Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

cirrus007

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    6529
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

2 Followers

About cirrus007

  • Rank
    Orage multicellulaire
  • Birthday 06/15/1992

Personal Information

  • Location
    Nice-Corniche Fleurie / parfois Montpellier

Recent Profile Visitors

3102 profile views
  1. Sur les pyranomètres ces particules fines sont bien mesurées indirectement, depuis 3j la puissance solaire est en décroissance linéaire, preuve de l'accumulation de ces particules fines diffusantes dans les basses couches. Au total ce sont 10% de radiations solaires perdues depuis mercredi, c'est loin d'être négligeable ! (alors que ça devrait monter crescendo à cette période de l'année). Le confinement est-il une cause indirecte ? Les gens restant plus chez eux, chauffent plus ... cela reste assez déroutant malgré l'arrêt quasi total de la circulation. Sinon hormis ce ciel apparemment laiteux et sale, à nouveau un carton plein niveau soleil et des températures assez bien douces 14.8°C de Tx. Assaut un peu plus brutal du général hiver d'ici demain, digne du mec relou qui arrive 3h après tout le monde en soirée
  2. Effectivement c'est un véritable carton plein ces derniers jours niveau ensoleillement, un rythme de +11h/jours depuis 4j, de quoi bien gonfler le mensuel d'ensoleillement avec un peu plus de 121h à ce jour. Côté T° c'est assez froid le matin, sans être exceptionnel, avec des Tn naviguant entre 0°C et -1.5°C ces derniers temps, le taux d'HR bien souvent très bas, c'est descendu à 28% HR hier (rare). L'après-midi c'est globalement de saison avec entre 12°C et 13°C généralement, même si le ressenti doit être un peu frisquet avec cette bise constante, au soleil et à l'abri du vent ça doit commencer à être convenable, le rayonnement dépasse désormais les 700 W/m2. Et ça devrait durer encore demain, avant le retour d'un peu de nébulosité.
  3. Rien de bien irréel dans l'arrière pays de Montpellier, la neige n'a pas vraiment concerné le département et même sur les pics emblématiques à priori il n'y a rien eu de bien consistant (ou alors la tenue a du durer 10min et fondre tout aussi vite), un peu décevant malgré des T° assez basses sous les précipitations en plaine (2.7°C vers Gignac au plus bas). La LPN était probablement catapultée au dessus des 800m la plupart du temps. Petite balade journalière en début de journée entre 9h et 10h à proximité des vignes de St Félix de Lodez, j'ai eu beau tenter de zoomer comme un malade vissé sur le sommet du saint Baudille, absolument rien de visible malgré ses 842m d'altitude, sacré flopland ce 34. Ça s'est plus transformé en balade printanière au fur et à mesure de l'avancement de l'heure, les vignes commencent également à débourrer, signe qui ne trompe pas sur l'avancement de la saison douce ! Le rocher des 2 vierges et le mont Saint Baudille Si vous apercevez de la neige dites le moi Les vignes se réveillent enfin, le charmant village de Lacoste au lointain. Ciel toujours nébuleux actu mais bien plus doux qu'en début de journée, environ 10/11°C.
  4. Oui assez inhabituel pour une fin Mars... j'avais sorti toutes mes succulentes et cactées dehors avant de quitter Nice pour l'arrière pays de l'Hérault durant cette incroyable période de confinement général, j'espère qu'à mon retour il n'y aura pas trop de casse Sur mon balcon je vois un 4.5°C de Tn, pas loin d'être l'une des minimales les plus froides de cette "saison fraiche". Un petit 8.6°C actu avec un fond d'air toujours très sec à 36% HR, ça ventile sec ! A surveiller la nuit prochaine, il n'est pas impossible que Nice-CA batte sa Tnn de 4.6°C, pour rappel c'est un record absolu à ce jour de Tnnx sur la saison froide.
  5. L’enfoiré 😂 je pensais plutôt à ce genre de photo d’ambiance
  6. Que de bons souvenirs, clairement la plus belle situ de 2019 me concernant, ce golfe de Gênes est absolument magique sur le plan de la foudre. Le reportage traduit bien l'intensité aussi bien kéraunique que pluviométrique de cet épisode, on faisait pas les malins... Va falloir remettre le couvert quand la situation pandémique mondiale se calmera... gageons que d'ici fin Juin ça se tassera et que ça augurera un bel automne 2020 ! Je pensais que des photos backstage de rince cochon apparaitraient vieux porc
  7. Oui ça ne change pas la nature même du virus, mais ça affaibli les organismes porteurs via les portes d'entrées du virus (muqueuses). L'apparition des épidémies saisonnières d'ailleurs est souvent la résultante de ces combinaisons subtiles: organismes plus affaiblis en hiver (système immunitaire plus sollicité), muqueuses fragiles (la fameuse goute au nez l'hiver), en rajoutant les confinements dans des lieux plus fermés l'hiver (moins d'activité à l'extérieur) ainsi que la faible dosimétrie UV qui joue à la fois sur la vitamine D produite par notre organisme (boostant immunitaire) et qui est un agent virucide (concernant les virus à ARN). Après il est clair qu'il fasse 10°C ou 5°C ça ne va pas multiplier par 10 le pic épidémique, mais ça peut contribuer de plusieurs % à la gravité d'une situation épidémiologique, disons que c'est un facteur aggravant. Il est de toute façon sur que la meilleure méthode pour enrayer l'épidémie c'est la distanciation sociale, elle fait ses preuves partout où elle a été déployée (chine/corée du sud et probablement bientôt l'Italie). On se dirige vers 2/3 semaines bien pénibles en tout cas.
  8. Effectivement cette VDF modélisée est un sacré gag... à croire que le covid-2019 a réussi a lui seul à faire baisser les prix du carburant, réduire drastiquement les émissions de GES mondiales et nous ramène maintenant l'hiver. C'est mieux que le père Noël ... Il va se régaler avec ce temps froid, espérons un beau retournement de veste car si ça tombe pendant le pic épidémique ça peut clairement augmenter sa magnitude.
  9. Oui pour les gestions de crises il est normal d'envisager le pire (c'est le but, on envisage le pire mais on espère le meilleur tout de même !). Mais dans la réalité, il est fort peu probable que le scénario maximum soit le scénario final. C'est comme avec GFS, c'est pas parce que le run de contrôle sort totalement du rang en pondant du -15°C à la 850hPa face à l'ensembliste qui reste proche des 0°C qu'il a raison... Là ou je voulais en venir, c'est qu'il y a beaucoup de petits malins sur les réseaux sociaux qui essayent de faire peur en diffusant des projections comme tu l'a montré, sans préciser qu'il s'agit du scénario maximal catastrophe. On fait dire aux chiffres ce que l'on veut... On pourrait faire l'exercice inverse avec un scénario minimal d'ailleurs, en considérant la période d'incubation à 3j (car les premiers symptômes peuvent déjà se manifester à 3j), prendre en compte la pression médiatique et la peur des gens, considérer que les quarantaines sont efficaces et que tout les pays se coordonnent pour les instaurer massivement, que tout le monde se prête à la prophylaxie et tu peux être sur qu'avec un tel scénario l'épidémie disparaît dans le mois... Mais bien entendu ce scénario est tout autant improbable que le scénario catastrophe ! Il faut un juste milieu.
  10. Non justement, on ne fait pas des scénarii avec la période d'incubation maximale de 14j, sinon on modélise un scénario exagérément amplifié et catastrophique (en gros en prenant 14j comme valeur de référence pour l'incubation tu forces volontairement la latence épidémiologique du virus). Il faut utiliser la valeur médiane, sinon c'est comme pour les modélisations du RC, si tu prends le pire cas de figure possible où tout le monde rejette du CO2 massivement sans rien faire alors oui tu tombes sur des valeurs extreme à la fin, mais pas forcément réaliste. Je remet les résultats d'un article scientifique: https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2001316 Among the first 425 patients with confirmed NCIP, the median age was 59 years and 56% were male. The majority of cases (55%) with onset before January 1, 2020, were linked to the Huanan Seafood Wholesale Market, as compared with 8.6% of the subsequent cases. The mean incubation period was 5.2 days (95% confidence interval [CI], 4.1 to 7.0), with the 95th percentile of the distribution at 12.5 days. In its early stages, the epidemic doubled in size every 7.4 days. With a mean serial interval of 7.5 days (95% CI, 5.3 to 19), the basic reproductive number was estimated to be 2.2 (95% CI, 1.4 to 3.9). Les chiffres sont sur un panel qui peut sembler faible, mais ces résultats ont été confirmés et retrouvés sur des panels plus grands, voir ici par exemple: https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.02.06.20020974v1 Même en étant TRES large et en prenant 7 à 10j de période d'incubation, ça reste très loin du 14j qui est la valeur quasi maximale d'incubation possible, les cas >20j étant très probablement des cas de double expositions.
  11. Oula tu as mal interprété mon propos, ce n'était absolument pas une attaque personnelle. Je disais juste que contrairement à d'autres espèces animales, l'Homme a de l'intelligence et sait cerner désormais les pathogènes responsable des épidémies, il existe des virus chez des espèces végétales qui déciment totalement les populations, par exemple le virus de la mozaïque du tabac, dans ces cas de figure oui des modèles simples de régression suffisent souvent pour générer des plots de suivi épidémiologiques. Chez l'Homme, cette connaissance des virus est quand même très très récente, il suffit de remonter à quelques centaines d'années pour voir que certains virus et/ou bactéries arrivaient à décimer des millions de gens. C'est en ce sens que notre intelligence nous sert, à comprendre les mécanismes de contagiosité, les mesures prophylactique à adopter ainsi que potentiellement les traitements médicamenteux voire la prévention vaccinale. Tout ceci n'a qu'une centaine d'années... Donc je réitère, ces courbes de régression sont farfelues, tu ne peux PAS estimer précisément un nombre de cas final à J+N basé sur un nombre de cas au jour J, à la limite tu peux le faire uniquement si aucune mesure ne sont prises (ce qui est faux deja je suis désolé) ET pas au delà de la période d'incubation du virus, qui est de 5 à 7j et non pas 14j. Je te donne RDV dans 10j pour faire le point sur l'épidémie en Italie. Pour la France en effet les mesures sont moindres, mais la situation sanitaire n'est pas non plus alarmante (hors gros clusters, dans lesquels des mesures plus strictes existent d'ores et déjà). Je suis navré de voir aussi sur les réseaux sociaux des tonnes de conneries circuler, tout le monde a l'air d'avoir un Master voire un doctorat en épidémiologie, y'a des vocations ratées... comme pour beaucoup de sujet ça manque de discernement, de recul et ça interprète des chiffres à la vas vite (avec parfois une pincée de sel de complotisme).
  12. Sauf que l'épidémiologie c'est pas des maths et une simple loi exponentielle ou suite géométrique, c'est totalement FARFELU et limite complotiste de faire des prévisions à dans 1 mois en prenant pour agent comptant le nombre de cas actuel et d'extrapoler avec un simple produit récursif un nombre de cas à J+n jours. Ces résultats ne sont cohérents qu'en l'absence TOTALE de prophylaxie et de mesures d'isolement voire même d'absence complète de connaissance du mal (on a quand même un cortex cérébral très développé comparé aux autres espèces animales, même si des fois on s'en sert pas toujours bien... coucou Trump). Il est évident que l'épidémie va se prendre un coup de mou vu les mesures très contraignantes qui vont arriver (coucou le plan 3 en France d'ici quelques jours), les contacts sociaux sont déjà consciemment et inconsciemment modifiés, si confinement massifs il y a d'ici quelques jours comme en Chine et plus récemment Italie alors évidemment que l'épidémie va régresser. Ne pas oublier aussi qu'à l'instant T on a le paysage épidémiologique d'un endroit avec 5/7 jours de décalage = le temps d'incubation du virus (qui lui est incompressible quoi que l'on fasse). Voici d'ailleurs la courbe des cas actifs actuellement en Chine, ce pays est en train de vaincre l'épidémie suite à des quarantaines et des mesures sanitaires draconiennes, l'Italie devrait suivre ce même schéma d'ici une dizaine de jours si les gens se disciplinent et prennent conscience de l'ampleur du danger. Pour la France affaire à suivre, il est vrai qu'il y a moins de cas et qu'on joue la montre en espérant une accalmie d'ici le printemps/été ... On ne pourra pas qu'escompter sur ça pour vaincre l'épidémie je pense, même si ça risque pour le virus d'être plus compliqué de progresser de jours en jours (comme j'ai pu l'expliquer plus haut). C'est presque une semi-chance que ce virus débarque en fin d'hiver, la même chose début Novembre à mon avis on aurait moins rigolé...
  13. Je vais essayer de simplifier un peu les cours de virologie qu'on m'a enseigné il y a quelques années en Licence 3, j'ai réouvert les PDF et mes notes Le coronavirus est un virus, c'est à dire un type d'agent infectieux qui a besoin d'un hôte pour se multiplier, contrairement à des bactéries, ce ne sont donc pas des particules vivantes au sens strict du terme, on parle plus de relation hôte-pathogène. Il existe pleiiiiiin de types et sous-types de virus, mais en gros on note 2 caractéristiques importantes: la nature du matériel génétique (= le génome viral) et la présence ou non d'enveloppe virale (à ne pas confondre avec la capside). Concernant le Coronavirus, il s'agit d'un virus à ARN monocaténaire (un seul brin) possédant une enveloppe virale (c'est un virus dit enveloppé). L'ARN pour rappel est la macro-molécule qui code toutes les protéines, contrairement à l'ADN qui est la copie fidèle des instructions pour le code de ces fameuses protéines (l'ARN). Sans rentrer dans le détail technique et biologique, les virus à ARN enveloppés sont sensibles pour 2 raisons: - la molécule d'ARN est par définition plus fragile car plus réactive que son homologue l'ADN. Qui plus est les virus à ARN sont toujours monocaténaires ce qui accroît d'autant plus leur fragilité (comparé à des virus à ADN bicaténaires= la fameuse double hélice d'ADN qui peut résister très longtemps dans l'environnement). Comprendre par là qu'une molécule d'ADN double brin est bien plus stable qu'un bout d'ARN isolé dans un virus. - L'enveloppe lipidique, contrairement à ce qu'on pourrait penser, est une conséquence évolutive qui permet certes une meilleure infectiosité des virus (car les protéines virales sont directement exposées sur cette bi-couche lipidique et permet facilement la fusion du virus avec la cellule infectée) MAIS est un très gros désavantage évolutif pour la résistance du virus dans son environnement extérieur: les couches lipidiques étant très sensibles et dégradables par nombre de solvants/savon/acidité/UV. Conséquence directe et irréfutable: la sensibilité aux UV est avérée avec les virus à ARN enveloppés, et à fortiori avec le Coronavirus (idem pour la grippe au passage s'agissant aussi d'un virus à ARN enveloppé), c'est un fait incontestable et biologique. Ca ne m'étonne pas qu'on retrouve peu ce virus dans les zones tropicales où l'UV dépasse les 10, c'est trop inhospitalier pour la propagation efficace et fidèle de ce virus. A mon sens c'est réellement plus cette sensibilité aux UV qui est à mettre en avant, la chaleur me semble moins dramatique pour les virus (sauf si >40°C, au delà il est évident qu'il y a dénaturation de l'enveloppe lipidique et donc du virus). Maintenant, la dangerosité des virus à ARN réside justement dans leur sensibilité à l'environnement et principalement aux UV: les UV peuvent créer des dommages irréversibles sur les bases azotés, tels que des dimères de pyrimidine, des anneaux cyclo-butane et plein d'autres choses qui peuvent soit invalider des bases azotés voire même les transformer, par exemple une base Uridine qui se transforme en Adénine). Les ARN viraux sont les molécules qui une fois incorporées dans la cellule hôte codent directement les protéines virales, la moindre mutation peut avoir des conséquences dramatique sur le virus: soit il devient invalide (99.9999999% des cas en gros), soit cela lui confère une nouvelle forme de protéine qui augmente son potentiel de mortalité et/ou contagiosité. A mon sens c'est surtout cette potentialité qui inquiète l'OMS, car en l'état actuel le virus ne présente pas de caractère catastrophique pour le commun des mortels (quand bien même il ralentisse localement l'économie). MAIS il y a toujours un lien étroit entre contagiosité/propagation et mortalité induite. En gros si le virus est très mortel (comme avec certaines souches de SRAS ou MERS observées par le passé où la mortalité approchait les 25/40% parfois) les réservoirs du virus s'épuisent naturellement car décèdent très vite et fatalement le virus se propage moins, inversement un virus qui tue peu va pouvoir se propager très vite et massivement comme c'est le cas actuellement. Le scénario catastrophe serait un virus avec un très long temps d'incubation (>7j), contagieux sur toute la phase d'incubation et avec un fort taux de mortalité sur toutes les classes d'age à la fin (>50% de mortalité)... mais on en est pas encore là ! Concernant les arguments comme quoi on a déjà connu par le passé des coronavirus qui résistent à la chaleur et aux UV, comme avec le MERS en arabie-saoudite, je tiens à pondérer l'exploit car cette souche a finalement très peu circulé et était très létale dans la plupart des cas, pas un bon candidat pour une pandémie mondiale de grand envergure (même chose pour Ebola au passage, les virus très mortels sont souvent de mauvais candidats). Du coup vu le réservoir assez faible de ce virus, pour moi on est pas du tout dans la même dimension que le Covid-2019.
  14. Il parait toutefois assez évident qu'une fois arrivé la fin du printemps voire l'été le coronavirus sera en déclin sur l'hémisphère nord, les pathologies respiratoires et grandes vagues épidémiques sont parfaitement corrélées aux minimums thermiques/solaires et c'est pas pour rien qu'on parle d'épidémie saisonnière concernant la grippe par exemple (autre type de virus). C'est aussi corrélé à nos systèmes immunitaires plus fragiles qu'en été. Après c'est pas pour autant qu'on est totalement à l'abri en été, mais la propagation semble tout de même moindre. Les réactions de panique me semblent fatalement logique quand on voit le tapage médiatique effectué, comme bien souvent on ne parle que des morts et cas graves en mettant un peu de côté les cas mineurs/asymptomatiques qui représentent une grande part de ce coronavirus. Après il ne faut pas minorer la dangerosité du virus, clairement pour la tranche d'age 0-40 ans cela s'apparente à une bonne grippe avec rares complications (ou du moins équivalent à la grippe saisonnière, les chiffres mentionnent 0.2% de mortalité sur cette tranche d'âge), c'est plutôt pour la tranche 60-90ans que ce virus est bien plus agressif qu'une grippe saisonnière, avec potentiellement 5 à 20% de mortalité plus on monte dans les âges. Voir ce lien pour les stat générales: https://www.worldometers.info/coronavirus/ Ça me semble un peu plus inquiétant que la grippe H1N1 de 2009, qui certes était costaud mais présentait des tableaux de létalité assez basiques, cette même grippe recircule d'ailleurs abondamment sur l'hémisphère nord cette année, sans qu'on en ai fait tout un foin. C'est assez intéressant à suivre, bien qu'inquiétant, j'avoue ne pas savoir si ce Covid-2019 va circuler massivement de façon cyclique à terme sur la planète, jusqu'à ce que notre système immunitaire ai totalement acquis l'immunité face à lui (apparemment ça se ferait pas du premier coup...).
  15. Mine de rien Février fut très humide à Eu avec 145.0 mm de cumul final sur le mois, 22j >1 mm ! À noter également un nombre très important de rafales >40 km/h à la VP2 (soit du >70 km/h réel) avec 18j (score idem à Dieppe), en somme un mois très pluvieux et venteux mais je ne vous apprend rien. De manière associé, l'ensoleillement fut assez médiocre avec seulement 48h30min, très largement en dessous des normes (d'environ -30%). Espérons que Mars soit un peu plus clément pour vous... !
×
×
  • Create New...