Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

sebinnis

Membres
  • Content Count

    5596
  • Joined

  • Last visited

About sebinnis

  • Rank
    Orage monocellulaire

Personal Information

  • Location
    Frontonas (230 m)

Recent Profile Visitors

3963 profile views
  1. oui, c'est jouable par endroits, par exemple pour Lille le record décadaire est de 23,9°C (le 6 avril 2011)
  2. Bonjour à tous, Episode très doux, un petit tour du côté des txx pour Lyon Bron je note 26,7°C le 7 avril 2011, pour le record de première décade 27,8°C le 15 avril 1949 pour le record de la première quinzaine les records journaliers : un 8 avril : 24,9°C (1961) un 9 avril : 25,1°C (2017) un 10 avril : 25,9°C (2017) un 11 avril : 24,2°C (2014) ; c'est ce dernier record qui risque de tomber ; pour les autres c'est assez peu vraisemblable à mon avis ; encore une fois, simplement pour avoir en tête les records sur un épisode qui ne s'annonce pas banal, même en temps de RC.
  3. Record pour une première moitié d'avril à Grenoble Saint Geoirs 21°C d'amplitude hier (-2,7 puis 18,3) , devant les 20,9°C du 2 avril 2012.
  4. 22 degrés attendus sur Bron (21,1 actu), c'est doux pour la saison bien sûr mais encore très loin du record pour une première décade (26,7°C le 7 avril 2011) et loin aussi du record journalier, 23,5°C lors de l'exceptionnel mois d'avril 1949 ou plutôt l'épisode de chaleur de la mi-avril 1949 qui reste encore à ce jour inégalé https://www.infoclimat.fr/climatologie-mensuelle/07480/avril/1949/lyon-bron.html une série d'excédents qui n'est pas sans rappeler août 2003, sur une durée plus courte évidemment.
  5. la gelée sous abri n'était pas loin à saint geoirs avec 0,2°C à noter qu'hier sur cette même station un record a été battu, celui de l'amplitude la plus forte pour une première moitié d'avril avec 21 degrés d'écart entre la tn et la tx , juste devant les 20,9°C du 2 avril 2012 et 20,8°C du 8 avril 2017. cela dit le record absolu sur la tranche 01 janvier - 15 avril reste de loin celui relevé le 15 mars 1982 avec 22,4°C d'amplitude ! (-8,9 puis 13,5)
  6. La fonte va s'accélérer avec un soleil désormais haut au col de porte l'enneigement continu a pris fin jeudi sous 1700 m globalement retour au vert intégral partout pour bientôt : https://www.skaping.com/alpedhuez/auris-station du côté des nivoses entre 1500 et 1800 m il reste une 50 aine de cm ; elles sont situées en versant nord non ? je trouve étonnant aussi peu de fonte ces jours précédents: au delà de 2000 m pour le moment pas de fonte, mais bon l'écart va considérablement se creuser entre les faces sud et nord avec un ensoleillement maximal.
  7. et pour quel minimum ? on ne doit pas en être loin, moitié moins ça fait un sacré écart toujours du plein soleil, sans vent, difficile de ne pas sortir.
  8. je sors rarement de ma région, donc c'est vrai j'avais un doute sur la localisation précise, mais après vérification j'ai rectifié, pour ça que j'ai tapé "entre" ; plus clairement ça concerne Bourgogne, Franche Comté, Rhône Alpes.
  9. Finalement le mois de mars se sera achevé avec un excédent significatif (+ d'un degré) à Bron https://www.infoclimat.fr/climatologie-mensuelle/07480/mars/2020/lyon-bron.html c'est le 4ème à la suite, c'est Julien Lepers qui doit être content, et le mois d'avril est parti pour suivre le même chemin...
  10. La majorité des nappes phréatiques du pays ont retrouvé un bon niveau, sinon correct : http://www.web-agri.fr/actualite-agricole/economie-social/article/la-situation-devient-favorable-sur-la-quasi-totalite-des-nappes-1142-167326.html excepté la moitié est où l'on relève des niveaux "modérément bas" avant même le début de la saison estivale et alors que les prévisions à MT n'envisagent aucune dégradation significative, l'été risque d'être très long entre la Lorraine et la basse vallée du Rhône... je ne pense pas que la réactualisation au 1er avril sera très différente, en tout cas pour la vallée du Rhône avec seulement 28 mm pour Lyon Bron en mars par exemple, à confirmer toutefois
  11. Bonjour à tous. Clap de fin pour cette saison, avec, là où elle s'est produite, sans doute la dernière gelée aujourd'hui, qui aura donc par endroits très légèrement débordé sur la saison chaude. C'est donc le moment de tirer le bilan de cette saison 2019-2020. A Villefontaine, dans le nord-ouest de l'Isère, on dénombre 44 gelées (aucune forte) A Grenoble Saint Geoirs, toujours en Isère, on relève 55 gelées (dont 3 fortes).
  12. Bonjour, c'était sans doute la dernière gelée de la saison aujourd'hui sur la majeure partie des stations du centre-est, de justesse dans le NO 38 et l'Ain avec quelques dixièmes sous 0 à Ambérieu, Villefontaine ou Pont d'Ain. Encore une bonne gelée sur St Geoirs avec -2,7°C. c'est donc le moment de tirer le bilan du nombre de gelées pour cette saison 2019/2020 ; je vous invite à le faire de votre côté également pour Villefontaine : 44 gelées (aucune forte gelée) pour Grenoble Saint Geoirs : 55 gelées (dont 3 fortes)
  13. Bonjour, run GFS non actualisé depuis jeudi edit : c'est bon c'est rentré dans l'ordre ce midi.
  14. Ce ne sont que des projections mais ton raisonnement, et probablement celui de MF pour réaliser cette carte, se tient. J'étais persuadé que les brises marines, qui ne vont pas disparaitre avec le RC, allaient tempérer durablement la température. J'étais particulièrement influencé par l'été dernier, pour rappel théâtre de nombreux records absolus dans le sud-est ; les valeurs les plus élevées, et d'une certaine marge, ont été relevées à l'intérieur des terres , Gard, Hérault, ce qui me laissait penser que le réchauffement était plus net dans ces deux départements. Cela dit ici il est question de "rapport à la normale", on ne parle pas de valeurs absolues, la "normale" sur le littoral n'est probablement pas la même que celle des terres.
  15. Soit la 8ème classe de valeurs sur 14 ; sans surprise, réchauffement un peu moins fort sur le quart nord-ouest que sur le centre-est. c'est d'ailleurs je pense dans le nord ouest que les températures évoluent le moins vite en France, où le réchauffement climatique est le moins perceptible, au moins du point de vue thermique. A l'inverse l'est du pays, des régions continentales à la Méditerranée (hors littoral) est en 1ère ligne on retrouve ces mêmes tendances à l'échelle de l'europe, sa partie orientale se réchauffant plus que l'occidentale.
×
×
  • Create New...