. 2018 va-t-elle devenir l'année la plus chaude depuis le début des relevés à Metz ? Pour l'heure, c'est 2014 qui détient le titre. Mais au mois d'octobre, c'est 2018 qui tient la corde : - température moyenne annuelle provisoire (de janvier à octobre) pour 2014 : 13,09 °C - température moyenne annuelle provisoire (de janvier à octobre) pour 2018 : 13,38 °C En considérant la moyenne actuelle pour novembre, et en tenant compte des prévisions pour les 5 prochains jours, on peut estimer la future moyenne mensuelle de novembre 2018 à environ 7,1 °C. Ceci nous donnerait une moyenne annuelle provisoire jusqu'à novembre de : - température moyenne annuelle provisoire (de janvier à novembre) pour 2014 : 12,62 °C - température moyenne annuelle provisoire (de janvier à novembre) pour 2018 : 12,82 °C L'écart se resserrerait, donc (novembre 2014 avait été particulièrement doux, surtout concernant les tn), d'autant que décembre 2014 avait été, lui aussi, particulièrement doux. En fait, en faisant l'hypothèse que décembre 2018 respectera les normes 1981/2010, on se retrouverait avec : - température moyenne annuelle pour 2014 : 11,91 °C - température moyenne annuelle pour 2018 : 11,99 °C Un écart très faible ! On peut donc considérer que : -si décembre 2018 s'avère supérieur ou égal aux normes, alors 2018 sera l'année la plus chaude jamais enregistrée. -si décembre 2018 s'avère inférieur aux normes de plus de 1,5 °C, alors 2014 restera l'année la plus chaude jamais enregistrée. -en revanche, si décembre 2018 accuse un déficit compris entre 0,5°C et 1,5°C, alors, c'est à la photo-finish qu'il faudra départager les deux années.
  9. Je pense qu'aujourd'hui, à Metz, le record de Tx pour octobre va tomber.
  10. Evidemment, j'ai oublié les moyennes annuelles (1986-2015). Les voici: Tx= 15,30 Tn= 6,52 (A titre de comparaison, pour 1981-2010 on avait: Tx= 15,01 Tn= 6,38 )
  11. Je suis en train de recueillir les données journalières relevées par Météo France, des années 80 à nos jours, pour la station de Metz. J'ai déja recueilli les températures de la période 1986-2015, ce qui m'a permis de calculer les normales pour cette même période. Les voici: On peut donc les comparer avec les normes 1981-2010, disponibles sur le site de Météo France, et ce même si celles-ci manquent de précision, puisqu'elles sont proposées arrondies à la première décimale. On peut constater plusieurs choses intéressantes. Par exemple, que: -A l'exception des mois d'hiver, les tx ont beaucoup plus augmenté que les tn. Il est probable que ce soit lié à une hausse de l'ensoleillement sur cette même période. -Les hivers et les printemps (dont l'évolution des tx, pour ces derniers, est assez impressionnante), ont bien d'avantage gagné en température que les étés et les automnes. Je n'ai pas encore recueilli les données journalières pour l'année 2016, ainsi que pour les 8 premiers mois de l'année actuelle, je ne peux donc pas calculer de moyennes mensuelles précises pour ces années. En revanche, en utilisant les moyennes mensuelles fournies par Météo France (à une décimale) pour les années 2016 et 2017 (jusqu'à août), on peut avoir une idée d'à quoi pourrait ressembler les prochaines normes 1991-2020: Evidemment, comme ces "normes provisoires" ne sont calculées que sur une période de 26 ou 27 ans, et qu'elles manquent un peu de précision (pour les années 2016 et 2017), elles n'ont pas une grande valeur. Mais en les actualisant régulièrement, progressivement, on aura une idée de plus en plus précise des futures normes 1991-2020 pour la station de Metz.
×
×
  • Créer...