Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Ffred

Adhérent Infoclimat
  • Content Count

    2293
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

4 Followers

About Ffred

  • Rank
    Cumulus congestus

Personal Information

  • Location
    Mont-Dore - 1200 m et Saulzet-le-Froid - 1170 m

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour, Ci-dessous quelques photos sur les derniers névés dans les monts Dore (photos du 10 juillet) La date de disparition est classique, 2ème décade de juillet (ici sous le Ferrand): Ciel bleu, quelques volatiles peu fréquents dans le massif: Quelques individus plus communs de la faune locale: Pour terminer, notre station météo : Bon été
  2. Salut @paparazzi En traversant Dontreix cet AM, charmant petit village perdu dans les Combrailles, vers 15h30 / 16 h, le thermomètre voiture indiquait entre 35,5 et 36°C. Je m'aperçois (et c'est pas la première fois) que les valeurs fournies par la onde de la voiture sont assez représentatives et pas trop éloignées d'une mesure normalisée, en l'occurrence celle fournie par ton installation. Bonne AM
  3. Bonjour, Merci à tous pour le partage des valeurs extrêmes relevées aux 4 coins du MC. Cependant, une remarque au sujet du Sancy : J'attire votre attention sur la surchauffe provoquée par le toit en ardoise en cas de vent faible / nul. Pour avoir bricolé là haut par temps ensoleillé on sent clairement la chaleur dégagée par le toit😉 ! La plage des valeurs > 30°C est sans nul doute associée à ce phénomène, surtout au regard des valeurs encadrantes de 9 h et 11 h par exemple, dans des conditions un peu mieux ventilées. Evidemment, cela ne remet pas en cause le caractère extrême des valeurs mesurées hier et aujourd'hui (> 25 / 26 même en milieu de nuit). Bonne fin d'AM
  4. Bonjour Rolland, bonjour François, Pour compléter vos infos, chez mes parents, à Ceyrat, max de 38,8°C aujourd'hui (station non normalisée). Sinon, entre 39°C et 41°C au thermomètre voiture sur le trajet plateau des Cézaux Beaumont en sortant d'une réunion tout à l'heure vers 17 h. Comme l'a signalé Mike / @Dralfot, valeur très élevée pour la jeune station du Sancy et record battu (ancien record 26,3 en juillet 2015) Bonne soirée
  5. Bonjour, Quelques nouvelles du suivi des névés. Comme tu l'écris @Dralfot, le printemps frais (mai / début juin) a limité la fonte. Mais le stock fin avril était modeste, de telle sorte que le retour à des T normales et la chaleur actuelle entraîne une disparition accélérée des plaques de neige résiduelles. Pour l'illustrer, deux photos comparatives du Val d'Enfer prises à 8 jours d'intervalle : Photo du 16 juin (la mini cascade permet d'avoir un repère) : Photo du jour, 24 juin : Pour la comparaison avec les années passées, la photo d'une année standard, 2018, mais prise le 30 juin : La photo du jour (24 juin) pour comparer : Les deux surfaces et épaisseurs semblent proches, mais il y a 6 jours d'écart et les T annoncées laissent augurer une fonte plus rapide qu'en 2018. A suivre... Enfin, dernière photo prise simplement pour les habitants des bas pays, en particulier le marcheur nocturne, @un_Mauzunois, qui rêvent de fraîcheur... Bonne soirée Fred
  6. Merci @ludo42 pour les infos et le suivi photographique. Dans les monts Dore, les névés sont encore bien présents mais la fonte devrait s'accélérer la semaine prochaine : Photo du 16 juin 2019 (val d'Enfer) : Photo du 12 juin 2018 sur le même site pour comparer : Sinon, météo du jour automnale, pluie et brouillard toute l'AM Bonne soirée
  7. Bonsoir, Belle journée avec des T encore fraîches en altitude, narcisses du Cézallier : Le massif des monts Dore avec qq névés (à noter une nouveau blanchiment éphémère hier sur les sommets) : Bonne soirée
  8. Bonsoir Mickaël, Tu connais et tu cites régulièrement dans tes messages les travaux de recherche sur ce sujet. On pense bien sûr à la thèse de G. Staron construite à partir de l'analyse statistique de plusieurs 10zaines de séries de données à l'échelle du MC. Voilà un extrait de la conclusion du chapitre consacré au froid : "Ainsi le froid dans le MC est avant tout celui des températures minimales. Certes, l'impact des inversions de températures est connu sur la région depuis les travaux de P. Estienne, mais l'influence de la topographie que l'on s'attendait à voir jouer au niveau local, présente une action beaucoup plus importante au niveau de l'organisation d'ensemble des reliefs. Les circonstances veulent qu'un fer à cheval peu déformé de crêtes enserre au centre une zone interne, qui par sa large ouverture vers le nord devient un immense piège à froid. Son opposition avec les bordures occidentales, méridionales, mais aussi orientales est le fait majeur qui apparaît à tous les niveaux de notre étude du froid des températures minimales, [...]" Staron (1993) De par la rigueur de la méthodologie, les connaissances mobilisées, l'ampleur du travail, oui l'argumentaire développé dans la thèse de G. Staron me convainc beaucoup plus... que celui associé à ton expérience et exprimé - comment dire - de manière succincte ci-dessous. Ce qui est étrange... c'est que tu trouves ça étrange 😉. Bon mais même si je me retrouve davantage en climato dans les travaux de G. Staron que dans tes remarques, je t'aime quand même hein (j'écris ça parce que sur les forums dès fois) 💐
  9. Merci Stéphane pour ces données complémentaires. Je ne connais pas le site / terrain, si je me fie à la carte topo, il apparaît plus confiné par rapport aux deux autres sites de Burzet et St-Alban, ce qui pourrait expliquer des inversions liées à la topo locale un peu plus marquées (juste une hypothèse). Quand on regarde tes valeurs mois par mois, on s'aperçoit que les minis à Sapt ne sont pas systématiquement < aux valeurs des deux autres stations pendant l'automne. A rapprocher peut-être de l'influence du lac, les surfaces humides ont tendance généralement à atténuer les amplitudes thermiques. L'eau "tiède" de l'automne pourrait alors atténuer la plongée du thermomètre à cette période (juste une hypothèse là aussi). Bonne soirée
  10. Bonsoir Mikaël, Facteurs climatiques locaux ET facteurs climatiques régionaux... Ici, à l'échelle locale (ou des topoclimats) les différentes stations citées sont effectivement localisées dans des creux topographiques, favorables au froid par temps calme, avec un confinement plus marqué à Riotord, ce qui peut laisser supposer une influence plus forte des facteurs topographiques locaux sur le climat du bourg. Mais la comparaison entre ces stations (certes sur une période très / trop courte) tend à montrer que les valeurs sont cohérentes avec la typologie connue à l'échelle régionale sur les hautes terres du MC (Zone interne favorable au froid car relativement abritée des flux turbulents océaniques et méditerranéens - Cf Staron et Estienne). L'insertion dans le réseau Static offre la garantie d'éviter les sites trop particuliers et d'obtenir une assez bonne représentativité spatiale... Tu écris un peu vite, du coup ça donne des phrases un peu bizarres : "peu importe le climat" 💐
  11. Bonjour @bill07 Merci pour les précisions. Les comparaisons sont intéressantes, mais l'appellation "TAF" parfois utilisée dans les forums recouvrent des réalités climatiques plus ou moins représentatives dans l'espace (échelle du site, locale, régionale). Pour revenir aux stations du MC citées dans la liste, le froid de St-Alban est bien représentatif d'une réalité régionale, une continentalité plus marquée de la zone interne par rapport aux bordures du MC. Cette réalité se traduit aussi par de belles amplitudes thermiques. Une station sur la bordure Est de la Margeride, au coeur du MC, serait sans doute caractérisée par une continentalité encore plus marquée. A Burzet (site de la tourbière), l'altitude permet de cumuler le froid associé aux situations anticycloniques et le froid associé aux flux perturbés et de dépasser de peu St-Alban en nb de jours de gel. On est là aussi bien représentatif a priori du climat du haut plateau ardéchois. A Riotord, les conditions du site (fond de vallée) jouent sans doute un peu plus que les autres sites pour expliquer la rigueur du froid hivernal (?), le propriétaire de la station @Mickapourrait sans doute nous en dire plus. A Pérols-sur-V, même si les valeurs sont relativement élevées, elles restent en deçà des autres stations du fait de la position occidentale et de la faible altitude, là aussi on est a priori bien représentatif des plateaux du Limousin. Oh non pitié Stéphane surtout pas de concours 😕 Bonne soirée Fred
  12. Bonjour @Sebaas, Comment se positionne Burzet par rapport aux autres stations Infoclimat du MC considérées comme des TAF ? Sur le semestre froid 2018-19 (nov - avril), ça donne: Pérols : 94 jours de gel T mini -12,3 St-Alban-sur-L : 120 jours de gel et T mini -10,9 Riotord : 123 jours de gel et T mini -13,6 Burzet : 137 jours de gel et T mini -12,1 En altitude, au Mont-Aigoual et au Sancy, < 120 jours de gel sur la même période. Salut Vincent / @un_Mauzunois Ici à l'Ouest du PDD le changement est déjà là, premières gouttes vers 14 h, brouillard et petite pluie en cours... Bonne soirée EDIT : orage et fortes précipitations désormais.
  13. Bonjour Mikaël, Du côté Mont-Dore, les premières traces s'observaient dans la tranche 1400 - 1500 m. Parfois dans la vallée de Chaudefour les restes de coulées persistent un peu plus bas comparativement au versant MD, mais cela ne semble pas être le cas cette année d'après la photo satellite du 02/06. La photo montre aussi que le Cantal apparaît bien en retrait par rapport aux monts Dore cette année. Bonne journée Fred
  14. Bonjour, Avec une moyenne de 3,6 °C, mai 2019 est le plus frais des mois de mai depuis le début des mesures à la station infoclimat du Sancy à 1660 m. Sur une longue période de référence au sommet du Mont-Aigoual (1950-2019), la fraicheur de mai 2019 est confirmée, même si l'on reste assez loin de mai 2013. La faiblesse des températures du mois de mai a permis à la neige de résister sur les hauteurs des monts Dore. La neige a disparu dans la dernière décade du mois au jalon à 1700 m. Le bilan de l'enneigement 2018-19 près des sommets des monts Dore est donc contrasté, enneigement durable mais hauteurs modestes (graphique ci-dessous 2018-19 en jaune) : Le suivi des névés peut commencer, la végétation n'est pas en avance mais les réserves de neige semblent modestes (photo du 1er juin) : Bonne soirée
  15. Bonjour, La fraîcheur printanière ralentit la fonte des névés. Malgré un enneigement banal cet hiver, hier, il restait encore 45 cm de neige au jalon à 1700 m en face nord du Puy Ferrand, soit la 3ème valeur la plus élevée après 2013 et 2010 (période de référence 2004-19). On observe aussi quelques névés résiduels ici dans le Cézallier vers 1400 - 1500 m : Le temps des orchidées et des jonquilles, en attendant celui des narcisses... Le sens de l'accueil au Lac d'En Haut de la Godivelle (pour faire écho aux messages de Vincent / @un_Mauzunois sur ce sujet): Bonne soirée
×
×
  • Create New...