Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Sylane

Adhérent Infoclimat
  • Posts

    1718
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Everything posted by Sylane

  1. D'aucuns ont tenté cette aventure extrême : une trentaine de litres depuis hier. Et Ok pour le reste du constat. C'est le genre de configuration assez typique de la barrière orographique du Pilat quand le Flux est bien orienté et bien humide alors que quasi rien ne se voit au radar. C'est Celui qu'on pensait avoir disparu ces dernières années et qui est réapparu depuis quelques mois. C'est aussi Celui qui nous amène 30 cm de neige non annoncés en 1 j. C'est enfin le Même qui compense les 40 cm modélisés de la veille et qui finissent en 2 cm au grand dam de nombre d'entre nous. Bienvenue à Lui.
  2. 15 mm cette nuit. Plutôt dans la fourchette inférieure. En tout cas l'humidité continue depuis désormais plusieurs mois. Les maïs sont à 2,5 m et les forêts chantent. Inutile de préciser que tout est vert alentour.
  3. Ne serait-ce pas plutôt le nord du sud ? Ici dans le sud du sud on vient de bien prendre aussi (une dizaine de milimètres)
  4. Je tombe par hasard sur ce topic mais trouve le débat intéressant. Car cette notion de mesure m'intéresse d'ailleurs aussi professionnellement dans d'autres domaines scientifiques (météorologie vs métrologie ! il n'y a qu'une lettre de différence). On a longtemps rejeté la subjectivité comme n'étant pas digne de la science. Nonobstant la subjectivité y a parfaitement sa place ; d'ailleurs elle s'analyse, se mesure, se travaille, se compare, se met en équation... au même titre que toute autre donnée. Ce qui change c'est simplement l'outil de mesure. Et je suis là bien @boubou07 Les gens ont forcemment une impression du temps qu'il fait (je ne parle pas de leur impression du temps qu'il a fait ou du temps qu'il fera qui se rapproche en effet parfois du charlatanisme voire du complotisme). Parfois cette impression correspond à des données plus objectives, parfois non. Mais c'est justement - notamment la discordance - ce qui est intéressant à analyser, comme pour toute autre science humaine.
  5. Très intéressantes tes données @bill43. Ca voudrait dire qu'il n'y a pas de tendance en juillet et août depuis 31 ans. C'est très curieux et ne correspond pas à l'impression qu'on a. Mais c'est ainsi et notre impression n'est pas toujours correspondantes aux chiffres. Et puis il y a d'autres paramètres que la température moyenne pour considérer qu'un été fut bon ou mauvais. Pour juin par contre ça colle bien. A l'occasion d'un petit papier fait pour l'AMRL il y a 10 ans (déjà !) comparant les normes de températures 1981-2010 vs 1971-2000 mois par mois sur la France métropolitaine on pouvait constater que juin était le mois qui s'était le plus réchauffé. Tandis que son opposé ecliptique était celui qui s'était le moins réchauffé. Il s'était même légèrement refroidi s'il me souvient bien.
  6. "Nous nous préparons à ce que l'hiver soit à nouveau long et froid" Dixit Carsten Spohr* cette semaine. * : en fait c'est le patron de Lufthansaet il parlait de l'évolution de son entreprise. Dommage. Ce sera pour une autre fois.
  7. Exactement ce que j'ai pensé ce matin. D'autres ont donc la même impression. On a allumé deux radiateurs hier (toujours en cours) + une petite flambée. Même si la température intérieure n'a pas beaucoup monté ça a surtout asseché l'air ; ce qui au final donne une impression de mieux être (l'humidité étant partout). Je covoiturais d'ailleurs hier avec un forestier local ex jurassien. Il m'a dit que le brouillard n'était pas une caractéristique des plateaux de nos voisins du nord-est (idem pour les Vosges ; vécu personnel). Et surtout que ce brouillard + orages estivaux auxquels ont coupe rarement, y compris en pédiode de sécheresse sauvent nos forêts. Il n'y a qu'à comparer l'état des forêts des Vosges vs Pilat (deux massifs qui se ressemblent pourtant en terme d'altitude, relief et couverture boisée) pour constater que ça n'a plus rien à voir depuis 4-5 ans.
  8. Si tu installes le thermostat dehors, tu risques en effet de déclencher le chauffage et d'avoir une belle facture au final 🤣
  9. Ciel toujours gris sur Brives-Charenssac. Très frais.
  10. La question devient donc : "Où se situe la Bordurie ?" Ta 10,7 °C, plafond entre 1000 et 1050 m.
  11. Merci Luc pour la photo. Juste un petit commentaire : il y a 3 ans on aterrissait à Montréal pour 1 an. Il y faisait chaud mais pas souvenir que ce fût aussi grillé. Quant au sud de la France (en tout cas celui qu'on a parcouru cet été : Ardèche, Gard, Hérault ou même chez nous... ; je ne sais pas pour Var ou Alpes Maritimes), il est tout vert en ce moment. Il faut dire qu'on a eu pas mal d'eau.
  12. + le bilan de la saison 2020-21 60 j avec flocons (pour une moyenne de 57 sur les 14 dernières saisons). 66 j de neige au sol (moyenne 78). 125 cm de cumul total (moyenne 166 cm).
  13. Essais concluants : il faut mettre les diapos en JPEG et non en PPT. Je profite donc de la canicule estivale pour faire le point sur la saison poassée et l'actualisation des 14 dernières saisons en ce qui concerne l'enneigement du haut Pilat. Je rappelle le point de mesure au bois Farost dans une clairière sans exposition abritée des vents et du soleil sise à 1050 m d'altitude à l'abris du vent et du soleil. Ça ne représente que ce que ça représente mais ça a l'avantage d'être mesuré toujours de la même manière et toujours au même endroit. Est seulement montrée ici (sauf diapo 3) la saison froide (novembre-avril) sachant qu'il peut neiger en septembre (très rare), octobre, mai, voire juin (extrêmement rare). Sur la première diapo, c'est la moyenne depuis 14 saisons du nombre de jours avec flocons (bleu), du cumul total de chutes (orange/cm) et du nombre de jours avec au moins 1 cm au sol (gris). Et dans la deuxième, les mêmes données saison par saison. Grande variabilité donc sauf pour le nombre de jours avec flocons qui est assez stable au fil du temps. Sur la troisième, mêmes données représentées un peu différemment (et sur toute la saison de septembre à juin) : en abscisse nombre de jours avec neige au sol (l'historique 2008-09 ressort parfaitement), en ordonnée le cumul des chutes en centimètres et le diamètre de la bulle représente le nombre de jours avec flocons. Sur la quatrième le plat de spaghetti de l'enneigement en centimètres au sol du Bois Farost. Illisible mais on voit bien nos tendances quand même : le coup de neige fin novembre/début décembre, le creux de Noël puis la lente remontée lors des périodes froides de fin janvier-mi février. Moins de neige qu'en novembre souvent mais elle se garde mieux. Notre meilleure période de ski dans le Pilat. Puis parfois une neige du coucou. (Je n'ai pas 2004 ni 2005 ; ne faisais pas de mesures alors). La synthèse de tout ceci est dans la diapo suivante.
  14. Petite ballade à la fraîche (toute relative). Beau triangle de l'été avec la lune qui va se coucher. Et nous aussi.
  15. Et aussi par Renaud dans Ma chanson leur a pas plu.
  16. Même impression que mes collègues, plus désagréable que les jours précédents : effet placebo dû à l'attente de l'amélioration ? Trajet Saint-Genest/Saint-Etienne très compliqué. Visibilité réduite ++ Et une dernière pour la route. Rien à voir avec la météo mais quand même dans le genre saugrenu... Il se murmure d'ailleurs que notre ami @ivoire42 s'est actuellement rapproché de l’Italie pour voir s'il ne pourrait pas rapporter un tel règlement en France. https://www.leparisien.fr/sports/football/la-ligue-italienne-interdit-les-maillots-verts-a-partir-de-2022-16-07-2021-RJPJN64IVZDWDOKVYCXKZ64CJE.php
  17. Il fait un peu meilleur dans la terre du milieu (de la Haute-Loire) mais ce n'est pas ça quand même. Je me caille dans mon bureau de Brives (exposé plein sud ; le même où j'étouffe d'habitude en été) et je regrette d'avoir oublié mon pull...
  18. Il semble aussi que ce soit le cas à l'Aigoual depuis la collection des mesures en 1935 ! (Pas réussi à couper-coller le graphique : désolé.) Avec probable record aussi de plus faible amplitude journalière : 2,9° C. Pour un mois de juillet, c'est certainement remarquable. https://www.infoclimat.fr/observations-meteo/archives/13/juillet/2021/mont-aigoual/07560.html
  19. Petit tour des Breux (pour ceux qui connaissent) en courant ce matin pour entretenir la santé. Bouchot en pleine forme ++ Tout l'inverse de l'année dernière durant laquelle il était quasi à sec.
  20. Chers Tous, Je lis vos commentaires avec intérêt et c'est vrai qu'on est tous perturbés par ce mode de calcul très ancestral. Avant les mamies, c'était en effet les moines qui collectaient les données puisqu'ils avaient le double avantage à l'époque d'être érudits et de n'avoir pas grand chose à faire (tout l'inverse de la majorité de la population alors). Ils se sont donc mis à relever au petit matin les facteurs qui leurs paraissaient les plus importants : température, aspect du ciel, couverture de neige... Ce qui en plus avait un intérêt pour la journée à venir. Puis une fois que le système fut lancé difficile d'en changer d'un coup de baguette au risque de perdre l'homogénéité historique. Cependant en plus des facteurs techniques et de continuité des données il me semble qu'un autre facteur (humain) intervient aussi. Depuis la nuit des temps, nos journées sont rythmées par le soleil. Et implicitement notre journée commence encore aujourd'hui au matin pour de finir le lendemain matin. Il n'est donc pas saugrenu de mesurer la température minimale en fin de nuit après qu'elle a baissé régulièrement depuis la veille au soir, puis de repartir sur une nouvelle journée ensuite. De même pour la couverture de neige. Elle est aussi officiellement mesurée à 6 h TU : 1) C'est beaucoup plus facile à évaluer pour un paramètre tel que celui-ci plutôt qu'en pleine nuit et surtout, 2) ça a du sens pour notre journée : il y a plus de monde sur la route à 7 h du matin qu'à minuit. Mais ce n'est pas propre à la météorologie. Quand un train pou un avion arrive après minuit il est noté dans les horaires sur le J-1 en continu à droite avec la page. Si on voulait être logique, les mêmes horaires devraient en fait être situés tout à gauche en début de journée suivi par le trou de la nuit durant laquelle trains et avions n'arrivent ni ne partent. Mais alors on n'y comprendrait plus rien. Donc - ce n'est que mon avis - tant que la météo voudra continuer à être connectée avec les gens (sa vocation première), les normes actuelles ont de beaux jours devant elles. A bientôt.
  21. On va arriver dans les Vosges pour quelques jours. Avec une pointe d'humour on s'est dit que ça nous rappellerait les étés d'il y a une vingtaine d'années (et d'une quarantaine d'années pour ma chérie). Et avec un peu d'humour noir ça nous rappellera aussi les hivers des dernières années...🤫
  22. Alors, j'objective mes sources : 14 mm depuis ce matin et 15,7 °C actu.
×
×
  • Create New...