Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sylane

Adhérent Infoclimat
  • Compteur de contenus

    849
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

À propos de Sylane

  • Rang
    Stratocumulus
  • Date de naissance 14/11/1968

Personal Information

  • Lieu
    Saint-Genest Malifaux, Pilat, (Haute)-Loire : 1024 m Expo sud du Meygal à la Perdrix en passant par le Mézenc + Montréal Ouest QC, CA

Visiteurs récents du profil

847 visualisations du profil
  1. Ça me fait penser à une (mauvaise) blague sur les BMW. Mais je ne voudrait pas me fâcher avec tous les propriétaires de BM du forum ni avec Martin F. Et puis comme c'est hors topic et que ce n'est pas le style du forum MC de poster en dehors de la météo....
  2. Et pourtant (source Merci-Handy-Twitter)
  3. De bien belles couleurs à Montréal aujourd'hui avec de haut en bas (photos issues des sites Web de la presse locale). - La mairie. - Le défilé en l'honneur de notre capitaine (c'est d'autant plus sympa qu'il ne jouait pas). - La foule qui exulte lors du 5ème but. Plus largement d'ailleurs il semble que beaucoup de villes d'Amérique du Nord fêtassent en ce 17 mars la belle victoire à Caen. Ca fait chaud au cœur de savoir que notre club de cœur est suivi d'aussi loin.
  4. On peut regarder aussi la piste débutant des Estables. Plein sud et toujours là après des semaines de soleil et de douceur. Et pourtant il n'a pas fait très froid cette année et son enneigement de culture n'a pas dû durer plus de quelques jours. Idem par ici à Bromont, une des plus grosses station de ski du coin avec >150 pistes. Elles sont quasi tous enneigées par des canons dans un pays qui ne manque pourtant pas de neige. J'ai lu un reportage du directeur qui disait qu'il enneigeait béton ses pistes en novembre-décembre puis qu'il attendait tranquillement la fin de la saison avec ce qui tombe du ciel comme bonus. Et d'ailleurs il y a même des panneaux sur les rares pistes sans enneigeurs pour signaler qu'il y a un risque de cailloux (la prudence nordaméricaine est partout…)
  5. Merci et pour finir la boucle, autant poser la question, même a posteriori : "Est-ce qu'on a une idée de l'évolution des précipitations puisque c'est important aussi pour la neige ?"
  6. Très intéressants reportages @Ffred. Néanmoins deux questions : - Le réchauffement est de 0,9°C si j'ai bien compris en 50 ans. Pour si on considère la France entière cependant ce n'est qu'une moyenne avec des saisons (notamment été et printemps) qui se sont plus réchauffées que d'autres. Est-ce pareil en montagne et a-t-on des chiffres différentiels par saison, voire par mois ? - Je suis un peu étonné de cette accumulation de neige en fonction du versant et du vent. Pour moi, c'est le versant sous le vent qui accumule la neige par effet de rabattants tandis que le versant au vent est souvent plus râpé. Est-ce qu'il y a une erreur dans le reportage ou bien est-que c'est comme ça dans le Sancy ? Merci.
  7. Lu dans le deuxième papier « Dans la perspective d’un réchauffement climatique, alors que l’on voit arriver des espèces thermophiles au bas des stations, nous voulions remonter le plus loin possible dans le temps pour identifier les tendances climatiques locales. Et au-delà, envisager l’avenir de la diversité biologique, de l’impact sur le tourisme ou le pastoralisme » Des espèces thermophiles à la Bourboule, ça fait pourtant longtemps qu'il y en a !
  8. I am here. Mais pas grand chose à dire. On a stoppé notre séquence d'enneigement continu depuis deux semaines déjà. @Matt54avait d'ailleurs posté sur le sujet. Depuis début mars, trois jours avec flocons et deux jours avec une minicouche au sol. Mais rien de mirobolant.
  9. Belles chutes de neige ce matin. Il semble qu'on soit plutôt vers 10-15 cm ici (je viens de mesurer 13 sur le toit d'une voiture) mais il y a peut-être eu un petit tassement car il pleuvait quand je suis sorti. Et maintenant il reneige. Changement par rapport à hier avec le printemps qui pointait le bout de son nez et nous a permis d'aller courir sans trop de glace (et même en short et sans gants ; ce qui n'était pas arrivé depuis un moment !). En tout cas si Manou à raison sur le forum d'à côté et qu'on est en train d'atteindre le pic d'enneigement de la saison, ça aura été très juste pour le petit marqueur dans l'allée et qui pourtant avait les jambes au vert quand je l'ai planté à Noël.
  10. D'accord ++ avec toi Canard. D'ailleurs assez curieusement j'ai utilisé la même histoire dans le topic massif central. Le sujet était différent mais le principe reste le même.
  11. Ça ne serait pas étonnant que la température moyenne soit restée négative durant ce mois de février anticyclonique au Sapt ; lieu propice aux inversions et accumulations de lacs d'air froid. Et donc la glace avec son inertie reste en l'état ou regèle nuitamment. Ce que ne peut pas faire la neige, qui une fois fondue ne se retransforme pas en neige. Peut-être Dévesset a-t-il la même configuration ; je ne connais pas assez bien mais quelqu'un (@papulefer ?) a aussi posté une photo du lac du Bouchet avec la même explication : peut-être @papulefer ? On aura une première idée avec le bulletin de l'AMRL.
  12. Merci pour la photo. Encore une séquence nostalgie. Tu as raison qu'on touche ici au côté artificiel des chiffres. Si la perche est plantée près du minibosquet elle pourrait enregistrer 10 cm et si elle est plantée plus près de la route elle passe à zéro. Néanmoins il y aussi l'interprétation qu'on peut en faire. Et en général quand la clairière est déneigée ainsi, je compte zéro car sinon c'est un peu comme si on mettait la perche dans une congère. Et on voit bien que ça ne représente pas non plus l'enneigement des sous-bois qui a quasiment disparu. D'ailleurs s'il y avait une perche près du petit bosquet il n'est pas impossible que la neige ait disparu autour car quand on met un jalon ça doit créer une forme de point chaud qui fait fondre autour de la base. Zéro est donc probablement le chiffre le plus représentatif : c'est celui que je note. La photo est aussi intéressante par ce qu'elle montre des zones dégarnies. Quand l'herbe est jaunie, rabougrie et tassée comme ça, c'est que la neige l'a recouverte durant plusieurs semaines. Donc on peut aussi inférer que la clairière s'est dégarnie il n'y pas si longtemps car ensuite ça repart très vite. C'est donc bien concordant avec le fait que les tout derniers jours de février et le début mars ont été fatal à notre enneigement. Ce qui n'est d'ailleurs pas un scoop par nos altitudes avec un pic atteint en moyenne mi-février.
  13. Merci ++ C'est bien de trouver une concordance entre nos deux résultats. Ça fait une sorte de contrôle interne. Je me rappelle bien de 2003 (naissance de ma fille au printemps en début de la canicule). Et l'hiver précédent avait été froid depuis début janvier. Je ne me rappelle pas de 2004. 2005 et 2006 ont été enneigés +++ Et 2007 très peu --- Donc ça colle hormis 2014 et 2013 qui ont été échangés entre nos deux localités. Mais ce n'est pas non plus saugrenu d'avoir quelques discordances.
  14. Merci @Ffredpour ces données. je suis un peu étonné de ta médiane d'enneigement en février. En effet au bois Farost, ce mois se divise en deux grandes catégories depuis 11 ans : soit très peu de jours avec neige au sol (2008, 2011, 2016, 2017) soit carton plein (2009, 2010, 2012, 2013, 2015, 2018). De fait, c'est ma moyenne qui est à 20 jours tandis que la médiane est au maximum. Ton jalon est-il situé en zone découverte ce qui expliqueraient un dégarnissement plus rapide qu'en clairière ? Est-ce les années avant 2008 qui étaient moins souvent pleines ? Je n'ai pas compté cette année car je n'y suis pas mais par expérience durant les deux premières décades de février par temps anticyclonique, la neige y fond très peu, expérience corroborée par les photos satellite publiées sur le forum + les observations de la communauté (il y avait par exemple 35 cm bien tassés le 12 février au matin). Puis ça a probablement très peu fondu jusqu'au weekend très chaud du 16-17 durant le quel le plateau était encore enneigé y compris en espace découvert. Donc on peut y estimer la hauteur restante aux alentours de 20-25 cm probablement entamé par le coup de vent qui a suivi. Puis la dernière décade n'a dû être qu'une longue fonte jusqu'au nouveau coup de chalumeau encore plus brutal de 26-27 avec un soleil déjà haut. Et enfin un coup de grâce avec le weekend humide et couvert qu'on vient d'avoir. Donc si quelqu'un (@Matt54 ? @Belledonne) passe dans le coin demain, je veux bien qu'il jette un coup d'œil : plus rien ? quelques traces (je compte alors 0) ? ou bien encore une couche assez uniforme en clairière et chemins de sous-bois ? Merci.
×
×
  • Créer...