Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Christophe Suarez

Membres
  • Content Count

    150
  • Joined

  • Last visited

About Christophe Suarez

  • Rank
    Altostratus

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Février 2018, je suis en congé, et je décide de mettre ce temps libre à profit pour apprendre les bases du timelapse. Au terme de quinze jours d'apprentissage intense, naît l'idée d'un premier film. En fin d'hiver, puis à l'automne 2018, je passe des nuits, et des week-end entiers sur le terrain, à peaufiner ma technique de prise de vue. Au fil des mois, ce travail représente une trentaine d'heures de prise de vue, c'est à dire plus d'une centaine d'heures au dessus des nuages, auxquelles il faut ajouter l'attente de conditions météos propices, voire les aléas de ma vie personnelle. Puis, il faut traiter les images, à la maison. Pour un rush de quelques secondes, l'ordinateur travaille des heures, des nuits entières. Alors parfois, le doute s'installe, juste le temps d'une respiration. Puis le travail de fourmi reprend... En janvier 2019, je dispose de suffisamment de matière pour aborder la phase finale.Je n'aurais pas su réaliser ce projet tout seul. Il fallait un montage de qualité pour donner vie à mes images. Lorsque je fais part de mon projet à Mathieu Brochier, il montre immédiatement de l'enthousiasme. Mathieu assure le montage de la vidéo et le mixage du son, c'est une belle collaboration.Mathieu et moi sommes ravi de vous présenter le résultat de notre travail :WINTERREISEVoyage d'hiver au dessus des nuagesCette balade dans l'entre-deux monde invite à prendre de la hauteur, au dessus d'une civilisation en mouvement perpétuel. Les nuages font écho au ballet des avions et au trafic urbain. Et dans sa "fourmilière", l'Homme vit au rythme de horloge cosmique, même s'il n'en a pas toujours conscience. Toutes les séquences ont été réalisées en Haute-Savoie, dans les Alpes.Pour voir le film en qualité 4k, et profiter pleinement du spectacle, voici le lien : https://www.youtube.com/watch?v=RgBB6HNje-cNous espérons que ce film vous plaira. Si c'est le cas, nous vous remercions de le partager largement. Christophe
  2. Yep Gilles. Ca ne répond pas à ma question. Fin juillet ou début août, une petite ligne inattendue, qui produisait un lot d'extra nuageux, a démarré face à Chambéry. Je te demandais juste si tu étais sur le coup...
  3. Les ramifs ne t'ont pas épargné cette saison, dans une ambiance typique de ta région. Il faut dire qu'elle est assez spéciale cette saison. Les chiffres de foudroiements devraient nous donner le tournis. Ce n'était pas toujours très chassable, mais j'ai l'impression que tout le monde a été plus ou moins servi...
  4. C'est vrai. Facebook compresse et détruit les images... Sinon Yann a bien raison. Pour moi la trombe c'est comme le bonus de l'euro million. Tu commences par une belle chasse, de la foudre, puis une trombe le lendemain... Sauf si tu as une situation qui produit une quantité de trombe. Là c'est extraordinaire. Je l'ai vécu une fois dans la baie de Gênes, je ne m'en suis pas encore remis ! Dans ce cas là, je me passe volontiers de foudre, le spectacle des trombes sous les bases de congestus ou de Cb est juste incroyable. Une chose que j'aimerai bien voir aussi, c'est une trombe mésocyclonique.
  5. Merci les amis. C'est vrai qu'après ce genre d'orage, tu as du mal à te remettre en selle. Et pourtant, les affaires reprennent en Italie. Cette fois-ci j'ai opté pour Gênes, car j'y suis en vacances, mais l'Adriatique devrait faire causer la poudre une fois de plus.
  6. Merci à vous trois. En ce qui concerne le matériel utilisé, pour la première série il s'agit d'un D850 & Zeiss Milvus 50/2, quant à la deuxième série, c'est un D810 Zeiss 100/2. Ce sont des objectifs manuels à focale fixe.
  7. Chouette ! Tu as pu photographier la petite ligne qui s'était mise en place fin juillet, et produisait une quantité d'extra nuageux ?
  8. L'Italie, la Slovénie, et la Croatie sont un paradis pour les chasseurs d'orages. Connais tu Sandro Puncet ? En détaillant son travail, on se sent tout petit...
  9. Fantastique J'ai hésité pour les Cinq Terres, d'ailleurs. Tu as été bien servi. Bravo pour ces images hors norme.
  10. Bonjour, Samedi passé, plusieurs chasseurs étaient sur les routes italiennes. Certains ont fait le choix payant d'aller à Gênes, et d'autres, dont je fais partie ont privilégié l'Adriatique. Il faut dire qu'une situation intéressante sur le papier se profilait. Comme souvent, au dernier moment, nous avons douté. Avions-nous fait le bon choix, allions nous ramener quelques captures convenables ? Vendredi soir, nous croisons la route des orages à Venise. Nous décidons de nous placer plus au sud pour tenter le photographier la pointe de cet orage. C'est un bon début. Nous engrangeons un peu de structure, des éclairs et de la foudre. Mais l'essentiel n'est pas là, nous le savons bien. Nous reprenons la route et constatons qu'un orage a pris au confins de l'Adriatique, à peine au nord de Trieste. Chemin faisant, nous voyons les éclairs ramifiés au loin, sous une base assez haute. Dans l'espoir de capturer quelques images, je hausse un peu le rythme. Mais nous le savons, courir après l'orage est peine perdue, nous avons un temps de retard. Finalement, à notre arrivée à Trieste, l'orage a migré beaucoup plus au nord. Nous décidons quand même de rendre visite au "Salève" de l'Adriatique : le spot de Socerb, en Slovénie. Une petite équipe est déjà en place, et nous faisons connaissance avec ces sympathiques slovènes. Des échanges très intéressants, puisque nous installons liens et applications sur le smartphone, afin de chasser à Trieste et en Istrie. Seront-il là demain ? ils ne savent pas, mais probablement. Car demain est un grand jour : le fameux jour J que nous attendions depuis une semaine, avec une dégradation qui devrait faire du Grabuge en Italie, Slovénie et Croatie. Nous dénichons un hôtel au petit matin, et prenons un peu de repos, puis un repas frugal. Dans l'après midi, nous retournons à Socerb. Des orages orographiques se développent sur les terres. Rien de bien fameux. Mais le potentiel est présent. L'après-midi se termine à l'hôtel pour une sieste réparatrice. Lorsque nous émergeons, en début de soirée, le ciel est terne et plat. Rien de motivant. Nous imaginons un scénario chamboulé et un départ précipité dans le sud. Un Kebab ingurgité, nous reprenons l'autoroute. Plus au nord, le ciel semble plus intéressant, le spot de Socerb est un choix d'attente. A peine arrivé, des flashs s'allument sur l'horizon. Les trépieds sont promptement installés. La suite est incroyable. L'orage explose littéralement dans le golfe de Trieste, puis dans le port, devant nos yeux ébahis. A mon regret nos jeunes amis Slovènes ont fait un choix différent : celui de la Croatie. Avec Mathieu, nous photographions pendant une demi heure cet orage épique. Un troisième photographe, un local, arrive en cours d'orage mais il rate l'essentiel... Je vous propose quelques vues avec le premier boitier, puis avec le deuxième boitier pour un plan plus serré. 1. Arrivée du Cb sur le Golfe de Trieste 2. Foudre sur la rade 3. Foudre sur la rade 4. Foudre sur la rade de Trieste 5. Foudre sur la rade et la ville de Trieste 6. Foudre et précipitations denses sur Trieste Passons à la deuxième perspective, plus proche, donc plus impressionnante. Comme ce n'est pas le même couple boitier/objectif, la bdb peut varier... 7. Arrivée de l'orage 8. L'orage avance sur la rade 9. Le festival commence 10. Foudre sur un bateau 11. La rade est foudroyée sans cesse 12. L'heure bleue est là, l'orage est encore bien vigoureux. 13. Le personnel des pétroliers a eu chaud 14. Pour finir, je vous propose une composite de 3 images (3 x 10 secondes réparties sur une minute) Avec Mat, nous nous rappellerons un moment de cet orage. D'ailleurs, Marko Korosec est aussi surpris que nous. Il me disait encore tout à l'heure que ces captures font partie des plus incroyables qu'il a pu voir en 20 de chasse dans la région de Trieste. Chris
  11. Il est vraiment difficile de les voir à l'oeil nu, même si c'est possible j'imagine. ce soir là, je n'ai rien vu de mes yeux. Idem, c'est un phénomène vraiment ténu.
  12. Qu'est-ce-que j'aime ces ambiances ! En ce qui concerne la chasse aux TLE, pour ma part, le plus compliqué est de rester loin des orages...
  13. Tu as raison Christian, si j'avais vu de beaux ramifiés proches, je n'aurais pas été plus heureux. Les farfadets se sont glissés entre les alto cumulus ce soir là. J'imagine que l'activité de cet orage devait être intense.
  14. Bonsoir, Il y a quelques jours, j'étais avec Stéphane Vetter, un excellent photographe de paysage astronomique, et un des meilleurs spécialistes de la photographie de TLE en France (et ailleurs). C'était l'occasion de profiter de ses connaissances pour tenter des prises de vue très spéciales. Voici donc mes premières photographies des farfadets, ces éclairs mésosphériques si difficiles à photographier. C'était dimanche soir, lors des orages très virulents et très électriques de la vallée du Rhône. A 250 kms de là, en Haute-Savoie j'ai pu immortaliser ce phénomène extraordinaire... Il y en a d'autres, mais je les montrerai ultérieurement. A moins que d'ici là j'ai peaufiné ma technique pour vous proposer des images encore plus intéressantes. Chris
×
×
  • Create New...