Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

niko95

Membres
  • Content Count

    145
  • Joined

  • Last visited

Personal Information

  • Location
    Norwich (UK), Taverny (95)

Recent Profile Visitors

444 profile views
  1. Un ami m'a dit qu'il a été réveillé à 3h44 par un puissant coup de tonnerre (il a regardé son réveil), à Paris porte d'Italie (13ème). Cela peut correspondre au positif à 3h40 ou au très puissant négatif de 3h46. L'orage a été plus discret ici à Palaiseau. Actuellement une grosse averse est en cours à Palaiseau, quelques décharges ont été détectées à l'ouest de ma position mais je ne les ai ni vues ni entendues.
  2. Désolé d'insister mais pourrais-tu envoyer un lien stp car je ne trouve pas ? sauf s'il s'agit du sondage de Trappes réalisé en principe à 14h (et à Trappes^^).
  3. Oh mais où est-ce que tu as accès à cette info et comment la mesure est faîte ?
  4. Salut, tu parles sûrement de l'indice d'instabilité qui est sans unité (le j/kg est réservé à la CAPE qui est positive par définition). Sinon s'agit t'il d'une observation ou des prévisions d'un modèle ? Ciel entièrement couvert ici à Palaiseau, laissant toutefois passer quelques rayons de soleil. Température agréable, un peu humide. On peut apercevoir la petite cellule à notre sud.
  5. Exact ... Pas besoin de calculs savants donc.
  6. Je me suis posé plus ou moins cette même question en rentrant du boulot. Dans des cas où le vent est faible (pas d'advection d'humidité absolue) je suggère de regarder l'humidité relative. En supposant que la quantité de vapeur d'eau reste constante toute la nuit, lorsque la température baisse l'humidité relative augmente jusqu'à 100 %. Au delà il y a condensation donc liberation de chaleur latente plus l'effet radiatif, ce qui stoppe la baisse de température. Donc concrètement il faudrait calculer la pression de vapeur de vapeur d'eau à partir de l'humidité relative. Puis ensuite déterminer la température telle que la pression de vapeur saturante corresponde à la pression de vapeur calculée. Tu trouveras une formule pour l'expression de la pression de vapeur saturante en fonction de la température ici : https://en.m.wikipedia.org/wiki/Tetens_equation
  7. jean-yves ? 37.5 °C à Toussus pour la max d'hier, à suivre les 40°C prévus par jean-yves aujourd'hui. Non je rigole mais on a bien sûr le droit de laisser place à son enthousiasme Le flux maritime a repris s'est droits sur les côtes normandes où on enregistre des températures 10°C inférieures à celles d'hier. Il devrait continuer à s'étaler dans le courant de la journée. Et pour illustrer ce que disait Dammatrix : http://www.meteociel.fr/observations-meteo/temperatures.php
  8. 18°C sur le sondage de Trappes ce midi.
  9. Bonjour, Ah un peu de réconfort merci, je ne suis pas le seul à être surpris par ces orages enfin par leur localisation plus précisément, je les attendais vainement dans le nord est du 77 pour ma part. A Palaiseau, le ciel se charge de cumulus mais pour l'instant c'est le soleil qui l'emporte dans une atmosphère assez ventée.
  10. Merci Oh, on s'est peut-être croisé, sur le site de l'Ecole Polytechnique ? J'y étais de la mi-mars à mi-juillet pour le stage.
  11. Oui c'est bien mon prénom et mon nom qui figurent en deuxième auteur /emoticons/biggrin@2x.png 2x" width="20" height="20" /> Merci /emoticons/smile@2x.png 2x" width="20" height="20" /> Ah tu as aussi étudié les épisodes Méditerranéens ! Dans le cadre d une thèse peut être ?
  12. Bonjour, je suis fier de vous présenter mon tout premier article rédigé avec l'aide de Philippe Drobinski fondateur (entre autre) d'HyMeX. Cet article est l'aboutissement de mon stage de Master 2 au Laboratoire de Météorologie Dynamique. Je vous invite à le lire si vous êtes intéressé et n'hésitez pas à me poser des questions ou à apporter des remarques si vous le souhaitez http://link.springer.com/article/10.1007/s00382-016-3083-x?wt_mc=internal.event.1.SEM.ArticleAuthorOnlineFirst
  13. Belle ambiance ici sous cette ligne, averse de grêle de bonne taille précédée d'un bon coup de vent sous un arcus en formation. Quelques éclaires intra-nuageux au zénith.
  14. Oui lothski, tu as sans doute raison, j'ai été un peu trop loin en disant que la sublimation jouait un grand rôle. Ton dernier lien m'a absolument convaincu. D'ailleurs on ne parle plus vraiment de tassement dans ce cas. Globalement, l'ajout d'eau liquide, que ça soit par fonte ou pluie, tend à rendre le tout plus dense. "The density of new snow ranges from about 5% when the air temperature is 14° F, to about 20% when the temperature is 32° F. After the snow falls its density increases due to gravitational settling, wind packing, melting and recrystallization." (extrait d'un site en faisant une recherche google sur le SWE) Par ailleurs il semble y avoir pas mal d'articles de recherche (en anglais) qui se sont penchés sur la question de l'évolution temporelle de la densité de la neige.
  15. Salut, A mon sens, tu as mal interprété ce que tu lis sur wikipedia mm91. Tu peux sublimer en dessous de 0°C, il n'y a pas de soucis. Ce que dis wikipedia c'est que pour une pression supérieure à celle du point triple de l'eau, il ne peut y avoir de sublimation, uniquement de la fusion. Et quand ils parlent de pression, il ne s'agit pas de la pression atmosphérique totale, mais de la pression de vapeur d'eau (c'est pour ça qu'elle est aussi faible dans le diagramme de phase). Quand il y a de la neige au sol, et que l'on est en dessous les 0°C, il y a un équilibre qui se crée entre la vapeur d'eau et l'eau sous forme gazeuse qui circule au dessus. Tant que ton atmosphere reste saturée par rapport à la glace (tant qu'il y a bcp de vapeur d'eau dans l'atmosphère), il n'y a pas de sublimation possible. Cependant de telles conditions très humides au dessus de la neige ne s'observent pas éternellement, ta couche de vapeur au dessus de la neige va inévitablement être brassée par le vent et contaminée par de l'air plus sec. L'équilibre thermodynamique est alors rompu, il faut sublimer une partie de la neige au sol pour redonner un peu de vapeur d'eau à ton atmosphère au contact. Alors un nouvel équilibre se crée, jusqu'au prochain coup de vent. Et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il ne reste plus de neige. C'est comme l'évaporation de l'eau liquide du linge, il sèche plus vite quand il y a du vent car l'air envirronant est sans cesse renouvelé par de l'air plus sec. Donc oui à mon sens, la sublimation joue un rôle important si ce n'est le premier (avec la fusion si la température excède 0°C) pour le tassement naturel de la neige. Les facteurs les plus important favorisant le tassement de la neige sont pour moi : chaleur de l'air, air sec et vent (et soleil via l'apport de chaleur radiative).
×
×
  • Create New...