Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Altostratus57

Membres
  • Content Count

    25
  • Joined

  • Last visited

About Altostratus57

  • Rank
    Cirrostratus

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. C'est donc la première décade d'août qui est, à Metz, la période la plus chaude de l'année. Elle devance, de peu, la dernière décade de juillet.
  2. La tendance au réchauffement et à l'assèchement des étés à Metz se confirme, même si elle est un peu moins marquée que pour les printemps concernant la diminution des précipitations. Par rapport aux normes 1981-10, les précipitations ont diminué d'environ 6%. Les Txm ont augmenté de 0,7 °C, et les Tnm de 0,3 °C. Le mois de juin se distingue, avec une hausse de sa Txm de près de 1 °C.
  3. 34,3° à Metz (16h). Le record mensuel est battu (précédent : 34,0°).
  4. Un dernier petit graphique pour la période printanière : les températures moyennes, normes 1991-20, par période de 10 jours. On peut identifier trois décades pour lesquelles les températures augmentent nettement par rapport à la décade précédente : la deuxième décade de mars (avec une première décade encore presque hivernale), la troisième décade d'avril (où les tn se rapprochent brutalement des 20°C), et enfin la dernière décade de mai, où l'on bascule presque dans l'été. Voilà, c'est tout pour le printemps.
  5. L'évolution des précipitations par période de dix ans (Metz – source : Météo France) : En cumulant ces données pour la période printanière dans son ensemble, cela nous donne (Metz – source : Météo France) :
  6. L'évolution des températures moyennes mensuelles par période de dix ans (Metz – source : Météo France) : En considérant ces données pour le printemps dans son ensemble, cela nous donne :
  7. Bilan des normes 1991-20 de Metz-Frescaty pour la période printanière (source : Météo France). Par rapport aux normes 1981-10 : forte augmentation des Txm d'avril : on gagne presque 1°. Les deux autres txm augmentent d'environ 0,5°. En revanche, quasi-stagnation des Tnm. Logiquement, le constat est le même pour le nombre de jours de gel, qui ne diminue que très légèrement. Côté précipitations, ça continue de fortement s'assécher, surtout Mars qui perd près de 13 mm ! Avril devrait conserver son statut de mois le plus sec.
  8. Concernant les précipitations et l'ensoleillement, voici les nouvelles normes pour janvier et février. Pour l'ensoleillement, les données relevées à partir de mai 2013 sont celles de la station de Nancy. Normes 1991-20 (Metz) (source : Météo France) : Et voila l'évolution des précipitations :
  9. Quelques graphiques sur l'évolution des températures, ainsi que des jours de gel, par décennie (normes 1991-20 - Metz) (source : Météo France) :
  10. Bon, comme vous le savez, 2020 sera la dernière année des futures nouvelles normes climatiques 1991-20. Par conséquent, on peut déjà déterminer les normes 1991-20 pour les mois de janvier et février. C'est ce que j'ai fait (source : Météo France). Normes 1991-20 (Metz) : La température moyenne calculée par décade (normes 1991-20 - Metz) : On constate donc que c'est la décade du 21 au 31 janvier qui est la plus froide.
  11. Avec l'achèvement de 2019, une petite mise à jour s'imposait. Voici les normes pour 1991-2019 :
  12. Metz : avec 39,6 ° à 16 heures, le record absolu (39,5 °) a été battu.
  13. Bon, je viens de finir de collecter les données pluviométriques, ce qui me permet désormais de dresser un tableau climatologique plus complet (pour la période 1991-2018)n ainsi que quelques graphiques qui vont avec. Remarque : concernant l'ensoleillement, les données utilisées sont celles relevées par la station de Metz jusqu'en avril 2013, et celles relevées par la station de Nancy à partir de mai 2013. Du coup, les évolutions des niveaux d'ensoleillement peuvent aussi s'expliquer par ce changement de station. Mais bon, on peut tout de même noter une
  14. Non, je ne connaissais pas l'existence de ces fiches "métadonnées", et leur présence sur le site de Météo France. Me le signaler est une bonne chose. Le faire d'une manière moins cassante aurait été encore mieux, mais bon, je ne veux pas trop en demander... En tout cas, les choses sont désormais claires. Il faudrait donc dorénavant se rabattre sur la station de Nancy pour obtenir les relevés d'ensoleillement les plus proches de Metz. Le problème, c'est qu'il y a quand même une certaine différence d'ensoleillement entre les deux stations (1,5% environ). 1,5%, ça peut
×
×
  • Create New...